AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Invasion sur Tanuki ! [Quête - Eiji]

avatar
Eiji


Feuille de personnage
Dorikis: 760
Popularité: -13
Intégrité: -9

Ven 17 Jan 2014 - 18:02

Eiji était en train de repenser à cette incroyable rencontre qu’il avait faite ces derniers jours, celle de Gon Blacknife, dit El Corazon le révolutionnaire. Quelle étrange personne. À cause de lui, la marine avait catalogué notre jeune héros en tant que pirate, mais il fallait bien que cela arrive un jour, il ne pouvait pas espérer être considéré un civil toute sa vie alors qu’il était à la recherche du One Piece. L’épéiste s’était dit que lorsqu’il posera un pied à terre, il ne faudra surtout pas qu’il oublie d’appeler Gon, pour voir s’il avait réussi à échapper à la marine, mais si le gamin avait réussit, il n’y avait aucun doute que le révolutionnaire leurs avaient échappés aussi, mais Eiji en voulait être sur.

Alors que le détenteur d’Excalibur songeait à plusieurs choses, le bateau-train venait de lâcher l’ancre. L’enfant leva le regard et contempla l’île. C’était une très belle terre, remplit de montagnes et très verdoyante. Cette île inspirait bien notre jeune héros, du coup, il décida de faire une halte ici. Le pirate descendit du transport et marcha en direction de la ville la plus proche. Cependant, il remarqua quelque chose d’étrange, il était le seul à être descendu du navire, pourquoi aucun autre passager n’avait posé pied à terre ? Peut-être qu’il n’y avait rien à voir sur cette île ? Dans tous les cas Eiji allait très vite le découvrir.

Le noiraud ne perdit pas de temps et s’attela pour rejoindre la cité. Après avoir surpassé quelques petites montagnes, remplit  de moutons, le bretteur aperçu enfin la ville. C’était tout de même une assez grande ville, de quelques milliers de personnes, mais elle n’avait rien d’exceptionnelle que ce soit dans sa structure que dans ses bâtiments. Le jeune aventurier pénétra à l’intérieur de la ville, qui était principalement entouré de montagnes, mais qui touchait tout de même la mer. En effet, un immense port était présent, il y avait des tonnes de navires, mais uniquement pour le commerce. C’était sans doute pour cela que le bateau-train s’était arrêté un peu plus loin. Eiji se demandait de quoi vivaient les gens ici. En fouillant au milieu de la marchandise, le gamin remarqua qu’en fait l’île fabriquait principalement de la laine de mouton, c’était presque logique, il y avait tellement de moutons sur cette île.

L’épéiste se promenait au milieu du port et des différents commerces, tout en lançant quelques regards afin de voir qu’est-ce qu’il y avait d’intéressant sur les stands, mais rien n’éveilla la curiosité du jeune pirate. Il était tout particulièrement à la recherche de ces fameux Den Den Mushi. Il devait en posséder un pour appeler ou recevoir des appels, bien qu’il pouvait trouver des téléphones publics pratiquement dans toutes les villes.

Eiji était encore en train de fouiller au milieu de ces centaines de stands, quand il perçut une présence plutôt oppressante sur lui. Il sentait que quelqu’un le suivait de près, voir de très près. Notre jeune héros se retourna et vit un grand blond aux yeux bleu, vêtu de manière très élégante. Eiji s’attendait à n’importe quel type, mais pas à un… « noble ». Ils étaient l’un face à l’autre.

Bonjour, je peux vous aider ? Lança le gamin afin de savoir qu’est ce que voulait cet inconnu.
http://www.onepiece-requiem.net/t9691-presentation-eijihttp://www.onepiece-requiem.net/f232-fiches-des-civils
avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Dim 19 Jan 2014 - 18:05

Une mouche passe. Le noble observe ce gamin qui le toise. Voilà bien quelque chose de saugrenu. Il y a cinq minutes, il pensait encore que cette journée serait d'un ennui fantastique. Et ce petit bonhomme est apparu. Mais ce n'est pas l'objet de son attention. C'est plutôt ce qu'il porte. Non pas ses vêtements qui semblent mériter un bon coup de lessive aux fleurs d'amandes, odeur qu'il affectionne tout particulièrement depuis deux jours lorsqu'il a commencé à s'ennuyer de la lessive aux parfums de roses ; mais c'est bien les lames que porte ce jeune homme qui ont attiré l'attention de ce petit noble.

