AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-33%
Le deal à ne pas rater :
Microsoft Manette Xbox One sans fil
39.99 € 59.99 €
Voir le deal

Le Renouveau

Yukiji Alucard
Yukiji Alucard
PNJ
Pride
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Inconnue
♦ Équipage : Solo

Feuille de personnage
Dorikis: XxX
Popularité: -550
Intégrité: 150

Ven 25 Mar 2011 - 20:51




Cette fois-ci Alucard était bien décidé à changer. Son heure était passée, il devait maintenant stopper son voyage macabre. Il devait reprendre ses esprits et perdre le voile qui couvrait ses yeux. Le sang, il n'avait eut que cela en tête durant de long mois. Al' n'était pas une bête, ni un démon, il n'était qu'un homme qui avait tout bonnement perdu sa voie. Il s'était égaré de sa route, il avait quitté son chemin. Il devait maintenant acquérir plus de renommer et de façon plus vicieuse. La rédemption serait sa meilleur amie, une amie terrifiante qui le mènera vers les hauts sommets de ce monde. Bien sûr pour ce faire il n'allait pas déposer les armes, bien au contraire ! Il allait juste devenir un autre homme, voir un autre être. Cette fois-ci, il ne serait que le chasseur, le carnivore, qui chasse sa proie. Pour ce faire, il changea du tout au tout; non pas sa manière d'être mais plus tôt son mode opératoire. Avant il n'était qu'un fou fonçant dans le tas et ne servant guère de son cerveau. Aujourd'hui il utiliserait une stratégie, ainsi qu'une façon subtile de tuer ses proies. Ses proies ne seront que des cibles prioritaires, elles seront triées sur le volet et surtout capable de fournir assez d'adrénaline à notre jeune pirate. Ainsi Al' prit les voiles direction le royaume de Goa. Il avait encore envie de profiter du soleil de cette somptueuse région de East Blue. Grâce à une petite barque munit d'une simple voile, il rejoignit un port de bonne fortune. Cette île était nouvelle pour notre jeune homme. Quand il franchit le seuil d'entrée de la ville, il fut rapidement sujet d'un malaise. L'air fut soudainement et il eut du mal à respirer. Un drôle d'aura semblait vouloir lui faire courber l'échine, pourtant cela n'était qu'une impression. Il plissa légèrement les yeux sous la clarté du zénith et commença à pénétrer dans la ville. Il fit rapidement un topo de la morphologie globale de la citée. Composé de trois étages, grâce aux différentes demeures, Al' put directement voir la différence entre les différents étages. Le haut de la ville était garnit de somptueuses demeures, de palais et de châteaux. Tout était propre et soigner, mais de sa distance Alucard ne pouvait pas distinguer la population qui peuplait cet étage. La partie du milieu, la seconde était un ensemble d'édifice aussi différent que le premier étage. Il y avait de grandes et richissimes maisons, des villas et autres grands commerces. Mais tout cela restait tout de même inférieur au premier étage. Puis enfin la partie basse de la ville, un vrai bidon ville. Les ordures étaient à même le sol et de nombreuses personnes dormaient dans la rue. Les différences sociales de se royaume étaient frappantes, Al' ne se sentait donc pas à l'aise à l'intérieur de tout ceci. Il mit sa capuche sur la crâne et disparut dans la pénombre de la citée des pauvres.

Il prit directement la direction d'un petit commerce de la citée. Là-bas il n'y trouva personne, simplement un grillage qui semblait indiquer qu'il était fermé. Il tourna alors en rond durant de longues heures, hélas pour lui cette balade se termina sur un aspect négatif. Il n'y avait aucun commerce d'ouvert dans ce secteur. Puis à bout d'espoir, il vit au loin une échoppe ouverte. Il s'y précipita directement, afin d'y trouver de la nourriture et de quoi boire. Il entra à l'intérieur comme une tornade et ne prit pas le temps de lire ce qu'il y avait sur la porte d'entrée. La musique et les personnes aux alentours se stoppèrent immédiatement. Al' souria bêtement et alla commander une chope de bière. Le barman lui répondit qu'il ne servait pas les étrangers et que certaines derrière lui voulaient faire plus ample connaissance. Al' regarda au dessus de son épaule et vit trois hommes en uniforme. L'un d'eux tenait fermement un bâton de fer, l'autre un poing américain et le dernier semblait faire le double de masse musculaire que les deux autres. A ce moment Al' se sentit très seul et se demanda ce qu'il avait bien put faire pour mériter cela. Pourtant il le savait très bien, vu que sa liste de meurtre était très longue.

