AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


 Un poing (divin) et puis c'est tout.
avatar
Joseph Patchett
Crack Joe

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Saigneurs du Crack

Feuille de personnage
Dorikis: 5670
Popularité: -617
Intégrité: -428

Ven 12 Sep 2014 - 12:06

Depuis la prise de pouvoir de Bloody Jack à Dead End, l'Arène de l'île ne désemplissait pas. Il faut dire que la seule loi imposée par le nouveau Maître de l'île était la suivante: tous les litiges se réglaient dans l'arène. Rajoutez à cette loi le fait que Dead End soit une île où la castagne était sport national et vous comprendrez aisément que l'Arène est Le lieu qui compte à Dead End. C'est là non seulement la principale source de distractions mais c'est aussi et surtout le cœur économique de l'île grâce à l'industrie très florissante des paris. C'est donc tout naturellement, que le Lieutenant de Jack qui-a-retrouvé-son-honneur, Joseph "Crack" Patchett s'était mis en tête de prendre le contrôle de l'Arène des Défis. Il lui avait déjà trouvé son futur nom, l'Arène du Crack. Mais pour que son rêve devienne réalité, l'ami Joseph avait un grand nombre de gens à mettre au pas. Il devait juguler les ambitions des uns et des autres, alterner pots de vin, flatteries et menaces pour réussir à mettre tout ce petit monde en ordre de marche. Il avait d'ailleurs fait une liste pour être sûr de ne rien oublier.
Choses à faire pour prendre le contrôle de l'arène.


  • Réparations : Check
    Noah est d'accord pour détacher certains des gars du chantier afin de réparer l'arène et effectuer les changements nécessaires. Moyennant finance évidemment.

  • Equipe de Sécurité : Check
    Ai convaincu Mac Vinny et ses gars de se charger de la sécurité pour l'Arène. Il a un peu renâclé, sentant le poste porteur d'emmerdes mais je lui ai fait miroiter les millions et ça l'a décidé à toper.

  • Organisateur de combats : Check
    Ai retrouvé Gros Louis. Il a perdu la plupart de ses poulains dans la prise de l'île mais il a toujours l’œil pour jauger les nouveaux. Il saura organiser des affrontements intéressants pour le public. Son petit numéro de persuasion devrait toujours être au point pour "pousser" à la défaite. L'ait convaincu de pas se montrer plus gourmand que du temps de Montgo.

  • Vendeurs ambulants : Check
    Ai vu le vieux Planteur "j'me tranche la gorge", l'ait convaincu que lui et ses copains devraient tous poser leurs miches dans le même coin de l'arène pour éviter des emmerdes avec les Cafetiers. Contre une modique taxe pour occuper l'endroit, ils pourront vendre toutes les saletés qu'ils veulent sauf de la bouffe et de l'alcool.

  • Guilde des cafetiers : Check
    Ai négocié un accord sur les bénefs réalisés par les stands de bouffe et de boisson avec le représentant local, Mr Bagwell. Heureusement que j'étais à jour dans mes cotisations, c'est qu'ils plaisantent pas ! Tous ceux n'appartenant pas à la Guilde des Cafetiers verront leurs étals détruits, hormis pour le coin dédié aux marchands ambulants. Les cafetiers sont exempts de taxe mais devront verser un pourcentage sur leurs bénéfices.

  • Bookmakers : Check
    La plupart avaient foutu le camp de l'île lors de la prise de pouvoir de Jack. J'ai réussi à mettre la main sur Micky "Le Cerveau" qui se terrait du côté des Docks. Il a accepté de calculer les cotes et de prendre les paris s'il touchait le double que sous Patine. Sans oublier de recruter son équipe, il lui faut dix gars pour que ça roule. C'est qu'il a pris la grosse tête, le Cerveau. Mais j'ai besoin de lui pour faire tourner le business.

  • Petits cons à corriger :
    Des idiots essayent de reprendre le système des paris de l'Arène. Ils ont passé à tabac une des petites mains et l'ont dépouillé.


Dans une ruelle de Dead End, Crack Joe consultait tranquillement son petit calepin et plus précisément la page où il avait noté sa liste de choses à faire pour prendre le contrôle de l'arène. Il prit un crayon dans une des poches de sa veste et rajouta le mot "Check" en face du dernier point. De sous lui, un grognement se fit entendre. Sous le séant de Crack Joe se trouvait en effet trois jeunes pirates un peu trop ambitieux empilés les uns sur les autres. Un coup de talon bien placé fit taire le grognement.

"Et bah voilà une bonne chose de faite. Non mais franchement, vous pensiez vraiment que vous pouviez vous pointer ici et mettre la main sur le système des paris ? Comme ça, sous mon nez, peinard ? Heiiiin ? Vous pensiez avoir affaire à qui ?!"

Pour toute réponse, seul un gargouillis se fit entendre. Gargouillis qui fut lui aussi calmé par un coup de talon auquel répondit le bruit d'une dent sautant hors de sa mâchoire d'origine.

"Ta gueule le faible ! C'est ce qu'on appelle une question rhétorique. C'est pas une vrai question. Les merdeux dans vot' genre ont pas voix au chapitre. Z'êtes juste bon à aller dîner avec les poissons."

Le boxeur s'interrompit, prenant le temps d'observer le ciel bleu au dessus de la cité des flibustiers. Il aimait cette ville et les nombreux opportunités qu'elle offrait à ceux capables de les saisir. Se rallier à Jack avait été le meilleur choix possible. Là, dans cette ruelle obscure, sur son siège de chair, Joseph se sentait presque en paix avec lui même. Presque. Le pouvoir, l'argent, ce n'étaient que des pis aller. Ce qu'il voulait vraiment c'était cogner sur quelqu'un ayant un peu de répondant... Ce n'étaient clairement pas les petites fiottes qui étaient restées sur l'île suite à son changement de Maître qui allaient lui donner du challenge. Alors qui ? Jack lui même ? C'était trop tôt, beaucoup trop tôt... Le Punk ? Vrai que Kiril et lui avaient encore des comptes à régler mais il était comme cul et chemise avec l'Immortel. Raaah... Il se sentait rouiller à force d'affronter uniquement des demi portions. Peut être que s'il demandait une castagne à Kiril celui-ci accepterait sans y mêler Walt'. L'idée méritait être creusée...

"Crack Joe ! Crack Joe !"

"C'est M'sieu Joseph pour toi."

Le boxeur avait répondu du tac au tac, sans même lever la tête de son petit calepin. Il ferma les yeux un instant et perçut sans aucune difficulté les battements de cœur du sbire en face de lui. Celui-ci battait à tout rompre, menaçant d'exploser. Le pauvre homme avait visiblement couru et peinait à reprendre son souffle.  Crack Joe laissa s'écouler une poignée de secondes, appréciant de sentir la nervosité de l'autre homme augmenter à chaque instant. Finalement, il daigna se lever de son tas de corps et ranger son petit calepin pour regarder le nouvel arrivant.

"Qu'est ce tu voulais mon gars ?"

"Je euuuh... C'est La Fouine qui m'envoit M'sieu Joseph. L'est à l'Arène comme vous y aviez demandé. Y dit que vous d'vez v'nir. Y'a un type qu'a provoqué toute l'arène. Alors les gars, bah ils ont d'mandé un duel et là il est en train d'aligner tous ces pirates dans l'arène. Y dit qu'il avait pas vu de type aussi fort d'puis les Champions !"

