AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Allez, au boulot

avatar
Gold Roger

♦ Équipage : Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 3605
Popularité: -245
Intégrité: -169

Sam 1 Nov 2014 - 20:11

Sur la côte, Roger sort un orbe de son sac. Avec ça il peut contrôler le sanbi. Un monstre marin sous les ordres d'un petit blondinet. Une vraie tortue jaillie de l'eau. Sa carapace est recouverte de pic et les boulets de canons ne risquent pas de lui faire grand-chose. La mer est calme après la tempête qui s'est abattu sur l'ile. La température est agréable. Une belle journée pour s'entrainer.

Le duo gagne le navire et s'éloigne de l'ile. Pas trop loin, après tout, Roger n'y connait rien en navigation, de plus ils doivent attendre Shoma avant de quitter cette mer. C'est toujours avec difficulté qu'il manie cet orbe. Sanbi avance en zig zaggant. Même que la bête aimerait en coller une au fou tellement les manœuvres sont désastreuses.


-Blanche ! T'es où? Amène tes fesses que j'm'occupe de ton entrainement !

Toujours aussi délicat dans ses répliques. Elle finit par se montrer et comme un professeur, Roger l'attend avec une canne en main. Une belle canne dérobée à Don Diego.

-Je pense pas que la force brute t'intéresse. Alors on va travailler le corps à corps. Parce que les armes à feu c'est bien beau, mais quand ta plus de balle, ou qu'on te les arrache. Si tu sais pas te défendre, t'es morte.

Roger s'assied et retire ses poids aux jambes et aux bras. Des poids qu'il garde constamment avec lui.

-Pour esquiver, faut que tu sois souple. J'te demanderais donc de travailler ta souplesse régulièrement. Là on va passer au combat à mains nues. Même si tu préfères les dagues, ll n'y a pas beaucoup de différences. Juste que tu auras plus d'allonge. Je connais beaucoup de style de combat. Regarde ce qu'il te plait. Attaque-moi.

Blanche lance un coup de poing droit tandis que Roger rentre son coude vers son corps et bloque l'attaque avec le bras gauche. En même temps, le bras droit attaque et s'arrête devant le visage.

-ça c'est du wing chun. T'as pas b'soin de tellement d'agilité pour le pratiquer mais de précision et de vitesse. Avoir toujours l'adversaire dans son axe. Toujours en face de soi.

Puis Roger décale son pied droit à droite et avance le pied gauche en poussant avec le droit. Sa jambe gauche se retrouve derrière la gauche de blanche et il le met un croche pat et la fait tombé tout en la retenant.

-On continue avec mes deux préférés.

Roger s'accroupit et fait des mimiques de singe. Il provoque Blanche pour qu'elle attaque. Il effectue des acrobaties pour esquiver.

-La technique du singe. Agile, sournois et Précis. Pour terminer, celle qui mérite le plus de souplesse et d'équilibre. La technique de l'homme saoul.

Roger fait semblant de tituber et tombe devant Blanche. Il se relève à une vitesse folle et arrête son coup de pied tout proche du visage de son élève.

-Si t'es intéressé par d'autre styles. Si t'as des idées. J't'écoute. Tu peux mélanger les styles aussi. Enfin, fait c'que tu veux.
http://www.onepiece-requiem.net/t12463-ah-t-es-la
avatar
Blanche de la Rive

♦ Localisation : Sur GL Alabasta
♦ Équipage : Seule pour l'instant

Feuille de personnage
Dorikis: 1664
Popularité: -23
Intégrité: -8

Sam 1 Nov 2014 - 20:41

Nous nous rapprochions de la rive. Et alors? Il est ou ce bateau? Je reste quelque peut bouche bée en voyant la bestiole sortir de l'eau... Et quelle bestiole!Une tortue recouverte de pics assez effrayant. Je le suis sur la carapace de l'animal géant. Je décide de m'éloigner de lui pour me changer. J'ouvre ma malle, sort une bouteille d'eau et humidifie un tissue après avoir retiré mes vêtements je nettoyais ma plaie et tout le sang sur moi. Cette plaie ne laisserait pas de cicatrice. Je regardais mon flan, un bleu commençais déjà à pointer le bout de son nez. Ça n'était pas plus douloureux que ça, c'était déjà ça, quand à mon épaule, je ne sentais presque plus rien.

