AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Les Spectres vs Les pirates d'Arturo

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Jeu 30 Jan - 19:42

De retour à son navire, Shoma eut un sourire aux lèvres. Cela faisait très longtemps qu'il n'avait pas vu ce monstre qu'est Sanbi. Peu de monde à travers les mers pouvaient se vanter d'avoir une telle créature comme navire, si du moins il y en avait d'autre mis à part les spectres. Cette hypothèse parait peu probable, mais sait-on jamais. Quoi qu'il en soit la vu de son navire évoqua au capitaine pirate quelques bons souvenir. C'était il y a plusieurs années, à l'époque il venait à peine d'écumer les mers et avait trouvé une jeune femme superbe, Yasmeen.

C'était avec elle qu'il réussi à prendre Sanbi au nez et à la barbe de la marine. Il fallait les voir, ils formaient un tandem de choc, personne ne leur arrivait à la cheville. C'était la belle époque, mais ce temps était maintenant révolu, Yasmeen n'était plus des spectres, d'ailleurs elle ne donnait plus de nouvelle, sans doute était-elle plus heureuse dans sa nouvelle vie, au moins le Sanbi lui était revenu et naviguait toujours sous pavillon Spectre.

Nostalgie quand tu nous tiens. Qui aurait pensé que le simple fait de revoir une tortue pouvait provoquer chez ce terrifiant capitaine pirate autant de bon souvenir.

Mais ce temps était maintenant loin de lui et la réalité le prouva. Roger expliqua à Shoma qu'il avait effectué quelques modifications sur le navire, en effet Sanbi n'était plus un navire, mais devenu un cheval qui pousse un navire. Comment une telle idée avait-il pu germer dans la tête de Roger, en plus le navire que Sanbi tractait était dans un état presque lamentable, comment pouvait-il être fier de cette chose.


"Roger va falloir qu'on parle"

Sanbi ne pouvait pas rester dans cet état, maintenant que Shoma était revenu, les choses allaient changer. Au grand jamais un roi de mer navire ne deviendrait un vulgaire cheval de carrosse.

Pas le temps de mettre les points sur les I à Roger que celui-ci court en arrière comme un fou qui venait de perdre quelques choses d'important. Ce qu'il avait à lui dire à propos de son navire étant capital, Shoma décida de le suivre, mais contrairement à lui il n'allait pas s'épuiser à lui courir après.


"Maria, Opacho, occupez vous des vivres et de ce qu'il y a sur l'autre navire à partir de maintenant nous vivrons sur le Sanbi. Je reviens tout à l'heure avec de quoi préparer une grosse fête."

C'est ainsi que Shoma suivi seul Roger jusqu'à l'hôtel détruit par les spectres plus tôt. Sur place Shoma demanda à Roger la raison qui le poussa à revenir sur ses pas. Le dicton, un assassin revient toujours sur le lieu de son crime était souvent vrai, mais cette fois il n'y avait pas eu meurtre, du moins pas des mains de Roger, alors pourquoi revenir ici et si rapidement ?

http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Invité
Invité


Jeu 30 Jan - 23:29

Avec la balle que j’ai dans la jambe ainsi que les petites coupures, j’suis pas au top de ma forme. Mais bon, j’en ai vu d’autres. Toute ma vie je me suis soigné comme j’ai pu. Je m’y connais pas tellement en médecin, mais bon. J’pense pas qu’un médecin soit si utile que ça. Fin bon, faudrait que j’en rencontre un pour le savoir. Oublions la douleur. Ce dial de mort est toujours en train de courir. Quand j’ai quelque chose en tête j’ignore le reste.

Le blond n’entend même pas Shoma. C’est en boitant qu’il avance. Direction les décombres. Ce dial, il le veut. Un regard à droite, à gauche. Rien à signaler. Toujours les corps au sol. Don Diego est fouiller. Mais pas une vulgaire fouille. C’est la totale. Le moindre recoin est fouillé. Quelque petite baffe pour réveiller l’affreux.

-Hey debout du con. T’as cinq seconde pour me dire où est mon dial sinon tu vas dormir et plus jamais te réveiller… quatre … trois … deux …un …

-Attend.


Le simple fait de respirer et un supplice pour ce corps en lambeau. Bien plus dégradé qu’il ne l’était avant le départ des spectres.

-Un homme. Un homme me l’a pris.

-C’est ton katana qui traine. J’pense en avoir besoin là, vue que tu sais pas comment on se sert d’une langue.


Le fou ramasse le katana et le plante à quelque centimètre de la tête de son interlocuteur. L’oreille est légèrement coupée.

-Vous n’êtes pas les seuls timbrés du coin. Y’en a d’autres qui sont arrivés en même temps… Ton dial est perdu…

C’est quoi ce petit sourire. Cet enfoiré est content de savoir que j’vais pas récupérer mon coquillage. Il souhaite peut-être que je l’achève. Hé hé hé.

-Si je te tue, tu ne souffriras plus. Donc il est préférable que je te maintienne en vie. A au faite. Ne t’ai-je pas dit que tu ne sais pas te servir de ta langue ?

J’mets ma main dans sa bouche pour la chopper et la coupe. Il crie comme un porc qu’on égorge avec le peu de force qui lui reste.

-Dans ce monde, il n’y a qu’une règle a respecté. Ne pas toucher à mes désirs, ou aux quatre personnes que j’aime.

Le pirate s’assied tranquillement sur le corps.

-Si tu touches à Shoma, je te bute. Après il y a ma petite femme chérie. Le seul fait de penser à la toucher, là j’te torture pendant des années pour finir par te tuer lorsque je me serais lassé. De même pour mes deux fifilles. Elles sont si mimi. J’me demande si tout va bien à Goa. Tu sais, cet enfoiré de commandant joue les époux. Si j’étais née noble ça se passerait pas comme ça. Qu’est ce t’en pense ?

Evidemment Don Diego ne peut plus parler. De plus la douleur est telle qu’il ne prête pas attention aux paroles de l’usurpateur de nom.

-J’aime aussi les gâteaux. C’est trop bon c’est truc. Le choco-poire c’est mon préférer. J’pourrais en manger des heures.

Notre homme continue de parler sur ce qu’il aime et ce qu’il n’aime pas. Le tout avec de nombreux mensonges qui s’ajoute petit à petit. Un véritable monologue.

-J’suis content d’avoir pu discuter avec toi l’ami.

Je m’aide de l’arme pour me relever. Tandis que le petit frère vient de me rejoindre. Enfin, depuis quand est-il là ? Aucune idée.

-Hey Shoma. J’aime les dials. Ça ressemble à des coquillages mais ça a des effets. J’trouve ça trooop classe. Si t’en trouve, tu peux me les passé s’te plait. Ah au faite, c’est grâce à un dial que t’as été envoyé dans le décor par un minable.

J’me pose tranquillement sur les décombres et fume la pipe que j’ai volée à criquette. On raconte que je suis fou. C’est vrai, mais je me maitrise parfaitement. Tout faire pour ne pas retourner en prison.

-Si j’ai une petite prime contrairement à toi petit frère c’est que je la joue discret. Chacun son truc, tu fais ce que tu veux et j’m’en fiche à vrai dire. Mais s’il y a réellement d’autres tête sur l’ile, je préfère qu’on la joue neutre.

Oui neutre. Mais pas un neutre de peureux. Un neutre de diable. C’est une stratégie simple de ce vicieux de Roger.

