AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


La voie la plus vertueuse n'est pas là plus efficace.

avatar
Ivan De Cimitiero
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Grand Line

Feuille de personnage
Dorikis: 5422
Popularité: -548
Intégrité: 181

Mar 6 Mai 2014 - 20:36

Une machine ne connaît pas la peur. Une machine n'a pas d'émotion. Une machine fait seulement ce qu'elle doit faire.

Suite à la rude bataille d'Ohara, les citoyens du monde en tant que grand perdant se dirige vers l'ile la plus proche. Les hommes sont blessés et Igor De Cimitiero a besoin d'un médecin car son cas est critique. Plus que sept membres sur ce grand cuirassé. Sept insignifiants êtres. Le plus insignifiant de tous est ce fragile capitaine responsable de la défaite. Ivan De Cimitiero. Même si les chances de victoire étaient presque nulles, ce dernier ne peut que se reprocher de ne pas avoir réussi là où tout le monde aurait échoué.

Sur leur route, un rocher isolé du monde leur fait face. Un fragment de montagne égaré dans le désert bleu. Une petite barque à son pied est visible. Sur ce petit bout de terre, un homme est assis sous un petit arbre. La superficie inférieure à dix mètres carrés. C'est vous dire combien de personne peut abriter ce rocher. L'arbre le couvre avec ses grandes feuilles ce qui amène de l'ombre sur toute la terre.

Bien que pressé, Ivan n'hésite pas à interpeller l'individu qui ne possède aucun cheveu sur la tête. Une sorte de moine qui médite. Avant même que l'ange lance une parole, l'inconnu les salue comme s'il les a sentis venir.

-Bonjour. Désolé de vous déranger. Connaissez-vous la localisation de l'ile la plus proche.

L'homme parfaitement immobile, les yeux fermés ne bouge pas. Ce n'est pas parce qu'il n'a pas entendu les mots emmenés par la douce voix de l'ange. C'est tout simplement parce qu'il prend son temps. Après quelques secondes, le chauve ouvre un œil puis l'autre. Ses yeux se plissent légèrement comme si cela fait des heures qu'ils sont fermés et que maintenant la lumière du soleil l'agresse. Heureusement que l'inconnue est à l'ombre. C'est avec un débit lent que monsieur qui se nomme Lao Tsu répond.

-Vous trouverez ce que vous cherchez en prenant comme cap cette direction.

Son bras se lève doucement et se tend vers une direction. L'index montre la direction du Sud-Sud-Est. L'handicapé le remercie et lui propose de venir avec eux au lieu de rester au milieu de nulle part. L'homme qui vient de terminer sa méditation ne refuse pas. Après tout, ses vivres ne sont plus et avec sa barque, rejoindre l'ile la plus proche mettra plus de temps qu'avec le cuirassé des citoyens du monde. Même si ce navire est un peu endommagé.

Une fois l’évêque de la juste violence à bord, des hommes servent le thé avec inquiétude. Ivan ne l'a sans doute pas remarqué, mais l'homme en face de lui est un chasseur de primes réputé dans toutes les blues. Hors, rappelons-le, depuis peu, l'ange possède une jolie petite prime sur sa tête. Cependant, l'ambiance est d'un calme de muet. Les hommes communiquent avec respect. Comme deux guerriers en paix avant de commencer le duel.

-Ivan De Cimitiero. Il est vrai que pour un civil, vous faites fort. Enfin, l'ange du jugement, impressionnant. Remettre sur pied las camp, la maison du diable. C'est... Remarquable.

-Je vous remercie, mais en réalité, j'ai eu beaucoup de chance.

-De la modestie. C'est tout à votre honneur ange.


Les hommes continuent de discuter toujours aussi calmement. Rien ne montre que Lao Tsu posséde des informations sur la prime d'Ivan et sur ses derniers agissement. De même pour l'ange qui ne semble pas réalisé à qui il a affaire.
http://www.onepiece-requiem.net/t10966-ivan-fiche
avatar
Ivan De Cimitiero
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Grand Line

Feuille de personnage
Dorikis: 5422
Popularité: -548
Intégrité: 181

Mar 6 Mai 2014 - 22:16

Pour un moine, la religion c'est une façon de vivre. C'est un tout qui permet d'avancer dans cette vie. Puis, ce qui est intéressant c'est que l'handicapé croit aussi en un dieu. Bien que Lao Tsu soit chrétien, son interlocuteur n'a pas de religion. Il n'a pas tellement reçu d'éducation religieuse. Tout comme le moine, Ivan vie comme il l'entend.

-La différence entre vous et moi semble étroite. Même si vous ne croyez pas en tout ce que je crois, vous pensez pareillement.

Mais parler de religion rappel certain souvenir à l'ange. Des aventures sur Inari. Une île où toutes les religions cohabitent même si certain semblent dangereuses dont celle-ci.

-Un docteur me parlait d'une religion intéressante. Docteur Worth... Hum si je me souviens bien... Il disait que Looz est le Dieu de la Douleur, qu'elle soit physique ou psychique. Puisque la Souffrance est l'une des choses intangibles qui nous prouve que nous sommes en vie.

-ah...


Le moine semble déçu d'aborder un tel sujet. Mais il se reprend vite. Lao Tsu ne voit pas trop où veut en venir l'ange donc il s’investit dans la conversation.

