AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[Fiche d'île] Jaya

avatar
Game Master
Fondateur
Juge arbitre


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Sam 5 Mar - 19:06

Jaya
1ère voie de Grand Line


Population & Particularités

Jusqu'à peu, Jaya était la Catin des Mers, le lieu favori de villégiature des pirates, assassins et brigands de tout poil. Une zone interdite aux forces de l'ordre et qui achevait de corrompre tout ce qui ne l'était pas encore complètement. A la tête de cet empire on ne peut plus nauséabond se trouvait Flist, second du Malvoulant.

Mais depuis que les Rhino Storms ont accompli leur mission de purge sur Jaya, un monde s'est écroulé : en premier lieu, celui des civils qui résidaient sur l'île en faisant marcher leurs affaires sur le dos crasseux de la piraterie. Taverniers, aubergistes, brocanteurs, armuriers et charpentiers se sont brutalement retrouvés démunis, sans travail, avec toute une cité à reconstruire... sans pouvoir compter sur la moindre assistance du gouvernement, sans doute trop occupé à choisir le lieu de vacances des Rhinos.

Conséquence de tout cela, des leaders se sont levés au milieu de ce peuple dépenaillé d'artisans corrompus et de restaurateurs vénales. Des leaders qui ont choisi de tout reconstruire de leurs mains, en utilisant les ressources de l'île et tout ce qui pouvait être récupéré dans les ruines. De nouveau, une cité s'est dressée sur Jaya. A ce moment, les derniers forbans présents dans la zone et ayant échappé au massacre sont sortis de la forêt, en pensant que tout recommencerait comme avant. Mais ils ont été sauvagement chassés et tués par ceux qui, quelque mois auparavant seulement, les abreuvaient de rhum et tenaient leurs chambres prêtes.

Depuis, les survivants ont fui ou se cachent dans la forêt, en attendant de pouvoir récupérer un navire pour quitter cette île devenue folle.


  • Cité Caravelle
    La ville principale de l'île n'est pas un chef d'œuvre d'architecture, mais elle est solide et compte 40 000 habitants, tous travailleurs acharnés et prêts à casser la gueule à quiconque éraflerait un seul de leurs bâtiments. Ici, le voyageur est le bienvenu s'il est honnête et bon payeur. Ville côtière, la cité comporte un grand port dont une partie a été transformée en chantier naval. Les prix sont abordables, comme partout, mais on ne fait pas crédit.
    Seule particularité vraiment notable : pour peu que vous ayez l'air fort, laborieux et droit dans vos bottes, on fera tout pour vous garder sur l'île. Si vous êtes une femme, on insistera encore plus : leur présence est devenue rare, d'autant que le maire a interdit la prostitution dans sa ville. Et que sur la Catin des Mers, il n'y avait guère que des catins...

    Le maire actuel est le fondateur de la cité, et nul ne semble désireux de contester sa place. Celui-ci a pourtant insisté pour constituer un conseil dont les membres sont élus par l'ensemble des citoyens – par citoyen, comprendre « travailleur ». Ici, le droit de parole va de pair avec la sueur du front. Ce conseil, constitué de dix membres, devant tous être d'une profession différente, est supposé servir de contre-pouvoir. Dans les faits, pour le moment, tout le monde s'entend bien. Il a été récemment décidé qu'un nouveau maire pourra être élu tous les deux ans.

    Ah, oui. Quand le roi de Jaya est arrivé, on l'a nommé Empereur du Domaine Seigneurial et Administratif Central de Jaya. Sauf que ledit domaine a été rasé il y a des années de cela, et qu'en attendant, le roi loge en permanence dans une auberge. La meilleure, de Jaya, certes, mais le roi se plaint régulièrement de l'ennui qui le ronge et du temps que prend la mise en œuvre effective de son pouvoir. Parfois, il menace d'appeler des renforts pour insoumission. Pour le moment, le maire courbe l'échine et le couvre de cadeaux dès lors qu'il reçoit ce type de plainte. Ce qui suffit, pour l'heure, à calmer les (rares) élans guerriers du roi. Mais pour combien de temps ?

  • « Là-dessous »
    « Là-dessous » est le pendant obscur de la Cité Caravelle. Il s'agit en fait des décombres, égouts et réseaux de galeries qui constituent le plancher de Jaya. Des accès ont été rapidement découverts, et depuis le début de la grande reconstruction, c'est « là-dessous » que les villageois se réunissent pour crier leur révolte et leur haine secrète envers un gouvernement qui a planté leur commerce sans jamais les aider à se relever. « Là-dessous » est une terre de liberté anarchique : on s'y entraîne, on y forge des armes, on y fomente des complots, on y invente des moyens de communication pour joindre les grandes bases révolutionnaires de manière discrète, on y cache des assassins en fuite. Tout cela sous le regard bienveillant du maire et de ses plus proches amis, qui tiennent la ville d'une main de fer et n'ont pas oublié que par le passé, ils ont eu l'occasion de gouter à l'esclavage, et plus récemment, à l'indifférence du gouvernement.

