AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Rencontre inattendue et soirée entre filles

avatar
Luka

♦ Localisation : sur OPR

Feuille de personnage
Dorikis: 3456
Popularité: -123
Intégrité: -93

Jeu 1 Mai - 16:23

Voila plusieurs jours que Luka avait quitter la dernière ile et le bateau marchand venait d'arriver au port.

-Voila ma p'tite demoiselle je vous présente Ptyx ! Sa ira pour la suite ou vous voulez un peu d'aide?  
-Merci beaucoup monsieur, je vais me débrouiller a partir d'ici

elle le remercia d'un sourire et descendu. Elle avait eu bien de la chance de tomber sur un marchand aussi gentil qui l'accepte sans rien demander en retour! Elle gouta avec délice la sensation de ses pieds nus sur autre chose que les planches du navire. Tiens? En quoi le sol était il fait? C'était la première foi que Luka touchait cette matière.

-Eh? Dites monsieur, encore une chose...Sa peut paraitre bête comme question mais en quoi est fait le sol?

Ah! tu as remarquer? c'est une roche qu'on ne trouve qu'ici, la Ptyx. D'où le nom de cette ile!

-je comprend...merci encore.

La petite fille s'éloigna, elle sentait la chaleur du soleil et un doux vent soufflait, il faisait beau et elle imaginée que le ciel devait être d'un beau bleu. L'île semblait paisible, la seule source de bruit semblait être une ville, cela devait être jour de marché, Luka pouvait reconnaitre les phrases typiques de se genre de jour et bizarrement, ce semblant de calme l'apaisait.
c'est donc plutôt heureuse qu'elle se dirigea vers les grandes rues marchandes.

Luka marchée parmi la foule, elle se sentait bien, personne ne la remarquer entre sa petite taille, ses pieds nus qui ne faisait donc aucun bruit et le fait qu'elle ne se cogne jamais à personnes. Ces priorités du jour était de trouvait de quoi manger et des bandages. Elle eu un petit sourire, c'est vrai que sur la dernière île elle s'en était plutôt bien sortit de ses courses poursuites ( et elle en était fière d'avoir fait tourner en bourrique tous ces marines!) ... Enfin il lui restait  quelques bleus par-ci par-là mais sinon elle allait bien et elle avait même put longuement dormir sur le bateau donc elle avait retrouver toutes ces forces ! Le seul problème restait sa blessure au ventre qui ne faisait que se rouvrir...Elle soupira, sa ne cicatriserait donc jamais? bon en même temps elle y faisait pas vraiment attention et se retrouvait toujours dans des situations impossible, alors c'était un peu sa faute...

Elle repéra un peu plus loin un marchand de pommes qui semblait faire fureur, tout juste se dont elle avait besoin! la petite voleuse se fondit dans la masse de clients, chipa une pomme et s'éloigna comme si rien ne s'était passer. Ce geste était devenu vraiment habituel! Quand elle eu fait quelques pats elle sortit le fruit de sa poche et mordit dedans.
Repas du jour: mission accomplie!
Elle réfléchit à se qu'elle pourrait bien faire après avoir trouver des bandages, la réponse qu'elle trouva fut: chercher un point d'eau pour faire un brin de toilette...vrai qu'elle n'était pas très propre, il lui restait du sang et de la terre un peu partout, ces cheveux était légèrement emmêler...Sans parler de ses vêtements qui ne servait vraiment plus qu'à la couvrir...de vrais lambeaux.

c'est donc pensive et détendu que la petite Luka continua son chemin sans remarquer la jeune adolescente qu'elle connaissait bien  la suivant.
avatar
Kurumu Miyazawa


