AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Le poing de fer contre le visage de chair.

Henry Morgan
Henry Morgan


Feuille de personnage
Dorikis: 3055
Popularité: -180
Intégrité: -155

Ven 11 Juil 2014 - 9:45



Logue Town, fin de matinée

BWAHAHA ! R’gardez moi tout ces imbéciles venus voir l’échafaud de Roger ! C’était un bon gars, l’Gold, franchement respect. Mais c’truc, ca restait des planches en bois clouées ensemble, y avait pas d’quoi s’extasier. J’avoue qu’si j’avais pu, j’lui aurai bien serré la paluche, seigneur des pirates, c’pas rien. Il a marqué l’histoire et j’en f’rai d’même. Et j’espèrais que dans cent ans, il y aura des pèlerins comme eux viendront admirer l’chiotte où j’étais en train d’me soulager les tripes. Mais moi, qu’est ce que j’étais venu foutre ici ?

Et bien, du repérage, tout simplement. Ici, perdu sur cette île sans intérêt, s’trouvait l’centre d’archive d’Lou Trovahechnik où étaient enfermés probablement pas mal d’secrets d’la Marine d’puis des siècles. On pouvait y trouver des trésors, j’en étais convaincu. Là, actuellement, j’pourrais rien faire, il y avait bien trop d’Marines sur l’île prêts à défourailler en cas d’grabuge, bien qu’ils soient surtout concentrés sur l’échafaud. C’était purement symbolique, mais pas mal de gens essayaient de l’détruire ou d’monter d’ssus pour s’prendre en selfy avec un visiodial… C’était la mode en c’moment les selfies… Pauvre génération…

J’m’écartai d’la place principale, il y avait décidément trop d’monde pour moi. Voir toutes ces têtes, venus des quatre coins des Blues pour rendre hommage au plus grand homme de l’histoire en s’recueillant sur l’lieu d’sa tombe, ça m’filait l’cafard. Et quand j’dis ça j’parle pas d’l’insecte, hein ? J’ai entendu dire qu’ça voulait dire être déprimé. J’vois pas bien l’rapport, mais à priori ça se dit. Les rues adjacentes étaient déjà beaucoup moins remplies. J’interpellai un mec qui passait.


-Hey ! C’est où l’centre d’archives ?

Il m’a regardé de haut en bas, puis de bas en haut avant de s’fixer sur mon bras droit. Puis, il est remonté vers ma tête avec un air de pitié.

-Vous savez lire, vous ?

J’l’ai attrapé par le col et j’lui ai mis un coup d’boule.

-Hoooo, le centre d’archives ! Mais bien sûr, c’est par là, prenez la deuxième à gauche.
-Merci, mon brave.

Après l’avoir balancé derrière moi et attendu deux secondes d’entendre le bruit sourd d’sa chute, j’ai r’pris mon chemin en suivant ses indications. J’en ai profité pour apprécier un peu la ville. Ca grouillait d’ses putains d’Marines un peu partout, mais au moins, elle était plutôt jolie. Les maisons d’un blanc immaculé étaient surplombées dtoits en tuiles dont les couleurs faisaient toutes les teintes de rouge vif à noir. Certains avaient même fait un truc « genre » mosaïque avec les tuiles d’différentes couleurs. Nan, franchement, ça avait d’la gueule.

J’suis enfin arrivé d’vant un grand bâtiment blanc avec des colonnes qui entouraient l’escalier qui menait à la porte principale. Au dessus, le symbole d’la Marine s’étalait en grand. Je m’suis approché en évitant d’trop m’faire remarquer. J’étais là uniquement pour localiser l’bâtiment –c’était fait-, m’rendre compte du nombre d’Marines sur l’île –vraiment beaucoup- et localiser une voie d’sortie pour après. Ca restait à faire… Soudain, la porte s’est ouverte à la volée et un vieux type, genre 80 piges au moins est sortie en portant quelq’un sous l’bras. Ca m’a surpris de l’voir l’balancer dans l’escalier avec force. Impressionnant l’papy !


-Et ne remettez plus les pieds ici, lieutenant Lauw ! Avec tout le respect que je dois à un membre de la Marine, ce centre recèle des trésors administratifs sans pareils ! J’en ai assez de vous voir vous glisser à l’intérieur pour les dévorer !

