AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Pas Habituels Suspects

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Eustache Ier

♦ Localisation : Reverse M.
♦ Équipage : none

Feuille de personnage
Dorikis: 1725
Popularité: 15
Intégrité: -5

Mar 7 Oct 2014 - 19:51

Rappel du premier message :

" ... c'est quand même dingue, la vie, pas vrai ?  

Parce que, voyez, hier, moi, j'me disais, tiens j'm'emmerde. Comme ça, là, c'est arrivé d'nulle part sans prévenir. Ça vous arrive à vous aussi parfois ? Non ? Moi, j'étais posé l'cul dans un canap' grand confort, limite un peu trop pour t'inciter à te remuer le derche, m'enfin, avec la bonne assise quoi; et les dossiers qui font plaiz' parce que tu peux t'endormir addossé à eux aussi, en travers. J'voyais Shurik'n en train de répéter son tout nouveau numéro de rock accrobatique, et moi j'envoyais un sample en beat-box pour lui permettre d'enchainer ses mouvements. Poom, Tsih' Poom, Tsih' Poom-a poom-poom. Un truc qui t'agrippe et te donne envie de hocher la tête pour rien. Juste la rythmique, simple, efficace.  Poom, Tsih' Poom, Tsih' Poom-a poom-poom. C'est prenant, pas vrai ? Bref, j'balançais la cadence et c'était fun, je ne le nie pas, d'admirer l'ancêtre envoyer du déhanché et s'farcir du porté de bac de bière à bout d'bras en guise de partenaire comme s'il avait encore vingt piges. Scène qui exsudait de bonnes vibrations. Mais, y'a que j'm'emmerdais quand même. Alors, sur le mille cent cinquante septième Tsih', j'me suis arrêté, et j'ai demandé au grand Sachem planqué dans ma pipe à eau de me filer l'adresse du prochain truc flex à faire.

Quand j'dis pipe à eau, je veux dire, cigarette en chocoflex, hein, tu t'doutes bien qu'j'avouerais jamais consommer d'la drogue.

Après les quatorze inhalations de bonheur que j'me suis envoyées dans l'buffet, ça allait déjà mieux, et j'me suis senti d'attaque pour m'extirper de cet océan moelleux qui aspirait toute ma bonne énergie depuis la veille. J'suis sorti de la piaule qu'on avait louée avec Shurik'n et j'suis tombé sur l'unique garçon d'étage de l'auberge auquel j'ai demandé si c'était normal qu'on l'appelle garçon d'étage alors qu'il n'y avait qu'un rez-de-chaussée dans leur établissement. Le zigue était un peu coi - il tirait un peu la même tronche que vous en fait - et le temps qu'il réfléchisse à que m'répondre, son attention s'était déjà focalisée sur l'fait qu'j'avais une pupille qui disait merde à l'autre - allergie au chocolat, voyez ? - et la gueule vaguement pâteuse, alors y m'a répondu quelque chose comme " Vous voulez un verre d'eau monsieur ? " qui m'a laissé sans voix. J'ai dit à ce sale sobre de dégager de ma vue, qu'il allait ruiner mes bonnes intentions et ma motivation fragilement déployée en ce fier seize heures du mat', alors il a pas insisté.

Bref, arrivé dans l'équivalent du salon, j'suis tombé sur une affiche accrochée là et qui m'paraissait particulièrement croustillante, le choix des couleurs phosphorescentes entremêlées me paraissant parfaitement justifié pour inciter les familles à aller découvrir le Zoo de l'île. Pour les petits et les grands, de 8 à 88 ans que ça disait. J'trouvais ça un peu vachard pour les vraiments jeunes, alors j'ai rajouté au crayon un 0 virgule, devant le huit. Mais après minutieuse vérification, j'avais mis ça devant le 88, ce qui de fait restreignait vachement la tranche d'âge autorisée au Zoo. Tant pis, on peut pas accomplir un exploit à chaque tentative. Le succès, s'il était si facile à embrasser, y'aurait plus aucun prestige à le choper. Et j'dois dire que la métaphore filée comparant le succès à une fille facile m'a fait passer pas loin de toute la demi-heure suivante. Et st'ainsi, que devisant gaiement avec les nuages et les papillons, j'me suis r'trouvé devant l'entrée du Zoo.

