AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Flash Back [PV Old Crow]

avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10189
Popularité: -688
Intégrité: -535

Lun 14 Mar 2011 - 10:30

Où suis-je ? Je ne me rappelle pas vraiment être venu ici.

Shoma venait de se lever, sa tête lui fessait mal et n'arrivait pas à voir clairement devant lui. Une douleur au niveau du ventre et de la tête lui fessait souffrir, sans doute était-il tomber dans un quelconque piège où autre. Il faut dire que la veille il s'était incrusté dans une fête de mécréant sans aucune permission, voyant qu'il y avait de la musique, des femmes, de la boisson et de la viande, il s'était simplement assis à une table et festoyait avec les organisateurs comme s'ils les connaissaient. Au début ne remarquant rien les truands rigolaient avec lui, trinquant et mangeaient tout en rigolant, mais après deux bonnes heures à festoyé, ils découvrirent l'intrus à leur table. Après avoir été découvert, Shoma dû répondre à de nombreuses questions, mais compte tenu de son caractère il ne tarda pas à avouer qu'il ne savait où il se trouvait et qu'il avait rejoint la fête sans y être invitée, mais qu'il appréciait grandement la viande qu'ils lui avaient donné, car depuis plusieurs jours il n'avait pas mangé et un tel repas l'avait complètement remis sur pied. Les truands n'étaient pas des tendres et n'allait pas laisser le jeune homme partir sans lui faire payer tout ce qu'il avait mangé et bu, mais malheureusement pour eux, Shoma n'avait qu'une très petite bourse, elle était si maigre qu'avec ce qu'elle contenait il ne pouvait s'offrir que deux verres dans une bonne taverne, pas de quoi rembourser l'intégralité de sa consommation. Pensant qu'il se moquait de leur tête, les truands s'étaient occupés du jeune homme en l'assommant, puis en le ligotant. Avec la quantité d'alcool qu'il avait bu, Shoma ne représentait pas vraiment un danger ils appréhendèrent le pirate sans difficulté. Ne voulant pas gâcher leur fête, ils jetèrent le jeune homme à l'intérieur d'une cabane en pensant s'occuper de son cas le lendemain une fois les festivités terminées. Les forbans ne savaient pas que l'homme qu'ils allaient torturer était un utilisateur de fruit du démon et au vu de la facilité avec laquelle il l'avait capturé, ils le laissèrent dans la cabane ligoté et sans aucune surveillance, autant dire qu'ils avaient complètement sous-estimé ce personnage.

Le lendemain, alors que le soleil se levait doucement sur l'île, Shoma ouvrit lentement les yeux. Sa vision était troublée et il sentait que ses mouvements étaient entravés par une corde et après quelques secondes il réalisa enfin qu'il était retenu prisonnier par ceux qui l'avaient nourri la nuit dernière. L'idée même d'être captif rendait le jeune homme terrifié, il ne savait pas quoi faire, ni comment réagir, c'était bien la première fois que ce genre de situation lui arrivait, comment devait-il réagir, comment pouvait-il sortir de cette mauvaise situation. Les hommes qui l'avaient capturés allaient-ils le torturé, allaient-ils demander une rançon et si c'était le cas qui allait payer la rançon, Shoma n'avait personne pour le sauver de cette situation. Alors qu'il était pris de panique, Shoma se mit à regarder autour de lui afin de trouver son sabre, il marchait toujours avec et ne s'en séparait jamais, c'était son arme de prédilection, son grigris, sans lui il ne se sentait pas bien. Voyant que son sabre n'était pas à ses côtés, Shoma utilisa le pouvoir du Kage Kage no Mie afin de se défaire de ses liens, pour cela il transforma son ombre en pointe tranchante et l'utilisa pour couper les liens et ainsi il pouvait se déplacer librement afin d'aller à la recherche de son précieux sabre. La cabane n'était pas très résistante et avec le même pouvoir avec lequel il avait défait ses liens, Shoma défonça la porte qui le séparait de l'extérieur. Cette fois)-ci au lieu d'utiliser une pointe tranchante, il transforma son ombre en un poing assez gros pour briser la porte fébrile qui le retenait captif. Au même moment, un des lieutenant de la bande de truands se trouvaient derrière la porte et s'était déplacé afin de ramener le jeune homme à son chef afin de le châtier pour son impertinence, mais quand Shoma détruisit la porte, l'homme reçut en pleine face le poing ombre du jeune homme et tomba sur le sol K.O au premier coup. En sortant de la cabane, Shoma vit qu'il venait de frapper sans le vouloir un homme et pensait l'avoir tué uniquement en détruisant la porte, pris de panique il se mit à se repentir prêt de lui et à s'excuser, il n'avait selon lui pas fais exprès de le tuer, que ce n'était pas prémédité, mais qu'il allait déposer une fleur sur sa tombe plus tard, une fois qu'il aurait retrouvé son sabre.

Le truand n'était pas mort, mais Shoma l'ignorait totalement et même s'il est médecin, il n'arrive pas à faire la différence entre un homme mort et un homme inconscient, d'ailleurs malgré le fait qu'il soit lâche et très souvent fataliste, il n'en reste pas moins un très bon médecin, mais l'erreur est humaine et son erreur à lui est souvent de tirer des diagnostic atives sans même toucher les patients ce qui fausse un bon nombre de diagnostic. Laissant derrirère lui le jeune homme, Shoma parti à la recherche de son sabre, il commença d'abord par chercher là où il avait festoyé la nuit dernière, regardait partout jusqu'à lever des rocher afin de regarder si elle n'était pas cachée en dessous. Le jeune homme commençait à désespérer, car son sabre était introuvable, il n'y avait pas une seule trace de sa présence et Shoma ne savait plus où chercher, quand il eut la bonne idée d'aller inspecter le cadavre qu'il avait laissé au niveau de la cabana, sans doute qu'avec ses qualités de médecin il allait pouvoir faire revivre ce mort afin qu'il puisse le faire parler pour lui demander la localisation de son sabre. Shoma retourna sur ses pas afin de trouver le cadavre, mais il n'y était plus, l'homme avait disparu, ne laissant derrière lui qu'une traîné de pas qui semblaient se diriger vers la ville central. Dans sa tête le jeune homme s'imaginait déjà devoir demander une information à une mort-vivant, ce qui l'effrayait d'autant plus, mais sa peur était mise de côté, car il s'agissait de son précieux, le dernier objet qu'il détenait de sa mère. Il s'était juré de ne jamais le perdre, alors il se devait d'aller jusqu'au bout de cette affaire. Les traces conduisirent le jeune pirate dans le centre-ville, plus précisément dans une taverne qui semblait pleine à craquer, à l'intérieur toute sorte de personne, des hommes et des femmes honnêtes voulant boire un petit verre avant de reprendre leur travail, des truands qui passaient leur temps à boire et à chanter et un voleur qui brandissait dans tous les sens un sabre qui ne lui appartenait pas le moins du monde.

Shoma était très intimidé à l'idée d'aller parler à l'homme qui avait entre ses mains son sabre, mais après une bonne respiration, il franchit la porte de la taverne et pointa du doigt celui qui avait son arme et lui dit.


Je veux mon arme!! Rend la moi maintenant!

En quelques secondes tous les regards des personnes présentes dans la taverne se figèrent sur le jeune homme qui venait de faire son apparition. Au début personne ne parlait, puis la plupart des personnes présentes éclatèrent de rire. Shoma ne trouvait pas la situation très drôle, mais comme la plupart des personnes rigolaient, il se mit lui aussi à rigoler.

ahahah Pourquoi tu rigoles ? ahha
ahaha !Je ne sais pas, je ris, car vous riez !