-Neutre c’est quoi ? Laissé les autres s’entretuer et venir ramasser le butin en douce. Puis si les autres n’arrivent pas à se taper dessus, on peut les aider en chauffant les deux camps hé hé hé. Si j’suis une ombre c’est pas pour rien. La règle d’or. Ne jamais être le centre d’attention. Ne l’oublie pas.

Voilà que j’me mets à donner des leçons de morale pour pirate. Si les bandits avaient une école, j’serrais probablement le meilleur professeur. Tient c’est une bonne idée ça, une école pour les bandits. J’mets l’idée dans un coin de ma tête tandis que le jeunot examine mes blessures.

-Touche pas à ça, ça fait assez mal comme ça. J'dois juste mettre de l'alcool dessus.
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Lun 3 Fév - 23:33

Arriver au niveau de l'hôtel, Shoma observe un drôle de rituel, son frère d'arme en train de fouiller sa précédente victime. Qu'avait-il de si important sur lui à voler ? Certes c'était un pirate, mais rien sur lui ne laissait croire que ce qu'il possédait représenterait autre chose qu'un maigre butin. Il fallait vraiment être une pince pour agir de la sorte. Bref ce n'était pas vraiment le problème de Shoma qui avait suivi Roger pour autre chose, d'ailleurs il effectua quelques pas afin de se positionné à sa hauteur.

"Yo !"

Au niveau de son frère Shoma remarqua que celui-ci était blessé à la jambe. Au début il ne l'avait pas remarqué, mais maintenant avec cette information en poche ce déplacement prenait une autre tournure. S'il s'était déplacé en sachant sa jambe en sang, c'était qu'il devait y avoir une très bonne raison, ce n'était pas pour quelques berry qu'il s'était empressé de revenir ici. Il y avait matière à réfléchir, sans doute quelques choses de plus gros ce cachait sous cette affaire. Peut-être même de quoi renflouer ses caisses, ce qui ne serait pas de refus après autant de mois de disette.

Dial ? C'est quoi cette chose encore ? J'espère que ça vaut de l'argent et beaucoup, parce qu'entre son navire qui était dégradé et devait se sentir honteux avec ce vieux navire derrière lui et la recherche d'un dial qui ne vaut pas beaucoup, alors Shoma connaissait ses priorités.

Ayet Roger se lance dans un éternel monologue. Encore un pour ainsi dire. Shoma était excédé quand celui-ci ressassait le passé ou blablatait à ne plus savoir où il en est. Bref, c'était toujours pareil et comme à chaque fois quand cela arrive Shoma fait semblant de l'écouter, d'être intéressé, alors que dans sa tête c'est le blackout.


"Je suis médecin, je ne sais pas si tu sais !"

Même s'ils étaient frère, Shoma avait parfois l'impression que lui et Roger n'étaient pas sur la même longueur d'onde. L'un est psychologiquement instable, l'autre est assez réfléchi bien qu'il s'emporte assez souvent. Lui est médecin, son frère quant à lui semble avoir fait des études de terrorisme de haut niveaux. L'un est marié et père de famille, quant l'autre est célibataire et ne trouve pas en la femme de réel attirance. Le plus dur à croire c'est que c'est le plus fou des frères qui est marié et est père, soit Roger. Quoi qu'il en soit malgré ces différences, les deux hommes se rejoignaient sur une chose, l'un était indispensable à l'autre tel de véritables frères.

"Bref, ce n'est pas avec de l'alcool que tu vas soigner cette blessure. Fait un garrot en attendant que l'on rejoigne le navire, une fois las bas je regarderais cela pour toi. Ce n'est pas bien profond, mais on ne sais jamais."

Tandis qu'il expliquait les risques d'infections liées à la blessure de Roger, plusieurs personnes se mirent à courir en direction des docks. Les gens criaient, d'autre étaient sous le chocs. L'agitation semblait semer un vent de panique parmi les pirates de l'île. Ce n'était pas un assaut de la marne contre l'île, mais cela semblait assez important pour que certaines personne soient en sang ou partent en criant qu'un pirate soit assez fou pour prendre d'assaut une partie de l'île appartenant à un homme très connu et puissant de cette partie neutre de l'île.

"Tant qu'à faire et si on allait voir ce qui se passe ? Ya peu peu de chance de retrouver ton dial, alors autant aller voir ce qui se passe."

http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Invité
Invité


Mer 5 Fév - 12:08

-Fouiner dans les endroits bruyants… Boaf. Si t’es aussi discret que moi pourquoi pas. Mais au fait. Je connais pas tellement tes capacités. T’es un médecin. Puis après ? Un sabreur vu ton arme. Mais comment t’as fait pour buter tous les gars la dernière fois sans bouger.  J’vais pas te mentir mais…

Attention mesdames et messieurs. Ce moment est rare, extrêmement rare. Roger qui annonce qu’il ne va pas mentir… Cela semble palpitant…

*D’habitude j’fais les trucs à ma sauce. J’m’en fou des conséquences sur mes hommes. Toi c’est différent. J’t’abandonnerais pas comme un chien.*

Ce sont des paroles qu’il aurait pu dire mais. A la place il donne un petit coup de poing dans l’épaule de son frère avec un léger sourire. Pas besoin d’en faire des tonnes. Les hommes se comprennent comme ça. Les deux spectres marchent dans le sens inverse des fuyards. Direction épicentre. Un homme trébuche devant eux et lorsqu’il lève la tête un visage apeuré tente de communiquer.

-Un .. Fuyait . Un. Il a un bras et pourtant, il détruit tout.

Le blond a un doigt dans l’oreille et tente d’enlever la saleté. Une tête d’abrutie qui ne se préoccupe même pas  du bonhomme.   Le dos courbé, notre homme continue de marcher. Une fois les oreilles propres il place ses bras derrière la tête. Plus ils avancent, plus les lieux sont ravagés.

-ça doit être tout proche.

Alors que dans le coin on entend des excuses. Un homme d’une taille avoisinant les deux mètres et demi se trouve seul dans une ruelle. Un corps inanimé devant lui a explosé le sol.

-Fuuu. Les choses sérieuses vont commencer.

C’est seulement maintenant que Roger fait un garrot sur sa blessure. Enfin… Il ne sait pas ce que c’est. Heureusement que s’on frère est là. Puis direction la ruelle.

-Hey la sainte. T’sais pas si un dial traine dans les parages ?

Oui, la sainte est le surnom que vient de donner Roger à Masque de Mort. Ce surnom comme tous les autres qu’il invente vient des premiers éléments qu’il a sur la personne. Ici c’est les mots d’excuse de ce fameux pirate au service d’Arturo qui l’ont insipiré.

avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Sam 8 Fév - 18:31


-ALLEZ BANDES DE LARVES ! TAPEZ LA DEDANS TOUS ENSEMBLES !

Plus loin un type gueule assez fort pour déranger toutes les mouettes du coin, il a la voix puissante et sure de lui d'un type habitué a commander et a voir tout le monde lui obéir. Un peu comme vous et comme tous les capitaines que vous avez tabassé.

Et BOUM ! Une explosion et un nuage de fumées pendant que volent dans le ciel des débris de bois et de tuiles, quelqu'un dans le coin vient de vaporiser une maison...

-C'EST NUL ! VOUS ÊTES TROP MAUVAIS ! A VOUS CINQ VOUS N'ARRIVEZ MÊME PAS A TAPER AUSSI FORT QUE MOI ! BANDES DE LARVES ! AU SUIVANT !

