AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Une Rose parmi les Fantômes

avatar
Blanche de la Rive

♦ Localisation : Sur GL Alabasta
♦ Équipage : Seule pour l'instant

Feuille de personnage
Dorikis: 1664
Popularité: -23
Intégrité: -8

Jeu 30 Oct 2014 - 16:03


Ma décision était prise depuis longtemps. J'allais retrouver Mantle Shoma. Mon cœur battait fort dans ma poitrine. Et s'il ne se souvenait pas de moi? Non, j'y penserai plus tard. J'étais dans la transillienne. J'avais emprunté de façon très honnête le ticket au cadavre d'une petite frappe dans une petite ruelle. Quoi? Les crises cardiaques ça peut arriver à tout le monde... De plus il avait prit un ticket pour Skypea, ça m'arrangeait bien, j'allais débarquer juste avant.

Je tirais nerveusement sur mes gants. Mon cœur s'emballait. J'allais me retrouver seule, petite pirate qui ne l'est plus vraiment depuis quelques années sur une île en total implosion peuplée par des malfrats de la pire espèces. Je ne savais pas si mes mains tremblait d'excitation ou de peur... Je pense tout de même que les deux seraient légitimes. Néanmoins je préférais me dire que c'était de l'excitation c'est meilleur pour le moral.

J'étais tellement plongée dans mes pensées que je ne vis même pas qu'un contrôleur... Si on peut encore appeler ça un contrôleur me demandait mon tiquer... Je faisais approximativement la taille de son bras et je parie tous mes poisons que je pèse moins lourd que celui-ci. Je tandis un peu nerveusement le billet. Enfin, il ne dus rien voire j'avais revêtus mon masque inébranlable de lady. Froide et imperturbable. il me rendit le ticket et s'éloigna sans même un mot, il avait d'autres chats à fouetter.

Nous arrivâmes à Whiskey Perk, sois la première île que la transilienne déversait. Une bonne partie des passagers descendit ici. Ce fut ensuite Little Garden... Drum, puis Alabasta.

Je sentais mon sang battre contre mes tempes. J'avais aussi peur qu'une enfant qui va au parc pour la première fois. On allait me lâcher dans le bassin des requins sans bouée et avec une plaie au pied.

"Chers passagers, nous vous annonçons que l'accostage sur l'île de Jaya ne pourra se faire en raison de..."

Je me levais d'un bon. Pardon? Avais-je bien entendu? Je me dirigeais à grands pas vers un des composteur.

"Excusez-moi il faut vraiment que j'accoste ici! "

Il pose sur moi un regard un peu surpris je n'avais pas l'allure habituelle des malfrats. Il prit un instant pour me répondre.

"Excusez-moi mademoiselle, cela va être impossible.."

"J'ai payé! J'exige que vous me laissiez descendre ici!"

Je perds mon calme, et apparemment je pers le sien également. Il me regarde plus méchamment.

"Excusez-nous ça ne va pas être possible..."

"Et vous vous ne comprenez pas que ce n'est pas négociable!"

Il prit un air exaspéré et m'attrapa par l'arrière de la robe et me souleva.

"Ecoute ma petite, si tu veux y aller tu vas devoir ramer"

Je croisais les bras sur ma poitrine. Il me sortit une sorte de bouée avec un fond dans l'eau, me jeta, moi et ma malle dedans comme un vulgaire sac encombrant et m'envoya une rame que j'attrapai malhabilement. Et ricana. C'était une première. me faire jeter par dessus bord. J'étais à approximativement un kilomètre de la rive. C'allait être long... Très long... Je secouais la tête et me mis à ramener.

Mes bras me tiraient, je ne sais combien de temps je mis à y arriver sur la rive mais ce fut long... Je m'autorisais du repos En haletant un peu. Je me levais ensuite en lissant ma robe. Je tirais mes gants et tapais du talons de ma botte, j'étais sur du sable. Je me dirigeais vers... De la fumée et des décombre. Je restais bouche bée. Oh my...

Je savais que c'était le chaos ici mais à ce point? Je me retrouvais au milieu des ruelles en ruines et des cadavres... Je me plaquais la main devant la bouche et le nez pour ne pas respirer trop de poussière, c'est relativement mauvais pour les poumons. D'ailleurs je pris un mouchoir plutôt, c'est plus utile. Je déambulais comme ça un moment, je ne savais même pas ou j'étais tout était trop détruit. Pas âme qui vive... Je continuais à marcher, évitant autant de décombres que de corps. Il n'y avait pas d'odeur de pourriture et pas de rapace, le massacre devait être relativement récent.

Je continue ma route et trouve toujours le même décor.Mais que s'était-il passé ici? Et puis bon sang? Comment allais-je retrouver Mantle Shoma?


Dernière édition par Blanche de la Rive le Ven 31 Oct 2014 - 19:49, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t11434-blanche-de-la-rivehttp://www.onepiece-requiem.net/t11527-blanche-de-la-rive
avatar
Gold Roger

♦ Équipage : Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 3605
Popularité: -245
Intégrité: -169

Ven 31 Oct 2014 - 15:48

Sa femme… Ses filles. Trop c'est trop. Il ne lui reste plus que Shoma. Dans les ruelles de Jaya centre. Roger cherche son rejet dial. Pour le trouver il est prêt à tout.  Il en a besoin pour protéger son petit frère. Il ne laissera pas ce monde le prendre. S'il pouvait rencontrer l'ange de la mort il lui botterait le cul pendant des années entières sans la moindre seconde de repos. Fouillant les cadavres des environs. Dépouillant les morts sans le moindre scrupule. Après tout, un mort n'a plus besoin de ses effets personnel.

Alors que les jours passent, il ne trouve toujours aucune piste pour son dial. Dans une ruelle le blond décide de passer dans chaque maison. Défonçant la porte à coups de pied. Le couple qui vit ici est terrifié et s'est caché à l'étage. La demeure est simple. L'entrée donne sur le salon. Une petite table basse avec des sortes de matelas au tour. Plutôt pauvre comme lieu. Une cuisine ouverte avec des odeurs de fumée. Quelqu'un est passé ici il y a peu. Le pirate passe dans la cuisine et tombe sur un plat chaud. Il prend l'assiette et s'installe dans le salon. Comme si c'était sa demeure, Roger mange et bois une bière qu'il a trouvée dans les étagères. Ça sent le fermer ici. Les habitants ont dû s'enfermer depuis longtemps.

