AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


La voie du bien

Ange Del Flo
Ange Del Flo
Capitaine Usurpateur

♦ Localisation : Alabasta - Dans une pyramide
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: 4600
Popularité: 282
Intégrité: -206

Mer 2 Juil 2014 - 12:24

Alabasta, Rainbase,...


Le Tam Tam Casino était un des plus récents établissements de la ville. Mais grâce aux moyens déployés pour sa restauration et à l'exubérance de son décor, il avait réussi à se faire assez rapidement une réputation. La grande pyramide colorée abritait nombre de tapisseries, de statues exotiques, de masques tribaux, de plantes, de fontaines d'agrément, mais surtout un vaste choix de jeux de hasard en tous genres au milieu desquels évoluaient un flot continu de clients, le tout dans une ambiance de percussions ethniques.

L'un de ces clients, celui qui va nous intéresser pour le moment, se nomme Semap. C'est un adolescent d'une quinzaine d'années, mais avec son teint halé, ses cheveux longs élégamment coiffés et ses épaules musclées, il en paraît aisément dix-huit. C'était utile pour trois choses, qui étaient précisément ses trois passions dans la vie: séduire les filles, cogner les gens qu'il n'aimait pas, et aller dans les lieux interdits aux mineurs. Lieux dont les casinos faisaient partie.

Après avoir fait un rapide tour du propriétaire et s'être pris une consommation au bar, Semap jeta son dévolu sur les tables de jeux de cartes. Son audace poussa l'adolescent à rejoindre une partie de poker que se livrait un touriste venu d'Alubarna pour dilapider sa fortune, une femme d'une soixantaine d'années croulant sous les bijoux, les peluches et le maquillage, et un petit Touareg endimanché dans un costume de luxe.

Il n'en était pas à son coup d'essai dans les casinos, et il se débrouillait relativement bien aux cartes. Ayant remporté les premiers tours, Semap gagna en assurance et se fit plus audacieux en misant de plus en plus. Mais au fur et à mesure la chance tourna si bien qu'il ne lui resta bientôt plus d'argent tandis que tous les gains allaient au Touareg.
N'ayant plus rien à miser, l'adolescent sentait venir le moment où il devrait annoncer qu'il se couchait, ce qui le vexait terriblement. Et soudain, pris d'un élan d'audace qui le surprit lui-même, il se leva et s'exclama:

- C'est un scandale ! Cet homme triche, c'est certain !

Un grand silence se fit autour des quatre joueurs de poker, et chacun se mit à regarder Semap avec un air soupçonneux. Dans le milieu du jeu, certains mots tels que "triche" étaient très délicats à employer.
Estimant qu'il n'avait plus d'autre choix que de continuer dans sa lancée et que de toute manière il n'avait rien à perdre, il reprit:

- Cet établissement n'est pas fiable, on nous vole ! J'exige de voir le patron !

Deux vigiles, de véritables armoires à glace aux crânes rasés et aux lisages balafrés vinrent se placer derrière lui. L'un d'eux fit craquer ses jointures avant de lâcher d'une voix rude:

- M'sieur Del Flo est dans son bureau, il va vous recevoir.

***

Ange lisait tranquillement le journal, affalé dans son fauteuil, lorsqu'on frappa à la porte. Il sursauta, s'empressa de jeter son journal dans un coin, se redressa, et s'empara d'un papier au hasard sur son bureau pour faire mine de travailler.
Bad & Stupid, les deux vigiles, entrèrent accompagnées du jeune homme que le patron du casino dévisagea avec un air de surprise non dissimulé. Celui-ci affichait l'air tranquille, mi-méprisant, de celui qui sait qu'il ne peut rien lui arriver. Et ce n'était pas ce bauf en chemise de plage qui allait l'inquiéter !

- Hein ? C'est quoi ce... ?
- C't'un client, boss. Il faisait des histoires en bas.
- Ouais, haha ! Même qu'il a dit qu'on trichait. Et qu'il voulait voir l'patron.
- Oh...

Quel casse pieds ! Encore un rappia qui n'aime pas perdre son argent ! Et ce n'est jamais bon pour l'image ce genre d'histoires.
Non, mais puisqu'il est la tu vas en profiter: tu vas t'entrainer aux bonnes manières devant cet inconnu.
C'est juste un gamin ! Et un ennuyeur de première !
Hum... si on l'a laissé rentrer, c'est surement un adulte... peu importe ! Alors souviens-toi: de la maîtrise de soi, de l'assurance, et de la politesse. Et ne bégaie pas !
Hum...


