AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -26%
25% d’économie sur la Maxi Plancha ...
Voir le deal
53.99 €

[Fiche d'île] Boréa

Game Master
Game Master
Fondateur
Juge arbitre


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Dim 13 Juil 2014 - 11:06

Boréa
North Blue


Population & Particularités

Île aux allures de cristal, se miroitant sur les eaux gelées en hiver, certains l'appellent aussi "La belle du nord" ce qui ne prend pas réellement en compte son climat parfois rigoureux. Pays de steppes, de toundra et de taïga, Boréa comporte quatre principales villes, quelques petits villages et plusieurs clans nomades pour un total de plus de 2 000 000 d'âmes, dont 5 000 Marines. S'il n'y fait pas particulièrement beau, la population compense cela par une communauté agréable, chaleureuse et généreusement très ouverte aux étrangers. Enfin, cela est vrai tant que vous n'approcherez pas trop des quartiers nobles de Bourgeoys en tout cas, où la donne y est sensiblement différente. La population est divisée en deux classes que tout séparent et où une minorité se partage le plus gros des richesses exploitées par l'île. La plupart des habitants vive du commerce avec les îles les plus proches, ce qui fait qu'une grande partie de la population travaille dans des ateliers et il y a même certaines familles d'artisans qui partages leurs secrets sur un grand nombre de générations. Bien que les origines de Boréa soient floues, il n'y a que peu de doute sur le fait qu'elles soient anciennes.  

Contrairement à beaucoup d'autres îles, le principe de bien personnel y est tout à fait relatif et entre personnes du même village, il est bien plus coutume d'effectuer du troc, plutôt que d'utiliser une quelconque monnaie. Évidemment, avec l'arrivé d'étranger il y a eu de nombreux abus et c'est pour cette raison qu'il est maintenant interdit de commercer avec d'autres personnes que l'un des membres de la guilde des marchands qui assure la liaison et arbitre les échanges commerciaux. Les Boréalins ( Et non les Boréens, comme beaucoup d'étrangers le pensent ) portent généralement en dehors du travail la tenue traditionnelle de l'île, constituée de tissus épais rouges et agrémentés de forure blanche, chemise, veste et pantalons pour les hommes, robe descendent jusqu'au bas des fesses et cuissardes pour les femmes. Les ceintures et les chausses sont en cuir noir, ayant un enduit spécial les protègent des températures les plus fraiches, comme celles les plus chaudes.

Il faut bien comprendre que le caractère et le comportement d'un Boréalin est basé sur une communauté soudée qui sacrifie parfois l'individualité au profit de la survie et du bien-être du groupe. Tout être vivant tant qu'il contribue à l'effort collectif sera traité avec le même respect que n'importe quel autre et trouvera toujours du soutien et de l'aide et ce peu importe son âge, son sexe, ses croyances ou même ses origines, c'est cela qui explique également les tensions toujours plus intenses entre la masse du peuple et la noblesse qui au fil des générations en fait de moins en moins et profites pourtant toujours de privilèges, retranchée dans la capitale.

  • Bocande :
    Grande ville du nord comptant plus de dix mille âmes, Bocande et la principale plaque tournante de la découpe et l'acheminement du bois, mais aussi et surtout des seules terres permettant la culture et certains élevages pour le reste de l'île. Bien que cela ne soit pas suffisent pour réussir à garantir son autonomie, cela aide grandement Boréa à nourrir tous ses habitants et il est de coutumes que chaque visiteur a le droit à la traditionnelle bierraubeurre de bienvenues dés son arrivée et il serait fort peu courtois d'essayer de s'y dérober, sauf contre-indication médicale bien évidement.