Quelques pas jusqu'au coin de la rue vous permette enfin de voir de visu le type qui gueule si fort. Un type plutot louche, un pirate avec un seul bras. Rien d'exceptionnel jusque la, sauf que le type a toujours son bras, mais accroché à la ceinture. Et dans l'autre main il tient un truc que Roger repère tout de suite. Un dial.

SON dial !

Arturo :


Debout au milieu d'une petite placette a quelques distances des quais, Arturo fait face à une foule de locaux visiblement rameutés par ces hommes. Derrière lui une vingtaine de types inconscient et un canon de navire sont éparpillés dans les ruines d'un bâtiment complétement détruit.

Et inconscient de votre présence, Arturo continue d'interpeller la foule en brandissant son dial.

-C'EST POURTANT FACILE ! JE VEUX REMPLIR CE DIAL AVEC UN COUP PLUS PUISSANT QUE LE MIEN ! ALORS DÉMERDEZ VOUS ET TROUVEZ QUELQUE CHOSE ! OU JE L'UTILISE ENCORE POUR DÉMOLIR CETTE ILE !
Invité
Invité


Dim 9 Fév - 17:39

Mon dial. C’est à moi. A moi tout seul. Sale petit voleur. Tu vas me le payer. MON DIAL. Je. Rien qu’à moi.

Le blond est frustré lorsqu’il voit son bien qui ne lui appartient pas en réalité. Mais hors de question de foncer tête baisser. Il aimerait le faire, ho oui. Sauf que la vie lui a appris à ruser. La force de brute qui écrase tout, ce n’est pas lui et ça ne sera jamais lui. Roger obtient ce désir avec le vice et c’est comme ça qu’il obtiendra son rejet dial.

-Pss, Shoma. Tu vois le coquillage qu'il a dans la main. C'est mon dial.... J'pense qu'on va lui couper le deuxième bras. Mais discret hein. Ça doit pas être un tendre. On est neutre…  J’vais me planquer et espionner le tout.


C’est parti pour le mode espion. Le fou prend sa distance et utilise son déplacement du félin pour n’émettre aucun bruit. Se déplaçant sur les maisons tout en restant à une certaine distance de sa cible. Le petit frère le suit comme son ombre.

Le truc c’est d’attendre sagement l’opportunité et si elle ne vient pas, c’est à moi de la créer. J’attends. Les mots de ‘capt’ain Arturo’ sont perceptibles. C’est donc un capitaine qui cherche à remplir le rejet dial. Pourquoi vouloir mettre une puissance encore plus forte que la sienne. Il a l’intention de s’en prendre à quelqu’un de plus fort. Faut agir avant qu'il ne fasse encore une simple expédition punitive.

-T’as ton escargophone sur toi j’suppose. Faut trouver une autre brute qui réside dans le coin et lui rapporter que le capitaine Arturo se prépare pour l’attaquer. Pour preuve on pourrait amener l’idiot qui fait que s’excuser dans un piège. T’as pas un pouvoir qui permet de manipuler les gens par hasard, ça serrait top.  Chauffer les deux camps et on ramasse le butin à la fin hé hé hé.
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Dim 9 Fév - 20:30

C'est en mode commère que Shoma et Roger arrivèrent là d'où provenait les cris. La curiosité est un vilain défaut, sauf quand cela permet d'espionner une personne puissante qui pourrait par la suite se mettre en travers de notre route et qui deviendrait, alors un obstacle à éliminer. Bref, la curiosité de Shoma le mena directement devant un grand homme vêtu comme un bourreau. Shoma le connaissait, les pirates sur Jaya le connaissaient, il s'agissait du bras-droit d'Arturo, autant dire qu'il n'était pas une petite frappe.

Masque de Mort, le bras-droit d'Arturo, c'était à la fois un jeu de mot et la réalité. Au service d'un homme à qui le bras-droit manquait, cet imposant pirate était son meilleur homme et plus farouche combattant, autant dire que l'affronter signifiait entrer en conflit avec un homme dont la puissance est égale à celle du capitaine des spectres, mais voilà Masque de Mort n'étant pas homme à déclencher un conflit en premier, Shoma et Roger continuèrent leur chemin sans que ce dernier ne prête attention à leur présence.

*Si Masque de mort est ici, alors son capitaine ne devrait pas se trouver très loin.*

La réflexion de Shoma ne voulait pas dire grand-chose. Un capitaine pouvait se trouver à un endroit et le reste de son équipage ailleurs, mais d'après la réputation que traîne ces deux hommes, il est fort probable que l'un ne va pas sans l'autre et l'autre justement est le genre d'homme à transformer en enfer chaque lieu qu'il visite et il est fort à parier maintenant que Masque de Mort viens de faire son apparition qu'Arturo se cache derrière les cris de toutes ces personnes.

"Bingo", voilà ce que Shoma aurait pu dire en voyant l'homme à la main unique crier et faire usage de la force. Arturo, pourquoi ce n'était pas une surprise de le voir ? Sans doute parce qu'il ne pouvait rester en place bien longtemps. Bref, Shoma savait qui était responsable de ce vacarme, il n'avait pas besoin de savoir pourquoi, car il est inutile de connaitre les raisons qui animent un fou, mais de deux choses l'une maintenant qu'il connaissait l'origine de ce qui se passait, il n'avait pas envie de se fourrer dans cette histoire, car soit cela déclencherait un combat, soit un problème encore plus gros.

Après le Bingo, c'est le "Hé merde" que Shoma aurait pu dire. Voilà maintenant que ce que recherchait Roger se trouvait entre les mains d'une personne qu'il ne voulait pas avoir à faire. C'était peut-être le destin, bref, Arturo n'était pas le genre de personne à donner gentiment ce qu'il possède, peut-être que lui donner de l'argent permettrait d'ouvrir des négociations, mais Shoma n'avait pas un seul berry à lui donner et puis il n'était pas connu pour donner ce qui lui appartient. Un pirate qui paye un autre pirate pour un coquillage, la blague.

Il ne restait que deux solutions pour Roger, soit abandonné l'idée de récupérer son bien, soit combattre l'un des plus puissants pirates de l'île, du moins deux des plus puissants pirates, car Arturo n'était pas seul.

Fidèle à lui-même, Roger pris sa décision, il n'allait pas renoncer. Le danger était trop grand pour le laisser agir seul et puis affronter un rival, cela donnerait un peu de piment à cette journée.

Assis sur le toit d'une maison assez proche de la scène, Shoma observait. Il n'allait pas prendre d'initiative, si Roger voulait son caillou, alors il irait le prendre et après cela, alors peut-être qu'il entrerait en action. Cela faisait un petit moment qu'il n'avait pas réalisé une action potable, mais attaquer un ennemi qui ne l'avait même pas encore remarquer n'agirait pas favorablement sur sa renommé et réputation, non, il devait faire une entrer en scène digne d'un pirate capable de renverser un ogre tel qu'Arturo.


"Utiliser mon ombre pour contrôler son second me métrait dans une situation trop délicate et puis je n'ai que faire de ce coquillage personnellement. Cela fait longtemps que je ne t'ai pas vu te battre sérieusement, depuis South Blue il me semble, un véritable adversaire ne te ferait pas de mal."

Shoma poussait clairement Roger à agir, mais c'était dans son intérêt. En ne combattant que des mouches, il n'allait jamais devenir un tigre et pour une personne qui vise le sommet être accompagné par des faibles, ce n'était pas intéressant. Un bon combat contre un monstre, c'était exactement ce qu'il lui fallait afin d'emmagasiner de l'expérience.

