AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Dans la gueule du loup

avatar
Jeska Kamahlsson

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 5863
Popularité: -363
Intégrité: -346

Dim 23 Nov 2014 - 19:08


Jeska émergea dans les décombres d'une bâtisse. La première chose qu'elle se demanda était si elle se trouvait en enfer ou au paradis. Si elle s'en référait à son sens du toucher, une chaleur lui cuisait la peau. Non, il serait plus juste de dire que son bras gauche brûlait. Bon, ben elle était morte parce que Shoma l'avait tuée. Mais pourquoi diable se retrouvait elle dans la tanière du malin? Elle aurait du aller au paradis! Elle était une "bonne" personne! Elle était une "gentille". Elle n'avait rien à faire là! Ça n'avait aucune espèce de sens. L'odeur de sa chair en train de brûler lui chatouilla désagréablement les narines. Immédiatement, elle essaya de bouger. Impossible. Une maison lui était tombée dessus. Enfin, sur son bras gauche. Et comme en plus le feu s'y était mis, ça expliquait pourquoi elle se sentait griller.

Elle était coincée! Nom d'une biscotte! Il fallait qu'elle se sorte de là. Alors qu'elle envisageait de se couper le bras, elle réalisa qu'elle disposait d'une solution originale. Elle lança autant de poison liquide qu'elle pouvait pour noyer les flammes! Succès! Elle n'avait plus à se sentir comme une côte de porc sur un barbecue. Mais elle était toujours coincée. Elle se souvint alors qu'elle pouvait agir sur son poison. Lentement, elle s'essaya. Ce ne fut qu'au bout de la quatrième tentative qu'elle réussit à faire bouger les débris qui l'entravaient. Elle était libre, et vivante. Oui, elle n'était pas encore morte. En enfer, il n'y a pas de maisons qui vous tombe dessus. Elle était toujours sur Jaya. Et franchement, elle aurait préféré se réveiller dans la tanière du Diable que là où elle se trouvait.

Mais elle n'avait pas le choix. Elle devait vivre. Enfin, il serait plus juste de dire qu'elle n'en avait pas très envie. L'ange avait des grands rêves. Crever ici comme une anonyme ne faisait pas partie de ses projets. Elle se relève. Péniblement. Shoma n'avait pas été tendre avec elle. D'autant plus que son dos souffrait encore des prises de Masque de Mort et du dial d'Arturo. Une planche en bois qu'elle casse en deux et voilà une jolie paire de béquilles qui soulagent sa colonne fragilisée. Par contre, c'était tout sauf simple d'évoluer dans les décombres de Jaya, avec la Lépreuse qui pilonne le port. L'aveugle ne pouvait trop se fier à ses sens encore tout embrouillés pour se repérer. Elle erra donc comme une âme en peine jusqu'à ce qu'un groupe de pirate lui tombe dessus.

Subtilement, elle se fit passer pour une des leurs. Elle expliqua que Shoma avait trahi Flist, et qu'elle était la seule survivante du massacre perpétré par les Red Spectres. Elle demanda aussi les nouvelles des autres fronts. Elle fut bien attristée d'apprendre qu'Oswald avait fui comme un lâche. Cependant, elle ne laissa rien transparaitre. Elle devait rester de marbre, et même faire semblant de se réjouir de la défaite de la Marine. Ça ne la rendrait que plus crédible. Comme elle était une des leurs, les pirates la transportèrent sur une civière de fortune vers le quartier général, reconverti pour l'occasion en hôpital de fortune.

Là, ses blessures furent pansées. Et dans le brouhaha de la pièce, l'ange réussit à saisir des bribes de conversations. Apparemment, il y aurait des prisonniers. En pire état qu'elle. Et ils seraient retenus dans un bateau. Il fallait qu'elle s'y rende et qu'elle les sauve. Jeska était la mieux placée pour ça. Et il fallait faire vite, parce que plus elle laissait le temps passer, plus ses compagnons d'armes risquaient de souffrir de sévices. Elle ne pouvait pas décemment laisser faire ça. Okay, ils avaient perdus. Okay, ils s'étaient laissés capturer vivants. Mais l'ange se sentait investie de la mission qui consistait à les sortir de là.

Elle se mit alors à se balader dans la bâtisse, tout en écoutant les conversation. Elle avait été bien soignée, et ses sens aiguisés lui permirent de collecter quelques informations utiles. La Lieutenant infiltrée savait où trouver des armes, où se trouvaient ses "amis", et même quelques infos croustillants sur la présence du traitre Toji et d'un nez cassé pour Flist. Bref, elle n'avait plus grand chose à faire ici. Il devenait donc nécessaire de filer en catimini.