Joseph ne répondit pas. Il n'avait pas besoin de mots pour exprimer ce qu'il ressentait. Il se contenta de faire craquer ses phalanges avant de se mettre en direction de l'arène d'un pas nonchalant. Il allait peut être pouvoir briser les os de quelqu'un de puissant aujourd'hui après tout. Arrivé au bout de la ruelle, il se retourna vers l'homme qui était venu le chercher, comme s'il avait oublié quelque chose.

"Débarrasse moi d'eux tu veux bien ? Va voir Noah aux Docks, il a l'habitude. Dis lui que c'est pour un bain de minuit. Bwhéhéhé."


Dans les tréfonds de l'arène, la Fouine n'en menait pas large. Joseph l'avait laissé sur place en observateur. Son principal rôle étant d'empêcher les Cafetiers et les Vendeurs Ambulants de s'étriper dans les couloirs. Mais depuis que le jeunôt avait débarqué, c'était la cata. Les bookmakers devenaient fous et dans les gradins ça commençait à gueuler très fort. Faut dire que le blondinet avait déjà étendu une bonne dizaine d'adversaires et sans donner l'impression d'y aller à fond. Et pourtant, les bookies lui avaient envoyé ce qu'ils avaient de mieux en stock. Le pire c'était pas ça, c'était les blessures qu'il leur infligeait. Ce type, Ritchie, il avait arraché la chair d'un des pirates à mains nues ! Pour le moment, il avait encore des adversaires mais ça ne durerait pas. La peur qu'ils ressentaient en le voyant combattre finirait par devenir plus forte que la colère qu'ils avaient ressenti à son arrivée dans l'Arène.

La Fouine tremblait encore en repensant à l'inconscience du jeune homme. Il était arrivé un peu plus tôt dans la journée, accompagné par une fille aux cheveux violets et un vieux croulant dégageant un je-ne-sais-quoi qui vous invitait à rester à distance. Des pirates de passage venus visiter l'arène comme il en arrivait tous les jours.  C'était ce qu'il avait pensé à ce moment. Jusqu'à ce que le jeune décide de provoquer toute l'arène. Il avait réussi à piquer le micro du Speaker pour que tous l'entendent. Au début ça avait fait plutôt ricaner les spectateurs.

"Goooooood Morning Dead End ! Aujourd'hui, sous vos yeux ébahis, la Confrérie des Poings Divins vient vous faire la démonstration de sa toute puissance. Moi, le Sixième Poing Divin, Ritchie "Bloody Killer" je vous défie tous ! Oui, vous avez bien entendu, je défie toutes les personnes présentes dans cette arène de venir m'affronter !"

Mais ils ont vite déchanté et ont rapidement tiré la tronche. Ritchie avait vraiment une grande gueule et rien qu'à l'entendre, la moitié des présents avaient envie de lui faire ravaler son bulletin de naissance.

"C'est le moment de prouver que les pirates de Dead End ne sont pas les mauviettes qu'on prétend ! Vous m'avez très bien entendu, des mauviettes ! Voilà ce qui se dit de Shabondy à Whisky Peak. Les pirates de Dead End sont tous des lâches et des faibles ! Et quand je vous vois, je me dis que les rumeurs sont en dessous de la réalité. Vous me donnez envie de vomir !"

Depuis que le membre des Poings Divins avait pris le micro, l'Arène était en ébullition. Si les pirates en étaient presque venus aux mains pour décider qui aurait l'honneur de lui faire fermer son clapet, leur enthousiasme n'avait pas duré. Chacun était persuadé d'être plus fort que les précédents qui s'étaient fait étendre mais les différents "concurrents" commençaient tout de même à se poser des questions. Le fait que Ritchie ait mis plus de dix gars K.O. en à peine cinq minutes y était pour beaucoup. Si quelqu'un ne réglait pas son compte à ce provocateur rapidement, ça allait virer à l'émeute. Il n'en faut jamais beaucoup pour que la situation dégénère sur une île comme Dead End.
Spoiler:
 


Dernière édition par Joseph Patchett le Mer 1 Oct 2014 - 12:42, édité 8 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t6519-joseph-patchett-en-attente-de-validation http://www.onepiece-requiem.net/t6586-crack-crack#80645
avatar
Joseph Patchett
Crack Joe

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Saigneurs du Crack

Feuille de personnage
Dorikis: 5670
Popularité: -617
Intégrité: -428

Sam 13 Sep 2014 - 11:47

Parmi les spectateurs, confortablement installé parmi les gradins inférieurs, deux personnages semblaient ne pas partager le ressentiment de l'arène à l'égard du provocateur. Le fait qu'elles soient arrivé en même temps que lui y était sans doute pour beaucoup. Cela dit, à bien les regarder, on se demandait si la fille ne mourrait pas d'envie de faire taire le fanfaron elle même. Sa mâchoire se crispait tandis que ses doigts pianotaient le long de la rambarde à un rythme frénétique.

"Quel abruti... Non mais franchement, pourquoi est ce que je dois rester là à le regarder faire le mariole ? Il m'insupporte tellement... Et puis qu'est ce que son style est laid..."

Le vieil homme assis à ses côtés gardait les yeux clos. Un Maître de son niveau n'avait pas besoin de regarder pour percevoir les moindres détails des combats se déroulant à quelques mètres de lui. Il gratifia cependant la jeune femme d'une courte réponse.

"Il a besoin d'entraînement... et d'une bonne leçon. J'ai bon espoir de trouver les deux sur cette île."

La réponse du vieil homme n'eut pas l'air de pleinement satisfaire sa compagne qui grommela quelque chose dans sa barbe, arrachant un demi sourire à son voisin. Le vieux maître se garda bien d'exprimer le fond de sa pensée. La jeune fille aussi avait besoin d'entrainement. Les deux petits jeunes étaient trop faibles pour ce qu'il souhaitait en faire. Mais sur cette île où le combat est élevé au rang de mode de vie, il aurait peut être de la chance.



Ritchie "Bloody Killer" venait de mettre son douzième adversaire au tapis quand Joseph arriva aux côtés de la Fouine qui tentait péniblement de calmer le Cerveau. Le pauvre homme était au bord de la crise d'apoplexie et arpentait de long en large un des couloirs donnant sur l'arène. Pas une de ses cotes n'avait tenue la route, le nouvel arrivant défiait toute logique et mettait en péril l'équilibre financier même de l'Arène. Le résultat n'allait pas être beau à voir, surtout si les spectateurs se mettaient à suspecter une arnaque.

"Mais j'en ai rien à faire que tu saches pas qui c'est ! On a pas des fauves ? Des gladiateurs ou des monstres ? Qu'est ce que j'en sais moi, envoies lui un truc pour le rétamer et vite ! Il est en train de couler la boutique ce con ! J'te le dis, on aura du bol si on s'en sort vivant !"

"Faut que tu restes calme Micky. J'ai envoyé un gars prévenir M'sieu Patchett. Il s'ra bientôt là. Alors panique pas et continue à prendre les paris, on va bientôt se refaire."