Feuille de personnage
Dorikis: 3011
Popularité: -193
Intégrité: -158

Lun 5 Mai - 19:52

Ciel bleu, temps superbe pour faire une petite promenade. Il était neuf heure du matin, et Kurumu venait à peine de se lever. Aujourd'hui, jour du marché. Étonnement, la jeune fille aimait s'y rendre, non pas pour y acheter des vêtements, mais pour se balader. Une simple sortie la mettait de bonne humeur. Naoko, sa meilleure amie, n'était pas là aujourd'hui, mais ce n'était pas une raison pour ne pas sortir le bout de son nez. Elle alla à la cuisine pour se faire son petit déjeuné et vit un mot sur la table. C'était sa mère qui l'avait prévenu qu'elle ne serait pas là pendant une semaine environ. Donc pas de fêtes, soirées, qu'elle pense à aller se coucher, et surtout, à manger de tout, et pas seulement de l'otoro. Kurumu jeta le papier, et déjeuna. Dans le frigo, rien. Idem dans le placard. Ça faisait une bonne raison pour la môme d'aller au marché. Ce qui était bien, c'était que sa mère lui avait laissé de l'argent pour les achats, et qu'elle n'aurait pas à prendre dans son porte monnaie.

Pour changer, son père était en voyage d'affaire sur GrandLine. Mais quand il partait pour cette mer, Kurumu savait qu'il allait y avoir masses cadeaux. Gekota édition collector, Gekota limité, une signature de l'auteur. De bonne choses à manger. Et pourquoi pas de l'otoro tout fraîchement pêché. La petite en avait l'eau à la bouche, mais se rappela de la dure réalité : les courses à faire.

Elle mit une paire de chaussures basses en toile, coûtant une petite fortune, des lunettes de soleil, qui lui faisaient une tête de libellules et, c'était partit pour les courses. Bon, fallait pas se le cacher, mais elle avait un peu la rage contre sa mère, qui aurait pu les faire avant. Aucun nuages en vue, et le cri des mouettes pour égayer sa matinée. Sérieusement, si elle pouvait les faire taire, elle le ferait volontiers. La place où se tenait le marché était un peu plus bas, et il fallait marché une bonne quinzaine de minutes avant d'y arriver. Avec un temps comme celui ci, il y avait beaucoup de monde qui se rendait au marché. Quand elle arriva, Kurumu commença à acheter ce dont elle avait besoin. La gamine préférait tout avoir aujourd'hui que de faire des allers-retours. Le nombre de sac ne cessait d'augmenter, et ça commençait à faire lourd pour la petite.

Fruits, légumes, poissons, nouilles étaient au rendez vous. Kurumu aurait préféré que sa mère lui fasse des plats tout près de sushis pour la semaine, car là, elle avait beau avoir des fruits, mais elle n'allait pas survivre en mangeant des poires sept jours sur sept, vingt quatre heures sur vingt quatre. Soudain, elle cru apercevoir une personne qu'elle avait rencontré auparavant. Mais la môme ni croyait pas. ll était impossible pour une personne de cet âge de se promener seule... Du moins, si c'était la bonne personne. L'adolescente suivit la petite fille aux cheveux blancs et la vit dérober une pomme.
*Évidement, y'en a qu'une pour faire ça. Par contre, elle est dans un de ces états.*

Kurumu posa sa main sur l'épaule de la fillette, et quand elle se retourna, elle fut surprise.
-"C'est pas très bien de voler... Moi je peux parler..."
-"Ku... Kurumu ?"
-"Et ouais, en chair et en os. Allez suis moi. Je vais t'offrir quelques vêtements. Tu saignes aussi ! Bon on va d'abord trouver de quoi bander ces blessures. Tu veux un truc à manger ?"
-"No... Non" dit-elle en hésitant.
-"Tu sais, pas la peine de faire ta timide."

Les deux fillettes firent le tour du marché. Kurumu continuait d'acheter ce qu'il lui manquait en plus de vêtements, et bandages. Bizarrement, l'ambiance était tendue et la demoiselle lui posa quelques questions.
-"Alors qu'est ce que tu fous ici ?"
Devant l'étalage des robes, et des jupes, la môme ne laissa pas le temps de lui répondre qu'elle prit des vêtements pour savoir si ils allaient lui aller.
-"Hmm... Nan, pas celle là, trop flashie, trop courte."
Finalement, elle lui en acheta quatre toutes différentes et les tendit à Luka.
-"Tiens, c'est pour toi. Au fait, tu dois être fatiguée ? Tu veux un truc à manger ?"
-"Merci... non merci."
-"Mais si, c'est moi qui paie. Dit moi ce que tu veux."
-"Des fraises alors."