Terrible quoi, j'y avais jamais  mis les pieds, dans ce zoo et j'sentais que c'était exactement c'qu'il me fallait pour lancer ma matinée. Ça et un une clope au tabac et rien qu'au tabac. Alors voilà, tige au bec, suis entré malgré les remontrances du garçon d'entrée qui prévenait que les visites se finissaient dans une heure. Et comme j'fumais, il m'a pourchassé et il m'a collé un PV. C'est là qu'il m'a demandé mon nom. Et c'est pour ça que je vous racontais cette anecdote. Moi, mon blaze, c'est Eustache Placide Zaïtsev Ier. Mais comme y'avait pas assez de place sur le coupon amende, je lui ai dit de m'appeler Hubert, que ce serait plus court. Vous pourrez lui d'mander, j'crois que j'l'ai vu dans votre boutique en me réveillant.

... Hm ? Pourquoi je suis... affublé d'un uniforme d'employé du Zoo ? Ha beh ça, c'est une autre histoire. Mais là, vu que vous m'demandiez simplement mon nom, j'me concentre à répondre aux questions moi, voyez ?

Dites, pour un si petit incident, vous trouvez pas qu'vous en faites un peu beaucoup non ? C'est pas parce qu'un colibri s'est tiré de sa cage qu'il faut nécessair... hm ? Le Zoo est ... ? Parti en fumée ? Ah oui. Oui... c'est fâcheux.

Bah écoutez, moi, j'ai sauvé l'uniforme. C'est d'jà pas mal non ? Z'avez d'autres questions ou j'peux r'tourner m'asseoir avec les autres ? "



Non parce que en vrai, j'me tiens la migraine du siècle. Là, j'reste soft parce que j'cause à quelqu'un qui r'présente la loi mais... C'était Java Intégrale dans la citadelle hier nuit, et des vagues flashs qui m'reviennent parfois... c'était pas du tout public. J'espère que l'koala va bien.  Y doit toujours me rendre la carte au trésor que j'lui ai confiée. S'ils savaient ce que c'est le trésor en plus, y'en a d'autres qui seraient impatients d'y mettre la main dessus.

Quelle éclate n'empêche.


Dernière édition par Eustache Ier le Mar 7 Oct 2014 - 21:25, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t10498-eustache-placide-zaitsev-ierhttp://www.onepiece-requiem.net/t10896-not-like-everybody-else
avatar
Jäak Hadži
• Sergent d'élite •

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 2350
Popularité: 80
Intégrité: 57

Jeu 25 Déc 2014 - 21:39


- On avance pas, si ?
- Ah non, non. Clairement pas.
- Je comprends plus rien du tout à l'affaire...
- Oh bah moi perso, j'ai lâché quand j'ai vu la gueule du mec là, le fou furieux qui se prend pour un pète-haut.
- T'es vache, c'est pas notre job de juger.
- Ouais, mais ça nous empêche pas de le faire, non ? Hahahahahaha
- Hahahaha, bordel ! Bon, j'y retourne.
- Bon courage.
- Ouais, c'est ça. Si j'survis, tu la paieras, c'te tournée.

Bon... J'vais essayer de jouer la carte de la raison. Heh, approchez tous, approchez. Dites moi, regardez votre gueule à tous, quoi. Vous êtes pas un peu trop grands pour ces conneries ? Ecoutez. Là le problème c'est pas le koala ni le zoo qu'a cramé. Le problème c'est qu'vous êtes tous adultes, même la p'tite d'après ce que j'ai compris, et que vous vous comportez comme des gamins. Bordel, si Robb était là... La rouste que vot' derrière se serait pris.

Mais j'reprends et j'commence parce que vous m'avez raconté, ouais, toi le gars qu'est en chien de clope. T'en veux une ? Non. Dans ta déposition tu balances tout le monde sauf la môme, soit tu la disculpes, soi tu la couvres. Si tu la couvres ben, t'es avec elle. Et comme t'es pas un témoin fiable puisque t'es l'accusé numéro un... On va faire comme si vous étiez ensemble. Quoi, t'as un commentaire à faire ? J'fais des associations simples. Et celle là elle est pire que grillée.

N'empêche qu'si on considère que ce que t'as dit est un peu vrai, ça ferait considérablement avancer l'enquête et bordel que ça m'ferait plaisir. J'appelle un collègue.