L'ex-agent du CP5, futur Maître de l'Arène de Dead End et Lieutenant du Corsaire Wrath apparut soudainement comme en réponse à l'évocation de son nom. Un des poings positifs du Oto-Oto no mi c'est qu'on repérait très facilement les personnes qu'on cherchait, il suffisait d'ouvrir ses oreilles pour les localiser. Le reste ce n'était qu'une question de Timing. Règle numéro 13 du manuel du Parfait Petit Agent, "toujours se réserver une entrée charismatique".

"On m'a demandé ?"

Crack Joe était là, adossé au mur d'un air nonchalant, il finissait d'enfiler ses gants renforcés tout en regardant le combat se déroulant dans l'arène. La Fouine et le Cerveau faillirent avoir une attaque, ils ne l'avaient pas entendu arriver mais ils se remirent vite.

"C'est luiiii ! C'est ce dégénéré ! Il faut l'abattre avant que la foule nous tombe dessus en pensant que c'est un coup monté ! Mais qu'est ce que tu attends ?!"

D'une main tremblante, le Cerveau désigna Ritchie qu'on voyait en train d'aligner son treizième adversaire sans suer. Crack Joe hocha la tête et se dirigea d'un pas tranquille vers l'arène. Les clameurs qu'il entendait le faisaient frissonner. Cela lui rappelait son premier combat dans cette même arène alors qu'il venait tout juste d'arriver sur Dead End. Il avait l'impression que cela faisait une éternité qu'il n'avait plus eu la chance d'entendre le son béni des os se brisant en ce lieu saint du combat qu'était l'Arènes des Défis. Mais maintenant, il était finalement de retour chez lui. Le Saigneur pénétra dans celle-ci alors que le n°13 était évacué sous les huées de la foule. Ritchie levait les bras au ciel, provoquant la foule un peu plus à chaque fois qu'il ouvrait la bouche, déversant un flot d'insultes touchant principalement à la virilité des membres de l'assemblée. L'ambiance était bouillante et la situation sur le point de déraper. Heureusement, Joseph savait se faire entendre.

"FERMEZ LA !"


On pouvait dire que Joseph avait poussé sur les décibels mais il avait atteint le but souhaité. L'arène s'était tu, le provocateur aussi, sa bouche restant grande ouverte alors que ces yeux fixaient le boxeur. Il semblait choqué au plus au point d'avoir été coupé dans ses vantardises. Crack Joe lui retournait son regard sans aucun sourire. Il n'était pas de bonne humeur quand on s'en prenait à son business. Dans les gradins, le vieux maître daigna ouvrir un œil pour regarder ce qui faisait autant de bruit.

"Sans déconner... T'as foutu un sacré merdier tu sais. T'imagines pas le bordel que ça fait un nouveau venu qui aligne les gars comme d'autres les bières. Tu sais ce qui se dit après ? Que j'truque les combats ! Que j'magouille dans l'dos des honnêtes gens de Dead End. Comme si c'était mon genre."

"T'es qui toi l'gueulard ? Le numéro 14 ? Hahaha ! Approche donc, tu vas tâter du style du Tigre ! Le futur plus grand Maître des arts martiaux de l'histoire va te donner une leçon ! Ritchie "Bloody Killer", retiens bien ce nom l'costard !"

Ritchie se remit en garde suite à sa provocation, attendant une charge furieuse qui n'allait sans doute pas tarder. Les gens réagissaient ainsi à ses provocations, ils se ruaient sur lui ivres de colères pour être déchirés par ses griffes. Le poing divin avait fait une bonne lecture de la personnalité de son adversaire. Celui-ci s'apprêtait en effet à lui foncer dessus mais il ne comptait pas laisser au gamin une chance de répliquer. Crack Joe allait y aller à fond dès le début.

"Moi ? J'suis le gars qui va te faire regretter d'être venu sur cette île. Je suis Crack Joe !

"SONIDO !"

Un craquement sonore se fit entendre alors que le Crack s'élançait à une vitesse quasi sonique sur Ritchie, franchissant la distance les séparant en l'espace d'une fraction de seconde. Le regard du jeune laissa tout d'abord transparaître sa surprise avant d'afficher de la peur quand il vit arriver en même temps que le boxeur, un poing en direction de son visage. C'est à peine s'il eut le temps de lever sa garde pour tenter de minimiser les dégâts.


"SONIC KRAAK !"


Pas de demi mesure pour Ritchie. Crack Joe avait profité de la vitesse acquise lors de son Sonido pour augmenter les dégâts infligés par son Sonic Kraak. La tête du blond avait volé en arrière, bientôt suivi par tout le reste de son corps qui se retrouva projeter à deux mètres de là.

L'arène à cette vision parut soudain retrouver sa voix. Les hurlements de joie et les encouragements à Joseph tombèrent des gradins comme de la pluie. Crack Joe n'avait jamais été spécialement aimé mais comparé à ce provocateur de Ritchie, il était une véritable star. Le boxeur leva les bras au ciel pour demander à la foule de l'encourager d'avantage, ce à quoi elle répondit par un rugissement furieux. Les pirates de Dead End avaient été insultés, maintenant ils voulaient du sang, celui de Ritchie de préférence.

Heureusement pour eux, le spectacle ne faisait que commencer. "Bloody Killer" cracha un glaviot de sang et se remit péniblement sur ses jambes. Crack Joe l'avait senti, le jeunot avait réussi à mettre son poing en opposition, l'empêchant ainsi de porter un coup fatal. Bah... S'il fallait deux ou trois Kraak pour mettre Ritchie au tapis, Joseph se ferait un plaisir de les lui envoyer.

"Oh ? Tu es toujours conscient ? Bien. J'en ai encore plein d'autres comme ça à ton service."

Sans attendre de réponse de son adversaire ou même que celui-ci ait remonté sa garde, Joseph lui décocha un Sonic Flying Kraak de derrière les fagots. Comprenez par là qu'il venait de lui envoyer un "poing d'air" propulsé à une vitesse quasi sonique. Ritchie resserra sa garde et encaissa le coup. Concentré comme il était sur ce qui lui faisait face, il mit une fraction de seconde de trop à se rendre compte de la présence du boxeur à ses côtés. Le Crack avait enchaîné son poing d'air d'un Daash afin de venir au contact achever l'importun.

"Liver Blow !"



Le poing de Joseph se dirigeait gentiment vers les côtes de Ritchie quand celui-ci réagit enfin. Son coude droit descendit se mettre sur la trajectoire du poing tandis que du gauche il amorçait un crochet en direction de la mâchoire grande ouverte de Crack Joe. Son coup était plus rapide, il allait frapper le premier. Bloody Killer ne tomberait pas sans combattre.

"Poing tranchant !"

Alors que les deux poings volaient dans les airs, le sourire de Crack Joe s'élargit, dévoilant toute sa dentition. L'excitation du combat, frapper et être frappé, il n'y avait que ça de vrai. Mais ce n'était pas une réponse qui le satisfaisait. Il avait bien espéré que Ritchie tente un  contre. Cessant soudain son mouvement de rotation, le boxeur stoppa son poing gauche. D'un mouvement de hanche surpuissant, il fit basculer son poids sur son autre jambe, amorçant une droite qui s'annonçait puissante. Sa droite croisa la gauche de Ritchie, son bras passant au dessus de celui de son adversaire. Le poing de Ritchie fila le long de la nuque de Joseph alors que le sien venait exploser la joue de son adversaire, envoyant celui-ci rouler au sol une nouvelle fois.

