AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Le retour d'un père

avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10189
Popularité: -688
Intégrité: -535

Sam 22 Mar 2014 - 0:06

C'était peut-être parce qu'il commençait à en avoir marre de la vie à Jaya ou parce qu'il venait d'accepter une collaboration, chose qu'il ne faisait jamais et que le fruit de cette collaboration devait mener à la chute d'une des plus grosses têtes de l'île, que Shoma se retira au niveau de la jungle en quête de calme et de solitude.

Bon, il n'était pas vraiment tout seul. Opacho était avec lui. Le petit bonhomme ne l'avait pas écouté, une fois encore et l'avais suivi en douce à travers la ville et jusque dans la jungle. Une fois au milieu de nulle part et ne retrouvant plus la trace de son capitaine ce dernier se mit à pleurer relevant ainsi à Shoma qu'il n'était pas seul. C'était devenu une habitude chez Opacho de défier les ordres de Shoma, mais à chaque fois qu'il le faisait, il lui arrivait des bricoles, mais ce n'était pas bien grave, car à chaque fois Shoma venait à son secours, car c'est cela être capitaine après tout.

Revenons à nos deux hommes. Assis sur un tronc, Shoma réfléchissait tandis que le petit pirate lui de son côté se plaisait à lancer des cailloux sur les quelques yeux jaunes qui se reflétaient derrières les arbustes. Comme un peu partout sur Grandline, la faune et la flore étaient étrange et dangereux, mais le petit groupe avaient déjà connu la dangerosité de l'archipel de Boyn, alors ce n'était pas à Jaya qu'ils allaient se faire des frayeurs.

La petite excursion du duo se passait très bien. Les animaux sauvages restaient à leur place, il faisait beau et le soleil était au rendez-vous et pour couronner le tout aucun pirate pour les déranger. C'était le top. Shoma et Opacho restèrent une bonne vingtaine de minutes ainsi ensemble, mais à la fois chacun dans leur coin. Passer ce moment de tranquillité, une personne fit irruption dans leur cercle privé.

En jetant un caillou derrière un arbre, la voie d'une personne se fit entendre. Visiblement cette personne avait reçu le projectile du jeune pirate et s'en plaignait.

Trop occuper à réfléchir, Shoma n'avait pas fait attention à cela, mais maintenant qu'il y prêtait une oreille attentive, il remarqua que mis à part cette voix, la forêt était de plus en plus grouillante. Les yeux jaunes qui se cachaient derrières les feuillages n'étaient plus, les perroquets avaient stoppé leurs chants et le félin qui salivaient d'avance du festin qu'il allait se faire et qui se trouvait caché derrière Shoma depuis son arrivée s'était retiré.

La vie sur Jaya était assez simple, tout était permis. Pourquoi s'embête avec une personne que l'on aime pas, autant la supprimer, car personne ne vous en tiendra rigueur. La loi du plus fort, voilà ce qui était respecté ici et quand on est fort on inspire le respect et la crainte et parfois on s'attire des ennemis que l'on ne connait pas forcément, mais ces personnes eux de leur côté peuvent souhaiter votre mort dans l'unique but de s'attirer la gloire et ou l'argent, car qui dit un pirate puissant dit une prime élevée et alléchante.

Ceux qui se cachent dans la jungle étaient peut-être ce genre de personnes, des pirates avides de gloire, mais cela pouvait très bien être ce fou d'Arturo et ses hommes. Depuis leur combat, ce dernier avait toujours une dent contre Shoma et jura que ce dernier ne quitterait pas l'île en un seul morceau.

Qui que soit ces personnes, s'ils pensent une seconde à décrocher la tête de Shoma du reste de son corps, ils doivent sans doute savoir que la jungle sera peut-être leur dernière demeure.

Main sur le fourreau de son arme, Shoma invita Opacho à le rejoindre.


Inconnu -> "Tu peux laisser ton arme là où elle est, tu n'en auras pas besoin."

Cette voix, cette personne, aucun doute là-dessus, Shoma le connaissait. C'était il y a longtemps, très longtemps. Une voix aussi familière, pas d'erreur possible c'était lui.

