AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Plat du jour

avatar
Mariza

♦ Localisation : Cocoyashi

Feuille de personnage
Dorikis: 2220
Popularité: 70
Intégrité: 10

Mer 25 Juin 2014 - 14:40

[HRP : Bien qu'on ai posté après les révolutionnaires, les évènements de ce post se dérouleront avant ceux des révolutionnaires ;) ]



J'étais anxieuse, c'était la première fois que je mettais les pieds sur un océan différents de North Blue. Mais je relativisais, après tout, East Blue était le plus paisible des quatre océans. Je n'aurai donc pas à m'en faire pour ma sécurité. Désormais, ma priorité était de retrouver le Boru Bodur. D'après mes informations, il devait être quelque parts au dessus de nos têtes, mais où ? Durant tout mon projet en bateau, je ne l'avais pas aperçu. Cela allait être plus difficile que prévu, mais je devais le retrouver. La première étape de ma recherche devait être la collecte d'informations. C'est pourquoi j'avais décidé de me rendre sur le Baratie, un bateau restaurant. Même sur North Blue, on connaissait ce célèbre restaurant fondé il y a bien longtemps par un ancien pirate unijambiste. En toute logique, il devait y avoir beaucoup de clients dont des marins. Après tout, c'était un bateau. Pour l'atteindre, il fallait obligatoirement avoir un moyen de locomotion aquatique.

« Nous avons fini nos livraisons de nourritures. Hé jeune demoiselle, vous restez ici ou vous nous suivez sur une autre île ?
- Je vais rester ici un bon moment. Merci beaucoup pour le voyage. Qu'Admilla vous bénisse pour vos bonnes actions. »

Je descendais sur le bateau et me dirigeai vers l'entrée du restaurant. Je fouillai dans ma sacoche et prit mon porte-monnaie. Je pouvais sans doute me payer un repas convenable, mes économies n'étaient pas des plus grosses mais c'était largement suffisant pour un repas. J'entrai dans le restaurant.

« Bonjour et bienvenue dans le Baratie. Voulez vous déposer votre parapluie et le récupérez à la fin du repas ?
- Non merci, je préfère le garder avec moi.
- Très bien, suivez-moi. Je vous conduit à votre table. »

Je suivais le serveur et il m'installa à une table à quatre places. Je lui dis que j'étais seule et il me répondit qu'il me trouverait de la compagnie. Je m'assit, posa Poppins à côté de moi et regarda la carte. Il y avait énormément de choix et je ne savais pas quoi choisir.

« Je vous laisse mademoiselle. Faites-moi signe lorsque vous aurez commandé. »

Le serveur retourna vers l'entrée. Je regardais les autres personnes du restaurant. Il y avait de tout, des civils en quête d'un repas sur un restaurant de luxe, quelques marines par-ci par là et aussi quelques énergumènes. Était-ce des pirates ? Peu importe, j'irai faire mon interrogatoire après avoir mangé quelque chose. La vue des autres plats m'avait ouvert l'appétit. Je fis signe au serveur, et ce dernier vint vers moi.

« Vous avez commandé mademoiselle ?
- Non pas encore, je ne sais pas quoi choisir. Quel est le plat du jour ?
- Du saumon, très frais et péché ce matin même. Ce dernier est agrémenté d'une sauce à la mandarine qui proviennent de Cocoyashi. Ici, nous aimons cuisiner avec des produits de proximités.
- Et en accompagnement ?
- Un petit assortiment de légumes qui viennent d'arriver ce matin. »

C'était donc ça que transportai le bateau marchand  qui m'avait emmené ici : des légumes. Vu le nombre important de marins armés sur le bateau, j'avais pensé qu'ils transportaient quelques choses de beaucoup plus important. Il était temps pour moi de commander.

« Très bien, je prend le plat du jour.
- Très bon choix. En attendant voulez-vous une boisson autre que de l'eau ?
- Non ça ira merci. »

Je pris mon verre d'eau et en but une gorgée. Les recherches pouvaient attendre, pour l'instant je devais manger.
http://www.onepiece-requiem.net/t11363-mariza-vanaheim-infirmiere-atypiquehttp://www.onepiece-requiem.net/t11441-ose-le-rose-mariza
avatar
Jazper D. John


Feuille de personnage
Dorikis: 1370
Popularité: 10
Intégrité: -2

Mar 1 Juil 2014 - 0:01

J'étais affamé, à bout de forces et complètement affalé aux côtés de mon compagnon dans mon embarcation d'infortune qui me servait de navire. Nous voguions sur l'océan fendant la mer à bord de mon rafiot, rien ne pouvais me réveiller même pas le son des multiples vagues qui s'écrasaient énergiquement contre la coque de ma barcasse. J'étais charmé par un rêve plus que captivant, je me trouvais à bord d'un magnifique navire pirate naviguant sur la route de tous les périls, j'avais à disposition une tonne de nourriture et de rhum. Tout ce qu'il me fallait pour vivre un moment paradisiaque, un long filet de bave coulait légèrement du coin de ma bouche laissant place à une mare de baves sur les planches de bois de mon embarcation. Au pays des rêves j'ingurgitais tout le stock de nourriture que j'avais à disposition en alternant avec des grosses gorgées de rhum directement bu au goulot et cela à vitesse grand V. Je vivais un instant magique quand soudain le choque de ma barque contre ce qui semblait être un ponton me fit sursauter.

« MM...MAIS ELLE EST OÙ MA BOUTEILLE DE RHUM..!! » Désespérément à la recherche de ma bouteille, je n'arrêtais pas de m'agiter dans tous les sens mais la balle qui s'était logée dans mon épaule droite me fit hurler de douleur à tel point que je venais de réveiller mon camarade, en lui donnant malencontreusement un vilain coup de poing au niveau de son abdomen. « BORDEL...........!!!! J'AI MAL !! »

Mon acolyte se tenait fermement l'abdomen, il avait l'air de souffrir suite au violent coup que je lui avais précédemment assené. Je n'arrêtais pas de brayer comme un ahuri à cause de mon estomac qui rugissait tel un lion affamé, le manque d'alcool dans le sang et la douleur. À croire que j'étais fichu. Un homme plutôt trapu qui recouvrait son crâne avec une sorte de grosse toque blanche se présenta sur le ponton.