-Une religion bien dangereuse. Nous autres souhaitons la paix, le bien-être. Que des choses positivent. Cette religion a même été interdite. Une vraie folie.

-C'est ce que je me disais au départ. Mais … Beaucoup de personnes prennent la Souffrance pour quelque chose de mauvais. Je ne pense pas qu'elle peut devenir agréable, cela dit... Le docteur Worth avait raison. La douleur est intangible et c'est le seul lien qui peut lier les hommes. Chaque être est victime de souffrance. Une personne qui n'a pas souffert ne peut comprendre ce qui souffre.

-Où voulez-vous en venir ?


-Celui qui ne connaît pas la souffrance ne peut désirer la véritable paix. La justice.

Le chasseur de primes pose sa tasse doucement. Ses sourcils se fronces petit à petit. Les paroles ne sont pas tellement appréciées. Avec un ton très sérieux, il repose sa question.

-Où voulez-vous en venir .

La terre est en vue mais cela ne réjouit pas tellement les citoyens du monde car la discussion devient inquiétante.

-Si vous êtes un esclave, seuls les autres esclaves peuvent ressentir votre douleur. D'autres pensent savoir à quel point c'est terrible et d'autres ne s'imagine même pas la douleur, l'humiliation.

-La souffrance créera une paix éphémère amenait par de nombreuses SOUFFRANCES. Les gens auront trop subi et certain n'auront plus rien à perdre, c'est pourquoi la guerre reprendra.

-Ce monde possède un voile. La souffrance ma forgée Je souffre chaque jour que je vis. Chaque seconde de plus augmente ma souffrance. Mais la vérité sur ce monde est terrifiante et s'ajoute à ma souffrance.


Le moine remplit les tasses de thé et se délecte des paroles d'Ivan.  

-La vérité est si compliquée. Ce que l'homme appelle vérité, c'est toujours sa vérité, c'est-à-dire l'aspect sous lequel les choses lui apparaissent.

-Exacte. De ce fait, les gens ne s'appuient jamais sur le peu qu'ils savent pour appréhender les phénomènes du monde. Ce qu'ils arrivent avec difficulté a entrevoir, ce qu'ils appellent " réalité ". Mais leur savoir est une chose bien relative parfois illusoire. Les gens vivent d'impressions fausses.


Lao Tsu commence à prendre peur de la façon de parler de l'handicapé. Une certaine aisance dans les mots qui pourrait amenée de nombreuses personnes à le suivre dans sa vérité. Comme tout bon évêque, faire référence à Dieu est la meilleure solution.

-Seul la justice divine peut rétablir l'ordre. Hors l'homme ne peut faire cette justice, c'est pourquoi ce monde a des problèmes Ivan. Si l'homme était omniscient et de bonne foi, alors tous les conflits ne serraient plus.

-Peu importe la vérité, lorsque la souffrance entre en action... Elle ballait tout. Tout est détruit.

-Cela amène, la naissance de la vengeance.

-Lorsque le responsable de toute cette souffrance meurt. Les faibles d’esprits qui souhaitent leur vengeance seront satisfait et...


-Les hommes se comprendront et une paix naîtra.Vos idées sont terrifiantes. J'espère que ce ne sont que des hypothèses, n'est-ce pas ?

L'handicapé hausse les épaules tandis que le navire se dirige vers le port. La discussion prend une autre voie suite à cette discussion... Un léger sourire d'Ivan et un changement de sujet.
http://www.onepiece-requiem.net/t10966-ivan-fiche
avatar
Ivan De Cimitiero
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Grand Line

Feuille de personnage
Dorikis: 5422
Popularité: -548
Intégrité: 181

Mer 7 Mai 2014 - 16:19

Juste avant d'accoster, le chasseur de primes demande aux hommes s'ils ne possèdent pas un journal récent. Ivan n'a pas le temps de parler que ses hommes répondent négativement. Cela est bien évidemment un mensonge. L'handicapé ne comprend pas pourquoi ses hommes mentent. Ça cache quelque chose, donc le capitaine ne dit rien. Une fois à quai, Lao Tsu les remercie et se dirige vers le centre-ville avec une démarche lente. Les citoyens du monde expliquent à l'ange que l'individu est un chasseur de prime réputé... Ils ont eux chaud. Alors en tant que leader, ses paroles sont les suivantes.

-Déplaçons le navire, avant qu'il ne revienne. Vous deux, allez quérir un médecin. Nous vous attendrons de l'autre côté de la forêt. La côte Nord.

Le navire se remet en route. Heureusement que le port à une taille assez importante, cela permet au cuirassé d'être moins visible. Mais bon, vu sa taille, il est remarqué. L’île est une grande forêt avec une route principale qui lie le port à la ville.

Une fois sur la côte nord, les hommes attendent le retour des autres membres. Les heures passent et la nuit tombe. Des bruits d'animaux sont perceptibles. Un loup hurle depuis quelques minutes. Mais le son est inhabituel. Comme si la bête souffre. Suite à cela, d'autres animaux font de même. Un peu trop bruyant... Alors Ivan charge ses armes et décide d'aller voir ce qui se passe. Un homme l'accompagne.

Les hiboux se chargent du bruit de fond. Une ambiance peu rassurante dans cette île inconnue. La température à bien chuté et les cris d'animaux semblent atténués. Probablement par leur manque de force et de la froideur de ce vent. Le seul éclairage est effectué par madame la lune.

