AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-37%
Le deal à ne pas rater :
Disque Dur Externe – WD Elements™ – 1To – USB 3.0
49.99 € 79.63 €
Voir le deal

Home Sweet Home (Solo)

Ayzami Lin
Ayzami Lin
••• Commandante d'élite •••


Feuille de personnage
Dorikis: 4932
Popularité: -444
Intégrité: 339

Ven 20 Déc 2013 - 21:25

Le soleil se levait sur l'île du karaté, il faisait frais et l'on pouvait apercevoir un bateau arriver vers le port. À son bord, Lin habillée en civile un sac sur le dos et la tête dans les nuages. Elle était de retour à la maison après plusieurs années loins de chez elle. N'importe qui à sa place aurait dû être content mais pas elle, elle était anxieuse, la rouquine avait peur de revoir ses parents à cause du procès, son témoignage, ses actes. Lin avait peur de la réaction de ses parents et c'est d'un pas hésitant qu'elle mis pied à terre.

*Nous y voilà…*

Même si il était tôt le port était déjà animé par les marchands et autres pêcheurs du coins, sans compter les quelques groupes motivés qui courraient pour leurs entraînement matinal. Cette ambiance rendait Lin nostalgique, ça lui rappelait la bonne vieille époque où elle faisait sa marine marginale pendant les patrouilles.
Elle s'avança dans la ville, se dirigeant vers l'atelier familiale, observant les environs comme si elle redécouvrait son île natale, certaines choses avaient changés, d'autres non. Très vite la jeune femme se sentie observée, que ce soit des anciennes conaissance ou des gens aux courant de l'actualité de la marine c'était très génant pour elle. Le temps passa et très vite elle se rendit compte qu'elle était perdue, ce qui était très con pour une personne ayant grandie ici, la rouquine demanda alors son chemin à une passante qui lui indiqua gentiment le chemin.


Plus tard en fin de matinée Lin arriva à l'atelier tenue par les Ayzami depuis quatre générations, elle hésita devant la porte quelque instants puis entra. À l'intérieur les employés travaillaient durs et c'est avec soulagement que la marine constata qu'elle se souvenait de tout ces visages. Après quelques secondes sans se faire remarquer, regardant partout pour essayer de trouver ses parents, un charpentier tourna la tête vers elle voyant simplement une rouquine à l'entrée.

- Bonjour mademoiselle si vous chercher un renseignement je…

Puis il s'arrêtat, l'homme s'était approché puis immobilisé.

- C'est toi Lin ? Lin Ayzami ?

Légérement génée elle hocha simplement la tête et l'ouvrier se tourna vers ses collègues en gueulant.

- HEY LES MECS C'EST LIN ! ELLE EST RENTRÉE À LA MAISON !

Deux hommes arrivèrent vers la rouquine l'air enjoués à l'idée de la revoir, d'autres était trop concentrés dans leurs travail et d'autres encores toisaient l'ex Sea Wolf d'un oeil mauvais.
Ceux qui étaient content l'accueillirent à bras ouvert et avant même qu'elle ne demande.


- Désolé de te dire ça mais tes parents ne travaillent pas aujourd'hui, le patron s'est blessé y'a pas longtemps alors il doit pas trop forcer.

- Blessé ?! Il vas bien ? Comment il s'est fait ça ?!

- Hein ? Euhh en bossant bien sûr !

Et comme pour casser l'ambiance une jeune femme s'exclama au loin.

- On a encore du boulots les gars !

Elle s'approcha du groupe toisant Lin du regard.

- T'es quand même gonflée de te pointer ici après ce que t'as fait !

- Pardon ?

- Joue pas l'innocente, tes mains sont aussi rouges que tes cheveux espèce de chie…

- ÇA SUFFIT !

L'ouvrière cracha par terre puis retourna travailler sans demander son reste, l'ouvrier amical s'adressa alors à la jeune marine.