Il a claqué la porte derrière lui. What !? C’type mangeait du papier ? BWAHAHA ! N’importe quoi ! Je m’suis approché. Ho, mais c’était une gonzesse ! Enfin… La tête en tout cas. Pour l’reste, elle semblait aussi mécanique que mon bras droit. Elle, c’était une vraie cyborg, elle était même beaucoup plus robot qu’humaine, en fait !

-Ca va ? Vous allez bien ?

Ca s’vendait une fortune un truc pareil. Surtout aux petits génies qui s’amuseraient à la démonter et à la remonter pour comprendre son fonctionnement.


Dernière édition par Henry Morgan le Mer 20 Aoû 2014 - 18:47, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t11208-je-m-presente-je-m-appelle-morganhttp://www.onepiece-requiem.net/t11306-j-ai-plus-d-appetit-qu-un
Shama Lauw
Shama Lauw
•• Lieutenant ••


Feuille de personnage
Dorikis: 560
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 11 Juil 2014 - 12:10

La pause de midi, celle où je devais me trouver à manger. Et cette fois-ci j’avais décidé de manger. Après avoir passé la matinée dans les bureaux à manger du papier a peine comestible, je m’étais dirigé vers ce que j’estimais être une mine d’or. Le centre d’archives. J’y étais déjà aller plusieurs fois, et le vieux papier était le meilleur pour mon estomac. Discrètement, je pénétrais dans le bâtiment et saluais le gardien. L’air mauvais e celui-ci me fis sourire, il savait pourquoi j’étais là et cela ne lui plaisait pas. Je m’enfonçais rapidement dans les rangées de livre. J’avais faim et j’avais besoin d’énergie. Je fouillais les livres, cherchant un exemplaire avec pas trop d’écriture dessus, le papier était meilleurs sans encre, néanmoins, dans tous les cas il restait bon.

- Lieutenant Lauw arrêtez-vous !

Sans écouter, je m’éloignais encore me cachant entre les étagères, je pris un livre au hasard arrachant certaines pages les fourrant dans mes poches. Puis, j’en pris une, reposais le livre et commençais à manger.

- A vous voilà, je vous entends lieutenant.

Je déglutis terminant d’avaler la feuille lorsque qu’un vieille homme débarqua devant moi en colère. Il me frappa rapidement sur une articulation du genou m’obligeant à plier ma jambes et me soulevas. J’étais lourde, pourtant lui n’avait jamais eu aucun problème pour me soulever et m’éjecter du bâtiment. Je ne résistais même pas, de toute façon, j’étais en tords et résister ne ferait que aggraver la situation. Le vieil homme était gentil sous ses airs sévères. Sauf que cette fois-ci, il m’éjecta brutalement du bâtiment. Je m’écrasais dans les escaliers rebondissant dessus sans me faire mal. Je m’étais protégé la tête juste à temps pour ne pas l’écraser contre les dalles de pierre. Je grognais en l’entendant me parler, je ne pourrais plus mettre les pieds dans ce bâtiment, malheureusement. Pourtant tout était si bon à l’intérieur. Je me relevais en grognant lorsqu’un homme vint me parler, me demandant si ça allait.

- Ouai ouai ça va, ce vieux ronchon ma encore foutu dehors…

Je sortis une feuille de ma poche et recommençais à manger, il fallait que je la savoure, après tout, je ne pourrais pas toucher un papier de cette qualité avant longtemps. Lentement, je m’éloignais, pour le moment, je n’avais nulle part où aller et je prévoyais donc de déambuler dans les rues le temps de ma pause.
Henry Morgan
Henry Morgan


Feuille de personnage
Dorikis: 3055
Popularité: -180
Intégrité: -155

Ven 11 Juil 2014 - 19:54

Putain, mais c’était pas une connerie en plus. C’robot bouffait vraiment du papier ! Il v’nait d’sortir une feuille d’sa poche et la grignotait comme si c’était des chips ! HAHAHA ! Ca servait à rien mais au moins, c’était rigolo ! L’problème, c’était que l’vieux l’avait appelé « Lieutenant Lauw ». C’était un cyborg engagé dans la Marine. Primo : il risquait d’être coriace. Secundo : son absence ne passerait pas inaperçu… Deux problèmes que j’allais devoir contourner si j’voulais l’embarquer à la prochaine vente. J’avais déjà ma petite idée… J’ai tourné les talons et j’ai frappé à la porte des archives. L’petit vieux est v’nu m’ouvrir et m’a regardé un moment avant de m’demander c’que j’voulais.