- Héy vous deux ! Bienvenu au......
- Oh tu m'as l'air mal en point petit gars! (Lâcha le bonhomme après une brève analyse de mon corps.)
GGGGROUAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHH...!!!! ( Énorme gargouillement provenant de mon estomac..)
- Hum.. Tu as faim mon petit ?
- Euh oui..J'ai un petit creux...
- OUAH PUTIN ! MAIS VOUS ÊTES BLESSES ?!
- Meuh non ce n'est r.....AIIIIIGGGGGH BORDEL !!!

L'homme en question venait à peine de percuter il ne s'était pas rendu compte de notre état. Il m'aida à amarrer ma barque au ponton pour en suite nous guider vers une énorme bâtisse.

- Hoï papy, tu nous amènes où ?
- Ferme là tu verras !
- COMMENT TU ME PA.........(Le vieux balança un puissant coup de poing vers mon épaule)
- AIIIIIGHHHH ! Tu n'as pas le droit de me faire ça !
- Ici, nous avons tous les droits ! Maintenant ferme là petit gars et admire !

Le vieux mais costaud vieillard ouvrit fermement la porte de ce gigantesque établissement, le fait d'entrer en ce lieu me fit froncer les sourcils, la luminosité y était grandement accrue. À peine rentré que l'homme à la toge me jeta comme un vulgaire sac de patate.

- Allez gamin, va t'asseoir à une table avec ton camarade..
- E...uké.. (Lâchais-je le visage collé sur le parquet et le cul pointé vers le plafond.)

Je me trouvais complètement recroquevillé sur moi-même en plein milieu d'un soit disant restaurant, comme à mon habitude chaque regard étaient figés sur moi. J'étais encore une fois le centre de l'attention.
http://www.onepiece-requiem.net/t11383-jazper-d-john-le-prochain-seigneur-des-pirates-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t11435-fiche-de-jazper-d-john
avatar
Mariza

♦ Localisation : Cocoyashi

Feuille de personnage
Dorikis: 2220
Popularité: 70
Intégrité: 10

Mar 8 Juil 2014 - 9:54

[HRP : Vu que Kain a légèrement disparu et que je suis de nature impatiente ( Oh tu es trop méchante Mariza !  Evil or Very Mad ) , je me permets de le faire s'évanouir pour qu'on puisse avancer un peu jusqu'à son retour. ]

La salle était remplie et les discussions fusaient (hormis ma table où j'étais désespérément seule). Je supposais que cela devait être la même chose dans les deux extensions du bateau restaurant. Après quelques minutes d'attentes, une dizaine de minutes tout au plus. Interminable vu que j'étais seule, je n'allais quand même pas parler à mon parapluie, quoi que... Mon serveur arriva finalement, triomphant avec un plat dans sa main et d'autres sur ses bras, pour d'autres tables donc. Il le posa sur ma table et me souhaita un bon appétit. Mon plat était là devant moi, tout chaud. Il sentait bon, très bon. Le saumon était particulièrement dorée et respirait l'odeur d'agrumes. Je pris ma fourchette et mon couteau et commençait à attaquer mon plat. C'était tellement délicieux que j'avais presque envie de pleurer. Quel délice pour mes papilles ! Et tandis que je dégustai tranquillement ce mets raffiné, un individu bizarre entra à son tour dans le Baratie. Enfin, c'était plutôt trois personnes, un employé du Baratie et deux types vraiment bizarre. J'avais pensé que ce restaurant avait une certaine notion de classe. Même si des pirates venaient se restaurer ici, ils étaient tout de même convenables. Mais ces deux individus atteignaient des sommets dans le ridicule. Il n'y avait pas pire comme première impression.

Le plus petit des deux était un homme assez svelte avec un visage assez charmant mais torturé par la douleur. Il avait un style vestimentaire tourné vers le dénudé et portait un bandana. Peut-être voulait-il cacher une calvitie naissante. Ce dernier était dans une position pour le moins ridicule, position fécale pour mieux visualiser. Son visage était devenu livide, il était manifestement mort de faim. Pourtant, il ne semblait pas pouvoir payer un repas ce qui était étrange pour quelqu'un qui avait autant de bijoux sur lui. Le paradoxe des hommes : on paye pour du luxe et on n'a plus rien pour se nourrir.

L'autre individu était beaucoup plus grand et frôlait les deux mètres des hauteurs. Il portait une étrange combinaison blanche et tenait dans sa main une sorte de bâton métallique. Ses cheveux semblaient soyeux, mais il les coiffait d'une manière pour le moins étrange. En fait, il ne les coiffait pas. Tellement ils étaient longs, ils lui recouvraient totalement le visage. C'était même à se demander s'il avait des yeux. Ou même pire : c'était un cyclope. Le colosse avait tout de même une position beaucoup plus correcte que son piètre camarade. Il était debout, s'appuyant fortement sur sa canne. Et puis sans crier garde, il tomba par terre.

C'était donc une première approche pour le moins amusante. Je ne pus d'ailleurs m'empêcher de rire, mais en voyant que le petit s'inquiétait pour le grand, je ne pus m'empêcher d'être surprise. S'était-il évanouit à cause de la faim. Mon intuition féminine ne pouvait pas me tromper. Ces deux individus étaient blessés en plus de la faim. Néanmoins leurs vies n'était pas vraiment en danger. Devais-je aller les aider ? Oui, question de principe pour un médecin.