Opacho qui avait troqué son pistolet contre un super lance-pierre tu parles d'une affaire, pointa son lance projectile en direction de l'inconnu. Bien qu'il ne soit pas réellement une menace avec son arme qui est plus un jouet, l'inconnu stoppa sa progression.

Tête baissée, le principal intéressé ne donna aucune réponse. Sa main se trouvait toujours au niveau de son arme. Son silence était une réponse en soit.

Voyant qu'il ne se passait rien, l'inconnu avança d'un pas, puis d'un autre, mais se stoppa quand un caillou arriva au niveau de ses chaussures comme la marque d'un avertissement. Le jeune pirate venait de parler et comme tout pirate qui se respecte, même juvénile, sa patience avait des limites.


Inconnu -> "Pause ce jouet, je ne souhaite pas te blesser. "
Shoma -> "Parce que tu penses être en mesure de lever la main sur quelqu'un ici peut-être ?"


Devant la réponse du capitaine pirate, l'inconnu se stoppa, regarda autour de lui et jeta au sol les armes qu'il avait sur lui.

Shoma -> "Opacho range ton lance-pierre pour le moment, il est neuf ne l'abîme pas déjà."




Dernière édition par Mantle Shoma le Sam 22 Mar 2014 - 0:11, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10189
Popularité: -688
Intégrité: -535

Sam 22 Mar 2014 - 0:07


Une fois son arme de nouveau dans sa poche, Opacho regarda Shoma. Personne ne parlait. Après le tour de son capitaine, le jeune garçon regarda l'inconnu. Quelques secondes après il posa de nouveau son regard sur Shoma, puis une fois encore sur l'inconnu. Même si ce n'était pas un jeu, ou une situation qui méritait une partie "drôle", le jeune garçon leva le doigt en l'air, un peu comme s'il se trouvait à l'école.

Voyant qu'un léger sourire commençait à apparaitre sur le visage du petit, Shoma lui dit que ce n'était ni le moment, ni le lieu pour une blague ou un jeu de mot de mauvais goûts. C'était bien la première fois que Shoma parlait de cette manière à Opacho, d'habitude quand il est énerver contre lui, il ne lui jette pas de regard aussi froid.

Comprenant qu'il était préférable de faire profil bas, le jeune garçon baissa le doigt et se posa près de Shoma. La tête baissée Opacho ne disait plus rien. En le voyant aussi triste, l'inconnu jeta un regard dans la direction du capitaine pirate et lui adressa quelques paroles. Bien qu'il essayait d'arranger les choses en sa faveur, Opacho ne bougea pas d'un iota préférant attendre que ce soit son capitaine et grand-frère qui fasse le premier pas dans sa direction plutôt qu'une personne qu'il ne connaissait pas.


L'inconnu -> "Ce garçon semble attendre quelques mots réconfortants de ta part. "
Shoma -> "C'est un pirate, il doit s'endurcir."
l'inconnu -> "Tu es dur avec lui. C'est ton fils ?"
Shoma -> "En quoi cela te regarde ?"


Les mots de Shoma étaient durs, mais l'homme en face de lui ne semblait pas avoir envie de renoncer à s'entretenir avec lui. Voyant que petit à petit la conversation prenait forme, l'inconnu retira son couvre-chef, le posa sur les armes qu'il avait déposées au sol et trouva un tronc coupé et se posa.

L'inconnu -> "Cela fait combien de temps que nous ne nous sommes pas vus ?"
Shoma -> "Pas assez longtemps visiblement. "
L'inconnu -> "Pourquoi un tel accueil ?"
Shoma -> "Tu t'attendais à quoi ? Que je saute dans tes bras ?"
L'inconnu -> "Je ne demande pas grand-chose, juste une conversation avec toi."


En entendant les propos de son capitaine et de l'inconnu, Opacho releva la tête et se posa encore des questions quant à l'identité de cette étrange personne qui représentait pourtant l'ordre, mais qui semblait si proche de son grand-frère.

Shoma -> "Ce garçon est un membre de mon équipage. Ma famille. Il est comme un petit-frère pour moi."
L'inconnu -> "Je vois."
Shoma -> "Maintenant dis-moi, qu'est ce qui t'amène ici ?"