  • Bourgeoys :
    Capitale de Boréa comptant moins de mille personnes si on exclut les esclaves, seule la noblesse habite en ses épais et hauts murs d'enceinte. Il n'est pas dur de se rendre compte de la différence de la mentalité et de richesse entre ce lieu et tout le reste, en réalité, on pourrait presque croire que l'on change de pays lorsqu'on franchit les portes géantes de Bourgeoys. Les murs y sont épais, les gens plus réservés, paranoïaque et surtout beaucoup plus imbus d'eux-mêmes et vous ne trouverez qu'ici des verrous sur les portes ou les coffres si on excepte les lieux créer pour les étrangers. Il faut un permis de séjours pour pouvoir rester en ce lieu et toutes personnes extérieurs à ce domaine à l'obligation de respecter un couvre-feu et dormir dans l'une des auberges à l'entrer du domaine. Les habitants de Bourgeoys s'intéressent à la mode du reste des blues et leurs vêtements sont beaucoup plus divers et surtout bien plus chers que dans le reste de l'île. C'est un lieu, où sentent bon les coups de dague dans le dos et les sourires de circonstances, gangrénée par le pouvoir, l'argent, le vice la paranoïa.

    Il y a un réseau de passeurs, si vous savez poser les bonnes questions aux bonnes personnes, vous pourrez non seulement entrer, mais aussi séjourné dans la capitale pour peu que vous ayez suffisamment d'argents à étaler.

  • Jalabert :
    Ville comptant près de quinze mille personnes, Jalabert fut à la base constituer d'archéologues et d'homme de lettres et de sciences divers. Il s'agit presque plus d'une académie de grande taille que d'une ville et tout ce qui n'est pas appris par tradition orale au sein d'une famille ou nécessite des installations particulières, le sera très certainement en ce lieu. Le rythme de cette bourgade suit les cours, exposés et débats publics sur de très nombreux sujets et de très nombreux domaines parfois particulièrement drôles ou étranges. La soif de savoir ne doit jamais être arrêtée et si vous souhaitez étudier l'aérodynamisme d'une pomme de terre ou les effets de l'huile de foie de morue sur un caniche nain, vous trouverez toujours une oreille attentive ici !

  • Lavalliere :
    Principal et unique port de Boréa, Lavallière abrite plus de 50% des Boréalins en comptant la principale garnison de la marine, est la digne représentante de la chaleur humaine de ce bon peuple Boréalin. Le premier contact que chaque visiteur aura avec Boréa sera très certainement celui de l'un des hérauts de l'aurore qui est de garde et si ce n'est pas le cas, ils vous contacteront sous les plus brefs délais. Les hérauts de l'aurore sont des membres de la milice dont le but est le même qu'un héraut classique, mais également d'accueillir et informer tous les visiteurs sur leurs droits et les lois en vigueur. Une fois informé, le visiteur sera conduit au choix vers une auberge, s'il souhaite une chambre individuelle, sinon vers une famille de bienvenue s'il n'en a pas les moyens ou préfère le charme d'une maison remplie et vivante qui en échange de quelques services vous accordera le gite et le couvert. L'hospitalité est une règle d'or de Boréa, il est très rare qu'on la refuse à une personne, sauf si son comportement est jugé inadmissible.

  • Lac Thérèse :
    Lieu de vacance privilégié surtout lors des plus froids des hivers, le lac Thérèse en hommage à la première femme à s'être noyé dedans semble avoir une eau chauffée naturellement bien qu'il n'y ait pas d'activité volcanique révélée sur l'île. Certains hommes de science s'accordent pour dire qu'il faudra certainement des décennies d'avancée scientifique avant de percer le secret de cette eau. S'il n'y a que peu de vies aquatiques dans ce bassin, il est bordé par une magnifique forêt de cerisier qui fleurisse pour la joie des petits comme des grands une fois par an. Quelques rares édifices bordent le lieu, mais aucun habitant ne s’est installé trop près, puisque la température plus agréable lors des saisons fraiches attire certains animaux sauvages.

  • Mine des Boyettes :
    Dernier espoir qui ne tiendra pas éternellement en attendant que l'île diversifie ses sources de revenue voir accepte l'importation de manières premières, les veines de la Vallis ont était découvertes il y a peu par une expédition financée par un généreux donateur étranger. Bien que personne ne soit dupe, ce n'est qu'une solution de secours et surtout celle-ci à fait polémique pour le bon peuple de Boréa à cause de sa proximité avec un lieu très important dans sa culture, la chute boréale. Même si la peur de risquer d'endommager ce lieu si proche a ralenti l'exploitation, ils se sont laissés convaincre par les promesses du gouvernement mondial de jurer à la préservation du patrimoine culturel Boréalins. Les camps divers, techniciens chargés de s'assurer de la sécurité du site et les rares archéologues acceptés aussi proches des chutes montent la population de ce trou dans la montagne à plus de deux mille.