Le criminel sort sans mettre plus de pagaille. Son ventre est rempli et il a pu récupérer une bonne bouteille. Fouiller cette maison ne sert à rien. De tel peureux qui ne sont pas sorti depuis X temps ne peuvent récupérer le dial. Son regard croise un passant dans la rue. Il passe ses ongles entrent les dents pour retirer la nourriture. Roger joue au simple passant et fait demi-tour. Lorsqu'il n'est plus dans le champ de vision du type, il escalade une maison et utilise son déplacement du félin. Le blond est très stable dans ses mouvements et ne fait aucun bruit. Il se rapproche petit à petit de sa proie tel un assassin.

Une fois assez proche il fonce avec la vitesse maximum qu'il peut avoir en gardant son déplacement du félin. Derrière l'individu, le blond frappe direct. Un bon coup de Vertige. Ses deux mains viennent frapper les oreilles du gars qui est troublé et a le vertige. Le pirate profite de son attaque pour enchainer plusieurs coups jusqu'à plaquer sa cible au sol. Un pauvre gaillard avec des habits dans un sale état, des cheveux mis longs, des joues très roses et des écorchures un peu partout. Un gabarie moyen.  


-Tête de cochon. T'as entendu parler d'un rejet dial dans les parages! Où est-il?

Trop violent, l'individu n'est pas tellement dans un état pour parler. Il a besoin de quelques secondes et une bonne paire de claques que lui offre gentiment Roger.

-C'est pas moi ! J'sais même pas de quoi tu parle.

Le fou sort une dague et la met dans la bouche du type. En même temps il met un doigt dans son oreille comme pour la déboucher. Il s'essuie le doigt sur son adversaire.

-Répète, j'ai pas bien entendu.

Sauf que le type ne peut pas trop répondre avec une dague dans la gueule.

-Putain j'entends rien.

Il retire la dague et lui donne un coup de tête qui explose le nez.

-Bon, après j't'arrache les yeux. J'te coupe la langue et te coupe les membres. Où est mon dial?

-J'sais pas .. S'te plait lâche moi j'dois retrouver mon capt'ain. La seule chose que j'ai entendue, c'est qu'un gars du nom de Gold Roger a explosé tout le monde dans le centre de l'ile pour récupérer ce dial.

Le mec est terrifié et il a raison. Le sourire malsain de Roger s'estompe par son manque de satisfaction.

-Hé hé hé. Tu veux une info en or ? Ce Gold Roger... C'est moi.

Le pirate relève son adversaire et lui donne un coup de pied qui le projette plus long. Il tombe à côté d'une jeune fille avec des habits de m'dame. Roger avance en la dévisageant.

-Hey, la servante. T'sais pas où il est mon dial?

Il termine à peine ses paroles qu'il envoie une vague d'air avec la paume de sa main sur Blanche qui s'écrase dans le mur juste derrière elle. La paume de bouddha. Roger attrape le pied de sa première prise et se dirige vers la seconde.

-Alors?
http://www.onepiece-requiem.net/t12463-ah-t-es-la
avatar
Blanche de la Rive

♦ Localisation : Sur GL Alabasta
♦ Équipage : Seule pour l'instant

Feuille de personnage
Dorikis: 1664
Popularité: -23
Intégrité: -8

Ven 31 Oct 2014 - 16:12


Un homme court, il a l'air d'avoir peur je me retourne il. Un autre lui court après, je sais pas bien ce qu'ils peuvent se raconter mais le blond qui a couru après l'autre lui mène la vie dure. Je décide que ce ne sont pas mes affaire et passe à côté sans un mot.

-Hey, la servante. T'sais pas où il est mon dial?

Je ne sais pas ce qu'il fit ensuite mais mon pauvre petit corps alla s'écraser contre le mur derrière moi. J'en eu le souffle coupé, quel... Est cette chose? Il est dangereux. Je me relève avec toute la dignité dont je suis capable et lisse ma jupe en l'époussetant avec énergie. Quel homme impoli. Et encore, ceci n'est qu'euphémisme.

Servante... Venait-il juste de me traiter de... servante...? Une vulgaire qui gagnerait sa vie en faisant des ménages... Comment peut-il me confondre avec ce genre de bas individu? Je me retourne vers lui mon regard est aussi froid que glace et je ne me gène pas pour le toiser. Pourtant bien consciente du danger potentiel de la situation.

C'était le genre d'individu aussi égocentrique qu'ignare qui n'hésite pas à taper sur plus faible. Et j'avais comme l'impression que la plus faible dans l'histoire, c'est moi. Il attrape l'autre homme par le pied, celui-là me lance un regard paniqué. Après, l'avoir frappé, il le suspend comme un vulgaire cochon?

-Alors?

J'avais été si choquée quand j'en avais oublié la question de départ. Et puis, c'est quoi un Dial? Je le regardais droit dans les yeux. Il était vraiment plus grand que moi.

"Même si je le savais, je ne vous le dirais pas. Question de principe."

Je sens le danger pesé sur moi, par précaution je fais glisser une lame jusqu'au creux de ma main gantée sans esquisser un mouvement qui lui permettrait de le remarquer. Il n'avait pas l'air vraiment prédisposé à entendre ce genre de discours. J'allais donc y aller au bluff. J'allais sans doute finir comme le pauvre homme sinon.

"Je ne suis pas en capacité de me défendre contre une brute comme vous et vous l'avez sans doute remarquer, mais touchez à un seul de mes cheveux et mon capitaine, Mantle Shoma, vous le fera payer."