Les nouveaux propos de Shoma fit sourire Opacho. Fini la tristesse, fini la colère de Shoma, il savait qu'il ne lui en voulait pas et comme à son habitude pour lui montrer toute sa gratitude le jeune garçon lui sauta au visage. Certes Opacho était un pirate, mais il était encore jeune, très jeune, voilà pourquoi la plupart du temps il n'agissait pas comme tel.

L'inconnu -> "Ahah"

Maintenant qu'il était de nouveaux dans les grâces de son capitaine, Opacho lui demanda pourquoi il parlait avec un soldat de la marine, alors que la plupart du temps ils se retrouvaient à frapper des soldats ou à courir en les voyants arriver en masse.

Opacho n'avait pas tort, un pirate tel que Shoma n'était pas un coeur tendre, la plupart du temps comme un pirate il vivait du crime, du vol et défiait la marine continuellement, mais cela n'avait pas toujours été le cas.

En face l'inconnu en uniforme de soldat attendait la réponse du jeune capitaine à la question de son compagnon. Son regard n'avait pas changé, mais en fonction de la réponse du pirate, s'il répondait, alors pour lui cela pourrait représenter une certaine évolution de la situation, un petit pas qu'il attendait dans sa direction.


Shoma -> "Cette personne était mon père autrefois."
Opacho -> " Le papa de Shoma ?"
Père de Shoma -> " C'est exact, je suis son père."
Shoma -> "Je n'ai plus d'attache avec toi depuis longtemps."


Maintenant qu'il avait la réponse de Shoma, Opacho comprenait maintenant pourquoi il avait remarqué une certaine ressemblance entre les deux hommes. Bien que Shoma ressemble plus à sa mère qu'à son père, en grandissant il s'était rapproché de son père sur certain trait du visage. Il n'y avait aucune erreur ou confusion possible, Shoma était bien le fruit des entrailles du commodore Aiden.

Opacho -> " C'est super, Shoma à un papa"

Opacho ne comprenait pas bien la situation, c'était cela l'innocence de la jeunesse. Après tout Opacho avait rejoint Shoma dans le but de retrouver ses parents qu'il avait perdus. Pour lui les retrouvailles entre son capitaine et son père étaient peut-être un signe, un évènement le pousse à ne pas perdre espoir. Un jour peut-être ce sera à son tour, bien qu'au jour d'aujourd'hui il ne se rappelle même pas de quoi ressemble son père et sa mère.

D'un coup la jeune mascotte des spectres baissa la tête et lâcha un petit "snif" avant d'essuyer vivement ses yeux de ses petits doigts. Les retrouvailles de Shoma étaient peut-être un évènement heureux de son point de vue, mais cela lui rappela également le manque qu'il avait en lui.


Shoma -> "Ne t'inquiète pas Opacho, je n'ai pas oublié ma promesse, nous trouverons tes parents."
Opacho -> "Je.. Je sais, Merci Soma-chan. "
Shoma -> "Ne te mouche pas sur moi."
Opacho -> "Pardon Soma-chan."


Bien que Shoma l'avait rejeté, Aiden profita de cet instant court, mais au combien précieux durant lequel il vit comment son fils avait grandi et arrivait à s'occuper d'un jeune garçon qui aurait pu être son petit-fils. Cette simple scène le fit rêver, rêver d'une alternative possible, d'une autre fin possible.


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10189
Popularité: -688
Intégrité: -535

Sam 22 Mar 2014 - 0:08

Le commodore retourna à la triste réalité quand Shoma lui demanda une nouvelle fois ce qui l'amenait jusqu'à lui. Il avait beau être son père, les deux hommes ne partageaient plus rien.

Shoma -> "Avant de répondre à cette question, j'aimerais savoir comment tu as pu me trouver ?"
Aiden -> "Pourquoi cela t'intéresse ?"
Shoma -> "Répond. "
Aiden -> "Je suis un officier de la marine. Le Gouvernement Mondial à des yeux et des oreilles partout sur ce monde, une personne ne peut pas se cacher bien longtemps quand le Gourvernement le recherche."
Shoma -> "Quand est-il de Sloth ?"
Aiden -> "La capitaine Corsaire ? Eh ben quoi ?"
Shoma -> "Comment arrive-t-elle à me trouver ?"
Aiden -> "Je ne suis qu'un commodore je n'ai pas accès à ce genre d'information et même si je le savais mon sens du devoir m'interdirait de te dire quoi que ce soit."


