AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[Fiche d'île] Jotunheim

avatar
Game Master
Fondateur
Juge arbitre


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Dim 26 Oct 2014 - 23:39

Jotunheim
Grand Line


Population & Particularités


C'est du cerveau complètement dégénéré du défunt Professeur Pergélisol qu'est né le projet Jotunheim. Responsable il y a longtemps de travailler de concert avec Vegapunk pour l'amélioration d'Impel Down, il avait mis sur pied l'idée de concevoir une immense prison flottante bâtie à même un colossal iceberg. Néanmoins, la section scientifique n'étant point friande de dépenses monétaires excessives quant à la création d'un second purgatoire, le projet fut ajourné et on préféra s'en inspirer pour améliorer l'enfer de glace d'Impel Down, le sous-sol où régnait constamment un climat polaire. C'est le fils de feu-Pergélisol qui prit l'initiative de réaliser le projet de son père, s'aidant de sa fortune accumulée par la vente d'équipement hivernal, ainsi que d'un soutient financier gouvernemental.

L'objectif de Pergélisol Jr? Prouver que le projet Jotunheim, le chef-d'œuvre de son père, est bien meilleur que celui des deux autres nouvelles prisons.

  • L'architecture:
    À première vue, Jotunheim est un monumental iceberg flottant à la dérive sur Grand Line. Toutefois, y sont aménagés de grandes bâtisses de défenses munies de canons de pointe, mais aussi des bureaux d'administration et de commandement. Propulsé à la fois par les énormes voiles recouvrant ses flancs et par une gigantesque roue à aube se trouvant au centre de l'iceberg, le Jotunheim est une véritable forteresse de glace imprenable. Afin de résister aux changements climatiques fréquents de Grand Line, le Jotunheim est affublé d'un système phénoménal de tuyauterie et de refroidissement parcourant l'entièreté de sa structure, l'empêchant de fondre et lui faisant ainsi garder un froid interne particulièrement désagréable pour les détenus. Il va s'en dire que ce système est si poussé qu'il arrive même à refroidir les eaux alentour du Jotunheim, créant un banc de petits glaciers entourant la prison à haute sécurité.

    L'intérieur du Jotunheim est un inextricable réseau de galeries creusées à même la glace, où ont été aménagés des milliers de cellules. Le froid y est insupportable. Frigorifiés et simplement vêtus du typique uniforme de bagnard, les prisonniers peuvent y être abandonnés sans manger plusieurs jours durant, voire parfois oubliés par les gardiens, tellement les tunnels y sont nombreux.  
     
  • Le système Blizzard:
    Autre invention inspirée de l'ex-Impel Down, le système Blizzard est un monstrueux système de ventilation meurtrier qui est répandu dans l'entièreté des galeries de détention du Jotunheim. Ce système d'aération a la capacité, dans le cas d'une escapade ou d'une révolte de prisonniers, de libérer une véritable tempête de grêlons, de neige et de givre qui paralyserait sur place le plus coriace des criminels. Difficile d'échapper à un tel fléau dans des galeries si exigües, n'est-ce pas?

  • Le 0 Kelvin:
    Cet immense réseau de laboratoires particulièrement secret, simplement connu de l'administration du Jotunheim, est bien loin de respecter les Droits de l'homme modernes. Ici sont entreposés des prisonniers sélectionnés au hasard qu'on a par la suite cryogénisé. On peut garder ainsi des prisonniers trop turbulents des mois durant, les laissant à la limite de la mort dans leur cube de glace. Toutefois, ceux sélectionnés au hasard servent habituellement de cobayes pour les expériences de l'équipe scientifique du Jotunheim. Une bande de chercheurs farfelus préférant utiliser des hommes vivants ne pouvant résister plutôt que des cadavres. Ici sont testés des nouveaux types d'armements sur les cryogénisés, mais aussi des expériences sur différentes méthodes de réanimation ou de mort clinique; des recherches qui ne semblent être que la pointe de l'iceberg en matière de découverte utile, sans mauvais jeux de mots. L'importance, toutefois, reste que les prisonniers soient sanctionnés de la sorte.

  • Base Artika - Port de submersibles secret du CP9:
    Situé sous l’iceberg, la base Artika est le port utilisé par les agents du CP pour rejoindre l’île ou transférer un prisonnier en toute discrétion. On peut y accéder en passant par les cavernes sous le contrôle du Chaman et de la tribu des Greygoriis et son existence est inconnue de la marine régulière. On y trouve un petit groupe d’agents de garde, mais cette affection est en général considérée comme une punition : il y fait froid, interdiction de sortir et les Greygoriis comme seul contact. C'est dans cette base qu'un sous-marin attend le Chaman pour lui permettre de fuir en cas d'auto-destruction de la prison.