- Écoute, retourne chez toi, je suis sûr que ça fera très plaisir à tes parent de te revoir.

Elle hocha la tête et repartie la tête basse, elle qui avant aurait surement fracasser la tête de quiconque aurait osé l'insulter. Elle savait très bien pourquoi l'autre avait réagie comme ça et elle n'arrivait pas à se défendre face à cela…
De retours dans les rues, il y'avait plus de monde et que ce soit à cause de sa mèche ou des journaux Lin était connue dans le coin que ce soit en bon ou en mal. Très vite elle ressentie les regards haineux dans sa directions, les gens qui se mettaient à chuchoter sur son passage c'était douloureux, insupportable…
Finalement elle arriva devant la porte de sa maison, frappa et attendit quelques instants, une voie de femme se fit entendre derrière la porte.


- Oui qui est là ?

La gorge serrée elle leva la tête et articula difficilement.

- C'est Lin maman, j-je suis rentrée à la maison...


Dernière édition par Ayzami Lin le Dim 7 Juin 2015 - 18:33, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t483-ayzami-lin-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t523-fiche-de-ayzami-linEn ligne
Ayzami Lin
Ayzami Lin
••• Commandante d'élite •••


Feuille de personnage
Dorikis: 4932
Popularité: -444
Intégrité: 339

Dim 9 Mar 2014 - 18:21

La porte s'ouvrit, devant Lin se tenait une femme à l'air gentille, aux long cheveux roux et au visage marqué par l'âge, la rouquine ne tardât pas à fondre en larme en se jetant dans les bras de sa mère, Ayzami Rei qui bien que surprise acceuillie sa fille sans se poser plus de questions.

- Si je m'attendais à ça, bienvenue à la maison Lin.

La marine essaya tant bien que mal de reprendre le contrôle de ses émotions.

- Je suis désolée, je ne vous ai pas prévenus mais j'avais besoin de revenir ! Je...

- Calme toi ma fille, commençons par rentrer, ce sera plus confortable si tu me raconte tout ça assise avec de quoi boire et manger non ?

Les deux femmes entrèrent, Rei invita sa fille à s'asseoir dans le salon pendant qu'elle apportait de quoi boire et grignoter. La tigresse redécouvrait sa maison, cela lui rappelait tant de souvenir... Il ne s'était pas écoulé tant de temps que ça et pourtant elle avait l'impression d'être partie depuis tellement longtemps. Lin se dirigeât machinalement vers les photos accrochées aux murs, quelques portrait de famille, des photo du chantier familiale avec tous les employés et quelques articles de journaux découpés puis encadrés.

*Tiens ?*

Alors que Lin commençait à les lires, sa mère arriva et posa un petit plateau sur une table.

- Quand tu as été engagée chez les Sea Wolves la base navale de l'île nous a tout de suite mis au courants ton père et moi. Nous étions un peu inquiets de savoir que notre fille partait sur Grand Line avec un équipage que nous ne connaissions que par quelques rumeurs. Et un jour un petit article dans le journal attirât notre attention.

Lin lisait à voix haute les bouts de journaux sur le mur.

- "Coup de filet pour les Sea Wolves sur Inocent Island".

Inocent Island, que de souvenirs et les autres articles relataient tous des actions des Sea Wolves durant leurs voyage sur Grand Line. Quelques fois une photo y été liée et parfois Lin, l'air victorieuse y apparaissait.

- Ce sourire, c'est celui que tu avais le jour où tu es devenue marine, c'est aussi celui que tu avais quand tu gagnais tes combats sur l'île et que te revenais pleine de bleus mais fière de toi.


Lin sourit, c'est vrai que dès qu'elle gagnait un combat elle avait cette sensation d'être encore plus forte.

- Les Allods...

- Au début nous étions inquiets, certains vous targuaient de monstres et de bêtes sauvages, puis y'a eu ces rumeurs selon lesquels tu mangeais des bébés... manifestement c'était de l'acharnement de journaliste alors nous avons continuer de te soutenirs avec quelques amis malgré ces racontars.

