AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Ce soir, c'est ravioli con el baron

avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Mar 4 Fév 2014 - 22:49

Le Rital goûte à sa bouffe
feat Falcko, Baron de la Pègre de Jaya [PNJ Requiem]


Voilà maintenant quelques minutes que l'homme au masque vient de massacrer ces deux pauvres abrutis remplis de pensée merdique jusqu'aux oreilles. Mais ils l'ont bien cherchés. Quelle idée de venir emmerder un étranger souhaitant visiter l'île ? Juste parce qu'ils étaient là les premiers ? Pfff, n'importe quoi. C'qui est sûr, c'est qu'ils ne viendront plus foutre leur grain de sel dans les affaires du pirate. A moins qu'ils n'aient pas compris la leçon et aient besoins du tome deux de la grosse claque à juusei.Comme ci leur patron allait bouger ses fesses pour deux minables de leurs espèces. Ces bons à rien ne font, ne feront et ne faisaient sans doute bonne figure nul part. S'ils étaient, c'était certainement pour surveiller et défendre cette zone. Mais à part envoyer ses membres à l'abattoir, leur chef ne doit certainement pas être très fut-fut. Il dit ça, il dit rien. Car pour l'instant, si cette île dit vrai, les forces militaires des empereurs sont moindres. Tous les mêmes péquenots ? On ira loin avec ce genre de mec ...

Près de la ville, une première ruelle vient desservir le pirate. Sombre, étroite, glauque, c'est ce genre d'endroit qui attire le phénix. Sans doute car une ribambelle d'abrutis du même genre si cache pour s'empiffrer d'alcool en tout genre ou amener des individus pour les torturer en toute tranquillité. Le genre d'endroit où il peut espérer avoir des réponses à ses questions. C'est donc d'un pas décidé qu'il s'aventure dans la rue à l'odeur de rats morts.

Hey les deux guignols ! Vn'ez voir par ici !

Elle a quoi l'asthmatique ?

Oh ça tu vois, c'pas bien ...

Un coup sur le haut du crâne et il s'enfonce, le dentier en avant, planté dans le sol. Choppant le deuxième par le col pendant qu'il tentait de s'échapper, il allait passer un petit entretien d'embauche.

Hop hop hop ! Reste là petit. Sais tu où se trouve les îles célestes ? Ou comment y accéder ? Je dois m'y rendre.

Ce n'est qu'une légend pauvre crétin ...

Quoi ? Un papy aux bagouses vient d'ramener sa fraise une canne à la main. C'est qui ce mec ?
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Jeu 6 Fév 2014 - 15:29



Il a morflé, le jeunot. Ca se voit. Pas maintenant. Non. Là, il vient de fracasser deux bonhommes. Mais à la vue de son corps en charpie, de sa gueule de grand brûlé, on aurait presque une larme pour lui. Sauf que son regard n'est pas de ceux qui inspirent la pitié. Il est le genre qui regarde de haut, avec mépris. Et ça, j'aime pas.

Ce qui m'irrite le plus, c'est le fait de l'avoir en face de moi. Quant on est en haut de la pyramide, on ne s'abaisse pas à en descendre. On ne rejoint pas le bas peuple qui trime. On s'assoit, et on regarde. Sauf que celui-là... celui-là... Il a fait l'erreur de s'en prendre à mes hommes. Et pas n'importe lesquels. Le genre digne de confiance. Une espèce rare. Les petits jeunes, il faut leur montrer qui est le patron. Et me déplacer en personne, j'aime pas ça.


- Vas-y molo avec les regards haineux. T'impressionnes personne ici.

J'avance sans une once de peur. De quoi j'aurais peur ? C'est chez moi ici. J'ai quitté le petit bassin des Blues y'a un bail déjà. Et j'étais installé sur Grand Line que t'avais pas encore de poil au menton. Donc ouais, tes regards, tu rembarres.

- Quoi ? J'ai cassé ton rêve ?