- Allo, Kosma ? Ouais, heh, bordel j'suis sur une affaire... T'as bien fait d'poser tes congés c'te semaine l'aminche. Tu vois le zoo qu'a cramé pas loin ? Ouais, on a choppé les suspects. Neuf qu'ils sont. Et comme toute la garnison s'est barré en week-end à Logue Town chez Lady, on m'a refilé comme partenaire un gosse de 10 ans même pas. J'ai besoin de ton avis sur certains points.

J'lui résume l'histoire. Il se bauche.

- Ferme là, enfoiré. Fin bref, Kosma a pas mal raison. Y a que le Cowboy Beebop, là, à aucun moment t'as cherché à t'innocenter. Pire, j'sais pas si c'est ce que tu fumes qui fait ça, mais tu pars dans des délires, pouah, crois moi qu'on causera de ce que tu caches sous ton matelas. Et alors, l'incendie ? c'est toi ? Et pourquoi qu'on dit que t'as volé un uniforme...et poursuivis le koala ? Ouais, les trucs qu'y a sous ton matelas... A ce niveau là v'savez, j'cherche même plus à comprendre le pourquoi du comment. Pas de pitié pour les décroissants, ceux qui grandissent pas d'la tête même après vingt ans d'existence, y a plus rien à faire pour eux.

Mais dans c'que tu dis, y a un truc qui m'intéresse. Les gars, et surtout toi l'homme poisson, un truc à dire au sujet de la carte au trésor ? Détaille, déballe, dégueule. J'la veux sur mon bureau, ou au moins c'qu'elle dit ou sinon vous pouvez dire au revoir à la soupe que vous faisait vos mères grands et bonjour à celle de la geôle. Psst, les gardiens pissent dedans.

... BLEEUARP...

Mec... Me dis pas que...

Bordel.

Putain moi aussi j'aurais aimé aller m'prélasser chez Lady. ET FAUT QUE JE TOMBE SUR DES DEBILES COMME VOUS, COMME TOI L'HOMME POISSON ! Mais qu'est-ce tu me parles de discrimination !? ça a rien à voir ! Ah non pas de "AH SI SI FAUTE PROFESSIONNELLE" je vais t'en foutre moi des fautes professionnelles et celles là tu pourras pas les dégueuler !

... Une girafe, un cerf ? BORDEL ALLEZ ME CHERCHER UN DOLIPRANE ! QU'ON FASSE VITE ! J'vais vous dire, j'suis en poste depuis 1603 et jamais j'suis tombé sur des mecs comme vous. Vous êtes des perles ! Mais des perles en toc et j'vais vous le prouver quand j'vais écraser ma botte sur vos faces de mecs sans cerveaux ! Au suivant !

On passe au type... qui...parle encore... de sa mère. Tu sais quoi mec laisse tomber le café empoisonné, et apporte moi du whisky. Ouais... Ouais... Ouais... OKAY, et toi le noble, si tu veux qu'on t'appelle comme ça, t'aurais pas une idée d'où se cache les autres bouts de cette PUTAIN de carte au trésor ou j'sais pas quoi ? Trois à sa poursuite tu dis ? Bon... ça fait toi, l'homme poisson et un autre alors ? Pas le type à l'eucalyptus, pas le Cowboy beebop.. On verra ça plus tard. Mais crois pas que toi le dingue au fantome tu vas t'en sortir, même si tu en as trop l'air pour être le Kayser Soze de l'histoire, t'y as quand même pas mal contribuer.

Au suivant. Ah, Kuro... Au suivant.


- Oh mais là t'abuses !
- Quoi ?! Moi j'abuse !? PRENDS MA PLACE ET TU VERRAS SI J'ABUSE ?
- Ouais mais t'es obligé d'écouter les versions de tout le monde... Tiens, un aut' verre pour te calmer.

Okay, vas-y Kuro. Hmmm... Hmmm...Tu vois je t'avais dit que ça servait à rien bordel ! T'as dit quoi !? T'as libéré un GROS CHAT, UN TIGRE ? NON MAIS TU TE FICHES DE ... j'ai jamais vu de gens aussi stupides et timbrés de ma carrière. Bon, Kuro, Kuro s'il te plait ! Non mais, c'est bon... Tiens va là bas et mon collègue va te chercher un chocolat chaud mais s'il te plait arrête de PARLER. Quoi les autres !? Pourquoi vous me regardez comme ça !? Non mais c'est pas pareil c'est une fille. Et elle est... ben elle dit encore "animals" quoi. Elle le mérite, le chocolat.