La demande de Shoma concernant Sloth lança un premier sujet de conversation entre les deux hommes. C'était bien la première fois que Shoma acceptait de raconter un bout de sa vie à cette personne qu'il n'avait pas vu depuis si longtemps. Aiden n'en croyait pas ses oreilles. Bien sûr en retrouvant sa réhabilitation, il s'était empressé de contacter son père, père qui lui raconta les mésaventures de son fils Shoma et lui transmis les quelques rapports le concernant, mais pour lui entendre cette histoire de la bouche de Shoma lui-même représentait beaucoup, même si le savoir pirate lui déchirait le coeur.

Aiden -> "Comptes-tu te rendre sur la tombe de ta mère ? J'ai.."
Shoma -> "Arrête!"


Shoma coupa court à la question de son père. Il était l'unique responsable de sa mort et osait prononcer son nom. Pour Shoma c'était trop. Sa mère représentait tout pour lui, c'était son rayon de soleil, son bonheur, sa vie. Aujourd'hui bien qu'il n'en parlait pas ses sentiments pour elle était resté les mêmes. Une mère on en à qu'une et par sa faute Shoma s'en retrouvait privé.

Malgré l'interdiction de Shoma de poursuivre sur cette voie, Aiden termina sa phrase.


Aiden -> "Ton grand-père se rend sur sa tombe afin d'y déposer des fleurs. Dans quelques mois ce sera son anniversaire comptes-tu t'y rendre ? "
Shoma -> "Non."


Shoma répondit de manière très froide à la question de son père. D'une part il n'avait pas confiance en lui et ce n'était pas parce qu'il venait à lui qu'il allait subitement lui ouvrir son coeur. D'autre part cet homme était un soldat de la marine, il était dans le camps ennemi, lui donner des informations sur une future destination pouvait ou pourrait se retourner contre lui.

Aiden ->"Je suppose que tu te méfies de moi."
Shoma -> "C'est exact. "
Aiden -> "Une autre question, as-tu de la haine envers moi ?"


Shoma ne préféra ne pas répondre à cette question. Quelle que soit la réponse qu'il pouvait donner, cela ne changerait en rien le présent. Sa mère n'était plus et lui dire qu'il l'avait pardonné ou qu'il ne détestait encore plus aujourd'hui ne la ferait pas revenir.

Aiden -> " Question bête."
Shoma -> "Le vieux m'expliqua que c'était à cause d'une maladie que tu avais perdue la tête."
Aiden -> "Exact cette maladie a eu raison de pas mal de monde."
Shoma -> "C'est aussi parce que tu n'as pas respecté les consignes de sécurité que tu es rentré plus tôt à la maison et la suite tu la connais."
Aiden ->"…."


Shoma venait de toucher un point sensible. Aiden était à l'origine d'un double meurtre suite à cette maladie. S'il n'avait pas été affecter par ce virus, peut-être seraient-elles encore en vie. Maintenant qu'il était en quelque sorte guérie, il portait chaque jour son fardeau. C'était comme un poids dont il ne pouvait se débarrasser. Le fantôme de ses victimes le hantait d'autant plus qu'il s'agissait de membre de sa famille.

Aiden -> "Chaque jour, je pense à elles. Je"
Shoma -> "Je suis médecin, j'ai lu le rapport de médecine concernant ce virus. Je connais les symptômes et ses effets sur le corps humain."


Shoma coupa une nouvelle fois court. Sa réponse n'avait rien à voir avec les propos de son père, mais il ne pouvait en entendre davantage sur la mort de sa mère, sur ce qui s'était passé ce jour-là. Il était présent, il l'avait vécu, il avait grandi avec. Cette histoire il la connaissait très bien et même en étant médecin en sachant ce qui pousse son père à agir ainsi, il restait toujours de marbre.

Comprenant que son fils ne voulait pas parler de sa mère, Aiden changea de sujet.