Sous couver d'expérience, de bonnes paroles etc, Shoma cherchait simplement une manière d'entrer en conflit avec Arturo. Ainsi par le biais de Roger, il aurait l'occasion de faire une superbe entrer en scène, de quoi le placer comme étant le héros de l'histoire. Imaginé le tableau, Shoma qui entre en scène tel un protecteur venant au secours de l'un de ses hommes et par la même occasion sauvant ces rats peuplant Jaya.


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Invité
Invité


Dim 9 Fév - 22:50

J’crois qu’il ne m’a jamais vu me battre sérieusement ou alors j’ai toujours été sérieux sauf que ça se voit pas. Faire le pitre c’est mon truc. La tromperie, les ruses et les coups bas. C’est moi tout craché. Même si c’est mon frérot, ça reste un pirate. J’le vois venir. On bouge que pour ses intérêts. Alors j’ricane.

-Hé hé hé. T’es pas mon p’tit frère pour rien. T’inquiète j’peux me débrouiller tout seul. C’est pas comme si c’était la première fois que je volais un objet à un être plus puissant que moi. Regarde comment je combat.

Je connais pas la force du gars qui demande pardon, mais vus l’impact au sol. C’est pas un rigolo. Même avec ma plus puissante attaque je fais pas ce genre de dégât. Risquer un combat pour … Non non. Il y a trop de danger. Si je l’avais pas vu à l’action j’aurais foncé tête baissée. Mais là je sais ce qu’il vaut. Puis qui me dit que son capitaine échangera la tête de son homme contre le dial. Moi je dirais non.

-Hey Shoma, s’il n’y a pas assez de personnes pour utiliser la méthode neutre alors on fait ami ami pour mieux poignarder dans le dos. A plus.

Je descends de mon perchoir et me dirige vers le capitaine directement. Je laisse pas le temps à Shoma de réagir. Une fois à découvert je deviens rapidement la cible des regards. Un petit salut de la main en saluant comme les marines mais avec seulement deux doigts tendus et non tous les doigts. Le léger sourire sournois d’une bête qui vient de trouver sa cible.

-Yo. Arturo c’est ça ? J’me présente. Roger, Gold Roger. J’suis arrivé jusqu’ici par mes propres moyens. T’as pu constater que les deux autres terreurs du secteur neutre de l’ile sont déjà k.o.  Le responsable de tout ça c’est moi. J’vais pas blablater pendant dix minutes. J’peux passer sous tes ordres ? Je cherche un capitaine fort qui n’a pas froid aux yeux. Juste en te regardant j’sent que t’es un artiste.

Même les hommes les plus puissants ont besoin d’être porté par des bases solides. Les quelques blessures encore fraiches sur le blond prouvent qu’il vient de se battre récemment. Comment va réagir le fameux Arturo ?

Oui c'est risqué ce que je fais. Aucune issue, ça passe ou ça casse. Mais dans la vie, faut parfois oser si on veut ce que l'on désir. Après tout, on raconte que je suis fou non? Moi j'appel ça de l'audace.
avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Lun 10 Fév - 9:26


-La seule terreur ici c'est moi. Capiche ?

Arturo a pas l'air impressionné par tes hauts faits. Ou alors il vient d'arriver et s'est pas du tout renseigné sur les types du coin. Faut dire que si tu demandes qui dirige a Jaya, c'est surtout les noms des deux empereurs et de leurs lieutenants qui arrivent en téte. Pas ceux des types que tu as descendus.

-Tu veux rentrer dans mon équipage ? Ben vas y blondin. TAPE !

Et Arturo de tendre le dial devant lui pour absorber ton attaque. Y'a plus qu'a...
Invité
Invité


Lun 10 Fév - 11:01

La seule terreur s'est lui ? J'ai presque envie de rire... Honnêtement ça serrait quelqu'un d'autre je crois que je me serrais explosé de rire. Sauf que c'est la première fois que je ressens cette sensation. Je fais un simple oui de la tête sans pouvoir bouger davantage. Le fait qu'il soit probablement plus fort que moi ça ne me dérange pas. Mais l'atmosphère qu'il dégage. Ce bras coupé qu'il trimbale... C'est un être terrifiant. Je recule d'un pas sous la pression. Aaa. Qu'est ce qui m'arrive ? C'est ce qu'on appelle la peur j'crois. Moi avoir peur ? C'est des conneries, j'ai peur de rien !

Roger finit par se reprendre et fonce à toute vitesse vers Arturo. La force brute n'est pas son atout. Lui c'est plus un être agile et rapide. Mais avec sa vitesse, a pleine vitesse. Mettre tout ça dans un coup, les dommages peuvent être considérables. Enfin il l'espère. Après l'impact, un petit sourire apparaît sur son visage.

-Alors capt'ain ? C'était un bon coup ? Et j'suis même pas en forme.

Après un p'tit léchage de botte en le compliment il m'appréciera peut être plus... Quoi que. J'vais éviter pour le moment. Y'a des types qu'aiment pas ça. En plus ça risque d'être trop pour une entrée dans l'équipage. J'suis qu'un pirate. J'me tourne vers les gars qui semble être ses hommes et les saluts aussi avec le même signe que j'ai exécuté lorsque j'suis arrivé.

-Yo, sa gaz les gars ?

J'en ai rien à faire qu'ils aillent bien ou non, juste que dois faire le mec qui s’intègre dans l'équipage voilà tout. Pas le temps de faire les présentations qu'un mur explose. Arturo n'a pas perdu une seconde pour tester cette force de frappe.

-T'es engagé blondinet.

Bon, une chose de faite. Maintenant faut trouver le moyen de chopper le dial. Mais cette abrutie veut pas le lâcher. Il cherche d'autres personne pour remplir ce dial, mais impossible de trouver quelqu'un qui donne un coup plus puissant que le capt'ain. Impossible de trouver quelqu'un qui ne fuis pas tout cours.  Alors ça ramène des canons. Ça tir sur le minuscule dial qui ne casse pas. Qui ne cassera jamais d'ailleur. C'est si beau. Finalement j'ai une idée de génie. Pourquoi vouloir un dial quand on peut en avoir deux ?

-Hey capt'ain ! On trouve pas plus fort que votre frappe. Du coup, ça serrait peut être plus simple de trouver un autre Dial. Avec l'autre qu'on rempli à fond. On frappe celui-ci de toutes nos forces. Du coup, il y aura le coup du dial en plus du coup apporter par la frappe. Ça nous donne un coup encore plus puissant capable d’écraser n'importe qui.  Tu vois le truc?

J'voulais faire ça pour donner le plus puissant des coups, mais en réalité c'est inutile. Si on pouvait donner un coup si puissant, on risque d'avoir notre bras qui part de l'autre coté et peut être en mourir. Faut pas exagérer avec la force. Il va se déboité l'épaule et après ça, j'lui vol rapidement le rejet et fuis. Ouai'p ça va marcher comme sur des roulettes. Il n'a qu'un bras et ce dernier va être en morceau.
avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Mer 12 Fév - 10:01

-T'y connais rien blondin. Le truc c'est que ces coquillages la viennent des iles célestes. Et qu'on en a qu'un seul. Non y'a qu'une solution, faut trouver un type avec une vraie pèche... Dire qu'on m'avait dit qu'il y avait des caids dans le coin ! Mais y'a que des lopes dans ce coin pourri !