Pur mensonge, enfin pas tout à fait, j'étais bien là pour rejoindre son équipage, même si ce n'était pas encore effectif. Je n'étais pas idiote, j'avais d'abord vérifier, que cet homme ne portait pas le blason des Red Spectre, mon, je l'espère futur équipage, avant de sortir cette énormité. Maintenant j'espérais qu'il allait me laisser tranquille. Mmmh en fait, si Mante se souvenait de moi, il n'hésiterait pas à lui faire la peau. Nous étions compagnons de galère... Du moins je l'espérais parce que je pense que celui-là va me frapper.
http://www.onepiece-requiem.net/t11434-blanche-de-la-rivehttp://www.onepiece-requiem.net/t11527-blanche-de-la-rive
avatar
Gold Roger

♦ Équipage : Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 3605
Popularité: -245
Intégrité: -169

Ven 31 Oct 2014 - 18:38

Sans aucun doute. Les vagues d'air lancées par Roger ne sont pas totalement au point. Roger se laisse tomber sur le corps du gars qu'il vient de rencontrer et s'assied sur le ventre du pauvre bougre. Comme pour provoquer son interlocutrice, il bouge sa chemise ouverte pour retirer la poussière. Une main dans son sac et c'est une bonne pipe que le blond sort. Encore quelque chose de dérober. Pour l'allumer il met deux trois minutes. Après avoir ignoré la fille durant tout ce temps, il se met enfin à la regarder.

-Shoma? J'connais pas. A quoi ressemble ce bouffon?

Hohohoo. Bien sur qu'il le connait le Shoma. Il le considère même comme son petit frère. L'homme à la cicatrice souhaite savoir si la personne en face de lui dit la vérité ou se moque de lui. Ça serait terrible pour lui de dégommer un sbire à son frère. Là sans rien dire. Il profite de sa pipe et regarde Blanche.

-Appel le ton capt'ain. J'ai bien envie d'me frotter à lui.

On remarque que Roger attend réellement une action de la part de son interlocutrice. Voir si c'est pas des conneries ou s'il y a un gus qui se fait passer pour Shoma. Oui cette idée le prend soudainement. Un usurpateur. Ça le démange déjà d'exploser ce type qui se fait passé pour son petit frère.

Même si le blond a les poings qui trépigne d'impatience pour entrer dans la chair des autres ces derniers temps. Il fait preuve de sang froid.

Alors il laisse la fille en bon état pour le moment. Mais ça pourrait très vite changer.
http://www.onepiece-requiem.net/t12463-ah-t-es-la
avatar
Blanche de la Rive

♦ Localisation : Sur GL Alabasta
♦ Équipage : Seule pour l'instant

Feuille de personnage
Dorikis: 1664
Popularité: -23
Intégrité: -8

Ven 31 Oct 2014 - 19:34

Le subterfuge semblait fonctionner.

-Shoma? J'connais pas. A quoi ressemble ce bouffon?

Ce bouffon?

-Appel le ton capt'ain. J'ai bien envie d'me frotter à lui.

Oh non, il n'avait pas envie. J'eus un grand sourire.

"Oh non, vous n'en auriez pas envie. Mantle Shoma c'est un peu comme... Une bête sauvage, il a pas l'air bien méchant quand on ne le connaît pas... Mais il est dangereux... Surtout lorsqu'on l'enferme. C'est un homme de parole même s'il est un pirate. Et quand on le connaît... Il est vraiment gentil... Mais a ne pas s'y tromper, Mantle est un homme fort et dangereux."

Je divague. Tout ceci était vrai. je pris un visage plus sévère soudain. Il fallait vraiment que je le trouve parce que je sentais que cet abrutis était capable de me frapper pour le trouver. Mais il n'était qu'un incapable face au grand capitaine.

"Je ne suis pas en capacité de le contacter maintenant, je le cherche d'ailleurs."

En effet, ça c'était vrai.
http://www.onepiece-requiem.net/t11434-blanche-de-la-rivehttp://www.onepiece-requiem.net/t11527-blanche-de-la-rive
avatar
Gold Roger

♦ Équipage : Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 3605
Popularité: -245
Intégrité: -169

Ven 31 Oct 2014 - 21:38

Faut vraiment être con pour avoir peur d'un nom. La petite cherche à impressionner le fou. Eh ben. On peut dire qu'elle est très mal tombée. Elle ne parvient qu'à faire sourire le blond qui continue de fumer l'air décontracté. Il s'étire pendant qu'elle parle. Même que Roger se cure le nez tellement qu'il se moque des paroles de Blanche. Niveau respect on a connu mieux. Mais il est comme ça le pirate.

Rien ne semble l'intéresser. Les seules choses qu'il prend on considérations sont ses plaisirs personnels et les rares personnes qui comptent pour lui. Pas besoin de se prendre la tête plus longtemps pour connaitre la vérité. Sa main va encore se promener dans son sac et c'est un escargophone qui sort. La bestiole n'est pas en pleine forme mais c'est suffisant pour pouvoir contacter la personne qui réglera tout ça.


-Et s'appelle comment la servante ?

"La servante se nomme Blanche de la Rive."

Et le contact est établi après quelques secondes.

-Hoy petit frère. C'est Roger. J'ai à te parler… C'est très important du coup je préfère t'avoir en face. En tout cas, y'a une personne qui prétend faire partie de l'équipage. Blanche de la Rive. Tu connais ?

Réplique qui doit mettre en suspense Blanche. Des mots sont lâchés. Elle peut facilement en déduire certaines choses comme le fait que l'individu balafré parle à Mantle Shoma. Des secondes passes et il n'y a pas de réponse. Le capitaine des spectres doit réfléchir. Probablement les secondes les plus longues pour Blanche. Les paroles de Shoma décideront de l'avenir de Blanche.

-… Veille sur elle. Blanche est avec nous. Roger, prend le sanbi, on se retrouvera en mer.

-Faut que j'récupère le dial avant. Arthuro l'a toujours?


-Non

-Ok.  


Enorme changement de situation pour Blanche qui à rencontrer un ennemi et qui le découvre allié. La discussion se termine aussi brutalement qu'elle a commencé. On peut sentir une légère tension entre les deux hommes. Roger se lève et traine le corps du type qu'il n'a pas encore terminé de travailler.