Le Renouveau Eyes10

Un homme au fond parla et l'un des hommes se mit en garde, quand soudainement l'homme au bâton voulut frapper Alucard. Celui-ci n'eut même pas le temps de finir son geste, qu'un poing en pleine figure l'avait couché au sol. Puis d'une rotation à 90°, Al' sortit sa lame et trancha l'abdomen d'un autre homme de main. Il ne restait plus que le molosse et lui. L'inconnu ricanait doucement, il semblait être sûr de sa force. Al ne ressemblait aucunement à une force de la nature, mais sa force était considérable et à ne pas prendre à la légère. L'individu décocha plusieurs coups à notre jeune pirate. Pourtant, pour sa part, il avait l'impression de les voir venir au ralentit. Il n'eut de ce faite aucun mal à les esquiver et d'une rapide riposte il décocha un coup de pied en plein visage du molosse. Son visage se crispa, ses yeux brillèrent de mille éclats, sa mâchoire craqua et un bruit sourd surgit lors de la lourde chute de son corps sur le sol. Al' souria et demanda directement si quelqu'un d'autre était motivé pour venir l'affronter. C'est alors que toutes les personnes présentes se levèrent, mais un homme au fond applaudit et demanda à notre héros de s'approcher. Alucard exécuta ses directives et avança jusqu'à lui. L'homme lui permit de s'asseoir et commença à discuter avec le jeune pirate.



Assis toi pirate ! Je te connais !!! Tu es Yukiji Alucard, un vrai barbare à ce qu'il se dit dans les journaux.

Oui je suis cette personne, mais mes actes ne sont aucunement le fierté de ma personne bien au contraire . . .

Barman sert nous à manger et de quoi boire ! J'ai oublié de me présenter, je suis Tôshiro Kanamu. Plus connu sous le nom « Le Parrain », je suis le dirigeant de la plus grande mafia présente sur cette île. J'ai des relations dans toute la citée et je dirige dans l'ombre le secteur de Edge Town.

Je vous suis dans la majeur partie de vos propos, mais quel est se nom de Edge Town.

Oui c'est vrai tu es un étranger ! Le vieille homme ria. Tu dois savoir que cette citée est particulière et tu as surement déjà du remarqué la différences sociales qui nous martirent. Il a donc la section Edge Town, dirigée par ma propre personne et un petit sous-chef qui ne sert strictement à rien. Puis il y a l'étage juste au dessus de nous du nom de: Town Center. Cette section est dirigée par le chef de la police, attention à toi si tu t'aventure dans ces lieux. Puis pour finir il y a la dernière section, celle ce trouvant au plus haut de cette île; appelée High Town. Elle est protégée par la garde royale et par leur célèbre capitaine qui est le chef de la garde du roi.

Uhm je vois . . . Pas facile par ici !

Par pur hasard es-ce qu'un petit contrat t'intéresserai ?

Un contrat ?

Oui je te donne de l'argent et en échange tu me rends un petit service.

Avec grand plaisir ! Dites moi tout.

C'est très simple, ta mission sera de tuer les trois hommes que je t'ai nommé auparavant.

Donc si j'ai bien suivis je dois tuer, le sous-chef, la chef de la police et le capitaine du roi.

Oui c'est exacte !

J'accepte. Quand es-ce que je commence ?

Immédiatement.

Parfait ! Mais j'aurai besoin de plans détaillés sur chacun des secteurs de l'île.

Très bien j'en prends note, sinon un peu d'argent de poche ?

Oui, 5000 Berrys.

Seulement ? Et à quoi bon ?

Oui et pas un centime de plus. Cet argent me permettra de mener ma mission à bien.

Très bien accordé. Tu peux y aller maintenant.

Par contre sachez que je ferai cela qu'une seule fois, car après ce contrat je regagnerai la mer.

Marché conclut. Reviens me voir quand tu auras fini.


