AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Les derniers invités.

avatar
Jack Calhugan
"Wrath"
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Grand Line. Voie 3
♦ Équipage : Seul.

Feuille de personnage
Dorikis: 7818
Popularité: +760
Intégrité: 90

Mer 19 Mar 2014 - 23:08

Vous êtes un homme difficile à trouver, Calhugan...

La voix est rude. Grav'leuse. Elle me tire du s'mi-sommeil dans l'quel j'commençais à m'abandonner. Sans daigner bouger, j'répond à celui qui m'alpague, de derrière mon hamac.

Dégage mecton.


Mais lui ne bouge pas. Comme s'il n'avait rien entendu. Perso, j'laisse trainer le bras vers le sol, pour y prendre la bouteille de rhum ouverte que j'y ai laissé. Je la porte à mes lèvres. Ça fait, Glou Glou. Le type en profite pour bouger. Passant par ma gauche, y vient s'poser en face de moi. Une grosse gueule, de celles qu'ont pas pris que des masques de concombre, des yeux perçants. Le type est un briscard. Et sa trogne me dit quelque chose.


Jolie villa. Il faut croire que le crime paie.

Toujours.


Cet façon qu'il a d'ignorer mes paroles commencent à me chauffer. Une irrémédiable envie de me bastonner avec lui monte dans mon bide. Lui, bien qu'occupé à reluquer not'baraque de vacances top classe de l'île Maléfique, baraque payée s'il-vous-plait, s'permet tout d'même de remarquer mes mauvaises ondes et me fixe de ses mires sombres.

Je ne suis pas là pour me battre Calhgan. Je suis le commandant d'élite Quételle, et j'ai une mission à vous confier...


*Quételle, Quételle... L'blase m'dit quelque chose. Où qu'j'ai bien pu entendre parler d'lui.*

..Nous sommes à la poursuite de deux pirates, dont un que vous connaissez personnellement...

*J'ai un souvenir de bar... ou de taverne... d'un type moustachu qui puait méchamment du bec.*

...Rimbau D. Layr. Il a navigué avec vous sous les ordres de Taghel, avant que vousne receviez votre ...titre...

*Quételle.. Ivy Quételle? Non... Hervé Quételle.. Non plus...*


...Il est accompagné d'un autre évadé d'Impel Down: le pirate Grey, possesseur d'un logia. Nous attendons de vous que vous souteniez notre traque en y prenant une part plus qu'active. Allez vous respecter vos engagements, Corsaire?


HARVEY QUETELLE! Je te remets! Death Dog! ... T'es un crack y parait, mon p'tit Harvey. J't'imaginais plus grand.

Il me mire sans rien dire. Indifférent? Stoïque. Je crois qu'il veut une réponse à sa précédente question. Qu'il aille se faire foutre le Harvey. Mais ça m'empêchera pas de lui faire perdre son temps. Héhé. Nonchalant, j'me relève pour m'extraire du hamac. Une fois debout, je m'étire de tout mon long pour boire nouveau.

Le problème mon p'tit Harvey, c'est ta question...


J'engage le pas vers la baraque, le marin d'élite suit mon sillage.

Si j'étais vraiment obligé de faire ce boulot qu't'es pas capable d'accomplir, si ça mettait mon titre en jeu, tu me la poserais pas, ta foutu question...

J'arrive à hauteur du patio de la baraque. Pose un pied sur la pierre tiède qui le pave, pour m'diriger vers le bar. Que j'ouvre. Il est vide. ... Chié.

Seul'ment, t'sais aussi bien qu'moi qu'mon deal, c'est avec le gouv' mondial qu'il est passé. Le gouv', pas la marine. Si tous les p'tits commandants pouvaient m'donner des ordres, le deal, ils pourraient s'le coller au dèrche, les cinq étoilés, dans leur tour de zinc...


Direction la cuisine. J'crois  avoir vu de la tise. Je m'approche du lavabo, bouge quelques assiettes sales... Bingo. Là, dans l'mange-flotte, un whisky à moitié vide. Ca fait poc quand le bouchon saute, puis ça fait glouglou.