-Désolé pour l'accueil. Ici c'est un vrai enfer. Le chaos. Bienvenue sur Jaya et …

Il se retourne vers blanche et lui lance le premier sourire agréable. Oui, il sait être poli, gentil.

-Bienvenue chez les Red spectres. Moi c'est Gold Roger. Reste prêt de moi. On m'a volé mon dial et je dois le récupérer avant de rejoindre ton pote.  Alors qu'est-ce qui t'amène ici? Qu'est-ce qui ta poussé à rejoindre les spectres?

Roger met une main dans sa poche et avec l'autre il traine le corps. Son chapeau de loubard est bien enfoncé sur sa tête. Le dos vouté, il avance dans la ville avec l'intention de rencontrer le capitaine du gars qu'il a explosé.
http://www.onepiece-requiem.net/t12463-ah-t-es-la
avatar
Blanche de la Rive

♦ Localisation : Sur GL Alabasta
♦ Équipage : Seule pour l'instant

Feuille de personnage
Dorikis: 1664
Popularité: -23
Intégrité: -8

Ven 31 Oct 2014 - 22:02


Mais quel homme désagréable...

-Et s'appel lecomment la servante ?

Il se moque de moi? Encore ce terme rabaissant et peu amical. Comment ose-t-il... Si seulement je pouvais le remettre à sa place. Mais je ne peux pas, alors je réponds simplement sèchement.

"La servante se nomme Blanche de la Rive"

Il vient de sortir un escargot dans lequel il se met à parlé. Je commence à comprendre... Il s'est fichu de moi depuis le début, il connaît Mantle. Et Mantle se souvient de moi, première bonne nouvelle de la journée après l'emprunt en règle du ticket pour la transilienne.

Après tout ça vous devez vous demander les raisons qui m'ont poussé à rejoindre ce taré de Mantle? Il y a quelques années nous avons été capturé tous deux par des mercenaires. Il avait été traité comme un moins que rien alors même qu'il n'avait pas été en capacité de se défendre. Cet homme je l'avais soigné, et il m'avait sortis de là en échange.

-Désolé pour l'accueil. Ici c'est un vrai enfer. Le chaos. Bienvenue sur Jaya et …

Il m'adresse un sourire qui semble à peu près joyeux. Quel personnage repoussant. Je ne peux que lui offrir un sourire froid et dépourvu du moindre sentiment affectueux ou amical.

-Bienvenue chez les Red spectres. Moi c'est Gold Roger. Reste prêt de moi. On m'a volé mon dial et je dois le récupérer avant de rejoindre ton pote. Alors qu'est-ce qui t'amène ici? Qu'est-ce qui ta poussé à rejoindre les spectres?

Le personnage qu'il était avait beau être repoussant en n'en avait certainement pas plus à faire de ma pauvre existence que de celle de l'homme à ses pieds, mais je connaissais quelqu'un qu'il estimait, alors il savait faire preuve d’hypocrisie. Je dirais même d'une hypocrisie la plus profonde.
Je suis néanmoins une Lady, et j'ai une certaine estime de moi même pour ne pas m'offenser face à ce genre de bas individu.

"Enchantée Roger, si je puis me permettre de vous appelez ainsi bien sûr, je suis ici pour revoir Mantle... Disons que nous avons été partenaire de galère, et que je suis seule depuis maintenant bien des années. Quoiqu'il en soit, je ne sais ce qu'est un Dial, néanmoins je suis presque sûre que demander gentillement à ce monsieur que vous traînez là comme un vulgaire sac sera bien plus productif que de marcher sans trop savoir ou. D'ailleurs, que lui voulez-vous à cet homme?"

Il était vrai que c'était étrange, celui-ci ne semblait pas savoir ou l'objet en question se trouvait, pourquoi s'obstiner? Il me demandais de rester près de lui, tant qu'à faire, ça m'éviterait quelques problèmes. Je soupirai d'un air las en regardant autour de moi.

"Que s'est-il passé ici? C'est un vrai massacre."

Je m'accroupis au-près de l'homme qui était encore conscient mais totalement en état de choc et lui fit un de mes plus beau sourire hypocrite.

"Bien le bonjour, je suis sûre que vous n'avez aucune envie de mourir ce jour, j'ai donc un marché à vous proposer. Vous nous dites, tout ce que vous savez sur ce fameux Dial, car cet homme semble penser que vous savez des choses, ou bien vous nous dites qui serait en mesure de le faire, et dans ce cas, il sera possible de négocier pour que... Roger ne vous traîne pas tout du long de sa marche sur ce sol."

Ce n'était pas vraiment un marché, je n'en avais pas grand chose à faire de ce qu'il allait devenir, néanmoins je n'avais pas non plus envie de passer des heures à tourner en rond sans une seule piste avec cette energumaine. Et quand je dis ça, je parle de mon nouveau compagnon.

Roger lâcha le pied de l'homme qui se mit à parler aussi vite qu'il le pouvait. Apparement il avait compris ce que j'avais voulu dire. C'était une bonne nouvelle.

"J'ai entendu dire que le capitaine des Grougrous en avait trouver un près de la rive"

"Oh je vois, et il est ou ce capitaine?"

"Je crois qu'il... Qu'il se tient un peu plus au nord mais..."

Je lui fais un grand sourire des plus hypocrites et me lève en regardant Roger. Reprenant immédiatement mon attitude glaciale à souhait.

"Fais-en ce que tu veux, mais fait le vite, j'aimerai que nous nous dépêchions si ce n'est pas trop te demander évidement. Et je pense que tu as envie de récupérer cet objet, alors hâtons nous."
http://www.onepiece-requiem.net/t11434-blanche-de-la-rivehttp://www.onepiece-requiem.net/t11527-blanche-de-la-rive
avatar
Gold Roger

♦ Équipage : Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 3605
Popularité: -245
Intégrité: -169

Ven 31 Oct 2014 - 23:13

Roger ne répond pas à toutes les questions. Il l'ignore dans un premier temps et regard ce qu'elle fait.