Aiden -> "Ton grand-père m'a aussi dit que tu étais médecin. Il parait que tu étais le meilleur élève de ta classe et que durant toutes tes études tu affichais un comportement exemplaire."
Shoma -> "Je constate que ce vieil homme aime toujours autant parler."
Aiden -> "Pourquoi la médecine ?"
Shoma -> "Pourquoi pas ?"
Aiden -> "…"
Shoma -> "Je n'avais pas vraiment le choix, en entrant en école de médecine je pouvais éviter l'instruction militaire. C'était devenir médecin où l'école des officiers de la marine."
Aiden -> "Il est vrai que dans la famille l'on est officier de père en fils, je vois mal ton grand-père te laisser faire autre chose. "
Shoma -> "Quand comptes-tu arrêter de parler de famille comme si j'en faisais encore parie. Ma famille elle est là, sur cette île. Je suis un pirate et mon équipage est ma famille. Ce garçon, ces hommes et femmes qui me suivent sont ma famille."



http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10189
Popularité: -688
Intégrité: -535

Sam 22 Mar 2014 - 0:09



Avec sa dernière déclaration Shoma venait de mettre les points sur les I. Le temps effacer la colère en lui et toute référence au passé, à la famille devait être oublié de tous. En l'espace d'un instant un silence de mort s'installa. La dernière phrase du pirate sonna comme la fin de la discussion, la fin de cette rencontre entre un père et son fils, la rupture d'un passé commun.

Shoma -> "Opacho ont bougent. "
Aiden -> "Attends."


Alors que les deux pirates se lèvent et commencent à s'aventurer dans la jungle de Jaya, Aiden de son côté se leva, mais plia aussi vite le genou à terre avant de se mettre à tousser avec violence. La toux semblait si violente que Shoma ne put se résoudre à quitter cet homme qu'il appelait autrefois "père". Debout, une main sur la tête d'Opacho, l'autre sur le pommeau de son sabre Kietsu, il observait le commodore souffrir.

Aiden -> "Ne t'inquiète pas pour moi, je vais bien."

Pas besoin d'être médecin pour savoir qu'un homme qui se tord de douleur était tout sauf bien.

Shoma -> "Je n'ai jamais vu une toux aussi violente. Retire ton uniforme, je vais essayer de voir ce qui ne va pas."

Alors qu'il se tenait le torse avec force, Aiden qui se trouvait à terre dans une position qui rappelle celle d'un chien, releva la tête.

Aiden -> "Pourquoi souhaites-tu me venir en aide d'un coup ?"
Shoma -> "Je peux tout aussi bien te prendre la vie ici et maintenant si tu le souhaites."


Pas la peine de rappeler la profession de base de Shoma et bien qu'il facilitait plus la mort d'autrui que la sauvegarde de la vie. Une proposition venait de lui être faite, mais malgré cela Aiden refusa. Voir un officier de la marine entre les mains d'un médecin pirate était si mal que cela ? Devant le refus catégorique du soldat, Shoma n'insista pas.

Aiden -> "Ok, alors.."

L'attaque d'Aiden le repris, stoppant Shoma en plein début de phrase. Cette fois-ci ce fut encore plus violent. Le corps de l'officier semblait plus mal en point que jamais. Ce n'était pas une simple toux. Il avait déjà vu des cas similaires, c'était à l'académie de médecine, il y a bien longtemps, mais cette fois, le patient crachait du sang en abondance.

Shoma -> "Vas-tu me dire ce qu'il t'arrive ?"
Aiden -> "…"


Pour le moment il gardait le silence, mais quand le commodore fut pris de la seconde attaque, Shoma mit tout son talent de médecin en éveil. Homme de race blanche. Âge compris en 45 et 50 ans. Poids normal. A première vue, rien ne laissait présager une crise cardiaque, d'autant plus qu'il n'y avait aucun antécédent dans la famille.

Ce qui était anormal par contre était pour le moins inquiétant. Veine du coup et de l'avant-bras anormalement apparente et d'une couleur peu commun. Rejet de sang. Extrême fatigue. Du mal à se tenir sur ses appuie, un léger trouble de la vision même si cela ne dura que l'espace d'un instant et enfin deux attaques en l'espace de quelques minutes d'intervalle.