Discrètement, elle se glisse dans un groupe de forbans et se dirige vers la sortie. Quand soudain, on l'attrape par le bras. Diantre! Elle est grillée. Mais, dans son état, combattre c'est suicidaire. Surtout entourée de pirates. Ce serait se désigner comme traitre. Alors, elle se tourne vers l'homme.

"Flist veux te voir." lança l'homme simplement.

Bien, je vous suis.

Elle n'avait pas le choix, de toutes façon, un refus aurait été perçu comme une trahison. Et, là encore, elle ne pouvait pas se permettre de se griller. La soldate devait sauver les siens. Dépitée, elle se résigna à suivre cet individu après tout, ce n'était qu'un contre-temps. Elle allait parler à Flist, puis l'aveugle serait libre d'aller secourir ses compagnons. Que risquait-elle? Rien. Flist ne savait rien d'elle. Confiante, elle allait délibérément se jeter dans la gueule du loup. Mais, de toutes façons, avait-elle réellement le choix?
http://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttp://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Dim 23 Nov 2014 - 19:33

Flist releva le nez de sa glace en terminant de se rafistoler lorsqu'on frappe à sa porte. Il ne se retourne même pas alors qu'on lui annonce que Njut est là, et qu'elle accepte de le voir. Et quand elle passe le cadre pour pénétrer dans la pièce, le Pirate constate qu'il n'est pas le seul a avoir eu une soirée difficile, puisqu'à l'évidence, celle de la jeune femme avait été pire. Il ne lui fait pas un sourire, mais lâche d'une voix traînante :

Mademoiselle... Comment vous portez-vous ?

Sans quitter son reflet en grimaçant en train de se faire ses propres points, il se ravise très vite :

En fait, je m'en fous.

Il se retourne enfin, pour faire face à Njut, et la regarde de haut en bas avec un regard perçant, que même une aveugle pourrait sentir. L'odeur du sang et de la sueur règnent dans la pièce, tandis qu'il s'avance et tombe lourdement dans son siège confortable après s'être servi un verre.

J'ai appris pour vos exploits même s'ils n'ont servi à rien et que vous ressemblez à une clocharde sur qui on aurait roulé avec une pelleteuse, lance-t-il en faisant tourner ses glaçons dans son verre avant de les siffler d'une traite : Du coup, je vous accepte dans mon équipage! Renchérit-il avec un entrain qui sonne presque grinçant...

Il ne l'invite pas à se mettre à son aise, la sonde encore un petit moment.

J'ai déjà un premier travail à vous offrir, qu'en dites-vous ma chère ?
avatar
Jeska Kamahlsson

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 5863
Popularité: -363
Intégrité: -346

Dim 23 Nov 2014 - 20:13


Jeska y était. En face de Flist. Il sentait mauvais. La sueur et le sang. Elle ne bougait pas. Elle n'osait pas. Elle restait plantée là. Il était si proche. Si elle pouvait le tuer ici et maintenant, tout serait fini. La mission, son infiltration, cette guerre. Oui, il était presque à portée de sa main. Mais... elle ne pouvait pas. L'ange le savait très bien. Elle ne pouvait l'affronter seule. Que ce soit à la loyale ou en rusant. Elle n'avait aucune chance. C'était un fait. Tout ce qu'elle pouvait faire, c'était endormir la méfiance du Crochet et compter sur un instant d'inattention de sa part pour l’empoissonner.

Cet homme irradiait quelque chose. Un peu comme Shoma, il y avait une sorte d'aura de puissance qui émanait d'eux. Il ne se trouvait pas dans la pièce, c'est la pièce qui gravitait autour de lui. Et elle n'atait qu'un élément insignifiant de ce décor. Pourtant, elle se sent toisée, évaluée. Comme déshabillée du regard. Malgré ses talents de bluffeuse acquis à force de jouer au poker, elle ne put dissimuler sa gène. Le vapeur de l'alcool que venait de s'enfiler le maître des lieux lui titillait les narines. Elle s'en serait bien enfilé un de remontant.