Al' quitta alors les lieux, une petite bourse à la main, il partit dans une direction inconnue. Son but premier était de récolté un maximum d'informations sur ces dites personnes. Il fallait également repéré les alentours de son futur meurtre, puis se fournir en munitions. N'étant pas limité dans le temps, Al' ne s'affola point. Il prendrait son temps jusqu'à que ça stratégie soit parfaite et sans faille. Il lui fallut donc plusieurs jours pour mettre sur pied une stratégie qui tiendrai assez la route. Il ferait cela comme il faut ! Dans l'ordre croissant afin de mettre une pression sur les échelons supérieurs. Sa première cible était le sous-chef de Edge Town, il était facile à trouver: s'était un habitué du bar appelé "le BimBoo". Al' partit en quête de certains produits pour effectuer ce dit contrat. Un apothicaire lui était nécessaire, mais il n'y en avait point sur cet étage. Monter d'un étage serait pour l'instant trop risqué, il devrait faire avec les moyens du bords. Son seul refuge fut une établie de fleurs et de faunes en tout genre. Là-bas il prit rapidement contacte avec la directrice et lui remis la bourse entière qu'on lui avait remit pour le contrat. Elle fut plus que heureuse de recevoir une telle somme dans se bas monde et elle accorda tous les désirs de notre jeune pirate. Ainsi, il en ressortit, les poches garnit de flasques en tout genre. Celles-ci étaient, à chaque fois, remplies d'une étrange liquide. Souvent visqueux, inodore ou liquide, personne ne pouvait deviner de quoi il s'agissait. Enfaite tout ces étranges liquides organiques, étaient des poisons pour le corps humain. Poison qui furent ôtés aux plus nocives espèces de flores et de faunes de ce monde. Chacun des poisons étaient différents et Al' le avait minutieusement choisit pour leur effet sur l'organisme humanoïde. Une fois prêt, il partit en direction du dit bar, le plan était en marche. Il allait bientôt exécutée sa première victime.


Dernière édition par Yukiji Alucard le Mer 30 Mar 2011 - 14:30, édité 5 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t118-yukiji-alucard-une-vie-un-but-un-hommeterminehttp://oprannexe.onepiece-forum.com/t773-yukiji-alucard-pride
Yukiji Alucard
Yukiji Alucard
PNJ
Pride
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Inconnue
♦ Équipage : Solo

