AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


On apprend peu par la victoire, Mais beaucoup par la défaite.

avatar
Kakashi Oriki

♦ Localisation : West Blue (pour le moment)
♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 510
Popularité: 0
Intégrité: 0

Sam 13 Déc 2014 - 23:26

- On apprend peu par la victoire, mais beaucoup par la défaite. Ne pleurez pas si vous perdez, apprenez, recommencez, et vous gagnerez ! Voilà c'est fini pour aujourd'hui les enfants.

C'est par cette phrase que Kakashi arrêta son cours, cours qu'il donnait tous les jours après manger aux derniers arrivant de la famille, il avait était promu parmi les Samouraï de la famille et comptait prouver qu'il méritait ce poste, car il avait travaillé dur pour atteindre ce niveau cela dit, il devait encore s’entraîner pendant longtemps avant d'atteindre la maîtrise parfaite des 6 arts des Oriki, 7 avec le Mantora, qu'il n'avait toujours pas éveillé. Il n'était plus autant impatient qu'avant et il commençait à calmer sa colère auparavant littéralement incontrôlable. Il lui arrivait encore de s'emporter, mais il contrôler désormais ses pulsions et ses envies car tel était la voie du Samouraï. Kakashi avait 16 ans et il s'entraînait désormais jusqu'à 14 heures par jour, il mangeait en 10 minutes, et dormait pendant 6 heures, le reste étant dédié à la lecture de tous les écrits connus et rassemblé par la famille Oriki et à son cours.

"Un esprit sain dans un corps sain" disait-il en lisant les traités géographique d'East Blue

L'un des arts les plus importants de la famille était le karaté qui augmenter la précision et la puissance des coups délivrés par l'homme qui le pratique. L'une des caractéristiques de cet art était un coup qui mêlait puissance et précision, la machette. Il est vrai que c'est une technique qui paraît facile à apprendre, pour beaucoup il suffirait d'aligner ses doigts et de frapper le coup pour mettre son adversaire K.O mais la réalité est tout autre. Lors de sa première année dans le dojo d'entrainement, Kakashi avait était impressionné par la puissance de ce coup dévastateur, en effet, le Shogun avait participé à une journée complète d'entrainement, et avait démontré que malgré son âge, ses capacités restaient supérieures à bon nombre de professeurs. Lorsqu'il avait enfin montré sa terrible machette, il avait brisé 16 briques ainsi que la dalle qui les supportait, Kakashi avait voulu faire de même, et c'était brisé la main un bon nombre de fois avant de réussir à briser sa première brique. Au jour d'aujourd'hui, son record s'élève à 8 briques, et il n'en brise généralement "que" 6.

"Je dois faire mieux ..." se dit-il en s'éloignant du lieu de son cours pour aller s’entraîner.

Il commença par retirer son kimono afin de se retrouver torse nu, puis il plia son kimono, le posa délicatement sur un tronc d'arbre accompagné de ses livres. Il entama alors ses 7 heures d'entrainement qui se finirait à 22 heures, et il commença par une petite course jusqu'à la clairière où il s’entraînait depuis ses 6 ans, qui se trouvait à 2 kilomètres de là. Il survola les troncs qui parsemait le chemin et utiliser les branches suffisamment solides pour faire des bonds, réduisant ainsi la durée du trajet. Une fois arrivé, il retrouva tout son équipement qu'il avait lui-même conçu et commença par une petite série de 50 pompes puis il enchaîna avec 50 tractions puis 30 répétitions de fendant et 15 répétitions d'estoc. Il reprit son souffle et prit 3 minutes de pause, ses entraînements quotidiens lui faisaient tellement de bien, bien que seul, il retrouvait ses amis pour manger et pour combattre lors des grands événements, et cela lui suffisait. Il faut dire qu'entre Yasu Bragg et lui, les mots étaient inutiles, ils se comprenaient instinctivement, ils étaient frères d'armes et de coeur, celui qui les toucherait le payerait de sa vie, il leur avait juré et eux réciproquement.