*Ah oui cette histoire de bébés dont j'absorberais l'essence vitale en les dévorants, les journaliste sont vraiment des putains de menteurs...*

Et bien sûr la dernière coupure concernait Tortuga, relatant leurs victoire sur quelques lignes mais surtout l'inculpation de Toji et son procès prochain. Lin serrât les dent et se retourna vers sa mère.

- Le procès, vous l'avez vus n'est-ce pas ? Il était rediffusé par Den-den mushi dans le monde entier m'as t'on dit.

D'un coup un lourd silence s'installa, puis sa mère finie par répondre.

- Oui, il était diffusé à divers endroits dans la ville, nous l'avons tous vus...

Un frisson parcouru le corps de la rouquine, elle se sentait honteuse, toute cette histoire avait surment eu des répercussions sur sa famille.

- Je...

- Mais au final, qu'est-ce que ça a changé cette histoire ? Nous t'avons tous vu défendre ton capitaine avec conviction et nous avons tous vus ton visage quand il a révélé sa vraie nature. Ce n'était pas le visage d'une criminelle mais d'une fille trahie que nous avons vus et nous nous sommes farouchement opposés à tous ceux qui te targuaient de traitresse.

La marine était sans voie, savoir que certaines personnes étaient encore de son côté, ses parents de surcroit, cela lui faisait incroyablement plaisir intérieurement. Malgré cela elle se concentrait pour éviter de se remettre à pleurer, elle se trouvait un peu trop sensible dernièrement, alors elle se contenta et de sourir et dire.

- Merci, vraiment...

Sa mère sourit en retour et l'invita à s'asseoir.

- Détend-toi un peu, tu es ma fille après tout, je sais que tu t'en sortiras ! Tu es encore jeune, je ne me fais aucun soucis tu retombera sur tes pattes.

Lin se sentait bien, un peu de soutien ne faisait vraiment pas de mal.


- Au fait où est papa ?

- Il fait quelques courses, olala quel choc ça vas être pour lui de te revoir.

- Il va bien ? à l'atelier on m'a dit qu'il s'était blessé en travaillant ?

- On t'as dit ça ? Hmmm je pense que je peux te le dire, tu connais ton père et son orgueuil mal placé.

Lin hocha la tête.

- Un peu après le procès il s'est battu avec une brute élève au dojo où tu t'entrainais à l'époque. Le lâche lui à brisée une bouteille sur la tête avant de s'enfuir ! Heureusement les jours de Toji ne sont pas en danger.

Toji... c'est vrai, elle avait tellement prit l'habitude de mettre ce nom sur le visage de son ancien capitaine que Lin avait presque oubliée qu'il s'agissait aussi du nom de son père.

- Je vois qu'au final je vous aurait quand même causés des ennuis...

- Ne dit pas ça ! C'est juste que ton père ne sait pas réfléchir avant d'agir.

Tel père tel fille.

- Du coup tu reste combien de temps ?

- Deux ou trois jours tout au plus, juste le temps de me reposer un peu avant de reprendre le travail, les blues étant plus calmes que Grand Line je devrais être assez tranquille jusqu'à mon retour au quartier général.

- Je vois, inutile d'ébruiter ta présence alors.

- C'est ça, je ne sais pas si on s'en est chargé pour moi mais je n'ai même pas prévenue la base locale de ma venue... Même si franchement j'ai pas trop envie de les voir.

- T'inquiète pas va, repose toi juste et...

Un cri retentis dehors.

- Hum ?!

- TE REVOILÀ ESPÈCE D'ENFOIRÉ ! JE VAIS TE FAIRE PAYER TOUT CE QUE TU OSE DIRE SUR MA FILLE !

- Mais cette voix !

La mère de Lin se précipita dehors.