- Eh bien bonjour, cher client.
Glisse un petit sourire, ça fait toujours de l'effet.

Ange s'exécuta. Cela eut au moins pour effet de faire grimacer Semap, à la vue de cette magnifique rangée de crocs en or. Comme beaucoup de gens à Rainbase, il avait entendu un tas de rumeurs à propos du pirate qui dirigeait le Tam Tam Casino. On racontait que c'était un sauvage réducteur de têtes, et qu'il avait à son compte tout un tas d'atrocités, dont une participation à la bataille de l'île de Drum. Mais comme d'un autre côté il faisait marcher l'économie de la ville, qu'il n'y avait pour le moment causé aucun désordre, et que la rumeur selon laquelle il possédait une lettre de marque de corsaire courait toujours, on le laissait tranquille. Et puis c'était excitant d'aller dans l'établissement d'un véritable indigène, non ?

On hésitait sur le caractère à lui donner. Il y avait d'un côté cette apparence loufoque -il portait ce jour-la une chemise de plage à motifs représentant de larges fleurs rouges, et des branches de palmiers vertes ; sans parler de sa... coiffure, en admettant que ce soit vraiment ses cheveux-,... mais de l'autre côté il y avait ses horribles dents pointues qui lui donnaient des airs de requin affamé, sa façon de vous dévisager à travers ses lunettes de soleil, et bien sûr sa réputation de pirate-sauvage. Un ensemble qui le rendait difficile à cerner, surtout pour le pauvre citoyen à sept-huit dorikis en moyenne et une imagination assez limitée.

Semap était qu'il ne risquait rien: après tout  on était dans une ville civilisée, située dans un pays évolué, et... si un taré essayait de lui faire du mal, on l'enverrait aussitôt en prison, non ?

- Je suis venu pour me plaindre. C'est scandaleux ! On triche dans votre établissement ! Vous profitez de la crédulité des gens. J'exige mon argent !

C'est à ce moment-la que l'adolescent remarqua la tête réduite accrochée au mur, juste derrière son interlocuteur. Il se figea, coupé dans son élan de récriminations, pour contempler cet immonde résidu humain: ce n'était plus qu'une horrible boule marron ridée, à la bouche et aux yeux cousus dans un rictus grotesque. En faisant attention à la décoration, on pouvait remarquer qu'il y en avait plusieurs autres de la même sorte accrochées çà et là dans le bureau.
... C'était légal ça ?

- Hum... Bad, Stupid... ce... jeune monsieur jouait à quel jeu ?
- Le poker, boss.
- Et j'crois bien qu'il mitonne, boss.

Semap gratifia les deux gardes d'un regard noir.

S'il avait joué aux machines à sous, il aurait eu raison de râler puisque certaines sont réellement truquées. Mais pour les cartes...
C'est un boulet, tout simplement ! Mon coco, si tu ne voulais pas perdre d'argent il ne fallait pas jouer avec !
Ce n'est pas ce qu'il est venu entendre.
Oui, mais je peux lui répondre quoi d'autre ? Je ne vais quand même pas m'excuser alors qu'il est juste mauvais perdant.
Si, au contraire. Et tu vas même le rembourser. Et poliment !
Hein ?! A ce compte la je cours à la ruine !
Le but c'est qu'il ne fasse pas d'histoires, c'est mauvais pour l'image. Il faut que les gens de Rainbase finissent par croire que tu es un type bien !
Mais...
Ne t'en fais pas. Une fois que ce gars sera dehors, tu enverras quelques Truands le dépouiller et tu rentreras dans tes frais.C'est aussi simple que ça !


- Cher client, -euh- veuillez croire que... -hum- je suis vraiment navré de ce qui vous arrive.

Ange composa ce qu'il croyait être un "air compassé", mais qui ressemblait plus au "je t'ai déjà dit que j'avais des squales parmi mes ancêtres ?". Il sortit une liasse de billets d'un tiroir à côté de lui et la posa sur son bureau.

- Je... grmblmb... acceptez ceci comme dédommagement. Et je vous demanderai, s'il vous plaît, de ne plus revenir dans mon établissement.

Eh bien voilà ! Ce n'était pas si difficile !