-J’veux consulter une archive, siouplait.
-Il va falloir être plus précis, mon brave. Quelle section, quelle date et surtout quel motif ?
-Hummm… Législation du poids maximum autorisé sur charrette à deux roues si elle n’est tirée que par un seul cheval, 1604.
-Et motif ?
-Secret défense, l’information n’peut pas être divulguée à un civil. C’est l’lieutenant Lauw qui m’envoie puisque vous lui avez interdit l’accès.
-Très bien jeune homme, il faut appliquer les règles. Et la loi que vous me demandez est particulièrement croustillante ! Vous n’serez pas déçu. Enfin, toute loi est intéressante bien entendu.

Il s’est écarté pour m’laisser entrer et s’est éloigné en me demandant de toucher à rien. L’temps qu’il m’trouve cette loi à la con dans tout ce bordel, j’avais un petit moment devant moi. Je m’suis approché d’une étagère avec la volonté de prendre un livre au hasard lorsque l’type est revenu. J’pensais qu’il avait oublié quelque chose, mais à ma grande surprise, il tenait un mini livre d’une dizaine de pages entre les mains. Il l’avait déjà trouvé ! J’ai saisi l’document avec des yeux ronds. Le titre était bon, il l’avait vraiment trouvé en moins d’vingt secondes. J’ai eu un élan d’pitié pour c’mec. Il d’vait vraiment avoir une vie d’merde pour apprendre tout ça par cœur…

Maintenant, il fallait que j’me barre. J’ai tenté une feinte en regardant fixement un point derrière lui. Au bout d’quelques secondes, il a tourné la tête pour voir c’que j’regardais avec tant d’insistance. L’instant d’après, j’avais quitté l’bâtiment. Je m’suis mis à courir dans les rues comme un dératé. C’était facile finalement. J’aurais dû d’mander un truc plus intéressant. Mais j’pensais pas qu’les trucs importants soient aussi faciles d’accès. Enfin, j’avais du papier, c’était l’principal. Après quelques minutes, j’ai fini par recroiser la route du cyborg au coin d’une rue. J’ai couru pour rejoindre la prochaine intersection avant lui.

Je m’suis mis à déchirer les pages en petits bouts et je les ai dispersés tout au long de la rue, puis d’une autre et encore une autre, de façon à l’éloigner de la place bondée. Je m’suis engagé dans une ruelle qui finissait en cul d’sac. Il n’y avait rien, si ce n’est des ordures et de la crasse. J’ai jeté le reste du livre tout au fond de la ruelle et je me suis caché sous une montagne de déchets. Ca puait à mort, mais au moins, de là, je pouvais voir sans être vue. Mon poing d’métal serré je n’avais plus qu’à attendre…
http://www.onepiece-requiem.net/t11208-je-m-presente-je-m-appelle-morganhttp://www.onepiece-requiem.net/t11306-j-ai-plus-d-appetit-qu-un
Shama Lauw
Shama Lauw
•• Lieutenant ••


Feuille de personnage
Dorikis: 560
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 14 Juil 2014 - 21:07

Je marchais en ville en mangeant mon papier, l’homme ne m’avait même pas répondu, allant directement aux archives. J’ignorais ce qu’il voulait y faire mais, une chose était sûr, il avait intérêt à avoir une bonne raison de le faire. Mais bon, ce n’étais pas mon problème puisque de toute façon, je n’avais plus le droit de m’approcher du bâtiment. Trainant des pieds, je regardais le sol en terminant ma dernière feuille de papier. A ce rythme, je devrais retourner aux bureaux afin de continuais à travailler et récupérer du papier, certes de mauvaise qualité, mais du papier quand même. Je soupirais avant d’apercevoir un morceau de papier sur le sol.

Je le ramassais, il était neuf, enfin neuf, pas encore salit par le temps. San attendre, je commençais à le manger et c’est avec surprise que je constatais qu’il était de la même qualité que celui des archives. Je regardais lentement autours de moi afin de trouver la personne qui avait laissé tomber un papier aussi précieux. Personne, personne ne semblait trimballer un livre aussi important pour moi. Mais, rapidement, je repérais une autre feuille que je m’empressais de ramasser. C’était des morceaux, comme si quelqu’un les avaient déchirées et j’étais bien décidé à toute les ramasser afin de terminer mon repas. Peu à peu, je m’éloignais sans m’en rendre compte des grandes rues terminant mon chemin dans une ruelle finissant en cul de sac.