L'arène, de nouveau laissa exploser sa joie. Le coup de Joseph avait fait des dégâts mais cela c'était joué à peu. Le boxeur toucha son cou, y sentant un filet de sang couler. Le poing de Ritchie l'avait effleuré d'un peu trop près son goût. Il était désormais temps d'achever le provocateur. L'Arène voulait du sang, Joseph allait lui offrir une exécution. Il sortit de sa poche un flingue, le flingue, celui là même que Jack Calughan lui avait donné lors de son intégration parmi les Saigneurs des Mers. Une balle et s'en serait fini du désordre.

En tribunes, le vieux paraissait toujours à moitié endormi et pourtant un faible gloussement se faisait entendre. Comme s'il riait d'une bonne blague que lui seul comprenait.

"Oh, oh, oh. Une bonne accélération et un criss-cross doublé d'une feinte pour le finir, pas mal du tout."

"Ce nul a perdu et il va se faire tuer. Bien fait pour lui."

"Je ne crois pas ma petite. Ritchie peut encore servir et tu as, toi aussi, besoin d'entraînement. Alors descend là dedans et montre moi ce que tu as retenu de mon enseignement."

La jeune fille soupira, comme résignée à son sort puis se redressa. Dans l'Arène Joseph était placé au dessus de Ritchie, le flingue pointé droit sur sa caboche de chieur. Le provocateur avait perdu plusieurs dents suite aux coups reçus mais c'était encore trop peu au goût de Joseph. Il allait devoir mourir pour ses propos.

"Une dernière parole mon gars ?"

"Fulguro Poing dans ta face."

BANG !

Surgissant littéralement de nul part, la fille aux cheveux violets était apparue dans l'arène. D'un coup de pied expert elle avait frappé le bras de Joseph, faisant pointer l'arme vers le haut et envoyant la balle se perdre dans le lointain et non dans de la matière cérébrale de Ritchie comme initialement prévu. Crack Joe ne parvenait pas à croire ce qui venait de se produire. Il ne l'avait pas vu arriver, il ne l'avait même pas entendu arriver. Et cette... fille se permettait de lui sourire, arborant cet air de confiance de celle qui sait qu'elle ne craint rien du tout. Il ne pouvait pas supporter ce genre de regard. Qui était elle pour se permettre de le prendre ainsi de haut ?

"Salut, moi c'est Lily, cinquième poing divin."
http://www.onepiece-requiem.net/t6519-joseph-patchett-en-attente-de-validation http://www.onepiece-requiem.net/t6586-crack-crack#80645
avatar
Joseph Patchett
Crack Joe

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Saigneurs du Crack

Feuille de personnage
Dorikis: 5670
Popularité: -617
Intégrité: -428

Dim 14 Sep 2014 - 15:35

L'arrivée impromptue de la jeune femme dans l'arène n'avait pas manqué de faire réagir le public de l'arène. Les cris redoublèrent d'intensité. Les insultes les plus graveleuses faisaient jeu égal avec les menaces de mort adressées à la nouvelle arrivante. Dans les tribunes toutefois, une voix se détachait. Portée par la puissance des hauts parleurs installés dans l'arène et servie par un débit de mitrailleuse. La voix du commentateur numéro 1 de Dead End, "Machine Gun" Sanada, se fit entendre.

Spoiler:
 

"C'est incroyable ce qui vient de se produire mesdames et messieurs ! Alors que notre champion local, Crack Joe, allait achever le petit arrogant qui avait oser insulter notre île et ses braves habitants, une jeune femme est intervenue ! Je ne sais pas vous, mais moi je n'ai rien vu ?! Comment est-elle arrivée là bas ? Est-elle une alliée de ce sale petit parvenu de Ritchie ?"

"Ah, on me dit à l'instant que notre ami le Cerveau dispose d'informations sur la nouvelle arrivante. Il s'agirait de Lily la Foudre, une pirate renommée de Grand Line primée à 50 millions de Berrys ! Cette charmante demoiselle au caractère bien trempé est une véritable calamité ambulante semant la destruction partout sur son passage. Elle s'est notamment distinguée par la destruction de la ville de Drepaloosa sur une île de la seconde voie ! Mesdames et messieurs, il semblerait que nous avons une célébrité dans l'arène aujourd'hui ! Le Cerveau m'informe qu'il est dès à présent disposé à prendre vos paris, la côte est à 3 contre 2 en faveur du représentant de l'île ! Dépêchez vous de placer vos mises, avec ces deux là face à face je ne doute pas que les coups vont voler très rapidement !

"Moi, "Machine Gun" Sanada serait votre commentateur pour cet affrontement qui promet d'être électrique !"


Dans l'arène en contrebas Ritchie s'était relevé et éloigné péniblement des deux principaux protagonistes. Il savait reconnaître quand il était surclassé. Tout ce que la grande gueule pouvait désormais espérer était que Lily rende la monnaie de sa pièce à ce type qui venait de lui démolir sa dentition. Crack Joe observait la nouvelle venue avec attention sans pour autant perdre une miette des informations distillées par Sanada. Lily la Foudre hein ? Jamais entendu parler... Elle devait elle aussi appartenir à cette fameuse "Confrérie des Poings Divins". Elle devait s'estimer sacrément coriace pour oser affronter Joseph après la démonstration de force qu'il venait d'effectuer. Et puissante, elle l'était sans doute. Il ne l'avait pas vu se déplacer... Crack Joe l'observait et parlait. Il fallait donner le temps aux bookmakers d'enregistrer les paris. Il avait peut être moyen de rentabiliser sa journée après tout.

"Impressionnant, vraiment. Il en faut beaucoup pour réussir à me surprendre comme ça. Il y en a d'autres des comme vous ? Je suis sûr qu'il y aurait moyen de monter un numéro sympa. Les poings divins se font botter leurs fesses de pseudos maîtres des arts martiaux un par un par le célèbre Crack Joe. Ça aurait de la gueule tu penses pas ?"

"A croire que tous les hommes ne sont que des vantards... Je t'étais reconnaissante d'avoir fait fermer son clapet à Ritchie mais on dirait bien que tu es issu du même moule que lui. Qu'est ce que tu dirais de te battre contre une pro pour changer ? Enfin... Pour que tu puisses te battre, il faudrait encore que tu parviennes à me toucher."

Les sourcils du boxeur s’arquèrent, marquant clairement son étonnement à l'énoncé de cette bravade. Ce furent ses yeux qui s'écarquillèrent quand La Foudre disparut soudainement de son champ de vision, réapparaissant derrière lui, le poing armé pour une frappe. Crack Joe n'eut que le temps de se retourner, la garde haute, pour parer le coup.

CRACK !

"Poing Foudroyant !"

Alors que le poing ganté de Lily le touchait, le corps de Joseph tout entier de Joseph fut parcourut d'éclairs. Ces décharges lui firent ressentir une intense douleur, telle qu'il n'en avait pas connu depuis longtemps. Mais Joseph savait encaisser, il serra les dents, tâcha de refréner sa colère et décocha un crochet du gauche aussi tranchant qu'un coup de hache qui passa au dessus de la tête de Lily. Celle-ci avait anticipé et c'était baissée. Désormais, profitant de sa posture plus basse, elle attaque Joseph par en dessous. Décochant, un, deux, trois, cinq. Mais combien de coups elle envoyait là au juste ? Crack Joe était dépassé par la vitesse et les réflexes de la jeune femme.

"Une frappe, mille coups."