Shoma -> "Combien ?"
Aiden -> "Comment ?
Shoma -> "Il te reste combien de temps à vivre ? "
Aiden -> "Pas assez."
Shoma -> "Voilà pourquoi un soldat risquerait sa vie sur une île comme Jaya."
Aiden -> "Tu dois me trouver pathétique."


Changement de plan. Shoma regagna sa place suivie de son compagnon. Les deux hommes accordèrent à l'officier un peu plus de leur temps. Cela ressemblait plus à la réalisation d'un souhait, les dernières volontés d'un condamné à mort. Il souhaitait s'entretenir avec son fils, alors bien qu'il n'avait plus rien à partager, Shoma allait rester encore. Quelques instants, quelques minutes, enfin il verrait jusqu'à quand il ne peut plus s'absenter sans que le reste de son équipage ne déboule à sa recherche ou à la recherche d'Opacho pas habitué à s'éloigner trop longtemps de Maria.

Bien que dans une position délicate, Aiden afficha un petit air satisfait. Il venait de faire un long voyage et parler était la seule chose qu'il demandait.


Aiden -> "Merci"

Shoma coupa court aux remerciements de son père. Il n'était pas resté par compassion, mais uniquement pour lui permettre de parler avec lui plus longtemps. Tous deux le savaient, une fois leur conversation terminée, il n'y aurait sans doute plus aucun contact entre eux. C'était leur première et dernière rencontre avant bien longtemps, avant le grand saut, avant la fin. Ils ne se reverraient sans doute que dans l'au-delà.

Shoma -> "Depuis quand es-tu dans le couloir de la mort ?"
Aiden -> "Je n'en suis jamais sortie depuis ce jour."


La conversation tourna autour d'un seul sujet, l'état de santé du commodore. Ce dernier raconta son histoire. Il leur expliqua que bien que de grands pas avaient été fait concernant cette maladie, il y avait encore quelques rares cas ou elle ne pouvait être soigné. Le virus avait muté chez certaine personne et que ceux ayant la version plus agressive du virus, comme lui, ne pouvaient être sauvé.

Shoma écouta sans dire un mot. Cette fois-ci c'était lui qui en apprenait de son père.


Aiden -> "Par chance, nous ne pouvons contaminer les autres. "
Opacho -> "Shoma tu ne peux pas le soigner ?"
Aiden -> " Il ne peut pas."
Opacho -> "C'est vrai ?"
Shoma -> "C'est exact, son état est déjà trop avancé pour tenter quoi que ce soit."


Une personne se trouvant dans le couloir de la mort dans le jargon médical est une personne qui est médicalement irrécupérable. Il devait y avoir en lui un ou plusieurs organes qui ne répondaient plus. Le corps humain est une machine que l'on peut réparer par moment, mais qui possède quelques organes auquel l'on ne peut toucher. Il suffit qu'un point vitale soit endommager ou ne fonctionne plus et la personne ne peu plus espérer grand-chose.

Dans le cas d'Aiden, en plus de ne pas avoir assez de temps, Shoma savait que l'origine du mal avait débuté à cause d'un virus qui toucha son cerveau, hors il s'agissait d'un domaine que Shoma ne connaissait que très peu.


Aiden -> "Je me suis déjà résigné à mourir. C'est la vie."



http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10189
Popularité: -688
Intégrité: -535

Sam 22 Mar 2014 - 0:10



Aiden -> "Arrêtons de parler de moi un instant, dit-moi, quel est ton objectif ?"
Shoma -> "Mon objectif ?"
Aiden -> "Tu es un pirate, tu as forcément un objectif. Le titre de seigneur des pirates ? L'argent ? L'aventure ? La gloire ? "
Shoma -> "Pour le moment je vise le sommet. Je me dis qu'en visant toujours plus haut, peut-être qu'un jour je trouverais un objectif, une cause qui me ferait me surpasser."


Aiden changea de sujet et plutôt que de parler de son histoire et raconter encore et encore les mêmes choses, il voulait en savoir plus sur ce qu'était devenu son fils. Voir sa progéniture devenir un criminel ne le rendait pas fier, bien au contraire, il faisait partie de ces raclures qu'il pourchassait quand il était encore actif au sein de la marine.

Pirate, c'est la pire chose qui puisse arriver à l'un des membres de sa famille qui de génération en génération servait le gouvernement mondial en tant qu'officier de la marine. De père en fils, de mère en fille, tous ont porté un jour le fier uniforme de la marine, tous sans exception.