Mais ! Qu'est-ce donc ?! Quelles fabuleuses lames !

Il commence à te tourner autour admirant sous toutes ses facettes les deux lames que tu portes. Grand amateur de ce genre de petit jouer, il semble plutôt impressionner par ces lames qui sortent un peu de l'ordinaire de par leur forme peu commune. Et puis, elles dégagent un petit quelque chose qui ne laisse pas indifférent Lord Althias de Mistoltin.


C'est décidé ! Je les veux !

Une autre mouche passe. Dans son esprit, il est évident que tu vas lui donner. C'est Lord Althias de Mistoltin, quand même ! Son front se plisse un peu, voyant qu'il n'obtient pas tout de suite ce qu'il veut.

Ah. C'est toujours pareil avec ces gens-là. L'argent. L'argent ! Ils n'ont que ce mot à la bouche !

Il prend une bourse de pièce dans une poche et la lance négligemment à tes pieds.

Cela fera facilement l'affaire. Vous y gagnez, mon ami. Maintenant, donnez-moi mes lames !

Soudain, deux types plutôt hauts et aux visages sérieux se mettent de part et d'autre de toi. L'un lève le poing. L'autre grogne.

T'as pas entendu Lord Althias de Mistoltin ? Donne-lui son arme, tout de suite.

Encore une petite lubie d'un Lord en quête d'un peu de mouvement. Depuis hier, il aime se balader avec deux solides gardes du corps. Ça fait un certain style. Et quand les gens seront habitués, il les virera. Il paraît que l'escorte par des Lions domestiqués se fait de plus en plus chez ses voisins.
avatar
Eiji


Feuille de personnage
Dorikis: 760
Popularité: -13
Intégrité: -9

Jeu 23 Jan 2014 - 16:09

L'inconnu commença à tourner autour de lui sans dire un mot, il était sérieux et examinait de très près quelque chose, mais quoi ? Eiji n'arrivait pas à comprendre ce que voulait cet individu, surtout qu'il ne l'aidait pas en ne disant rien. Puis il remarqua que son attention était portée sur les lames du gamin. D'un côté le bretteur était fier que ses sabres attirent l'attention des passants, mais bon, à chaque fois que cela arrive, ça n'annonce généralement rien de bon. Soudain, il prit la parole tout en continuant à tourner autour de gamin, d'ailleurs cette attitude lui faisait tourner la tête.

Mais ! Qu'est-ce donc ?! Quelles fabuleuses lames !

L'épéiste voulait lui répondre « Non ce ne sont pas des meitous », car justement la plupart des personnes qui s'intéressaient à ces lames-là pensaient que c'était des meitous, mais non ce sont de simples épées, mais avec quelque chose de spécial qui attirait l'attention.

C'est décidé ! Je les veux !

Le pirate resta sur le cul ! Il ne s’attendait pas à ce que l’homme dise une telle chose, on ne peut pas se balader comme ça dans la rue et exiger de vouloir des objets appartenant à d’autre personne ! C’était qui ce mec ?

Je suis sincèrement désolé, mais mes épées ne sont pas à vendre.

Face à cette impolitesse, l’enfant décida de reprendre sa route, mais lorsqu’il fit le premier pas, le noble lui jeta une bourse de pièce à ses pieds. La chose commençait à taper sur les nerfs au noiraud, s’il détestait une chose c’était l’impolitesse des personnes. Il fallait garder un minimum de savoir vivre ! Eiji mit la pointe de son pied sous la bourse et en levant la jambe il la lança sur le blond. Alors qu’il venait de faire ce geste, il sentit deux présences à ses côtés. Il leva le regard pour voir qui était-ce ces personnes et il comprit tout de suite qu’il s’agissait des gardes du corps de cette personne.