Roger avait parler d'entraînement je décidais donc qu'une tenue plus adaptée serait de rigueur. J'enfilais un short relativement court et un haut dont on pouvait dire la même chose, l'avantage étant que j'étais à l'aise pour m'entraîner. Bien qu'en combat réel, je serais habillée normalement. Je remontais mes longs cheveux en queue de chaval haute et enfilais une paire de basquette. Il m'appela, toujours aussi poliment. J'allais donc le voir. Habillée comme ça je devais vraiment avoir l'apparence d'une ado. Mais ce gars aussi subtile qu'un géant ne fit aucune remarque et j'avoue que ça m'arrangea grandement, je parierai qu'il ne s'en était même pas rendu compte et ça c'est bien.

Il commença à me faire faire des trucs en me disant qu'il fallait de la souplesse... Je suis souple de nature... D'autres idées? Je fronçais les sourcils en me mettant en position de combat.

"C'est bien beau les coups de poings mais tu n'aurais pas un truc avec lequel je pourrais maîtriser mon adversaire? Au fait, ça va comme souplesse ça?"

Je posais la question sérieusement, pour autant je fis un grand écart sans la moindre difficulté en me relevant. Il était aussi en position de combat je repris la même position et fis mine de l'attaquer. Il n'était pas près et certainement pas en état de combat réel, aucun doute que cette action en combat réel contre lui n'aurait pas valu un cachou, mais je pense qu'il voulait voir ce que je savais faire. Je déviais mon attaque tandis que je me plaçais derrière lui l'obligeant à se baisser en appuyant sur l'interrieur de ses genoux lorsqu'il fut plus bas je l'attrapais à la gorge.

"Est-ce que ce genre de technique avec plus d'entraînement peut être valable?"

Je ne le lâchais pas, je voulais voir si j'arrivais à réagir s'il bougeait dans ce genre de situation. J'y connais rien moi au combat au corps à corps.

"J'utilise les poisons aussi, sur des aiguilles mortelles qu'est-ce que je peux en faire à part les envoyer?"

Eh! Râlez pas, je veux savoir, il est mon professeur, je peux lui poser toute sortes de questions non?
http://www.onepiece-requiem.net/t11434-blanche-de-la-rivehttp://www.onepiece-requiem.net/t11527-blanche-de-la-rive
avatar
Gold Roger

♦ Équipage : Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 3605
Popularité: -245
Intégrité: -169

Sam 1 Nov 2014 - 21:29

-Tu m'tiens bien là?

Roger donne un coup de pied dans la tête de Blanche puis il retrouve ses appuis et fait un salto avant. Blanche ne le lâche pas et donc… Le fou tombe sur la belle. Il se lève.

-Eh ben on a du boulot. T'as prise n'a pas d'intérêt si t'es pas assez forte pour étrangler ton adversaire. Sachant que la force n'est pas ton point fort… Oublie. Par contre, tu peux utiliser tes aiguilles non? J'suis pas médecin… Mais il doit y avoir des endroits où le poison se repend plus rapidement que d'autres non?

Et pour information, il y a des points sur le corps. Des endroits précis. Si tu y plante ton aiguille, tu peux paralyser et peut être avoir d'autre effet.

Bon assez rigolé. On va augmenter d'un rythme. Si t'es pas assez forte, tape les endroits qui font mal. L'Homme a des points faibles. Utilise-les… Tous les coups sont permis.


Roger en connait un rayon sur le combat. Même une bibliothèque. Rien de mieux que de la pratique pour apprendre. Le fou commence une série d'attaques et esquive tous les coups qui ne lui semblent pas intéressants. Si Blanche lance un coup intéressant, il le bloquera  et donnera des conseils pour l'améliorer.
http://www.onepiece-requiem.net/t12463-ah-t-es-la
avatar
Blanche de la Rive

♦ Localisation : Sur GL Alabasta
♦ Équipage : Seule pour l'instant

Feuille de personnage
Dorikis: 1664
Popularité: -23
Intégrité: -8

Sam 1 Nov 2014 - 21:52


Je commençais à attaquer. Ses conseils étaient très judicieux et bien plus instructifs que ce que j'aurais pu imaginer. J'arrêtais trois secondes, lui dis de m'attendre et allais chercher des aiguilles.