Elle pense peut être que ça va faire plaisir à Roger? Elle pense sans doute bien faire? Elle pense réellement que Roger a besoin de son aide? S'il a lâché le gars c'est juste pour voir ce que Blanche est capable de faire. Mais ces temps si, le fou n'a pas trop envie de se retenir. Ça fait des années qu'il se retient. Depuis qu'il a rencontré sa douce Euphi la bête s'est enfermée dans une cage. Lorsqu'on rencontre une bête sauvage doublée d'une folie aiguë. Vaut mieux ne pas trop se faire montrer.

Le blond sort la dague comme s'il obéissait à Blanche et il se met derrière elle en plaçant la lame sous la gorge de la nouvelle recrue. Il lui en faut très peu pour péter un câble. Alors des paroles qui lui semblent des ordres lui rappellent la prison. Ses longues journées à obéir et à raser les murs. Les ordres, il aime pas ça le blondin.


-Oh la servante. T'as cru que t'étais en sécurité avec moi? T'as cru que le fait que t'es dans l'équipage de Shoma te protègerais?

Il retourne la fille et la pousse. Roger lance un petit coup d'œil à l'arrière et voit le gars qui tente de fuir. Le fou se lance à pleine vitesse et le poignarde dans le dos. Il enfonce la lame et la tourne. Ensuite il la retire et termine en lui tranchant la tête.  Il pointe la lame remplie de sang vers la nouvelle membre des red spectres.

-J'suis pas Shoma. Moi j'suis ton pire cauchemar. Hé hé hé. Si tu tentes quoique ce soit contre l'équipage. Hé hé hé. Je te tuerais. Si tu penses nous duper. Je te tuerais. Si tu me donnes des ordres, je te tuerais. J'suis comme ton ombre. J'hanterais tes pas.

Roger lance le cadavre sur Blanche et lorsque le corps rentre sur la fille le blond disparait du champ de vision.

Les pas des ténèbres

Roger reste dans l’angle mort de son adversaire, il associe cette technique au déplacement  de félin.

-Je suis là.

Blanche se tourne et cherche le blond. Mais rien. L'homme ne semble plus dans les parages.

-Tu ne me vois pas? Hé hé hé

Il reste ainsi pendant quelques dizaines de secondes. En train de tourmenter Blanche.  Jusqu'au moment où il décide de sortir de l'angle mort de la fille.

-Si t'es encore en vie, tu le dois à Shoma. Pour information, tous les cadavres dans le coin, c'est de moi.  Bon, on y va servante ?

Bien évidemment, le fou n'est pas celui qui a tué tout ce monde. Après tout, un mensonge de plus ou de moins… Roger c'est le genre de type qu'on aimerait ne pas rencontrer. Un fou qui ignore beaucoup de monde et qu'on espère qu'on fait partie de ce tout le monde. Mais une fois entrer dans son univers, chercher à le comprendre est pure folie. Comme si chacune de ses actions n'avait aucun sens, aucun but. Pourtant… L'homme à la cicatrice ne cherche qu'une chose. Protéger Shoma et se venger de ce monde.
http://www.onepiece-requiem.net/t12463-ah-t-es-la
avatar
Blanche de la Rive

♦ Localisation : Sur GL Alabasta
♦ Équipage : Seule pour l'instant

Feuille de personnage
Dorikis: 1664
Popularité: -23
Intégrité: -8

Ven 31 Oct 2014 - 23:37


L'homme semble ne pas m'apprécier du tout. Ca tombe bien, c'est réciproque. Mais ses actes me fatiguent et m'inquiètent un peu. Il a du souffrir lui. Ca peut paraître idiot de juger comme ça. Mais attendez, c'est pas parce qu'on a souffert qu'on peut s'en prendre aux gens comme bon nous semble.

Je n'ai pas peur de lui. Il peut s'en donner tout l'air qu'il veut, il peut vouloir me tourmenter il peut vouloir être mon hombre et me faire peur mais il n'arrivera jamais à me faire aussi peur que la solitude. Il s'était rapprocher de moi sans doute pensait-il qu'il m'avait assez effrayé pour que je me tienne à carreau.

Néanmoins, le dernier "servante" acheva de me faire brûler.

"Je n'ai pas plus peur de toi que d'un autre, tu es dangereux. Je ne donne d'ordre à personne je ne suis pas ton capitaine, et sache que Shoma me doit tout autant la vie que je lui dois la mienne. Je ne suis pas une servante, appelle-moi par mon prénom je te pris. Tu n'es qu'un gamin qui pense avoir souffert le plus. On remercie les gens qui nous aide. Je ne suis pas ton ennemie, cesse donc de me voir ainsi."

Que c'est frustrant d'être obligée de vivre dans le corps d'une ado. Alors que ce jeune homme mérite juste une bonne paire de claque, je ne suis même pas capable de faire quoique ce soit à cause de ce corps trop frêle. Le pire étant que je ne vieillis pas. Arrêtez de dire que je me plains pour rien. Si je n'ai pas peur de lui c'est simplement parce que je n'ai pas peur de la mort. C'est une délivrance pour bien de gens. Je ferai partie de ces gens, mais pas maintenant.

"Je ne sais pas ce qui t'est arrivé et ça ne me regarde pas, mais au lieu de te venger sur n'importe qui de je ne sais quoi, trouve les responsables de ton malheur et tue les."

Je le regarde droit dans les yeux, quand on dit que les yeux sont le reflet de l'âme c'est bien vrai. J'ai une apparence d'enfant, mais je sais que mes yeux n'ont rien à voir avec des yeux d'enfant innocent. Ils sont froids et vide. Savez-vous ce qu'est de vivre sans but et sans attache? Sans personne à qui parler? Quand les seuls dialogues que l'on entretient avec le monde extérieurs sont des formalités et des banalités comme des remerciement dans un magasin ou des consignes donnés à des patients mourants.

Si je devais décrire ma vie en un mot ce serait "inutile". Je n'ai jamais servi à rien d'autre qu'à être là ou j'étais, et c'est bien pour ça que j'avais décider de rejoindre Mantle Shoma et son équipage. Je soupirais et tournais les talons. Je commençais à marcher, sans même chercher à savoir s'il me suivait ou non, je trouverai bien un moyen de retrouver Mantle au pire des cas.