Les personnes qui ne riaient pas à ce moment tombèrent sur le sol devant la stupidité de la situation, quant au truand qui avait entre ses mains le sabre du jeune homme posa son sabre sur la table et lui dit de venir le prendre, qu'il n'en avait pas besoin. Shoma trouvait l'homme plutôt sympa, il allait lui rendre son sabre sans qu'il n'ait à se battre où à payer. Le jeune garçon traversa la moitié de la taverne et tandis le bras afin de récupérer son sabre quand un des hommes du truand éclata un verre de saké sur sa tête et se mit à rire, puis tous les truands se mirèrent à leur tour à rigoler de ce qui venait de se passer. Shoma ne réagissait pas à ces provocations et continuait d'avancer pour récupérer son sabre et de nouveau il reçu un verre sur la tête. Cette fois-ci le verre avait coupé légèrement le jeune homme qui stoppa son avancé afin d'essuyer le sang qui allait couler le long de son masque. Un des truands se leva de sa chaise et envoya le jeune homme hors de la taverne avec un coup de pied. Cette ils avaient abusé de la patience de Shoma et il comptait bien entrer et faire valoir ses droits sur son arme. Shoma entra de nouveau dans la taverne et son attitude avait complètement changé, il n'était pus le doux agneau qui avait peur où qui riait alors qu'on se moquait de lui, cette fois-ci il ressemblait plus à un homme déterminé.

Ce n'est pas en revenant en colère que tu récupéreras ton arme, où plutôt mon arme. Allez débarasser moi de lui

Les truands et la plupart des personnes présentes dans la salle ne pouvaient sans doute pas le ressentir, mais Shoma dégageait une légère onde meurtrière, ce genre de sensation ne pouvait être ressenti que par des personnes plus où moins fortes.
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Old Crow
• Sergent d'élite •

♦ Localisation : Navarone

Feuille de personnage
Dorikis: 3020
Popularité: -189
Intégrité: -18

Mar 15 Mar 2011 - 1:11

Crow n'aimait pas naviguer : trop de remous, journées longues, souvent en manque d'alcool ; ennui mortel en bref. Mais une seule raison la motivait, c'était la grande fête de Baterilla, organisée par quelques amis taverniers et plusieurs bandits dont il n'y était pas bon de se frotter. La viande était peu chère, le saké coulait à flot, on riait, on se bagarrait, et tout ça pour... Roulement de tambour... Trois jours de navigation, c'était un tout inclus acceptable ! Et sur la route, on s'arrangeait pour ne manquer de rien et on empruntait un bateau légèrement plus gros, pour ainsi transporter tout les civils voulant y participer. C'était L'Événement à ne pas manquer pour des miséreux comme les pêcheurs de Hook Island.
Donc, Crow était sur le navire, légèrement penchée par dessus le bastingage, une moue désagréable lui peignant les traits. Une tasse de saké sur la rambarde, la bouteille au creux, au chaud, dans son décolleté, l'embarcation tanguait doucement, frappant les houles sans grâce. Sur le pont central (le seul en fait), l'on dansait des gigues endiablés, un violoniste dépêché pour l'occasion. La doyenne, pour cette occasion spéciale, permettait à ses habitants de naviguer en trimant avec la joie, moyennant quelques dépenses pour leur payer une belle traversée tranquille. Mais surtout, elle obligeait Crow à y aller, pour ainsi assurer une garde constante sur le navire : elle ne voulait pas perdre ses bons pêcheurs s'en n'avoir rien fait pour les sauver. Old Crow était son salut.

Crow était seule dans son coin, regardant au loin. Tokioko, l'okama de l'île, la rejoignit, lui portant une pomme à moitié croquée. Il s'inquiétait pour son amie, mais elle se fichait bien que son ventre criait famine. En fait, Crow attendait le festin et finissait lentement sa dernière bouteille. Elle mangerait plus tard, lors de la soirée. Alors Tokioko s'en retourna à la mini-fête plus loin, laissant tomber un soupir en même temps que ses épaules. Personne ne comprenait vraiment Crow, la rose aux épines du village.
Ils finirent par accoster une heure plus tard, dans la soirée. Bien vite, il se rendirent sur les lieux de festivités, présentèrent leurs invitations et débarquèrent en bons lurons. La fête éclatait à peine, et il ne manquait que l'esprit des fêtards de Hook pour bien démarrer la nuitée. Les violons chantèrent, les pianos crièrent, les pieds s'agitèrent. Des barils furent ouverts, des viandes dépecés. La lune riait aux sons pas toujours bien justes des concitoyens de South Blue.
L'ambiance s'estompa aux aurores, alors que tous tombaient comme Martha, une mouche (donc, tous tombaient comme une mouche, pour les ignorants). Le silence s'installa et les quelques heures séparant les lurons des premières heures de travail leurs permis de récupérer grâce à Morphée. Crow s'installa dans une taverne ensommeillée, repoussant instinctivement tout les pervers. Au matin, un tapis de corps K.O. l'entourait.


La journée reprenait son cours, alors que tous se rappelaient les bons moments de la veille. Crow buvait son saké tranquillement dans le même bar où son corps s'était assoupi. Avec toute sa grâce de femme furibonde, elle se replaçait les cheveux d'une main, se grattait les yeux de l'autre, tout en s'aspergeant le gosier de l'alcool de riz. Parfois, elle poussait un long rot sonore. Tokioko était à ses côtés, tentant lui/elle aussi de se souvenir de la veille. Tous deux restaient silencieux, regardant droit devant, comme des zombies. Une sacrée soirée, il s'en souviendrait dans leur patelin merdique...

Un homme vêtu d'un masque entra, mi-furieux mi-intimidé. Il pointa du doigts les bandits voulant encore soulever la foule dans des cris de joies. L'un d'eux portait un sabre — non, jonglait avec un sabre — et qui semblait appartenir au nouvel arrivant. On lui indiqua de venir le chercher. Crow, un peu dérangé par la situation, vit le garçon se faire expédier d'un coup de pied de la taverne. Quel bleu... Enfin, sa coupe plate l'attendait, elle ne devait pas s'attarder sur ces événements. Mais le masqué revint, plus furieux que jamais. Une drôle de sensation chatouillait le dos de Old Crow, et elle eut un tic nerveux : ses lèvres s'étirèrent sadiquement, alors que son regard s'assombrissait. Ce blanc-bec ferait cailler sa boisson. Crow frappa ses paumes contre sa table, se levant d'un bond. Elle planta là Tokioko, se dirigeant vers le petit attroupement. Elle s'incrusta rapidement.

« Yo, Baka ! On va faire un pari ! Si tu me bats, tu pourras récupérer ton aiguillon, sinon... Tu me payes deux bouteilles ! Baka ! »


Un bandit qui semblait s'amuser de la situation avant la venue de Crow voulut répliquer, mais le poing de la dame s'écrasa dans sa sale tronche, et son corps rebondit sur une table avant d'aller s'écraser contre un mur. Crow était sérieuse. Elle ne voulait pas de chamailleur qui pourrait lui gâcher son saké matinal. Elle allait se défouler, elle avait besoin d'un stimulant pour bien s'émerveiller, et finirait son délice. Elle demanda à Shoma de la suivre.
Les deux sortirent dans la rue, dignes d'un western des plus fameux. Le vent se leva au sol, soulevant des bouquets de poussière. Le grand oeil de feu commençait à resplendir. Crow craqua ses doigts, puis croisa ses bras sous sa grosse poitrine. Elle gonfla la poitrine et écarta les jambes. Elle faisait face au pirate, qui était à environ une dizaine de mètres d'elle. Elle sourit. Elle lui laisserait le choix pour sa première attaque.

En somme, il débuterait, elle achèverait !
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10189
Popularité: -688
Intégrité: -535

Mar 15 Mar 2011 - 22:16

Shoma était toujours aussi déterminé et allait le prouver en tuant toutes les personnes présentes dans cette taverne. Il avait été très indulgent jusqu'à présent laissant ces brutes s'amuser avec son arme et même le blesser au visage, mais la coupe était maintenant pleine et il se devait de mètre un terme à cette plaisanterie. Il n'avait plus son sabre pour se battre, mais il lui restait encore le pouvoir du Kage Kage no Mi et personne ne le savait dans cette taverne. Avec son fruit il lui serait très facile d'hotter la vie de ces hommes et femmes sans qu'ils ne comprennent d'où provient la lame qui prendra leur vie. Les conditions d'utilisation du Kage Kage était optimal dans cette taverne, grâce à un éclairage très tamisé, le jeune homme aurait pu étendre son ombre sur la totalité de la salle et faire un carnage, mais il se stoppa dans la réalisation de son projet quand une personne prit la parole. La personne en question était une femme, si Shoma ne se trompait pas, elle devait avoir en-dessous de la trentaine, elle inspirait la vigueur, mais ce n'était pas tout son visage montrait clairement qu'elle avait perdu il y a bien longtemps les bonnes manières et les charmes que l'on attribue aux femmes ordinaires. À la politesse des femmes de qualités, elle n'en avait rien et avait compensé ce vide par l'impolitesse, sans doute avait elle troquée sa beauté pour de la force et de la force la jeune femme en avait et le montra très vite. La jeune femme proposa un deal au jeune homme, elle acceptait de lui rendre son sabre s'il arrivait à la battre, mais alors qu'il allait accepter le défi que venait de lui lancer la jeune femme, un des bandits lui fit clairement signaler qu'elle ne fessait pas partie du groupe et qu'elle devait apprendre à rester à sa place de femme, c'est alors que la jeune femme fit usage de la force. Avec seulement un seul coup, elle envoya l'homme dans le décor l'effaçant complètement du centre de l'action. L'ensemble des personnes dans la taverne crachèrent ce qu'ils avaient dans la bouche en voyant ce que cette femme avait réalisé, il était clair qu'elle avait l'habitude de se battre et avait développé en conséquence une force musculaire très importante même si cela n'apparaissait pas physiquement.