***


Dernière édition par Ange Del Flo le Mer 30 Juil 2014 - 17:56, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t2799-ange-del-flohttp://www.onepiece-requiem.net/t2862-fiche-d-ange-del-flo
Ange Del Flo
Ange Del Flo
Capitaine Usurpateur

♦ Localisation : Alabasta - Dans une pyramide
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: 4600
Popularité: 282
Intégrité: -206

Sam 12 Juil 2014 - 0:37

Semap n'en revenait pas de la facilité avec laquelle il était parenu à ses fins ! En fait, il était carrément doué en négociation finalement !! Il allait s'avancer pour récupérer l'argent, un sourire satisfait aux lèvres, quand un petit homme fit irruption dans la pièce. Il s'agissait de Sakhap Hatath, de directeur adjoint.

- Arrêtez ! Je vous demande de m'excuser !

Pourquoi vient-il tout gâcher lui ? Je m'en sortais bien non ?

- Excusez-le, monsieur Del Flo ! Ce... Ce jeune homme est mon fils !
- Papaaaa ! Mais pourquoi tu t'en mêles ?!

Sakhap empoigna son fils par le bras et lui adressa tout un tas de reproches, sur le thème de "tu n'as pas honte ?!" "on en reparlera à la maison", et "tu vas voir, quand ta mère apprendra ça". Semap Hatath faisait pratiquement le double de sa taille de son père, en hauteur et en largeur, mais avec l'arrivée de celui-ci il sembla perdre toute son assurance. Lui qui, il y a quelques instants, parlait d'égal à égal avec le pirate, avait maintenant comme une étiquette "gamin" épinglée sur le front. Ce fut sur un ton geignard qu'il répliqua:

- Mais aussi, j'ai rien le droit de faire ! C'est toujours pareil avec toi ! Tu ne sais pas ce que c'est ! Et puis j'm'ennuie, moi.

Ange regarda le père et le fils se disputer avec l'air un peu embarrassé de celui qui assiste à une dispute de famille. Bad & Stupid, eux, restaient imperturbables.

Haha ! Ce n'est vraiment pas marrant d'avoir des enfants.
Mouais... du coup, n'oublie pas de récupérer ton argent tout de suite !
Et dire que c'est pour s'occuper d'enfants comme lui que la dame aux cheveux roses de la révolution voulait que je fonde un "orphelat". Je ne sais pas si j'en ai très envie finalement.
C'est orphelinat, plutôt. Et non, ça c'est pour les enfants plus jeunes.  Et il faut qu'ils n'aient plus de parents. Lui il est presque majeur. Et c'est un sale gosse de riche mal élevé qui vit mal son passage vers l'âge adulte, c'est tout.
Eh bien avant de s'occuper des autres enfants, il faudrait aussi faire des orphenimachins pour ceux qui ont des parents, de l'argent, mais qui font quand même n'importe quoi ! Comme le fils de Sakhap.
C'est idiot. Et ça ne s'appellerait plus des orphelinats.
Bon. Mais on aurait pu leur apprendre à être des pirates... ou un tas d'autres trucs bien !
Oh, mais attend voir...
Hm ?
C'est à creuser ça, comme idée !


L'homme aux dents d'or se leva précipitamment, et empoigna l'adolescent par les deux épaules. Celui-ci eut un frisson de dégout au contact de ces longs doits blancs aux ongles bien trop longs et couverts de bagues.

- Dis moi, mon grand. Tu t'appelles Smap, c'est ça ?
- Non, Semap.
- Oui, oui, Samap. Eh bien tu vois, je pense que c'est toi qui as raison ! Ce n'est pas marrant d'être jeune hein, personne ne vous comprend ?
- Oh, z'allez pas me faire le coup du "je suis un vieux, mais un vieux cool qui croit comprendre les jeunes, alors tu vas faire ce que je te dis" ! En plus vous vous y prenez super mal.

Retiens-toi, ne le gifle pas...

- Écoute, voilà ce que je te propose: pour t'excuser d'avoir mis le bazar dans mon établissement, et -euh- pour éviter la punition de te père, tu vas me rendre un service.

Tout cela ne disait rien de bon au père de Semap...

- Mais attendez, qu'est-ce que... ?
- Je compte bien sûr sur votre coopération, cher employé.

Haha, le voilà maté le Sakhap !
Moui... son fils est plus casse-pieds que lui en fait.