*Crack*


La chaise roulante n'est pas très pratique. Les bouts de bois sur son chemin sont brisés. La densité des arbres varie celons les endroits. Parfois infranchissable, d'autres fois, très espacé. Les premiers animaux sont trouvés. Ces derniers sont pris aux pièges. Toute sorte de piège semble disposé dans les alentours. Les deux hommes commencent à libérer les bêtes jusqu'à ce que le pied du compagnon d'Ivan actionne un piège. Ce dernier vient de le mettre dans un piège à loup. Un cri s'en suit suite à cette douleur soudaine et atroce.

GNAAAA

Avec ses mains, il ré-ouvre le piège pour sortir sa jambe presque sectionner au niveau du mollet. Le sang gicle tandis qu'une lumière surgit au loin. Elle provient d'une sorte de cabane au milieu de nulle part. Trois hommes en sortent armés jusqu'aux dents avec des chiens. Ce sont des braconniers et d'après leur réaction faciale, ils sont loin d'être de bonne humeur. Impossible de fuir pour les citoyens du monde. De toute façon, la seule chose de 'mal' qu'ils ont fait est de libérer de pauvre bête. Avec leur lampe à huile, il éclaire davantage les lieux. Leur visage apparaît doucement dans cette obscurité. C'est finalement des sourires diaboliques qui remplace leurs grimaces.

-C'est donc vous. HA HA HA.

-Un handicapé et un futur handicapé. Ça vous apprendra à libérer les animaux. Avec vos conneries on a perdu des millions de berry.

-Tout le mois où vous nous avez posé des problèmes... Maintenant faut payer !


Il y a un malentendu sur les personnes. Les braconniers ont perdu pas mal de leur prise ces derniers temps. Le responsable de tout cela est...

-Qui va là ?

-Vous avez vu ?

-Sort de ta cachette. On sait que t'es là.


Sous pression comme s'ils sont à la merci de l'intrus. L'individu reste bien planquer et finit par se retirer. Les braconnier ont hésité à lacher les chiens. La dernière fois, ils en ont perdu un...
Les citoyens du monde ne peuvent rien faire dans cette situation. Peu importe ce qu'ils racontent on les accusera de menteur. Après tout, cette zone est interdite au civil en période de chasse. On peut dire qu'ils ont été vu en flagrant délit.
http://www.onepiece-requiem.net/t10966-ivan-fiche
avatar
Ivan De Cimitiero
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Grand Line

Feuille de personnage
Dorikis: 5422
Popularité: -548
Intégrité: 181

Jeu 8 Mai 2014 - 13:21

Quelle ironie cher lecteur. Vous ne trouvez pas ? Le chasseur de primes et l'ange parlaient de ce que les hommes pensent vrai. Ici, les braconniers ont pour vérité la suivante. Les deux capturés sont ceux qui leur posent problème depuis quelque temps. Pas la peine de vous préciser que cela est faux. Oups, je viens de le faire...
Comme je vous l'ai dit précédemment, peu importe les paroles d'Ivan, les hommes ne cherchent pas à comprendre. Ils sont amenés dans la cabane et avant d'être ligoté, les hommes parlent un peu trop.

-Même en les vendant on ne gagnera pas assez d'argent.

La cabane n'est pas très grande. Il y a quelques couchettes sur le côté droit, des niches pour chiens à gauche. Puis des tas de pièges au fond. Ce n'est clairement pas ici que son stocké les animaux.Tandis que les hommes retirent leur veste. Celui qui met en joue les révolutionnaires regarde avec insistance Ivan. Il lui retire son tissu et tombe en arrière. Les autres se retournent brusquement prêt à tirer.

-Qu'est ce qu'il y a ?

-C'est... C'est Ivan De Cimitiero.


La voix toute tremblante tandis que celui qui se démarque comme étant le chef lui tapote l'épaule. Tout confiant il répond.

-Ben ça nous fais trente et un millions de berry hé hé hé.

-C'est vrai. Comment un homme qui se promène difficilement avec une chaise roulante peut être si fort. A mon avis, il y a une erreur.

-Non regardez 
!


Celui qui semble effrayé retire entièrement le tissu et les ailes de l'ange apparaissent.

-C'est un leurre. J'suis sur qu'il peut voler.

En prenant un air sérieux ils rassemblent les hommes et chuchote.

-Regarde-le. Il n'a absolument pas peur. On raconte qu'il est descendu du ciel. Qu'il a nettoyé Las Camp facilement grâce à son immortalité. Puis là il a tué un commodore qui se trouver dans un cuirassé rempli. A mon avis on est mal.

-Baliverne.... De toute façon c'est mort ou vif. On va voir s'il est immortel


Leur chef se retour est lève son arme à feu vers l'ange.

-T'es immortel hein ?

-Immortel ?
(d'un ton amuseur)

-Arrête de t'foutre de nous !

-hum.. Voyez-vous. Je ne suis qu'un homme. Mortel comme vous.


Le chef reste méfiant. La confiance qu'à l'handicapé n'est pas normal. En principe, une personne visée change complètement d’habitude.

-Fouillez les et ligotez les.

Les deux autres s'avancent mais l'ange bouge ses bras et les mets sur ses accoudoirs. Un mouvement lent mais qui stop immédiatement les braconniers.