Je me levai de ma chaise en abandonnant mon plat. Les clients du restaurant ne semblaient pas faire attention à l'homme évanouit. Pareil pour les employés du Baratie qui se contentèrent de le mettre dans un coin pour qu'il ne gêne pas la circulation. Je m'approchai de lui et poussai son camarade au loin. Pas besoin d'un boulet supplémentaire. J'examinai attentivement son corps et je vis une blessure au niveau de l'abdomen. Une blessure par balle apparemment. Je poussai de nouveau son camarade qui décidément n'arrêtait pas de me gêner et je l'invitai à prendre ma place et à finir mon plat. Je sortis de ma sacoche une pince. La balle n'était pas rentrée trop profondément et je pouvais l'extirper sans trop de difficultés. Je désinfectai la plaie et appliquais une plante dopant la cicatrisation. J'appliquais ensuite un bandage et m'assurant que tout allait bien pour lui, je retournai à ma table. L'individu au bandana était assis et avait dévoré mon plat.

« Ton camarade va mieux mais il lui faudra un peu de repos. C'est bien entendu des soins gratuits. Par contre le plat est payant. Tu comptes me rembourser comment ? » ajoutai-je avec un sourire en coin.
http://www.onepiece-requiem.net/t11363-mariza-vanaheim-infirmiere-atypiquehttp://www.onepiece-requiem.net/t11441-ose-le-rose-mariza
avatar
Jazper D. John


Feuille de personnage
Dorikis: 1370
Popularité: 10
Intégrité: -2

Dim 12 Oct 2014 - 21:53

Après quelques multiples tentatives d'observation, la jeune belle femme qui s'occuper de mon camarade blessé à l'abdomen n'arrêtait pas de me repousser comme la peste. Je m'étais donc attelé à d'autres occupations comme ingurgiter tout le repas de la petite doctoresse, il n'en restait pas une miettes. Mon estomac qui criait famine quelques minutes auparavant était à présent rassasié ! Je me sentais en pleine forme, prêt à reprendre la mer avec mon nakama ! En parlant de camarade, pendant que je me goinfrais comme un porc la petite rousse s'était occupée de le soigner. Chose faite, elle était revenue à sa table en souriant. « Ton camarade va mieux, mais il lui faudra un peu de repos. C'est bien entendu des soins gratuits. Par contre, le plat est payant. Tu comptes me rembourser comment ? »

« Pas de soushi! Je te rembourserai, je te remer......AIIIIIGH merde... »

Je me tenais fermement l'épaule dont une balle c'était logée au plus profond de celle-ci. La souffrance s'emparait de moi, c'est ainsi que la jeune femme décida de s'occuper de mon épaule.
Elle était vraiment douée, en deux trois mouvements, elle l'éjecta comme si de rien n'était ! J'en étais abasourdi, je restais sans voix ! Mais mon corps lui il réagissait à la douleur engendrée par le charcutage de la demoiselle dans ma chaire du coup je rapprochais rapidement ma main gauche vers ma bouche pour y enfoncer mes canines et ainsi éviter de lâcher n'importe quel signe de faiblesse à mon entourage. Aucun son n'émanait de ma bouche, nul signe de souffrance apparent. Quelque temps plus tard, la jeune infirmière avait terminé ses soins, elle m'avait même recouvert l'épaule de bandages. J'esquissais un magnifique sourire en guise de remerciement tout en lui disant.

« Merci belle petite doctoresse ! Comment tu t'appelles ? Mmmmmmh attend... NE ME DIS RIEN ! Je sens...JE SENS DES ONDES...les ESPRITS...MMMMMMHHH » Je fronçais des sourcilles tout en me grattant délicatement le menton ! Mon cerveau bouillonnait, j'étais à deux doigts j'en étais sûr !

« Tu t'appel....

......

.............

MARTINE ?! »

Mon visage crispé et pensif avait laissé place à une tête d'ahurie entièrement sur de lui !..Hélas en guise de réponse tant attendue je n'eus pas celle dont j'espérais ! En effet elle me dégaina une baffe tellement puissante que je tombai de ma chaise..

« M...meuh.. pourquoi tu me tapes ? Tu ne t'appelles pas Martine...? »

Le brouhaha causé par ma chute ameuta les regards des clients... Quant à la doctoresse, elle semblait furax ! C'était comme si j'avais touché un point sensible, mais je ne savais pas lequel...

« J...Je m'appelle Mariza ! Et maintenant, vous devez vous reposer... Ah euh.. J'allais oublier ! Rembourse-MOI MON REPAS ! »

Je faisais délicatement rouler mes yeux de la gauche vers la droite tout en tirant la langue tel un enfant..

« J'AI PAS UN ROND ! NAAAAAAHHHH ! »

Réaction étrange venant d'un homme de vingt-ans ! M'enfin j'avais toujours gardé ce côté enfantin..


ZBLLLLLLLLLLLARGHHHHHH !!!!


C'était le bruit de sa main contre ma joue qui retentissait dans tout le restaurant tel un écho démesuré...Mais contre toute attente, cette fois si je n'avais pas bougé d'un millimètre ! Je restais droit, fier comme un coq !

« J...Je..JE NE TOMBERAI PAS ! BWAHAHAHA ! » Disais-je vaniteusement, mais c'était sans compter sur la contre-attaque de la minimoy's, elle n'hésita pas une seconde à appuyer sauvagement avec son pouce et cela de toutes ses forces, pile poile à l'endroit où la balle de fusil était jadis logé dans mon épaule.. La douleur était tellement puissante que je tombai rapidement à genoux.

« BOOOON OKKKKK MADEMOISELLE !! Je n'ai pas un seul Berry en poche... Donc veux-tu accepter ce petit bijou en guise de payement ?.. » Je lui tendais la bague qui enjolivait mon petit doigt à l'aide d'un splendide rubis...

La jeune femme m'arracha la bague des mains tout en souriant tel un serpent. « Bah voilà quand tu veux ! » Puis elle me tourna le dos pour ainsi se diriger vers la sortie.. Je me retrouvais donc seul avec mon acolyte qui dormait sous ma table et tous les regards figés sur moi..