Une tension importante pouvait clairement se ressentir dans l'établissement et les innocents commençaient à se sentir clairement en danger de mort en voyant ces deux protagonistes prêts à se battre. Il suffisait de revoir le coup que la jeune femme avait donné pour voir à qu'elle point elle devait être fort et si le jeune Shoma n'avait pas bougé d'un pouce devant ce spectacle, cela ne pouvait dire qu'une chose, qu'il comptait bien relever son défi. Tandis que la femme s'adressa à lui afin de l'invité à quitter la taverne pour la suite du combat qui devait se passer à l'extérieur afin d'avoir une plus grande liberté de mouvement et d'action, Shoma ne la regarda même pas et détourna son regard de la jeune femme comme s'il savait qu'il n'allait pas recevoir de coup dans le dos. Le regard du jeune homme s'était posé sur son sabre qui était resté au niveau de la table où se trouvait les truands, puis bien résigné à remplir le deal qu'il venait accepter, il se tourna en direction de la porte de l'établissement, mais avant de franchir cette même porte, il tourna la tête afin de regarder une dernière fois toutes les personnes présentes dans la salle et sans même parler, tous reculèrent de deux mètres, aucune personnes présentent dans la salle ne voullaient se trouver près du sabre de ce jeune fou. Même s'il n'avait pas dit un mot à ce moment, son regard meurtrier avait parlé à sa place et m'était clairement en garde toutes personnes qui tenteraient de toucher à ce qu'il ne leur appartenait pas. À l'extérieur de la bâtisse, la jeune femme attendait le pirate de pied ferme, cette brute devait clairement s'ennuyer à mourir jusqu'à son arrivée pour en arriver à un tel point. Bizarrement les rues de la ville étaient complètement vide, il n'y avait pas âme qui vive et pourtant normalement une fête devait se dérouler dans cette ville durant trois jours, mais pour une raison inconnue, il n'y avait pas un chat, sans doute un signe du destin, Shoma et cette brute étaient sans doute destinés à se croiser et à croiser le fer.

En tant normal, Shoma n'aurait jamais accepté pareille mésaventure, il aurait accepté de payer les bouteilles de saké sans aucun problème et il aurait même remercié la jeune femme de sa gentillesse avant de partir, mais là il avait été poussé à bout et son "côté" obscur avait littéralement pris le dessus sur son "côté" doux. Cette femme avait trop de toupet, trop pour lui, il se devait de la corriger, si elle croyait que le simple fait d'avoir une force surhumaine était un facteur de victoire dans un combat, alors il l'enverrait vite fait bien fait manger la poussière et lui ferait ravaler sa fierté démesurée. Une bonne dizaine de mètres séparaient les deux adversaires, la jeune femmes ce claquait les doigts tandis que le jeune homme effectuait quelques étirements afin de se mettre en condition pour le plat de résistance qui ne devait pas tarder à arriver. N'étant pas habitué au combat au corps à corps, le pirate s'en retrouvait désavantager, mais il gardait quand même dans sa poche son atout et saurait s'en servir le moment venu, son style de combat de prédilection était les combats au sabre, il allait donc devoir trouver un moyen d'allier son pouvoir avec un combat rapproché. Il n'avait pas encore fait un pas qu'il regardait le ciel en tremblant, tel un homme atteint de la maladie de parkinson, il était en train d'apprécier ce qui allait sa passer, alors que le combat n'avait même pas encore débuté, puis il s'élança vers la jeune femme, tête la première, ses mains en arrières comme pour se donner une plus grande vitesse de course.Cette manière de courir le laissait complètement sans aucune défense, mais augmentait sa vitesse à un point qu'il se retrouva très vite devant la jeune femme. Jusqu'à maintenant tout était normal, mais sur le sol, l'ombre du pirate commençait à se subdiviser et se transforma en un nombre variable de piques autour de lui, comme une protection où une encore une technique pour l'empaler la jeune femme. Pour le moment il n'utilisa pas ses ombres et se contenta uniquement de sauter à hauteur de la jeune femme afin de lui donner un simple coup-de-poing.


Mange moi ça pour commencer!! dit-il d'un ton nerveux et skyzofrènique


La première attaque du pirate était simple et purement primaire, un coup de poing ordinaire comme pouvait donner un coup de poing un homme ordinaire, mais dans cette attaque il ne fallait pas regarder uniquement ce qui se passait à hauteur du regard, mais bien plus bas, car ce combat allait demander à la jeune femme une bien meilleure concentration et des aptitudes aux combats bien plus poussé que d'habitudes. Ce qui va suivre maintenant ne concerne plus le combat en cours, mais bien ce qui se passe dans la tête de Shoma, alors qu'une "démence" skyzofène s'empare de lui.

**Laisse-moi sortir, s'il te plait, je jure que je vais la battre sans toi, allez!!!**

Pendant ce temps-là, la partie crédule et tendre de lui-même qui avait laissé la porte ouverte à la folie s'était retrouvé mis de côté par son cerveau lui-même, laissant apparaitre au grand jour un côté encore jamais exposé. N'ayant pas la force de reprendre le-dessus sans ce genre de moment, Shoma positif se mit à faire les quatre cents coûts à l'intérieur de lui-même bien à l'abri de tous les problèmes du monde, voyagent, jouant aux dames, etc... Bien loin de lui l'idée qu'il puisse perdre le combat qui se jouait dehors, il se questionnait sur ce qu'il allait bien pouvoir faire quand il allait pleuvoir, où encore comment allait-il faire se rendre sur la prochaine île, car elle n'était pas tout près et d'après ce qu'il savait, il n'avait pas de bateau et encore moins d'argent afin de voyager sur un navire. Toutes ces questions lui tracassaient la tête et finissaient aux oubliettes, tandis que d'autres questions inutiles les remplaçaient.

http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Old Crow
• Sergent d'élite •

♦ Localisation : Navarone

Feuille de personnage
Dorikis: 3020
Popularité: -189
Intégrité: -18

Sam 19 Mar 2011 - 15:28

Shoma suivit Crow, la défiant de son regard masqué. Ils se retrouvèrent dans la rue, la femme laissant l'homme attaquer le premier, voulant le tester, voulant savoir ce qu'il valait. Elle n'allait pas s'attarder si il s'avérait faible et l'écraserait comme un vulgaire insecte — ce qu'il était en fait. Mais le pirate s'élança plus rapidement que ne crut Crow, et la civile crut un moment qu'il n'avait pas peser le pour et le contre de cette action. Il ne connaissait pas toute l'étendue de la force de son adversaire, jugeant sûrement la situation sur ce qu'il avait vu dans le pub : malheureusement, ce n'était que le dixième du talent de combattant de Crow ! Mais d'un autre côté, elle non plus ne connaissait la force du pirate, bien qu'elle savait que sans ce sabre qu'il semblait chérir comme la prunelle de ses yeux, ses talents de combattant aux poings devaient être médiocres. C'était un principe fondamental : un bretteur ne pouvait égaler un boxer sur un ring, le boxer ne pouvait égaler le bretteur dans un dojo.