Tout au fond de celle-ci, il y avait un livre, surement celui auquel appartenaient les pages que  je tenais dans ma main. Tranquillement, je m’approchais de celui-ci et le ramassais en tenant la couverture. Et j’avais raison, il appartenait bien aux archives. Parlant apparemment de loi sur le transport de marchandise ou quelque chose comme ça. Je m’en fichais et croquais la couverture. Mâchant doucement, je l’avalais. Elle était délicieuse, un goût de menthe fraiche allant sur la vieillesse, quelque chose que je n’étais pas prête de remanger avant un bon moment. Je fermais les yeux en continuant de manger. Oui, décidément, rien ne valait les romans des archives, c’était certain.
Henry Morgan
Henry Morgan


Feuille de personnage
Dorikis: 3055
Popularité: -180
Intégrité: -155

Mer 16 Juil 2014 - 18:47


Alors que j’commençais franchement à perdre patience et que tous les poils d’mon pif avaient disparus à cause d’l’odeur infecte des trucs dégueulasse qui m’recouvraient, l’cyborg est apparu au coin d’la rue. J’ai soufflé doucement pour virer la saloperie d’peau d’banane qui tentait d’entrer dans ma bouche et j’ai attendu qu’il repère le livre. Heureusement, j’ai pas eu à attendre trop longtemps. Il s’est jeté dessus comme un morfale et a commencé à l’manger. Même la couverture ! Du gros délire ! Elle l’mâchouillait et déglutissait avec appétit. Elle avait même fermé les yeux pour mieux déguster le… goût ? C’était presque trop facile.

Un bon coup sur l’crâne suffirait à la mettre complètement K.O. Et ça tombait bien, j’avais un poing et elle avait un crâne, la seule chose d’humaine. Mais n’était-ce pas un eu lâche d’assomer une fille par derrière comme ça, pour lui ruiner sa vie et l’offrir à la servitude ?... BWAHAHA ! Rien à foutre ! Je m’suis relevé et j’ai viré les ordures qui m’restait dans les ch’veux et sur les épaules. J’supportais pas qu’ma coiffure soit pas nickel chrome !

Mais en faisant ça, y a une boite en feraille qu’est tombée sur l’sol dans un bruit métallique qui a résonné dans la ruelle. Merde, elle s’était retournée. Elle m’avait vu. Adieu l’effet d’surprise !


-Pas bouger ! Tu vas v’nir avec moi, ma belle. J’ai plein d’bouts d’papiers à t’offrir.

Tout en parlant, je m’suis approché lentement, mon poing de fer serré dans mon dos. Il fallait que j’m’approche assez pour pouvoir l’atteindre sans risquer de m’manger un vilain coup. Après tout, c’était un robot, elle pouvait avoir un lance-flamme dans les paumes, une mitraillette dans le ventre ou pire, un grappin qui lui sortirait tout droit de la…

BOUM !

Manqué, mon poing s’est explosé contre un mur en brique. Le combat était devenu inévitable. Au moins, ce serait plus rigolo ! Combat d’cyborgs !!!!!

http://www.onepiece-requiem.net/t11208-je-m-presente-je-m-appelle-morganhttp://www.onepiece-requiem.net/t11306-j-ai-plus-d-appetit-qu-un
Shama Lauw
Shama Lauw
•• Lieutenant ••


Feuille de personnage
Dorikis: 560
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mer 23 Juil 2014 - 12:52

Je mangeais la couverture du livre, un goût pareil ne pouvait pas exister, ce n’était pas possible. J’avalais un morceau avant de croquer à nouveau. J’aurais pu passer des heures entières à savourer ce repas. Mais quelque chose me dérangea, un mouvement, derrière moi, suivis d’un bruit retentissant. Je me retournais et aperçus une boite métallique roulant sur le sol sur un bon mètre avant de s’arrêter. Levant les yeux, j’aperçus un noir. Enfin, un homme de couleur noire. Robuste, plutôt grand. Et il parla, ça avait juste l’air d’un pédophile. Aller avec lui parce qu’il avait du papier, alors que j’avais une couverture parfaite à manger. Mais je n’eus même pas le temps de répondre, n’ayant pas remarqué qu’il s’approcher je parvins tout juste à me décaler pour voir un poing en métal s’enfoncer dans le mur, pile à l’endroit où se trouvait ma tête l’instant d’avant. Je frissonnais, tout cela allait devenir dangereux. Je fronçais les sourcils et lâchait.