C'est un refus donc. Je ne manquerai pas d'en référer à mon état-major.


Le type se retourne, pour partir.

Harvey! Me souviens au j'avais entendu ton nom: dans une taverne de Souh Blue. Tu savais qe t'avais une prime sur ta tête, en bas, dans l'Underground?


Il se fixe, sans se retourner.

Qu'ils viennent la chercher...

Et il part, tandis que je souris intérieurement.

* Oh ils viendront, t'en fais pas... J'vais la doubler...*

---

Plus tard. Un petit peu. Pas beaucoup.

Je me dirige vers la ville. "Ça" va bientôt commencer. Pas longtemps avant qu'les sauvages se mettent à lancer des incendies un peu partout, que le port connaissent de sérieux problèmes, que les navires commencent à prendre un peu plus l'eau, que les cantines se mettent à servir des plats dangereux, que les cuves d'eau potables se trouent étrangement,  puis que des gens meurent. Pas longtemps. Alors je vais montrer ma gueule, histoire d'avoir un bel alibaba.. alibi. Tout en marchant sur les belles artères pavés, je sens bouillir en moi l'excitation. Les touristes m'évitent, moi mais pas cette aura noir de froide violence en attente qui émane par tous mes pores. Je déambule et me perd dans les rues, tandis que le soleil décline. Je tourne au hasard, sans logique. PArce que j'aime bien, puis parce que j'espère. J'espère trouver, ou faire chier, les dex en fait. J'espère trouver Rimbau, parce que ça me ferait plaisir de voir sa gueule, parce qu'aussi il pourra peut-être me dire où est Tahar... Et j'espère qu'Harvey me suit, discrétos, et qu'il se fait chier à tourner en rond. Pourtant, pas de trace du marine d'élite... Tant mieux. Dommage. Dans ma quête de rien, de pas perdus, j'entrevois une allée parallèle, dégagé. J'y pointe comme une phalène vers une bougie.
http://www.onepiece-requiem.net/t2380-jack-sans-honneurhttp://www.onepiece-requiem.net/t2407-jack-sans-honneur
avatar
Grey

♦ Localisation : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 7131
Popularité: -434
Intégrité: -356

Sam 22 Mar 2014 - 16:28

Une demi-heure plus tôt...

- Des homards...

La bave aux lèvres, Grey s'avançait vers cet appétissant stand. Il n'avait pas beaucoup mangé ces derniers jours. La vie sur le bateau avait été plutôt mouvementée. Ils avaient à peine grignotés avec Rimbau, histoire de se donner le maximum de temps pour préparer la réussite de leur plan de survie. Contre Harvey et son navire. Depuis ils étaient séparés, c'était chacun pour soi durant quelques jours.

Le pirate avait troqué son drap de fortune trouvé aux abords de la ville contre une veste à capuche, dans le genre de celle qu'il portait avant Impel Down. Cette fois, la veste était achetée ! Comme les homards le seraient bientôt. Parce que pour la première fois depuis longtemps, Grey avait de l'argent ! A vue de nez, dans les 3 Millions. Il avait piqué la somme sur le bateau qui les avait amenés ici. La somme que Red avait payé pour faire faire le voyage à Rimbau en sécurité, sans doute. Le deal n'ayant pas été respecté, Grey ne s'était pas privé pour retirer les fonds aux escrocs. Il avait fait ça après avoir fini de ligoter les derniers matelots encore en liberté dans le navire pirate.

- Trois homards, patron. Et une choppe pleine.

Un signe de tête et il s'en alla les préparer. La bibine arriva vite. Pas de la qualité. Heureusement que la spécialité était le homard, sinon le pirate se serait inquiété. Il essaya de pas la vider d'une traite. C'était vraiment pas fameux, mais la soif étant la soif, hein. Un coup de tête à droite, un à gauche. Checker que personne ne l'observait trop intensément. Puis l'assiette arriva. Pour ce qu'elle servit... Grey s'en enfourna un immédiatement dans le bec, les autres attendant dans les mains. C'était super bon.