Je m'avance un peu plus. Le pas assuré. La canne résonne bien sur le sol de pierre. Faut lui montrer qui domine. J'en ai bouffé pas mal des types, simplement par la peur. Et au pire, j'ai pris mes précautions. Je prends toujours mes précautions. Je m'arrête. A une distance de canne. Canne que je pointe sur lui.

- J'sais pas d'où tu viens, mais quand on est bien élevé, on respecte les règles de la maison. Et j'te le dis, t'as merdé. Passe encore que tu te défoules contre les traînes misère. Mais les deux que t'as agressé tout à l'heure, t'aurais pas dû.

Ma canne revient au sol sans ménagement. Oui, il me déplaît. Mais je l'ai aussi vu écraser deux types en un instant. Etre Boss, ça veut dire pouvoir tirer profit des situations les plus inconfortables.

- T'as de la chance, je sais être magnanime. Alors bosse pour moi, fais pas de vague, et j'oublie ce petit incident.
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Jeu 6 Fév 2014 - 17:45

Mais qu'est ce qu'elle veut la vieille ? Avec sa canne en bois là hein ? Si elle continue à chercher Juusei, il va s'prendre un retour dans la gueule vite fait bien fait et on verra c'qui l'plus fort des deux. Une chaine en or, des bagues pleins les doigts, ce mec doit être riche. Si le pirate arrive à lui faire cracher ses dents, peut être qu'il sera gentil comme un bon toutou et lui indiquera sa caverne d'alibaba. Mais Ali qui indique sa tirelire à pesos c'est rare, très rare ...

Et pourquoi il matte Juusei comme ça ? il est amoureux ou quoi ? Regard haineux, il impressionne personne ? Pour qui il se prend pour dire de telles conneries ? Quand il aura le clapet fermer à double tour et la gorge remplit de caillasse il va voir si il impressionne personne. Les types du genre, Juusei les détestes. Pour qui ils se prennent pour se croire supérieur aux autres ? Si il continue comme, il va subir le même sort que ses collègues ça va être vite réglé ...

J’impressionne personne ? Et de quoi tu parle ? Tu as cassé mon rêve ? D'ailleurs c'est quoi mon rêve papy ? j'veux bien savoir.

Les poings, un pavé, le banc d'à côté, ou bien sa canne ? Ouais, Juusei se demande avec quel objet lui éclater les glandes. Et après les glandes, il passera au genoux pour éviter qu'il bouge puis il finira par la mâchoire. Torturé ses victimes devient un nouveau passe temps depuis quelques moments. Et quoi ? Il veut que Juusei bosse pour lui ? Non mais il rêve ...

J'vais t'expliquer une chose mon pote. Je ne bosse pour personne. Et surtout pas pour des petites frappes dans ton genre. J'suis sûr que si j'te pète l'autre jambe, t'es condamnée dans un fauteuil. Alors t'es gentil, retourne voir tes filles et fait pas chier. Mais si tu veux faire affaire, dit moi comment atterrir sur les îles célestes ou bien j'ai entendu dire qu'un certain empereur était sur l'île. Conduit moi à lui et je te récompenserais.

On espère tous que pour sa survie, le vieux allait ouvrir sa boite à caca pour déféquer la bonne solution et surtout, répondre ce qui le mettra dans la bonne situation. Alors, îles célestes, empereur ou sa canne en guise de trachée ?
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Ven 7 Fév 2014 - 2:59

Hé hé hé, c'est qu'il mordrait le gamin. T'as l'air fort, c'est vrai. Sans doute que tu pourrais me battre en un contre un. Après tout, je ne suis plus tout jeune, et comme tu l'as remarqué, ma jambe ne me permet pas des déplacements de folie. La canne n'est pas que pour l'apparat, encore qu'à l'origine, c'était la mode chez les mafieux des Blues. Quand j'y repense... Saletés de Tempiesta !

- Les îles célestes... tu reparles de cette rêverie. C'est dépassé. Je pensais pourtant avoir été claire. C'est une légende.