Feuille de personnage
Dorikis: XxX
Popularité: -550
Intégrité: 150

Dim 27 Mar 2011 - 19:57

Al' franchit rapidement le seuil de la porte d'entrée du bar. S'était un espace assez grand et il ne fallait pas se fier à son apparence extérieur. Du dehors un vrai taudis et de l'intérieur un vrai cabaret, Al' n'avait encore jamais mit les pieds dans un tel lieu. Enfin si s'était le cas, il ne s'en rappelait plus. Des femmes en tout genre dansaient sur des barres en fer, d'autres se dénudaient sur une petite estrade au fond de la pièce. Plusieurs gros molosses surplombaient des leurs grands yeux la salle, s'était surement les gars de la sécurité. Al' se dirigea directement vers le bar de la salle des fêtes. Il y avait foule, et la musique d'ambiance martelait ses tympans. Al' prit un petit breuvage et le sirota doucement. Il s'était tourné afin de pouvoir observé la salle des ses yeux. Il ne connaissait pas le visage de sa cible, il fallait donc attendre que celle-ci se démarque de la foule. Pas facile, car la soirée ne faisait que commencée ! Al' attendit plusieurs heures, avant que enfin sa cible se montre. S'était un homme aux cheveux dégarnit, au ventre rond et à forte corpulence. Il était entouré de plusieurs gardes du corps et Al' ne pouvait s'en approcher sans se faire repérer. L'individu semblait être bien imbibé d'alcool, il semblait même avoir du mal à tenir debout. Il se dirigea directement vers le bar. Tout le monde se précipita pour aider sa personne; ils étaient tous au petit soin autour de l'individu. L'homme semblait avoir un goût très prononcé pour les jolies jeunes filles. Al' en prit alors une par le bras et lui remit un breuvage qu'elle devait apporter au vieille homme. Elle ne chercha aucunement à comprendre étant donné que le fait d'apporter une boisson à cet homme, vous permettait de gagner une bonne somme d'argent en écartant simplement ses cuisses. Bien sûr Al' avait durant ce temps exécuté un beau plan bien machiavélique. Avant de donner le breuvage à la jeune fillette, Al' y avait versé un petit liquide inodore et incolore. Celui-ci était connu pour ses biens fait aphrodisiaque. Il ne lui restait plus qu'à patienter. Les minutes passèrent et l'individu semblait devenir de plus en plus rouge, de plus en plus exciter. La fillette se trémoussait sur ses cuisses et il ne put contenir plus longtemps ses pulsions sexuelles. Ainsi le sous-chef et la jeune demoiselle montèrent à l'étage, chambre du fond. Al' se lança alors courtiser par une autre dame, tout aussi charmante que la précédente. Il accepta ses avances et monta à son tour. Il fut conduit dans une chambre non loin de celle du vieillard. Vieille homme dont l'on pouvait déjà entendre ses ébats dans la chambre à côté. La femme se mit sur le lit et commença à se dénuder, Al' s'approcha d'elle et d'un geste rapide lui planta une seringue dans le cou. C'était une seringue remplit d'eau et de cyanure de potassium. La femme tomba rapidement dans un sommeil profond après quelques secondes d'attente. Al' connaissait bien la suite de ce poison. « Après une consommation de 100 à 200 mg de cyanure de potassium, il y a perte de conscience en une minute et parfois en 10 secondes dépendant de la résistance du corps et de la quantité d'aliments présents dans l'estomac. Après une période de 45 min, la personne entre en coma et peut mourir en deux heures s'il n'y a pas d'intervention médicale. En général, la mort intervient par arrêt du cœur. ». Le problème de son accompagnatrice était réglé ou presque. Il ne pouvait laissé trainer des traces ou preuves qui pourraient remonter jusqu'à lui. Al' prit alors une autre fiole, celle-ci contenait une poudre blanchâtre du nom de héroïnamus. Il n'en avait jamais entendu parlé, mais il semblerait que se soit une poudre hallucinogène très souvent utilisée dans cette partie de la ville. Il l'a fit chauffer dans une cuillère et mit le tout dans la seringue usagée. Il pique la femme plusieurs fois au niveau des bras et lança trainer le tout sur le lit qu'il prit tout de même la peine de mettre en pagaye. Il rejoignit alors la chambre voisine. Un oreille sur la porte, il pouvait encore entendre de petits ébats de la part du sous-chef et de son accompagnatrice. Il sortit alors une cible bombe fumigène de sa poche. En aspect elle n'avait vraiment rien de très dangereuse, mais Alucard y avait ajouté un petit plus. Cette bombe, fabriquer par un apothicaire artisanalement, était enfaite garnit de gaz Sarin. S'était un artefact très nocive et dangereux pour l'homme, Al' devait être très prudent avec ce genre d'outils. Il entra rapidement dans la pièce. Les deux individus lui jetèrent un regard noir. Il s'excusa, mais la chambre d'enfance était libre et fermée à clef. La jeune demoiselle lui désigna un trousseau de clef qu'il saisit avant de partir. Dans un dernier regard il remarqua les barreaux aux fenêtres. Tout était parfais, il ne manquait plus qu'à activé le tout. Juste avant de refermer la porte, Al' glissa son instrument de mort à l'intérieur de la pièce. Il glissa ensuite la clef dans la serrure et ferma le tout à double tour. Il alla ensuite dans la chambre d'en face, la femme était toujours étendue sur le lit prise de temps à autre de convulsions. Il prit un bout de draps et le mouilla avant d'aller le positionner devant la porte de la chambre infectée. Il ne fallait pas tout de même tuer toutes les personnes du bar. Des bruits sourds émergèrent de la pièce, ainsi que des toux. Puis soudainement quelqu'un essaya d'ouvrir la porte, rien à faire Al' l'avait fermé. Puis cela devint plus frénétique et plusieurs cris de douleurs émergèrent. Un garde entendit l'appel et ramena toute sa troupe. Ils n'étaient que trois, un jeu d'enfant pour notre jeune pirate. Il referma la porte et s'assit sur un fauteuil en direction de la porte de la chambre.