Alors le prochain c'est le...okay. T'arrête pas de me servir... Tu peux même ramener deux trois autres verres si tu veux. Tu peux. Alors, voyons ce qu'on a ... Rien à priori. On a pas retrouvé de livre sur comment elever Jimbo. Et puis en plus Jimbo il est mort. Adieu mon mois de salaire. Trafic !? Bon, et tu saurais me dire qui sont ces 4 personnes ? Facile, t'as juste à les pointer du doigt. Et puis après juré qu'on te rend ton armure.


- ça avance ?
- Que dalle. Je sais pas. Ils mentent tous comme des porcs alors difficile d'se faire une idée.
- J'vois que t'es un peu à cran. T'sais quoi, prends une p'tite pause. Le p'tit va gérer à ta place...
- T'es sérieux quand tu dis ça là ? Il a ... 10 ans ?
- Ouais et beh quoi ? Il est de bonne famille et ses parents ont payé le chef pour qu'il puisse jouer tranquille à l'enquêteur. Facile, tu t'y opposes et bah... t'as plus de job.
- J'suppose que... j'reviens plus tard.
- Ouais, c'est ça, bye.
http://www.onepiece-requiem.net/t11786-http://www.onepiece-requiem.net/t11910-
avatar
Jäak Hadži
• Sergent d'élite •

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 2350
Popularité: 80
Intégrité: 57

Jeu 25 Déc 2014 - 23:29


- Bon, donc, on avance là ?
- Hum ? Ah t'es là ! Ah oui, non. Toujours au point mort. Mais le gamin est drôle.
- Putain et rappelle moi c'qui t'empêche de prendre ma place au fait ?
- Les choses que je serais capable de faire...pour justement ne pas le faire.
- C'est à dire ?
- C'est à dire appeler le chef et lui dire que je me tape sa femme.
- Ah quand même...
- Oui, oui.
- Bon, eh ben...

Alors petit, qu'est-ce t'as glané comme info ? Que dalle!? Bon... je m'attendais pas à mieux. Ouais t'as raison, ils sont tous débiles au possible. Mais pas tant que ça, s'ils sont entrain de nous la m... Hum hum, de nous avoir, j'veux dire.

Tiens, sabreur. Tu dis "on" quand tu parles, t'étais avec qui ? Un barbecue ? y avait pas de putain de barbecue c'est un ZOO ! C'était... D'ailleurs j'comprends pas qu'on fasse autant d'affaires pour un zoo. On s'en fout, en plus y a que le feu koala qu'était porté disparu. Ouais, vous aussi vous comprenez pas qu'on vous fasse chier pour ça. Moi non plus. Mais c'est marqué dans le code du j'sais pas quoi publié par Youri S. Prudence. Acte de banditisme, v'savez... Fin bref, mon flair me dit que t'es pas net le sabreur, mais qu't'es pas le plus gros coupable de l'histoire...

Mais vous, Agent Patchett, vous ! Ma tirelire que vous baignez en plein dedans. ça se voit à votre tête d'arcasien, votre sourire de psychopathe et surtout au sang qu'y a sur votre veston. Vous vous êtes battus ? Vous avez fuit un tigre ? Vous avez contribué à un trafic d'eucalyptus ? A une chasse au trésor dans le Zoo ?

Oh et puis merde. Vous savez quoi... Passez moi le denden ! Kosma a eu raison de quitter le sujet quand l'a vu la masse de connerie qu'vous racontiez... beuahaha.

- Pulupulu ! Pulupulu !

Allo !? Oswald ? J't'ai envoyé un denden-fax, oui les glandus, ça existe. Lis le et dis moi c'que t'en penses. Ouais on t'laisse le temps.

...

...


- Lourd dossier... Mais facile pour moi. Parce que je suis le capitaine des Rhinos et qu'en plus j'ai eu le droit à un baiser de Lilou les loosers !
- Ils t'entendent pas.
- Dis leur.
- Non.
- Bon mets au moins le haut parleur que je leur explique comment j'ai fait pour trouver le coupable numéro un. Et les autres...