Il la veut. La maintenant. Dans son équipage, comme ça. C'était si simple, si direct que c'était louche. Mais, elle ne pouvait pas refuser. Pour les simples raisons que son plan serait grandement simplifié si elle était dans leurs rangs et surtout que si elle déclinait l'offre, elle ne sortirait d'ici qu'entre quatre planches. C'est alors qu'elle sentit une odeur. C'était si léger qu'elle n'y avait pas prêtée attention avant. Il y avait du Salem dans cette pièce. L'aveugle savait de quoi il s'agissait. Elle prit alors une grande inspiration. Puis elle expira lentement. Elle devait peser ses mots.

C'est un honneur. J'en suis flattée. Cependant, avant de vous appartenir corps et âme, j'aimerais que vous me donniez un petit quelque chose.

L’infiltrée fit alors semblant d'errer dans la pièce, simulant de jauger différents bibelots alors qu'elle savait très bien ce qu'elle voulait. Elle s'arrêta alors sur le manteau. Celui de Salem. Celui pour lequel elle avait baffé le Commodore Oswald Jenkins. Il avait beaucoup de valeur à ses yeux d'aveugle. Elle se devait de le récupérer, à tout prix.

Ce manteau ferait parfaitement l'affaire, il m'aidera à affronter les fraiches nuits sur Jaya.

Comment Oswald avait pu perdre ce précieux symbole. Intérieurement, le sang de Jeska bouillonnait. Extérieurement, elle n'en laissait rien paraître. Mais elle crevait d'envie d'en coller une à Flist pour l'affront qu'il faisait à la Marine et un autre à son chef pour s'être laissé déposséder de cet objet si facilement. La jeune femme ne se rendait pas compte qu'elle venait de changer de priorité. Ses amis étaient devenus le cadet de ses soucis. A présent, elle voulait ce manteau. Il n'y avait plus que ça qui comptait. Quitte à ce que son attitude paraisse suspecte.
http://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttp://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Dim 23 Nov 2014 - 20:26

Avant de m'appartenir ?

Il y a un lourd silence dans la pièce, tandis que Flist regarde la brune en face de lui avec un dédain certain, avant d'explorer d'un rire sonore. Et sans pouvoir s'arrêter, il pose son verre en gardant son sourire ravi : Il adorait tellement les gens qui pensaient avoir de l'importance sur terre, ceux qui croyaient pouvoir faire le poids, ou la différence. Elle, par exemple. Njut, ou dieu savait qu'elle était vraiment son nom, qui débarquant dans son bureau et osait lui demander une faveur alors que sa vie ne tenait à rien du tout, et qu'elle vallait des clous... Et elle pensait sérieusement qu'il allait lui donner quoique ce soit pour avoir ses faveurs ?

Alors, l'homme se relève et avance vers elle à grand pas, se plante devant elle pour lui laisser tout le temps de comprendre que le prédateur ici, c'est lui et personne d'autre. Et il ne lui en faut pas plus pour lui attraper les joues de sa main valide, et d'approcher son visage à quelques centimètres du sien. Elle ne voit peut-être rien, mais elle a tout l'occasion de comprendre qu'elle n'est pas là pour discuter :

Mais ma douce, tu es déjà toute à moi... C'est ça, que tu dois comprendre. Maintenant, tu joues selon mes règles, et si je t'ordonne de te foutre à poil, de t'enfoncer des épines dans les yeux, ou de sauter de cette fenêtre, tu le fais... Et si tu crois avoir une seule chance de t'enfuir et bien... Tu te trompes.

Toujours souriante, elle peut sentir une forte odeur de rhum et de sang émaner de lui... Sauf qu'il n'a pas à la menacer plus longtemps. A la place, il la relâche en la repoussant négligemment, et fait demi-tour en étant immédiatement plus détendu.

Allons, allons. Tu demanderas des choses quand tu les auras mérité, veux-tu ? Fais ce que je te demande, et ce manteau, tu l'auras... Promet-il en retournant vers son verre.
avatar
Jeska Kamahlsson

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 5863
Popularité: -363
Intégrité: -346

Lun 24 Nov 2014 - 17:59


Jeska se sentit soudain très mal à l'aise. Il s'est levé. Il s'est approché. Elle comprenait alors qu'il était futile de tenter quoi que ce soit. Il fallait qu'elle se laisse faire. Quoiqu'il arrive, elle devait absolument rester immobile. Sinon, elle mourrait. Et si elle périssait ici, qui irait sauver les autres? Il luiprend le visage et la soulève à son niveau, il lui cracha ses paroles et son haleine éthylique à la figure. La vérité qu'énonçait Flist lui faisait mal. Bien plus qu'elle ne l'aurait cru. De fines larmes commencèrent à monter. Elle n'avait pas le choix. Elle devait obéir et la fermer. Elle n'était pas en position d'exiger quoi que ce soit. L'ange avait joué, et elle avait perdu. Et maintenant l'aveugle n'avait plus que ses yeux pour pleurer.