Le Renouveau Xanxus10

Les trois foncèrent à la chambre du fond, rien à faire la porte était bloquée. Le vieillard hurlait à plein, puis soudainement ce fut le calme absolu. L'un des hommes de mains entra dans la pièce où se trouvait Al'. Une balle l'accueilla et il tomba au sol, puis Al' se leva, les bras tendus en avant, il décocha encore deux détonations pour tuer les deux autres gardes. Il venait de régler son compte à sa première cible. Afin que l'on puisse se souvenir de lui, Al' accrocha un avis de recherche sur la porte de la chambre où se trouvait sa victime. Une fois cela fait, il quitta les lieux et alla se planquer dans le bâtiment voisin. Il y fit le guet et attendit patiemment la police de l'étage supérieur. Rien à faire, personne ne vint, il devait passer par un subterfuge.

Il prit les devants et partit en direction de Town Center. Il lui fallait trouver un autre bar, afin d'y attirer sa proie. Mais cela ne serait point aisé, car il fallait un incident majeur pour faire venir personnellement le chef de la police. Il était tard dans la nuit et à cette heure une banque ne serait point ouverte. Un lieu publique serait donc choisit à la place, mais tout cela restait tout de même pas facile à exécutée, puis la prouesse divine l'éclaira. Il prit directement ses jambes, son but était de trouver un ancien bar construit avec des planches en bois. Vu que cet étage était bien peupler et surtout riche, Al' perdit une bonne heure à trouver ce qu'il cherchait. Une fois sur les lieux, il entra à l'intérieur puis ressortit immédiatement. Il n'avait pas de temps à perdre sur cette proie là. Sinon il lui faudrait attendre une journée de plus pour exécutée sa dernière cible. Mais la précipitation allait le pousser à commettre des fautes. Suivant toujours ses plans, Al' s'empara d'une lampe à huile qu'il balança directement dans la cave du bâtiment. Qu'elle idée de laisser les fenêtres ouvertes ! De la fumée commença à s'échapper du compartiment; Puis il s'aventura vers l'entrée de l'édifice, et c'est exactement à cet instant qu'il commis une faute. Au lieu de regarder que personne ne l'observait dans la pénombre, il se précipita et bloqua la porte d'accès grâce à une longue tige de fer qui trainait dans l'arrière boutique. L'individu qui l'avait surpris était un agent de renseignement pour la police de l'étage. Il vérifia directement dans son agenda et y trouva l'avis de recherche de Yukiji Alucard. Ainsi l'homme partit rapidement rejoindre son QG. Al' quant à lui, alla se mettre à l'abri dans le bâtiment voisin. Des flammes commencèrent à s'échapper du bar. Les pompiers furent rapidement sur place, suivit par la police de Town Center. Il y avait en tout une cinquantaine de personnes, s'était tout de même excessif pour un simple feu de quartier. Par la suite du bruit émergea du rez de chaussée de l'immeuble où se trouvait Alucard. Il regarda au delà des escaliers et remarqua une vingtaine d'hommes armés monter vers sa direction. Il était repéré, plus le temps d'attendre il fallait maintenant passer à l'action. Hélas sa cible n'était toujours pas en vue. Il alla se camoufler dans un coin de la pièce et attendit ses armes en main. Cinq hommes arrivèrent sur son étages lourdement armés. Hélas pour eux, ils auraient mieux du apporter des protections, Al' tira plusieurs rafales et tua les cinq policiers avant de s'enfuir par une fenêtre. N'ayant pas eut d'autre choix que de la briser, le bruit des vitres brisées avaient alerté les gardes aux alentours. Ainsi une course poursuite ce lança dans l'étage centrale. Al' courait à travers les quartiers de l'étage qu'il connaissait à peine. La police avait donc le dessus sur lui, car il était sur leur terrain et de plus ils avaient un avantage numérique. Rien à faire ! Il s'en foutait royalement, car il n'en était guère à sa