- Et si je ne veux pas ?
- Alors... euh... j'enverrai Bad et Stupid te déposer au poste de police, pour avoir pénétré dans un établissement de jeux alors que tu es mineur. C'est à toi de voir.
- J'vous déteste !*
- Alors voilà: je te donne rendez-vous demain devant le Lady Million, mon bateau. Tu vas ramener avec toi tous tes amis qui voudront bien. D'ailleurs... -à l'adresse de Sakhap- j'aimerais que tous les enfants de nos employés soient présents.
- Mais... ?
- Hein ? Et vous comptez nous faire faire quoi exactement ?
- Tu vas voir, ce sera très intéressant !


* En vérité la réponse de Semap a été beaucoup plus colorée, mais on pratique la censure ici.

***
http://www.onepiece-requiem.net/t2799-ange-del-flohttp://www.onepiece-requiem.net/t2862-fiche-d-ange-del-flo
Ange Del Flo
Ange Del Flo
Capitaine Usurpateur

♦ Localisation : Alabasta - Dans une pyramide
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: 4600
Popularité: 282
Intégrité: -206

Lun 28 Juil 2014 - 12:42

Après de départ du père et du fils, Ange n'avait pas chômé. Pour une fois, oui, pourrait-on ajouter en étant mauvaise langue.
Comme il n'avait pas la moindre idée de comment on s'occupait d'un groupe d'adolescent, et qu'il redoutait un lamentable fiasco pour son entreprise, il avait passé quelques coups d'escargophones et réuni plusieurs personnes qu'il estimait compétentes, choisies parmi l'équipage des Truands et les employés du Tam Tam Casino, afin de réunir leurs conseils. Il y avait  parmi eux Numérobis le trésorier des Truands, mais aussi le trésorier du Tam Tam Casino, et Sakhap Hatath, son directeur adjoint ; pour étoffer un peu le groupe il avait aussi fait venir un des stagiaires du casino qui avait la réputation de réfléchir un peu plus que la moyenne, répondant au nom étrange de Le-Dieu-Faucon-Me-Protège, et Chilpéric, un simple Truand qui avait voulu en savoir plus et qui semblait déborder d'idées. Bad et Stupid étaient là aussi, mais n'ayant aucun intérêt pour la réunion qui se déroulait ils restaient dans un coin à jouer avec leurs couteaux.

Une idée avait fini par germer dans son crâne à la coiffure improbable: s'il n'arrivait pas à trouver de bonnes idées, il n'avait qu'à payer les autres pour en avoir à sa place ! Sur les directives de ceux qu'il appelait ses conseillers, l'homme aux dents d'or avait organisé "grosso modo" le déroulement de la journée du lendemain: il sagissait tout simplement d'emmener un groupe de jeunes en mer, de leur apprendre les bases de la navigation, et de les inciter à donner le meilleur d'eux-mêmes. Le sauvage clamait haut et fort qu'il s'agissait là d'une idée désintéressée, destinée à investir utilement son argent pour le bien de ses concitoyens (autant de beaux mots dont il était très fier d'avoir l'utilité), mais il fallait être au moins aussi naïf que Sakhap Hatath pour être dupe.

Toujours sur la proposition de ses conseillers, il avait sondé son équipage pour y recruter les quelques intéressés, puis il avait complété son équipe en engageant une bande de marins désoeuvrés récupérés au port. L'ensemble ne payait pas de mine: le groupe d'hommes réunis par Ange ressemblait plus à une bande de ravisseurs de petits enfants qu'aux membres d'un projet éducatif ! Mais au moins ils étaient des marins, tous à peu près motivés par le projet -ou par le salaire promis en échange- et ils étaient prêts à tenter l'expérience.

Et enfin, pour mettre en confiance à la fois les jeunes, leurs familles, et tous ceux qui pourraient critiquer le fait de confier des mineurs à un pirate aux dents pointues, il avait engagé à grands frais une célébrité de Rainbase: Johnny Ahmès, connu autrefois dans toute la ville pour ses talents d'animateur, et en particulier pour ses soirées fiesta qui avaient eu un immense succès à l'époque de sa gloire, il y a vingt ans.
Âgé désormais de soixante dix ans, Johnny Ahmès avait accepté de reprendre du service, pour, hm... le bonheur des enfants, la joie de pouvoir animer de nouveau, mh.... faire profiter de son expérience, ... et surtout pour éponger ses dettes de jeu.