- LAISSE MOI RIRE ! AMÈNE TOI DÉGONFLÉ TU VAS REGRETTER D'AVOIR ENGENDRÉ CE GENRE DE MONSTRE SUR NOTRE ILE !

La commandante se leva et se dirigea calmement vers la porte d'entrée, Rei se retourna.

- Non Lin, reste là, tu ne dois...

- Laisse maman, je vais m'en occuper.

Dehors en pleine rue, entourés de quelques passant qui observaient Toji le père de Lin faisait face à une brute épaisse, le genre de gars dopés aux hormones. Entre les deux un marin, simple soldat, tentait de les calmer.

- Toji-san inutile de vous laissez aller à la violence, vous savez très ce que cela implique !

- INUTILE ! CETTE FOIS JE NE LE LAISSERAIS PAS FUIR, CETTE FOIS...

- ÇA SUFFIT !

Tous furent interpelés et d'un coup un silence pesant prit place sur le rue.

- Je suis Lin Ayzami, marine gradée en tant que Commandante d'élite et ex-second du déchu équipage des Sea Wolves, si quelqu'un a quelque chose à me dire...

Elle gonfla la poitrine et pointa la brute.

- QU'IL PORTE SES COUILLES ET VIENNE ME LE DIRE EN FACE !

- Lin ?!

- Commandante Lin ?!
http://www.onepiece-requiem.net/t483-ayzami-lin-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t523-fiche-de-ayzami-linEn ligne
Ayzami Lin
Ayzami Lin
••• Commandante d'élite •••


Feuille de personnage
Dorikis: 4932
Popularité: -444
Intégrité: 339

Ven 21 Mar 2014 - 0:45

On avait pas entendu le hurlement de la tigresse depuis le procès contre Toji, après de nombreuses remises en questions, des forts instants de tristesse et de doute, elle était de retour, comme si elle renaissait sur son ile natale. Lin se tenait devant l'homme qui venait d'injurier son père et toute sa famille, droite et fière, prête à mordre.

- Alors te revoilà hein ? C'est incroyable qu'on ai pas foutus sous les barreaux un monstre tel que toi !

- Tu dis donc devant deux membres actifs de la marine que nous sommes des monstres ? Ce serait presque une incitation à la haine envers la marine non ?

Elle faisait la maligne, les pics de son opposant ne l'atteignaient pas.

- Espèce de...

- Quoi ? T'as moins une grande gueule que tout à l'heure là non ? Je t'entend plus...

Vexé, l'homme se jetta sur Lin et tenta de la frapper au visage.

- Que ?!

La rouquine avait chopée le bras de l'homme par le poignet et le tenait sans grand mal sans qu'il ne puisse s'enfuir.

- Dooooonc attaque sur une officier de la marine en pleine rue, en plein jours et devant témoin.

D'un mouvement de main elle mis à terre le lourdeau qui implorait maintenant qu'on le laisse partir. La tigresse lacha prise et s'adressa au marin à côté d'elle.

- Je suis en permission de toute facon, je te laisse le bon soin de t'occuper de ce minable.

- Euh... Très bien... je suppose...

Le soldat semblait encore surpris de la présence de Lin sur l'île, mais il reprit vite ses esprits et embarqua le type qui allait surement faire un petit tour à la caserne.

- Du coup dans mon rapport...

- Ben tu met ce que tu veux, j'ai aucune raison de cacher mon passage dans le coin.

Le marin acquiesça et prit congé, la foule se dissipa et en se retournant la commandante tomba nez à nez avec son père qui était visiblement en larme ?! Gênée Lin brisa le silence.

- Ça faisait longtemps Papa... désolée j'ai un peu foutu le bor...

- LIIIIIIIIIINNNNNN

Il se jeta sur sa fille pour la serrer fort dans ses bras, aussi impulsif que sa fille il avait l'air très content de la revoir en bonne santé.

- Aller rentrons, Lin ne reste pas très longtemps alors ne perdons pas de temps.