« Bon bah.. Qu'es que je fais moi maintenant ? »

http://www.onepiece-requiem.net/t11383-jazper-d-john-le-prochain-seigneur-des-pirates-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t11435-fiche-de-jazper-d-john
avatar
Jazper D. John


Feuille de personnage
Dorikis: 1370
Popularité: 10
Intégrité: -2

Jeu 16 Oct 2014 - 22:39



J'étais seul à table en train de regarder l'ensemble du restaurant, les sourcilles froncés mon regard était figé sur des clients qui semblaient avoir pour habitude de venir manger ici. Ils étaient en train de râler au prêt des serveurs à cause du brouhaha que j'avais précédemment causé. Pendant que Kain pioncer comme un bébé collé à mes pieds, je décida de commander un MENU ! Malheureusement le plat de la jeune doctoresse ne m'avais pas réellement remplis l'estomac..

« S'vouplais ! Je voudrai ÇAAAAAA !!! » Disais-je les yeux miroitant tout en écrasant tellement fort mon index sur la méga formule triple XXXXL du restaurant, qu'il traversa la carte. « Oup's pardon... Bwahahahaha »

Le serveur exaspéré soupira tellement fort que je pouvais sentir une brise d'air chaud s'abattre sur ma nuque. Il n'était pas très content sans doute parce que je devais être le client le plus casse-pied de la terre Bwahaha! Tout en maronnant, il attrapa ma carte trouée puis il prit la direction de la cuisine pour faire par de ma commande aux chefs cuisiniers ! Hum..Je salivais déjà rien quand imaginants l'assiette garnie qui se trouverai bientôt devant mes yeux.. J'étais tel un enfant empressé d'ouvrir ses cadeaux apportés par Santa Klaus lui-même ! Je tapotais de plus en plus fort mes poings sur la table tellement j'étais impatient, la plus part des clients s'arrêtèrent de manger pour me regarder ! J'étais comme une attraction, un enfant dans un corps d'adulte.

« BOOOON ÇA ARIIIIIVEUUUUUH !! »


Je m'exclamais démesurément, la plus part des consommateurs étaient estomaqués ! Ils n'avaient tout bonnement pas pour habitudes d'être interrompus pendant leurs repas fétiche.. Mais je n'en avais rien à foutre ! Après tout j'étais un pirate, un VRAIS et j'étais libre d'agir à ma guise comme le célèbre équipage pirate « Groupre-Ama » et leur puissant capitaine Jean Rockfort voguant sur les flots sans crainte !

Quelques minutes plus tard, un serveur m'apporta l'entrée du menu que j'avais commandé. Ça sentait tellement bon ! Puis c'était tellement beau, quelle présentation...Mmmmmh je bavais de partout tellement mon appétit était grand !

« Bon appé..... » Le serveur n'eut pas le temps de finir sa phrase que j'avais déjà ingurgité mon entrée. « SUIVANT ! »

Disais-je tout en éclatant de rire ! Les clients en restaient bouche bée quant au serveur, il me tapota délicatement l'épaule droite en essayant de me murmurer quelque chose à l'oreille ! Mais le fait qu'il touche l'épaule fraichement charcutée par la doctoresse me rappela la douleur de la balle pénétrant mon épaule. J'agissais donc sans le vouloir...Comme si je ne contrôlais plus mon corps ! Je venais en quelque sorte d'attraper la main du serveur pour en suite le faire passer par-dessus mon épaule tout en criant de toutes mes forces.

« IPPON TÉLÉTHON! !»


L'ensemble du restaurant lâcha un 'haan' ! Ils étaient tous affolés suite au vol plané du garçon de table..

Le pauvre serveur avait traversé violemment la table et il était à présent couché sur le dos dans un tas de débris ! Il ne bougeait plus... Je ne savais pas réellement comment réagir, j'avais commencé par éclater de rire ! Mais je me calmai rapidement, en effet je m'étais rué sur lui pour lui demander s'il se sentait bien.

« Hey ! Coupain, ça va ? Je suis désolé ! C'est parti tout seul... C'est une technique troooop cool, mais je t'assure que je ne voulais pas...! »




Il ne reprenait pas ses esprits, il avait bel et bien l'air inconscient ! Pendant ce temps là, un énorme amas de personnes m'avais encerclé. C'était tous les clients qui me hurlaient des calomnies en tout genre.

« - Espèce de truand !
  - tu devrais MOURIR !
  - PIRATTTEEEE !!
  - COMMMMMENT OSES-TU ATTAQUER LES MEILLEURES SERVEUR DU MONDE ?
  - TU MERITES LA POTENCE ! »

Tout ça pour moi ? Je souriais bêtement à tous ces personnages, quand soudain venue de nul part un saxophone s'écrasa énergiquement sur mon crâne venant me coucher au sol à une vitesse folle ! C'était le dirigeant du restaurant qui venait d'entrée en scène.

« Oyé Oyé Mesdames, Messieurs ! Ne vous en faites pas, mon équipe et moi sommes là pour régler ce genre de problèmes ! Retournez à vos assiettes...Et surtout.. BON APPETITS ! »

Son discours plutôt agréable fut suivi par un bel air de saxophone. Quant à moi ? Bah j'étais dans le même cas que le serveur, j'étais allongé en croix sur lui complètement inerte. Plus aucun son, plus aucune image..

http://www.onepiece-requiem.net/t11383-jazper-d-john-le-prochain-seigneur-des-pirates-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t11435-fiche-de-jazper-d-john
avatar
Jazper D. John


Feuille de personnage
Dorikis: 1370
Popularité: 10
Intégrité: -2

Mer 22 Oct 2014 - 20:19

Je voyais tout noir, puis trouble, puis encore tout noir ! L'arrière de mon crâne me faisait excessivement mal.. J'avais l'impression que mon cerveau était comprimé, j'essayais tant bien que mal d'ouvrir mes mirettes ! Mais impossible, j'arrivais simplement à cligner des yeux...Je ne me rappelais même plus comment j'en étais arrivé là ?! Es que c'était le repas qui était empoisonné ? Hum non.. Impossible mon estomac est insensible à tous ces subterfuges je suis bien capable d'ingurgiter n'importe quel type de nourriture, même avariée.. Le regard fermé, petit à petit, je retrouvais l'ouïe et l'odorat, je pouvais renifler des mélanges de saveurs plus exquises les unes que les autres puis j'entendais à nouveaux quelques sons ! Une petite voix, puis une autre de plus en plus forte ! Comme si deux personnes se hurlaient dessus, quand soudain une poêle vint me heurter la mâchoire d'une force colossale.