***

Pour être honnête, Semap Hatath avait hésité à obéir à son père et à Del Flo. Dans sa décision finale, la menace de privation d'argent de poche avait joué. Et puis aussi... monter sur un bateau pirate ce n'était pas donné à tout le monde ! Quelque part, cette mésaventure qui était en train de lui arrivait rompait son train-train quotidien qu'il occupait justement principalement en cherchant comment le rompre.

L'adolescent appartenant à la catégorie "leader naturel à peu près charismatique", il avait amené avec lui quelques-uns de ses amis. Sa "bande", pourrait-on les qualifier. La plupart des enfants des employés étaient venus aussi, mais sans avoir leur mot à dire, leurs parents s'étant laissé convaincre après une réunion du personnel qui s'était conclue par la promesse de leur patron de leur acheter une nouvelle machine à café. Et puis il avait été annonçé que Johnny Ahmès, le héros de leur jeunesse, participerait à l'aventure ! D'ailleurs, s'il se passait le moindre incident, -si, par exemple, leur patron avait prévu d'utiliser leurs enfants pour renouveler sa collection de têtes réduites- ils tenaient son casino en otage !
Cela faisait au total une vingtaine de jeunes qui participaient à l'expétition. Certains, pour avoir été à l'école ensemble ou pour avoir appartenu à différentes bandes, se connaissaient -et ne s'appréciaient pas forcément. La plupart étaient la contre leur gré mais tous partageaient cependant un même sentiment mélangé de curiosité, de crainte et d'excitation.

***

Le navire qui leva l'ancre dans le fleuve d'Alabasta emportait donc à son bord une bande d'adolescents méfiants et bien décidés à remettre en question tout ce qu'on pourrait leur demander, encadrés par des adultes aux allures de loubards à qui n'importe quelle personne sensée aurait refusé de confier ses enfants !

Bien que présent, Ange se sentait un peu dépassé par la situation: avec sa peur de mal faire il marchait sur des oeufs. Il avait revêtu pour l'occasion une chemise rutilante et son beau manteau de capitaine, mais son utilité n'allait pas plus loin. Ce qui brisa finalement les barrières, ce fut à la fois la motivation de certains des accompagnateurs qui aimaient vraiment les jeunes, mais aussi le charme d'un voyage en mer. En particulier un des Truands, un certain Chilpéric, se sentait dans son élément. Il allait d'un jeune à l'autre, et les motivait avec sa voix entrainante et une joie communicative: "plutôt que de vous trainer contre le bastinage, venez donc avec moi, je vais vous montrer comment fonctionne le gouvernail !" "Et toi, Marcus, va donc emmener quelques-uns de ces gars dans les haubans !". A le voir ainsi, Ange se serait presque senti jaloux.
Et bien sûr il y avait Johnny Ahmès qui au moins méritait son salaire, puisque à l'aide de son mégaphone, de sa tenue à paillettes, et de son talent d'animateur, il réussit à donner au Lady Million une véritable air de bateau de fête ambulant !

Semap et ses compères mirent du temps avant de se laisser vraiment aller, mais ils le firent et ne le regrettèrent pas ! Ils finirent par constater que manoeuvrer le Lady Million aux côtés de ces... pirates ? Hm... marins, était nettement plus amusant, et même motivant, que leurs occupations habituelles !

A leur retour au port, à la tombée de la nuit, chacun n'avait plus qu'une idée en tête: remettre ça ! Et en attendant, chacun ne se priverait pas pour raconter autour d'eux ce qu'ils avaient fait.
Ange lui voyait ça d'un côté plus terre à terre: son premier essai avait marché, et c'était très bien. Mais maintenant il faudrait recommencer, mais en plus grand: il allait devoir sans tarder réunir de nouveau ceux qu'il appellerait bientôt ses conseillers. Avec eux il déciderait comment organiser sa nouvelle "entreprise":  avec une plus grosse logistique, plus de moyens, de la publicité à gogo, des uniformes, et il ne savait quoi encore !
Il allait leur montrer aux Alabastiens, qu'il n'était pas juste un sauvage et un criminel de service !

La voie du bien 360564LadyMillion
          Le "Lady Million"
http://www.onepiece-requiem.net/t2799-ange-del-flohttp://www.onepiece-requiem.net/t2862-fiche-d-ange-del-flo
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1