Kurumu lui demanda de la suivre et continuait ses achats. Quand elle arriva devant l'étalage de la pharmacie, la vendeuse fit le bandage de Luka. L'ado paya la pharmacienne et offrit des pommes d'un de ses sacs à la petite. Après tout, ce n'était pas la saison des fraises.
-"Bon je crois que j'ai tout. Ça va faire deux heures que j'y suis. Dit moi Luka, je suppose que tu n'as pas d'endroit où dormir ?"
-"C'est exacte. Pourquoi ?"
-"Bah je t'invite chez moi, et tu pourras rester le temps que tu y voudras. Ma mère n'est pas là, et idem pour mon père. Tu seras ma princesse, nourrie, logée, blanchie. Demande moi tout ce que tu veux. Mais pousse pas trop. D'accord ?"

Kurumu retourna chez elle suivit de Luka, qui avait accepté sa proposition. Quinze minutes plus tard, elles arrivèrent.
-"Voici, mon chez moi. J'espère que tu t'y plairas."
http://www.onepiece-requiem.net/t8573-sound-l-kurumuhttp://www.onepiece-requiem.net/t8665-cv-sound-l-kurumu
avatar
Luka

♦ Localisation : sur OPR

Feuille de personnage
Dorikis: 3456
Popularité: -123
Intégrité: -93

Ven 9 Mai - 17:29

Alors euh...stop. La situation avait vite échapper à Luka, pour une fois pas en mal mais...une tornade nommée Kurumu ne lui avait pas laisser le temp de s'adapter. En y réfléchissant la fillette n'avait pas compris tous se qui c'était passer, Kurumu l'avait traîner avec elle et la petite s'était laisser faire, même avec la pharmacienne! Pour dire à qu'elle point elle était surprise de rencontrer son...amie? Oui c'est sa, elles s'étaient seulement rencontrer quelques jours mais Luka l'aimait bien.

Les jeunes filles étaient devant la maison de Kurumu et celle-ci invita Luka à entrer. La fillette pouvait dire que la maison était plutôt grande...très grande ? Enfin tout était relatif quand on avait grandit dans une cellule...

-Est ce que ça te dirais un bon bain ?

Luka s'apprêter à dire oui lorsqu'elle s'arrêta. Hum...mauvaise idée. Par principe l'enfant n'était pas pudique, elle ne supportait juste pas d'exhiber ces cicatrices, surtout la grande sur son ventre et quitte à passer pour se qu'elle n'était pas elle préféra refuser.

-euh...

-Aller, je vais te faire couler un bain!

Et revoilà la tornade qui emporta Luka avec elle. Dans la salle de bain la fillette, s'assis sur une chaise pendant que Kurumu faisait couler le bain. Une fois cela fait l'adolescente se retourna mais fut surprise que Luka ne soit pas déshabiller.

-Tu veut y aller habiller?

-Si sa ne te dérange pas je rapporterait mes vêtements après...

Kurumu soupira et partis. Luka savait que l'adolescente était intelligente et qu'elle avait deviner que la fillette lui cacher quelque chose. Par précaution Luka tourna le verrou de la porte s'enfermant de l'intérieur. Elle ne serait pas dérangée. Elle enleva ces vêtements avant d'aller vers la baignoire mais ni entra pas. Elle ne faisait pas deux fois la même erreur! Enfin si, mais pas tout le temps.
Délicatement elle défis le bandage de sont ventre. Celui ci était réellement user. Luka pût sentir qu'il était plein de sang. Elle le jeta dans la poubelle et défis le bandage à son bras celui de la pharmacienne. Elle plongea d'abord ces bras dans la baignoire, l'eau chaude détendis ces muscles. Elle les frotta afin d'enlever le sang qui avait sécher. Elle fit pareil avec ses cheveux, en restant en dehors de la baignoire. Elle réitéra la même manière pour toutes les parties de son corps. Une fois fini, elle se sécha et mis les vêtements que kurumu avait poser pour elle.  