« - PUTINNNNN ! RAMZY, JE L'AI RÂTÉ !!
  - Mais pauvre ABRUTI !! C'EST UNE GRENOUILLE ! FAIT LA FRIRE BORDEL !
  - ME PARLE PAS COMME ÇA RAMZY ! Ce n'est pas facile, elle fait que sautiller cette putain de grenouille
  - OUAH CON TU M'AS GONFLÉ ! BOUGE PAS JE VAIS ME LA FAIRE ! »

Toujours dans les vapes, j'étais KO ! Mais j'arrivais quand même à sentir des mouvements proches de moi, comme des coups fougueusement ratés provoquant des légers courants d'airs. Soudainement, ce n'était plus des simples coups, je sentis un énorme couteau de cuisine érafler ma joue droite ! Sous l'effet de surprise, j'eus une très forte poussée d'adrénaline ce qui me permit d'ouvrir d'une traite mes yeux et ainsi m'apercevoir que je me trouvais en cuisine avec des cuisiniers apparemment très agités. J'étais assis sur une chaise tout en étant attaché à celle-ci !!! Tel un prisonnier j'étais ligoté.. Je voyais les deux cuisiniers se chamaillaient quand tout à-coup une grenouille sauta sur mon visage.

« MMMMMMMMH...Miammmm ! » Disais-je tout en bavant en abondance, j'avais envie de la manger..  « JE VAIS TE CROQUER !!!! »

La grenouille en question prit peur, je pouvais apercevoir une goutte de transpiration dégouliner le long de son minuscule faciès d'amphibie. Je ne perdis pas une seconde ! J'ouvris en grand ma bouche pour en suite la gober sans aucun souci, mais c'est à cet instant précis que ça devenait compliqué ! En effet, l'animal ne voulait vraisemblablement pas se faire ingurgiter. Je sentais qu'elle se débattait à l'intérieur de ma bouche, mes joues gonflaient démesurément, c'était digne d'un célèbre cartoon ! Quand tout à-coup les deux cuisiniers arrêtèrent de s'emboucaner, leurs regards étaient à présent figés sur moi comme si j'étais devenu la proie à abattre ! Les cuistots se ruèrent sur moi pour essayer tant bien que mal de me la faire recracher la bête. Ils n'y allaient pas de main morte, l'un assenait des violents coups de poings au niveau de mon abdomen pendant que l'autre était en train de m'étrangler.

« - ALLEZ RAMZY ! FAIT LUI RECRACHER LA GRENOUILLE !
- Oh FERME LA ! J'Y SUIS PRESQUE !! ENCORE UNE BEIGNE ET C'E......! »

C'était le coup décisif, l'impact de son dernier coup de poing me fit cracher la bestiole à une vitesse folle. La grenouille recouverte de bave et de suc gastrique s'éclata contre le visage du cuisinier qui m'étranglait le faisant chuter en arrière !

« Oh les gars ? J'ai rien fait de mal ! ALORS ARRÊTEZ DE ME FRAPPER SINON JE VOUS BOTES LE CUL ! OKAYYYYYY !! » Je braillais comme un âne histoire de bien me faire comprendre, mais contre toute attente, mes paroles n'eurent pas l'effet espéré.

« Ouais ouais c'est ça, allez fait dodo l'ami. »

Lâcha Ramzy d'un air vicieux, tout en attrapant délicatement un instrument de cuisine composé d'un manche relativement long et d'un cuilleron énorme pour en suite me l'enfoncer violemment sur le crâne. À croire qu'ils s'étaient tous donné le mot, mais cette fois si je n'étais pas réellement inconscient, je délirais complet mon cerveau me jouait des tours. Les deux garçons de cuisine c'étaient transformés en petits poney rose fluo en train de célébrer la barmiztvah de la grenouille, puis ils se transformèrent en énormes matières fécales, pour couronner le tout bizarrement ils avaient des bras et des jambes ! Mais comme ci cela ne suffisait pas, ils dansaient le boogie woogie comme des dieux !

http://www.onepiece-requiem.net/t11383-jazper-d-john-le-prochain-seigneur-des-pirates-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t11435-fiche-de-jazper-d-john
avatar
Jazper D. John


Feuille de personnage
Dorikis: 1370
Popularité: 10
Intégrité: -2

Ven 12 Déc 2014 - 12:27

Pendant que j'étais vraisemblablement en train de faire un badtrip en face de moi deux gros excréments sur pattes, Eric et Ramzy débattaient si oui ou non ils devaient faire rôtir la grenouille partiellement recouverte de bave.

« - S'bon Ramzy, je lui file un coup d'eau et personne ne remarquera !
- Espèce de con ! On va s'faire tuer si l'patron l'apprend... On est au baratie Hin ! S'pas n'importe quel restaurant..!
- Ouais, mais bon t'as vu comme c'est une grosse grenouille ? Imagine ses belles cuisses dans une assiette !
- T'as raison pour cette fois.. Allez s'partit fait la frire !!!!



« STOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOPPPPPPP !!!!! »




Un hurlement strident fit écho dans toute la cuisine. Les deux cuistots se regardèrent droit dans le blanc des yeux tenant toujours la grenouille par la cuisse.