La foudre frappait le boxeur de toutes parts et il semblait que celui-ci ne pouvait rien.. Quand il envoyait son poing pour tenter de repousser l'adversaire, Lily esquivait sans difficulté, paraissant anticiper ses coups. Elle n'aurait pas agi différemment si elle avait pu lire dans ses pensées. Pour corser le tout, la jeune femme faisait une merveilleuse utilisation des aero dials accrochés à ses chevilles. Lily évoluait en trois dimensions autour de Joseph, le frappant de tous les côtés, réapparaissant à chaque endroit où sa garde était faible, plaçant de nombreux coups électrisants à chaque point mal protégé. Les craquements qui accompagnaient chacune des frappes de la jeune femme se firent plus réguliers. Crack Joe continuait à frapper dans le vide, incapable de mettre la main sur son adversaire. Ses cheveux chargés en électricité statique qui pointaient vers le ciel et son costume méchamment roussi témoignaient de toute la difficulté qu'il éprouvait.

Entre deux coups méchamment électriques, l'ex agent du CP5 parvint à mettre au point sa stratégie. Il fallait avant tout qu'il reste calme. S'il se laissait emporter par la colère, il offrirait uniquement d'avantage d'opportunités à son adversaire. Il allait l'attendre et la contrer quand elle le frapperait. Elle pouvait mordre sa chair autant qu'elle voulait, en retour il lui briserait les os. Le boxeur adopta une garde en croix, s'abritant derrière elle pour minimiser les impacts des coups reçus. Si on faisait abstraction de la foudre, la volée de coups n'était pas si terrible que ça. S'il tenait bon, elle finirait par s'énerver de ne pas pouvoir placer un coup net et saisirait sur l'occasion qu'il allait lui ofrrir. Tout ce qu'il lui fallait c'était un appât à lui tendre. Comme cette garde gauche qui descendait un peu trop bas. Le stratagème fonctionna, la jeune femme plongea dessus comme un requin ayant senti l'odeur du sang. Cette fois, il la voyait clairement venir, cette fois il allait la toucher.

"Sonic Shotgun !"

Si elle voulait jouer à qui frappait le plus vite, Crack Joe était partant. Il était devenu un homme son depuis qu'il avait mangé le Oto Oto no mi. Il n'allait sûrement pas perdre dans un concours de vitesse. C'était déjà inconcevable qu'il ne puisse suivre son allure mais cette fois, elle allait morfler. Il ne pouvait tolérer de se faire humilier ainsi, chez lui, dans son arène, sur son île. Si ce combat venait aux oreilles de Kiril, il en entendrait parler pendant des mois. Il devait en finir et vite. Le Crack était sûr que son barrage de coups envoyé à une vitesse quasi sonique allait effacer le sourire de cette petite prétentieuse.

Ou pas... Lily ferma les yeux, baissa ses poings et se laissa porter par le souffle des attaques de Joseph, paraissant voler entre les poings sans jamais être heurté par aucun d'eux. Elle lisait en lui, il n'y avait plus aucun doute à avoir ! Le Crack était en train de craquer. Il accéléra encore l'allure, frappant plus vite qu'il ne l'avait jamais fait. Si un seul coup parvenait à toucher, il prendrait le dessus. Un coup, juste un, juste...

"Sky Walk!"

Lily avait sauté dans les airs. Désormais au dessus du boxeur, elle utilisa ses Aero Dials pour changer de trajectoire et fondre sur lui depuis le ciel les poings en avant à la façon d'un éclair. Le malheureux Joseph ne put que lever la tête pour voir la tornade lui tomber dessus. Il pouvait que serrer les dents et se préparer à encaisser un très gros coup.

"El Thor !"

Un éclair frappa l'arène là où se trouvait le boxeur. Était il mort électrocuté ? Non ! Il était toujours debout, son corps tout entier fumant, debout à plusieurs mètres de l'impact. Le Crack avait réussi à éviter l'impact en se propulsant en arrière d'un Sonido salvateur. Il avait eu cette idée au dernier moment en réalisant qu'il la voyait clairement descendre sur lui. Il avait senti qu'il pouvait la prendre de vitesse cette fois et il y était parvenu. Mais il avait clairement pris cher depuis le début de leur empoignade. Son costume était bon à jeter et il aurait besoin d'une nouvelle coupe. Sans compter le fait qu'il n'arrivait pas à lui mettre le moindre coup. La jeune femme, elle, était indemne. Elle épousseta les manches de ses vêtements d'un air négligent et adressa un sourire moqueur à l'homme lui faisant face.

Dans les gradins, le silence qui s'était abattu jusque là fut soudain rompu par une clameur renouvelée. Ça c'était du combat de haut vol comme les pirates aimaient en voir. Ils avaient été tellement captivé par l'affrontement qu'ils en avaient oublié d'insulter l'étrangère. "Machine Gun" Sanada en avait même perdu sa voix... l'espace d'un instant.

"Oh ! Nos deux combattants bougeaient tellement vite que je n'ai même pas eu le temps de commenter ce qui se passait. Mais croyez moi, ce qui est en train de se produire aujourd'hui dans l'Arène est proprement incroyable ! Le champion, Crack Joe, est en train de se faire corriger implacablement par Lily la Foudre. Il est impuissant face à sa vitesse et n'est pas parvenu à lui porter le moindre coup jusqu'à présent ! Notre champion n'a jamais été autant en difficulté. Les Poings Divins sont ils si puissants que ça ?! Que vas tu faire Crack Joe ?!


Dernière édition par Joseph Patchett le Mer 1 Oct 2014 - 12:45, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t6519-joseph-patchett-en-attente-de-validation http://www.onepiece-requiem.net/t6586-crack-crack#80645
avatar
Joseph Patchett
Crack Joe

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Saigneurs du Crack

Feuille de personnage
Dorikis: 5670
Popularité: -617
Intégrité: -428

Mar 16 Sep 2014 - 11:48

L'attaque de la Foudre avait creusé un petit cratère au milieu de l'arène. L'auteur de la dites attaque se redressa avec lenteur, sans quitter son adversaire des yeux. Si elle avait été surprise que l'homme esquive ce coup, elle n'en laissait rien paraître. De son côté, Crack Joe n'était clairement pas en état de bluffer sur son ressenti. Il était totalement décontenancé d'avoir été ainsi poussé dans ses derniers retranchements. Il était chez lui, dans son Arène, sur son Île et il ne parvenait pas à se débarrasser de cette... fille ! Certes elle semblait maîtriser le Haki de l'Empathie mais ce n'était pas une raison suffisante pour expliquer la raclée qu'il était en train de se prendre... si ?

Joseph soupira et fit craquer sa nuque. Les deux combattants semblaient profiter d'une brève accalmie et le boxeur entendait mettre celle-ci à propos. Il fallait parfois se montrer réaliste, il ne parviendrait pas à remporter ce combat sans recourir à ses attaques soniques. Celles là, même si elle les voyait venir, elle ne pourrait pas les esquiver.

Le Crack prit une grande inspiration et... constata que Lily était sur lui, le poing grésillant d'électricité statique brandit bien haut. Ça aussi elle l'avait anticipé ?!
"Sound Blast !"