- Quand je pense que j’aurais pu venir, ta failli me faire mal là.

Je souris et contre attaquer, ainsi, il était là pour ce battre. Et en plus, lui aussi était mécanisé. Restait à savoir s’il n’y avait que son bras qui était comme cela, ou bien si tout son corps était modifié. Comme le mien. Dégainant ma lame, je frappais directement en passant à côté de lui, m’éloignant ainsi du mur je voulais le blesser, mais aussi avoir plus d’espace pour me battre. Vue la puissance de son coup de poing, il devait être fort, mais serait-il suffisamment fort pour me battre, c’était une tout autre question. Ou bien il était suffisamment fort pour me battre rapidement, et là, j’étais dans la merde. Et puis pourquoi il m’en voulait d’abord ? J’avais rien fait ces derniers temps, a par l’équipage de pirate dans le port et avoir mangé des papiers. Aucune raison de m’attaquer.
Henry Morgan
Henry Morgan


Feuille de personnage
Dorikis: 3055
Popularité: -180
Intégrité: -155

Lun 28 Juil 2014 - 10:01

La cyborg a pas perdu de temps à réagir. Une lame a surgit d’son bras et elle a couru en passant à côté d’moi pour tenter d’m’entailler. Mais sa lame n’a fait que rayer l’aspect chromé de mon poing, il allait falloir qu’elle trouve beaucoup mieux pour m’avoir. C’pas une gonzesse qu’allait m’faire peur, mais j’devais tout d’même rester vigilant à ce qu’elle n’puisse pas s’enfuir. Si elle parvenait à rejoindre la place centrale, elle pourrait prévenir tous ses petits amis en col bleu et ça finirait assurément en bain de sang. Et l’pire, c’est qu’le mien f’rait assurément parti du lot.  

Quand même, fallait admettre qu’elle avait une bonne bouille cette petite, dommage qu’elel ait plus qu’ça ! Je m’demandais c’qui avait bien pu lui arriver pour qu’on remplace autant de son côté humain par du mécanique sans âme. Un grave accident ? Une brulure ? A moins que ce n’soit d’son plein gré pour devenir plus forte… Si c’était l’cas, elle méritait mon respect. Pas la liberté, certes, mais quand même le respect.


-Ecoute petite, j’veux pas t’faire d’mal. C’est vrai en plus. Ca t’ferait perdre d’la valeur. Laisse toi faire bien gentiment et j’te filerai tout l’papier qu’tu voudras. J’irais en piquer encore aux archives ! Ensuite on va faire une belle ballade sur un bateau. Ca te tente ?

J’osais pas trop m’approcher, avec un cyborg, on savait jamais c’qui pouvait arriver. J’ai retiré mon poing et je l’ai remplacé par mon grappin. C’était pas l’idéal, mais pour capturer quelqu’un, c’était l’mieux que j’avais. Et puis ça avait déjà fait ses preuves. J’ai levé mon poing devant mon visage et j’ai chargé droit devant moi. Ma vitesse, mon poids et la résistance du métal m'transformaient en vrai taureau inarrêtable. Enfin… J’étais pas vraiment un taureau, hein, j’en avais juste la puissance. Une puissance suffisante pour faire voler l'mur en éclat et écraser cette petite !

-TITAN BOWLING MASTER !

Juste avant d'foncer dans l’mur, je m’suis retourné et j’ai balancé mon grappin dans sa direction. J’allais l’attraper. Et si elle esquivait, elle s'prendrait probablement l'retour du projectile droit dans les chevilles. C’était le Titan Trap Master!