T'as pas entendu Lord Althias de Mistoltin ? Donne-lui son arme, tout de suite.

Lord ? Il devait surement s’agir d’une personne importante de l’île et surtout riche d’après la bourse bien remplie qu’il avait jeté auparavant et pour se permettre deux gardes du corps.

Très bien je vous les donne.

Eiji les dégaina et lorsqu’il les sortit, il envoya les manches des épées dans le nez des deux chiens du blond. Les deux hommes tombèrent, le nez plein de sang, sûrement cassé. Ils ne s’attendaient sûrement pas à un tel geste de la part du gamin. Certes il avait l’apparence d’un enfant, mais il savait se défendre et il l’avait déjà prouvé à plusieurs reprises. Ensuite, il s’avança vers Lord Althias et prit la parole.

Si tu veux mes sabres, tu me donnes tes bras en échange. Ces deux épées font partie de moi, met le toi bien en tête !

Alors que le bretteur menaçait le noble, une bonne femme débarqua toute paniquée.

Lord Althias ! Lord Althias ! Des pirates viennent d’arriver au port et sont en train de tout saccager et de prendre de pauvre innocent en otage !

La nouvelle choqua le gamin, qui ne supportait pas les mauvaises personnes ayant des intentions malsaines. Il n’avait désormais qu’une envie, suivre la bonne femme et aller mettre une raclée à cette bande d’enfoirés.
http://www.onepiece-requiem.net/t9691-presentation-eijihttp://www.onepiece-requiem.net/f232-fiches-des-civils
avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Mar 4 Fév 2014 - 20:00

Lorsque les deux gardes du corps tombent, Lord Althias hausse les sourcils. Ils sont décidément bien peu solides pour ce qu'ils coutent cher en viande rouge. Heureusement, il y'en a d'autres. Et les autres voient déjà venir les remontrances de leur patron et leur viande passer de leurs assiettes à la gamelle du labrador dont il a fait acquisition la semaine dernière. Le comble de la loose.

Très amusant, jeune homme. Vous n'avez pas le souci des réalités de ce monde. Il faut grandir un jour. Tout s'achète et tout se vend. Et les dommages que vous avez causés à mes hommes de main sont incontestablement … très onéreux. Je vais porter plainte ! Et demander des dommages et intérêts !

Ce n'est pas l'argent qui l'intéresse. Il a bien vu que le garnement ne doit pas rouler sur l'or. Et pour payer, il devra vendre ses lames. Il les achètera à un bon prix, Lord Althias est quand même quelqu'un, pas un voleur. Mais déjà, les autres voleurs des mers s'annoncent dans la bouche d'un honnête citoyen de l'ile qui voit dans le Lord une âme secourable. Il a bien raison. Lord Althias ne souhaite que protéger les innocents et combattre la piraterie et digne de lui. D'un mouvement plein d'élégance, il dégaine sa flamberge et la met devant son nez, bien droit.

Lord Althias de Mistoltin t'a entendu !

Et puis, il te regarde. Soudain, une lumière passe dans ses yeux. Ce pourrait-il que ce jeune garnement inconnu soit de mèche avec les pirates ? Il serait là pour faire du repérage, trouver des otages … Lui ! Il ne se laissera pas faire !

À moi, gardes !


Et c'est plusieurs gros bras qui surgissent de divers endroits tels une ruelle, une poubelle et un landau d'enfant, accourant à l'appel de leur employeur, non pas bien aimé, mais bien aisé.

Vilipendez ce pirate ! J'ai à faire sur le port !
Lord Althias vous mène à la victoire !


Et il s'empresse de courir vers la porte, suivi par d'autres gardes et par quelques passants engaillardis par le courage du noble.
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1