Rapidement, le corps élancé en offensive, Shoma prépara un poing, que Crow capta. Mais son ombre sembla se subdiviser et former des pics. Instinctivement, elle décroisa les bras, glissant un pied vers l'arrière, son opulente poitrine rebondissant de surprise. Son regard se coinça. Il ne jouerait sûrement pas dans les règles de l'art du combat ; dans celles, établies plus tôt dans face aux brigands, de Old Crow. Elle s'en voyait contrarié. Alors elle le punirait !
Elle pensait au départ à recevoir son coup, pour tester sa force. Mais maintenant qu'il venait de prouver qu'il gardait plusieurs cartes dans a manche, elle lui dévoilerait son premier joker. Le poing de Shoma fusa, et Crow pesta en voyant que sa joue était dans la trajectoire du gamin. Elle fit un bel effort pour éviter. Les jointures frôlèrent son nez, lui secouant une mèche de cheveux. En théorie, elle l'aurait mangé le coup suite à sa concentration sur l'ombre du pirate, mais l'avertissement trop téméraire du bretteur activa son instinct primaire. Elle avait ainsi put se dégager sur le flanc droit de Shoma, laissant à ce poing leste remplir l'espace qu'elle venait de créer. Était-il surprit ? Sûrement pas.

Les deux corps étaient malgré tout plutôt proches. Celui du pirate tanguait vers l'avant, élancé par son premier coup. Celui de la belle tombait vers l'arrière, en appui sur un talon de bois. Puis, au ralentit, le pied en suspension de Crow vint s'appuyer derrière, et tout redevint au temps réel, tandis que le corps de Shoma avançait encore un peu. Crow fit glisser son pied de devant dans les jambes du pirate, le décrochant volontairement du sol. Puis son genou fusa dans le ventre du gamin, pour ensuite le propulser plus loin d'une grande paume ouverte entre ses omoplates. Mais elle manqua un peu de temps pour bien manigancer sa force et elle n'y mit pas tout son potentiel. Shoma devait avoir un souffle simplement coupé, et une désagréable démangeaison dans le dos, niveau épaules. Elle n'avait sûrement pas une hémorragie interne et des côtes fêlés comme l'aurait voulu Crow...
Crow recula de deux bons, se replaçant à une distance convenable. Elle repassa ses bras sous sa poitrine, bombant le torse et écartant un peu plus les jambes. Elle le provoquait. Malgré sa moue désagréable de chieuse ennuyée, elle avait l'esprit en ébullition. Shoma devait lui réserver plusieurs surprises !

« Bien, c'est long... T'es qu'un nul, Baka ! »
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10189
Popularité: -688
Intégrité: -535

Lun 21 Mar 2011 - 22:32

Le combat entre la jeune femme et le pirate avait bel et bien débuté, Shoma avait ouvert le bal et s'était lancé corps et âme dans la bataille oubliant complètement son objectif final. Dans ses yeux pleins de haine, il s'était détourné de son objectif principal afin de s'occuper personnellement de cette jeune fougueuse qui l'avait délibérément provoqué. La première attaque de Shoma n'avait rien d'extraordinaire, on pourrait même la qualifier de basic et du même niveau d'un homme qui était boxeur amateur, mais le combat au corps à corps n'était pas son fort, voilà pourquoi son premier coup n'était qu'une très mauvaise ébauche de ses talents de combattant, mais il n'allait pas en faire un plat, il avait accepté de battre la jeune femme à main nu, alors s'il devait frapper comme une poule mouillée, alors il en sera fait ainsi. La première attaque du jeune homme fut évité de justesse par son adversaire, sans doute avait-elle remarquer le phénomène étrange qui se passait au niveau du sol. L'ombre du pirate était bel et bien anormal, c'était la seule raison qui poussa la jeune femme à dérober à sa parole, trop fier et trop sûr d'elle, elle avait laissé son adversaire prendre l'initiative, mais finalement devant un danger réel et potentiel, elle comprit qu'il fallait changer ses plans et lancer très vite une contre-attaque. Profitant d'une ouverture dans la défense de son adversaire, la jeune femme lança à son tour une combinaison de coup afin de remettre à sa place le jeune pirate et après quelques mouvements plus où moins rapide, la jeune femme frappa Shoma à diverse endroit du corps, puis l'envoya directement valsé plus loin à une bonne distance. Il n'y a pas à dire, cette femme savait se battre, un homme "ordinaire" aurait sans doute déjà succomber à la faible quantité de coup qu'elle venait d'offrir à Shoma, mais ce n'était pas son cas, il n'était pas "ordinaire", il était plutôt de la classe des personnes qui se relèvent à chaque fois sans jamais baisser les bras, d'ailleurs allait-elle très vite le comprendre.

Le corps du pirate fini par toucher le mur d'un établissement de jeu. Shoma avait perdu le premier round, offrant à la jeune femme de quoi afficher un sourire serin ainsi qu'une plus grande confiance en elle ainsi qu'en ses chances de victoire sur lui. Shoma quant à lui n'eut droit qu'à une balade dans les airs sur une bonne dizaine de mètre grand maximum avant de dire bonjour au mur de la bâtisse. La jeune femme pouvait et avait même le droit de se sentir supérieur à lui, car elle venait de remporter une petite bataille, car si elle n'avait pas réussi à esquiver la première attaque du pirate, alors elle aurait perdu toute crédibilité, car elle avait affiché des airs de supériorité ainsi qu'une confiance en elle et en ses capacités bien trop démesuré dès le départ. Le bonheur de la jeune femme ne pourrait être que de courtes durées, car sur la quantité de coups qu'elle avait donné à son adversaire, presque aucun coup n'avait atteint directement leur cible, voilà pourquoi Shoma était un homme très spécial. Quand elle prit la décision de lancer une contre-attaque suite à son esquive de l'attaque du pirate, la jeune femme n'avait pas pris en compte un facteur très important, ce facteur inconnu était que Shoma était un de ces hommes ayant mangé un fruit du démon afin de devenir un maudit des mers. Les fruits du démon accordaient d'importants pouvoirs aux personnes ayant réussi à mettre la main sur l'un deux. Shoma était tombé sur le fruit des ombres et avait obtenu par la même occasion un pouvoir à faire peur la plupart de ses adversaires et futures victimes. En prenant la décision de porter un coup violent sur la personne de Shoma, son ombre avait aussitôt adopté une forme défensive visant à le protéger des tentatives d'agression. La distance entre le jeune homme et son adversaire était environ d'une trentaine de centimètre quand elle réussi à éviter son coup, alors que son ombre est simplement "coller" à lui ainsi avant même que la jeune femme ne le touche, son ombre avait complètement couvert son corps, s'il ne pouvait savoir où elle allait frapper, autant protéger l'ensemble du corps.

Shoma n'avait pas usé d'un tour de magie pour se défendre, mais bien d'une combinaison usant de son fruit du démon, d'ailleurs la technique en question se nommait Kagekage Kekai, une technique de défense qui lui permettait de donner une forme quelconque à son ombre afin de créer une sorte de rempart de protection contre certaine attaques. Le pirate n'avait aucune blessure apparente sur son corps, mais quand il se releva, son corps tout entier se brisa, puis laissa tomber d'importantes gouttes noires sur le sol, il s'agissait de son ombre qui avait été brisée par la violence des coups de son adversaire. Il n'y avait pas à dire elle en avait dans les bras cette femme, assez de puissance brut pour détruire une maison, mais si elle devait poursuivre le combat ainsi contre un adversaire tel que Shoma, son excèdent de puissance ne pourrait sans doute pas servir à grand-chose. Shoma n'était pas indemne pour autant, à vu d'oeil il n'avait rien à part des trous sur ses vêtements et un peu de poussière, mais la force qu'avait employé la jeune femme pour frapper, n'avait pas pu être complètement absorbé par l'ombre, la zone où les coups ont été portées est grande et ne sachant pas exactement où elle allait frapper, il dut équilibrer sa protection sur l'ensemble de son corps, affaiblissant ainsi le niveau d'absorption et à cause de cela, il ressentait une douleur qui s'était niché au niveau d'une de ses côtes. Elle n'était pas brisée, ni fêlé, mais s'il devait recevoir un coup tout aussi puissant à ce même niveau, rien ne garantirait qu'il n'allait pas avoir une côte à soigner sous peine d'hémorragie interne et il était bien placé pour le savoir étant donné son rang de médecin. Sans même avoir besoin de se toucher, le jeune médecin réussi à faire son propre diagnostic et tira très vite quelques conclusions concernant son adversaire, il put en outre estimer sa vitesse de réaction ainsi que de la force qu'elle pouvait déployer à chaque attaque. C'est conclusions n'étaient qu'une estimation, mais en tant que médecin, il était quand même bien placer pour connaître la puissance que pouvait déployer le corps humain, quoi que sur cette terre il n'était pas rare de rencontrer des spécimens.