Spoiler:
 

http://www.onepiece-requiem.net/t11208-je-m-presente-je-m-appelle-morganhttp://www.onepiece-requiem.net/t11306-j-ai-plus-d-appetit-qu-un
Shama Lauw
Shama Lauw
•• Lieutenant ••


Feuille de personnage
Dorikis: 560
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mer 20 Aoû 2014 - 16:05

Il parlait encore. Franchement, cela m’ennuyais. J’avais beau aimer discuter avec mes amis, cela ne voulait pas dire que j’étais prête à discuter avec ceux voulant me frapper. Surtout qu’à chaque fois il parlait de valeur. Il essayait de marchander pour que je l’accompagne sur un navire. C’était hors de question. Ma pause se terminait bientôt et je me devais d’être à l’heure. Puis, sans attendre de réponse, il me fonça dessus en mettant son bras métallique devant lui. De grand discours pour rien. D’un bond, j’esquivais la charge. A cette vitesse, je ne pouvais même pas espérer contre attaquer sans briser ma lame. Je choisis plutôt de le suivre. Oui, l’attaquer alors qu’il s’arrêterait et serait occuper à contrôler ses mouvements. C’était la meilleurs option dons je disposais. Mais il se retourna projetant quelque chose derrière lui. Je sautais pour l’esquivait et lâchait.

- J’ai pas le temps de jouer avec des petites frappes.

Je frappais avec mon sabre d’un coup vertical, me focalisant sur mon adversaire et rien d’autre. Certes il pouvait parer, mais mon corps suivrait le coup et celui-ci pesait son poids. Après tout, j’étais presque entièrement faite de métal et je devais avoir à peu près le même effet que de se prendre une poutre en pleine figure.
Henry Morgan
Henry Morgan


Feuille de personnage
Dorikis: 3055
Popularité: -180
Intégrité: -155

Mar 2 Sep 2014 - 1:16

Bordel, j’avais bien visé, parole ! C’est juste que… elle était forte ! Pas spécialement douée au combat, mais son côté cyborg était bien plus développé que l’mien et elle devait peser au moins cinquante kilos de plus qu’moi avec tout c’métal. C’pour ça que j’avais tant de mal à repousser son sabre. Avec son poids et la vitesse d’sa chute, j’ai juste eu l’temps d’placer ma prothèse comme bouclier mais j’étais pas sur mes appuis. J’cédais petit à petit du terrain ! Vite, vite, une idée ! Mon genou droit venait d’céder ! Même avec mes deux mains, j’arrivais pas à la repousser ! J’ai cherché un truc, n’importe quoi autour d’moi ! J’avais beau agiter la tête frénétiquement, je voyais pas d’issue !

Un froissement sous mon pied ! Un rapide coup d’œil et j’repérai la feuille sous mon pied. Ca ! J’lâchai rapidement ma prothèse pour la ramasser et la rouler en boule au creux d’ma seule main. Sans attendre je lui jetai la boulette de papier au visage avant de m’agripper à nouveau à la seule chose qui séparait mon visage d’sa lame : mon avant-bras de fer. La petite boule a au moins eu l’avantage de détourner son attention. En forçant sur tous mes muscles, j’suis parvenu à la repousser en m’relevant. J’ai enfin pu appuyer sur l’petit bouton à l’arrière du lance-grappin avec marqué dessus « BWAHAHA Niqué !!! ». Ma botte secrète !

La corde a commencé à se renrouler. L’moteur tournait en vibrant, ça faisait des chatouilles, bwahaha ! Le grappin s’est agité dans un roulement métallique et est revenu à vive allure pour attraper l’mollet d’la robote ! En tirant un grand coup, j’ai réussi à lui faire perdre l’équilibre ! Il fallait que j’la mette hors-jeu, une bonne fois pour toute ! J’ai chargé aussi vite que j’ai pu. Pour faire valdinguer une telle masse, j’avais intérêt à la shooter pendant qu’elle avait l’pied en l’air !


-BWAHAHA ! Niqué !!!!!

Ouais, c’est d’là qu’venais l’inscription. J’ai balancé toute ma masse sur le tas de ferraille. On s’est effondré tous les deux dans un immense fracas. Genre toute l’armoire à casseroles qui t’tombe sur la gueule. Pendant qu’tu joues d’la batterie. Avec des klaxons. Et des grelots aux oreilles.
http://www.onepiece-requiem.net/t11208-je-m-presente-je-m-appelle-morganhttp://www.onepiece-requiem.net/t11306-j-ai-plus-d-appetit-qu-un
Shama Lauw
Shama Lauw
•• Lieutenant ••


Feuille de personnage
Dorikis: 560
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mer 8 Oct 2014 - 18:54