première chevauchée infernale. La nuit pourrait lui être fatale ou bénéfique. Puis se fut le néant, le chaos, en tournant dans cette étroite ruelle, il se savait en danger. Car le chemin qu'il venait de choisir comme secours était une impasse. Ne sachant grimper aux murs notre jeune pirate était pris au piège. Des bruits de pas se faisaient entendre au loin, il ne restait plus qu'à attendre son heure arrivée. Alors que sa mort approchait à grande pas, notre jeune pirate décida tout de même l'impossible. Il commença à grimper sur le mur haut de trois mètres. Plusieurs accroches étaient disponible et il perdit pas une seule seconde. Au bout de quelques instants et à force d'efforts musculaires, Al' ne tarda pas à se trouver en haut de l'édifice. Ainsi à l'arrivée de la police, il ne lui restait plus qu'à franchir l'obstacle en souriant. La chute de l'autre côté fut lourde et douloureuse. Il mit plusieurs minutes à se relever à cause de l'effort qu'il avait du fournir. Actuellement il venait de semer la police, pourtant il semblait voir un homme à une vingtaine de mètres. Une balle ricocha à côté de lui et il prit la poudre d'escampette. Il n'avançait guère vite, bien au contraire, l'individu au loin était à ses trousses. Plusieurs détonations surgissaient à chaque fois qu'il se réfugiait derrière un mur ou un pilier en pierre. L'homme était salement remonté, il devait surement avoir un dent contre lui. Puis l'inconnu se présenta comme le chef de la police et il lui sommait de se rendre. Chose très futile pour notre pirate qui serait surement exécutée quelques secondes après sa reddition. Al' dégaina, alors un drôle d'ustensile, s'était une sarbacane. Elle était garnit d'une seule fléchette et Al' ne pouvait louper son coup. Le chef continuait d'avancer vers sa position, se serait donc un face à face. Mais Alucard n'allait pas se laisser faire aussi facilement. Il avait le choix entre deux directions: à gauche ou à droite. Al' eut alors une idée afin de contré l'initiative de son ennemi. Il jouerait certes avec la chance, mais sur ce coup il n'avait pas le choix. Il prit alors sa veste et la jeta du côté droit. Puis quelques secondes plus tard, il se jeta sur le même côté. Durant ce laps de temps, son adversaire avait déjà ricoché des salves sur son habit. Lorsqu'il retomba lourdement sur le sol, le chef faisait de grands yeux, car il visait tout simplement de l'autre côté du mur. Al' souffla à plein poumon dans sa canne. La fléchette partit rapidement dans l'œil gauche du chef. Celui-ci se mit directement à hurler et quelques secondes après à convulser. Par chance, le poison était directement entré en contacte avec des systèmes majeurs du mécanisme humain. Le poison s'était donc directement infiltré dans le cerveau et le sang de notre commissaire. Le Thallium (puissant poison utilisé par exemple dans la mort aux rats) entra directement en contact avec son organisme. L'individu mourrait dans les minutes à suivre s'il n'était pas directement traiter avec du Césium. Hélas pour la milice, mais cet antidote n'était plus disponible sur cette île. L'apothicaire ne servait pas les étages supérieurs. Ainsi notre jeune héros disparut de l'étage central pour aller se réfugier dans le dernier palier. Le jour se leva et il dut attendre la nuit, afin de ressortir pour exécuter sa dernière victime. Comme pour son premier meurtre, Al' avait laissé son avis de recherche sur le défunt corps du chef de la police. Cela eut pour effet d'augmenter la sécurité dans Hign Town. La suite allait devenir beaucoup plus intéressante.
http://www.onepiece-requiem.net/t118-yukiji-alucard-une-vie-un-but-un-hommeterminehttp://oprannexe.onepiece-forum.com/t773-yukiji-alucard-pride
Yukiji Alucard
Yukiji Alucard
PNJ
Pride
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Inconnue
♦ Équipage : Solo