  • Mine de la Vallis :
    Bien que ce qui fut l'une des principales sources de revenue de Boréa soit épuisé, beaucoup de prospecteurs ont encore l'espoir que les dernières avancées permettront de découvrir de nouveaux gisements sans risquer la vie des mineurs. Boréa atteint petit à petit le point de non-retour et malgré les espoirs misés également sur les mines de la Vallis, c'est en désespoir de cause pour les uns et par soif d'aventure pour les autres, qu'ils continuent de forer et explorer le labyrinthe de grottes interne de l'île. À l'entrer se trouvent les restes d'une ville campement qui n'attend qu'une bonne nouvelle pour se réveiller aussi vite qu'un navire file au grès des vents favorable. En comptant tous les casses cou et les désespérer qui vont et viennes dans les tunnel sombre, il doit bien y avoir un demi millier d'âmes qui se promènes, l'espoir les guidant vers de meilleurs lendemains.

  • La chute boréale:
    Il s'agit de chute magnifique ayant des reflets aux multitudes de couleurs évoquant une éternelle aurore boréale. Lieux saints de la culture Boréaline, il s'agit avec la capitale du seul et unique lieu interdit aux étrangers, à la différence qu'aucun passe-droit ne permet d'y accéder. Les seuls moments où un Boréalins est autorisé à y entrer sont : lors de la première union des quatre matins où un couple fraichement marier rend grâce à la nature de la plus... naturelle des manières et lors du premier bain d'un nouveau née, qui a lieu dans le bassin pourpre. Le lieu est étroitement surveillé par une milice qui est composée de la crème de la crème et des esprits les plus forts pour résister à la tentation. Il ne viendrait jamais à l'esprit d'un Boréalins d'y entrer sans autorisation et tout étranger essayant de le faire est immédiatement expulsé de l'île sur une barque avec trois jours de vivre et une canne à pêche de la honte en référence à Jacques-Yves Courteau, le pécheur pêcheur.

  • Glacia : Le royaume souterrain:
    Tout lieu, tout peuple et toutes civilisations à ses croyances et surtout ses légendes, personne ne pourrait dirent si celle-ci est véridique, mais un Boréalins ayant suffisamment consommé de bierraubeurres pourrais vous l'a conter. Il est dit qu'il y a fort longtemps, pour échapper à des persécutions, le premier peuple de Boréa s'entera au plus profond de cette île de glace pour y construire une civilisation merveilleuse. Si tel est le cas, personne ne sait officiellement où elle se trouve et encore moins pourquoi ils sont revenus à la surface. Les histoires les plus folles tournent sur ce lieu, certains parlent d'une architecture qui défie les lois de la physique, d'autre de technologie étonnante pour l'époque et la plus farfelue voudrai qu'en réalité, l'île de Boréa serait Boréalis, nommée d'après ce qui est censé être le premier colon (Aurore Boréalis Calice) et qu'ils auraient créé une machine capable de réchauffer toute cette terre et de la rendre plus fertile.

    En réalité, ce lieu a été découvert depuis un certain temps par une équipe d'archéologues plus ou moins liée à la révolution. Ils gardent le secret et aident à distiller de fausses informations destiner à perdre de potentielles personnes trop curieuses pour leurs propres bien. La réalité est bien moins  glorieuse que la légende, bien que le lieu ait effectivement une architecture fabuleuse et que c'est du pain béni pour les amoureux de la culture, de la maçonnerie ou de l'exploration, il s'agit surtout d'un danger de tous les instants qui menace de s'effondrer sur les impudents manquant de prudence.