*bip*

- Hum hum ! Ici Oswald Jenkins, Commodore, Capitaine des Rhinos Storm, fier possesseur de la médaille Alakys, de la médaille des Officiers, de la médaille Gouvernementale MOTHA.. ahem et tant d'autres... et j'ai actuellement 109 372 000 berrys sur mon compte MOTHA... ahem.
Tout d'abord, je tiens à vous féliciter. Certains d'entre vous d'après mon analyse ultra poussée et bien sûr aidé de Dark, ont réussi à duper le Sergent d'élite Had..bordel ton nom est compliqué. Mais bon heureusement qu'il m'a appelé ! sinon il en avait pas fini...
Bon tu te grouilles !? Et tu devrais arrêter de te la péter hein pour un mec qu'est allé prendre son avatar dans le manga voisin...
- Ferme là ! Premièrement, sachez que vous êtes tous coupables. Ces histoires de Koala magique, d'eucalyptus, de carte au trésor.. elles se rejoignent toute en un même point ! Votre complicité. Mais tout est une histoire de degré. Alors je commencerais par ceux qui ont commis les délits, disons... les moins graves de l'affaire. Le raisonnement d'Oswald
Il a voulu nous duper en faisant croire qu'il rejoignait le camp des marines, avec sa bouille d'enfant gâté et ses poches remplies par ses parents... Eriko ! Toi et tes gardes du corps, cette nuit là, êtes venus pour dérober un animal de compagnie. Tes parents sont riches, tu l'as toi même dit. Et tu as aussi dit que tu voulais cette panthère. Pourquoi ne te l'ont-ils pas tout simplement acheté ? Tu as vu comment ces hommes de la marine t'accorde de faire tout et n'importe quoi sous prétexte que tes parents ont payé leur chef ? Pour une raison ou une autre, il ne voulait pas que tu aies cette panthère. Mais tu es têtu et tu as décidé d'aller la voler avec tes gardes du corps qui eux, ne peuvent rien te refuser. C'est de là que toute cette histoire à commencé ! Tu as voulu ouvrir la cage de la panthère. Mais dans tout ce noir ! Impossible de la repérer.
- Euuuuh...
- Donc tu as ouvert plusieurs cages avant de tomber sur la bonne. TU AS libéré le Koala... et le cerf et la girafe et l'homme poisson.. Bon ensuite, j'ai longuement réfléchi à l'intérêt de mentir du type à la cigarette... raisonnement de marine, on ment parce qu'on a des trucs à cacher ! raisonnement de marine, on a des trucs à cacher parce qu'on est infiltré ! Je pen..je suis certain que c'était en fait le quatrième garde du corps de Eriko, envoyé par ses parents pour le surveiller. En voulant le protéger, il a rencontré bon nombre de types bizarres. Oui vous. Dont un qui lui a fournit un truc à l'eucalyptus...d'ailleurs on saura jamais si c'était vraiment ça. N'empêche que mentir à la marine, c'est mal.
- Euuuh attends....
- Parlons de cette carte que tout le monde a évoqué. Elle se trouvait devant vos yeux ! Vous vous souvenez, de cette affiche pour le Zoo ? Le drogué avait raison, trouvez la carte, et vous trouverez le koala. L'homme poisson l'a pris avec lui pour on ne sait quelle raison et une fois qu'il est arrivé au zoo pour le mettre en feu et à sang, hop ! Le Koala lui a volé la carte. Le Koala royal savait très bien ce qu'il faisait car derrière, il y avait inscrit l'emplacement de la réserve d'eucalyptus de la Famille Royale Koalesque. Imaginez vous, jeune koala royal, toutes vos vivres quelque part tandis que votre lieu de vie va s'effondrer ! En plus des souvenirs de vos parents !
- Hmmm.......
- L'homme poisson l'a suivi quand il a vu au dos ce qui ressemblait à une carte au trésor ! Mais Joseph Patchett du CP5 lui aussi était en mission. On a retrouvé son ordre. On l'avait envoyé retrouver ce plan ! Alors quoi ? Il voit un homme poisson courir après un koala avec l'objet qu'il convoite. Bim ! Il se met à le poursuivre et ça finit en gros combat tellement sanglant que l'homme poisson s'en souvient même plus.
- Attendez mais les preuves...
- Après un bon combat, un bon dodo, après un bon dodo, un bon repas ! Le lieu de leur combat se trouvait pile où la réserve d'eucalyptus du koala était alors il y est resté sauf qu'il s'est fait poutrer par Joseph après qui a lutté sec pour avoir cette foutu carte. Dommage pour lui, une partie avait été déchiré par Danzel qui après s'être battu contre lui et avoir bouffé le seul truc qu'avait l'air mangeable à côté de lui : le koala meurtri par les coups de l'agent Patchett, s'en est servi pour s'essuyer la bouche. Et vous connaissez les hommes poissons, des fois ils font des trucs bizarres. P'tet qu'il a pensé que le papier laverait ses intestins j'sais pas. Fin bref, après il s'est rendormi.
- Et l'agent Patchett ?
- J'arrive, j'arrive ! L'agent Patchett a couru de joie jusqu'au local des gardiens pour voir c'qu'y avait sur le plan au calme, sauf que là bas s'trouvait le drogué qu'était complètement fait. Réflexe, Patchett lui fout une beigne et puis ça fait tombé un baril d'essence.
- Un baril d'essence !? Mais il vient d'où !?
- C'est connu, dans tous les locaux de gardien, y en a. Fin bref, avec sa clope, il fait a bruler le zoo entier. Et la carte avec.
- On a donc aucune trace de la carte alors comment est-ce que...
- Chuuut. Je viens au coupable numéro un de c't'affaire ! Il a su se montrer intelligent en recopiant c'qu'il y avait dans le dos de l'affiche du zoo, à savoir le trésor de la famille royal koalesque, sous conseil de sa mère quand même. Il a donc trouvé là où se trouvait le trésor et l'a testé sur le garde du corps caché d'Eriko, voir les effets du truc, si c'était vendable. Il a vu que le mec commençait vraiment à triper il s'est dit woaah j'vais m'faire un max de thune ! Et c'est ce qu'il s'est passé. Du coup, faudrait l'enfermer pour trafic d'eucalyptus. Au moins une bonne semaine.
- Vous en avez sérieusement déduit ça ?
- Ouep, pouvoir du Capitaine des Rhinos tout ça.
- Attends Os...
- Ouais ?
- Ouais, j'avais oublié mais on est quand même en 1621, d'après le sous titre.
- Ouais et ?
- Ben pense à ta présentation de t'à l'heure, et réfléchis...
- ...
- Salut ?
- Ouais, salut...briseur de rêve.