-Pas si vite. Mon ami a besoin de soin immédiatement. Sinon sa blessure risque de s'infecter.

Le chef commence à perdre patience et donne une gifle à Ivan comme pour lui rappeler qui est le patron.

-Ici c'est moi qui commande ok ?!

*Tout a l'heure il a rigolé en voyant la blessure. Maintenant il refuse de le soigner. Nous menace de mort. Le gouvernement m'a déclaré la guerre... On dit que la vengeance n'est pas bonne. Or, si le gouvernement mondial veut ma tête c'est par pur vengeance. Je les ai aidé pour las camp et là, c'est une grosse prime. Pourtant l'histoire de l'archipel vert est loin d'être évidente. Que fait un commodore là-bas... En tout cas... La souffrance... Testons là*

-Que pouvons-nous faire pour ne pas mourir ? Ou pour ne pas être vendu comme esclave ?


-Rien   Du   Tout. Adieu ange.

L'heure est venu de changer la situation.  L'arme à feu du chef est sur le front d'Ivan. Avec sa main gauche il pousse l'avant bras droit du bandit tout en décalant sa tête. L'homme tire et le coup par à côté. Avec sa main droite il sort un pistolet caché à l'intérieur de sa veste et tir une balle dans le genou et une balle dans le bras qui détient l'arme. Suite à la douleur, le braconnier réduit la force avec laquelle il tient le pistolet. L'handicapé donne un coup avec sa main gauche qui envoie l'objet dans le décor. Les deux autres s'avancent pour stopper l'ange, mais le compagnon de ce dernier leur saute dessus en donnant un coup au niveau de la gorge à chacun. Ils tombent au sol tandis que le révolutionnaire sort un deuxième gun.

-Recul...
http://www.onepiece-requiem.net/t10966-ivan-fiche
avatar
Ivan De Cimitiero
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Grand Line

Feuille de personnage
Dorikis: 5422
Popularité: -548
Intégrité: 181

Ven 9 Mai 2014 - 12:29

-Il semblerait qu'il y ait un changement de programme. J'en vois un bougé, il aura le droit de se prendre une petite balle.

Le chef recule en boitant tandis que le compagnon d'Ivan saisit les armes des autres qui n'ont pas tellement envie de combattre face à un ange. Les chiens aboient mais ceux-là on était attaché lorsque les hommes sont entré dans la cabane. Les attitudes changent du noir au blanc. Des sourires hypocrites s'emparent de leur visage. Seul le braconnier qui connaît les dire sur l'handicapé semble serein. D’ailleurs c'est lui qui se permet de relancer la discussion.

-Vous êtes un ange de paix non ? Vous n'allez tout de même pas nous tués... N'est-ce pas ?

-Non.


Les hommes lancent un soupir de soulagement. Mais la suite des paroles les inquiètes.

-Tiens, tiens tiens. La situation s'est retournée vous ne trouvez pas... Donc vous allez subir ce que vous voulez nous faire subir.

-O Ange de jugement. Comme ton nom l'indique. N'est il pas plus raisonnable d'écouter nos dires avant d'appliquer votre sentence ?

-Vos dires ? Allons... Avez-vous seulement écouté les nôtres ? Non. Rien à faire. Vous rigolez. Ne faite pas aux autre ce que vous n'aimeriez pas qu'on vous fasse. Pour que vous compreniez ça, vous allez subir la même souffrance que vous avez répandue.


-On n'a rien répandu du tout, pas vrai les gars ?

-Ouais !

-C'est la première fois qu'on fait ça.


Ivan place une main sur sa tête la bouge pour dire non. Après tout, c'est inutile de tenter de mentir face au détenteur du fruit de la vérité.

-Je n'ai pas de temps à perdre avec les détails. La souffrance va s'occuper de votre nouvelle éducation.

Pas moyen de communiqué suite à ces paroles. Tout comme l'ont fait les autres, l'handicapé ne répond plus et les laisses débuter leurs séances de torture psychologique. Pour qu'ils se remettent en question. Le petit groupe sort et prend la direction de la ville. Le compagnon d'Ivan prend un bout de bois qui lui sert de béquille. Les braconniers avancent devant l'ange qui les gardes en joues.

Sur la route, les trois futurs esclaves préparent un coup. Même si l'un est réticent, les deux autres insistent est parviennent à le convaincre. Comme quoi, mourir libre est mieux qu'une vie d'esclave. Alors l'un fait semblant de trébucher. Tandis que les deux autres continuent d'avancer. Cela empêche l'ange de garder la distance avec les autres.

-Hey attendez.

Sauf que les hommes ont fait semblant de se diriger vers une zone où la végétation est dense. Du coup, les deux partent chacun qu'un côté pour se cacher. Pas un coup. Ivan l'a laissé faire.

-Ne comprenez-vous pas ? Vous agissez exactement comme ceux que vous capturez. Comment vous les traités suite à cela ?

Le chef qui est au sol attend que le révolutionnaire soit assez proche pour saisir un couteau dans sa botte et tenter une attaque tandis que ses compères attaquent par les côtés.

-IVAN DROITE GAUCHE

Pas le temps de faire une jolie phrase pour le compagnon de l'ange. Une triple attaque sur un homme qui ne peut se déplacer... En tout cas Ivan entre en état d'adrénaline. Sa vision est limitée car il ne voit que d'un œil. Le couteau qui se dirige vers son torse ne semble pas avoir d'obstacle. Un tant d'hésitation chez l'handicapé. C'est assez rare.