L'onde de choc émise par Joseph balaya tout dans un large cône lui faisant face. Le tout en question comportant surtout du sable et de la poussière mais pas de Lily. Celle-ci avait une nouvelle fois utilisé ses Aero-Dials pour s'envoler dans les airs, laissant ainsi le Sound Blast passer en dessous d'elle sans lui infliger aucun dommage.

Le visage de Joseph s'illumina d'un sourire cruel. Il avait anticipé qu'elle esquiverait de cette façon. Hors dans les airs, elle était bien plus vulnérable. Même si elle voyait le coup venir, elle ne pourrait jamais l'esquiver. Cette attaque, ne pouvait être évitée !
"Crève !!!"

Et un Wanna Hear Me Scream servi à bout portant, un ! Se propageant à 360°, on ne pouvait totalement échapper à cette attaque. Lily la vit venir et tâcha d'en limiter les effets en plaçant ses mains sur ses oreilles, en pure perte. Déstabilisée en plein vol par l'attaque sonique, la jeune femme chuta lourdement au sol, parvenant tout juste à retomber sur ses pieds. Malheureusement pour elle, c'est au sol que l'Enfer l'attendait. Joseph ne cessait de hurler, son cri sonique déchirait les tympans, réduisant son oreille interne et son sens de l'équilibre à néant (il détruisit aussi les tympans d'un certain nombre de spectateurs des premiers rangs).

"Oh oh ! Notre Champion semble avoir laissé sa fierté de côté pour se préoccuper uniquement de la Victoire ! Amis spectateurs, je vous invite à vous boucher les oreilles si vous tenez à vos tympans.

"Non mais attendez, si vous faites ça, comment est ce que vous m'entendrez ?! Ne bouchez surtout pas vos oreilles !"


Pendant que "Machine Gun" Sanada tâchait de savoir ce qui était préférable pour son public, la jeune femme parvint difficilement à se remettre debout. Elle tanguait, comme ivre et visiblement son pouvoir d'anticipation ne parvenait pas à fonctionner à cause de la douleur qui lui vrillait le cerveau, car elle ne put rien faire pour esquiver le coup suivant. Joseph avait mis la patate, une droit plongeante envoyée tout en pivotant le tout à une vitesse quasi sonique. Ça c'était du Sonic Kraak de compétition, un véritable coup de tueur.

La tête de Lily vola sur le côté. Son corps semblait partie pour la suivre mais Joseph n'en avait pas fini avec elle, loin de là. Il était salement furax. Il allait la réduire en morceaux, il lui faudrait au moins ça pour être satisfait. Il étendit son poing droit et agrippa la longue tresse de la jeune femme avant de tirer dessus d'un coup sec, ramenant le visage de la malheureuse face à lui. Le coup suivant fut un direct du gauche porté à l'estomac. Un véritable coup de butoir qui fit instantanément remonter le dernier repas de la pauvre femme au bord de ses lèvres et la souleva à moitié de terre. Amusant mais insuffisant. Crack Joe voulait entendre tous les os de la gamine se briser. Il voulait tout lui prendre. Ses armes, sa beauté, son honneur. Il lui prendrait tout avant de se décider à l'achever. Et ça commençait tout de suite par les Thunder-Dials de la demoiselle. Il en avait trop tâter pour ne pas reconnaître leur utilité. Son butin récupéré, Joseph lâcha sa prise sur ses cheveux pour armer de nouveau sa droite. Il ramasserait les aero-dials sur son cadavre. D'abord, il allait l'enlaidir quelque peu...
BANG !


Et Joseph embrassa le sol. Pour ceux qui comme lui n'avait pas vu l'action. Celle-ci était très simple. Marcel Pai-Me, Grand Maître de la Boxe des Poings Divins en avait vu assez et il avait décidé de siffler la fin de la recréation. Aussi il avait donc armée une pichenette en direction du boxeur et lui envoya un Shigan Bachi sans se forcer. Le "doigt d'air" frappa la tête de Joseph sur le côté, l'étourdissant sur le coup. Les commissures des lèvres de Marcel parurent se soulever un bref instant, ce qui devait sans doute constituer chez lui ce qu'il y avait de plus proche d'un sourire. L'homme se leva de son siège et disparut pour réapparaître une fraction de seconde plus tard dans l'arène. Pour les personnes présentes, un tel déplacement relevait de la téléportation.

"Il suffit."

"C'est incroyable ce qui vient de se produire ! Une nouvelle interruption ! Comme un remake de l'intervention de La Foudre pour sauver ce petit prétentieux de Ritchie. Un vieil homme assis dans les gradins vient d'intervenir et il a mis le Crack à terre avec une facilité déconcertante ! Mais quel rebondissement ! Réussiras tu à tuer quelqu'un aujourd'hui Crack Joe ? Ta côte est en baisse !"

"Quoi ?! Même le Cerveau n'est pas sûr de qui est ce vieux ?! Marcel Pai-Me ? Qui c'est que c'est ça Marcel ? Encore un inconnu ?! Déconne pas, un mec capable de faire un truc pareil est forcément connu ! T'es sûr qu'il vient pas du Nouveau Monde ?"


Dans l'Arène, le-dit Marcel souriait paisiblement de l'air confiant de celui qui sait parfaitement qu'il n'a rien à craindre. A ses pieds, Joseph tâchait péniblement de comprendre ce qui s'était passé. Il se sentait tellement bien quelques instants plus tôt et voilà qu'un vieux shnock venait gâcher son plaisir. Impardonnable !

Le boxeur se remis debout, haletant comme un bœuf épuisé. Son combat avec La Foudre l'avait vidé et la frappe du vieux avait été pire que tout. Il n'aurait droit qu'à une seule chance. Il allait utiliser son arme secrète et tant pis pour les dégâts collatéraux. Crack Joe écarta sa chemise à moitié brûlée pour laisser apparaître une écharpe de tissu à laquelle avait été incorporée des Dials. Des audio dials, dix pour être précis. Qui furent activés tous ensemble par un Crack qui hurla de pair avec ses enregistrements.
"Thunder Clap !"

Après la Foudre, ce fut au tour du Tonnerre de s’abattre sur l'Arène. Les personnes présentes aux premiers rangs de l'Arène furent soufflées en arrière et tous les présents même les mieux abrités durent se boucher les oreilles pour tâcher de limiter les dégâts. Des dizaines, des centaines de personnes même avaient les oreilles en sang et vomissaient leurs tripes à cause de leur oreille interne. Il ne devait plus rester une seule personne debout dans les gradins. Comment réagissait Marcel à ce déferlement de puissance ?

Marcel avait les cheveux plaqués sur l'arrière du crâne par la puissance de l'attaque de Joseph mais c'était bien là le seul changement qu'on pouvait observer. Le vieil homme écarta lentement les mains puis, à une vitesse défiant toute comparaison, les frappa l'une contre l'autre. Ce "clap" surpuissant fit le même effet qu'un bruit blanc. Il chassa les ondes de Joseph, fit taire ses Dials et expédia le malheureux Boxeur contre un mur, le laissant K.O. pour le compte. Le vieux Maître mit son petit doigt dans son oreille de façon négligente, il avait l'impression d'avoir l'oreille bouché désormais. C'était malin !