Ton visage rageur ne s'adoucit pas. Tiens, tu prends même des couleurs ! Tu ne comprends sans doute pas pourquoi je reste si calme. Parce que si tu as la force, moi, j'ai l'expérience.

- Maintenant, tu vas m'écouter.

Je lève un doigt.

- Et ne m'interromps pas.

Aussi étrange que ça puisse être, tu ne répond rien. Tu attends. Oui, pour toi, jeune idiot, je ne suis qu'une relique, bonne à regarder et à jeter dès qu'on s'ennuie. C'est d'ailleurs ce que tu attends. Voire si je suis toujours à regarder. Car tu as hâte de passer à l'étape d'après.

- Tu crois pouvoir débarquer sur cette île et imposer ta loi ? Apparaître comme ça auprès des gens importants ? Ceux qui règnent sur les mers ? Réfléchis deux secondes.

J'admire le pommeau de ma canne. Magnifique ouvrage. Acquis grâce au plus puissant pouvoir du monde, l'argent. Mais je le fais surtout pour te mettre un peu plus en rogne. Ceux qui craquent en début de partie finissent toujours par échouer.

- Enfin, je ne suis qu'une petite frappe, n'est-ce pas ? Pourquoi devrais t'introduire auprès d'eux ?

S'il y avait bien une définition pour décrire ce que je faisais en ce moment, ce serait : te prendre pour un con. Je m'amuse avec toi ! Oui, gamin, l'expérience. Je sens que tu n'as qu'une envie, me faire ravaler mes paroles. Et comme tu ne peux pas le faire avec des mots, c'est par la force que tu comptes t'y prendre. Alors forcément, j'anticipe. D'un claquement de doigt. Et ils apparaissent des quatre coins de la ruelle.

- Tu devrais être plus prudent.

Quatre hommes. Mauvais look, mauvais genre. Ceux que tu payes bien pour leur force brute. Et évidemment, ils sont armés. Plus un cinquième, que tu n'as pas encore remarqué. Normal, il est perché en hauteur, fusil à l'épaule. Et le ton, à présent, est beaucoup plus sévère.

- Je n'aime pas me déplacer en personne. Mais quand je le fais, je prends toujours des précautions.

Il ne faudrait pas que mon costume soit taché. Aussi, je recule de quelques pas.

- Messieurs, amusez-vous bien.


HRP:
 
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Ven 7 Fév 2014 - 21:08

Les îles célestes un rêve ? Une idée que tous les hommes se font alors que les légendes traitent le fait que des pirates tels que Gold D. Roger et Monkey D. Luffy y ont mis le pied ? Certes ce sont de vieilles légendes, mais ces pirates ont bel et bien existés. Alors pourquoi ne pas croire à l'existence de ces îles ? Pour Juusei, ces îles sont bien réelles et il fera tout pour y accéder. Et cette enflure veut tout faire pour qu'il n'y aille pas. Mais ça ne va pas se passer comme ça. Papy va retourner boire de la soupe mais cette fois, ça sera à la paille. Quelques pas déterminés font de de Juusei un homme certain; tuer cet homme et reprendre sa route vers le camp de l'empereur afin d'avoir un maximum d'information. Quand soudain, le mafioso tend son index en l'air faisant signe au pirate de na plus faire un geste. Ses dires ne résonnent pas comme un ordre mais plus comme un conseil. Il souhaite rendre ses dernières paroles avant de mourir ? Très bien. Le phénix allait lui accorder cette dernière volonté.

«Tu crois pouvoir débarquer sur cette île et imposer ta loi ? Apparaître comme ça auprès des gens importants ? Ceux qui règnent sur les mers ? Réfléchis deux secondes.»
Bien sûr que non il ne souhaite pas imposer sa loi. Mais faire entendre sa voix est bien un de ses premiers objectifs lorsqu'il atterrit sur une nouvelle île. Et il n'est complétement abrutit au plus haut point non plus; affronter les empereurs dès maintenant serait du suicide. Il a d'autres plans en tête...