*Pourquoi les hommes sont ainsi... Pourquoi chez nous tout se passe bien. Les anges vivent en paix. Les hommes sont si... démoniaques.*

La lame se plante. Les deux autres sont tellement surpris qu'il s'arrête juste avant de frapper l'ange. Même avec un pistolet en main, ce dernier n'a absolument pas réagi. Du sang sort de sa bouche et un léger sourire avec. Un petit coup d’œil à droite puis à gauche pour voir la localisation des autres.

-Et après ?

-On va te saigner comme un gros porc.


La visage du chef est rempli de haine. Le temps semble s'arrêter. Tout le monde est là, immobile. Ils attendent de voir ce qui va se passer entre le braconnier et le révolutionnaire.

-Malheureusement... Tu ne mens pas...

*Capacité d'apprentissage … Nul. Une fois qu'il retrouve ses biens, la chanson recommence. Une bien triste mélodie. Alors la peur... La peur paralyse les hommes, les empêchent d'agir à leur guise.*


Le bandit retire son arme. Les réactions de son adversaire sont loin d'être normal. Cela l'inquiète quelque peu. Alors c'est une deuxième attaque qu'il lance et cette fois c'est pour en finir. Sauf que cette fois.. Ivan est rapide. Plus rapide. L'homme n'a pas le temps de lancer son attaque qu'il reçoit quelques balles. Les deux autres braconniers vont pour frapper mais ce sont eux les premiers à subir une attaque.

Gun master:
 

L'ange tend ses bras vers le ciel.

-C'est donc ça que vous avez choisi HOMME ? C'est donc par gentillesse que je vais vous donner votre paix. Debout !

Il tire une balle à côté des braconniers pour les terrifier. Ces derniers se lèvent et se mettent en route.

-Maintenant c'est moi le patron. C'est simple. Soit vous vous comportez bien comme les hommes faibles que vous êtes, soit vous souffrez.
http://www.onepiece-requiem.net/t10966-ivan-fiche
avatar
Ivan De Cimitiero
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Grand Line

Feuille de personnage
Dorikis: 5422
Popularité: -548
Intégrité: 181

Ven 9 Mai 2014 - 19:16

Une fois en ville, les hommes se dirigent vers la maison du seul docteur de l'ile. Malheureusement pour eux, ce dernier n'est pas présent... Quelque minute plus tard l'escargophone d'Ivan sonne. L'appel provient du cuirassé.

-Les hommes sont arrivé ?

-Oui nous sommes sur place.


Cette voix... Le chasseur de primes rencontrer dans la journée... Lao Tsu. L'ange ne répond pas immédiatement.. La situation est assez délicate, mais la voie qu'il emprunte est loin d'être la plus vertueuse... Sans doute la seule efficace d'après lui.

-Monsieur Lao Tsu. Que me vaut ce plaisir ?

-Une simple visite de courtoisie. Je vous apporte un présent bien que j'aurais aimé avoir dans le passé.

-Un présent ? Fort intéressant. Qu'est-ce donc ?

-C'est une surprise voyons.


Pas moyen de soutirer des informations. L'ange raccroche subitement. Cette situation l'agace. Rien ne lui permet de dire que le chasseur de prime est au courant pour la prime. Pourtant. C'est étrange. Pourquoi est-ce lui qui parle à l'escargophone. Pas de temps à perdre. Il faut un plan. Pour commencer, le groupe se rand dans le repaire des braconniers. Le lieu où son stockée tous les animaux. L'un attire tout particulièrement l'attention d'Ivan. Un paon d'une taille conséquente. Sur sa cage, le nom de Roméo est noté. Un bel animal qui tente de sortir en donnant des coups de tête aux grilles. L'handicapé lance quelques mots doux à la bête et tente de la calmer. Il finit par la libérer comme tous les autres. Le paon lance un regard comme pour remercier son sauveur. Puis sorti rapidement.

-Pt'in. Tu vas nous ruiner.

-Y a t-il d'autre être vivant en cage ?

-Comment va-t-on faire pour vivre ?


L'ange pointe son pistolet vers les gars qui finissent par répondre négativement. Malheureusement pour eux, c'est encore un mensonge inutile. Après quelques menaces, les bandits ouvrent une trappe secrète. Les hommes sont libérés Ils ne sont que deux. Mais c'est déjà deux de trop. Ces hommes ne savent pas comment exprimer leur reconnaissance. Ivan ne souhaite rien de spéciale. Il leur demande de ligoter les bandits et de les livrer aux forces de l'ordre local, tout simplement.

Une fois seul avec son compagnon, l'handicapé rejoint la cabane pour prendre des armes. Sur la route, une chose étrange se passe. Le paon précédemment fait face à l'handicapé. L'animal tente de communiquer mais malheureusement, des hommes ne peuvent comprendre tout ce charabia. Les révolutionnaires avancent et Ivan caresse Roméo qui décide de les suivre. Ce paon est spécial et semble avoir un sens de l'honneur. Comme pour rembourser sa dette, il décide de rester avec l'ange.
http://www.onepiece-requiem.net/t10966-ivan-fiche
avatar
Ivan De Cimitiero
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Grand Line

Feuille de personnage
Dorikis: 5422
Popularité: -548
Intégrité: 181

Ven 9 Mai 2014 - 23:58

Deux pistolets. Un sniper. Un fusil à pompe. Presque plus de balle pour les pistolets. Les braconniers ont des fusils à pompe. Donc c'est un plein de munition pour cette nouvelle arme. Une fois prêt, les révolutionnaires sortent. La nuit n'est pas encore fini, et risque d'être longue.