Crounch, crounch:
 

Le premier partit vite. Le second tout autant. Seul le dernier prit quelques minutes. Alors qu'il le finissait, Grey se demandait bien ce qu'il ferait maintenant. Il ne connaissait pas les lieux. Il ne savait pas où se cacher. Dans l'immédiat, il paya son addition et retourna dans la rue.

Il ferait nuit dans une heure ou deux maintenant. L'allait falloir trouver un endroit pour la nuit. Déambulant entre les magasins et maisonnettes, Grey s'aperçut de deux choses. La première, petit à petit, il y avait moins de monde dehors. La seconde, il y avait un type qui se baladait, tout en se faisant filer le train par un autre. Celui qui se faisait filer, c'était le mauvais genre. Le tatoué, musclé, qui dégageait une sale aura de baston et de haine. En revanche, celui qui filait, on aurait pu dire le clampin du coin. Sûrement un gus ramassé dans la rue, payé trois sous pour une petite tâche. Après il balancerait tout à son employeur et retournerait à sa vie miséreuse. Grey allait les suivre. Cet employeur, il aurait peut-être des choses à offrir.

Les filatures, c'était pas passionnant. Le premier ne s'était rendu compte de rien, et le deuxième encore moins. Même pas un regard en arrière. Pas passionnant et trop facile. A chaque minute, le soleil déclinait un peu plus. Grey n'était pas sûr d'avoir le courage de suivre le clampin si ça devait durer toute la nuit. Puis le bad boy s'engouffra dans une allée. Le fileur attendit devant. Grey s'arrêta donc un peu en retrait. Le petit chemin devait être désert, personne pour se dissimuler, sans quoi le miséreux aurait suivit sa proie. Ah si, il entra aussi dans l'allée. Grey s'avança donc jusqu'à l'entrée de la ruelle. A son tour d'attendre à l'extérieur, à l'écart. Ce qu'il n'avait pas prévu, c'était le type qui le suivait, lui. Le pirate l'avait remarqué lorsqu'il s'était retourné brusquement, histoire de voir combien il restait de personnes dans la rue principale. Et là, un gars s'était arrêté d'un coup, avait fait comme s'il regardait ailleurs, et semblait soudainement très intéressé par des articles féminins. Pas joli, joli. Lui aussi avait l'air d'être un gars du coin.

*Alors c'est quoi... une triple filature ?*

Il allait falloir se débarrasser du gêneur. Grey jeta un oeil dans l'allée prise par les deux premiers. Longue, l'allée. Le bad guy était loin devant. Le suiveur faisait de son mieux pour se servir de divers objets pour rester dissimulé. Ca irait. Avec un peu de chance, ils ne sauraient même pas que Grey était derrière.

Il s'engouffra à son tour dans le chemin, mais s'arrêta sitôt l'angle de la rue passé. Et attendit son propre suiveur. Qui ne tarda pas. Grey l'attrapa par un bras, le colla contre le mur, et commença à lui asséner quelques coups de poing. D'abord frapper, les questions après. Etonnement, pour un troufion, il se défendait bien. Il chercha à contre attaquer, sauf que face à un logia... Alors il tenta une fuite, hors de l'allée. Mais le pirate le choppa par le col, et le tira en arrière. Grey se mit entre lui et la sortit. Il voulut en finir par un chassé. Sauf que lorsque le pied partit, le feu aussi, et propulsa l'adversaire très loin dans l'allée. En fait, il s'écrasa sur des ordures dans un vacarme assourdissant, près du premier fileur. Attirant du même coup son attention et celle du tatoué. Une ligne de flammes courrait entre Grey et sa cible. Il n'avait pas réussis à se contenir. A faire abstraction de son pouvoir. Décidément, un fruit du Démon, ça ne se maîtrisait pas comme ça... L'était temps de se tirer, tant pis pour le patron des fileurs.
http://www.onepiece-requiem.net/t2811-grey-is-coming-finiehttp://www.onepiece-requiem.net/t2977-grey-s-abilities
avatar
Jack Calhugan
"Wrath"
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Grand Line. Voie 3
♦ Équipage : Seul.