«Enfin, je ne suis qu'une petite frappe, n'est-ce pas ? Pourquoi devrais t'introduire auprès d'eux ?» Tout simplement car se sont les seuls personnes qui pourront prendre Juusei au sérieux sur cette île apparemment. Car des abrutis comme ce vieux schnock ne sont que de vulgaire pantins que les hommes les plus hauts placés en ce monde s'amuse à manipuler sans qu'ils s'en rendent compte.

Mais le pirate a oublier un détail, cet homme est présent sur l'île depuis bien longtemps. Et il n'est pas venu seul. En un éclair, quatre hommes sortirent de l'ombre se positionnant en cercle autour de l’homme au masque. Il est désormais cerné.

«Et merde ...»

Cet enfoiré voulait tenir l'attention de juusei pour que ces chiennes se mettent en place pour mieux le prendre par surprise ... C'est la poisse. Mais rien n'est perdu, si ils sont de la même trempe que les deux gusses d'avant, ça ne pourra pas poser de problèmes. Une fessée chacun et au lit. Enfin, c'était comme ça que le voyait Juusei avant qu'il sorte des chaines en ferrailles et autres couteaux. Pas le choix, il faut combattre.

Un premier individu balance sa chaîne sur le pirate; ce dernier se décale de peu et attrape la chaine se saucissonnant le bras gauche avec. Maintenant qu'il a une arme, il va pouvoir jouer un peu. Désarmant par un simple coup son adversaire, il récupère le reste de maille de fer pour le frapper d'un geste rapide, le couchant à terre, le nez en sang. Un deuxième arrive et percute juusei avec sa lame lui écorchant le bras droit. Ni une ni deux, il se tourne vers lui et lui donne un coup de fout au niveau de la nuque; ce qui devrait le calmer pour un bon moment. Le troisième le choppe par derrière et le maitrise en lui tenant les bras. Le quatrième et dernier type se ramène, poings américains aux doigts. Ça va faire mal... Les coups fusent dans ses côtes et le crâne. Sa vision est troublée, il croit ressembler à une taupe et c'est pas faux. Il voit la prochaine valse arrivée mais le poing de l'ennemi est triplé. Comment faire pour esquiver ? Il a une chance sur trois. Ça se jouera au pile ou face, puis si il perd, il pourra de nouveau cracher ses poumons. Il doit se dépêcher, le boulet de canon est prêt à exploser ... Aller, côté gauche. Dans un élan de force, il se détache de son emprise et retourne la technique de maitrise à son agresseur. Un coup violent qui vient en coucher un autre. Il n'en reste plus qu'un. Le pirate commence à tourner en rond, son ennemi le suit, la garde en joue. Leurs souffles retentissent témoignant de la prise d'énergie de chaque côté. Qui va faire le premier pas ? La tension et à son comble et d'un regard confiant, Juusei regarde papy lui faisant comprendre qu'il avait désormais perdu. Car c'est son sbire qui s’élance le premier. Il a à peine le temps de faire trois pas que l'asthmatique saisit sa chaîne lui explosant les deux rotules d'un simple geste puis les côtes et la tête et enfin, alors qu'il tombe genoux à terre, il avance vers lui; le faisant tomber à coup d'une pichenette.

«Maintenant c'est à ton tour le vioc ...»

Mais encore une fois, il venait de parler trop fort.

/PAN!/

Une balle vient lui transpercer l'épaule droite, l'obligeant à poser un genoux à terre se soumissant à l'autorité de son interlocuteur. Que va t-il lui arriver ?
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Sam 8 Fév 2014 - 22:28

Tu as fait fort. Je te l'accorde. Pouvoir battre les quatre aussi vite, c'est pas rien pour un type sortant de nulle part. J'en ai même eu un frisson sur la fin. Mais encore une fois, c'est l'expérience qui l'emporte. Comme s'il ne m'était jamais arrivé d'avoir mes gardes du corps battus. Et parce que j'ai déjà eu des ennuis à cause de petites brutes dans ton genre, j'amène toujours un sniper désormais. Comme j'ai encore cette sécurité là, inatteignable pour toi, j'ose m'approcher. Ma canne frappe durement le sol, frôlant ton nez.