Un homme sort de la forêt et ce n'est pas le justicier à roulette. Son compagnon s'avance seul pour voir si tout vas bien. Une fois sur le navire, il constate que les citoyens du monde ont été soigné, mais ligoter aussi. Le médecin fait son métier et s'approche pour soigner le blessé.

-Où est Ivan ?

-Dans tes rêves... Quitte le navire et tout se passera bien pour tout le monde.

-La voie que vous empruntez est sans issue.

-...

-Dans ce cas, je vous laisse prendre place avec vos camarades. Je pense qu'il est inutile d'en venir aux mains vues votre état.

C'est avec un léger sourire que le révolutionnaire rejoint le médecin. Il peut enfin être soigné. Puisqu'il n'a effectué aucun signe, cela signifie que c'est le début du combat pour Ivan. Mais son adversaire ne le sait pas et …

Perup Perup Perup. Gatcha

-Le combat n'a pas lieu d'être.

-Alors rendez-vous et payé pour vos crimes.

-Je me rendrais le jour où le gouvernement payera pour ses crimes.

-C'est donc encore une simple histoire de vengeance...

-Absolument... Pas. C'est qu'une histoire de justice et de paix.

-La voie du carnage et du calme après la tempête. Même s'il existe une petite probabilité que cela fonctionne. Personne n'est assez fort pour se soulever contre le monde.

-Pas besoin d'être le plus fort... Puis, ma mort est déjà programmée. La seule chose que je peux faire c'est demander gentiment aux obstacles contre qui je n'ai absolument pas l'envie de combattre de s'écarter. Donc. Monsieur. Auriez-vous l'extrême obligeance de nous laisser partir ?


-Vous n'oseriez comme même pas attaqué un innocent ?

Cacher dans la forêt. Le sniper en main, Ivan vise Lao Tsu. Il ne répond pas et attend une réponse à sa question. Les quelques secondes qui passent semblent interminable. La réponse finit par arriver. Un jugement par le gouvernement... C'est ce que souhaite ce chasseur de primes. Décidément, certaine personne ne peuvent comprendre d'autre.

*Un obstacle doit simplement être franchi. Il a choisi d'être mon ennemie. De me combattre. J'ai juré de ne plus attaquer, mais de protéger. Pour protéger les futures victimes, je dois récupérer mon navire. Si je tire le premier est-ce que c'est considérer comme une attaque. Non. Je ne veux pas combattre. C'est lui qui souhaite cela. C'est lui qui ne veut pas une solution pacifique. Alors disparaît. *

Le moine dépose l'escargophone et se dirige vers le bord du navire pour observer les alentours.

BANG !

Un sniper est mortel. Ce dernier possède un avantage indéniable. Pouvant tuer n'importe qui grâce sa localisation inconnue et à une attaque surprise. Le premier tir est le plus important. Suite à cela, il sera repéré. Le problème dans notre cas c'est que le tireur embusqué se refuse une chose. Tué. C'est un choix certes, mais cela l'empêche de clôturer cette histoire avec ce simple tir. La balle se loge un peu plus haut que le cœur, vers l'épaule. Un coup loin d'être mortel.

Lao Tsu tombe en arrière suite à l'impact. Regardants sa blessure qui n'a rien de grave, c'est avec calme qui se redresse et bondit. Une fois dans les airs, c'est une cible facile. Un deuxième tir de sniper. A la surprise de tout le monde, le membre de l'église de la juste violence bondi de nouveau. Enfin, comme s'il peut courir dans les airs. Il enchaîne avec une lame d'air effectué avec la jambe. Elle se dirige vers l'ange qui ne peut que se jeter au sol pour esquiver. Avec douceur le chasseur de primes atterri et c'est d'un pas lent qu'il s'approche de l'handicapé. Ce dernier prend le fusil et tir. Contrairement au pistolet, le fusil envoie de nombreuses petites billes de plomb dans un certain rayon. L'adversaire effectue une rotation qui crée une véritable tornade et les projectiles sont suffisamment déviés. Comme si de rien était, il continue d'avancer et se trouve à une distance de trois mètres désormais.

-Votre quête s'arrête ici.
http://www.onepiece-requiem.net/t10966-ivan-fiche
avatar
Ivan De Cimitiero
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Grand Line

Feuille de personnage
Dorikis: 5422
Popularité: -548
Intégrité: 181

Sam 10 Mai 2014 - 20:04

Le calme. Un silence que nul se souhaite interrompre. Le capitaine des citoyens du monde si facilement vaincu. Une prime a plus de trente millions de berry. Toute personne qui le voit vous dira que cette prime est surfaite.


Contre toute attente, un rire émane du corps de l'handicapé. Un rire assez malsain. Plutôt démoniaque. Rares sont les êtres sur cette terre ayant vu Ivan De Cimitiero rire. Il passe son temps à se remémorer des moments tragiques de sa vie et perd toute envie d'humour. Sauf que cette fois, il se lâche. Comme si personne ne peut l'arrêter... Une détermination qui ne prendra sans doute jamais fin.