*gotciao*

Bon... T'as bien enregistré, toi ? Ouais, cool. Oui bon pas la peine de me regarder comme ça. Oswald est un mec futé... j'suis sûr qu'il a raison et puis dans tous les cas ça rejoint c'que j'ai dit. Vous êtes tous coupables. Travaux d'intérêts généraux pour tout le monde et pour c'qui est de toi, le pète-haut, ... dealer de l'eucalyptus mec... Tu dois vraiment être pauvre. T'sais quoi, vivre dans ces conditions là moi, wouh, ça me touche au plus profond d'mon coeur etc, on va te laisser partir et on t'offre un ticket, non deux, t'en passeras un à ta mère, pour Le Baratie du Coeur. On y mange bien, parait. Parait, ouais.. Moi j'y fous pas les pieds, ça pue trop.

Pour c'qui est du mec qui bégaye, du sabreur et Kuro, z'êtes libres. Retournez à vos vies minables de d'habitude et ah oui ! Interdit de zoo. Pour tout le monde. Vous êtes fichés par le WWF. Faites attention.
[/b]
http://www.onepiece-requiem.net/t11786-http://www.onepiece-requiem.net/t11910-
avatar
Un canard
Développeur Avant-Gardiste

♦ Équipage : L.I.O.N

Feuille de personnage
Dorikis: 2270
Popularité: -189
Intégrité: -182

Jeu 25 Déc 2014 - 23:47


Dans la pénombre il regarde. Le crime haineux se déroule devant ses yeux, et l'animal enfermé est incapable de réagir. Alors il observe. Il retient chaque mouvements. Quand le visage du vil coupable passe dans une zone éclairée, la volaille absorbe tous les détails. Chaque traits, chaque caractéristiques.

Une fois libre et la nuit passée, le roi de la basse-cour trouve son chemin. Il suit la file de suspects pour s'approcher de Jäak. Alors le canard révèle toute la vérité.

Coin coin coin coin, coin coin. COIN
http://www.onepiece-requiem.net/t3496-soren-hurleventhttp://www.onepiece-requiem.net/t4874-un-canard-vs-the-world
Contenu sponsorisé



Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2