Et il soutenait mon poids. Prodigieux, je ne pensais pas qu'il était aussi fort. Celà devenait dangereux pour moi, quoi que pour le moment, il ne contre attaquer pas. Peu à peu, il cède du terrain et je le pousse encore et encore. Certes, il aurait déjà du s'avouer vaincue. Mais non, lui continuait de se battre. Il se baissa légèrement, ses appuie cédant sous mon poids. Je souris, le combat allait toucher à sa fin. J'en étais sur. Après ça, j'aurais juste a l'assomer et le conduire en prison. Et ma pause devait être terminé maintenant, il vallait mieux que je revienne avec cet homme si je ne voulais pas me prendre un savon.

Il était entrain de céder du terrain encore, lorsque je me pris quelque chose dans la figure. Une boule de papier apparement, je secoue la tête et me reconcentre. Un léger bruit me distrait et quelque chose c'est prit dans mes pieds. Je perds mon équilibre et mon attaque s'arrête. Il crie quelque chose que je compris parfaitement. Je me suis fais avoir en beauté. Tout ceci faisait parti de son plan. Je recule d'un pas et il se jeta sur moi me faisant tomber dans un grand fracas de métal.

-salopard

Je me cogne violement la tête sur le sol. Sonnée je tente de le repousser mais il m'en colla encore une qui m'assoma. J'arrêtais de bouger, j'avais lamentablement perdue.

PS: bon du coup j'avance que dal mais je vois pas comment m'en sortir ^^, dis moi si ça te va et si on continue autre part.
Henry Morgan
Henry Morgan


Feuille de personnage
Dorikis: 3055
Popularité: -180
Intégrité: -155

Mar 28 Oct 2014 - 21:29

Enfin ! Elle avait finie par s’immobiliser après un bon gros coup derrière la tête. C’était pas mon style de m’en prendre à une gonzesse sans défense mais… BWAHAHA ! Bien sûr que c’était mon genre ! Ca avait pas été sans mal mais au moins, elle allait plus m’faire chier ! Il m’restait plus qu’à l’emmener. Ouais… Plus facile à dire qu’à faire… C’est qu’elle pesait son poids la bête ! J’allais pas pouvoir la traîner à travers la ville, y avait des Marines partout ! J’ai réfléchis deux secondes. Pas plus, après j’ai des migraines de dingues.

Leçon n°1 du bon p’tit esclavagiste, empêcher la cible de hurler pour appeler au secours. J’lui ai retiré ses chaussettes, j’les ai roulé en boule et j’lui ai enfoncé dans la bouche. Voilà, ça c’était fait. Leçon n°3, l’empêcher d’bouger. J’ai défait ma ceinture et j’lui ai attaché les bras dans l’dos. Et voilà l’travail ! Plus que la leçon n°4, faire en sorte qu’personne la voit. Et c’est là que l’génie s’frotte aux ailes des oiseaux ! J’ai attrapé une oubelle en métal, je l’ai vidé sur l’tas d’ordure et je l’ai posée d’vant moi.


-Allez-toi ! Grimpe la d’dans ! HHHHggggggnnnnnn !!!!

Voilà ! Maint’nant, plus qu’à la faire rouler jusqu’au port ! BWAHAHAHA ! J’étais vraiment génial ! Ca faisait un bordel monstre, la cyborg qui faisait des roulés boulés dans la poubelle de métal. Fallait que j’me magne ! A un croisement d’rue, une patrouille m’a interpellé en m’demandant « mais bordel, qu’est c’que vous foutez, espèce d’abruti, vus allez m’faire l’plaisir d’foutre le camp avec vot’ poubelle ».

-Gnéhéhé ! Poumpouloupoupoum ! Tralala pouët pouët !
-Laissez tomber les gars, c’est un gros débile. Regardez moi un peu cette tronche de con !
-Hey ! T’sais c’que… héhéhé ! Pouët pouët tralala !

J’ai fait semblant d’rien et j’ai r’commencé à faire rouler la poubelle. Ni vu, ni connu j’t’embrouille ! J’venais d’gagner un nouveau trophée à ma collection !
http://www.onepiece-requiem.net/t11208-je-m-presente-je-m-appelle-morganhttp://www.onepiece-requiem.net/t11306-j-ai-plus-d-appetit-qu-un
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1