« - Euh Ramzy ? Pourquoi tu me dis Stop ?
- NE TE FOUS PAS DE MA GUEULE !
- COMMENT ÇA ?! C'EST TOI TU DIS DE CUISINER LA GRENOUILLE ET APRES TU DIS D'ARRÊTER !
- Pauvre CON ! JE T'AI PAS DIS D'ARRÊTER QUOI QUE CE SOIT !
- Ah bon ? Mais si ce n'est pas toi...?»


Les deux abrutis regardèrent simultanément à droite puis à gauche, pour en suite lever leurs têtes au plafond comme deux guignols ils ne savaient pas d'où provenait cette voix. Leurs premières réactions furent de jeter leurs dévolus sur moi ! Ramzy s'approcha de moi d'un pas rapide.

« Alors comme ça tu fais encore le malin espèce de BRIGAND à deux berry's ! »


Je voyais trouble, mais j'arrivais à décerner une grosse forme bien ronde se diriger vers moi.« Oh TROOOPPPP COOOOL !... Il est tout mignon l'éléphant rose.....J'peux toucher t'as trompe stiouplait ? » Disais-je avec des étoiles logées dans mes yeux plus scintillantes les unes que les autres. C'était une réaction en rapport avec mon état actuel, j'étais toujours sous le choc.. Complètement délirant, à croire que les coups portés sur mon crâne étaient vraiment puissants haha ! Ramzy s’approchait de moi lentement avec cet air toujours agressif, quand soudain un vacarme monstrueux retentit dans le restaurant, cela attira l’attention des deux cuisiniers.

« - Ramzy qu’es qui ce passe ?!
Oh toi ferme la un petit peut ! Ça doit être le boss ou René qui doit faire la morale à un mauvais client…
Ouais t’as pas tort après tout..
JE NAI JAMAIS TORT ! »


Les portes battantes de la cuisines venaient de s’arrachaient violemment de leurs attachent, pour en suite s’écraser contre les cuisinières. Eric lâcha subitement la grenouille qui prit rapidement la fuite pour en suite regarder son camarade droit dans les yeux.

« - Ce n’est pas normal ça Ramzy… J’ai peur prend moi dans tes bras.. 
Tu te fous de ma gueule bien sur que si ! Rappel toi la dernière fois quand le vilain sergent de la marine faisait le malin… MAIS dégage moi de la et ne me touche pas avec tes mains pleines de doigts !
Mais..Mais j’ai trop peurrrrr !!!!!!!
BAH VA TE CACHER TAFIOLLE !
Daccord…. »


Eric se cacha derrière un fourneau.. À croire qu’il avait bel et bien peur. Et s’ils avaient réellement tort ? Et si c’était vraiment des personnes mal intentionnées capable de faire du mal à la clientèle de cette brasserie. Rien qu’à l’idée d’imaginer tout ça, mon sang bouillonnait. Comme si je prenais à coeur chaque vies dans ce restaurant, comme si j’étais lié à toutes ces personnes qui m’étais totalement inconnues. Pourtant en tant que pirate, je ne comprenais pas réellement pourquoi je ressentais cette drôle de sensation. Ce n’étais pas la première fois que je constatais ce désire intense qui sommeillait en moi, cette folle envie d’aider les personnes dans le besoin..Cette flamme qui prenait feu dans mon corps me revigora en un instant, je reprenais peu à peu mes esprit. Ainsi le cul sur ma chaise, je gigotais dans tous les sens pour tomber et en suite m’enfuir. À force de bouger la chaise céda et je pus enfin me relever malgrés que mes mains étaient toujours liés à cause de cette foutue corde.

« Hey revient foiré de pirate !!!! »


Ramzy était en train de me courir après quand tout à coup, après avoir quitté la cuisine pour entrer dans la grande salle du restaurant je m'arrêta sèchement, mes yeux s'écarquillaient comme un poisson mourant sur le sable bouillant tandis que j'arrivais à mieux distinguer ce qui m'entourais.. Je commençais à transpirer légèrement.. Je n’en croyais pas mes yeux ! Les tables ainsi que les chaises étaient renversés, Il y avait du sang partout, des corps inertes.. C’était le chaos..

http://www.onepiece-requiem.net/t11383-jazper-d-john-le-prochain-seigneur-des-pirates-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t11435-fiche-de-jazper-d-john
avatar
Jazper D. John


Feuille de personnage
Dorikis: 1370
Popularité: 10
Intégrité: -2

Sam 20 Déc 2014 - 15:19

Plusieurs gouttes de sueurs longeaient mon front, mon corps ne bougeait plus, je n'arrivais plus à respirer ! J'étais comme figé au sol, mon regard vacillait dans tous les sens. J'étais tétanisé.. Cette sensation étrange qui envahissait mon corps ainsi que mon esprit était similaire à celle qui s'était emparée de moi plus jeune.. Plusieurs flashs firent leurs apparitions au sein de mon esprit, des souvenirs enfouis au fond de moi-même refaisaient surface. L'énorme brasier qui jaillissait devant mes yeux d'enfant, je revivais la scène ! Je transpirais abondamment comme si les flammes se trouvaient réellement en face de moi, mais ce n'était qu'un cauchemar qui s'estompa rapidement, en effet une lance vint frôler ma joue pour venir se loger dans le mur derrière moi me faisant tomber légèrement à la renverse et sur les fesses.

-Jazper D. John :« BOUUUUH ! C'était moins une ! »


Disais-je en m'essuyant maladroitement l'entaille sur ma joue droite qui semblait être superficielle. Quant à Ramzy, ses jambes tremblotaient tellement qu'il perdit l'équilibre, malgré ses bégaiements, j'arrivais à décerner ce qu'il voulait me dire. -Ramzy :« C..C...CES TE..TES camarades qui ont fait ça ?!! » Il me fusillait du regard, il semblait si sur de lui que je me devais de lui répondre rapidement ! -Jazper D. John :« Non.. Je suis un pirate, mais je suis incapable de faire ça ! Je ne les connais pas ! » Disais-je en me relevant difficilement à cause de mes mains toujours ligotées derrière mon dos.