Feuille de personnage
Dorikis: 7818
Popularité: +760
Intégrité: 90

Mer 26 Mar 2014 - 12:23


Que de monde, d'un coup, dans cette allée. Moi qui la décrivait comme déserte. Mes burnes ouais. Récapitulatons: y a trois gus. Deux près de moi, avec des dégaines des persifleurs, de tâteurs de dos. Des balances, ce genre. Puis un autre, au bout. Cet autre dont le pied brûle encore, comme s'il était fait d'flammes. J'ai côtoyé un logia une fois, s'appelait Tahar, et ce que je vois de mes mires vus, colle assez bien au souvenir que j'en ai. Un logia donc. Mais de quoi? Feu? Balèze le gus, probablement celui dont me parlait Quételle. A mes pieds, l'une des balances s'élance pour prendre la poudre d'escampette. Je l'arrête d'un coup de la corde à linge, avant d'lui baver:

Qui t'envoie?

Il me toise, l'oeil torve, et déglutit lorsqu'il croise mon regard. Je n'ai pas envie de le torturer. Mais je risque de le faire s'il reste muet. Il le comprend, il répond:

Gac Mahus!


Jamais entendu parler. Sa gorge a dû en prendre un sacré coup. Vilaine balance. Je l'agrippe, puis je le lance. Vraiment. Comme une balle. Il disparait au loin, et je me tourne vers l'autre, qu'a pas l'air très bien en point non plus. Même question. Autre réponse (plus rapide néanmoins, le lancé de gens fait souvent cette effet).

Arf... Arf...

Arfquoi?

Arfè Fételle.


Mh... Connais pas. Et pourtant je suis sur qu'il dit la vérité. Jack pas content. Je le lance, même direction que le précédent. Sans même regarder sa trajectoire, pas le temps. Le vrai élément interessant, c'est le logia, au bout de l'allée, qui me toise. Longtemps qu'on m'avait plus toisé comme ça. Une seule explication possible: il ne sait pas qui je suis. Héhé. Ce sont les meilleurs. J'avance vers lui. Et, alors que mes panards réduisent la distance entre sa trogne et la mienne, je me demande: Vais-je le torgnoler?

... Réflexion: arguments pour:

- C'est un logia, il est donc balaize.
- J'ai envie de cogner.
- C'est marrant de se battre.
- Il sait peut-être où est Layr, s'il est bien celui que je pense qu'il est (aïe, ce genre de longue phrase).

Arguments contre:

- aucun.

J'arrive à vingt pas de lui. C't'une belle bête, à n'en pas douter. Musculature fine, l'homme est probablement aussi agile que rapide. Je sors une cigarette.

T'aurais pas du feu... gamin?

http://www.onepiece-requiem.net/t2380-jack-sans-honneurhttp://www.onepiece-requiem.net/t2407-jack-sans-honneur
avatar
Grey

♦ Localisation : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 7131
Popularité: -434
Intégrité: -356

Ven 28 Mar 2014 - 12:05

Gamin... Ca faisait longtemps tiens. De face, et de près, ça se confirmait. Ce type, il avait l'air dangereux. Y'avait qu'à voir la façon dont il s'était débarrassé des types. Mais toute brutasse qu'il semblait être, Grey n'avait rien à craindre. C'était un logia, et le bourrin n'avait aucun moyen à sa disposition pour toucher son adversaire de feu. Pas d'eau, pas de granit marin. Rien. Alors pour commencer, il fallait couper court à sa petite demande. Grey tendit allègrement son majeur devant la tronche du gus, en signe de refus.

- Tu l'as vu celui-là ?

Manque de bol, le doigt s'enflamma malgré lui. Et comme par hasard, devant la clope. Le pirate s'empressa de le retirer, mais c'était trop tard. Elle était allumée. Il passait pas pour un con déjà.