-Ma quête s'arrête ici ? Voyons... ELLE NE FAIT QUE COMMENCER !

Le paon arrive à toute vitesse vers Ivan. Le chasseur de primes reste calme. Comme si ce simple animal peut l'inquiéter. Le premier arrivé sur l'ange est le vainqueur... Alors Lao Tsu qui n'a pas l'intention de blessé la bête bondit en avant. Un autre individu apparaît. Vous rappelez vous, dans la forêt. A un moment, un inconnu était tout proche des braconniers qui tenaient les citoyens du monde. C'est ce même inconnu qui descend de l'arbre et qui tend ses bras pour protéger le révolutionnaire.

Surpris par cette apparition, l’évêque de la juste violence perd une petite seconde le temps de le contourner. Cette petite seconde suffit à Roméo de gagner la course et l'ange attrape la bête qui lui sert de destrier.

-... C'est malin. Je dois de nouveau le capturer.

-Cet homme à arrêter les braconniers. Que lui voulez-vous ?

Lao Tsu regarde l'handicapé monté avec difficulté sur la bête qui coure. Dos face à son interlocuteur, c'est toujours avec douceur qu'il répond.

-Moi? Rien de spéciale.

Il place ses bras avec lenteur en position pour bondir. C'est un saut impressionnant qu'il effectue. Une fois dans le ciel...

-Sort de là Ange. Raser cette forêt pour te mettre la main dessus risque d'être un problème pour toi et moi. Fait moi face comme un homme.

Un tir de sniper qui passe à côté de la cible. Visés avec tous les mouvements de la bête est assez compliqué. L'ange se re-concentre. Un nouveau tir pour le pistolero sauf qu'avec sa rotation, le chasseur de primes dévie la balle qui n'est pas assez puissante pour briser ce mur de vent. Alors il saute de partout et fonce vers le révolutionnaire. Avec une fluidité impressionnante Lao Tsu s'enfonce dans la forêt et rattrape Ivan. Une lame d'air avec le pied est lancer, puis un deuxième voir un troisième. Les arbres sont coupés tandis que Roméo effectue des virages surprenants, puis des bonds. Les attaques continuent jusqu'à ce qu'Ivan soit acculé face à la mer. Une petite falaise et en bas de celle-ci le bruit des vagues qui heures la pierre.

Lao Tsu marche doucement et semble ravi. Le bout de forêt derrière lui est dévasté partiellement. Ses attaques ont été calculé pour amener le révolutionnaire ici, un lieu loin de la ville et des innocents. Pas la peine de gaspiller des balles. Ivan réfléchit et cherche une solution. Le moine bondit et cette fois pour en finir. Un tir et le prédateur esquive avec un pas sur le côté. La paon se tourne vers la falaise et coure. Le problème c'est que le justicié à roulette est maudit par la mer. Impossible de nager. Mais à la surprise de tous, Roméo déploie ses ailes et d’envol.

Le combat va continuer dans les airs !
http://www.onepiece-requiem.net/t10966-ivan-fiche
avatar
Ivan De Cimitiero
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Grand Line

Feuille de personnage
Dorikis: 5422
Popularité: -548
Intégrité: 181

Sam 10 Mai 2014 - 22:39

Le problème c'est que le paon est moins à l'aise dans les airs que sur le sol. Sauf que pour Lao Tsu, c'est l'inverse. Il n'y a plus tous ces arbres pour le gêner. Donc c'est en quelques secondes qu'il arrive à la hauteur d'Ivan. Au corps à corps l'avantage reviens logiquement au moine. La force physique est loin d'être l'atout de l'handicapé. Mais cette situation n'est pas un désavantage total. Au contraire. Plus ils sont proches, plus ils sont vulnérables. Contrer une balle de si proche est nettement plus difficile. Le révolutionnaire prend ses deux pistolets et tir. Le chauve décale les mains de son adversaire. Puis il lance un coup de poing en pleine tête. Monsieur Cimitiero ne cherche pas à l'éviter. Il encaisse volontairement tout en changeant d'arme. Les deux pistolets sont rapidement placés dans les poches et le fusil dans le dos est saisi alors qu'il s'envol du paon. Sauf que la trajectoire du coup change et se dirige vers la blessure au niveau du torse. Celle-ci effectuée plus tôt par le braconnier. La puissance est tel qu'Ivan ne parvient même pas à tirer. L'un de ses pistolets tombe sur Roméo et se bloque dans son plumage. Lui qui voulait encaisser un coup pour en mettre un plus puissant se voit simplement écrasée.

La bête n'a pas le temps de réagir que l'homme avec deux petites ailes s'enfonce dans la mer. Un gros plouf. Ce n'est pas finis pour autant. Le chasseur de primes entre dans l'eau et continue d'attaquer. Le révolutionnaire à peine conscient encaisse des coups venant d'une autre galaxie. Une force qu'il ne peut même pas imaginer atteindre. Une force physique digne des plus gros monstres des blues.

Une fois en miette, le corps rempli d'hématomes, Lao Tsu sort de l'eau avec le corps sur son épaule. Nageant tranquillement vers la côte. Lorsque son pied touche la terre ferme, sa victime est traînée par un membre. Direction le cuirassé d'un pas toujours aussi lent.