Feuille de personnage
Dorikis: XxX
Popularité: -550
Intégrité: 150

Dim 27 Mar 2011 - 23:50

Al' prit plusieurs de repos bien méritées après ses deux assassinats. Il était proche du but, car il ne lui restait plus qu'une seule personne à vaincre, mais cette fois ci se serait différent. L'individu était de taille, de plus il ne pouvait plus compter sur ses poisons. Il ne lui restait plus qu'à faire ses preuves en temps que combattant. Le capitaine de la garde royale devait être quelqu'un d'assez puissant pour pouvoir prétendre à se titre de prestige. Mais Al' ne connaissait guère la peur et il ferait tout pour arrivée à ses fins. La nuit venait de tomber sur le royaume de Goa, il était l'heure de sortir les chiens. Al' partit donc en direction du palais résidentiel pour faire sa première acquisition de terrain. La garde royale était très présente, il ne pouvait pas trop s'aventurer proche des habitations royales. Il lui fallait pourtant entrée à l'intérieur, afin d'avoir une chance d'approcher le capitaine. Il eut donc l'idée de passer par les canalisations de l'île. Il n'eut aucun mal à trouver les égouts et entra dans la résidence aisément, car les canalisations de la royautés étaient très large et surtout nombreuses pour subvenir à tout leur besoin. Mais une fois à l'intérieur s'était une autre affaire. Il y avait beaucoup de sentinelles et Al' ne pourrait pas se déplacer librement. Il prit tout de même les devants, mais déjà après quelques mètres il faillit se faire repérer. Il alla directement se cacher dans des buissons. Les armures grisâtres étaient à chaque recoin de sa position. Il lui faudrait être plus futé sur ce coup. Il regarda alors attentivement les armures et remarqua qu'elle n'était pas munit d'armes à feu. Al' dégaina ses armes et émergea de sa position pour tirer dans toutes les directions. Les balles ricochèrent sur les armures, alors que d'autres tombaient. Le bruit des détonations de ses armes résonna dans toute la résidence. Après plusieurs minutes de tirs et de roulade Al' se retrouva seul au milieu de plusieurs armures inertes. Il en comptait six, dont deux à plusieurs mètres de lui. Il en tira une par le casque et partit plus loin. Il prit alors position de l'armure, elle était lourde et risquerait de restreindre ses mouvements mais il n'avait pas le choix. Il lui fallait se camoufler, afin de pouvoir trouver sa proie. Il rechargea ses armes et partit en direction du massacre. Armé d'une épée royale, il partit en direction de son précédent carnage. Là un homme l'interpella en le nommant de sergent. Il avait eut beaucoup de chance sur ce coup. Al' désigna directement plusieurs directions de fuite et lui demande où se trouvait le capitaine. L'homme lui désigna une direction à son tour et Al' partit le plus rapidement qu'il put. En gros à deux à l'heure vus que l'armure n'était pas faite de plume. Il passa quasiment inconnito grâce à l'armure. Beaucoup de gardes se dirigeaient vers une direction opposée à notre jeune pirate. Sa couverture était pour l'instant parfaite, mais il devrait bientôt la quitter. Puis un homme différent des autres apparut à ses yeux, il avait une armure légère blanche. Ils dirigeaient encore quelques hommes, afin de donner ses dernières directives. Puis quand il vit Alucard, il se mit directement en marche pour le rencontrer. Il lui fit signe de le suivre et tout deux partirent vers une autre place. Celle-ci était plus étroite et surtout grillagée. Aurait-il été repéré ? Il allait bientôt le savoir. L'homme ferma alors la petite cour pavée et dégaina son arme. Il se mit en position et dévisagea notre jeune pirate.

Tu peux ôter ton armure pirate ! Je t'ai repéré à la minute où je t'ai vue.


Je n'en attendais pas moins du célèbre capitaine de la garde royale.

Je te laisse le choix de ta mort, lente ou rapide ?

Ah mon avis, tu devrais moins avoir confiance en toi. Et surtout arrêté de sous-estimer ton adversaire.

Soite viens donc croiser le fer.

Ne bouge pas j'arrive.

Al' ôta rapidement l'armure qu'il avait sur le dos, il dégaina son épée et avança sur son ennemi. Son premier coup fut facilement contré par le capitaine. Et ce fut le cas pour les suivants durant plusieurs minutes. Le capitaine était en train de combattre intelligemment contrairement à notre jeune pirate qui donnait tout ce qu'il avait. Ses attaques ne lui permettait pas de percer la défense de son adversaire.

Tu te bats bien pirate, mais cela n'est point suffisant pour me vaincre.

C'est ce qu'on verra, capitaine . . .