Elle traça lentement la cicatrice plutôt douloureuse de son ventre avec un doigt avec avant d'y mettre le bandage de la pharmacienne. Ainsi fait elle remis son tee-shirt. La plaie de son bras était moins grave et puis elle n'aurait cas dire qu'elle l'avait jeté, Kurumu ne ferait sûrement pas attention.

Luka déverrouilla la porte et se dirigea vers Kurumu qui était un peu plus loin dans la maison.

-Sa va mieux? Sa fait du bien d'être propre?

-Oui tu as raison...

En espérant que Luka soit bien propre par ce que Kurumu n'aurait sûrement pas de pitié a la faire retourner à la salle de bain, et Luka n'aurait peut être pas la même chance...
avatar
Kurumu Miyazawa


Feuille de personnage
Dorikis: 3011
Popularité: -193
Intégrité: -158

Mar 17 Juin - 23:13

C'était vrai... Tout était allé vite, trop vite même.  Qu'aurait pensé sa mère ? Aurait-elle accepté le fait que Kurumu invite une inconnue, qui ne soit pas originaire de Ptyx ? La môme réfléchissait, et se disait que sa vieille aurait accepté. Après tout, Luka n'était pas une fille turbulente, qui cherchait les embrouilles avec tout le monde. Mais plutôt, une petite sauvageonne toute mimi, et timide. L'ado s'était allongée sur l'un des fauteuils du salon, et lisait un petit roman. Elle n'avait que ça à faire en attendant, puisqu'elle avait la flemmardise d'aller faire à manger. Soudain, la jeune fille se demandait ce qu'elles pourraient faire après le repas... Piscine ? Karaoké ? Promenade ? Nan pas la promenade. Si elle rencontre des amies, ces dernières allaient surement la charrier. Quoi que... Peut-être qu'elle ne rencontrerait personne.

Kurumu continuait de tourner les pages, et avait mis des lunettes pour se faire un style. Ce n'était pas des vraies, mais ça lui allait pas trop mal. Luka sortit finalement de la salle de bain et venait de la rejoindre.
-"Tu as vidé la baignoire ?"
-"Non... Désolée"
-"Pas grave, je vais le faire."
La fillette se leva, regarda de haut en bas Luka, et lui sourit. Bon, elle ne pouvait pas la voir avec le sourire, mais Kurumu lui dit qu'elle allait s'occuper de la salle de bain. Passant devant quelques pièces, elle vit la corbeille tachée de sang, et une eau claire. Pourtant, si Chevelure Blanche ne s'était pas lavée depuis quelques jours, l'eau devrait être sale... Mais ce n'était pas ses affaires. Cependant, elle voulait en savoir en plus sur ce sang. L'hôte ne savait pas par où commencer. Parler à Luka ? Faire le repas ? Visiter la maison ? Découverte de l'île ? Le mieux était le repas.

Kurumu interpella Luka, et lui demanda de s'installer. Elle regarda dans ses placards et sortit des ingrédients.  Des oeufs, du sel, du sucre, du beurre, de la farine et du lait, ainsi que de la pâte à tartiner au chocolat et noisette, chantilly, sucre glace.
-"Aujourd'hui, c'est crêpe party. C'est ma maman qui m'a appris. Je sais pas si tu en as déjà goûté, mais tu verras c'est super bon. Et pour le t-shirt, désolée, j'avais pas plus petit. J'ai cherché dans mon placard, mais y avait rien qui t'aille. Par contre, c'est quoi ce sang dans la corbeille ?"
Luka baissa la tête, mais l'ado lui fit comprendre qu'elle pouvait tout lui dire. La petite hésitait, et Kurumu la laissa tranquille... Cependant, elle venait de titiller sa curiosité, et reviendrait à la charge un peu plus tard. La demoiselle, vêtue d'un tablier blanc, continuait de faire les crêpes, et soupirait. Pas parce qu'elle en avait marre, mais surtout parce qu'il faisait chaud. De toute façon, elles iraient à la piscine, une fois qu'elles aurait bien mangé.