Secouant la tête et grinçant des dents de dépit Arturo fait une nouvelle fois le tour des visages qui l'entourent, cherchant visiblement les brutes qu'on lui a promis il dévisage tout à tout tous les gens qui le regardent et qui baissent les yeux. Il passe sur Shoma puis s’arrête soudain et revient au pirate resté en retrait. Le fixe quelques secondes puis se met enfin à sourire.

-Hé ! J'te connais toi ! T'es Mantle Shoma ! Enfin un pirate primé à plus de cent millions, je commençais à m'enerver ! En tout cas tu tombes bien ! tu vas pouvoir essayer de remplir mon dial !

D'un geste Arturo écarte les gens qui disparaissent soudainement de l'espace entre lui et Shoma. Ne laissant que Roger et Masque de mort dans le coin pendant que le reste de l'équipage se fait soudain attentif. Quelle que soit la réponse de Shoma, une rencontre entre deux pirates de ce niveau peut devenir explosive a n'importe quel moment.

Surtout entre ces deux la.

-Allez vas y mec... Tape !
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Mer 12 Fév - 12:41

Roger est-il un peu trop optimiste dans ma manière d'aborder les choses ? C'était ce que pensait Shoma, c'était ce que son comportement laissait croire. Un pirate tel qu'Arturo n'était pas une personne que l'on pouvait atteindre facilement. Certes il n'avait plus qu'un bras et cela le rendait plus faibles ou moins aptes par rapport aux autres pirates, mais seulement techniquement. Avec un bras, il ne pouvait pas monter correctement à l'échelle, il ne pouvait pas mettre son pantalon seul ou serrer la main d'une personne avec la bonne main, mais la liste des malus s'arrêtait là.

Avec une seule main ce type avait réussi plus de coups importants que Shoma qui pourtant dispose encore de ses deux membres. Si la rumeur sur lui était fondé, alors il aurait mieux valu pour Roger qu'il profite de sa vitesse pour passer et voler le dial, plutôt que d'approcher son propriétaire. Les chances que ce genre de plan marchent sont faibles, mais sait-on jamais.

Ce genre de plan était-il meilleur pour Roger ou pour Shoma ? Car maintenant qu'il la jouait fier membre d'équipage fraichement recruté, le cool boy réduisait grandement pour ne pas dire qu'il venait d'écraser tout le plan de son ancien capitaine. S'il ne se faisait pas attaquer par Arturo, Shoma n'aurait pas à intervenir comme le héros de la situation qu'il souhaitait être.

S'il voulait de l'action, ce n'était pas en héros qu'il l'obtiendrait surtout qu'une fois que le regard du pirate qui valait plus de cent millions de berry se posa sur lui et que ce dernier écarta la foule. Shoma dans son viseur devenait son espoir de réussir à remplir l'objet qu'il tenait dans ses mains.


"C'est si gentiment demander, comment refuser."

Assis sur la corniche, Shoma se dit que l'invitation d'Arturo était une très bonne occasion. En y regardant de plus près, Shoma avait complètement oublié un détail qui maintenant rafraichi prenait une tout autre importance. Il y a de cela plusieurs mois le capitaine des spectres avait réussi à faire l'acquisition d'un superbe corps de chasseur de prime.

Cela faisait longtemps que Shoma attendait une personne assez puissante pour donner vie à son premier super zombie et l'ombre d'Arturo était justement ce qui lui fallait.


"Ton ombre sera parfait avec mon premier zombie."

La phrase de Shoma lançait des regards curieux dans sa direction. Personne ne semblait comprendre ce qu'il voulait dire. Zombie ? Ombre ? Quel était le rapport avec ce qu'Arturo lui avait demandé ? Il n'y en avait pas, alors pourquoi prononçai-il des choses bizarres. Bref, les quelques pirates d'Arturo se retrouvaient dans le brouillard, sans doute que leur capitaine aussi, mais cela ne changeait en rien les attentes de ce dernier concernant son dial.

Se levant, Shoma tourna sa tête vers la gauche, puis vers la droite une fois, puis une seconde fois. A chaque mouvement, il faisait craquer ses os. Cela lui faisait du bien et laissait échapper une mini douleur qu'il avait et qui le dérangeait.


"Une épreuve de force hin !"

Shoma n'était pas un combattant qui se bat en utilisant des techniques du corps à corps, au contraire, lui utilisait les armes blanches pour combattre, plus précisément un meitou, alors lui demander de frapper avec ses poings c'est peine perdue et puis comme Roger souhaitait cet objet, Shoma allait profiter de cette occasion pour sectionner le bras qui tenait ce qui ne lui appartenait pas.

Le capitaine des spectres s'élança. Utilisant la base du toit comme propulseur, il gagna en vitesse et en force de frappe. Au départ ses poings étaient placés de manière à laisser croire à Arturo qu'il allait les utiliser dans son attaque. Comme les autres il allait donner un coup de poing, mais au fur et à mesure qu'il approchait l'on pouvait clairement voir qu'en réalité ses poings changeaient de direction afin d'atteindre la base de ses fourreaux.

"Ai Giri "

Ce n'était pas une impression, ce n'était pas une feinte, Shoma attaque réellement Arturo avec l'une de ses techniques au sabre. Ai Giri, une technique basée sur la vitesse et la précision. En un coup cette technique peut trancher avec une précision chirurgicale un objet ou une personne et laisser croire au quelques chanceux qui observent la scène que l'attaquant n'a même pas retiré son arme de son fourreau.


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Ven 14 Fév - 14:33


La lame sort en sifflant de son fourreau a une vitesse telle que les seuls capable de la voir bouger sont celui qui la manie et celui qui l'encaisse. Un souffle d'air balaie la place pendant que Shoma s'arréte sur place et remet d'un seul geste sa lame au fourreau.

Devant lui le pirate est au sol.

Et derriére le pirate, fauchés par la lame d'air qui a suivi l'attaque c'est une dizaine de riverains qui regardent bouche bée les coupures sur leur torse qui se mettent à pisser le sang. Puis qui s'effondre à leur tour.

Une seule frappe décisive. Beaucoup de combats ont fini ainsi, avec un adversaire trop inattentif et soudain tout à fait mort.

Cette fois aussi ?

-Tu viens d'essayer de me tuer ?

Allongé sur le dos Arturo se redresse d'un seul coup avec une souplesse de félin. Seul trace de ton attaque, la mèche qui lui pend du front et que on sabre a coupé net au moment ou il s'est laissé tombé en arrière pour esquiver. A quelques centimètres prés et tu lui décollais la tête. Dommage.
En attendant le pirate n'est rien de moins que tout à fait mécontent.

-Tu vas me payer ça shoma !

Et Arturo de dégainer immédiatement son couteau pour se jeter sur toi.
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Sam 15 Fév - 11:35

Tel un samouraï, une fois son sabre de nouveau dans son fourreau, le combat devait prendre fin. Ai Giri ne pardonnait pas, c'était le genre de technique que l'on effectuait une fois et qui vous donnait satisfaction immédiat, d'ailleurs bon nombre de personnes ont eu la chance de perdre leur vie ainsi, mais aujourd'hui constituait une exception à la règle. Il fallait s'y attendre, un homme de la trempe d'Arturo n'était pas un simple moucheron.