  • Les anarchistes des villages sylvains
    Un nom qui fait trembler ? Pas sur Jaya. Les anarchistes, ce sont les derniers pirates qui ont trouvé refuge dans la forêt. Il paraîtrait qu'ils auraient construit quelques villages, et vivraient principalement de la chasse en regrettant leur déchéance aussi glorieuse que passée. Au fil des mois, certains ont trouvé une certaine satisfaction à cette nouvelle vie paisible et proche de la nature. Mais la majorité se sont radicalisés, et ont organisé un système d'entraînement très dur en espérant pouvoir un jour reprendre l'île, et lui redonner ses couleurs d'antan...


Forces de l'ordre et respect de la loi

Les citoyens de Jaya ont autorisé le GM à implanter une base marine sur l'île. Le projet semble cependant encore audacieux aux dirigeants, malgré les rapports optimistes des ambassadeurs. Parfois, quelques agents du Cipher Pol circulent en ville, une ville de plus en plus irréprochable.

En attendant, ce sont les nouveaux maîtres des lieux qui assurent leur sécurité. Et tous ont fait l'école de Jaya. Autant dire qu'ils sont à la hauteur de l'ancienne réputation de l'île : ici, un civil tout ce qu'il y a de plus vieux, malingre et à demi handicapé possède au moins 200 dorikis. On vous laisse imaginer ce que ça donne chez des bien-portants.

Historique & Évènements récents

 ► [1624] Le Conflit Est-Ouest :
Depuis peu, la guerre menée entre l'empereur pirate Vladimir Toreshky et  son adversaire Mannfred D. Teach a prit des ampleurs ayant au-delà du Nouveau Monde. En effet, les deux belligérants,  fort affaiblis de leur constantes batailles, se sont vu dans l'obligation d'étendre leur zone d'influence sur les parties antérieures de Grand Line pour recruter de nouveaux effectifs. Du côté du Seigneur d'ivoire, on raconte que la commandante de la première flotte de ce dernier aurait été aperçue aux alentours de l'Est de l'île. Celle-ci semblait vouloir étaler le pouvoir de son capitaine sur l'île.  Le Malvoulant à quand à lui eu recourt selon des sources plus ou moins fiable au premier commandant de ses flottes, soit Flist Gonz, dit "Le Crochet". Ces deux auraient depuis, grâce à leur puissante influence, installé différents postes de recrutement partout sur l'île pour s'assurer une importante mainmise sur la majorité des effectifs pirates présents sur place. L'est de l'île appartenant aux troupes de Vladimir alors que l'ouest appartiendrait à ses ennemis jurés. Une partie cependant considérable serait malgré tout restée neutre. Le chaos et l'anarchie digne des pirates toujours présent sur cette partie de l'île ne présentant aucune allégeance. Une importante tension est palpable partout sur l'île au plan politique. Les deux camps seraient donc à un cheveux de se sauter mutuellement à la gorge.

 ► [1625] Merci Qui ?
Un discret quadragénaire un peu dégueulasse débarque les pattes pleines de boue et l'âme en peine sur l'île, tandis que les Rhino Storms échafaudent leur plan après le retour parmi eux de Lilou B. Jacob et du super sous-marin de Vegapunk, Serenity. Coïncidence ? Sans doute. Après un détour dans la jungle de par la caverne d'un ermite encore plus fou que lui, il descend en ville et dîne avec Elize, la sorcière de glace et seconde de Vladimir Toreshky. Puis il descend tous les vilains sauf elle, parce qu'il ne veut pas travailler pour un Empereur. L'aube suivante est très rouge. Et les Rhino Storms n'ont plus à s'occuper que d'un seul ennemi en l'horrible personne de Flist Gonz.
On dit merci qui ? Merci Tahar Tahgel.
Événement joué ici par Tahar Tahgel

 ► [1626] La Chute du Roi :
Il en est fini de Flist et des siens sur Jaya. Après un terrible affrontement qui a en parti rasé l'île des Pirates, les Rhinos Storm ont pacifié l'endroit. Le terrible crochet est désormais sous les verrous, mais impossible d'oublier les vies happées dans ce combat épique.
Événement joué ici et ici par l'Equipage des Rhinos Storm

 ► [1626] La Purge de Jaya :
Selon les sources officielles de la marine et le rapport du Cipher Pol. Une expédition punitive a été engagé par les forces de l'ordre pour éliminer l'ensemble des pirates cachés de Jaya. L'opération a été un franc succès et la marine a pu éliminer un autre cador de la piraterie : Jackob Miles. L'île est définitivement un endroit paisible où on y séjournerai pour des vacances. Officieusement, un combat à mort s'est déroulé entre Jackob Miles et Mizukawa B. Sutero pour se disputer le trône de Shichibukai. Et avant leur duel à mort, ils ont dû récolter, tuer tous les pirates de l'île. Mais Il y'a une seule personne qui a pu s'en sortir et connaît la vérité en dehors du gouvernement. Elle ne parle pas de l’événement et se fait passer pour civil ou un marine novice. Peut-être a t-elle simplement quitter Jaya.
Événement joué ici par Mizukawa B. Sutero

Personnalités importantes

Les nouveaux maîtres de Jaya
Lien cliquable :

La Royauté de Jaya
Lien cliquable :

Temps de recharge du Log
10 jours


Page 1 sur 1