La fillette jeta quelques coup d'oeil à son invité et... Justement, le t-shirt était trop grand, ça lui faisait presque une robe de chambre. Mais ce n'était pas faute d'avoir cherché, et d'avoir fait toutes les étagères de son armoire. Même si elle s'entendait bien avec la petite, elle ne pouvait pas lui passer des fringues à faire rager le monde. Finalement, elle avait trouvé un haut orange, avec un cercle noir au milieu, et un short blanc.
-"Les premières crêpes sont prêtes, commence à manger si tu veux. Et y'en restera pour le goûter. J'aurais bien voulu te faire un gâteau au chocolat, mais après, ça va rester."
Kurumu s'installa sur une chaise, et attendit le verdict  de Luka, en la regardant manger. Quelques goûtes de sueur perlaient de son front.
-"Alors ?"
-"C'est très bon. Merci."

Cette remarque soulagea Kurumu, qui termina de faire des crêpes. Une assiette bien conséquente se trouvait devant les deux filles.
-"Tu veux toujours pas me dire ce qu'est tout ce sang dans ma salle de bain ?"
Elle se leva puis lui tapota la tête, histoire de la rassurer.
-"Tu peux tout me dire, je ne dirais rien. Ça restera entre nous. Et tu as une envie particulière ?"
http://www.onepiece-requiem.net/t8573-sound-l-kurumuhttp://www.onepiece-requiem.net/t8665-cv-sound-l-kurumu
avatar
Luka

♦ Localisation : sur OPR

Feuille de personnage
Dorikis: 3456
Popularité: -123
Intégrité: -93

Mer 27 Aoû - 22:01

Luka venait de faire une erreur, sous estimer Kurumu et maintenant elle avait une adolescente curieuse sur le dos. Que faire? Mentir ou dire la vérité? Le caractère de Kurumu était assez complexe et Luka n'arrivait pas a prédire ces réactions en se basant sur ce qu'elle connaissait de l'ado. Le problème c'est que l'enfant réfléchissait trop, et cette hésitation avait sûrement était perçut...un mensonge n'était plus dans les choix...il ne restait plus a Luka qu'à dire la vérités.

-je...désoler Kurumu...je ne veut pas te le dire. Ce n'est pas que je n'est pas confiance en toi...mais...je...c'est trop risquer. A chaque fois que j'en parle il arrive des malheurs et je ne veut pas...que...que tu soit blesser.Pardon.

-Je ne comprend pas trop là, tu ne veut pas m'en parler pour ma sécurité? Luka fais moi confiance un peu ! Je prend en compte ton avertissement mais je veux toujours savoir pourquoi y'a du sang dans ma salle de bain.

La petite avait relever la tête devant tant d'aplomb. Elle fit une petite grimace soucieuse et des perle ce former aux coins de ces yeux. Sa rendait le tableau adorable mais la fillette était sure de faire une grosse bêtise. Elle descendit de la chaise, Elle sentait que le regard de Kurumu ne la lâchez pas. Elle agrippa le bas du tee-shirt et l'enleva. Elle pût sentir la curiosité de l'adolescente puis le petit hoquets de surprise quand elle découvrit le grand bandage qui partait de la poitrine de l'enfant jusqu'à sa hanche.

Luka ne pouvait plus faire marche arrière, elle défis lentement le bandage, laissant petit à petit voir la grande blessure qui barrait sont ventre plat, partant de sont sein gauche jusqu'au côté droit de sa hanche. Elle avait l'impression de ce mettre à nue, bien que physiquement elle l'était à moitiés...
Mais d'un coup elle n'avait plus l'impression d'être dans cette cuisine avec son amie,  elle venait de s'égarer dans son esprit, vu de l'extérieur, elle s'était mise en veille, aucune réaction, elle s'était refermer sur elle même. C'était pareille quasiment à chaque fois, rester concentrer sur cette cicatrise de malheur lui faisait remonter de mauvais, très mauvais, souvenirs... Ceux de la cellule, de Yu et Mandore, de la douleur  et de la peur...
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1