  • Temple de Glace:
    Sous la prison de Jotunheim se trouve un réseau de cavernes creusées dans la glace et qui servent de refuge à la tribu des Greygoriis. La plus grande d’entre elle a été nommée le Temple de Glace après que Greg Orii soit devenu le Chaman de la tribu. C’est là qu’il réside et qu’il mène le culte de Mère Glace, mais c’est également là que se trouve l’accès à la base Artika du CP. On y trouve également un accès secret à la prison des femelles de la tribu, solidement gardé par les fidèles du Chaman



Forces de l'ordre et respect de la loi


On retrouve à bord du Jotunheim des équipes de surveillance technique qui préfèrent observer les galeries depuis les bâtiments d'administration à l'aide de den den caméras, plutôt que d'avoir à se geler dans les couloirs de la prison. En tout et partout, ces gardes relativement serviles et malingres comptent plus comme du personnel d'entretien que des membres de la sécurité, cumulant un total de plus de 1200 effectifs, de quoi peupler la petite ville qu'est l'immense glacier.

Néanmoins, dans les galeries, on retrouve une espèce bien particulière qui fut dressée pour monter la garde par les chercheurs.

Les Greygoriis
Singes des glaces



Dorikis: 1700

Tribu d'un peu plus de 200 grosses brutes poilues habitant déjà l'iceberg avant qu'il soit aménagé, les Greygoriis sont des cousins polaires des Blugoriis d'Impel Down. Violents, désagréables, rapides, c'est une merveille que les chercheurs du Jotunheim aient trouvé moyen de s'associer avec ces primates, décidant de leur subvenir en nourriture en échange de la surveillance complète des galeries glaciales du Jotunheim. Ce sont donc ces brutes de plus de deux mètres au garrot qui errent dans les couloirs, parfaitement à l'aise dans le froid insupportable des couloirs, enlevant rapidement l'envie aux prisonniers de s'évader.  

Greg Orii “Le Chaman”
Chef de la tribu des Greygoriis



Je tiens mon pouvoir de Mère Glace, c’est à elle que nous devons tout ce que nous avons.

Greg a longtemps été le plus chétif de la tribu des Greygoriis. Sa fourrure ne poussant pas correctement et ses poils étant blancs, il était le souffre douleur de ses congénères, jusqu’au jour où un groupe d’humains débarqua sur Jotunheim. Il s’agissait d’une équipe de scientifiques du Gouvernement mondial, escortée par un groupe de soldats et menée par le professeur Pergélisol Jr. Greg tomba sur eux par hasard, les Greygoriis préférant rester dans leurs cavernes glacées, il s’isolait régulièrement à la surface pour avoir la paix. Fasciné par ces créatures qu’il n’avait jamais vu et dont il se sentait proche, il commença à les espionner et à les étudier. Vite repéré, il fut emmené par les soldats devant le professeur afin qu’il puisse étudier une créature locale. Greg, persuadé que sa dernière heure était venue, eut la surprise de rencontrer un homme bon et cultivé qui choisit de le garder sous son aile. Pergérisol Jr. était persuadé qu’en fréquentant assez les humains, le jeune Greygorii finirait par s’adapter à eux et ce fut le cas, il parvint même à apprendre leur langue. Quand il fut capable de tenir un semblant de discussion, ce fut au singe d’apprendre à l’humain les us et coutumes de sa tribu. Le professeur fut particulièrement intéressé par le culte de Mère Glace, leur divinité.
Il élabora alors un plan avec son protégé pour s’assurer du soutien des Greygoriis pour son projet de prison. Il confectionna un sceptre pour Greg qu’il équipa d’un Cold Dial puis ils travaillèrent sur sa nouvelle identité : celle du Chaman, la voix de Mère Glace. Progressivement, Greg parvint à rallier les membres de sa tribu derrière lui, n’hésitant pas à se servir du cadeau que lui avait fait son ami pour démontrer la puissance que Mère Glace lui avait confié. Pour terminer d’asseoir son autorité, il massacra l’ancien chef de la tribu avec le soutien de ses Greygoriis les plus fidèles. Pour remercier son ami, il passa un pacte avec les humains : en échange de nourriture, sa tribu s’engageait à servir de gardes pour la nouvelle prison.
Greg instaura de nouvelles règles et commença à transmettre ses connaissances aux autres singes, leur apprenant la langue humaine par la même occasion. Afin de s’assurer d’une domination totale, il réunit toutes les femelles dans une caverne cachée, gardée par ses guerriers les plus fidèles. Ainsi, la reproduction de la tribu et sa survie sont entièrement sous son contrôle.
Mais sa place de Chaman ne le satisfait pas totalement. Condamné à dominer un groupe de singes primitifs, Greg rêve de pouvoir se faire totalement accepter parmi les humains et de faire disparaître cette tribu qui l'a toujours rejeté.
Il se considère plus humain que singe et c'est ce qui le poussa à s'associer en secret avec la Directrice du CP9 pour piéger la prison. Ses fidèles aidèrent les agents du CP à placer leurs mines dans des endroits stratégiques et dans toutes les cavernes de la tribu en échange de la mise à disposition d’un submersible dans un port secret afin qu’ils puissent s’enfuir. En attendant le moment fatidique, Greg maintient toute sa tribu sur le qui-vive et les oblige à patrouiller dans la prison afin qu’il ne découvrent pas ce qui se passe dans leurs grottes. Il n'a pas non plus l'intention de laisser ses fidèles le suivre. La destruction de Jotunheim sera pour lui l'occasion de faire table rase du passé et de commencer une nouvelle vie...