"Je maîtrise bien ces petits trucs, tu n'as rien contre le fait que je m'entraîne avec sur toi, sans poison bien évidemment? Je connais les zones à toucher et ça ne fait pas mal..."

Je doutais pouvoir le toucher mais c'était toujours intéressant d'essayer. Il accepta. J'avais des bracelets de cuirs ou je glissais les aiguilles. Je me plaçais. j'avais le droit de taper de toutes mes forces ce qui était bien maigre en fait. Je lançais mon pied qu'il para je fis encore toute une série d'attaque je rageais un grand coup et lui balançais mon tibia dans l'entre jambe après avoir enchaîné les coups loyaux. Je m'énervais, attrapais une aiguille que je lui plantais dans un nerfs dorsal qui le ferait tombé par terre.
http://www.onepiece-requiem.net/t11434-blanche-de-la-rivehttp://www.onepiece-requiem.net/t11527-blanche-de-la-rive
avatar
Gold Roger

♦ Équipage : Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 3605
Popularité: -245
Intégrité: -169

Sam 1 Nov 2014 - 22:49

Lent… Trop lent… Roger esquive, bloque les attaques sans problème. Il donne un coup de pied qui éjecte Blanche à quelque mètre. Le vol planait s'arrête lorsqu'elle heurte un pic du sanbi. Le blond commence à se moquer.

-T'as vraiment cru que tu peux m'attaquer dans le dos comme ça sale servante? Règle numéro une. On lâche jamais son adversaire des yeux. Sûr que tu resteras dans mon champ de vision durant le combat. T'es pas assez rapide pour que je te perde de vue. Trop lente. Même un escargot est plus rapide.

L'entrainement continue de provoquer et imite un vieil homme qui à mal au dos.

Provocation

Spoiler:
 

-J'te ramène un déambulateur pour que tu ailles plus vite? Allez vient là ! Même ma fille tape plus fort !

Roger a cherché à énerver Blanche avec un but précis. Pour lui montrer les erreurs qu'elle fait si elle perd son sang froid. Sauf que dans toutes ses âneries, le blond mentionne sa fille. D'un coup, il s'arrête de faire le pitre et c'est une énorme séquence d'image qui l'hante. En tout cas, c'est une ouverture en or pour Blanche.
http://www.onepiece-requiem.net/t12463-ah-t-es-la
avatar
Blanche de la Rive

♦ Localisation : Sur GL Alabasta
♦ Équipage : Seule pour l'instant

Feuille de personnage
Dorikis: 1664
Popularité: -23
Intégrité: -8

Sam 1 Nov 2014 - 23:07


-J'te ramène un déambulateur pour que tu ailles plus vite? Allez vient là ! Même ma fille tape plus fort !

Sa fille? Il a donc une fille? j'ai presque envie de me moquer de lui, mais il me laisse une ouverture, je me jette sur lui, pas de réactions, merde. Il y a clairement un problème. Je le percute nous tombons. Je me retrouve à moitié sur lui. Si je dois en juger par ce moment d'absence je dirais, il avait une fille. Je ne sais pas si c'est arbitraire ou si j'ai touché juste mais il reprend ses esprits assez rapidement, je le vois à un soubre saut de sa part. Non, je ne ferai pas de commentaire. Je me relève et lui aussi, je m'éloigne d'un bon.

Pour mon propre bien, et le sien également, il ne fallait pas que je fasse de commentaire. Il continua son cirque, mais je n'avais plus le coeur à l'acte. Peut être ma réaction était-elle totalement arbitraire, néanmoins ça expliquerait pas mal de chose. Et puis je repense à ma famille disparue. Mais non, je ne dois pas y penser. Au fait que je n'aurais sans doute jamais d'enfant non plus.