Si une seule attaque de ce genre était nécessaire pour en venir à bout, alors il n'aurait en rien mérité sa réputation et l'énorme prime se trouvant sur sa tête. 175.000.000 de Berry, ce n'était pas donné à tout le monde. C'était d'ailleurs bien plus que la prime de Shoma qui elle était plafonnée à 125.000.000 Berry, autant dire qu'un monde sépare leur acte respectif. Pour en arriver là, Shoma avait du braver une multitude d'adversaire sur sa route, chasseur de prime, Capitaine Corsaire et bon nombre d'officiers de la marine, alors avec une prime comme la sienne, Arturo devait en avoir vu passer des obstacles sur sa route, autant dire qu'ôter sa tête de son buste ne sera pas facile à faire.

Le vaincre ne sera pas donné à tout le monde, Shoma en était conscient, d'ailleurs il avait été sans doute un peu trop optimiste quant aux conséquences qui adviendraient suite à son attaque. Bref maintenant il allait devoir combattre jusqu'au bout, car la folie de ce type n'avait pas de limite.

*Quel mouvement*

Si l'attaque de Shoma n'avait pas marché, c'est en partie à cause d'un mouvement très fluide et souple du pirate à un bras. Shoma eu le temps de voir comment ce dernier s'en était tiré, mais en lançant cette technique et avec cette vitesse, il ne pouvait pas changer de direction une fois lancée, pire encore une fois son attaque esquivé, il laissait son dos à la merci d'Arturo, une chance qu'il n'en profita pas pour montrer au capitaine des Spectres qu'il n'était pas un gamin comme ces hommes qui tombèrent au sol le torse coupé.


"Essayer de te tuer ? C'est un bien grand mot. Tu es plus utile vivant que mort. Si tu n'avais pas esquiver cette attaque tu n'aurais perdu que le bras."

Debout en face de son vis-à-vis, Shoma observa une mèche de cheveux quitter le crâne du pirate pour atteindre le sol. Son attaque ne lui avait pas coupé le bras, mais au moins Shoma pouvait se rassurer, il n'avait pas dépensé de l'énergie pour rien, au moins maintenant il n'avait plus besoin d'aller chez le coiffeur.

"Bon Roger, trêve de plaisanterie. Je vais avoir besoin de toi pour garder ce gros type à distance, je m'occupe de récupérer ton dial. Chacun son combat comme à l'ancienne."

Avec sa réplique, Shoma venait de faire tomber la couverture de Roger. C'était bien beau l'infiltration, mais l'inconvénient était que cela demandait du temps et du temps Shoma n'en avait pas, rappelons-le il avait suivi Roger uniquement pour lui parler de son navire et pour lui il s'agissait d'une chose très importante, alors attendre qu'il récupère un dial qu'il n'est pas certain d'obtenir, trop pas.

"Quand on en aura fini ici, il va falloir que je te parle de quelque chose qui ne va pas"

C'était peut-être l'inconscience d'être un pirate, l'excitation de combattre un adversaire digne de son niveau depuis Sloth ou simplement en excès de confiance, mais Shoma sentait grandir en lui un sentiment qui lui était familier et qu'il avait fuit depuis quelques temps.

En plein combat, le capitaine des Spectres se permettait de gérer deux choses en même temps du moins c'était peut-être ainsi que devait comprendre Arturo, qui bien qu'en colère n'obtiens pas toute l'attention de son adversaire.

Il ne fallait pas croire, bien qu'en situation d'affrontement, Shoma savait que la moindre erreur pourrait lui être fatale.

*Profitons un peu de ce combat*


Voyant Arturo couteau en main foncer sur lui tel un forcené, Shoma utilisa la capacité de son ombre à changer de place avec lui afin de retourner sur le toit du bâtiment où il se trouvait plus tôt, laissant le pirate à la main unique faire face à son ombre, ombre qui d'ailleurs se faufila très vite dans le trou d'une maison.

"Pourquoi se précipiter ? Ce n'est pas toi qui voulais que je participe à ton petit jeu ? Pourquoi se mettre en colère dans ce cas ?"
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Invité
Invité


Sam 15 Fév - 12:49

Shoma, t’es sérieux. Même pas tu te caches. Arturo le repère facilement. Les choses vont pas tarder à s’envenimer  surtout lorsque le petit frère fonce sur l’ennemi. J’comprends pas trop ce qui se passe. L’autre tombe. Une victoire déjà ? C’était facile…. A non Arturo se relève sans la moindre blessure. Une mèche est tombé… Mais il s’est passé quoi là ?

HOOOOO

Un grand cri qui attire l’attention. Le blond pointe du doigt les deux hommes. La seule chose que notre pirate convoite vient de disparaitre. Son nouveau capitaine a une dague dans la main. Le dial s’est-il envolé ?

Capt’ain votre dial a disparu !!

Enfin capt’ain c’est vide dit parce que Shoma ne tarde pas à faire tomber le masque. A quoi joue-t-il ? Chacun son combat il m’dit. Mais j’ai pas besoin d’aide moi. J’pouvais m’en sortir tout seul. Maintenant faut que je me batte en plus. Aaaa. Depuis le départ c’est ça qu’il souhaiter. Me faire combattre. Pff. J’me suis fait avoir comme un bleu par plus petit.

-Hey masque de mort. J’espère que t’ai lent parce que j’ai pas envie d’me fatiguer.

Les seconds se lancent un regard et se déplacent à toute vitesse. Roger convaincu de sa supériorité sur ce plan-là, il accélère tente un coup de pied  aérien direction le menton. A ça grande surprise, l’inconnu accélère aussi et devient encore plus rapide. Un pas sur la gauche pour esquiver le pied puis il se penche pour passer en dessous. Masque de mort remonte et donne un coup d’épaule qui envoie Roger dans les airs. Ce n’est pas fini. Il saute et l’attrape pendant l’ascension. A la chute, le seconde de Shoma se fait exploser au sol qui se fissure sur l’impact.

AAAAAAAA

Un cri de douleur fortement attenué. Le dos subit  à cause de ces deux attaques simultanées. Roger le savait. Il savait que cet adversaire était fort et pourtant il l’a sous-estimé. Autant dire que c’est très mal parti. De plus, cela fait moins de vingt-quatre heures que notre homme a livré deux combats acharnés. Du sang est craché. Son dos est la base de ses mouvements. Un homme souple, agile ne peut combattre avec un dos en miettes. Mais des coups, il en a mangé toute sa vie. Celui-ci est peut être puissant, mais ce n’est pas assez pour clôturer le combat. Avec difficulté il se remet sur ses jambes. Son état ne trompe personne.

-Hey. J’espère que c’est pas avec ce genre d’attaque que tu comptes me battre. C’est vrai que j’me suis rouillé un peu à force d’éviter les combats. Mais là, j’pense que j’ai pas le choix.

Ça chemise est retiré. Elle fait un bruit lorsqu’elle touche le sol. Comme si l’on lâchait une masse. Ce n’est pas tout. D’autres poids sont retiré un peu de partout sur son corps. Ce ne sont pas de vulgaire poids. Ça  représente des dizaines et dizaines de kilos.

-J’me sent léger maintenant. On va voir c’est qui le plus rapide.
avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Jeu 20 Fév - 18:19



-Le plus rapide, c'est moi.

D'un geste, Masque de mort dégrafe les gantelets à pointes qu'il porte sur les avants bras, les laissant tomber à ses pieds dans un fracas qui signale qu'il vient de lâcher vachement plus de lest que toi.