Que faire ensuite ? Grey était tenté de lui en coller une. Dans le genre "tu veux du feu, tiens en voilà" et balancer la sauce. Sauf que le but, c'était de se la jouer discret. Quel était l'intérêt de régler son compte au caïd du coin si c'était pour se coltiner la Marine au cul pendant trois jours ? Au final, ça ferait plus de mal que de bien. Mais c'était tellement tentant de calmer son p'tit air arrogant, à l'autre. Oh et puis bon ! Allez hein ! Grey enflamma son poing. Juste un coup, et il se tirerait.


- Maaa...ssieuuu... kof, kof...

Pulup...Crzzzzz...

- T...touuu...véé.

Pulup... Crzzzzzzz... Pulup.

Grey éteignit son poing. C'était quoi ça ? On aurait dit un escargophone. Les deux face à face se regardèrent. Ca venait pas du sale type. Mais pas loin. De l'autre côté de l'allée.

Pullup... Crrzzz...

- Où êtes-vous ?

Crrzzzz

Cette voix. Le pirate la connaissait. Entendue il n'y avait pas longtemps. Trop récemment. Harvey.

- L'est... à..

Prow !


Réduit en cendres le communicateur ! Et la main de l'infiltré tabassé par le tatoué était brûlée. Contrairement au premier qui avait volé loin, le second n'avait fait que quelques mètres à côté. De l'autre côté de la rambarde de bois en fait. Agrippé à la dite rambarde, le pirate était à la fois énervé et stressé. Il n'avait même pas passé une journée complète sous le radar !

Grey laissa le soldat molesté. Il ne pourrait plus rien faire sur cette île. Pas besoin d'aller plus loin. Lâchant la rambarde, le pirate se mit à réfléchir. Vite. Faisant totalement abstraction du voyou. Harvey n'avait pas reçu d'indication sur le lieu où se trouvait l'une de ses proies. Mais c'était le genre intelligent, raisonneur, le vieux. Il ne tardait pas à se ramener avec sa clique dans le coin. Pour ce que Grey en savait, il y avait peut-être d'autres espions pas loin. Ca aurait été bien que Rimbau sache qu'il y avait des infiltrés. Mais le rejoindre maintenant le mettrait inutilement en danger. Tant pis.


- T'as du bol mon grand. J'ai plus le temps de te remettre en place.

Ca avait l'air de l'amuser le bad guy. Qu'il rit tant qu'il le peut encore. Un jour, il se fera éclater les dents. Et ce jour le calmera. En attendant, Grey avait d'autres chats à fouetter. Il s'engouffra dans l'allée, disparaissant dans la nuit naissante.
http://www.onepiece-requiem.net/t2811-grey-is-coming-finiehttp://www.onepiece-requiem.net/t2977-grey-s-abilities
avatar
Jack Calhugan
"Wrath"
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Grand Line. Voie 3
♦ Équipage : Seul.

Feuille de personnage
Dorikis: 7818
Popularité: +760
Intégrité: 90

Mer 9 Avr 2014 - 11:15


Héhé. Un logia. Et il me fausse compagnie. Il s'élance, là, dans l'allée, m'laissant seul avec mes doutes, mes craintes, mes questions sur la vie et un démangeaison dans l'dos. Mais la conversation n'est pas terminé, pas tant qu'j'ai pas dit qu'elle l'était. Je me penche. Au sol, un pierre, je la ramasse. Concentracture. Profonde. Je sens ma violence qui se déploie, en même temps que ma main devient sombre. Je vise. Et je lance! Mon haki imprime le projectile, qui file droit vers le logia. Droit dans son dos. Et, plutôt que de traverser le feu intangible, la pierre fait impact. Ca fait môk. Un petit môk, mais auquel le pirate ne devait pas s'attendre.

Run this way.

Porté par des jambes solides et des années de fuites, je rejoins le petit malin en deux deux. Lorsqu'il relève sa trogne, peut-être pour comprendre, ou pour reprendre sa course, je suis là, à quelques pas de lui.

T'as même pas dis au revoir...