    La fameuse fragilité du lieu est un prétexte pour éviter un éventuel pillage des artéfacts culturels de ce lieu magnifique. Certaines rumeurs parleraient de certaines salles souterraines où des cristaux bleus électrique flottent et où des sortes d'êtres de pierres broies sans états d'âme quiconque s'approcherait de trop près, ainsi qu'un grand nombre de pièges tous plus retords les uns que les autres. L'avant-dernier roi : Dominique Nordin père de Maximilian Nordin fut la dernière victime, car une tradition veut qu'à la porte de la mort, les membres de la famille royale, armer d'une demi-lance et d'un bouclier viennent défier les faucheuses de pierres. Une autre dit que seuls les membres de la première véritable lignée royale de Boréalis peuvent passer, ce qui serait en adéquation avec les dernières paroles de Dominique : "Les yeux bleues ! *Cling !* Mais bien sûr ! *Tong !* Nous avons été tellement sot, réellement avearg !" Bien que personne ne sache ce que veut dire le mot Avearg, cela fut touchant. En échange de leurs silences et de leurs aides, la famille royale aide la révolution à infiltrer l'île bien que le roi n'ait pas réellement besoin de ce genre de prétexte pour le faire..

  • La trans-Boréalienne : Le Winterblade :
    Inauguré en début 1626, le Winterblade est le premier d'une série de mesures politiques et économiques orchestrée par le jeune roi Maximillian Nordin pour reprendre un semblant de contrôle sur son pays. Le Winterblade affiche comme objectif de désenclaver intégralement le pays en liant ses principales villes et points névralgiques par une ligne ferroviaire qui part de Lavallière et dessert les principales agglomérations du pays à savoir : Bocande et Jalabert. Seule la capitale Bourgeoys reste isolée, les nobles voulant naturellement rester dans leur cocon de prospérité.
    De petites stations d'arrêt en pleine nature ont été aménagées tout au long de la voie, permettant à l'habitant des bourgades les plus paumées de la steppe d'embarquer ou de débarquer.
    Sur le plan économique, la mise en service du Winterblade a été un apport d'oxygène considérable puisqu'il dessert aussi les Mines de Boyettes. Le train s'est imposé comme le principal moyen de transport du charbon et des autres minerais extrais des mines vers le grand port de Lavallière. Inversement, des produits frais sont acheminés du port vers le cœur du pays.
    Le train est protégé par une escouade d'élite créée de toute pièce nommée la Police de Fer.
    Ajouté par Loth Reich  

  • La ligne Bêta de la Translinéenne, de Borea au Port des Jumeaux et inversement :
    Les épaves qui jonchent les abords de Reverse le prouvent, la traversée vers les Jumeaux est des plus périlleuses. Cherchant à séduire une nouvelle clientèle désireuse de sécuriser au maximum cette traversée, la translinéenne a réalisé de colossaux investissements pour installer des quais tout neufs et des bureaux sur une île de chacune des quatre Blue.
    Bien que la Belle du Nord puisse paraître une curieuse place pour édifier une base, le choix n'est pas fortuit. Avec le nouveau train inauguré, avec la prospère Académie de Jalabert qui reçoit des milliers d'étudiants venus du monde entier, sans parler des investissements du GM dans ce pays, Boréa est aujourd'hui LA destination en vogue de North Blue. Bien qu'elle se situe assez loin de Red Line et que le thermomètre y gèle.
    Prix du trajet : 200 000 Berries


Forces de l'ordre et respect de la loi


La 444e Division des Marines de Boréa a été instituée courant premier trimestre de 1626 après la mort brutale du Colonel Earl Grey. Les troupes ont été maintenues à 5000 Marines composées d'une partie des Marines de l'ex 157e en sus d'une grande proportion de Marines de l’élite. L'objectif avoué est de redorer le blason terni de la Marine dans le pays et de renforcer l'emprise du GM sur l'île maintenant que la ligne de chemin de fer a été achevée et que le convoyage rapide des ressources promet de donner du baume à l'activité minière et à l'économie du royaume en général.

Historique & Évènements récents

 ► [1612] Le début de la fin :
Les deux principales veines de minerai sont épuisées, pour se protéger alors que les accords avec la marine deviennent caducs, l'age de l'engagement dans la milice descend à 16 ans et le service militaire devient obligatoire.