-Ce n'est pas la voie que vous deviez emprunter. C'est triste. Je pensais que vous étiez un ange d’exception ramenant la paix. Mais vous ne valez sans doute pas mieux que le reste des hommes.

http://www.onepiece-requiem.net/t10966-ivan-fiche
avatar
Ivan De Cimitiero
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Grand Line

Feuille de personnage
Dorikis: 5422
Popularité: -548
Intégrité: 181

Ven 18 Juil 2014 - 17:51

Est-ce déjà la fin de cet équipage?

Les révolutionnaires ont affronté en l'espace de quelques jours tout ce qu'ils pouvaient affronter de logique. La marine, les pirates et un chasseur de primes. La boucle est bouclée. Trois défaites. Pourtant, bien que dans un état pitoyable, Ivan force sur ses bras pour se redresser. Cela semble peine perdue, pourtant les hommes le regard avec admiration. Même son adversaire du jour et forcer de constater que ce handicapé en a dans le ventre. Un peu trop d'attention sur ce petit bonhomme conduit à une véritable surprise. Un coup de canon provenant de derrière Lao Tsu. Dans son angle mort, l'individu n'a pas le temps de se retourner et déguste sévèrement. Qui a fait ça? L'inconnu rencontré dans la forêt n'a pas quitté les arbres et regarde de loin la scène, impuissant. Alors qui?

Une personne vêtue en blanc fonce à toute vitesse pour poignarder dans le dos le chasseur qui est envoyé au sol un peu plus loin. Ce dernier se retourne en tournoyant au sol comme le fond les breaker. Avec son pied et la vitesse de rotation, il heurte le mystérieux intervenant au niveau des jambes et le fait trébucher. L'arme blanche tombe un peu plus loin et les deux en viennent aux mains. Cette fois c'est du sérieux. Les deux sont doués au corps à corps. L'intrus est finalement reconnu. Ce n'est autre que Kétamine. Le criminel fut capturer et enfermer sur le navire avec deux matelots de la marine. Sauf que la bataille navale a détruit sa cellule et lui a permis de sortir. Attendant le moment pour tirer son épingle du jeu. Il a jugé que c'est le meilleur moment pour remporter la victoire. Malheureusement pour lui l'adversaire et bien trop fort et prend rapidement le dessus.

*Je ne perdrais pas. Je ne perdrais pas… JE NE PERDRAIS PAS !*

Ivan s'approche de Roméo et récupère le pistolet coincé dans le plumage. A bout de forces, il chute et se met dos au sol. Lao Tsu envoie dans le décor Kétamine et se dirige rapidement vers l'ange pour lui retirer l'arme. C'est probablement le dernier coup pour le révolutionnaire. Hors de question de loupé ça. L'évêque de la juste violence est prêt à contrer l'attaque. Mais à la surprise générale. Le tir passe loin. Très loin. Comme si Ivan viser son côté droit. Sans doute la fatigue et l'effet des blessures. Le chasseur de primes donne un coup de pied sur l'arme à feu qui glisse un peu plus loin.

-Te tuer n'amènera rien. J'espère qu'un long séjour en prison te remettra les idées en place.

-*Keuf* *Keuf* Lao Tsu… Le sais-tu?

-Hum?

-La victoire est mienne. Shoot effect


La balle de l'ange a en réalité pris comme trajectoire un cercle. Elle revient et frappe en plein torse le chauve. Kétamine profite de cet instant pour revenir à la charge et inflige de nombreux dégâts sur des points précis. Il mélange les styles de kung fu et surprend le temps d'un instant son adversaire qui ne se défend plus tellement depuis la balle reçue. Mais il fait preuve d'une volonté à toute épreuve et finit par bloquer une attaquer et donner un bon coup de tête. Suite à cela il lance un énorme coup de pied qui renvoie Kétamine qui a dorénavant la clavicule cassée. L'évêque pose une main au sol pour reprendre son souffle. Mais pas le temps de se lever qu'une lame se trouve au niveau de sa gorge. Le grand blessé que tout le monde croyait endormi. Igor De Cimitiero est bien debout.

-C'est quoi ce vacarme..

IGOR !

-Vous n'avez pas entendu, vous n'êtes pas notre ennemie. Je puis prendre votre vie immédiatement, mais ce que nous allons faire c'est nous quitter sans faire davantage d'histoire. Sommes-nous d'accord.


L'homme fait un hochement de tête qui ne permet pas à Ivan de savoir si cela est vrai ou non. Alors l'oncle de l'ange tapote gentiment la gorge du religieux avec le plat de la lame.

-Je n'ai rien entendu. Sommes-nous d'accord ?

-.. Oui..

-Fort bien.


Le chasseur de primes se retire accompagner du médecin tandis que les citoyens du monde reprennent le contrôle du navire. Le cas de Kétamine est assez vite réglé. Ce dernier a subi bien plus de dégât que prévu. De ce fait, avec de simples fusils en main, les hommes parviennent à l'arrêter et l'envoyer dans une cellule.

Les prochaines actions seront probablement les dernières avant le départ sur grand line. Les blues sont parfaitement contrôlés par la marine et voguer sur ces mers et sans doute plus périlleux pour une tête mise à prix que la route de tous les périls.

http://www.onepiece-requiem.net/t10966-ivan-fiche
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1