Shoma n'avait plus d'ombre, du moins elle était complètement en miette sur le sol dispatcher un peu comme plusieurs flaques d'eau, puis d'un coup sans qu'il n'ait eu besoin de lever le petit doigt, les flaques d'ombre se mirent à bouger avant de se reformer et de se recoller à son possesseur. Depuis le jour où il avait mangé le Kage Kage no Mie, Shoma avait été un homme très chanceux, car très peu de choses pouvaient lui arriver et son pouvoir lui offrait d'importante capacités et d'ailleurs il n'allait pas tarder à en faire usage. Le ciel commença à ce couvrir, l'apparition de nuage se positionnant devant le soleil offrait une meilleure condition de combat pour le jeune pirate qui voyait ainsi l'opportunité d'utiliser pleinement son atout. En couvrant les rayons du soleil, les nuages avaient permis à l'ombre du pirate de s'agrandir et ainsi d'augmenter sa puissance de frappe, de plus l'ombre des bâtiments qui s'étendaient également offrait au jeune homme un moyen d'agrandir une fois de plus son ombre, il allait utiliser tous les ombres à sa porter afin de faire vivre un enfer à son adversaire. Cette fois-ci il n'allait pas attaquer directement, mais allait laisser à son ombre la tâche de faire le sale boulot, ainsi il n'allait pas se jeter dans la gueule de cette louve affamé. Le jeune homme claqua des doigts et son ombre quitta la surface plane du sol et se leva tel un homme aux côtés de Shoma. Cette fois-ci les rôles avaient été changés, Shoma était devenu simplet contrairement à son ombre qui agissait comme un fou se pliant dans tous les sens et ricanant de toutes ses forces. avec un simple geste de la main, le pirate envoya son ombre sur la jeune femme, ce dernier se mit à courir comme lors de sa première attaque, mais cette fois, il n'allait pas attaquer à l'aide d'un simple coup de poing, non l'ensemble de son corps était en forme de pic qui tournoyaient à toute vitesse, tel de nombreuses perceuses. Pendant que son ombre attaquait sa cible, le véritable Shoma se déplaçait en direction de la première ombre de maison qui se trouvait près de lui, il avait un plan en tête au cas où la jeune femme aurait un moyen de se défaire de son ombre. Il n'était pas dit qu'il allait perdre un combat aussi facilement, si elle devait le battre, alors il lui donnerait du fil à retorde.


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Old Crow
• Sergent d'élite •

♦ Localisation : Navarone

Feuille de personnage
Dorikis: 3020
Popularité: -189
Intégrité: -18

Ven 25 Mar 2011 - 3:11

Le corps du pirate volait tel un oiseau sans ailes, se jetant du haut de la falaise. Avec toute une grâce de gros hippopotame en rut, Shoma s'écrasait contre un bâtiment, détruisant sa façade. Les débris éclatèrent en une gerbe époustouflante, alors que le pirate se perdait. L'étrange tranquillité des lieux étaient maintenant bouleversée, et des têtes sortaient pour voir ce qui se passait. Les truands du coin s'étaient rassemblés, longeant la grande façade du bar. Ils chuchotaient, pariaient ou restaient tout simplement silencieux, bouche-bée par cette femme qui se tenait droite au centre de la rue, désagréablement bombée pour ce sexe inférieur, disait-on. Les nuages s'amoncelaient au dessus des têtes des spectateurs tout comme celle de la puissante dame. Il pleuvrait. Rapidement, les teintes déjà ternes des bâtiments tournèrent dans un gris plus profond, très sombre. Les ombres suintaient de partout, elles coulaient, elles glissaient tels les serpents de la nuit qu'elles étaient.
Et le vent se souleva, alors que Old Crow écartait encore un peu ses jambes, son regard fixe, sa provocation flottant encore dans les airs chargés d'électricité. On on aurait put entendre Martha, la mouche, volée, si cette-dernière se trouvait dans le coin (elle dormait en fait, à Hook Island, chez Boubou, mais on s'en fichait). Au loin, à l'opposé complet du terrain propice aux combats dû à sa largeur et à sa bonne configuration plane, le corps de Shoma se relevait. Un paria du coin cracha au sol, alors qu'un jeunot trempant dans de sordides affaires frissonnait déjà d'excitation.


Crow crispa sa mâchoire, voyant sur le corps du garçon bien moins de dégâts que supposé. Elle le soupçonnait de quelconques manigances, car malgré sa pensée plus tôt concernant son manque d'efficacité dans ses coups, dû à sa récente prise de position sur son offensive bâclée, elle connaissait sa force et devinait que Shoma était doté d'une résistance dont elle ne devinait même pas les origines. Le grand corps frêle de l'adversaire soulevait les décombres, se relevant lentement, s'époussetant. Ses vêtements portaient des marques, mais pas son corps. Quel était son secret ? Elle en mettrait sa main au feu que cela avait rapport avec son ombre qui s'était subitement agité ! Parfois, de drôles de choses naissaient, à commencer par un homme-poisson. C'est vrai ! Une tête de poiscalle sur deux pattes, frappant souvent d'abord, pensant ensuite. Crow n'avait jamais eut l'honneur d'en rencontrer un, mais elle se disait que si un jour arrivait où elle pourrait échanger quelques coups avec ces êtres que l'on louaient ou haïssaient pour leur force, alors elle n'en serait que plus joyeuse.
Puis venait ces gars (et filles !) qui détenaient de puissants pouvoirs. Ça aussi, ce n'était qu'histoire aux oreilles de la belle. Shoma était son premier !

Un nouvel élément accrocha Crow. L'ombre du pirate n'était plus... compactée, attachée, concise... Elle était au sol, en flaques, complètement démantibulée. Crow n'en croyait pas ses yeux ! C'était quoi cette arnaque, un tour de passe-passe comme ceux des charlatans se stationnant parfois sur son île (qu'elle renvoyait à grands coups au postérieur) ? Non, c'était loin d'être une simple illusion, surtout lorsque l'ombre se rassembla, provoquant une sorte malaise au sein du groupe de spectateurs. De nouveaux paris, moins discrets cette fois, se firent. Doutait-on de la force, de la victoire de la belle ? Quels cons, ils verraient bien qui, entre elle et le pirate gagnerait. Seule une femme vouée à prouver que les hommes, de surcroît criminels, étaient inférieurs, seule une femme prête à lever les poings pour affronter ses peurs pouvait remporter un combat. Sa détermination grimpa d'un bond, et elle tapa des mains, avant de laisser sa pose arrogante pour lever un poing à sa ceinture, une paume crispée devant elle. Elle cracha au sol, glissant un pied devant, l'autre derrière. Si Shoma croyait connaître tout son potentiel, il se trompait.

La riposte du pirate ne se fit pas attendre, alors qu'un double d'ombre s'agglutinait devant son propriétaire, fonçant rapidement vers la belle. Crow allait l'exploser. Fonçant également, elle prépara un poing, visant le nez du drôle d'adversaire. Si il avait forme humaine, alors sûrement avait-il les même points faibles, non ? Elle n'avait rien à perdre à essayer.
Son poing fusa tel un missile propulsé par un chameau exécutant avec perfection un mouvement de karaté niveau ceinture noire, et comme promis, elle visa la tronche du clone. Mais avant de pouvoir toucher, son avant bras fut coupé. Instinctivement, elle interrompit son geste pour reculer d'un bond, tombant sur sa main et se propulsant d'une pirouette et réception parfaites. Elle glissa, se tenant le bras. Le sang gouttait le long de son avant-bras, tombant entre ses orteils nus. La coupure n'était pas profonde mais dangereuse. Elle baissa le poing, le sang venant s'engouffrer dans sa paume maintenant fermée et serrée. Elle n'avait pas remarqué, de par l'apparence sombre, mais son adversaire était doté de pics tranchants. Shoma lui payerait pour cette attrape idiote ! Et surtout, elle lui apprendrait à combattre avec ses poings, pas avec je ne sais qu'elle ombre, Baka !