Le nord, ça doit être par là. Je marche donc. Un moment, je ne sais pas vraiment si oui ou non il est avec moi. Mais je n'ai pas l'intention de me retourner, ce ne serait pas moi qui me ferait remonter les bretelles par le capitaine s'il me perdait de vu.
http://www.onepiece-requiem.net/t11434-blanche-de-la-rivehttp://www.onepiece-requiem.net/t11527-blanche-de-la-rive
avatar
Gold Roger

♦ Équipage : Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 3605
Popularité: -245
Intégrité: -169

Sam 1 Nov 2014 - 0:14

Un regard dans les yeux. Ceux de Roger sont vides. Sans âme. Charmante la petite. Elle reste digne et forte ce qui étonne le fou. Si c'était lui dans ce cas, il lécherait les bottes de son ennemi pour avoir la vie sauve. Il tenterait de fuir ou autres. Mais non. Cette Blanche de la Rive, c'est pas d'la merde. Et Roger en connait un rayon sur la merde. Passant d'la diarrhée à la constipation. Liquide ou solide. Il la laisse faire. La laisse partir et disparait rapidement des ruelles.

- Tu n'es qu'un gamin qui pense avoir souffert le plus. Et gnia gnia gnia. On remercie les gens qui nous aident. Je ne suis pas ton ennemie, cesse donc de me voir ainsi. Comment elle me les casse. J'ai pas besoin d'ces conseils… Pourquoi elle me donne des conseils? Personne me donne des conseils d'habitude… J't'en foutrais moi des conseils !!

Roger n'a pas envie de réfléchir pourtant il ne peut s'empêcher de le faire. Si elle est avec Shoma c'est qu'elle est avec lui. Mais admettre qu'il a eu tort de se comporter comme ça. Jamais ! Rien à faire. Il n'admettra pas. Pourtant, même si tout porte à croire qu'il s'en contre fiche de Blanche, le fou garde un œil sur elle de loin. Il la suit discrètement. Pourquoi se dirige t'elle vert le nord?

-Mais … Elle fou quoi c'te servante… Une gamine qui se promène sur Jaya en état de guerre… Rhoooo. Faut que j'me détende. Après j'vais l'étripé ouai'p.

Le pirate se saisit de la bouteille qu'il a dérobée plus tôt dans la maison et se met à boire. Cul-sec. Il en a bien besoin. La fille continue sa route et se fait encercler par un groupe d'individu.ça commence à se battre même.

-Là j'fais quoi? J'dois faire quoi bordel? Gniiaaa

Roger sort de sa cachette et lance sa bouteille dans la tête d'une personne. Il titube et avance vers eux.

-'foiré, toucher pas un ch'veux. Va-zy Blanche, défonce-les. T'en fais pas, j'te protège.

Oui, il a bien dit Blanche. Et non, il n'est pas saoul. Il joue à l'ivrogne et en a bien besoin.

-Si tu crois que j'vais te laisser récupérer mon dial et m'l'offrir comme ça.. Fiche toi pas d'la gueule de ton supérieur !
Si t'es avec Shoma c'est que t'es avec moi !


Il lui a fallu du temps pour comprendre ça, mais maintenant il a enfin accepté Blanche comme une membre de l'équipage.
http://www.onepiece-requiem.net/t12463-ah-t-es-la
avatar
Blanche de la Rive

♦ Localisation : Sur GL Alabasta
♦ Équipage : Seule pour l'instant

Feuille de personnage
Dorikis: 1664
Popularité: -23
Intégrité: -8

Sam 1 Nov 2014 - 0:40

Il sont une dizaine. Bon sang, mais qu'ais-je fais pour avoir une male chance pareille? Je pose ma mallette sur le sol et les regarde avec de grands yeux innocent. Je suis pas bien grosse mais je suis très rapide, ni une, ni deux, je dégaine mes holsters de mes cuissardes en faisant tout d'abord mine de tirer ma jupe vers le bas je les attrape et lève les bras.

Je n'étais pas arrivée jusque là, à me faire agressé par un compagnon de Shoma et maintenant par des bandits. Mais bordel. Une bouteille vole, et un de moins. Je reste en état de choc, c'est pas bon, l'un deux m'attaque, une sale coupure sur la joue lui valu une balle dans le tempes.

Il commence à m'encourager, et à me dire qu'il me protège, c'est nouveau, ça vient de sortir? Je tire une nouvel balle puis deux autres. Deux gars tombent. Je sais pas ce qu'ils me veulent mais ils le veulent. J'esquive un coup de poing et perd mes armes lorsqu'un des gars me percutent, je m’effondre au sol.

Il avait enfin compris que je n'étais pas son ennemis... AAAAH mais c'est pas ça qui va m'empêcher de me faire planter, je roule sur le côté en gémissant et attrape des aiguille de poison dans une petite cachette dans ma robe j'en plante dans deux mollets distincts, ils ne parurent pas comprendre tout de suite et s’effondrèrent inanimés Je me relevais et alors que j'étais à quatre patte je me pris un violent coup de pied dans le flan. J'ai le souffle coupé. L'homme tombe a son tour. Je me roule en boule, la cage thoracique compressée. Il faut juste attendre que ça se calme.

Je me relevais après quelques instant, j'aurais des bleus et une coupure superficielle sur la joue droite, mais je ne m'en sortais pas si mal. Je pouvais remercier Gold Roger. Ce que je ne fis, évidement pas. A la place je lui fis un petit sourire sincère.

"Tu vois, tu n'es pas si méchant en fin de compte."

Je m’époussette et ramasse mes pistolets plus loin. je lisse ma robe terreuse en râlant un peu. Je sentais qu'avec ceux-là, j'allais devoir changer de style vestimentaire... Ou acheter plus de vêtements... La seconde option était plus envisageable. Je repris ma mallette noir et tirant un coup sec sur mes gants de cuir.

"Si cette fois nous pouvions marché ensemble, je suis sûre que nous nous rapprochons de ce fameux capitaine en possession de ton Dial, je n'ai guère plus envie de me salir et il semblerait que tu es un don certain pour te battre, ce que je n'ai pas... J'aurais bien besoin d'entraînement d'ailleurs..."