Ramzy ne semblait pas me croire et c'était tout à son honneur.. Après tout ? Qui écouterai un pirate ? Haha..Je me tenais debout face à ce massacre quand tout à coup la personne qui avait catapulté cette longue lance m'adressa la parole comme si de rien était.

-Lucifer : « Hey toi ! Le mec au bonnet rouge et noir ! Rapporte-moi ma lance et plus vite que ça.. Sinon je te découpe tes petits orteils à la cuillère »

Je ne loupa pas l’occasion de couper la corde qui me retenais mes poignets et moi, grâce à la lance qui se trouvait juste à côté de ma tête.
http://www.onepiece-requiem.net/t11383-jazper-d-john-le-prochain-seigneur-des-pirates-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t11435-fiche-de-jazper-d-john
avatar
Jazper D. John


Feuille de personnage
Dorikis: 1370
Popularité: 10
Intégrité: -2

Jeu 13 Aoû 2015 - 0:35

Le restaurant était ravagé, les tables et les chaises retournées, des pauvres civils blessés. Le pirate à la longue lance montrait sa puissance en se déchaînant sur n’importe qui, voir n’importe quoi se tenant droit devant lui. Notre héros semblait être sa prochaine cible, à l’aide de diverses injures, il le menaça à plusieurs reprises. l’atmosphère était lourde, les clients du restaurant encore vivants s’étaient regroupés dans un coin de la grande salle, ils essayaient tant bien que mal de se cacher derrière des débris en tous genre.

Lucifer : « T’ES MORT ENFLURE ! » Cria le pirate sanguinaire pendant qu’il pourchassait notre héros comme un enfant qui venait de se faire voler son précieux jouer.

En effet John tenait fermement dans ses mains la lance de son assaillant. À l’aide de plusieurs grimaces en tout genre, notre brigand se foutait ouvertement de son adversaire qui semblait être à sa merci sans son arme de prédilection.

Jazper : « Bwahaha pauvre looser ! Tu fais moins le malin sans ton bout de bois ! » Dit-il en tirant la langue, narguant Lucifer.


Les témoins de ce jeu du chat et la sourie n’en croyaient pas leurs yeux.

Civils blessés : « No..Nous cachons pendant qu’eux jouent à qui attrapera l’autre… »
Eric et Ramzy s’étaient dirigeaient vers les civils blessés pour leur fournir les premiers soins, en ce qui concerne John, il essayait tant bien que mal de manipuler la lance de son adversaire pour le combattre.

Jazper : « Ramzy ! Eric ! Je compte sur vous pour vous occuper des blessés ! » Cria John suivit d’un magnifique sourire surplombant son visage. « Quant à moi, je m’occupe de ce rigolo ! »



Lucifer était toujours désarmé, il ne montrait aucun danger sans son arme favorite. Jazper montra sa dextérité grâce à des acrobaties avec la lance de son antagoniste, il la faisait tournoyer autour de son corps jusqu’au moment ou il se décida à envoyer larme aux pieds de son opposant qui avait l’air désemparé.

Jazper : « Bwahahaha tu me fais de la peine, attrapes ce foutu bout de bois et commençons le combat ! » lâcha notre protagoniste d’un air arrogant.

Lucifer : « Tssss… Tu vas le regretter ! JE VAIS TE DÉPECER VIVANT ! » Beugla l’homme qui s’empressa de ramasser sa lance pour charger notre héros.



Le regard de notre rêveur fétiche changea radicalement. Il fronça des sourcilles, la mâchoire serrée, les poings fermé ainsi il était lui aussi prêt à combattre.


Son assaillant lança un vif coup droit avec sa lance. Jazper esquiva d’un geste brusque en basculant tout son corps vers la gauche, mais la pointe de la lance érafla la cuisse droite de John entaillant légèrement celle-ci. Un morceau de tissu tomba laissant apparaitre la plaie.

Lucifer : « Et sinon ? À part de te la raconter, tu sais te battre ? Beau parleur ! Mouhahahaha »

Du sang longeait la jambe de notre héros, mais ce n’était qu’une pauvre petite entaille. Jazper ne semblait pas être atteint par l’insolence de son interlocuteur. Il préféra répondre de ses poings, John ne perdit pas une seule seconde pour bondir sur sa proie telle une hyène.

Les deux combattants s’échangèrent d’innombrables coups en tous genre, pieds, poings, genoux, coude, coup de lance etc, mais aucun des deux ne tomba. Le décor en pâtissait, le restaurant ne ressemblait plus à grand chose ! C’est dans l’ insonorité que les deux guerriers se trouvaient face à face à quelques mètres l’un de l’autre, ils expiraient tous l’air de leurs poumons, puis ils s’échangèrent un regard qui voulait en dire long. Le coup de grâce alla être donné, sous les regards ébahis de tous les spectateur mélangeant civils, cuisiniers etc..

Les deux hommes s’élancèrent comme deux bêtes sauvages enragés, on pouvait clairement voir dans leurs yeux que l’un semblait vouloir se battre pour le bien des personnes en détresses et l’autre pour le simple désire de tuer.

Le suspense était à son comble.

Mais la lance de Lucifer brisa rapidement ce silence olympien, en effet, elle pénétra l’abdomen de notre héros comme si son anatomie était faite de beurre. Mais au même moment, le poing de Jazper s’abattit violemment sur le nez du pirate sanguinaire. Le coup était tellement puissant que le pirate fut projeté quelques mètres plus loin laissant sa lance planter dans le corps ensanglanté de notre pirate.

Spoiler:
 

Une mare de sang s’échappait du corps de John, il était vraiment mal en point, mais il tenait encore fièrement debout. Les cuisiniers ainsi que les civils n’en croyaient pas leurs yeux.