L'a l'air surpris. J'me permet de l'éclairer.

Si tous les types qu'avaient bouffés des logia étaient intouchables, ça se saurait. Y a une chiée de façon de vous faire manger la poussière. Prends ça comme un conseil.

*T'es bien magnanime Jack. Qu'est-ce qui se passe, tu te ramollis?*


*Non Jamie Lee Croquette, ma vilaine conscience, non. Je sais juste reconnaître un opportunité quand j'en vois une.*


*Oui, oui, t'as toujours de bonnes raisons de merder...*



Je sais qui tu es. Mais tu ignores qui je suis. Moi c'est Jack.


Impossible de définir ce qui passe par son regard, quand j'me présente.


Et j'aimerais que tu rejoignes mon équipage. Toi, et Layr, qu'est un vieux copain.

http://www.onepiece-requiem.net/t2380-jack-sans-honneurhttp://www.onepiece-requiem.net/t2407-jack-sans-honneur
avatar
Grey

♦ Localisation : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 7131
Popularité: -434
Intégrité: -356

Mer 16 Avr 2014 - 19:26

Jack. Alors c'était lui. Grey avait entendu parler de lui, quelques lignes dans le journal, quelques mots par Rimbau. Mais jamais de photo. Le Corsaire Jack, en face de lui. Jack Cali... Calo... Calga... Jack. A bien y réfléchir, c'était la première fois que le jeune homme était face à une telle pointure de la piraterie. Hormis Tahar, Red, et l'Ancêtre. Le premier Corsaire en tout cas. Et il n'avait pas usurpé sa réputation. Il avait lancé une simple pierre si fort que Grey en était tombé, et son épaule lui faisait encore mal. Non, le pire, c'était qu'il avait touché un logia. Et ça, c'était pas prévu... Dans cette situation, que répondre à l'offre ?

Ce n'était pas tous les jours qu'un Corsaire faisait ce genre de proposition. En un sens, il reconnaissait la force de Grey. Ou du moins, celle de son Fruit du Démon. Sauf que le pirate avait déjà des camarades. Bon, il ne savait toujours pas où ils étaient, mais ce n'était pas une raison. Il n'allait pas retourner sa veste sous prétexte que le type en face de lui était l'un des pirates les plus forts. L'ennui, c'était de le lui faire comprendre sans être tué. Il avait l'air d'avoir le sang chaud.

- Ouais, j'avais cru comprendre que vous vous connaissiez avec Rimbau.

Prudemment, sans geste brusque, Grey se releva, fit rouler son épaule une fois ou deux histoire de vérifier que ça marchait toujours.

- Par contre, tu sais qui je suis... je suis étonné.

Bah oui, il n'avait pas l'air d'être le genre à lire le journal. Est-ce qu'il savait lire au moins ? Enfin, ce n'était pas le propos.

- De toute façon, étant donné la situation, je ne suis pas sûr que ce soit le moment de parler d'équipages. Nous avons eu des problèmes en arrivant ici. Avec la Marine. Un type qui en veut personnellement à Rimbau. Et il a déployé ses hommes sur l'île. La preuve, les deux qu'on a massacré sont avec lui. Ah mais...

Grey venait de réaliser. Jack était un Corsaire. Donc, un pirate au service du Gouvernement... Il était avec eux en quelques sortes ! D'un coup, il se mit en posture défensive !

- Entrer dans ton équipage c'est une ruse hein ! Harvey veut que tu nous captures ! J'vais pas me laisser faire !

C'était mal barré en tout cas. Grey aurait beaucoup de mal contre un Corsaire capable de le toucher. Ce serait même très coton.
http://www.onepiece-requiem.net/t2811-grey-is-coming-finiehttp://www.onepiece-requiem.net/t2977-grey-s-abilities
avatar
Jack Calhugan
"Wrath"
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Grand Line. Voie 3
♦ Équipage : Seul.