Comme une pomme tombée loin du pommier, Shoma était le seul à prendre la tangente. Le fruit pourri du lot, le mouton rebelle du troupeau. Shoma était devenu un forban, discréditant ainsi tout un arbre généalogique de médaille du mérite, de l'honneur, de récompense attribué qu'à l'élite. Son passer était à l'origine de son choix de vie, mais maintenant il était déjà trop tard, le mal était déjà en lui. Essayer de changer le mal en lui ne pouvait être fait, il était devenu le mal, il ne faisait plus qu'un avec lui et sa prime digne d'un supernova l'attestait.

Bien qu'il l'écoutait et essayait de trouver une once de fierté chez ce garçon qui fut autrefois son fils, le seul enfant qu'il n'avait jamais eu, Aiden ne pouvait s'empêcher de le voir comme un criminel et son instinct de soldat lui demandait au plus profond de lui de lui coller son poing dans la figure avant de procéder à son arrestation.

Ce n'était pas visible et encore moins préméditer, mais voilà au fond de lui, une part infime de son être ne pouvait le tolérer. En surface l'officier le masquait très bien et apparaissait comme quand il était venu à Shoma. C'était étrange et lui-même avait du mal à ce l'expliquer, cela lui prit d'un coup.


Shoma -> "Encore une attaque ?"
Aiden -> "Non, désolé cava, continuons."


Shoma continua de parler et répondit aux nombreuses questions de l'officier tant que cela ne concernait pas son journal de bord ou ses prochaines destinations.

Aiden -> "Quand comptes-tu arrêter la piraterie ?"
Shoma -> "Quoi ?"
Aiden -> "Si tu continues dans cette voie, tu finiras emprisonné à vie ou mort."
Shoma -> "C'est donc cela qui te démangeait depuis tout à l'heure."
Aiden -> "Les pirates sont un fléau de ce monde, leur extermination n'est qu'une question de temps."
Shoma -> "Il n'est pas question que je m'arrête. Ce monde appartient au plus puissant et je compte bien me hisser au-dessus des autres."
Aiden -> "Tu ne connais rien de ce monde, il existe des forces que même toi ne peux pas surpasser, tu finiras sur la potence."
Shoma -> "Alors je mourrais en essayant de vivre ma vie comme je l'entends."


Entre les deux hommes la conversation monta d'un cran. Aiden n'en pouvait plus de savoir son fils pirate et désireux de poursuivre dans cette voie qui pour lui était voué à l'échec, mais quoi qu'il en pensait il était déjà trop tard pour son fils. Avec une prime de 124 million de berry, le gouvernement mondial, n'accepterais jamais d'absoudre ses crimes. Un homme tel que le capitaine Mantle Shoma n'avait de place au sein de ce monde qu'au fond d'une prison ou parmi cette meute de fauve que représente le monde de la piraterie.

Aiden -> "Il existe une solution ?"
Shoma -> "Une solution à quoi ?"
Aiden -> "Deviens Shishibukai. Tes crimes seront effacés et le blason de la famille s'en retrouvera redorer. "
Shoma -> "Qu'elle blague. Je ne compte en aucun cas rejoindre cette bande de chien qu'est le corps des Shishibukai."
Aiden -> "Alors tu mourras comme un chien."
Shoma -> "Nous devons tous mourir un jour, tu es bien placé pour le savoir. "
Aiden -> "Attends."
Shoma -> "Opacho on y va."
Aiden -> "Il y à sept places, il te suffit d'éliminer l'un d'entre eux afin d'avoir une chance de devenir un capitaine corsaire. Penses-y."
Shoma -> "Si tu ne veux pas mourir comme un chien, je te conseille de quitter cette île au plus vite."


Sur ces dernières paroles, père et fils se quittèrent. Shoma quitta la jungle afin de retourner sur son navire où se trouvait le reste de ses compagnons. Aiden quant à lui retourna auprès de ses hommes qui attendaient quelques mètres plus loin. N'ayant plus rien à faire sur Jaya, l'officier se mit en direction de la chaloupe qui l'avait conduis ici avant de regagner son navire.


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1