- Ce soir on dînes comme des rois !


La petite famille rentra à la maison, il y'avait longtemps que la jeune femme n'avait pas eu le sourire aux lèvres et ça lui faisait un bien fou.

Un peu plus tard dans la soirée lors du dinée, l'ambiance était bonne et il y'avait surtout pleins de trucs à manger !

- Alors tu ne reste que deux ou trois jours ?

- Oui, je ne suis pas particulièrement venue pour voir des vieux amis, la caserne ou je ne sais quoi, je souhaitais juste repasser par chez moi pour me reposer et m'assurer que vous alliez bien.

- C'est plutot nous qui devrions être rassurés que tu aille bien !

La discussion suivit son cours et comme rien n'est parfait un sujet facheux arriva sur la table.

- Dis moi Lin, sur Grand Line...

- Hmm ?

- Est-ce que tu as... tu sais, obtenue des renseignements, sur Keichi...

La tigresse se figea, elle ne pouvait manifestement pas dire à ses parents qu'elle s'était battue dans un combat violent contre lui, qu'il a failli la tuer ou qu'elle lui avait arraché un bras ! Après quelques secondes d'hésitation elle trouva une solution pour plus ou moins contourner le problème.

- J'ai failli le croiser... j'avais ouïe dire qu'un certain jeune homme correspondant à sa description serait sur une île mais non, rien, qui sait je l'ai peut être raté de peu...

Sa mère afficha une mine sombre.

- Mais ne vous en faites pas, je suis un membre de la marine après tout, je finirait bien par le retrouver. Je suis sûr qu'il vas bien.

Lin essayait de se montrer rassurante, ce n'était pas facile pour elle de mentir à ses parents.

- J'en suis sûr oui, il avait un caractère bien trempé lui aussi après tout !

Toujours optimiste Toji essayait de raviver un peu l'ambiance qui était devenue un poil déprimante.

- Du coup je pense que demain je vais me reposer un peu, faire mes comptes et trier mes affaires, je repartirais après demain.

- Mais y'a aucun problème, tu es chez toi ici après tout !

Elle sourit, ses parents avaient une totale confiance en leur fille et ce soutien sans borne donnait des ailes à la rouquine qui retrouvait peu à peu l'envie de repartir à l'aventure le plus vite possible. Le repas se termina et le reste de la soirée Lin racontât à ses parents ses aventure avec les Sea Wolves sur Grand Line, des aventures pleines de violences certes mais bon l'important c'était que sa plaise à la jeune commandante non ?
http://www.onepiece-requiem.net/t483-ayzami-lin-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t523-fiche-de-ayzami-linEn ligne
Ayzami Lin
Ayzami Lin
••• Commandante d'élite •••


Feuille de personnage
Dorikis: 4932
Popularité: -444
Intégrité: 339

Dim 7 Juin 2015 - 18:33

À l'origine Lin ne devait rester que deux ou trois jours sur l'île du karaté... Mais ce fut bien plus compliqué qu'elle ne le pensait. Quelques jours plus tard elle essaya de joindre le QG de la marine sans succès, après quoi elle tenta d'aller voir à la caserne où la patronne locale lui expliqua calmement que dans l'état actuel des choses le QG avait jugé plus sage de laisser la jeune femme au placard le temps que les choses se tassent.

La commandante fut dépitée, même si il n'était pas question de la retrograder ou quoique ce soit elle allait devoir attendre avant de reprendre du service. Après tous les beaux discours qu'elle avait pû faire au juge, à ses parents, à Rachel, elle ne voulait pas se laisser aller à la déprime ! Il fallait profiter de ce temps de repos forcé pour se préparer à reprendre la mer dans les meilleures conditions possibles.

C'est ainsi que Lin passa les derniers mois sur l'ile du karaté, elle s'entraînât sans relache au Dojo où elle avait déjà fait ses preuves par le passé, peu de gens étaient capables de lui tenirs tête mais ça suffisait à la rouquine pour se maintenir en forme.