Feuille de personnage
Dorikis: 7818
Popularité: +760
Intégrité: 90

Jeu 17 Avr 2014 - 14:40

Une bête traquée, face à moi. Paranoïaque et méfiante. Héhé. Sage position. J'veux dire, si j'me proposais un marché, j'sais pas si j'accepterais. J'suis pas réellement c'qu'on peut appeler "un homme de parole". Et pourtant j'ai mon code de conduite, moi aussi. Mais ça, comment pourraient-ils, eux, le savoir?

Je ne travaille pour personne d'autre qu'moi-même. Et c'est pas un fossile de la marine comme Quételle qui va me dire quoi faire.


Je repense à c'vieux briscard imbu d'sa force. Je déteste ces types-là, les anciennes légendes, qui survivent sur leur passé. Le passé, on s'en cogne.

J'ai d'ailleurs mis sa tête à prix. Un beau paquet d'berry si tu l'descends. Discrètement, bien sûr... Mais soit. On va pas tourner autours du pot. Tu veux pas m'rejoindre? Pas d'problème, , non, c'est un très joli mot, tant qu'on est l'premier à l'dire.


J'lève la tête, mire les nuages. Et le couchant.

Tu le sens? Le vent qui souffle? Il annonce la fin de cette île, comme on la connait. C'est pour ce soir. C'est de mon fait.


Je tourne les talons, faisant mine de partir. De dos, je lâche quelques derniers bavages.

Tu pourras profiter du chaos pour partir, Grey. Puis, si t'es malin, tu me rendras service. Tu foutras l'feu, tu te déchaîneras. Peut-être même que tu tueras Harvey. J'ai la mémoire persistante et la main lourde, pour mes ennemis comme pour mes "amis". Comprends le. Et salue Rimbau de ma part, si tu le croises.
http://www.onepiece-requiem.net/t2380-jack-sans-honneurhttp://www.onepiece-requiem.net/t2407-jack-sans-honneur
avatar
Grey

♦ Localisation : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 7131
Popularité: -434
Intégrité: -356

Jeu 17 Avr 2014 - 20:39

Alors... c'est tout ? Grey desserra les poings. Il était étonné. Un Corsaire qui ne bossait que pour lui. Qui se moquait complètement des ordres de la Marine. Bon, il n'allait pas s'en plaindre, hein ? Et dire non à l'équipage n'était pas un problème non plus. Ils étaient tous comme ça, les Capitaines Corsaires ?

Ce qui était sûr, c'est que c'était un magouilleur. Il voulait... faire quoi au juste ? Avec l'île ? La détruire ? D'une certaine façon au moins. S'il voulait que Grey crame l'île. Pourquoi ? Et pourquoi le pyropirate le ferait ? Parce que rendre service, c'était bien gentil, mais bon. Le Corsaire avait dit "comprends-le". Ce serait une sorte d'échange de faveur ? Jack lui serait redevable ? Mouais. Ca restait à voir. Restait en tout cas un détail.


- Hé ! Rimbau est venu sur cette île pour une raison. Vous voir. Alors y'a des chances que ce soit lui qui vous tombe dessus.

Aucune réaction, Jack poursuivit son chemin. Mais Grey était sûr que l'information était passée. La question, maintenant, c'était où aller. Bientôt, la Marine investirait le coin. Le pirate ne trouverait probablement pas de cachette suffisamment bonne pour passer sous le radar. Donc... quitter la ville ?

- T'façon, j'ai toujours préféré la nature.

Le jeune homme continua jusqu'au bout de l'allée, et tourna au coin de la rue. Là, l'orée du bois. Sans s'en rendre compte, en jouant à l'espion, le pirate avait traversé la ville d'un bout à l'autre. Un regard à droite, à gauche. Personne. Rapide traversée au pas de course et les feuilles camouflèrent sa silhouette. Avec un peu de chance, Harvey passerait une journée ou deux à passer la ville au peigne fin. Plus qu'il n'en fallait pour prendre de la distance.
http://www.onepiece-requiem.net/t2811-grey-is-coming-finiehttp://www.onepiece-requiem.net/t2977-grey-s-abilities
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1