Al' continua son combat, puis soudainement une crampe l'interrompit dans un de ses mouvements. Le capitaine souria et plaça un coup précis. Il lui sectionna l'avant bras droit qui tenait fermement sa lame. Il lâcha prise et fit tomber son épée. Al' fit directement une roulade et la récupéra avec l'autre main. Il était dans une très mauvaise posture. Il n'arrivait pas à trouver une faille assez convenable pour mettre hors d'état de nuire son adversaire. La capitaine ré-attaqua, ayant une mauvaise posture Al' ne put pas éviter le coup. Sa cuisse fut lourdement touchée, il venait de perdre un point d'appui.

Alors tu commence à fatiguer ?

Tu ne perds rien pour attendre.

Le capitaine commença à attaquer plus intensivement. Al' n'était à l'aise avec sa lame et il décida de miser le tout pour le tout. Il lâcha son arme et se mit en garde. Le capitaine fit de grands yeux et souria.

Tu penses vraiment avoir une chance de me vaincre ainsi ?

Al' ne répondit point et s'élança à grande vitesse sur son ennemi. Sa blessure le faisait souffrir, mais l'adrénaline du combat était plus forte. Il évita le coup d'épée du capitaine et le percuta violemment de son poing droit dans l'abdomen. Son armure avait encaissé un peu du choc, mais il semblait tout de même être surpris de la puissance du coup. Al' ne lui laissa aucun moment de répit et utilisa une de ses techniques de poing. Donnant coup après coup, le capitaine semblait être dépassé. Il ne faisait plus que se défendre et les coups pleuvaient contre son corps. Il commençait à être marqué au visage et sur les parties visibles de son corps. Hélas pour Al' cela ne suffisait toujours pas à lui faire perdre l'avantage. L'homme revint également à la charge et cette fois-ci la lame coupa plusieurs fois l'abdomen et le torse de notre jeune pirate. Du sang commençait à couler de ses plaies et ses vêtements commençaient à en être imprégnés. Puis alors que Alucard semblait être dans un autre monde, un lame vint une énième fois s'abattre sur lui. Il tomba à genoux, le regard vide et la bouche ouverte. Cette fois-ci il ne pourrait surement plus se relever; était-ce la fin ?


Je crois bien que sur ce coup tu as perdu . . .

Le Renouveau Al10

Al' ne réagissait même plus, il était quasiment sourd. Puis soudain alors qu'il commençait à croire que tout était perdu, une force surgit de son être intérieur. Des souvenirs apparurent dans son esprit, des souvenirs de tristesse et de mélancolie. Il commença à se remémorer son enfance et surtout le long combat qu'il avait du mener contre la faim. Cette étape majeur de sa vie qui avait été marquée par le simple sentiment instinctif de son être: celui de la survie. Les poings serrés il se releva, il ravala sa salive mêlée de sang et d'un regard noir il défia une dernière fois son adversaire. Chacun prit sa garde et s'élança au même instant sur son ennemi. La longe du capitaine était plus grande que celle d'Alucard, il lui faudrait avancer tout en esquivant. Deux cris de rage éclatèrent dans les quartier résidentiels. Puis quelques secondes après ce fut le calme absolu. Al' était sur les genoux, le sabre de son ennemi enfoncé jusqu'à la moitié de la lame dans son épaule. Le capitaine, lui était par terre inerte. Le coup de poing fut si puissant qu'il lui avait broyé la nuque. Al' venait de terrasser son adversaire d'un poing surpuissant. Il n'avait jamais eut autant de force auparavant et l'aura qu'il avait sentit, était quelque chose de tout nouveau pour lui (ceci est la première apparition du Haki de la couleur de l'Armement, enfin si cela est possible). Ainsi il quitta la cour en déverrouillant le porteil. Il était dans un sale état et il n'eut d'autre choix que de quitter le palais par les égouts. Arrivé devant le bar de son employeur, on sait toujours pas comment il a réussit une telle prouesse, Al' s'écroula sous l'importance de ses blessures. Ainsi plusieurs jours après, il quitta l'île. Les journaux n'arrêtaient pas d'en parler, du pirate qui avait assassiné les trois plus grandes icônes du Royaume de Goa. Les nobles en étaient choqués de savoir qu'un monstre comme Yukiji Alucard s'était introduit dans leur domicile.
http://www.onepiece-requiem.net/t118-yukiji-alucard-une-vie-un-but-un-hommeterminehttp://oprannexe.onepiece-forum.com/t773-yukiji-alucard-pride
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1