La commandante en profita également pour essayer de nouvelles choses, la tigresse se souvenait de sa visite dans ce vieux laboratoire abandonné sur Grand Line, elle se souvenait des documents relatant les possibilités des zoans. La jeune femme commenca alors à faire un truc totalement nouveau pour elle, la méditation ! Elle prit le temps de faire le vide en elle, pendant des jours, voirs des semaines.
Son maitre au dojo lui donnait des petits conseils pour l'aider dans ce qu'elle entreprenait, il l'aida à gérer sa respiration, il lui apprit jusqu'à quel point le corps et l'esprit étaient liés. Des concepts qui paraîtrais basiques pour beaucoup mais qui étaient totalements nouveaux pour Lin.

Ainsi elle continua, elle se souvenait de Tortuga et de son combat contre le panda. À ce moment là, sa transformation avait été differente, elle tentait de retrouver les sensations que cela lui avait procurée. Elle était seul au dojo ce soir là et alors qu'elle tentait de se souvenir un immense sentiment de rage s'empara d'elle ! Elle fut prise de convulsions et son fruit s'activa alors sans crier gare, Lin revêtit sa forme hybride et alors qu'elle pensait pouvoir reprendre le contrôle de son corps elle fut à nouveau prise de tremblements, puis une douleur immense alors qu'elle sentait certains os de son corps carrément changer de place. La forme hybride de la rouquine changea, elle eu le temps de voire sa fourrure tourner vers une teinte violette avant de tomber dans les pommes.

Le lendemain elle fut reveillée par le maitre du dojo, visiblement pas très content, la salle était couverte de traces de griffures sur les murs et le sol. Frustrée, Lin entreprit de recommencer son expérience mais cette fois elle comptait prendre les mesures nécessaires. Elle s'enferma dans un local abandonnés où elle ne pourrait être dérangée par personne et elle recommenca, une fois, deux fois, chaque jours elle mettait son corps à rude épreuve pour comprendre et chaque jours elle parvenait à rester maitre d'elle même un peu plus.
Ses excès de rages répétés sur Grand Line avaient réveillés en elle une nouvelle voie. Sans vraiment le comprendre elle avait effleurée une technique dont elle ne connaissait meme pas le nom, le retour à la vie.
Ça avait commencer dans le laboratoire et ça s'était reveillé sur Tortuga, Lin était en train d'explorer une nouvelle voie pleines de possibilitées pour son fruit ! Cette nouvelle forme au pelage violacé lui conferait une force extraordinaire mais il y'avait une contre-partie à cela... Sous cette forme la commandante ne pouvait résister à de violents excès de colères, ce qui la rendait très instable pour le moment. Malgré tout c'est avec plaisir qu'elle nomma sa nouvelle forme symbolisée par la rage "Ikari no michi" (la voie de la colère).

Elle continua son entrainement pour maitriser cette forme chaque jours en plus des tous les exercices qu'elle faisait pour se maintenir en forme. Alors qu'elle méditait elle se disait que sur le même principe elle arriverait peut être à découvrir d'autres formes pour son fruit et ça lui faisait sacrement plaisir !



Les semaines et les mois passèrent, et finalement, un jour un marin vint voir Lin. Enfin on la convoquait à la base locale de la marine pour faire quelque chose. Sur place on lui annonça qu'il était temps pour elle de reprendre du service, le monde avait bougé et le procés était un souvenir lointain maintenant.

Lin prit le temps de dire aurevoir à sa famille, la prochaine fois qu'elle reviendrait ce serait la tête haute.
Elle prit ses affaires et se dirigea vers le port, prête pour vivre de nouvelle aventures.

Ayzami Lin, Commandante d'élite de la marine allait reprendre du service !
http://www.onepiece-requiem.net/t483-ayzami-lin-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t523-fiche-de-ayzami-linEn ligne
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1