Pourtant, alors même que je ne me sens plus de l'attaquer de frapper ou quoique ce soit. Son but est de m'énerver et il y arrive très bien, du moins je m'énerve plus toute seule. Ça m'énerve de trop penser. Ça m'énerve d'être là aussi faible face à lui. Ça m'énerve d'être si pathétique face à lui. Je me mets à trembler de rage. Ça m'énerve! Il m'énerve à être si stoïque et si capable de revenir dans une humeur comme ça. Putain il m'énerve!

Je serre les poings et me jette sur lui et lui envoie mon poing dans la figure. Il m'énerve! C'ets dingue ce qu'il peut m'énerver à être aussi antipathique! Je m'acharne inutilement à vouloir le frapper de mes petits poings. Je viens de perdre le contrôle de moi-même je lâche un semi-cri de rage et m'acharne à vouloir lui faire mal, à vouloir le faire réagir, alors même que je sais cette cause perdue.
http://www.onepiece-requiem.net/t11434-blanche-de-la-rivehttp://www.onepiece-requiem.net/t11527-blanche-de-la-rive
avatar
Gold Roger

♦ Équipage : Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 3605
Popularité: -245
Intégrité: -169

Sam 1 Nov 2014 - 23:44

Blanche est déchaînée. Le fou en prend plein la poire. Aucune esquive. Il encaisse tout sans broncher. Sa douleur au niveau du cœur est tellement puissante que celle de l'extérieur semble inexistante. Ses pauvres petites. Elles n'ont rien fait de mal. Pourtant, la révolution qui se prétend mieux que le gouvernement mondial les a tués. Rafaelo a tout orchestré.

*Euphi, Amika, Chiyori… POURQUOI*

Des larmes sortent de ses yeux si sournois. Si vicieux. Un coup de poing dans la face envole les larmes un peu plus loin. Roger finit même par se faire envoyer au tapis. Non… Il ne se relèvera pas. Ce n'est pas parce qu'il en est incapable mais plutôt que son esprit n'a pas la force nécessaire pour le moment. Après plusieurs secondes de vide, le fou se lève et se dirige vers un pic de sanbi et se met à frapper avec son pied. Il tape. Retape. De toutes ses forces, il cherche à vider son sac. Sa haine.

Le pic finit par se briser et tombe sur la carapace. Mais Roger n'a pas finit. Il faut qu'il se défoule. Vaut mieux que ça soit ce pique inanimé plutôt que Blanche. La pluie de coups ne s'arrête pas. Le pic est détruit petit à petit jusqu'à ce qu'il n' y ait plus que poussière. Lorsque toute cette violence se termine, il regarde à droite puis à gauche. Dans tous les sens. Comme s'il était perdu. Comme s'il vient d'atterrir ici.

Après une petite course vers l'arrière du sanbi, il s'assied et s'adosse contre un pic dans un coin. Seul. Isolé. Blanche arrive et revoit le blond en train de pleurer.


-J'étais pas là.. J'étais pas là. J'ai pas pu les protéger !! Laisse moi !

Comme un gamin, il se met ailleurs sur le navire et s'allonge sur le ventre en plaçant son visage dans ses mains.
http://www.onepiece-requiem.net/t12463-ah-t-es-la
avatar
Blanche de la Rive

♦ Localisation : Sur GL Alabasta
♦ Équipage : Seule pour l'instant

Feuille de personnage
Dorikis: 1664
Popularité: -23
Intégrité: -8

Dim 2 Nov 2014 - 0:10

Je m'acharne, il encaisse. Bordel. Il ne réagit pas tout de suite. Et moi je ne me contrôle plus. Il se met à pleurer et s'en va. Il tape dans un des épines du navire vivant. Il pleure. Je m'arrête. Je me calme, c'est instantané. J'avais donc eu raison. Il avait eu une fille et même une femme si je pouvais me fier à ces yeux larmoyants. Il s'éloigna.