- Bon, je pense qu'au point où on en est, il n'est plus la peine de parler. Tu as joué, et tu as perdu.

Je lance ma canne en l'air et la rattrape de la main gauche. De la droite, j'en saisit le manche, et en sort une fine épée brillant au soleil. Toujours avoir une arme sur soi. Règle de base. Encore une leçon apprise avec le temps. Ma lame se colle sur ta joue. Je la fais délicatement glisser pour qu'une fine coupure s'ajoute sur ton corps déjà bien cabossé.

- La prochaine fois que quelqu'un te conseille de faire profil bas, excuse-toi, et disparais. Ah, mais j'oubliais... Il n'y aura pas de prochaine fois...

Je lève ma lame, prêt à te trancher la tête. Mais je me rappelle soudain qu'un type qui vient sur cette île en solitaire est en général primé. La paperasse ne m'enchante pas des masses. Alors plutôt que de devoir chercher dans des dizaines de primes une gueule à faire peur comme la tienne, économisons-nous du temps.

- Dis-moi au moins ton nom avant de mourir. Je me souviendrai de toi comme celui ayant fait le malin jusqu'au bout.

J'ai bien l'impression que tu murmures quelques chose. Mais bon, c'est un murmure. Va falloir parler plus fort. Non ? Bon, je vais devoir te donner envie de me donner une réponse claire. Mon sniper est toujours en joue, alors je peux bien prendre quelques libertés. Je suis bien devant toi, ma lame est pointée sur toi aussi. Je laisse tomber le fourreau-canne. Au moindre mouvement, je te plante. Je m'abaisse, et te saisit par le crâne. Hé oui, je te touche, et tu ne peux rien faire pour m'en empêcher, sinon, tu mourras encore plus vite et plus douloureusement que prévu.

- Dépêche-toi, je n'ai pas que ça à faire !
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Sam 8 Fév 2014 - 23:19

Quelle poisse. Le voilà à genoux entrain d'baiser les pieds de Sir JmeLaRaconteCarJ'aiDeL'experience. Mais pour qui il se prend sérieusement ? Ok, il venait de marquer un point en postant un putain de sniper sur un toit mais Juusei est plus malin que ça. Même si derrière ses aires de grand baraqué à la cervelle d'escargot on croirait lire en lui comme dans un livre, le pirate à beaucoup plus à vendre en tant que personne morale. Et cet homme se trompait sur son compte, comme beaucoup d'autre d'ailleurs. Si on juge les gens juste par un simple coup d’œil, on est pas rendu. Car en se montrant supérieur à lui de la sorte, il court à sa perte. Mais ça, il ne le sait pas encore.

Il a joué et a perdu ? Peut être mais comme dirait l'autre, il a perdu la bataille mais pas la guerre. Il lui reste un dernier round. La partie n'est pas fini tant que l'échec n'est pas accompagné de match. La cloche n'a pas retentit alors le match continue toujours. Rien ne peut dire qui en sortira vainqueur tant que le sifflet final ne fait entendre son sifflement. On arrive presque en haut de la montagne, c'est à ce moment là qu'il ne faut surtout pas relâcher ses efforts. Mais cet abrutit semble s'avouer vainqueur bien trop vite.

Il porte un dernier conseil au pirate avant de lui porter le coup final; il doit apprendre à fermer sa gueule. La seule chose qu'il aura apprise aujourd'hui, c'est de bien regarder autour de lui avant d'engager un combat. Les toits sont maintenant ses ennemis. C'est alors que le vioc effectue un tour de passe-passe scindant sa canne en deux pour en sortir une lame éblouissant le phénix. Il croit s'en sortir aussi facilement ? Il se trompe.