Ces dernières pensées étaient pour moi-même, bien que je les prononçais à voix haute. Je repris la marche, s'il ne voulait pas marcher à côté de moi, tant pis. Je m'arrêtais tout de même et me retournais vers lui.

"Au fait, merci."
http://www.onepiece-requiem.net/t11434-blanche-de-la-rivehttp://www.onepiece-requiem.net/t11527-blanche-de-la-rive
avatar
Gold Roger

♦ Équipage : Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 3605
Popularité: -245
Intégrité: -169

Sam 1 Nov 2014 - 11:08

Roger ne protège pas Blanche. Il regarde le spectacle. Ça se bat avec des flingues. Sympa. L'agresseur qui s'est pris une bouteille dans la tête se relève et s'apprête à attaquer Blanche par derrière. Le fou effectue un bond et s'assied sur les épaules du gus. Tranquillement sur son perchoir il encourage la nouvelle.

-Allez Blanche ! OH OH OH OH OH !! Qui ne saute pas n'est pas pour Blanche.

L'homme siège se débat pour faire tomber Roger. Ce dernier finit par joindre ses mains et donne un gros coup dans la face.

-Pas confortable ce siège.

Le duo se remet en marche après la petite victoire. Le sourire de Blanche qui doit être encore hypocrite et les remerciements à deux berrys ne font pas réagir le pirate. Il préfère l'ignorer et marche à ses côtés.

-C'était des p'tites frappes ça. T'es lentes. Trop lente pour une pistolero. Faut que tu sois agile et rapide. Sa tombe bien, c'est mes points forts. On commence l'entrainement après avoir récupéré mon bien.

Le duo avance et se retrouve dans un guet-apens. Encercler d'ennemi dans une petite place. Certains des visages sont reconnus par le fou. Ses hommes qui ont fait une mutinerie il n'y a pas si longtemps que ça. Athos qui a probablement conçu ce piège. Dimitri à ses côtés ainsi que Louis l'escroc. Un homme plus imposant se démarque du groupe. Les cheveux courts, châtain. Une gueule d'ange. Une taille avoisinant les trois mètres. Presque le double de Roger qui ne fait qu'un mètre soixante dix. Puis le fameux dial tant convoiter dans sa main. Il le montre bien pour provoquer le fou. Pas de choix pour le blond. Bluffé servira à rien vu que ses anciens compagnons le connaissent bien.

-Hey ! J'vous prends tous en même temps bande de paramécie! Rends-moi mon Dial et j'vous laisse fuir.

-J'pense que t'as pas bien compris. D'après mes hommes. Tu serais un vrai brut. Même pire que moi? Les gars, ce minable sérieux? Bwahahahaha. J'ai du mal à les croire, mais j'fais confiance à mes gars. Avec ce dial, j'peux écraser des gars comme toi en un coup !

-Psst. Blanche, fait gaffe. Il y a pas mal de gars qu'ont ton niveau ici, voire plus fort. Reste prêt de moi et balance des slaves. C'est partie !


Le grand cercle qui entoure le duo passe à l'attaque. Comment protéger la nouvelle tout en passant à l'attaque. Pas le temps de réfléchir, Roger frappe de toutes ses forces chaque personne qui croise sa route. Une bonne esquive suivie d'un coup de pied, coup de poing qui envoie les ennemis dans le décor. Le blond fait face au capitaine des Grougrous. Le géant lance des coups de poing pour garder la distance. Agile comme un petit singe, l'homme à la cicatrice esquive. Lorsqu'il trouve une faille, il tente d'attaquer mais l'allonge de l'ennemi est trop grand. Le capt'ain des Grougrous gère très bien la distance et empêche Roger d'attaquer.

-Dommage pour toi, j'ai plus besoin d'être au corps à corps pour exploser mes adversaires.

Paume de Bouddha !


Le blond enchaine les attaques de loin qui font reculer la masse. A bonne distance, il se permet de jeter un œil derrière lui et lance des nouvelles vagues d'air sur les ennemis qui dérangent Blanche histoire de lui donner un peu de répits.

-Erreur de Jeunesse !

Lâcher son adversaire des yeux. Une erreur si ridicule. La mastodonte arrive à pleine vitesse et donne un coup. Un seul.

Rejet !

Un impact… Puissant, très puissant. Un coup qui devrait mettre K.O. Roger. Sauf que ce dernier qui est projeté à une dizaine de mètres se relève sans problème.

hé hé hé hé. HA HA HA HA !

Oui, il peut rire. Ses anciens subordonnés ont disparu du champ de bataille. Ils ont même berné le grand en échangeant le rejet dial avec un simple impact dial. Roger fonce à toute vitesse vers son ennemi. Une fois à sa hauteur, il lance des vagues d'air pour le déstabiliser et peut enfin arriver au corps à corps pour donner une bonne fourchette aux yeux suivie d'un violent coup dans l'entre jambes.

-On a pas de temps à perdre, t'as pas vu où ils sont parti les trois autres? Le gars qui a des chaussettes dans la main, celui qui marche sur les mains, et le dernier qui est habillé comme un aristocrate.
http://www.onepiece-requiem.net/t12463-ah-t-es-la
avatar
Blanche de la Rive

♦ Localisation : Sur GL Alabasta
♦ Équipage : Seule pour l'instant

Feuille de personnage
Dorikis: 1664
Popularité: -23
Intégrité: -8

Sam 1 Nov 2014 - 11:47


Trop de mouvements trop d'attaques. Ça va trop vite.Je perds ma mallette dans l'action. Panique. Ils semblent comprendre que la plus faible dans l'histoire, c'est encore moi. Bon sang, mais de ses entraînements j'en aurais bien besoin.