J'hésitais à le laisser seul, comment pouvais-je le laisser seul dans un moment pareil alors même que je savais ce que ça fait de perdre des êtres chères. C'est peut être trop tard pour que moi je puisse un jour retrouver quelqu'un a qui me confier, mais pas lui, et si je pouvais être utile à quelques chose...Rien ne me disait qu'il se confierait à moi. Je ne suis qu'une "outsider" dans cette histoire. Je viens d'arriver et je vais vouloir l'aider pour quelques chose qui le mine.

Je m'approche. Je le vois, il pleure. Il me crie dessus. J'hésite vraiment, je pense que moi-même, dans les moments ou j'avais besoin d'aide je n'aurais laissé personne m'approcher. Pourtant j'en aurais eu besoin. Je fis quelques chose que je n'avais pas fait depuis des années et ce, dans un premier temps dans un but purement médical qui est de calmer les nerfs ou crise d'angoisse en serrant quelqu'un très fort dans ses bras et donc de créer une pression sur les nerfs qui les calmera puis plus pour le réconforter.

"Je sais que l'on ne se connaît que peu et je sais que je ne suis pas forcément une personne que tu estimes, je pense que tu n'as aucune envie d'en parler... "

Et alors quoi? J'étais là pour lui? Nan c'est pas mon genre de sortir ce genre de niaiserie. Je le lâchais et le regardais droit dans les yeux. Je lui pinçais les joues au risque de me prendre des retournées. Pas ça qui me faisait peur.

"Aller mon vieux on se ressaisit c'est pas le moment de flancher t'es un taré sans foi ni loi tu vas pas te laisser bouffer comme ça. Il ne faut pas y penser. Nan c'est pas si difficile que ça crois-moi."

Je ferme les yeux avec force car je sens les coups arrivés. J'ai comme dans l'idée que je vais finir avec plus de bleus que je ne l'imaginais. Je serais presque au point de regretter d'être venue... Mais j'ai pas passé trois ans seule pour abandonner au dernier moment. J'attends sa réaction avec appréhension toujours les yeux fermés, je préfère ne pas voire venir les coups.
http://www.onepiece-requiem.net/t11434-blanche-de-la-rivehttp://www.onepiece-requiem.net/t11527-blanche-de-la-rive
avatar
Gold Roger

♦ Équipage : Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 3605
Popularité: -245
Intégrité: -169

Ven 7 Nov 2014 - 22:20

Les ténèbres. Tout autour de lui le néant. Un homme nu dans les ténèbres. Où allez? Il court tout droit à la recherche d'une petite lumière. Mais il n'y a rien. L'obscurité est totale et il ne peut même pas se voir. La température est basse. Le fou grelote. Il n'a rien… Sauf… Si … Vous l'entendez? Tendez l'oreille. Une petite voix. Elle dit seulement un mot. Un nom. Roger. Roger. C'est la voix d'Euphemia, la femme de ce pirate. D'un coup elle apparait devant lui. La femme lui tend la main et malgré la course folle de l'homme à la cicatrice, cette main s'éloigne petite à petit. Peu importe s'il crie où non. La femme disparait.

S'en suis des rires d'enfants. Des filles qui s'amusent sous les yeux du blond. Des filles qui se retrouvent tout à coup emportées par un homme encapuchonné. Par Rafaelo Di Auditore. Le révolutionnaire lance un sourire maléfique et assassine les petites à coup de dague. Le dernier mot que sa fille lance est … Venge-nous.

De retour dans ce monde, une chaleur inattendue le gagne. Il se relève d'un coup en saisissant Blanche et en lui faisant une clef de bras. Puis il la plaque violemment contre le sol.


-Hé hé hé. L'entrainement n'est pas fini non ? Tu as fait deux erreurs. Alors je vais te corriger comme m'a corrigé ce monde à chaque erreur.

Il tire le bras de Blanche pour la relever et avec l'autre bras il donne un coup de poing qui s'enfonce dans le visage. La fille s'envol à quelques mètres. Roger remet sa chemise en place et avance avec le sourire en craquant ses doigts.

-Première erreur. Peu importe ce qui se passe. On ne perd jamais son sang-froid dans un combat.