«Dis-moi au moins ton nom avant de mourir. Je me souviendrai de toi comme celui ayant fait le malin jusqu'au bout.» Il croit pouvoir se payer la tête de Juusei encore longtemps ? Qui voudrait avoir marqué sur sa pierre tombale "Mort en se croyant plus malin que tout le monde" ? Personne c'est bien ça. Alors il peut toujours rêver. Il s'impatiente. Son front rougie témoignant de son flux sanguin qui augmente petit à petit montrant cette impatience. Mais à force d'attendre, il va l'avoir sa réponse. Par un regard discret, le pirate veille sur le sniper qu'il déloge de sa cachette en déduisant sa trajectoire par rapport à l'impact de la balle. Et oui, ce vieux con ne connaissait pas ça de Juusei. Par la droite ? Très bien.

«Mon nom tu peux tl'e foutre au cul. Et comme tu as des choses à faire, j'vais te laisser y retourner...mais en enfer !»

Lui attrapant son arme qu'il tendait vers le visage du pirate, il le prend à son propre jeu et lui glisse la lame sous la gorge. Comme prévu, le sniper effectue les ordres; tirer si il bouge. Mais trop tard, ou plus tôt juste à temps. Le coup de feu retentit au moment où Juusei s'empare de l'arme de son adversaire. heureusement, sa rapidité fait la part des choses. Juste à temps, la bille de plomb transperce l'abdomen du vioc lui laissant à son tour un belle cicatrice qu'il pourra surement couvrir par un nouveau costume dédié à son enterrement.

HRP:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Lun 10 Fév 2014 - 22:07

Mais qu'est-ce qu'il s'est passé ? Tout est allé trop vite, bordel ! Je... touché. Moi, je suis touché. Blessé par balle. Par mon larbin ?! Impensable ! Quel merdier ! Je le sens... Il coule... Putain de liquide rouge. Et je le vois, ton petit air satisfait. Trop content de m'avoir pris à mon propre jeu. Et tu crois que je vais en rester là ? C'est mon île ici ! Mais parler me coûterait beaucoup d'efforts, et le peu d'énergie qu'il me reste ne va pas me servir à ça. Pas question de gâcher bêtement mes ressources. Alors, vu que  le regard haineux ne coûte pas trop cher, j'me prive pas.

- Hmp..... Hmpff.  

J'respire fort, j'peux pas l'empêcher. La balle fait son petit effet. Un coup d'oeil sur le toit. Mon tireur d'élite se fait la malle. L'enfoiré. Lui, il est en train de penser qu'il va pas toucher son bonus de fin de mission. Et il a raison. Dès que j'suis tiré de ce merdier, t'es mort mon jeune ami. Juste, je dois commencer par me tirer de ce merdier, dans lequel il m'a fourré. Non, c'est pas ma faute. Si le sniper avait fait son taff comme il faut, j'en serais pas là. Mais tout n'est pas perdu. Comme je l'ai déjà dit, l'expérience fait la différence. Je connais les lieux, je n'aurai pas de mal à me cacher, sous condition que j'arrive à me défaire du grand brûlé. Et pour ça, il me reste encore une carte dans ma manche. Ou plutôt, dans la main.

Le gamin a attrapé la lame, sauf que je tiens toujours le manche. D'un coup sec je tire en arrière. Tu as pas lâché, t'en as une paire. Pas grave. J'ai obtenu l'effet désiré. Le manche fait aussi office de poignard. Une lame dans une lame. Et j'vais pas te laisser le temps de manoeuvrer. Un coup dans le bras, et un coup dans la jambe. Même toi et ta grande gueule vous devez me lâcher. J'en profite pour m'éloigner de toi. Oui, je marche toujours


- Ah... Ah... Alors... l'expérience...