-Et maintenant je suis désolé ptit. Mais t'es qu'un sale traitre et je vais te faire souffrir. Beaucoup souffrir...


Shoma:

Arturo plante sans hésiter ton ombre avant de démolir à coup de couteau le mur de la maison ou elle a disparu. Et au bruit il liquide probablement dans la foulée les types qui ont le malheur de se retrouver dedans en face de lui. Puis il ressort, aux aguets, nerveux, du sang plein les bras et un regard hagard de dérangé...

-SHOMA !

La plupart des gens encore la profitent du hurlement de bête pour se rappeler soudain qu'ils ont a faire ailleurs et disparaitre pendant que le pirate fait le tour de la place en te cherchant. Et en faisant visiblement des efforts pour se calmer et arrêter de baver de rage...

b]-Mais... Je ne suis pas en colère du tout...

Arturo se retourne vers toi, t'aperçois enfin sur le toit et se fige, affichant un rictus sadique du plus mauvais gout et retombant immédiatement dans ses travers les plus vifs.

b]-AHAHAH J'AI MENTI ! ET JE VAIS TE SAIGNER COMME UN PORC SALE TROUILLARD !

Et d'un bond que tu n'as vu qu'en combattant des hommes du gouvernement Arturo pointe sa lame et s'élance vers toi en tournant pointe en avant comme une foutue perceuse volante.

Décidément, il faut que ce pirate apprenne à se maitriser un peu...
avatar
Oswald Jenkins
••• Commodore •••
Double Face

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Rhino Storms

Feuille de personnage
Dorikis: 7115
Popularité: -413
Intégrité: -400

Jeu 20 Fév - 19:58

Ils sont des centaines, probablement des milliers.

Des milliers de victimes possibles. Des milliers d'ordures vivant des la fange et les excès. Des ordres de forbans, de brutes et de bonzes de la piraterie. Des monstres de tout genre, des primes effarantes, des rookies au potentiel énorme. Décidément, Jaya est une poudrière beaucoup plus dangereuse que ce que je l'aurais cru.

De la jungle, des ombres, je les observe, tremblant, fébrile. Tous ces cadavres en sursis… Tous ces adversaires probables… J'en ai des sueurs froides. Je ne peux plus attendre, je ne peux plus rester ainsi tapis dans l'ombre, hors de leur porter, je dois tuer. Dark doit tuer.

Le besoin se fait poignant, embrume mon esprit et noie mes pensées dans de noirs désirs.
Si seulement je pouvais en tuer un… juste un… pour me calmer. Pour le calmer….

Non!

Non.

Serrer le poings a`s'en blanchir les jointures, briser les pierres et les arbres pour évacuer la colère, le Désir, mais ne pas céder. Je vaux plus que ça. Je le vaux pour mes hommes, pour Lilou, ou pour Serena qui sait vivre avec ses démons et sait les contenir.
Une odeur. Typique. Une odeur que je ne connais que trop bien.

Ce mélange ferreux et salé, cet épais cocktail de sable et de ce liquide épais qui me caresse les narines. Puis, ces hurlements. Puis, ces décombres qui défilent comme j'halète avec la force d'un prédateur affamé et comme ma vision se brouille et comme mes mains se changent en lame et comme le noir dépasse sa frontière pour envahir ce qu'il me reste de lucidité et comme

Non.

Non. Ne pas céder.

Et désormais, je vois la cause de ce massacre. Je les vois et je les connais. Mantle Shoma. One Hand Arturo. Masque de mort. D'autres énormes calibres.

Et ils s'entretuent, sous mes yeux. Sans même que je ne puisse moi aussi participer à cette hécatombe inopinée.

alors j'attends. Je me terre. Tandis qu'une idée des plus saugrenue prend place dans mon esprit…
http://www.onepiece-requiem.net/t3227-oswald-double-face-jenkins-t-as-un-probleme-avec-luihttp://www.onepiece-requiem.net/t3486-fiche-de-double-face
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Sam 22 Fév - 12:37

Assis en tailleur, son arme dans son fourreau, Shoma regardait la scène d'en haut. Pour le moment tout se passait bien, les compteurs étaient à zéro et rien ne laissait présager que le vent tournerait en la faveur de l'homme à la main unique, ce qui lui laissait toutes ses chances.

Le combat n'était qu'à ses débuts, soit à la phase d'observation, une période durant laquelle Shoma se devait de connaître son ennemi, assez pour savoir ce qui lui était possible de faire, de ce qui relevait de l'impossible. Une chose le choqua d'ailleurs. L'incroyable perception de ce type, une vision très poussée lui permettant de suivre ses pas et mouvements. Ne pas réussir à gagner en vitesse n'était pas bon pour le capitaine des spectres, la vitesse c'était l'un de ses points forts.

Maintenant que son adversaire venait de lancer les hostilités, Arturo fit de même, mais s'en pris en premier à l'ombre du pirate pensant lui faire du mal ou s'en débarrasser définitivement.

*Quelle force ! Avec la seule force de ses bras et une dague.*

Rien qu'en voyant la brutalité et la force déployée dans l'attaque de ce fou, Shoma se dit qu'il allait faire deux fois plus attention aux attaques de son adversaire. Son physique était musclé, mais rien n'indiquait qu'une telle force habitait en lui, s'il ne l'avait pas vu Shoma aurait pu essayer de parer une tel attaque avec son sabre, voir à main nues.

Pendant qu'Arturo faisait mumuse à l'intérieur de la maison qu'il venait de détruire Shoma en profita pour regarder le combat de Roger et de Masque de mort. Entre les deux hommes il semblait y avoir un certain fossé. Que ce soit leur physique, leur prime ou leur niveau au combat, ils étaient aux antipodes l'un de l'autre.

Eux aussi avaient commencé à se battre et pour le moment c'était Roger qui se trouvait dans une position délicate. Ce n'était pas anormal, en voyant la prime sur le gros type qui suivait Arturo, Shoma le donnait gagnant à tous les coups et ceux même si la logique veut qu'il soutienne son compagnon plutôt que l'ennemi.

*C'est pour ton bien. Je ne peux pas m'encombrer d'homme faible. A partir de maintenant les ennemis seront de plus en plus forts et tu te dois d'être également plus fort pour te tenir à mes côtés.*

Quelques cris plus tard, Artuo fit de nouveau son apparition. Son nouveau style, plus sanglant laissait croire Shoma qu'il n'avait pas pu se retenir et s'était défoulé à l'intérieur de cette bâtisse sur de pauvre personne innocente. Soit, ce n'était pas bien grave, cela confirmait simplement les rumeurs autour de lui.


"Tu es.."

Le petit rictus non caché sur le visage d'Arturo montrait à quel point il n'arrivait pas à mentir dans une telle situation. Il avait beau clamé encore et encore qu'il n'était pas énerver, force est de constater qu'il l'était puissance dix, voir vingt. C'est d'ailleurs à cause de ce même rictus que Shoma stoppa la phrase, car son mensonge était à peine crédible, mais aussi parce que ce petit rictus était moche et rendait l'expression de son visage encore plus dégelasse qu'il ne l'était avant.

Essayant de garder son sang froid et ne pas se tordre de rire sous l'expression d'Arturo, Shoma tourna sa tête sous plusieurs angles. En le regardant d'une autre manière peut-être n'arriverait-il plus à trouver son visage aussi marrant et pourrait continuer ce qu'il avait à lui dire sans exploser de rire.


"Parlons peu, parlons ..."

