AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[Seconde voie] La Croisière ça use

avatar
Pr Donor Jinx

♦ Équipage : compagnie des chats noirs

Feuille de personnage
Dorikis: 3800
Popularité: 332
Intégrité: 218

Lun 24 Mar 2014 - 22:40

Un vent frais venait taper les tempes dégarnies de Jinx, sa nouvelle moustache baignait dans la fumée d’un cigare roulé par les doigts malveillants de Lisa Scoumoune. Une sorcière herboriste était une chose bien plus pratique qu’on ne pouvait le penser. Accoudé sur la rambarde métallique du paquebot, Donor parlementait avec le navigateur. La plume couronnant le chapeau du Lieutenant-Colonel Stache virevoltait au vent, ses deux pieds étaient complètement fondus dans le parquet de l’énorme embarcation. Cela faisait une journée entière que tout le beau monde filait sur la flotte impétueuse de Grande Line. L’avantage certain était que les pouvoirs de Stache permettaient au bâtiment de manœuvrer à la perfection sans tenir compte des éléments. Les Marines s’étaient organisés autour du Lieutenant, un petit campement improvisé avec des toiles de jutes et des tasses de thés fumants.

« Pourquoi tout ce beau monde autour de vous mon bon Stache ? »

Tout en avalant une gorgée chaude sous la moustache, le gradé répondit au professeur.

« Hm… Je ne peux pas diriger et me défendre à la fois. Tant que je contrôle ce bateau, c’est la Marine qui choisira la destination. Si je me retrouve entre les mains de n’importe laquelle des factions présentes à ce bord ou s’ils réussissent à réparer les chaudières et me tuer, nous nous ferons jeter par-delà le bastingage et ce bateau ira gonfler les rangs ennemis »

Les poils blancs de Rabb virevoltaient dans l’air, le temps du changement de fourrure était venu. Ce fut Garou qui renchaina la discussion.

« D’ailleurs, vers où voguons-nous ? »

« Je suis mon Log Pose jusque l’île suivante, mais c’est un problème »

« Pourquoi z'a ? »

« Parce que Down Below est non loin, n’est-ce pas ? Si votre Pose pointe bien vers une île de la seconde voie, on devra passer inévitablement par le tourbillon ? Par ma barbe !»

La bonne mine sympathique de Santa fit son apparition, il s’avalait un bol de chocolat chaud en compagnie de Rudolphe.

« Un tourbillon ? Pas de risques d’y sombrer avec votre pouvoir, non ? »

« Le problème n’est pas de l’éviter, le problème est surtout d’éviter que les autres nous obligent d’y aller, voyez-vous »

« Vois-tu mon vieil ami, le centre de ce tourbillon difficile d’accès est, selon beaucoup de rumeurs, un lieu rempli de trésors fous… »

« Hmm… Et j’imagine qu’avec un bateau tel que celui-ci, s’y rendre devient une formalité et la richesse assurée ? Mais cela n’est que l’avis des pirates, les révolutionnaires ne doivent pas être du même avis, tout comme vous et nous »

« Tout juste. La question devient maintenant celle-ci : parmi les plus de trois cent hommes à ce bord, combien avons-nous de destinations possibles ? »

Lisa frappa l'acier de Félixia avec la pointe de son bâton.

« et combien d'mutins...»
http://www.onepiece-requiem.net/t6781-scab-tournebroche-a-l-anciennehttp://www.onepiece-requiem.net/t1772-fiche-de-dettes
avatar
Pr Donor Jinx

♦ Équipage : compagnie des chats noirs

Feuille de personnage
Dorikis: 3800
Popularité: 332
Intégrité: 218

Mar 25 Mar 2014 - 14:36

« … et donc, nous venons aurions besoin d’un compas-machin pour rejoindre Helliday »

Jinx et co’ avaient eu la brillante idée de tenir la jambe à Marc Trans afin de mettre toute les chances de leurs côtés avant de voir si d’autres chemins étaient potentiellement désirés par les autres passagers. En effet, le Lieutenant-Colonel Stache avait promis de faire route vers l’île qui convenait aux retraités. La chance la plus insolente de la compagnie était assurément celle de tomber sur des gens qui avait une parole d’or.