 ► [1620] Succession :
Dominique Nordin, roi de Boréa laisse sa place à son héritier, Maximilian Nordin et effectue le pèlerinage funèbre.

 ► [1622] Un vent de liberté vicié :
Tentative de coup d'État par la classe ouvrière, l'officier de la marine de l'époque en profite pour prendre le contrôle de l'île.

 ► [1622] Entre rapt et exil :
Qui aurait cru que la rencontre entre le légendaire crêteux et non moins célèbre ingénieure de la Marine avait commencé sur un malentendu ? Un très gros malentendu. En effet, le pirate prenant la rousse pour sa bien aimé décide de l'enlever pour l'emmener voir l'aurore boréale si difficile d'atteinte et interdite d'accès. Mais deux personnes avec un aussi fort caractère, ça ne peut faire que des étincelles. Alors d'inconsciences entre petites revanches, ils arrivent à se faufiler pour profiter de l'étrange mais magnifique spectacle ... et même à se faire exiler avec trois jours de vivres comme le veux la règle. Heureusement, avec autant de proximité, même les plus têtus en arrivent à baisser leurs armes et accepter l'autre. Au moins momentanément.
Événement joué ici par Kiril Jeliev et Lilou B. Jacob

 ► [1623] La grande chasse aux sorcières :
Début de la grande "chasse aux sorcières" destiné à retrouver les derniers membres du coup d'état encore en liberté

 ► [1624] Du sang neuf :
Le Colonel Grey prend son poste sur l'île suite à la mort de son prédécesseur, il renégocie l'accord avec la famille royale de Boréa qui améliore grandement la vie du petit peuple et ainsi redore grandement le blason de la marine à leurs yeux.

 ► [1625] Les meilleurs partent en premier :
En accord avec le gouvernement mondial, les membres du coup d'État arrêtés vont être vendus comme esclave prochainement, et ce malgré les vives récriminations que cela engendre.

 ► [1625] Révolte sanglante à Bocande :
Le Teiko, organisation menée par Alrahyr Kaltershaft, s'entraîne depuis six mois afin de mener à bien une future rébellion. Mais quelqu'un les dénonce, et la Marine se déplace pour sécuriser la ville de Bocande. Alrahyr déclenche alors l'offensive du Teiko sur les quelques nobles habitant la ville et tue les Marines qui tentent de l'empêcher d'arriver à ses fins. C'est une nuit rouge, à l'aube de laquelle toutes les forces de la Marine et des Hérauts de l'Aurore réunis viennent mettre un terme aux agissements du Teiko. Les quelques survivants de l'organisation se font tuer ou capturer, mais Alrahyr parvient à s'enfuir. Fin de l'été 1625, il n'a toujours pas refait surface.
Événement joué ici par Alrahyr Kaltershaft

 ► [1626] Happy New Year :
Alors que les Marines gardant la prison de Lavallière fêtaient le passage à la nouvelle année, l'ex Sergent d'Elite Shintaro Kuroda dévoila ses véritables couleurs, se trouvant à être Alrahyr Kaltershaft lui-même, revenu sur Boréa incognito. Tuant plusieurs soldats sur sa route, il déclencha une évasion massive qui se transforma bien vite en un véritable saccage de la Caserne locale.
Au terme d'une poursuite navale haletante, les évadés furent néanmoins rattrapé par les navires du Colonel Earl Grey et coulés.
Événement joué ici par Alrahyr Kaltershaft.