"Je les aime, surement autant que mes parents..." se surprit-il à pensé, il voyait d'ailleurs plus ses amis que ses parents.

Il n'aimait pas grand monde, et s'aimait d'ailleurs beaucoup plus que les hommes dans leur généralité, mais les gens qu'il aimait passaient avant lui, son égoïsme avait visiblement ses limites. Quoi qu'il en soit, il reprit son entrainement, boxant chaque jour un arbre différent, chacun d'entre eux était marqué par les quelque 600 coups de poing et de pieds laissé chaque jour par Kakashi. Au début, Kakashi s'était brisé les doigts sur ses arbres centenaires, ensuite, il avait saigné, maintenant il n'avait que de simple marque. Frapper les arbres servait à améliorer sa puissance de frappe, et à combattre sans avoir d'adversaire. Il ne faisait que dix répétitions de 30 coups de poing et coups de pied, car sa résistance n'était pas encore sans limite. Il avait était impressionné par les coups donnés par ses maîtres sur ses robustes habitants des forêts, qui perdait jusqu'à 40 centimètres d'écorce par coups. Il enchaîna ensuite sur 5 minutes de gainage à une main, puis 5 autres sur l'autre main. Ensuite il reprit une pause, respirant à grande bouffée, cela faisait seulement une demi-heure qu'il s’entraînait, chaque entrainement le pousser à bout, car il poussait tous ses muscles à leur limite. Après avoir pris sa pause, il enchaina deux séries de 100 abdominaux suspendus à 3 mètres du sol, et dû faire un salto arrière pour retourner au sol, une fois à terre, il exécuta une série de mouvement correspondant aux chorégraphies basiques du karaté, facilitant ainsi la reproduction des mouvements lors d'un combat réel, puis il continua avec une quarantaine de salto avant et arrière au sol et en courant sur un arbre.

"Oui je vais faire ça ... je vais essayer de battre mon record !"

C'était une décision qu'il avait prise lors des séries d'abdominaux qu'il avait faits, il se fit donc une série de 80 pompes jambe en l'air et courut jusqu'au dojo récupérer 12 briques, objectif qu'il s'était fixé depuis qu'il s'était brisé la main après avoir fracassé les 8 briques qui étaient désormais son record. Il s'attacha chaque brique sur une partie du corps et repartit en courant, il arriva enfin jusqu'à la clairière complètement épuisé, il s'allongea sur l'herbe pendant 10 minutes, rigola un coup, s'étonnant lui-même d'avoir réussi à courir 2 kilomètres avec 12 briques de sept kilos chacune. Cela dit, là n'était pas son but, il fit donc une pyramide avec les briques. Ce n'est que 5 heures plus tard qu'il retourna à la pyramide, tous ses muscles le brûlaient et il devait puer la transpiration étant donnée qu'il avait chaud et que son torse se soulevait plus que les seins pendant d'une femme enfilant un soutien-gorge ... oups pourquoi il pensait à ça ? Il remua sa tête afin de remettre ses idées en place et leva vers la tour de brique des yeux décidés, des yeux qui trahissaient une volonté inaltérable, inébranlable. Il mit sa main en position, respira un grand coup et, tout en criant, il abattit sa main comme si c'était une lame, de toutes ses forces. Jusqu'à la sixième brique, Kakashi n'eut aucune réaction car il considérait désormais comme normal le fait d'atteindre la sixième brique, mais quand la septième se brisa, il eut un petit sourire, quand la huitième suivit quelques secondes plus tard, c'est un grand sourire qui se dessina sur son visage. Dix secondes plus tard, les douze briques étaient coupées en deux, et sa main une nouvelle fois brisée. Mais peu importe la douleur.

"J'ai réussi ! J'AI RÉUSSI !"

C'était la défaite qui lui avait tout appris, à force de se louper, il avait fini par apprendre où et comment frapper, brisant ainsi les 12 briques se trouvant en face de lui, c'était une victoire, elle ne lui apprenait au final qu'une chose, seule la volonté porte l'homme.

Fin RP Karaté

Page 1 sur 1