L’impeccable directeur de la Translinèenne se frotta les carreaux de lunettes avant de répondre.

« Combien d’argent avez-vous en poche ? »

SBINK

La mandibule rosée de Peuleu lui frappa l’estomac. Le gastéropode s’était plus ou moins remis de ses blessures et était recouvert de bandages blancs qui trainaient de parts et d’autres enrobés de mucus.

« Keuf… Pardon, réflexe de commercial… C’est que je ne me ballade pas avec des Eternal Pose sur moi… C’était plutôt le rôle de mes employés ou alors de Nessy »

« Nessy ? »

« Mon hippocampe de transport »

« Hmm… Dans l’immédiat, vous avez une préférence pour quelle île ? »

« Et bien, une île qui accueille une des plateformes de ma compagnie. Kamabaka et Helliday possèdent tout les deux un comptoir. Le principal problème c’est que sur ces partis là de la route des périls, nous ne croiserons plus de bateaux de la Translinéenne »

« Quoi alors s’pèce d’andouille ? »

« Des dirigeables ! Une grande innovation voyez-vous, et bien c'est une histoire assez....»

Jinx grattait le front rosé de Peuleu tout en regardant l’horizon tandis que Trans continuait de parler. Il savait qu’il allait devoir encore remuer tôle et bois pour mettre la main sur le moyen unique de rallier Helliday Island et qu’il n’était pas prêt de fumer à nouveau un cigare. Il balada ses doigts sur le morceau de papier usé où les têtes primées étaient toutes inscrites. Lisa lui en avait donné un second, plus petit, où ceux qui étaient présent sur Kuraigna étaient dessinés. Il le déplia et le découpa en six morceaux.



« Bien… Nous avons donc six hommes à retrouver, l’un d’eux a forcément un moyen de rallier son lieu de rendez-vous. En parallèle, il faut tout faire pour éviter la mutinerie où ce paquebot ne fera pas longue eau »

« Que propoz’e tu vieux Donor ? Zahahaha »

« Une petite compétition amicale. Vous aurez tous un primé à retrouver, vous ne pourrez attraper que celui que vous avez pioché. Les alliances sont possibles et le premier à toucher le lieutenant-colonel Stache avec son primé dans les bras aura gagné. Pendant ce temps, mon petit Peuleu et moi-même irons auprès de chacun des passagers pour les convaincre de rallier Helliday avec nous. Par contre, si moi et Peuleu revenons avant l’un de vous, nous serons les grands vainqueurs ! Héhéhé »

« YOHOHO ! Par ma barbe, j’en suis et Rudolphe aussi! »
«  Gihihi ! C’est just’ment c’qui nous manquait à Félixia et moi ! »
« Zahaha… Hé ! Non ! Z’est pas juste, Rabb veut pas faire équipe ! »
« Grouimpf ! »
«Oh l'autre hé !»
http://www.onepiece-requiem.net/t6781-scab-tournebroche-a-l-anciennehttp://www.onepiece-requiem.net/t1772-fiche-de-dettes
avatar
Pr Donor Jinx

♦ Équipage : compagnie des chats noirs

Feuille de personnage
Dorikis: 3800
Popularité: 332
Intégrité: 218

Mar 25 Mar 2014 - 19:43

Jinx et Peuleu marchaient le long des rambardes pour rejoindre le centre du pont principal. Celui-ci était occupé de dizaine de cabines collées les unes-aux-autres, le procédé se répétait plusieurs mètres plus loin vers l’arrière du navire. Il fallait que les deux amis se coltinent le porte-à-porte sans savoir qui pouvait occuper la zone, prendre des pincettes, convaincre, interroger et finaliser l’entretien. Les soutes et les cales seraient le même calvaire. Donor avait la certitude que tout ce branle-bas de paroles prendrait une éternité et il avait envie de gagner le défi. Il fit donc ce que tout bon chasseur de prime passablement âgé ferait : imposer.

GO GO GADGETO MAILLET

La mandibule de Peuleu se mua en une masse qui réduisit la porte de la première cabine en morceau. Les occupants étaient ceux qui se prénommaient les pirates du masques, leur capitaine, un hurluberlu coiffé d’un masque tribal tomba de son couchage. Ils étaient huit regroupés dans le ridicule espace et c’est à peine s’ils eurent la place de dégainer leurs armes. Donor tendit les deux mains en avant, l’un avec un rouleau de papier et l’autre avec la paume ouverte.

« Messieurs bonjour, Donor Jinx, ancien professeur, Roi du royaume de la Veine, Chercheur pour la Marine, patron de la Legs Of Rabbits et chef de la Compagnie des Chats Noirs. Je suis le possesseur du fruit des superstitions, je peux faire que vos épées vous charcutent et que cette cabine s’effondre sur vous sans même bouger mon petit doigt. Je vous présente Peuleu Peuleu, un escargophone possesseur du fruit des gadgets, il est à même de se transformer d’un fouet à un filet d’un claquement de jugulaire. Ceci étant dis, je vous propose de nous rendre directement sur Helliday Island sans faire la moindre escale avec cette embarcation et de ce fait laisser le navigateur tranquille. Si vous êtes d’accord, signez cette feuille et tendez le bras. Je vous poserais une marque attestant de votre engagement. »

Silence.

Le masque se leva et fit signe à ces hommes de rengainer.

« Nous vous sommes redevable, inutile de sortir le dictionnaire à la page "vieux" pour juste nous dire ça… Tsss »

Petit con va. Jinx lui toucha le bras et un minuscule chat noir se tatoua à l’endroit du contact. Il en fut ainsi pour tout le petit monde masqué ohé ohé.

Cabine suivante.

GO GO GADGETO BUCHE

« Messieurs bonjour, Donor Jinx, ancien professeur…. »
http://www.onepiece-requiem.net/t6781-scab-tournebroche-a-l-anciennehttp://www.onepiece-requiem.net/t1772-fiche-de-dettes
avatar
Pr Donor Jinx

♦ Équipage : compagnie des chats noirs

Feuille de personnage
Dorikis: 3800
Popularité: 332
Intégrité: 218

Dim 4 Mai 2014 - 17:39

GO GO GADGETO CORNE DE BRUME

BOOOOOOOOOO !

Le son assourdissant qui s’évacuait avec force de la forme de trompette de Peuleu cloua littéralement la douzaine de révolutionnaires qui venaient de tenter une offensive.

« Pitié… »

Un bras tremblant suppliait le vieux moustachu de mettre fin à leur calvaire. Jinx retira ses deux boules de papier mâché de ses oreilles et tapota le front gélatineux de son camarade. Ils étaient victimes de plusieurs petites plaies de faible gravité, signe de la révolte de plusieurs passagers.

« Bien, veuillez signer là »

Malédiction

Clap

Une fois que ce qui restait de la porte fut claqué, Donor s’étira les lombaires qui craquèrent en rythme dissonant. Il prit une large inspiration en regardant l’horizon. L’impressionnante ossature du bâtiment d’acier avalait les vagues de Grand Line sans éprouver le moindre problème. Le principal souci du moment, c’est que la destination qu’empruntait ce mastodonte n’était pas la bonne. Peut être le bon axe, mais pas le bon arrêt. Peuleu grimpa sur l’épaule du professeur et les deux amis prirent un peu de temps pour sourire au lointain. Pas trop quand même, ils avaient un pari à gagner.

« Mon bon Peuleu, nous en avons fini avec les locataires du pont principal… »

Il déroula sa feuille et compta machinalement les signatures.

« … Pas loin de 120 zouaves… Parmi eux, je n’ai vu que des compas-machins normaux, donc une seule destination commune… Maintenant, nous allons faire du porte-à-porte en cale… Héhé »

« Peuleu Peuleu… »

« Oui, je vais aussi leur demander s’ils ont des salades-enrobées, petit gourmand »

Donor s’engagea dans les entrailles de la bête, il croisa d’ailleurs Rabb qui plaquait un pirate contre le couloir pour lui soutirer sa nourriture. Une vraie tôle flottante ou les plus vieux font la loi.