 ► [1626] Nettoyage par le vide :
Et plus dure sera la chute. Edwin Morneplume et son équipe ont fini de passer la corde au cou des Révolutionnaires de Boréa. L'île a été totalement purgé de leur présence et lèche désormais ses plaies. Car le Sergent d'Elite Morneplume n'est pas du genre à faire dans la finesse, et ses manières pour le moins fermes étouffent dans l'oeuf toute tentative de révolte. Une Justice pour le moins Ambiguë.
Événement joué ici par Edwin Morneplume

 ► [1626]La Neige Rouge de Lavallière
La nouvelle est tombée comme un coup de tonnerre. La base marine de Boréa a été intégralement détruite, et ses soldats, massacrés par six hommes. Le colonel Earl Grey a connu une fin horrible, sous les yeux de ses soldats paralysés par la peur et empalé vivant sur une lance fichée en terre, mutilé par son adversaire. "Kaltershaft", l'a-t-il lui-même nommé avant de mourir. Celui-ci a mené la bataille en portant des boucliers et un uniforme marqué du symbole de la main noire. Nouvelle organisation terroriste ? Armée d'un royaume lointain ? Les populations tremblent, la marine est en deuil.
Événement joué ici par Alrahyr Kaltershaft.

 ► [1626] Le Réplicateur de Boréa :
Nouveau fait sanglant sur Boréa : une tueuse, appelée "Réplicateur" en raison de sa manie de copier les procédés d'assassins du passé, a tué de manière odieuse pas moins de six personnes avant d'être retrouvée par la brigade montée pour l'occasion. La justice a frappé, et sa mort a aussitôt été annoncée. Le peuple est soulagé et espère enfin pouvoir jouir d'un peu de paix et de tranquillité.
Événement joué ici par Loth Reich

 ► [1626] Sortie de classe :
Alrahyr refait parler de lui ! Le vil révolutionnaire, après avoir massacré l'ensemble de la garnison de Boréa, vient de dérober un croiseur à la Marine, sa dernière exaction en date. Il serait parti avec de nombreux révolutionnaires, les survivants des purges précédentes. Et sa mère. Est-elle là pour le surveiller ? Est-elle celle qui l'a poussé vers la trahison envers le Gouvernement ? Peut-être le privera-t-elle de dessert s'il n'est pas sage...
Événement joué ici par Alrahyr Kaltershaft

 ► [1626] Le Son Du Canon :
On raconte qu'une bataille navale aurait eu lieu au large de Boréa. On parle de cuirassés de la marine s'attaquant à une flottille inconnue et présumée pirate, et remportant une victoire qui ne figure étrangement dans aucune gazette. Un fait curieux quand on sait à quel point la marine aime à monter en épingle la moindre de ses arrestations.
En fait de cuirassé de la marine il s'agit à la place des deux principaux navires du capitaine Red, deux cuirassés de la marine, souvenir de son passé de vice amiral, et qu'il a pris soin de repeindre aux couleurs de la mouette pour pouvoir naviguer aussi discrètement que possible en cuirassé.

Mission : De cuirassés ? Quels cuirassés ? (Tout sauf pirates/révos)
Des cuirassés qui écrasent des pirates, c'est plutot normal, sauf quand on se sait pas a qui ils sont. Et justement, dans la marine, personne ne sait, et personne n'a déclaré d'opération dans ce coin la. Alors on cherche, et au QG on est prêt à payer une bonne récompense a tous ceux qui sauront apporter des infos la dessus, confirmer la rumeur, et si elle s’avère vraie, trouver les noms des protagonistes de cet affrontement.
 Événement joué ici par Loth Reich et Red

► [1626] La Marchande de Mort :
Alors que le pays des glaces fête l'entrée en service du Winterblade, le civil Loth Reich s'illustre une nouvelle fois dans une vaste affaire impliquant la Cellule Tempest qui n'est autre qu'une ramification d'Ashura, le célèbre Réseau de contrebande de Dance Powder. Investi d'une mission spéciale par le roi de Boréa, le jeune limier démantèle Tempest et révèle dans la foulée, le génocide d'une peuplade sédentaire des steppes de Boréa. Ce crime ineffable porte le sceau de Marie-Curie, une infâme génocidaire officiant en tant que Chimiste-en-chef de Tempest. Ce sombre épisode assoie, si besoin en est encore, le bien fondé du ménage et de la politique répressive anticriminalité que mène Maximilian Nordin dans son pays.
Événement joué ici, par Loth Reich