Ou elle est, bordel mais ou elle est... Je ne peux pas chercher, et me battre en même temps. Pourtant il faut que je la retrouve... C'était celle de papa... Je sors mes flingues, trop lente, en effet je tire dans leurs jambes pour les ralentir, ils se retrouvent soudain éjectés en arrière. Roger, m'a permis de le voire. Celui qui commence à ouvrir la précieuse valise. Ni une ni deux je me jette sur lui je fais glissé un des couteau dans ma main, il ne m'a pas vu venir, quel abrutis en même temps, on ouvre pas ses trésors de guerre sur le champs de bataille.

Je lui passe la fine lame directement sous la gorge. Le sang gicle violemment, je sens le liquide m'éclabousser le visage et mes vêtements sont souillés. Pas grave, j'ai récupéré ma mallette en lui tranchant la jugulaire. Je me retourne. Ils sont tous assommés ou je ne sais trop ce qu'il a pu leur faire... J'en vois trois s'échappé et Roger me demande ou ils sont partis. J'aurais perdu trop de temps à le lui dire, je m'élançais dans la direction voulue, en espérant qu'il comprenne qu'il fallait me suivre.

Et c'est ce qu'il fit. Je suis peut être pas très réactive en combat, mais je cours vite j'ai une bonne détente et un petit corps pas bien épais mais un peu musclé quand même. Je ne mis pas longtemps et les revoir je m'approchais, toujours en courant. Il y en avait un qui avait un truc bizarre dans la main. C'est ça un dial? On dirait un... Un coquillage? Je lâche ma mallette dégaine un flingue et saute. Ça passe ou ça casse. Ça passe. C'était un espèce de dandis avec une tête de con (excusez-mon langage). Je lui sautais dessus et nous roulâmes tous deux au sol je lâchais un gémissement et réussis à me relever et à lui pointer mon flingue sur la tempe.

"Donne-moi le Dial ou je te fais exploser la tête."

Il hésita et les deux autres se jetèrent sur moi, je tirais. Trop long à répondre. Ce n'est pas pour autant que j'étais tirer d'affaire je me retrouvais plaquée au sol. Ils ricanèrent. Mais qu'ais-je fait pour que cette journée finisse à ce point mal? Je tente d'attraper le Dial dans la main de l'homme mort sous moi en tâtonnant. Bordel. Je lâche un cris étouffé pas le manque d'air dans ma cage thoracique lorsque l'un de ces personnage douteux me tord le bras dans le dos de manière très douloureuse et prie pour qu'il ne le déboîte pas.
http://www.onepiece-requiem.net/t11434-blanche-de-la-rivehttp://www.onepiece-requiem.net/t11527-blanche-de-la-rive
avatar
Gold Roger

♦ Équipage : Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 3605
Popularité: -245
Intégrité: -169

Sam 1 Nov 2014 - 12:44

Les deux restants prennent en otage Blanche et lui place une lame sous la gorge. Ils savent que Roger ne doit pas être loin et ils ont raison. Le fou se cache dans les parages et guette une ouverture.

-On sait que t'es là! Si tu tentes quoique ce soit on la saigne comme un gros porc.

Le blond se trouve sur un toit, allongé pour ne pas être vu. Il lance rapidement des coups d'œil et se déplace en rampant jusqu'à sortir du champ de vision des deux. Les ennemis continuent de se déplacer et se dirigent vers le port. L'un regard en avant, l'autre en arrière. Mais c'est par le haut que l'attaque arrive. Roger bondit du toit. Il tombe sur le type qui menace Blanche et lui attrape rapidement le bras armée. Ensuite c'est un lancé d'homme qu'il effectue. Repoussant les deux individus loin de Blanche.

-J'te les aurais bien laissé mais j'ai un compte à régler avec eux.


Fantôme

Roger court à toute vitesse, et sans ralentir, il fait un pas croisé. Créant ainsi une image floue de lui-même rendant sa position incertaine. Il fait des changements de direction sans perdre de vitesse. Il devient très difficile à attraper.

Il arrive au niveau des deux et donne un coup de poing monstrueux sur celui qui ne possède pas le dial. Toute sa vitesse dans le coup. Un vrai vol planait qui l'envoie plus loin. Le second tente de mettre un coup de rejet Dial, mais Roger se penche comme un singe et esquive. Il attrape le poigner et donne un coup de genou dans le coude qui casse le bras de son adversaire. Puis il récupère enfin son dû.


OUIIIIIIIIIIIIII !!! HA HA HA HA !! ENFIN !!
MON PRECIEUX


L'homme à la cicatrice bondit de joie comme un gamin. Il fait des roulades avec son dial. C'est même un câlin qu'il fait avec le coquillage.

-Toi et moi, on se séparera plus jamais !

S'ils ne tuent pas ses adversaires c'est par habitude. Depuis plusieurs années il ne tue plus. Frappant à mains nus, cherchant plus à exploser les gens qu'à les tué. Après tout, il est préférable de laisser en vit tous ces fous pour que le monde sombre dans le chaos.
http://www.onepiece-requiem.net/t12463-ah-t-es-la
avatar
Blanche de la Rive

♦ Localisation : Sur GL Alabasta
♦ Équipage : Seule pour l'instant

Feuille de personnage
Dorikis: 1664
Popularité: -23
Intégrité: -8

Sam 1 Nov 2014 - 13:58


Je me relève avec difficulté, j'appliquerai des baumes plus tard, quand j'en aurai le temps. Tout mon être était recouvert d'éclaboussures pourpres. Je devais ressembler à une poupée macabre et vilainement souillée. D'autant que le sourire n'est pas quelques chose de naturel chez moi.

Roger ne mit pas longtemps à récupérer l'objet si convoité. Si je devais décrire sa réaction, je dirais que c'est celle d'un fou tout juste sorti de l'asile... Je me demandais soudain comment lui irait une camisole... Je ramassais mon pistolet par terre, puis ma malle que j'avais laisser plus loisn et rejoignis l'homme. J'étais d'humeur passablement maussade mon visage était figé.

"Et donc? Nous allons rejoindre Mantle maintenant?"

Après tout, tout ceci n'était que dans le but de rejoindre le capitaine.

FIN

http://www.onepiece-requiem.net/t11434-blanche-de-la-rivehttp://www.onepiece-requiem.net/t11527-blanche-de-la-rive
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1