Pourtant l'idée absurde de lui cracher du poison à la figure la tentait. Oui, histoire de montrer que le Crochet ne pouvait pas piétiner sa fierté comme ça. C'est le doux contact de sa larme glissant contre sa joue qui lui remit les idées en place. Il pensait avoir gagné, soit. Elle devait tout faire pour ne pas l'éloigner de cette idée. C'est pourquoi les larmes qu'elle aurait retenu, cette fois-ci, elle les laisse couler. Jeska doit rendre Njut pathétique et pitoyable. Flist doit être certain de son emprise sur elle. Alors, l'infiltrée se laisse aller, fait semblant de retenir ses larmes de fierté blessé. Masque suffisamment maladroitement un petit reniflement pour que cet homme le remarque. Elle était vulnérable, enfin, en apparence.

Restant dans son rôle, elle fit comme si elle avait besoin de reprendre ses esprits. Elle savait déjà ce qu'elle allait dire, mais ce n'était pas une raison de se hâter pour autant. Une grande inspiration, puis une profonde expiration. Elle annonça simplement.

Alors, que voulez-vous de moi?

Sa voix était éteinte, presque inaudible, sa tête, légèrement penchée en avant, comme si elle s'inclinait devant la domination de cet homme. Elle devait agir comme une personne résignée. Tant mieux! Car elle n'avait pas vraiment le choix.
http://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttp://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Lun 24 Nov 2014 - 18:22

Tu vois... Là, tu es dans le rôle. C'est pas si dur, finalement... Et tu joues bien, raille-t-il a son attention en buvant une gorgée de son alcool.

Et le double sens est parlant pour une chose : qu'elle l'entende, et comprenne. Puisque tout le monde en est à jouer des rôles justement, à retourner sa veste, à mentir sur son identité. Flist est loin d'être dupe, encore moins le dernier des crétins. Lorsqu'on joue avec lui, on joue gros. On joue sa vie, ou sa liberté. Njut, ou qu'importe son nom, se trouve désormais dans la cour des grands. Et dans ce cercle restreint, quand on essaye de se faire plus fort que l'on ne l'est, il vaut mieux avoir une très bonne main. Ou a défaut, une bonne tête.

Je connais tes habilités. Je veux m'en servir.

Jouant avec la tranche de son verre pour en faire le tour avec son doigt, il se racle la gorge et regarde intensément la brune en face de lui. Elle semble soumise, prête à lui obéir. Ses larmes lui arracheraient presque un pincement au cœur. Si encore il avait un cœur. Avant de reprendre d'une voix grave :

Des prisonniers t'attendent. Tu peux en faire ce que tu veux, tant que tu t'entraînes sur eux pour affiner tes capacités...

Nouveau sourire, qui s'étend de plus en plus :

Ne les tue pas. Je veux juste qu'ils crachent ce qu'ils savent.

Avant de se relever en se grattant la joue avec son crochet :

Je suis assez clair, n'est-ce pas ?
avatar
Jeska Kamahlsson

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 5863
Popularité: -363
Intégrité: -346

Lun 24 Nov 2014 - 19:30


Elle releva la tête lentement en entendant la raillerie de son interlocuteur. Il savait. Elle venait enfin de le comprendre. Et là, il jouait avec elle par pur sadisme. Il savait. Qui elle était. Qu'elle n'avait pas d'échappatoire. Qu'il était le plus fort. Il avait même connaissance de ce que Jeska considérait comme un secret. Son fruit du démon. Et il se moquait, histoire d'enfoncer le clou de l'humiliation de l'aveugle.

Mais c'était naïf de la part de Jeska de croire que ça s'arrêterait là. La proposition, enfin, l'ordre subtilement donné par le Crochet était simple. Il voulait que l'infiltrée torture ses propres compagnons! Quel enfoiré! D'autre jurons se bousculaient dans la tête de l'aveugle pour qualifier le second du Malvoulant. Mais... si elle refusait, elle allait se faire tuer. Pour rien. Puisque ses frères d'armes allaient subir la question de toute façon.

Elle eut un haut-le-cœur. Si d'être à coté de Mantle lorsqu'il tuait des gens l'avait répugné. Et imaginer qu'elle puisse avoir à affronter ses compagnons l'avait chamboulée. Mais là, Jeska se sentait à présent bien plus mal à l'aise. Mais... d'une certaine façon, il fallait mieux pour ses amis que ce soit elle qui leur fasse mal plutôt qu'un autre. Elle, elle saurait se retenir. Elle atténuerait leur calvaire. Elle aurait la clémence d'abréger leurs souffrances.

Mais elle allait devoir vivre avec ça. Jusqu'à la fin de ses jours. Alors, mortifiée, elle accepta.

Vous être très clair Monsieur, je ferai selon votre bon vouloir... si vous voulez bien m'indiquer où je dois faire mon office...

Jamais elle ne s’était sentie aussi mal. Et le pire, c'est qu'elle savait que ce sera encore pire dans quelques minutes.
http://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttp://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Lun 24 Nov 2014 - 20:01

En voilà, une autre bonne question. Décidément, Flist est content. Njut est du genre à aller droit au fait, et même si elle affiche par moment des mimiques franchement dégoûtées par ce qu'elle entend, elle se plie à la règle. A ses règles, en fait. On ne peut le nier, le second de l'homme le plus méchant du monde en est plus que ravi. Même ses propres hommes ne sont pas aussi obéissants et prompts à appliquer ses ordres !

Un navire va quitter le port d'ici peu. Tu le reconnaîtras, et... Il marque une pause en se peignant la moustache avec les doigts de sa main valide, un peu distrait sans doute par le mouvement. Tu seras à bord.

Aucun doute là-dessus, puisqu'il n'ajoute rien ni ne se propose de lui réexpliquer la chose. Elle sera à bord, elle fera ce qu'il lui a demandé, elle obéira, et quand viendra le bon moment, il lui collera un boulot de canon aux chevilles et la balancera par-dessus bord. Ou alors, il la gardera. En fait, Flist ne sait pas encore. Il s'est bien pris d'affection pour l'homme poisson un peu fou qui répond au doux nom de Craig, pourquoi ne garderait-il pas un ange aveugle ? Il adore bien ce qui sort de l'ordinaire, et y'a pas à dire, Njut est tout comme il faut !
Enfin. En parlant d'elle, il se retourne une dernière fois et l'interroge du regard. Elle n'a pas bougé, comme si elle attendait l'autorisation pour le faire. Et ça le rend encore plus heureux !

File, avant que je ne change d'avis et que je décide de te garder que pour moi, houhouhou !
avatar
Jeska Kamahlsson

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 5863
Popularité: -363
Intégrité: -346

Jeu 27 Nov 2014 - 18:59


L'ange était comme du carrelage. Si on la posait bien, on pouvait lui marcher dessus toute la vie. Et Flist l'avait bien compris. Il n'avait laissé aucune échappatoire à l'aveugle. Le plan du crochet n'avait laissé à la jeune femme qu'une porte de sortie. Issue qu'elle s'était empressée de prendre. Pour mieux tomber dans le piège tendu. L'affrontement, pour peu qu'on puisse parler d'une telle chose tant l'écart était grand entre eux, avait été inégal dès le départ. Elle n'avait eu aucune chance. Elle le comprenait à présent.

Avec ce que vous comptez me faire faire, je ne pourrai plus jamais porter l’uniforme. Alors, tant qu'à faire...

Jeska savait que le sous-entendu de Flist n'était pas propre. Si elle restait, elle allait devoir faire des choses dont elle ne serait pas fière. Mais, c'était trop tard pour les regrets. Shaïness, la femme à qui elle voulait le plus ressembler avait eu à le faire, alors... pour la Marine, elle le pouvait aussi. Certes, elle ne pourrait plus jamais regarder Lilou, la personne qu'elle estimait le plus chez les Storms, en face après ça. Mais, elle était aveugle. En l’occurrence, ça simplifiait les choses. Elle devait rester dans son rôle. Celui d'une femme brisée et soumise. Elle était le jouet de Flist. Même si ça la dégoutait, elle allait devoir le laisser jouer avec elle. Ainsi, elle enfonça le clou.

... gardez-moi pour vous. Faites de moi ce que vous voulez. Je vous appartiens. En fait, je suis a à vous depuis toujours. C'est juste que je l'ignorais jusqu'à présent.

http://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttp://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1