► [1626] Ce qui est mort ne saurait mourir :
Invités par le roi Maximilian Nordin aux funérailles nationales de Loth Reich et des victimes d'une attaque sanglante d'Ashura dans la cité portuaire de Lavallière, les membres du Parapluie se retrouvent en plein cœur d'une vaste machination ayant pour dessein de démasquer la Taupe du Réseau qui a infiltré leurs rangs. Le roi ressort de cette aventure avec un gain de popularité conséquent et pour Loth Reich un nouveau surnom : Le Moine Hérétique.
Événement joué ici par Loth Reich

 ► [1626] Zéro :
De Boréa à Bliss en passant par Hinu Town, capturer le Numéro 2 d'Ashura aura fait promener Loth Reich. De retour à Boréa après quatre mois d'enquête, le Moine Hérétique pense tenir enfin la piste susceptible de l'emmener à insaisissable Grande Argentière du Réseau. Une piste semée d'embuches et occupée par un clone plus vrai que nature.
Événement joué ici par Loth Reich

 ► [1627] Trop d'impôts tue l’impôt :
La guerre que livre Maximilian Nordin à la corruption s'étend désormais aux modes de vie ancestrales des Boréalins et notamment, la tradition de la fabrique d'alcool dans la taïga, une manne qui a trop échappé à l'impôt selon le jeune souverain. Cette politique d'étranglement fiscal conduit de plus en plus de contrebandiers à abandonner leurs pratiques. A Bocande pourtant, un nouveau fabriquant fait son apparition en proposant sur le marché un produit encore jamais vu, de la bierraubeurre alcoolisée.
Alors que son trimestre en tant que professeur de criminologie à l'université de Jalabert s'achève, Loth Reich est accosté par un fantôme de son passé qui a une mission pour lui...
Événement joué ici par Loth Reich

 ► [1627] Le Convocat démantelé :
Le sergent d'élite est envoyé à Boréa aider la garnison locale à démanteler le Convocat, une organisation illégale de vente d'arme. Utilisant son fruit pour entendre la conversation des membres du Convocat sur le port de Lavallière. Il remonte ensuite à Fustriba Marsalle, le numéro 2, puis à leur mystérieux chef, Villaeys, dont on ne connait même pas le visage. Mais lorsque Mountbatten découvrit son véritable visage, cela lui rappela un homme qu'il avait protégé par le passé...
Événement joué ici par Mountbatten

► [1627] La Guerre des Lunes :
Plusieurs centaines de morts, c'est le bilan définitif du carnage dans la cité universitaire de Jalabert. Très tôt ce matin, plusieurs groupes armés se réclamant des fameuses Lunes de Boréa se sont affrontés prenant en otage la population estudiantine. Menée par le Vice-amiral Jared "l’Étau", la réponse de la Marine s'est faite ferme, ajoutant du chaos aux chaos. Tenue éloignée des évènements, la presse n'en a eu que des échos disparates. Elle parle de l'action décisive de la Commandante d’Élite Lady Ombeline, de l'échec de Loth Reich et de la vengeance accomplie de l'insaisissable Lavoisier. Encore un début d'année écarlate au pays du givre.
Événement joué ici par Loth Reich

 ► [1627] Le Carbonisateur :
Quel peut bien être le lien entre une mafia de contrebande d'antiquités, l'assassinat à Boréa de la sous secrétaire royale à la faune et à la flore et un mystérieux jeune homme fasciné par "L'embaumeur", un tueur en série dont personne n'a jamais entendu parler ? Entre manifestations populaires et exhumations de cadavres, les sœurs Commandantes d’Élites Ombeline et Midnight Santana ainsi que Loth Reich devront s'unir pour démêler les intrigues de cette affaire qui les emmènera hors de Boréa. Cerise sur le gâteau pour le Moine Hérétique, il a une occasion de rencontrer son meilleur ennemi. La haine n'entraine que la guerre ! Loth Reich et Don Carbopizza enfin face à face !
Événement joué ici par Loth Reich.

Personnalités importantes

La garnison de Boréa
Lien cliquable :

La Police de Fer
Lien cliquable :

Les habitants de Boréa
Lien cliquable :

La Grande Criminalité de Boréa
Lien cliquable :
Page 1 sur 1