L'ombre fonça de nouveau, visant Old Crow, de toute évidence, et à lui infliger un maximum de dégâts. Cette fois, pour une de ses rares fois, la belle vota pour la défensive, esquivant avec grâce et restant alerte à d'éventuels soubresauts de l'action. Les spectateurs en étaient interdits, se demandait bien d'où venaient ses deux montres. Celui qui portait l'épée du pirate ne pouvait que déglutir, se demandant bien ce qu'il aurait fait face au possesseur de son bien volé. Un monstre. Il serait mort.
Quelques-uns profitaient du spectacle pour admirer les courbes rehaussées de la belle, un idiot siffla, un autre le cogna. Elle semblait plus faible que son adversaire, bien qu'elle semblait avoir une chorégraphie pour toute sa longue esquive. Ses pas glissaient, son corps se balançait, sa tête dodelinait, ses seins se trimbalaient. Peut-être n'était-ce qu'un spectacle orchestré par deux maîtres des arnaques, pensèrent deux brigands.
Mais bien vite, tous se permirent d'affirmer que c'était un réel affrontement. Old Crow venait de porter un coup entre les deux yeux de l'ombre, une simple pichenette, mais qui semblait faire son effet, soit la ralentir. Puis elle plaça un pied au même niveau, qui envoya la tête du monstre sombre contre la roche. Elle appuya fortement contre la tête pour l'enfoncer et la défoncer. Puis elle enjamba le corps. Elle s'avançait, vaillante, le regard fier. Et repéra bien vite Shoma. Elle plongea une main dans son décolleté, retirant une bouteille de saké. Elle la déboucha de ses dents, crachant le bouchon contre le front d'un énergumène s'excitant trop devant son geste. Il tomba au sol, knock out de par sa beauté et sa violence.
Elle engloutissait sa bouteille de bonnes rasades, grognant entre deux gorgés plaisantes. Puis, elle la prit en main telle une arme. Un fin filet dégoulinait encore sur son menton, et elle l'essuya de son bras maculé de sang. Elle s'était prit un autre coup, à la cuisse. Elle étampa sa bouche d'une traînée d'hémoglobines quasi-croûtée, lui donnant un aspect sauvage. Cette marque tribale s'anima d'autant plus lorsqu'elle activa sa verbo-motricité haineuse.

« Tss... C'est tout, Baka ? »
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10189
Popularité: -688
Intégrité: -535

Sam 2 Avr 2011 - 2:02

Le combat se poursuivrait et perdurer, la jeune femme n'avait pas l'air de faiblir quant aux assauts répéter de l'ombre du pirate. Une ombre à la limite de la démence et de la frénésie qui ne connaissait ni pitié, ni fatigue, autant dire qu'il s'agissait d'un combattant parfait qui attaquerait l'ennemi jusqu'à mort s'en suivre et sans crainte le moindre coup. La jeune femme tomba dans le panneau, elle n'avait vraiment aucune idée de la puissance que possédait le jeune homme, sans même bouger il était capable de combattre et de lui donner du fil à retordre, alors s'il devait sa battre aux côtés de son ombre, alors les chances que la jeune femme puisse gagner ce combat était très mince, mais même si cela pouvait paraître aussi simple, une chose importante empêchait le jeune homme d'unir ses forces et ainsi d'attaquer en duo. L'ombre du jeune homme possédait en quelques sortes son mauvais côté et tous ces défauts et parmi tous ces défaut, il y avait l'orgueil et la colère, ces deux défauts rendaient l'ombre complètement instable, elle refusait complètement de se battre en cohésion le corps si l'adversaire s'en retrouvait désavantager d'une quelconque manière, voilà pourquoi Shoma devait rester à l'écart et observer ce déchaîner une partie rebelle de son propre corps. Malgré l'effet de surprise, la jeune femme réussie tant bien que mal à s'adapter à la situation et enchaînait les mouvements d'esquives, de parades, elle avait sans doute compris que tout ce qu'elle pouvait faire contre l'ombre n'aurait aucune incidence sur le corps du pirate et que pour stopper la source du mal, il fallait s'en prendre directement à la source du problème, c'est-à-dire à celui qui avait un corps tangible et composé de chair et d'os, le corps de Shoma resté à l'écart du combat. Ce genre de combat pouvait sembler quelques peu lâche, mais il avait accepté de se battre avec un handicap, alors autant rendre le combat intéressant en introduisant un facteur inconnu et assez déterminant pour faire basculer le combat en sa faveur et si jamais elle comprenait d'où il arrivait à tirer toute sa force, alors il devrait passer au plan B et envisager le pire, manger l'ombre des civils afin d'assurer sa propre protection.

La rigolade était bel et bien fini, la jeune femme avait trouvé le moyen de mettre hors d'état de nuire l'ombre du pirate, le décapitant et l'enjambant afin de faire face à son véritable adversaire, mais sa petite altercation avec l'ombre du pirate n'avait pas été sans aucun problème, à son tour elle avait subi quelques dégâts physique, comme lui ce n'était rien de grave, mais assez important pour dire que le résultat de cette manche revenait de droit au pirate qui avait réussi à rattraper l'écart qu'avait pris la jeune femme lors du premier round, sans doute que le round à venir allait être décisif dans la suite des évènements. Malgré ses blessures corporelles, la jeune femme avait gardé un certain sex-appeal qui ne laissa pas de côté certain spectateur, ces hommes étaient vraiment incorrigibles, mais ils n'avaient sans doute pas tord, car ce n'étaient pas deux où trois hommes à la regarder comme un objet sexuel, mais bien une grande majorité sans doute que Shoma était le seul à se demander ce qu'il pouvait bien trouver de charmant voir magnifique dans ce corps de brute épaisse. Voyant son ombre sur le sol, Shoma n'eu d'autre choix que de repartir de nouveau dans l'arène, mais avant cela, il se mit à croupis et attrapa à l'aide de ses deux mains l'ombre de la maison sur laquelle il s'était placé, grâce à son pouvoir il réussi à agripper l'ombre de la bâtisse et la leva avant de commencer à mâcher comme s'il ne s'agissait que d'un simple aliment qui composait son repas du midi. Le jeune homme se régala avec une bonne partie de l'ombre de la maison avant de lâcher ce qu'il restait de la misérable ombre, sur le sol on pouvait clairement distinguer qu'il ne restait qu'un bon quart de l'ombre. Manger l'ombre de la maison n'allait en rien lui donner une force herculéenne comme la jeune femme où encore le rendre solide comme une maison, non il avait simplement mangé l'ombre de la maison afin de faire revenir sa propre ombre, en s'imprégnant d'une autre ombre, il pouvait faire revenir son ombre quelques sois la distance qui les séparaient, ainsi l'ombre qu'avait éclaté la jeune femme avec tant de mal commençait à bouger sur le sol comme si la terre elle-même bougeait avant de se lever et de partir en direction de son maître.

Maintenant que l'ombre folle avait repris sa place, Shoma n'était plus aussi énervé et paraissait même plus calme, mais il n'était pas pour autant prêt à renoncer au défi que lui avait lancé la vieille mégère et n'hésitait pas une seconde à rajouter encore une couche, elle n'avait vraiment aucune retenue, toujours à chercher la merde, toujours à vouloir avoir le dernier mot, elle était vraiment pas possible et ajouter à cela des manières d'homme, sa présence devenait vraiment insupportable. Shoma n'arrivait pas à cadrer cette sorcière et pourtant quelques choses au fond de lui lui disait qu'elle était parfaite pour devenir un pirate, elle correspondait vraiment au profil de l'emploi, elle avait toutes les qualités pour devenir son nakama et niveau comportement elle avait vraiment tout du parfait pirate, des manières assez primaires, une bouche habituée à de grandes gorgées de saké, mais ce qui plaisait encore plus au jeune capitaine était sa force, avec un potentiel pareil, jusqu'où pourraient-ils aller, une personne capable de lui donner du mal dans un combat est certainement un plus. Shoma se devait de terminer au plus vite ce combat et de trouver un moyen de lui faire accepter d'entrer à son service, enfin si elle arrivait à rester en vie, après ce qui allait bientôt se passer. Malgré le fait que la jeune femme soit son adversaire, le jeune pirate avait la ferme intention de la rallier à son pavillon, mais pour cela, il allait lui faire passer en quelques sortes un test afin de voir si elle était vraiment déterminée à gagner ce combat même si cela signifiait sacrifier la vie de plusieurs dizaines d'innocents. Shoma leva de nouveau son ombre, pour le moment il n'allait pas innover, il allait de nouveau utiliser la même méthode que la première fois, sans doute que cette fois la jeune femme n'allait pas tomber dans le piège et arriverait même à se débarrasser de l'ombre en recevant moins de dégât que la première fois et avec de la chance et une utilisation intelligente de son environnement allait-elle peut-être même arriver à ne pas se faire toucher.