Montrant toute la puissance de sa folie, Arturo quitta le sol pour s'élancer dans une attaque tourbillonnante contre Shoma. Ce genre d'attaque rapide avait toujours le chic de surprendre le capitaine des spectres. Il avait beau en voir et recevoir assez régulièrement de la part de ces ennemis à chaque fois qu'il se retrouve face à un adversaire usant de ce genre de coup, Shoma se retrouve pris de court et en reviens à utiliser ses sabres comme méthode de défense.

Cette fois-ci l'attaque du pirate étant d'un niveau bien plus élevé que ce qu'il a connu jusqu'à présent, voilà pourquoi son ombre du venir à son aide et s'agrippa à l'ombre du pirate dans le but de le ralentir dans sa course et lui faire perdre de la vitesse de rotation, ainsi diminuer les effets de son attaque et permettre au capitaine des spectres de ne pas se retrouver avec un point vital en danger.

Kage Kakumei

L'attaque d'Arturo jeta le capitaine pirate à l'intérieur d'une bâtisse. Cette fois-ci c'était à Shoma de se retrouver à l'ombre. En plus d'avoir défoncé une bonne couche de bois, le pirate se retrouva sur une table de jeu. Debout avec lui aussi un rictus qu'il ne pouvait cacher, Shoma se leva tourna la tête à gauche, à droite, regarda où se trouvait ses sabres, les récupéra et avançait d'un pas déterminé en direction de la sortie.


Inconnu :"Tu te crois ou toi ?"

Sur les nerfs après avoir reçu cette attaque, Shoma attrapa la tête de l'inconnu et la fracassa sur le reste de la table, l'envoyant directement dans les pommes. S'il avait de la chance il s'en sortirait avec une simple commotion, s'il n'avait pas la tête assez solide il ne se relèverait sans doute jamais.

Quittant ce qui semblait être un établissement de jeu, Shoma retourna là où on l'attendait.


"Hum. Parlons peu, parlons bien."

Arturo maintenu par son ombre, Shoma se permit de jeter un oeil là où se trouvait Roger et au vu de la situation décida qu'il était préférable pour son compagnon d'obtenir une aide de sa part.

Libérant Arturo de son emprise, lui rendant ainsi toute sa liberté de mouvement, Shoma retourna à son véritable problème.


"Ce dial que tu possèdes. Je le veux, alors donne le moi sans faire d'histoire avant que je ne fasse tomber cette seconde main du reste de ton corps."






#Kage Kakumei
Spoiler:
 

http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Gold Roger

♦ Équipage : Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 3605
Popularité: -245
Intégrité: -169

Dim 23 Fév - 23:02

Ses poids tombent …

-Frimeur

Le combat est sans issue. J’suis pas stupide. Avec les poids qu’il avait j’aurais du mal à bouger tandis que lui était plus agile et plus rapide que moi. Mais contrairement à moi, ses poids sont uniquement sur ses mains. Il n’y a que les bras qui vont être plus rapide. Le jeu de jambes est similaire. Moué… ça change pas grand-chose. Shoma j’te conseille de récupérer mon dial sinon j’trouverais bien le moyen de me venger à la puissance dix.

-Hey face de citron. Tu veux me faire souffrir ? Mais que connais-tu de la souffrance ? Viens, je vais te montrer à quel point elle est moi nous nous connaissons.


Je sais pas si c’est un sourire qu’il me lance, mais en tout cas j’lui tends les bras. Même pas peur. D’ailleurs, c’est quoi la peur ?

Masque de mort fonce vers le blond. Ce dernier se met à courir comme à son habitude. Agile comme un singe, il se faufile dans les maisons prend des virages serrés et derrière lui, l’inconnu ravage tout et gagne du terrain. Les hommes se retrouvent dans la rue et se font face.

Si je continue ainsi, j’vais me fatiguer pour rien et me faire étaler sans lui avoir mis la moindre beigne. La seule issue est de le défoncer. La seule chance de survie ouai’p. Finalement j’me demande si les frères sa existent vraiment. Ça aide parfois et ça t’enfonce d’autres fois. Comme si ce genre de chose peut exister pff.  J’ai été si stupide… Faire confiance à personne. Voilà ma vraie nature. J’fais confiance cinq minutes et je risque ma vie. Mes filles me manquent. Ma femme me manque. J’crois bien que la piraterie n’est pas faite pour moi.

Pendant que Roger rêvasse, masque de mort s’approche et lui donne un double coup de pied aérien qui envoie notre pirate dans une maison. Les secondes passent, mais il ne sort pas. L’envie de combattre c’est enfui si rapidement. Son bourreau entre mais le fou n’a pas un regard de haine. Son regard est vide. Attraper par le catcheur, une prise de haut niveau est effectué et ça se termine en grand badaboum.  Le corps du faible sort de la maison et tourne, roule dans tous les sens. Ce dernier fini dans la taverne la plus proche allongé juste devant le comptoir.

-Tu me sers de l’eau de vie marcel ?

-Je m’appelle pas Marcel mon p’tit gars, mais tiens.

Le bras avec lequel il tente de se relever tremble. Le corps tout entier tremble. Une chute. Nouvelle tentative.  Il finit par réussir et prend la bouteille et non le verre. Une gorgée, deux puits trois. La bouteille d’un coup tandis que son adversaire entre à son tour.

-Désoler mais j’ai pas fini. Tu vas soufr…


-Chuuut. A-t-on avis, pourquoi je ne combats pas ? Si j’étais vraiment un traitre j’aurais tenté de te tuer.  J’ai fait semblant de t’attaquer au début. Tout ça pour faire croire à Shoma que je suis avec lui. Maintenant on peut aider le Capt’ain pour en finir avec Shoma. T’en pense quoi ? Trois contre un c’est mieux qu’un contre un non ?

Le mensonge comme toujours. Si j’suis en vie aujourd’hui c’est grâce à ça, faut pas se voiler la face. Mon corps est en miettes. Encore une de ces attaques et je reste cloué au sol.
http://www.onepiece-requiem.net/t12463-ah-t-es-la
avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Lun 24 Fév - 20:27


[Shoma]
Tu veux le dial hein ? Toi ? Mantle Shoma ? Un pirate de ta carrure qui se bat juste pour voler un coquillage ? C'est ridicule ! ET ÇA M’ÉNERVE !

Tu veux ton coquillage ?! Le voila !


Et Arturo de plonger la main dans son gilet pour en sortir le dial avant de le jeter par terre. Le jeter par terre et le broyer d'un seul coup de talon.

-Voila tout ce que ça vaut pour un vrai pirate ! Rien du tout ! Alors maintenant tu fais quoi Shoma le voleur ? Tu te bats avec moi pour une vraie raison ? Ou tu veux essayer de me voler mes CHAUSSETTES ?!

[...]

[Roger]

-Sauf qu'il faudrait être un idiot pour te croire encore alors que tu as déjà menti non? Alors je suis désolé, mais je ne te crois pas du tout. On va continuer à deux contre deux. Et je vais te tabasser jusqu'a ce que tu sois incapable de bouger tout seul.

Mais...


Masque de mort fais un signe au barman qui vous ressert deux verres et laisse la bouteille ouverte sur le comptoir devant vous.

-Mais je suis pas un pirate sans cœur. Je te laisse boire ton dernier coup avant de te donner le châtiment que tu mérites.

Quel nom je dois marquer sur ta tombe ?  

Contenu sponsorisé



Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant