AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Qui mordra le plus fort ? [Flashback]

Kaetsuro D. Shinji
Kaetsuro D. Shinji

♦ Localisation : Alabasta
♦ Équipage : Vous le saurez ...

Feuille de personnage
Dorikis: 5637
Popularité: +545
Intégrité: -349

Sam 12 Mar 2011 - 18:30

Shinji serrait dans sa main droite un journal alors qu'il se tenait debout sur le pont d'un navire de plaisance qui retournait au Royaume de Luvneel. Les touristes étaient tous odieusement riches, à vous donner des migraines rien qu'en les écoutant discuter. C'était il y a 4 mois. Shinji jouissait déjà d'une certaine renommée à ce moment là. Ce journal qui n'était maintenant plus qu'un torchon chiffonné était constitués de divers articles ennuyeux excepté un, qui parlait d'une fourberie aillant prise racine ici, à Luvneel. En effet, le gérant de la très réputée boutique d'armements en tous genre de la capitale du Royaume allait faire l'objet de poursuites pour une utilisation mal saine de ses équipements. Il n'y avait pas de détails sur l'affaire mais c'est en demandant des précisions au capitaine du navire de plaisance originaire de l'île concerné que Kaetsuro comprit toute l'ingéniosité et la noirceur du plan du marchand. Il avait donc décidé de se rendre lui même sur les lieux pour opérer sa propre justice, plus rapide, efficace et expéditive que celle que tout le monde connait.

Le jeune homme tenait dans son autre main une carte de la capitale ou le bateau venait d'amarrer. il se rendit dans l'un des bars du port pour l'analyser plus en détails afin de trouver l'armurerie en question. Alors qu'il suivait l'itinéraire à suivre avec son index sur le papier, un liquide se répandit sur sa main et toute sa table. Cela stoppa Nigawarai qui doucement leva son regard pour le laisser trainer sur un homme visiblement complètement ivre qui continuait à vider sa bouteille sur la table du pirate. Le blond retira sa carte trempée et se redressa pour ne pas que son pantalon ne soit mouillé par le Rhum qui coulait à flot. L'homme le regardait sans le voir avec ses yeux ternes et repartit avec une démarche anarchique. il s'écrasa sur une autre table ou des types jouaient aux cartes.

L'un d'entre eu sortit une arme à feu et tira dans la tête de l'ivrogne sans même le regarder, avant de poser son jeu sur la table pour poursuivre sa partie. Un serveur accouru, ramassa le cadavre et le traina hors de la vue des clients qui malgré leur surprise et leur effrois, finirent par reprendre leurs activités. Le navigateur demanda la direction des toilettes pour aller se rincer les mains et se rafraichir. Il était resté passif face à toutes ces menaces et toutes ces provocations. Il n'avait pas réussit à imposer ce qu'il était. Tout avait été trop vite pour que son cerveau détermine ce qu'il était juste de faire. Maintenant l'ivrogne était mort et l'autre continuait à jouer avec se compagnons de jeu. Le blond s'observa un instant avec dégout dans la glace avant de sortir en payant l'addition.

Dehors, il prit une grande bouffée d'air frais. Des cris attirèrent son attention. Une femme passa devant lui en courant. Deux hommes se tenaient l'un face à l'autre, l'un tremblant, armé d'un fusil qu'il tenait mal adroitement, l'autre confiant et droit, armé d'un Revolver qui semblait ne jamais avoir quitté sa main. Cette ville était bien mystérieuse. Il y avait pourtant un certain nombre de gardes dans les environs, pourquoi n'intervenaient ils pas ? Etait ce le résultat du complot organisé par l'armurier de la ville ? Le résultat de ses projets ? Quoi qu'il en soit, la normalité accourut à grands pas puisque 10 gardes habillés avec les couleur du Royaume tournèrent au coin de la rue et couraient en direction des deux hommes. Qu'allait il se passer ? Kaetsuro resterait il indéfiniment passif sur cette pile qui semblait aspirer ses forces et sa volonté d'agir ?
http://www.onepiece-requiem.net/t439-termine-kaetsuro-shinjihttp://www.onepiece-requiem.net/t442-fiche-de-kaetsuro
Unwin Vail
Unwin Vail

♦ Localisation : Sur le Big Bang Joe
♦ Équipage : Gun and Gun's

Feuille de personnage
Dorikis: 2013
Popularité: -157
Intégrité: -284

Dim 13 Mar 2011 - 0:03

Unwin connaissait North Blue comme sa poche. Il y était né, y avait vécu et navigué. Il avait même étudié un peu ses courants marins lorsque, jeune homme sans but, il avait pris la mer et sa vie en main. Pourtant, malgré cela, il connaissait très peu le royaume de Luvneel. Il en avait déjà entendu parler, et en vingt ans de navigation plus ou moins solitaire, il y avait accosté à plusieurs reprises, mais il ne s'était jamais aventuré très loin dans les terres, se contentant simplement de s'y ravitailler avant de partir pour d'autres aventures plus palpitantes. C'est pourquoi, en ce jour (même si on est quatre mois avant les événements de Manshon), le vieux pirate avait décidé de remédier à cela. Pourquoi une si soudaine initiative ? Oh, c'était simple, ça ferait complètement foirer le scénario si plutôt qu'à Luvneel, Vail se pointait à Manshon ou ailleurs.

Ouais, bon, d'accord, ça, il n'est pas au courant et c'est un peu facile. Non, la vérité vraie, c'était simplement que, vu qu'il lisait le journal régulièrement, le capitaine des Gun's avait entendu parler de l'armurerie de l'île et que, en bon professionnel, il était curieux. Les armes étaient-elles si exceptionnelles qu'on voyait régulièrement des publicités dans les journaux locaux ? Le pirate avait quelques doutes. Doutes fondés sur d'autres articles qui relataient les problèmes suscités par les bandits du royaume. Et puis un article datant de quelques jours auparavant avait confirmé ce que pensait Unwin. Du coup, il se rendait sur place. Oh ! N'allez pas croire qu'il vient faire le grand sauveur de la veuve et l'orphelin et qu'il allait agir comme un grand seigneur pour dénoncer cette infamie. Bouuuh, pas bien, le vilain armurier il génère le chaos pour son profit personnel ! Non, rien de cela à l'esprit du pirate. Faut pas déconner, y'a pas marqué Bisounours sur son front. Il était même plutôt admiratif du plan de l'armurier. C'était bien pensé. Mais bon, c'est que les armes ne devaient pas valoir grand chose pour qu'il ait besoin de faire une telle chose. Pour confirmer cela, autant aller vérifier avant que l'armurerie ferme pour de bon.

C'était pas noble ça comme motif ? La grande classe, hein ? La seule chose qui poussait Vail à bouger jusqu'à Luvneel était de visiter une boutique avant qu'elle ferme. C'est beau la piraterie des fois. Pour un peu, il en aurait versé une larmouillette. Non, je vous rassure, c'est pas demain la veille qu'on verra Vail pleurer. Un peu de dignité, bordel !

Ainsi, le Gun's venait d'accoster dans le port de la ville qui l'intéressait (ce qui, il faut l'avouer, est plutôt logique). Etant donné qu'il était seul et qu'être pirate, ça faisait toujours mauvais genre, il avait, comme il le faisait régulièrement, planqué son drapeau pirate. L'anonymat préserve la sécurité quand on est tout seul comme un gland sur son bateau. Bref, Unwin venait donc d'accoster et, avant de descendre du Joe, il s'était armé suffisamment pour montrer qu'il n'était pas un rigolo et qu'il était un connaisseur. Inutile d'essayer de le berner, ça se voyait au premier abord. Et puis en plus, il n'avait pas l'air spécialement commode avec ses cheveux en bataille qui tombaient sur ses épaules, sa barbe mal taillée et le grand manteau de cuir qui lui donnait un style d'enfer au moindre geste. Il faut toujours prendre garde à son apparence ! La classe, y'a que ça de vrai. Même si les armes à feu chargés, c'était pas mal dans le genre aussi.

Enfin bon, Unwin évoluait désormais dans les rues de la ville. C'était un peu le bordel quand même. En passant devant un bar, le pirate vit des employés sortir un cadavre. Y'avait de l'ambiance là-dedans. Mais ça laissa Vail de marbre. Il n'était pas là pour ça. Au pire, il irait boire un coup en repartant. Quelques instants plus tard, le capitaine pirate vit une bande de soldat courir en direction d'une ruelle où deux hommes armés se tenaient face à face. Quelques civils observaient la scène, sans oser bouger, ou avides d'actions. Allez savoir... Et puis de toute façon, les civils, on s'en fiche, c'est juste de la chair à canon, pas la peine de leur attribuer des pensées !

- Merde, à quoi ça sert d'acheter une putain d'arme quand on sait pas s'en servir, bordel.

Sans vraiment s'adresser à qui que ce soit, Unwin n'avait pu retenir la remarque en voyant les deux protagonistes de l'altercation. Il n'y avait pas vraiment de colère ou quoi dans le ton de Vail, juste son flegme naturel. Il se contentait d'observer, les bras croisés, les soldats du royaume procéder à l'arrestation du bandit. La pauvre victime, quant à elle, se laissa tomber, lâchant son arme et ayant juste le temps de rattraper sa femme qui se jetait dans ses bras. C'était pas émouvant ? Unwin leva les yeux au ciel devant la scène.
Kaetsuro D. Shinji
Kaetsuro D. Shinji

♦ Localisation : Alabasta
♦ Équipage : Vous le saurez ...

Feuille de personnage
Dorikis: 5637
Popularité: +545
Intégrité: -349

Dim 13 Mar 2011 - 12:41

- Merde, à quoi ça sert d'acheter une putain d'arme quand on sait pas s'en servir, bordel.

Résonna une voie qui suspendit un instant le duel, juste avant que des gardes ne se saisissent des deux hommes. Ce n'était pas pour arranger Shinji qui aurait souhaité leur poser quelques questions. Désespéré par les évènements qui l'avaient dépassés juste avant, il se ressaisit. D'un bond des plus rapides, il disparut de sa position pour réapparaitre la jambe lancée dans la figure de l'un des gardes qui partit s'écraser contre son collègue. Posant un pied au sol, Kaetsuro balança d'un coup franc son pied au dessus de l'épaule de l'un des deux duellistes pour amocher la face d'un autre garde. Enfin il bondit en arrière pour frapper au ventre un autre ennemi qui allait sortir son arme à feu. un sabre fendit l'air à sa gauche puisqu'il s'était écarté juste à temps. il posa son pied sur la lame ainsi bloquée au sol avant de propulser son genoux dans les côtes de son agresseur. La troupe de soldats réduite de moitié fut contrainte de battre en retraite.

Le civile avec son fusil était tombé sur son derrière en tremblant. Ce qui préoccupait le blond c'était que celui qui pointait son arme tout à l'heure avait disparut. Il le vit courir dans la rue plus loin. Il ne fut pas difficile pour Nigawarai de saisir le civile pour monter sur les toits, rattraper l'homme en fuite en sautant devant lui. Il semblait menacer le navigateur avec son arme à feu ce qui lui couta un allé simple au pays de rêves. Il emmena ensuite les deux hommes qu'il portait dans un hangar désaffecté ou il ligota celui qu'il avait assommé. L'autre n'arrivait pas à bouger à cause de la peur, il ne causerait aucuns soucis. Shinji se savait suivit depuis son intervention.

Peut être un garde d'élite du Royaume ou un espion de l'armurier. Il ne le savait pas mais décida de ne pas s'en prendre à lui pour l'instant. Il réveilla son rêveur à grands coups de baffes. Les questions affluèrent et il ne semblait pas très loquace. Le blond dut lui écraser sa main qu'il broya ainsi que sa jambe pour qu'enfin il se mette à chanter. Il découvrit qu'il était l'un des brigands du royaume associé avec l'armurier répondant au nom d'Anko. Il achetait des armes et beaucoup de munitions à des prix cassés avec pour seule condition de s'en servir contre la population. Il n'apprenait rien à l'astronome enquêteur qui lui brisa définitivement la jambe pour avoir des chiffres :

-150 gardes dans la capitale et 100 dans les deux autres villes du Royaume.
-Une trentaine de brigands impliqués dans l'affaire de l'armurerie.
-Un chiffre d'affaire passé de 500.000 berry par an à 4.000.000 en 6 mois pour Anko dont le plan commençait déjà à porter ses fruits.

Après avoir jeté le brigand dehors en espérant qu'il avertisse ses complices de la venue de leur bourreau, Kaetsuro se tourna vers le civile qui en quelques minutes s'effondra en expliquant la situation des citoyens du Royaume. Lui était persuadé que même l'armée était corrompue par l'armurier qui donnait de l'argent pour le silence des gardes qui n'enfermaient que les civiles lorsqu'ils se défendaient face aux malfrats. La boucle était bouclée. Le pirate laissa l'homme repartir avec des mots rassurant. Lui demandant de rester prudent et lui certifiant que les choses allaient changer. Il lui donna son nom et lui demanda de ne pas l'oublier. C'est tout ce qu'il avait à faire en échange de ses services. L'homme reconnaissant repartit avec des airs plus joyeux.

Nigawarai épuisé décida de s'assoupir un moment dans ce hangar un peu à l'écart du centre de la capitale. A son réveil, il devrait passer à l'action et il n'avait aucun allié sur cette pile. Les choses allaient donc devoir se faire dans une violence extrême. La forme était sa meilleur arme. Il se réveilla un paquet d'heures plus tard quand il entendit des chaines raisonner entre les murs du hangar. Une poignée d'hommes étaient entrés et se dirigeaient vers lui. L'un d'entre eux était celui à qui il avait brisé la main et la jambe. Il avait des béquilles et la main dans le plâtre tout en pointant le pirate de son bras gauche. Ils étaient une dizaine et ne semblaient pas commodes, armés de chaines, de chiens, de pistolets, tout l'attirail d'enfants de cœur venus faire leurs confessions ...
http://www.onepiece-requiem.net/t439-termine-kaetsuro-shinjihttp://www.onepiece-requiem.net/t442-fiche-de-kaetsuro
Unwin Vail
Unwin Vail

♦ Localisation : Sur le Big Bang Joe
♦ Équipage : Gun and Gun's

Feuille de personnage
Dorikis: 2013
Popularité: -157
Intégrité: -284

Sam 19 Mar 2011 - 17:28

L'altercation terminée, une nouvelle bagarre commençait. Mais cette fois-ci, ça impliquait un type qu'Unwin ne connaissait pas et qui semblait très motivé par un esprit chevaleresque. Protecteur de la veuve et l'orphelin, voici le défenseur de la justice qui apparait et qui vient dégommer les vilains soldats corrompus. Quelle perte de temps ! Vail soupira devant ce potentiel combattif gâché. Franchement, avec la puissance que le type semblait manifester, y'avait moyen de faire des trucs bien plus intéressants que ça. Mais bon, il n'y pouvait rien et, dans le fond, il s'en foutait un peu royalement. Le vieux pirate observa le blond s'éloigner, se dirigeant il ne savait trop où. Grand bien lui en face, Unwin pourrait faire son shopping tranquillement. Et non, la narratrice ne vous parlera pas de cette vision d'enfer du capitaine des Gun's, des sacs à la main, en train de se balader en mode Pretty Woman. Non, elle ne vous en parlera pas. Et elle va même essayer de l'oublier.

...

Mouais, bon, on va reprendre ou cette histoire va partir dans les grands chemins du n'importe quoi. Unwin faisait donc gentiment route vers la boutique du vilain marchand d'arme. Elle n'était pas très dure à trouver. En effet, placée bien en vue dans une place de la ville, il fallait vraiment y mettre de la bonne volonté pour la louper. Et puis l'énorme enseigne "Armurerie de Luvneel" n'aidait pas non plus à rester discret. Mais faut dire aussi, la discrétion n'était pas non plus le but premier d'un commerçant. L'anonymat n'est pas le truc qui aide le plus à faire grimper ses ventes. Mais bon, toutes ces histoires d'économie, ça n'intéresse personne dans ce rp. Enfin je crois. Et même si c'était le cas, ça ne changerait rien. Mais encore une fois, nous nous écartons dramatiquement du sujet.

Bref, le capitaine des Gun's se trouvait donc à quelques mètres de son but. Avant toutefois de chercher à l'atteindre, Vail se permit de détailler la place. On ne sait jamais comme une situation peut tourner, alors il vaut mieux prendre ses précautions et connaitre les lieux. Ce serait dommage de se faire avoir dans une course-poursuite parce qu'on se plante de chemin. Il y a plus glorieux. Même si en soit, c'était assez récurant comme situation dans les films. Mais on s'en moque, Unwin ne regarde pas de film. Bref, le pirate se mit donc en marche, traversant lentement la place tout en observant son environnement. C'était un lieu tout ce qu'il y avait de plus banal, comme on en trouvait dans des tas de villes. Il y avait surtout des commerces et des bars, mais ça et là, on apercevait des portes discrètes qui laissaient sans doute accéder à des maisons ou appartements. Unwin ne se faisait pas trop d'illusion sur ceux qui vivaient là : des hommes et des femmes fortunés de la ville qui avaient su rentabiliser les pots de vin. Oh certes, il n'y avait aucune preuve à cela, mais vu la situation économique et politique de la ville, ce n'était pas dur à deviner, et Unwin ne pensait pas se tromper.

Outre cela, la place était plutôt animée. Évidemment, les terrasses des bars et restaurants étaient bondées. Il faisait beau, il n'y avait pas de vent et le temps et l'ambiance prêtaient vraiment à la détente. On était bien loin de ce que le pirate avait pu observer quelques minutes plus tôt dans une rue un peu plus loin. C'était même assez étrange à observer ce changement d'univers. Vail avait la nette impression d'avoir changé de monde. Toutefois, il lui en fallait plus que cela pour le déstabiliser. Il se contenta donc de compter le nombre de rues qui lui permettraient de s'échapper et d'évaluer le nombre de gardes sur place. Il n'avait encore rien fait qu'il cherchait déjà comment fuir... Ca en disait long sur la personnalité du pirate et ses actions habituelles. En tout cas, tout à ses préoccupations paranoïaques, le vieux pirate ne fit pas attention à ce qui se passait un peu plus bas (c'est à dire à moins de un mètre du sol). Aussi, sans même l'avoir vu venir, il sentit un truc percuter sa jambe. Machinalement, il la secoua pour éjecter l'obstacle avant de s'apercevoir qu'il s'agissait d'un enfant de trois ou quatre ans. Oups...

Rapidement, une voix criarde jaillit de la gorge du morveux. Comment ça pouvait brailler aussi fort ces trucs là ? Unwin laissa échapper un soupir tandis qu'une mère se précipitait pour ramasser sa marmaille. Elle s'apprêtait à invectiver le malotru qui avait osé s'en prendre à son pauvre petit bout de chou lorsqu'elle réalisa à qui elle avait à faire. Unwin n'était pas connu ou quoi que ce soit, mais dans une ville comme celle où il se trouvait, tout homme un peu louche pouvait parfaitement être un fauteur de trouble et déclencher le pire des "accidents".


"Je... Je suis désolée. Je ne faisais pas attention et Leo s'est..."
"Mais ta gueule putain."

Je vous ai déjà dit qu’Unwin avait un don inné pour parler aux femmes ?

En tout cas, la jeune maman ne se gêna pas pour filer sans demander son reste, remerciant sans doute deux ou trois divinités de s'en tirer aussi bien. L'incident laissa le capitaine des Gun's de marbre. Pour ce qu'il en avait à faire de ces conneries... En tout cas, après cette lente marche à travers la place, il se trouva enfin devant la boutique. Sans hésiter, il y entra.

Immédiatement, Unwin s'y sentit à l'aise. Le magasin était vaste, arrangé idéalement et un étrange silence y planait. Ce silence, allié à une forte odeur de poudre, n'aidait pas à mettre à l'aise et le pirate devinait qu'il ne s'agissait que d'une stratégie commerciale visant à déstabiliser un pauvre civil qui n'y connaissait rien et qui, écrasé par les lieux, prendrait n'importe quoi pour filer d'ici. Quand on est le seul en ville, ce n'était pas idiot comme méthode.

Vail ne s'y laissa pas prendre une seconde. Il était dans son univers, dans un monde qu'il maitrisait parfaitement. Qui plus est, sa prestance naturelle semblait repousser cette aura inquiétante qui voulait l'envelopper. L'armurier ne savait pas à qui il avait à faire. Errant quelques secondes dans le magasin, Unwin s'arrêta sur un fusil qui, sur un plan esthétique, était remarquable. Toutefois, l'œil aguerri du pirate en nota très rapidement les défauts. Il saisit l'arme pour observer de plus près. A peine le fusil reposait-il entre ses mains qu'un imposant homme à la moustache toute aussi imposante se présenta à ses côtés.


"Monsieur est intéressé ? Je vois que monsieur est connaisseur et a choisit un produit d'exception. Ce fusil est..."
"Ouais bordel, tu l'as dit, monsieur est connaisseur, putain. Et j'aime pas spécialement qu'on se foute de ma gueule."
"Quoi ? Mais..."
"Ton fusil de merde ne tirera jamais droit. La forme fout totalement en l'air sa putain de puissance."
"Okay grand malin, tu sais à qui tu t'adresses ? T'as une idée des problèmes que je peux te causer pour ton insolence ?"
"Bah putain, si les ennuis débarquent avec des armes de merde comme ça, je pense que je vais m'en sortir sans trop de mal, bordel."

Le ton montait dans la boutique et ça risquait de tourner mal. Heureusement pour Vail, le vendeur eut la réponse qu'il fallait pour faire redescendre la tension.

"Eh bien si tu t'y connais tant que ça, prouve-le."

Un rictus se dessina sur le visage du pirate et il sortit un pistolet d'un de ses holster.

"Ca, c'est de la qualité."

Soudainement attentif, l'armurier se saisit de l'arme et l'observa sous toutes les coutures avant de la rendre à Unwin avec une grimace.

"Où t'as eu ça ?"
"Je l'ai fabriqué, putain"

Et le grand moustachu alors devint pensif. [*] Il observa Vail avec sérieux et, après quelques instants de silence, reprit la parole.

"Travail pour moi. Tu seras bien payé et t'auras une bonne position dans le royaume."

La proposition aurait pu être tentante. Elle aurait pu. Unwin avait quitté une place similaire sur son île natale vingt ans plus tôt, ce n'était pas aujourd'hui qu'il allait tout lâcher pour revenir à son point de départ. Tout en reposant le fusil, Unwin déclina la proposition. Pendant quelques instants, un silence pesant s'installa mais Vail reprit la parole. Il avait une idée en tête et une opportunité de s'enrichir qu'il devait saisir.

"Toi par contre, t'es sacrément dans la merde. Si j'en crois le journal, t'as le gouvernement au cul. Et c'est pas tes quatre gaillards qui vont te protéger. Déjà dehors, y'a un putain de gars qui les a tous défoncé en deux-deux. Et je pense pas qu'il soit du genre à laisser passer tes magouilles à la con."
"Et donc ?"
"Donc, bordel, c'est à moi de te proposer un putain de marché. T'en as plus pour long sur cette île à la con. Contre du matos, des armes et du fric, je t'embarque sur mon bateau et tu recommences tes embrouilles sur une autre putain d'île."

C'était une occasion en or. Même si Unwin ne faisait pas confiance à ce type et que c'était parfaitement mutuel, ce genre de marché pouvait fonctionner. Il était bénéfique pour les deux. Même si le pirate en demandait beaucoup en contrepartie de la fuite. Mais plus il en demandait, plus il avait de chance d'obtenir, même si l'autre négociait le tarif. Après une courte réflexion, le marchand véreux répondit.

"Prend les armes que tu veux dans le magasin. Mon matériel n'est pas ici et ça prendrait trop le temps d'aller le chercher, donc tu te contenteras de ça, pour le fric, je te file la caisse, point barre."

"Vendu."

L'armurier donna un sac à Unwin dont il se servit pour prendre l'argent de la caisse ainsi qu'une dizaine d'armes de petite envergure. Il ne pouvait pas se permettre d'embarquer trop de chose. En revanche, il prit un stock conséquent de balles. Lorsqu'il souleva le sac, Vail remercia mentalement ses heures passées à faire de la musculation. Et oui, l'air de rien, c'était pas léger tout ça. Portable, mais guère léger.

Le capitaine des Gun's râla un instant, mais ne se laissa pas démonter et rapidement, les deux hommes quittèrent la boutique par la porte de derrière. Ils traversèrent des ruelles peu fréquentées et arrivèrent en quelques minutes au Big Bang Joe où ils embarquèrent sans se faire remarquer. C'fou comme graisser la patte à un garde pouvait le rendre aveugle.

Ainsi, à peine une heure et demi après son arrivée à Luvneel, Unwin quittait le royaume. Il ne s'était pas attendu à ce que tout finisse comme ça, mais il avait fait une bonne affaire. Il n'avait désormais plus qu'à déposer l'armurier sur une île et tout serait bon. Oui, pour le coup, Vail ne le tuerait pas simplement en douce. Avoir un allié influent comme ça, ça pouvait toujours servir à long terme. Et visiblement, les deux hommes, même s'ils ne l'avaient pas exprimé à haute voix, étaient d'accord sur le sujet
.



[*] 1000 Berrys à celui qui trouve la référence \o/
Kaetsuro D. Shinji
Kaetsuro D. Shinji

♦ Localisation : Alabasta
♦ Équipage : Vous le saurez ...

Feuille de personnage
Dorikis: 5637
Popularité: +545
Intégrité: -349

Dim 20 Mar 2011 - 0:19

Shinji sortait doucement du coaltar. Les types ne semblaient pas disposés à lui laisser du répit. L'un d'entre eux, ricanant fit tourner sa chaine au dessus de sa tête avant de l'envoyer sur le navigateur qui se retrouva avec le poignet enchainé. En même temps, ses complices lâchèrent 3 chiens enragés qui couraient déjà dans sa direction à toute allure. Le jeune homme tira brusquement sur la chaine et désarma le type qui venait de l'agresser. Il utilisa l'utile accessoire pour balayer les 3 molosses qui furent projetés sur le côté avant de repartir dans de petits couinements. Kaetsuro fit ensuite raisonner sa pâteuse dans le hangar de manière insupportable avant de disparaitre derrière le groupe d'agresseurs. Il était désormais dans le dos d'un gars qui avait déjà pointé son arme mais dans la mauvaise direction. Il aurait bien voulu tirer si seulement sa cible n'était pas derrière lui à son insu. Il ramassa donc un magistral coup de pied qui le balaya et le projeta sur le premier malfrat à la chaine.

les autres se retournèrent automatiquement pour tous se jeter en même temps sur le blond qui semblait réveillé. Il se fit une joie de distribuer des coups en rafale dans les côtes, les visages et les estomacs de tous ses nouveaux copains. Après avoir cassé une dernière mâchoire, Nigawarai se dirigea vers le dernier qui était en faite le premier. Encore celui avec la chaine. Sa tête lui plaisait bien, de plu, courageux comme il était, il avait fait le choix de rester au sol avec des blessures aussi superficielles que sa petite soeur. Il tremblait en fermant les yeux quand le pirate s'approcha de lui d'un pas franc et assuré. Enfin l'astronome le saisit par le col et le souleva. Le crie de terreur efféminé qu'il poussa installa un silence de mort dans le hangar raisonnant. Shinji se mit à rire à gorge déployée c'était franchement ridicule. Ce crie décrivait parfaitement l'intérieur du personnage, comme si son âme avait voulue s'échapper d'un corps si grotesque, en espérant fuir le destin qui l'attendait.

-Emmènes moi à ton patron, je voudrais prendre une tasse de thé avec lui.
-Hein mon patron ? Non mais chuis un mec libre j'ai pas d'... Il ne put terminer sa phrase. Son interlocuteur qui l'avait soulevé du sol en lui posant sa question venait de le lâcher et son pied s'enfonçait dans son estomac puis son corps valsa beaucoup plus lui contre la parois du local pourtant assez grand. Il avait presque perdu connaissance et s'attendait à avoir un peu de répit mais kaetsuro se tenait déjà juste devant lui. Il fut à nouveau soulevé par le col.

-On recommence. Ou est ce que ton patron peut me recevoir ?
-Euh, mon patron ... Sur ces mots, il fut violemment appuyé contre le mur. Le choc lui coupa le souffle.
-Ca me revient c'est bon ! On parle du vendeur d'arme hein ?
-Encore une question bidon comme celle la et je te promet que c'est la toiture que tu partiras visiter.
-Non ok j'arrête les conneries. Sa boutique est en centre ville. Mais à cette heure là il doit être en train de manger en ville et ...
-Bonne réponse, tu t'es donc bien décidé. Alors viens avec moi.
-Ok. Avait répondu la petite frappe en se faisant trainer comme une serpillière derrière Nigawarai qui partait en direction de la sortie du hangar.
-Dès que tu le vois tu me le dis.
-En même temps s'il vous voit en train de trainer l'un de ses complices comme vous le faites, il se fera remarquer vous voyez ce que je ... Un regard sombre s'abattit sur le jeune vau rien qui fut obliger de ravaler sa salive et de se taire.
-Franchement, j'essaie de garder mon sérieux mais j'ai jamais vue un gars aussi bavard sous la pression. T'es vraiment con petit, si j'étais un vrai salaud tu serais déjà en morceaux pour les chiens.
-Ouai vous êtes sympa.
- Non mais je te dis ça parce que t'as l'air assez con pour continuer tes magouilles jusqu'à qu'un dur te tombe dessus à nouveau. Quand sa se reproduira, affronte le au moins avec tout ce que t'as, il ne te choisiras pas pour l'interrogatoire hein...
-Ok j'y penserais merci du tuyaux ! Oh la vache c'est lui ! Au bout de la rue qui donne sur les quais regardez ! Il n'est pas seul et je n'ai jamais vue son ...

Encore une fois il ne put terminer sa phrase. Le pirate avait foncé très rapidement vers le duo qu'indiquait le doigt du jeune. Il courait à toutes allures de plus en plus vite. Sa vitesse devint si grande qu'il décolla au dessus du sol pour enfin percuter l'un des deux hommes dans son élan, tel un boulet de canon. Son pied écrasa le corps du personnage jusqu'aux habitations qui étaient à sa droite. L'impact avait créer un sacré trou et à travers la fumée, Shinji prenait déjà garde à l'autre type. Ils devaient être complices et il faudrait certainement attaquer les deux en même temps. Lequel des deux venait il d'écraser ? Il eut vite la réponse. Son compagnon partit en courant et en hurlant comme un dératé et au loin, il put voir son prisonnier partir en courant avec un air malicieux. C'était assez clair. Nigawarai désolé de cette méprise s'en alla rattraper le fourbe qui une minute plus tard, pleurait au sol en s'excusant. Il pointait du doigt la boutique d'armes de son chef en tremblant. Kaetsuro le laissa là gémissant avant d'enfoncer la porte d'entrée. Il n'y avait personne à première vue.

Il shoota donc dans l'un des rayons, puis un autre. Des types arrivèrent avec des masses et des armes à feu. Le blond leur colla une raclée assez expéditive en se propulsant sur ses mains pour écraser deux faces en même temps avec ses deux pieds. 1 autre tirait comme un dératé. L'intrus dut se cacher derrière un rayon quelques secondes. Quand les tirs cessèrent, il se jeta d'un trait sur son adversaire pour lui décocher un coup puissant dans l'estomac. Le pirate détruisit toute la boutique sans retenue. Deux autres gars costauds entrèrent précipitamment. L'un d'eux vit une étagère en en bois voler vers lui. Il ressortit donc emporté par le meuble épais. L'autre qui regardait la scène avec surprise n'eut pas le temps de se retourner pour voir arriver le pied du fou furieux qui saccageait la boutique. Il partit valser contre un mur. 3 minutes plus tard, les lieux étaient correctement dévastés. De nombreux civils étaient venus observer l'auteur de ce miracle. Quand il sortit, certains applaudirent discrètement en regardant tout autour d'eux d'un air inquiet. Le jeune homme fit une révérence élégante et quand il fut baissé, la boutique explosa derrière lui. un sourire satisfait sur ses lèvres fit monter la joie sur les visages des gens attroupés pour voir le spectacle. Il y avait une tonne d'explosifs à l'intérieur et Shinji qui ne savait pas bien comment cela fonctionnait n'avait provoqué qu'une petite explosion qui laissa les 4 murs en place mais carbonisa en partie l'intérieur et fit un trou dans le toit. Il pouvait s'en aller presque tranquille. L'homme qu'il recherchait courait toujours ...
http://www.onepiece-requiem.net/t439-termine-kaetsuro-shinjihttp://www.onepiece-requiem.net/t442-fiche-de-kaetsuro
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1