Niveau évalué :
Dorikis : 1500
PP : +50 sur Jotunheim
PI : +25
PRIME : /
Localisation : Jotunheim
Créateur du PNJ : Krypt SombreRivage

Habiletés/Pouvoirs :
Un sceptre équipé d’un Cold Dial



   


Historique & Évènements récents


 ► [1627] La Brèche :
Le problème quand une prison se met à accueillir des pointures pour lesquelles elle n'est pas vraiment équipée, c'est que le taux d'évasion grimpe drastiquement. Il n'en a pas fallu plus pour que quand la quatrième commandante de Kiyori a été mise derrière les barreaux, une brèche soit créée dans la sécurité. On pourra dénoncer le laxisme des gardes ou bien juste une faute d'inattention, mais pour le Gouvernement Mondial il s'agit d'une fuite catastrophique de plusieurs centaines de prisonniers, quoi qu'on en dise. Et parmi eux, des noms en ressortent. Mei Yang évidemment, mais aussi le révolutionnaire Guinness Murphys, la supernova Roi Edwald II et même l'ancien Juge Suprême d'Enies Lobby. Tous des ennemis jurés d'une certaine agente du Cipher Pol pour lesquels ils se sont alliés sous le même pavillon : celui de la Déesse Enfant.

Personnalités importantes


Romain "Glaçon" Gasparov
Triste incompris

Je te tiens par la barbichette…
Premier directeur de la prison, plus jeune des frères Gasparov, Romain est un humain cornu qui, tout comme ses frères, viens d'une lointaine île du Nouveau Monde où le froid a donné une drôle de teinte à ses habitants. Si l'on peut justement attribuer quelque chose au petit homme, c'est qu'il est froid. Effectivement, aucun de ses frères ne se souvient de l'avoir déjà entendu rire. Ils avanceraient d'ailleurs que la dernière fois aurait été en 1602, lorsqu'un phoque avait accouché sous leurs yeux d'un ours polaire. On retrouve souvent Romain dans les galeries de détention, insensible au froid, cherchant un prisonnier qui pourrait le faire rire à nouveau. À chaque détenu lui racontant un gag, il promet la liberté si celui-ci le fait rire.

Personne n'est sorti à ce jour du Jotunheim.  

Finalement, Romain est responsable de la première aile d'administration du glacier, le Jotunheim étant si gros que l'on sépara sa surveillance en trois sections, pour ne plus jamais que le drame d'Impel Down ne se reproduise.
Niveau évalué :
Dorikis : 3700
PP : -75
PI : 200
Localisation : Jotunheim, Section galeries
Habiletés/Pouvoirs :
Rapide, très rapide. Chemical Juggling. Empathie.


Nicolas "Frimas" Gasparov
Intimidateur né

Euh, vous dites? Désolé, j'étais occupé à ignorer votre présence…
Aîné des frères Gasparov, Nicolas est grand, fort, beau et hautement désagréable. Imbu de lui-même comme le serait le meilleur cliché de footballeur collégien, il est fort, horriblement fort, et contrôle d'une main de fer la sécurité du Jotunheim, contrairement à ses deux frères. Si le Jotunheim tient toujours debout c'est grâce à l'art d'être hautain et autoritaire envers qui que ce soit qu'il maîtrise à la perfection.
Niveau évalué :
Dorikis : 6500
PP : -200
PI : 200
Localisation : Jotunheim, Section administration
Habiletés/Pouvoirs :
Fort, très fort.


Émile "Flocon" Gasparov
Poète mégalomane

Ah, comme la neige a neigé,
ma fenêtre est un jardin de givre,
ah comme la neige a neigé,
qu'est-ce que le spasme de vivre?
Dans la glace du Jotunheim, dans certaines sections ou certains couloirs, on peut apercevoir, gravés dans la glace, des multitudes poèmes. C'est l'œuvre du lunatique Émile, constamment en train de composer des poèmes, à défaut de s'occuper sérieusement de la sécurité du Jotunheim. Il est responsable de la section scientifique et du complexe 0 Kelvin. On l'a déjà vu réciter ses poèmes des heures durant à des prisonniers trop frigorifiés pour pouvoir résister. On dit aussi qu'il graverait ses poèmes dans la glace à l'aide d'un sabre légendaire, et que son objectif ultime serait de transformer le Jotunheim en un colossal recueil de poésie mouvant.  
Niveau évalué :
Dorikis : 4500
PP : -120
PI : 200
Localisation : Jotunheim, section Kelvin
Habiletés/Pouvoirs :
Malin, très malin.



Moyen d'accès

À la manière de la tristement célèbre Armada, on peut retrouver le Jotunheim à l'aide de vive card réparties entre différents puissants cuirassés de la Marine. Ces derniers font la navette entre la terre ferme et l'iceberg pour réapprovisionner constamment le bâtiment, mais aussi pour y livrer de nouveaux prisonniers.
Page 1 sur 1