Jazper : « Ramzy, Eric.. Je crois que je vais avoir besoin de votre aide.. » Annonça John avant de tomber piteusement sur le sol, gisent dans son propre sang.
http://www.onepiece-requiem.net/t11383-jazper-d-john-le-prochain-seigneur-des-pirates-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t11435-fiche-de-jazper-d-john
avatar
Jazper D. John


Feuille de personnage
Dorikis: 1370
Popularité: 10
Intégrité: -2

Jeu 13 Aoû 2015 - 13:24

Quelques jours s’étaient écoulés depuis le combat acharné entre notre héros et le pirate Lucifer. La blessure à l’abdomen de John n’avait pas encore entièrement cicatrisé, mais par chance un client du restaurant était médecin, il faisait tout son possible pour soigner Jazper. Le médecin se sentait reconnaissant en vers son sauveur. Jazper D. John dormis une semaine entière, après cette semaine entre la vie et la mort, il se mit à ronfler paisiblement comme si de rien n'était..

Tout ce passait pour le mieux quand tout d'un coup une énorme et étrange explosion retentit dans le ciel.

Tout le monde à l’unisson : « Quel est ce bruit ?! »
Barman : « O..oups.. »
Eric & Ramzy : « ABRUTI !!! »
Barman : « Bah quoi ? C’est ce qu’on fait habituellement non ? »
Eric & Ramzy : « T’ES STUPIDE ?! Ce pauvre gars à risqué sa vie pour nous ! Il est de notre côté ! »
Barman : « M…M..ais je n’applique que le protocole de survie.. »
Jazz Saxyman Kintoki : « Tsss…Maudite Morphée, elle m’a lâchement emporté au moment où ils avaient besoin de moi.. Heureusement que ce pirate était la.. »

Ce bruit sourd fut causé par une fusée éclairante faisant apparaitre un décapsuleur lumineux dans le ciel, en effet, c’était le rituel à suivre à chaque fois qu'un honnête membre de la restauration se trouvait en danger.

Jazz "Saxyman" Kintoki : « Bon, quand es que le pirate sera sur pied ? La guilde des cafetiers approche à grande vitesse.. Il doit partir au plus tard…..Hum….Dans la Journée ! » Le chef du restaurant s’adressa au médecin qui changeait les bandages pleins de sang de notre héros.

Médecin : « Je vais faire tout mon possible.. Mais cette guilde ? Je n’en ai jamais entendu parler ? À quoi sert-elle ?! » Bégaya le médecin..

Jazz Saxyman Kintoki : « La guilde ? C’est une milice privée extrêmement efficace que peuvent appeler à la rescousse tous les barmans confrontés à une bande de casseurs un peu trop dévastateurs. En gros, elle consiste à punir les gens comme lui.. Ils finissent six pieds sous mer ! »

Le médecin soupira lourdement… Il ne comprenait pas le sort réservé à ce pirate qui venait de frôler la mort après avoir courageusement aidé des innocents. Le chef cuisinier aperçu le regard compatissant du docteur.. Kintoki avait pour habitude de laisser la vie sauve à ses pirates qui avaient la fâcheuse manie d’attaquer son restaurant, mais pour le cas présent, le sort de notre héros ne dépendait plus de lui..

Quelques heures plus tard, la guilde des cafetiers pointa le bout de leur nez.

Roger : « Hoï ! »
Dédé : « Où ! »
Nénesse : « Sont ! »
Robert : « Les ! »
Gérard : « FORBANS ! »
Bébert : « Qui ! »
Nanard : « On ! »
Riton : « Foutu ! »

Roger, Dédé, Nénesse, Robert, Gérard, Bébert, Nanard, Riton en chœur : « LE BORDEL ! » Hurla tous les membres de la corporation des barmans enragés.

Spoiler:
 

Tous les témoins du combat pointèrent du doigt Lucifer qui était entièrement ligoté comme un saucisson de Sirup.

Roger, Dédé, Nénesse, Robert, Gérard, Bébert, Nanard, Riton d’un commun accord : « Ok, on l’embarque, l’autre ? Il est où ! ?»

Les colosses qui accompagnés les divers patrons de l’association se chargèrent d’embarquer Lucifer. Contre toute attente, Kintoki s’interposa.

Jazz Saxyman Kintoki : « Bien le bonjour mes amis ! J’espère que les affaires tournent pour vous ?! » Dit-il en serrant chaque poignée de main de chaque patrons. « Pour l’autre ne vous en fait pas, je m’en occupe. Après tout, il nous a sauvés ! »

Les yeux globuleux des patrons de la guilde s’écarquillèrent jusqu’à sortir de leurs orbites.

Nanard : « Comment ça sauvé ? »
Riton : « Faites gaffe Kintoki, un pirate reste un pirate.. »
Bébert : « Mes confrères, Kintoki à pété un boulon, faut le jeter à la flotte ce maudit pirate ! »

Soudainement Dédé s’approcha du dirigeant du baratie.

Dédé : « À croire que tu ne changeras jamais l’ami. » Murmura-t-il à son confrère avant de s’adresser aux autres membres de la milice. « On se tire avec la grande saucisse ligotée, Kintoki s’occupera de l’autre type ! »

Roger, Nénesse, Robert, Gérard, Bébert, Nanard, Riton ne comprenaient pas la décision de Dédé, mais ils ne cherchaient pas à comprendre. Ils tournèrent les talons et prirent la mer à bord de leur magnifique navire en forme de chope de bière. Les cuisiniers reprirent leurs postes, quant à Kintoki, il se dirigea vers le chevet de John pour lui adresser quelques mots.

Jazz Saxyman Kintoki : « J’espère que tu as de l’argent sinon tu vas devoir me rembourser d’une autre manière..Aimes-tu faire la plonge ? Parce que tu vas avoir pleins d’assiettes à nettoyer… » Dit-il en souriant avant de partir dans ses quartiers.
http://www.onepiece-requiem.net/t11383-jazper-d-john-le-prochain-seigneur-des-pirates-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t11435-fiche-de-jazper-d-john
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1