Le couple arriva dans une large salle d’une vingtaine de mètres, les résidents du coin s’étaient arbitrairement attribué des zones en fonction de leurs factions. Dans un coin, un grand nombre de révolutionnaires se faisaient cuire des brochettes de viande tout en tapant dans les quelques réserves d’eau douce embarquaient à la va vite lors de la fuite. Fiers d’emmerder les autres factions présentent, la fumée de leurs grillades embaumait le lieu et donnait les crocs à tout le monde. Les pirates du coin s’étaient regroupés en plusieurs tas selon les équipages. Certains s’étaient même associés pour dissuader les autres emmerdeurs. L’ambiance de la salle était électrique. Soudain, un type affublé d’une veste déchirée s’avança vers Jinx en tendant les mains.

« J’ai faim… je ne suis pas un pirate, ni un contestataire, juste un pauvre pêcheur… »

Il releva la trogne et vit les traits ridés du vieux chasseur de prime.

«… AAAH ! Vous êtes un de ces vieux tarés ?! Non ! Pitié ! J’ai pas de Pose et je connais pas de pirates !»

« Du calme, il ressemblait à quoi celui qui vous a violenté ? »

« Violenté ? Non ! Il n’a pas arrêté de me parler et il a mangé toutes mes réserves ! Un ange goinfre ! Laissez-moi ! Je n’existe pas ! »

Le gars se barra en zigzaguant entre les mini-campements. Visiblement, le lieu avait déjà été ratissé par au moins un des Chats Noirs et l’ambiance générale du coin s’en ressentait. Dès que Donor faisait un pas, davantage de regards se concentraient sur lui et son camarade rose.  Les plus dangereux du coin étaient selon toutes vraisemblances les révolutionnaires du fond, mais les plus hostiles demeuraient les pirates. A dire vrai, la seule véritable bonne ambiance venait du campement des mangeurs de viande. Le professeur prit alors tranquillement cette destination et à peine arrivé aux abords, une voix sympathique l’incita à s’arrêter. Un impressionnant gaillard moustachu avec un chapeau et des cornes au milieu de la bande lui faisait face. Maléfique à souhait, il tenait un énorme steak rôti dans ses paluches.

Le type en question:
 

«  Gorrr… On va te faire gagner du temps l’ancien, nous n’avons pas la moindre idée de où sont les pirates que vous recherchez avec tes camarades. Gorrr… De plus, nous n’avons pas le moindre Pose. »

« Combien de mes amis vous ont parlé ? »

« En comptant le lapin géant qui bouffe les cordages ? Gorrrr… Six »

Tous quoi.

« Je ne viens pas pour les mêmes raisons que mes vieux camarades, j’ai besoin de votre promesse écrite de ne pas interférer avec la destination prise par ce bâtiment. Nous nous rendons sur Hellidays pour affaires personnelles. Si vous êtes d’accord, je vous apposerais une marque sur le corps et… »

« Ecoute vieil homme… Gorrrr… Nous sommes redevables à ta fameuse compagnie pour le coup de main avec les primates… Gorrrr… Mais tu ne poseras pas tes mains sur nous et nous ne signerons rien… Gorrr… Cependant, nous ne tenterons rien contre le navigateur du moment avant de rejoindre l’île dont tu nous parles… »

« Mais.. ? »

« Mais nous récupérons ce navire après »

Donor esquissa un sourire et entama un demi-tour quand son regard s’arrêta sur la broche qui tournait au-dessus du feu. Le morceau de viande n’était pas un gibier comme un autre, quelques poils et une forme semblable à…

« Où avez-vous trouvé ça ? »

Le type lâcha un sourire avant de tourner le dos à Donor pour retourner s’asseoir.

« Gorrr… Un ancien geôlier tombé dans un piège…Gorrr… Juste de quoi fêter la libération… Vous désirez manger ? »

« Je ne mange pas les primates, surtout quand ceux-là ressemblent à des humains. J’espère que nous ne nous recroiserons pas. Messieurs, bonsoir »

Peuleu tira sa langue baveuse et leur envoya un tentacule d’honneur. Jinx continua sa récolte en murmurant entre sa moustache.

« Celui-là, il possède un pouvoir… bon dieu… Puissant ou non, nous le saurons bien assez tôt… »
http://www.onepiece-requiem.net/t6781-scab-tournebroche-a-l-anciennehttp://www.onepiece-requiem.net/t1772-fiche-de-dettes
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1