Marcel tourna la tête, cherchant du regard ses disciples. Ritchie avait été mis K.O. par le Thunder Clap, qu'il avait encaissé de bien trop près. Il n'entendrait sûrement plus rien pendant des jours. Quand à Lily, elle était toujours dans les vapes à cause du Sonic Kraak pris en pleine figure quelques instants plus tôt. Décidément, ces jeunes étaient en dessous de tout. Depuis quand était ce au Maître de s'occuper de tout ? Marcel s'approcha de la jeune femme et la réveilla "en douceur" (comprenez, d'une bonne gifle bien sentie).

"Ramasse Ritchie. On s'en va."

La jeune femme se leva péniblement et se dirigea vers son compagnon qu'elle souleva sans peine. Elle se dirigea ensuite vers le champion local, toujours inconscient. Ses intentions étaient claires comme de l'eau de roche. La Foudre allait se venger et éliminer l'homme. Dommage pour elle que Marcel ne partage pas ses intentions à l'égard du boxeur.

"J'ai dit, on s'en va."

"Mais..."

"Pas de mais ! Tu ne dois ta défaite qu'à ton seul manque d'entraînement. Si tu n'avais pas perdu le contrôle de ton Haki suite à ce cri, tu l'aurais emporté."

La jeune femme baissa les yeux, comme honteuse. Elle aurait bien voulu pouvoir au moins récupérer ses dials mais si elle parlait de nouveau, le vieil homme allait s'énerver. Son vieux Maître lui adressa ce qui chez lui devait le plus se rapprocher d'un sourire paternel, en l'occurrence une grimace assez effrayante. A leurs pieds, Crack Joe toujours étendu. Le vieux Marcel souriait franchement cette fois. Il était content de lui et de sa journée. Venir sur cette île avait définitivement été une bonne idée. Ses élèves avaient beaucoup appris aujourd'hui. Et ce n'était pas encore fini même si pour l'heure, les Poings Divins devaient se retirer. Ils avaient causé assez de tapage comme ça. Dans un souffle, les Poings Divins disparurent.

Du haut de son poste d'observation tout en haut de l'arène, allongé sur le sol, "Machine Gun" Sanada, continuait à commenter la situation même s'il ne restait sûrement personne d'apte à l'entendre. Son professionnalisme était son point fort.

"Mesdames et Messieurs. C'est la fin de notre grand événement du jour ayant vu la trop peu connue Confrérie des Poings Divins faire face à Joseph "Crack" Patchett. Un combat qui se solde par la victoire par abandon de notre Champion, les représentants de la Confrérie ayant quitté l'Arène sans le tuer. Pour récupérer vos gains, veuillez vous rendre aux bureaux de paris situés dans les allées B et D. Merci d'être venu profiter de l'Arène de Dead End..."


Dernière édition par Joseph Patchett le Mer 1 Oct 2014 - 12:49, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t6519-joseph-patchett-en-attente-de-validation http://www.onepiece-requiem.net/t6586-crack-crack#80645
avatar
Joseph Patchett
Crack Joe

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Saigneurs du Crack

Feuille de personnage
Dorikis: 5670
Popularité: -617
Intégrité: -428

Mer 17 Sep 2014 - 17:55

Une fois les Poings Divins partis de l'Arène, la vie avait repris son cours normal. En tout cas, elle avait repris selon les critères de normalité en vigueur à Dead End. En l'occurrence, la moitié du public avait crié à l'arnaque après l'annonce de la victoire d'un Crack Joe toujours inconscient au fond de l'arène. L'autre moitié insultait la première en lui conseillant, entre autres, de lire le règlement (qui n'existait pas) de l'arène. Bref, on s'empoignait joyeusement, de l'argent changeait de main, on se repassait le film des combats dans sa tête que du classique. Ça plus le fait qu'un des vendeurs ambulants de Planteur je-me-tranche-la-gorge avait mis sur pied un petit commerce de "déboucheur d'oreille" et de "réapparisseur magique de tympan". Un business de niche qui ne fonctionnait véritablement que lorsque Joseph se décidait à donner de la voix. L'ingénieux entrepreneur était aux anges. Il allait faire son chiffre du mois en une seule journée.

Du côté du staff de Joseph, on faisait grise mine. Dans le bureau étroit du Cerveau, Mc Vinny, la Fouine et le Cerveau faisaient les comptes. L'émeute avait été évitée de peu et ils avaient réussi à se refaire la cerise sur le dernier combat. Suffisamment pour effacer les pertes infligées par l'arrivée inopinée de Ritchie. Le pire pour eux était la raclée qu'avait encaissé leur Champion et Patron. Qu'un vieux fou puisse le mettre K.O. sans même avoir à le toucher défiait toute logique. Tous brûlaient de questionner le malheureux sur son humiliation mais un instinct de survie bien chevillé au corps leur recommandait de ne rien en faire. Aussi aucun d'entre eux n'avait il ouvert la bouche quand Crack Joe avait rouvert les yeux au milieu de l'arène. Aucun n'avait soufflé mot quand il les avait planté là. Aucun, à part La Fouine, ne savait où il se rendait. Mais tous savaient sans nul doute qu'un mot de travers leur coûterait leur tête. Ils avaient tous en mémoire le calvaire qu'il avait fait subir aux gars des Pythons après sa dernière défaite. Autant se tenir à bonne distance.


Mettre de la distance. C'est ce à quoi Crack Joe s'astreignait en cette lugubre soirée. Il s'était replié sur son antre, son fief, son Hibou de nuit. Là, bien au chaud dans son bureau de Propriétaire, le Crack s'était pris une bonne bouteille de Whisky avec laquelle il avait décidé de livrer un duel acharné. Mettre de la distance entre ce qui s'était passé et la réalité. Peu importe comment il considérait la chose, il s'était fait humilié. C'avait été encore pire qu'avec Jack. Le vieil homme n'était pas la Violence Incarnée comme Jack mais il était tout aussi puissant si ce n'est plus encore ! Mais d'où diable est ce qu'un vieux fou quasiment inconnu pouvait tenir une puissance équivalente à celle d'un Capitaine Corsaire ?! Marcel Pai-Me... Pai-Me... Il avait déjà entendu ce nom quelque part, mais où ? Ça avait sans doute un lien avec l'origine de la puissance du vieillard.

"Tu as oublié ceci à l'Arène"

En entendant la voix du vieux Maître dans la pièce même où il se trouvait, Crack Joe manqua de soufferte et recracha la gorgée qu'il avait en bouche. Il ouvrit de grands yeux interloqués en découvrant la présence de Marcel dans son bureau, debout près de la fenêtre comme si c'était la chose la plus naturelle qui soit. A ses côtés, étaient posés les deux Aero Dials que Lily avait attachés aux chevilles pendant leur affrontement.

"Comment je t'ai trouvé ? Le pouvoir du Haki. Comment suis je entré ? La fenêtre était ouverte. Pourquoi tu n'as rien entendu ? Comme si tes petites oreilles pouvaient percevoir les déplacements d'un Grand Maître... Pourquoi est ce que je te ramène ces dials ? Elle a perdu, ils sont à toi et puis elle en a d'autres. Et oui, je peux lire dans tes pensées. D'autres questions ?"