Roger se lance vers la fille qui tente de lui donner des coups mais sans succès. Le blond lui met des claques pour la provoquer et n'arrête pas de moquer. Toujours à ricaner. Toujours à se moquer des autres. Il rigole tellement que Blanche réussis à lui mettre une droite en pleine tête. Le fou encaisse avec le sourire et fait même une petite danse pour provoquer. Au milieu de cette danse, il lance une puissance claque qui envoie au sol la pauvre adversaire.

-Allez debout ! Si tu restes trop longtemps au sol, tu me donnes un énorme avantage. Voici t'as deuxième erreur. Tu t'es laissé duper par mes larmes. Par mon manque de réactions. Un jour un homme te dira laisse moi passer je dois sauver mes enfants et il en profitera pour te poignarder dans le dos. La ruse fait partie du combat.

Roger tend son bras droit mais ne frappe pas avec. C'est juste pour déstabiliser et lancer un coup main gauche. Il réitère cette attaque. Il enchaine les feintes de coups et les vrais coups. Ça devient compliqué pour l'élève qui n'a plus la force d'attaquer ni de tenter de se défendre.

-Bon, on va s'arrêter là pour aujourd'hui. J'ai pas l'intention de t'envoyer au lit durant les deux semaines à venir. Merci, tu m'as servi d'échauffement. Demain on travaillera les déplacements si ça t'intéresse.

Le pirate n'est même pas essoufflé. On n'a pas l'impression qu'il vient de livrer un combat. Roger regrette d'avoir retiré ses poids. Son adversaire n'était vraiment pas à la hauteur de ses espérances. Pourtant si Shoma la considère comme une des leurs, alors elle n'a pas de solution. Elle doit s'améliorer. D'ailleurs, le blond n'a pas oublie sa cuisante défaite face à masque de mort. Un combat à sans unique. Mais maintenant qu'il a son dial. Le fou n'a plus qu'un objectif, devenir le plus rapide, le plus agile des hommes. Avec une telle arme, il espère one shoots tous ses adversaires.

Les poids de nouveau sur son corps. C'est parti pour une série de sprint entre les pics de sanbi. Des bonds comme un singe pour grimper, sauté de pic en pic. Atteindre les sommets et continuer d'aller le plus vite possible suc chaque pointe. Pour cela il lui faut une précision parfaite dans ses mouvements. Un équilibre parfait.

Il n'hésite pas à se mettre sur les mains et à se déplacer comme cela. Etre à l'aise même la tête à l'envers. Pouvoir frapper dans n'importe quelle position. Cela reste compliquer avec des poids. Mais les entrainements sur le sanbi c'est son quotidien.


http://www.onepiece-requiem.net/t12463-ah-t-es-la
avatar
Blanche de la Rive

♦ Localisation : Sur GL Alabasta
♦ Équipage : Seule pour l'instant

Feuille de personnage
Dorikis: 1664
Popularité: -23
Intégrité: -8

Ven 7 Nov 2014 - 23:01

Je l'ai à peine essoufflé? Vous y croyez vous? Cet homme n'est pas humain ou quoi? Il me frappe me fait m'envoler me met à terre, m'enfonce et continue, comme si ce n'était qu'un jeu. Je suis faible, l'ais-je déjà nié? Un jour je lui mettrais un laxatif dans... Hum, je m'égare. Je suis contusionnée, fracassée, et je vous en passe.

Cet homme est un tyran. Mais c'est également un menteur. Ses larmes n'avaient pas été fausses. Et je n'aime pas les menteur. Ceux-là sont des rébus de l'humanité, voués à se morfondre dans leur propre noirceur, sans pouvoir comprendre l'erreur tragique que font les menteurs dans son genre, se mentir à eux-même et prétendre que tout va bien.

Je ne suis pas femme de combat, mais pour avoir l'occasion de lui botter le derrière je ferai exception. Il faut que je m'endurcisse, que je fasse de ce corps un corps de femme et non plus un corps d'enfant. Il faut que j'aille plus vite, que je sois agile et habile. Et il faut que je pense comme une guerrière. Tâche pour le moins difficile.