Tu l'as pas vu venir celle-là. Dès que je serai à l'abri, je... Oh merde. Je tombe. Me relève tant bien que mal. Pour m'écrouler deux mètres plus loin. Pas bon, j'ai pas pris assez de distance. Et l'enfoiré de sniper, il est où ? Bordel, c'est pour ça que j'aime pas me déplacer en personne ! Obligé de ramper, moi ! Ma vue se trouble un peu. Non, je vais pas m'effondrer pour ça !! Pour une balle mal placée ! Je sens... l'ombre... des Tempiesta. Ils m'ont forcé à l'exil, M'ont forcé à être à terre en ce moment même ! Je sens l'ombre... Celle de la mort.

- Putain de sniper ! Reviens ici ! Fini le boulot !

Montre-toi ! Et l'autre, il ne faut pas qu'il m'approche. Non, il ne peut pas me tuer ! Pas moi !

- Attends, je vais te donner de l'argent ! Je vais... hmpf... te présenter aux Empereurs ! Tu peux pas me tuer ! Tu sais qui je suis ? Je suis le Baron ! Cette île est mienne !
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Lun 10 Fév 2014 - 22:46

L'enflure payait son erreur et la sentait bien couler de sa plaie. Ce bon à rien voulait se la jouer et il a perdu. Alors ça fait quoi de voir la mort de près ? La grande faucheuse va venir prendre ton âme de négligeant et va t'enterrer à côtés tous tes mendiants. Tu souffres j'espère car Juusei est sur le point de t'arracher la tête de ton corps. Tu te crois fort mais tu aurais dû rester derrière ton bureau à faire défiler tous tes travelos. Ces mecs que tu payes pour faire régner un minimum ta loi sur cette île. Ces mêmes mecs qui au bout de trente secondes de combat plient un genoux à terre demandant pardon à celui qui vient de leur donner une correction. Alors tu vas faire quoi maintenant ? La seule chose qu'il te reste à faire c'est ramper et demander pardon. Oui, tu vas supplier le désespoir de te laisser la vie sauf, mais au final ta fin restera la même.

Que fais tu ? Une petite parade pour t'échapper des griffes de la mort ? Bien joué mais cela ne marchera pas. Et puis comme je te l'ai déjà dit, Juusei va te tu...

/SPLASH!/

Un coup de poignard dans le bras, un second dans la jambe. Ce minable venait de planter à deux reprises le pirate, ce qui ne lui plaisait guère. Il vient de le pousser à la limite du pardonnable. Oui, toi qui fait autant pitié à te casser la gueule par une simple plaie. Cela se voit, tu n'es pas un homme de combat. Les cicatrices tu ne connais pas et comme tu as pu le constater Juusei, lui, en présente des tas. Lui qui a enchainé combat sur combat sait ce qu'est la vraie douleur. Mais toi, tu n'es bon qu'à faire les comptes et te remplir les poches par de sales magouilles. Quoi ? Tu lâches les armes et continue de tomber ? Maintenant tu rampes ? Oui et c'est de ta faute à vouloir taper plus fort que toi. Mais ton adversaire est gentil, il va te laisser agoniser le temps de te faire une leçon de morale.

«Tu vois ... à trop sous-estimer ton adversaire tu finis par le payer. Et ton expérience, tu peux te la foutre au cul une nouvelle fois. Mais j'vais te le vider un peu et je vais te révéler mon nom. Je me prénomme Juusei et ça personne doit le savoir car je suis sensé être mort. Ton argent j'en veux pas et pour ce qui concerne les fameux empereurs je suis désolé, mais dans cet état là, tu me clamsera dans les mains au moins deux avant qu'on y arrive. Alors tous tes plans tombent à l'eau.»

Ramassant la lame du fourbe, il l'a caresse des bouts des doigts évaluant la tranche du sabre.

«Ça devrait suffire ... et une dernière chose. Tu as perdu.»

La lame vient percer l'air, découpant avec netteté et rapidité la caboche du défunt. Roulant sur le sol comme un vieux tonneau de saké vide, cet homme n'était plus. Il ne restait à Juusei plus qu'une seule chose à faire.

«Maintenant, les empereurs ...»
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1