Un petit mensonge mais Marcel Pai-Me était quelqu'un de très expérimenté, notamment en ce qui concernait la lecture du langage corporel d'un individu. Autant dire que depuis l'instant où il était entré, il lisait en Joseph comme dans un livre ouvert. Le boxeur en restait coi. Ses pensées fusaient dans tous les sens. Le vieux, ici ? Pourquoi ? Que dire ? que faire ? Déjà déglutir. Respirer calmement et posément. Si le Vieux était ici c'est qu'il attendait quelque chose de lui. S'il avait voulu le tuer, il serait déjà mort. Le Crack reprenait lentement possession de ses moyens. Il tendit la main pour se saisir de la bouteille et entreprit de se resservir un verre non sans tout d'abord en verser un autre pour son étrange visiteur et soudain, l'illumination se fit dans sa tête. Cette façon de s'exprimer, ce look totalement inadapté et ce grand âge. Mais surtout, ce nom. Il lui rappelait de vieux souvenirs.

"Marcel Pai-Me... J'ai mis le temps mais je me souviens où j'ai déjà entendu le nom de "Pai-Me". Pas de doute possible, z'êtes lié à Raoul Pai-Me, l'instructeur légendaire du Cipher Pol. Ah ça fait une éternité. Ça doit bien faire... Douze ans. Pouah, j'avais presque réussi à oublier la honte que ça avait été d'être recalé par ce vieux fou. Pas le niveau pour apprendre le Rokushiki qu'il avait dit. Tsssk."

Un mince sourire apparut sur le visage du vieux Maître. Il était ravi de voir que le blondinet n'était pas aussi stupide qu'il avait pu paraître au premier abord. Faire le lien entre les deux Pai-Me n'était pas donné à tout le monde. De plus, si le jeunot avait une dent contre Raoul, cela lui serait tout bénéfique. Il ne prit pas la peine de s'intéresser au verre qui lui était offert. Quelqu'un comme Marcel Pai-Me ne se laissait pas tenter par de l'alcool.

"Mon frère n'a jamais su juger les gens correctement. S'il n'a rien vu en toi, moi j'y vois du potentiel. Tu as battu deux de mes élèves. Tu as donc gagné ta place au sein de la Confrérie des Poings Divin. Si tu acceptes cette place, je t'enseignerai l'art secret de la Boxe du Poing Divin. Le style de combat ultime. Je t'apprendrai aussi le pouvoir du Haki."

Crack Joe avait une réplique mordante au bout des lèvres. Il aurait voulu se moquer du vieil homme et de son soit disant style ultime en lui rappelant la raclée qu'avaient reçu les deux jeunes. Mais il fit le choix, fort sage, d'éviter de provoquer le vieil homme. Si Marcel avait le même caractère que son frère, il valait mieux éviter de lui chercher des poux dans la tête.

"La Boxe du Poing Divin ? Jamais entendu parler... Mais j'ai pas franchement eu l'impression que vos deux élèves se battaient de la même façon. Pas du tout le même genre de techniques si j'peux m'permettre. Et je suppose que cette offre si généreuse ne va pas sans une contrepartie de taille."

Le vieux Maître sourit de nouveau en hochant la tête.

"En effet. Ne peut se proclamer Maître de la Boxe du Poing Divin que celui qui en maîtrise toutes les techniques. Certaines écoles d'Arts Martiaux renommées existent en se basant sur une seule de mes techniques. Pour te donner un ordre d'idée, Ritchie ne maîtrisait qu'une seule technique de la Boxe du Poing Divin. Lily par contre, en maîtrise déjà deux."

L'homme marqua une pause, prenant le temps de réfléchir à la façon dont il allait formuler ses propos. Il souhaitait améliorer son écurie rapidement mais s'il brusquait le jeunôt, il n'en tirerait rien de bon. Autant être honnête avec lui... Mais pas entièrement bien sûr.

"Une contrepartie ? Evidemment qu'il y en a une. On n'obtient rien sans rien en ce monde. Cela dit, tu remarqueras qu'elle est extrêmement modérée quand tu songes à ce que je t'offre en retour. Ce style de combat ne s'acquière pas en une nuit. Si tu acceptes de prendre la place de Ritchie, tu devras voyager avec moi et m'obéir en tous points. Tu devras évidemment aussi respecter les règles de la Confrérie. Tu l'as compris, cela implique de quitter cette île dès demain."

Crack Joe fit la moue. Le marché semblait honnête et en d'autres circonstances il aurait sans doute accepté sans hésiter mais aujourd'hui il n'était plus seul. Il était membre des Saigneurs des Mers, l'équipage du Corsaire Wrath. Et surtout, il avait encore des comptes à régler. Allait-il laisser son score avec Kiril sur un minable match nul ? Allait il renoncer à surpasser Jack et occuper lui aussi le haut de l'affiche ? Jamais ! Aussi, c'est la mine contrit qu'il se prépara à annoncer son refus au vieux Maître tout en priant toutes les divinités qu'il connaissait que celui-ci ne réponde pas à son refus en l'encastrant dans le mur.

"Je hum... J'aurais été ravi d'accepter mais comprenez que j'ai des obligations et euuh... Je peux pas vraiment venir là tout de suite..."

Le vieux Maître leva une main pour l'interrompre, obtenant aussitôt le silence réclamé. Ils n'étaient pas nombreux à pouvoir faire taire Crack Joe mais lui y parvenait sans aucun soucis.

"J'entends ce que tu me dis et aussi ce que tu ne me dis pas. Je vois bien ton désir de puissance mais tu ne souhaites pas t'éloigner de tes cibles. Soit. Je vais t'enseigner les bases de l'une de mes techniques. Quand tu auras réalisé que je peux t'offrir bien plus de puissance que tu n'en as jamais rêvé, tu reviendras vers moi."

"Je vais t'enseigner les bases du Poing Fulgurant. Je pense que ce style ira très bien avec ton petit pouvoir démoniaque. Si cet avant goût te convient, tu seras libre de me rejoindre par la suite, je serai à Armada. Bon... Autant nous y mettre, nous n'avons qu'une nuit devant nous."


Joseph n'en croyait pas ses oreilles. La Déesse de la Chance avait décidé de se pencher sur lui pour une fois ! Après l'humiliation publique de l'après midi, il s'en tirait à bon compte. Non seulement le vieillard ne l'avait pas cassé en deux pour avoir refusé son offre. Mais le Vieux Maître allait même partager avec lui une partie de ses secrets ? Ô joie !

"Bon on commence par quoi ?"

"Par ça. Le déplacement éclair. Je parle d'un déplacement plus rapide et mieux maîtrisé que cette parodie dont tu t'es servi face à Ritchie. L'astuce est simple, tu dois frapper le sol 10 fois à très grande vitesse pour prendre impulsion et te propulser. Évalue la distance à parcourir et frappe le sol à chaque changement de direction. Quand tu sauras combattre à cette vitesse, alors tu auras maîtrisé le Poing Fulgurant. Allez, on se bouge !"

Le vieil homme avait disparu sous les yeux de Joseph pour réapparaître derrière lui. Il avait tout juste pu percevoir le son du déplacement d'air et encore, cela n'était dû qu'à son ouïe sur développée. Il leva un regard sur Marcel. Il ne comptait tout de même pas l'entraîner ici même. A cette vitesse, la moindre erreur dans le changement de direction creuserait des trous dans les murs de l'établissement ou encastrerait Joseph dans une paroi. Il vit le sourire cruel du vieux Maître. Le fourbe ! Rien n'était gratuit en ce bas monde. Il fallait parfois se montrer réaliste.
http://www.onepiece-requiem.net/t6519-joseph-patchett-en-attente-de-validation http://www.onepiece-requiem.net/t6586-crack-crack#80645
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1