Il s'éloigna, prétendant qu'il n'allait pas me casser le premier jour... Trop tard je pense. Je l'avais déçus, et ça me fait enragé de penser qu'un homme comme lui pouvait avoir de l'espoir dans cette... Chose faible qu'est mon corps. Je me lève enfin, il faut que je m'étire, ça ne changera sans doute pas grand chose aux douleurs atroces que j'aurais le lendemain, mais ça pouvait aider. Je fis quelques étirements qu'il serait superflu et ennuyeux de vous décrire et retournais à ma malle ou j'utilisais, baumes, soins, plantes, remède et tout ce qui pouvait me permettre d'encaisser plus facilement sur mon corps...

J'étais épuisé. Moralement et physiquement. J'avais atteint ce jour, un objectif que je m'étais fixer des années au par avant en perdant de vue un homme puissant. Et maintenant? Ou allais-je? Pour faire quoi? Comment? Dans quel but? Avais-je des raisons de rester? Et ce nouveau compagnon, va-t-il finir par réellement me faire confiance et me raconter pourquoi il avait lâcher des larmes? Lui l'homme fier?

Et je me rends compte que présenté comme ça ça fait intrigue final dans un épisode de mauvaise série comme "amour gloire et beauté" ou je ne sais quelle autre niaiserie.

Je me laissais tomber sur le dos, sans me changer pour le moment (histoire de ne pas abîmer des vêtements à coup de baumes et d'onguent) et passais mes bras derrière la tête. Sont-ils encore nombreux les gens qui pense juste à regarder le ciel? A noyer leur regard dans le ciel bleu à juste... Ne rien faire?

J'eus un hoquet de surprise lorsqu'il passa à côté en courant. Je me levais en soupirant. Ah les hommes. Me regardez pas comme ça! J'ai eu un fiancé moi aussi... Au lieu de parler ils se calfeutrent dans un tissu insonore et souffre en silence en expriment leur douleur en faisant du sport.

"Roger! Vient je te prie"

Il devait m'avoir entendu non? Cette tortue n'est pas si grande que ça tout de même. Il arrivera, je lui fis mine de s'asseoir. je lui attrapais les mains, sûre de les retrouver dans un piteux état. Bingo, on ne peut pas cogner, sans faire attention et avoir des mains parfaites, il avait notement des plaies mineurs mais il semblerait qu'il n'ai jamais fait réellement attention à ça vu l'état de ses phalanges... J'appliquais un onguent alors qu'il avait l'air d'en avoir à peu près autant à faire que d'une piqûre de moustique... Qui l'aurait sans doute plus exaspérée que ça.

"C'est bien beau de vouloir m'apprendre des choses maintenant je vais te dire et te donner deux trois petites choses. Tu utilises beaucoup tes poings... En fait, que ça, pour les préserver, je parle de ta peau, de tes articulations de tes muscles, tu devrais enroulé des bandages bien serrés autour, je peux même te montrer comment. Je vais te donner un petit peau contenant un patte vertes, il n'y en a pas beaucoup mais elle s'étend beaucoup. Tu n'auras pas conséquent pas besoin d'en prendre une grosse quantité. Utilise là si tu te retrouves avec une grosse plaie et que tu n'as pas le temps de bander, elle servira à empêcher les infections et à accélérer la cicatrisation donc la coagulation du sang qui cessera peu à peu de couler."

Tandis que je parlais de fouillais dans ma malle j'en sortie deux rouleau de bandages que je lui tandis pour ses poings et le petits pot rond que je venais de mentionner. Il avait l'air... Passionné par mes dires, et pour cause, je crois qu'il avait même étouffé un bâillement d'ennuis. Tant pis, au moins je lui avais donné quelques informations qui me semblaient importantes. Qui ne l'étaient sans doute pas pour lui, néanmoins il était probable que dans quelques années il me remercie pour ses poings, si bien entendu, il suivait mes recommandations.
http://www.onepiece-requiem.net/t11434-blanche-de-la-rivehttp://www.onepiece-requiem.net/t11527-blanche-de-la-rive
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1