Tandis que l'ombre fonça sur la jeune femme afin de refaire un remake de la seconde manche, le jeune pirate quitta la scène où ce dérouillait l'action afin de rejoindre un bar, il entra comme si de rien n'était, tel un client ordinaire et observa les personnes autour de lui. Ils devaient être pas moins de dix et en comptant les serveurs qui venaient de quitter le saloon afin de récupérer des bouteilles en réserves, ils étaient douze, largement assez pour le pirate qui comptait bien rendre utile ces personnes inutiles. Sans que la jeune guerrière ne puisse observer ce qui se passe à l'intérieur à cause de son combat avec l'ombre, Shoma s'occupait personnellement de ces nouveaux camarade de jeux et même s'ils étaient en supériorité numérique, un petit douze contre un, ils n'avaient vraiment pas le niveau afin de se dresser contre le monstre que représentait ce maudit des mers. En quelques minutes, un, non deux grands maximums, un tas de cris sortirent de la taverne, puis plus rien. Tel un bon film d'horreur, il n'y avait plus aucun bruit, tous les cris disparurent après de lourds bruits de chute. Dans les autres bâtisses, les civils commençaient vraiment à avoir peur pour leur vie, cette fois-ci le combat ne se passait plus entre les deux "monstre", ce qui leur laissaient présager que sans doute leur tour pouvait arriver à tous moment. Les craintes des hommes et des femmes qui n'étaient qu'observateur n'étaient fondés que sur la peur, la peur de mourir, Shoma bien que pirate et bien qu'il n'ait aucune raison de laisser des personnes en vie après son passage n'avait pas tué les occupants du bar pour le plaisir, cela n'aurait eu aucun sens, il s'était simplement accaparé des ombres de toutes les personnes qui s'y trouvaient afin d'améliorer sa puissance brute afin de palier la force de son adversaire. Cette fois il allait en finir rapidement, car si le combat devait se prolonger, sans doute qu'aucun d'entre eux n'en sortiraient victorieux, alors il allait lui proposer de jouer le tout pour le tout lors du dernier round. Un round final en beauté afin de finir en apothéose.

Shoma sortit de la taverne, il n'avait pas vraiment changé physiquement, mais à sa façon d'être on pouvait apercevoir quand même un changement en lui. Rapellant à lui son ombre, il l'utilisa comme une sorte d'armure, mais sur le sol il possédait toujours une "ombre", comme s'il en possédait deux. Avançant dans la rue il pointa la jeune femme du doigt et lui dit d'un ton assez grave et serin.


"Et si nous terminions ce combat maintenant, il se fait tard et franchement j'en ai ma claque!!! "

Shoma allait en finir avec sa prochaine attaque, il était prêt à donner tout ce qu'il avait pour en finir une bonne fois pour toute. Sa technique n'était encore imparfaite, mais en concentrant tout les ombres qu'il avait mangé, il allait pouvoir donner une attaque relativement puissante pour terminer ce combat.
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Old Crow
• Sergent d'élite •

♦ Localisation : Navarone

Feuille de personnage
Dorikis: 3020
Popularité: -189
Intégrité: -18

Sam 9 Avr 2011 - 16:56

[Je reviens après cette semaine en for... OK, malade, mais je peux rp... *snif, touss, touss*]

Shoma connaissait-il au moins les adjectifs loyal et juste ? Comme dans un combat loyal et juste ? Si oui, sûrement n'avait-il pas la même définition de ces mots que Old Crow, puisque ce-dernier renvoya son ombre une nouvelle, de la même manière, sur la belle orchidée à épines. Ou peut-être que la qualité qui lui manquait était sensé ? Ne savait-il pas qu'utiliser un coup connu par l'adversaire réduisait ses chances de réussite ? Ou peut-être le faisait-il volontairement, en manque de ressource. En somme, il était encore un bleu dans ce métier. Maman Crow ferait un plaisir de lui démonter sa sale tronche ! Ce serait sa correction maternelle : elle avait depuis longtemps dépasser l'étape du savon comme collation et dépassait nettement la force des fessés sur genoux. Bah, un poing étampé sur sa tronche, il n'y avait rien de mieux pour se souvenir de son erreur ! Car un homme apprenait de ses erreurs, ces idiots...

Le porc-épic sombre bouffait la distance le séparant de Old Crow. Il avançait de grandes foulées, glissant presque sur le sol. Old Crow l'attendait de pied ferme. Cette fois, jugeait-elle, elle l'aurait en un seul coup ! Un seul putain de coup ! Et son ombre éclaterait comme jamais. Ce sera grandiose, magistral, épique ; phénoménal !
Les bras croisés sous son opulente poitrine, ses yeux embrasés frisant la tension qui régnait dans l'arène improvisé. La belle avait le gosier comblé, le ventre repu, et sa bouteille vide, pendant toujours à une de ses mains, prouvait que sa force n'était qu'à son paroxysme. Ses pieds glissaient lentement vers l'extérieur, ouvrant un espace inquiétant. Mais l'ombre fonçait toujours. À croire qu'elle manquait de jugement. Comme elle voudra.
Les deux opposés envoyèrent leur coup, l'un étant un poing hérisse de pointe ; l'autre, un talon puissamment envoyé suite à une rotation serrée. Et celui qui parvint à toucher l'autre fut évidemment le talon, venant cueillir la joue de l'adversaire d'une puissant grandiose. Bien sûr, les pointes éraflèrent la cuisse de la belle, mais elle ne s'en soucia guère. Elle projeta l'ombre comme une simple mouche, l'envoyant valser contre le décor. Durant tout le processus, elle avait gardée les mains croisées. Puis elle se tourna vers Shoma.
Ce-dernier semblait changer, par son côté trapu et plus cruel. Qui était-il vraiment... Il rappela son ombre, venant former une nouvelle armure, comme la première fois. Pensait-il pouvoir vraiment se défendre ? Crow connaissait sa puissance, sa vicieuse intelligence, ainsi que sa rapidité. Et elle était plus motivée que jamais. Où était cette chance qui semblait reluire dans les yeux du pirate ? Et il disait vouloir en finir, de plus est. Et bien soit, il l'aurait, sa finale claquante. Mais il serait au sol. Était-ce vraiment ce qu'il voudrait ?
L'armure vint s'agglutiner autour du bras du pirate, formant une sorte de lance gigantesque. C'était ça son attaque ? Ça semblait lourd et instable. Shoma s'élança. Crow sourit. Elle laissa un pied derrière, levant les bras. C'était donc maintenant ? Le pirate était maintenant à sa porté, la folie masquant son regard. Il lança son bras, pointant l'abdomen de la belle. Mais cette dernière n'y était plus, déjà dans les airs, tournoyant, une jambe tendue et prête à éclater le sol.


« BIGGUHIRU ! »


Le talon claqua l'air comme la foudre et vint cueillir le jeune pirate. Le coup acheva Shoma, qui s'écroula au sol. Elle avait frappé derrière les omoplates, manque de pot, sa cible étant trop mouvante pour ne pas se faire éclater le crâne. Mais il avait terminé le combat, comme il le désirait. Il pouvait en être fier.


Le capitaine traînait toujours au sol lorsque Crow vint lui planter son épée juste devant les yeux. Elle était étrange cette épée, ne semblait pas faite pour trancher, mais pour pointer. Mais bon, elle s'en fichait bien. Elle s'écrasa au sol, bruyamment, poussant un soupir grossier. Puis elle ouvrit sa bouteille fraîchement remplie et l'engloutit d'un trait. Elle porta ensuite sa main à sa plaie plutôt profonde que lui avait portée la dernière attaque de Shoma : elle barrait son flanc gauche, non-mortel mais drôlement désagréable. Il avait perdu de peu en somme. Si Crow avait juste prit un peu plus son temps, elle serait sûrement au sol, baignant dans son propre sang. Son expertise sur les combats au corps à corps lui avait sauvé la vie.
Mais le garçon restait intéressant.


« Yo, Baka ! Le combat est terminé ! Allez, relèves-toi, Bakayaro ! »

Il voulait vraiment que Maman le lève ?
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10189
Popularité: -688
Intégrité: -535

Mar 12 Avr 2011 - 22:43

Shoma avait donné tout ce qu'il avait dans cette technique, c'était vraiment pour le moment son attaque la plus puissante. En rassemblant les ombres de plusieurs personnes il avait formé une armure d'ombre ainsi qu'une puissante lance très aiguisé capable de transpercer même la plus solide des murailles, mais cette fois il était tombé face à un adversaire assez fort pour lui faire plier genoux à terre. La jeune ivrogne avait eu assez de force et de puissance pour mettre le jeune homme à terre. Le tout c'était joué en une seule et dernière attaque, l'attaque final, celle qui devait décider du vainqueur de ce combat. L'attaque du pirate était une attaque en ligne droite, ainsi il pouvait augmenter sa vitesse et sa force de pénétration, mais contrairement à ce qu'il avait prévu la jeune femme avait lancé une attaque aérienne le prenant totalement au dépourvu et sans la moindre chance de vaincre, là était son erreur et dans un combat pareil, l'erreur n'était pas permise, une erreur pouvait provoquer la défaite et dans de nombreux cas, la défaite était synonyme de mort. L'attaque de l'alcoolique était comme celle de Shoma, une attaque dont le but était d'ôter la vie à l'opposant, mais à cause de sa propre attaque, le jeune homme eu la vie sauve quand il reçut l'effroyable coup qui lui porta son bourreau. Après un coup pareil, le corps du pirate se stoppa sur le coup ne voulant plus répondre, le jeune homme était dans l'incapacité total de faire le moindre pas, impossible de bouger le moindre muscle, son corps s'était complètement engourdie, puis au bout de vingt secondes le jeune homme était en léthargie complète. Shoma venait de perdre le premier combat de sa vie, jamais auparavant il n'avait pardu, cette femme avait une chose que ses autres adversaires n'avaient pas, elle avait du cran et n'avait pas froid aux yeux, elle était vraiment exceptionnelle et sans doute à cause de cela, Shoma avait envie de croiser de nouveau le fer avec elle, mais cette fois-ci il utiliserait son arme et serait le seul à sortir vainqueur de l'affrontement.

Voilà le combat était maintenant officiellement terminé, les spectateurs qui avaient parier de l'argent sur le pirate donnèrent amèrement leur bourse à ceux qui avaient parié sur la jeune ivrogne. Dans leur yeux s'affichaient des visages tristes, amer, perdre autant d'argent d'un coup n'était pas une chose facile à accepter, mais c'était la vie et on ne pouvait pas gagner sans prendre le risque de perdre, les perdant viennent de le comprendre à leurs dépends, mais il était bien trop tard pour faire marche arrière et parier sur la gagnante. La masse importante d'ombre qu'avait formé le pirate se disloqua et partit rejoindre leur véritable propriétaire qui gisait sur le sol de leur taverne. Ils venaient de récupérer leur ombre, mais resterait sans doute encore dans un léger coma durant les quelques jours qui suivront cette journée. Avec la défaite du pirate et la victoire de la jeune femme, le soleil décida enfin de refaire surface et de chasser les quelques nuages qui s'étaient rassemblés autour de l'île, comme disait un certain dicton populaire, après la pluie le beau temps. Les rayons du soleil éclairait la place où le combat venait de s'achever et sur le sol les deux adversaires étaient réunis, la jeune femme s'adressa à Shoma sans savoir que ce dernier n'était pas actuellement conscient de ce qui se passait autour de lui, son esprit avait lui aussi prit un coup lors de l'assaut final et l'avait en quelques sortes déconnecter de la réalité le temps d'un instant. Quand la jeune femme termina sa phase, le jeune homme reprit enfin ses esprits et vit la jeune femme assise près de lui et bien qu'il essayait de bouger, son corps ne répondait pas, en tant que docteur il comprenait que le coup que venait de lui infliger la jeune femme devait avoir agit comme un fouet sur son corps et quand celui-ci le toucha, alors son corps n'eu d'autre choix que se perdre toute réaction, pour simplifier, son coup avait agit comme un interrupteur, en touchant le corps du pirate elle l'avait forcé à s'auto-paralyser afin de ne pas imploser sous la puissance du coup.

L'étendue des dégâts était considérable, le jeune homme n'allait pas pouvoir bouger d'aussitôt, sans doute qu'après une semaine à se reposer il allait pouvoir reprendre la totalité de ses capacités motrices, pour le moment ne pouvant pas vraiment bouger, le jeune homme allait devoir utiliser les dernières forces qu'il avait en ressource afin de ne pas rester allonger sur le sol tel un cadavre. Heureusement pour lui son esprit était revenu et ainsi il allait pouvoir utiliser son ombre comme moyen de locomotion afin de bouger sans pour autant bouger. L'ombre sortit de nouveau de la surface du sol pour se mettre debout, elle attrapa le sabre que la jeune femme venait de planter sur le sol, puis pointa la jeune femme avec le bout de l'aiguille comme pour lui signaler un avertissement, comme si cette bataille n'était pas encore terminée. L'ombre abaissa ensuite le sabre et se recolla à la surface du sol avant de partir à très grande vitesse dans la direction du centre des affaires de l'île. L'ombre n'avait pas abandonné son maître, mais était simplement parti à la recherche d'un lieu où Shoma allait pouvoir dormir en paix afin de se reposer sans être dérangé, car dans sa position actuel, n'importe quel microbe était sans doute plus fort que lui et donc capable de profiter de la situation. Après une petite cavale, l'ombre trouva un motel paisible et échangea sa place avec le corps qui se trouvait encore près de la jeune femme. Shoma se retrouvait sur un lit, maintenant il n'avait besoin que d'une chose du repos, l'ombre quant à elle se retrouvait devant la femme et lui fit un doigt avant de la quitter en vitesse. Le séjour du pirate sur cette île était vraiment mouvementée, mais il ne regrettait absolument pas ce qui venait de se passer, il avait donné le meilleur de lui-même dans ce combat, la jeune femme avait vraiment un don pour les combats à main nu. Vraiment Shoma pouvait être pitoyable parfois, perdre un combat, alors qu'il venait de prendre la mer, il n'était sans doute pas au bout de ses surprises, sans doute rencontrerait-il encore bien d'autres combattants de la trempe de cette femme.


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Old Crow
• Sergent d'élite •

♦ Localisation : Navarone

Feuille de personnage
Dorikis: 3020
Popularité: -189
Intégrité: -18

Sam 16 Avr 2011 - 2:47

Lorsque l'ombre lui fit un vigoureux bras d'honneur, Crow voulut bien se lever pour l'exploser à nouveau. Mais en mettant une premier pas au sol, elle sentit sa tête tournée, et elle arrêta son mouvement. Elle était plutôt faible en ce moment, et elle ne voulait pas empirer sa blessure. Elle devait se calmer, bien que le capitaine lui irritait particulièrement la rate. Elle ferma les yeux, soufflant bruyamment, serrant le poing. D'abord, avant de s'énerver comme une chienne cherchant à protéger son territoire, elle devait trouver du saké. C'était son objectif premier. Elle avait encore soif, bien sûr ! Elle se leva lentement, jetant des regards mortels aux spectateurs qui semblèrent vouloir lui venir en aide. Elle n'avait pas besoin d'aide, elle n'avait jamais besoin d'aide... Elle était seule et le resterait.

« Les jeunes d'aujourd'hui, ils n'ont aucun respect, Baka ! »


Elle entra dans le bar, s'installant au comptoir comme si rien n'était survenu un moment plus tôt.. Elle devait faire le point, et surtout, elle devait se reposer. Sa tête tournait, et ses yeux fuyaient. Elle soupira, et c'est tout ce qui lui fallut avant de s'écraser contre le comptoir. Mais ne croyez pas qu'elle était sans protection : le premier pervers qu'il s'approcha et tenta de la toucher fut sauvagement frappé, envoyé contre le mur, et seulement par l'instinct de la belle. Crow pouvait dormir en toute sécurité. Et elle ronflait déjà.

The End
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1