AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Début d'aventure ou de mésaventure ?

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Yamiko
Prince de Lu | CDP de la B.N.A

♦ Localisation : Hungeria
♦ Équipage : Eagle Claws

Feuille de personnage
Dorikis: 4864
Popularité: +320
Intégrité: 240

Lun 29 Déc 2014 - 1:15

Rappel du premier message :

ROUND I
La Danseuse du Vent

[Yamiko - 15 ans - Dorikis estimés : 350]

Perchée sur le haut d'un poteau dont la hauteur dominait celle de la plupart des immeubles aux alentours, une jeune fille à la chevelure blanche surveillait les mouvements sur le marché qui, de son perchoir, elle pouvait surveiller entièrement. C'était l'heure où les habitants venaient faire leurs achats pour le repas du midi, le moment où la petite place était donc la plus fréquentée. La jeune fille campa sur sa position un long moment sans broncher d'un cil, le vent jouant avec ses vêtements et sa longue chevelure qui dévoilait régulièrement le pansement qu'elle avait au niveau de l’œil droit.

La foule s'agita à un endroit puis le trouble se mit à mouvoir. La jeune fille analysa la direction du désordre quelques secondes avant de sauter sur le toit le plus proche puis se mettre à courir de toit en toit, suivant la direction de la houle. Malgré les quelques mois sans entrainement ni show en tant qu'acrobate professionnelle, la jeune fille n'avait pas perdu de son agilité d'artiste aérien. Évitant avec la grâce et la rapidité d'une féline les obstacles qui se dressaient sur son passage, des passants et marchands, ayant remarqué sa présence, cessaient leurs activités pour admirer le spectacle que la jeune fille leur offrait involontairement.

- Ha ! … Regarde Maman, c'est la Danseuse du vent ! S'exclama un enfant parmi les spectateurs.

La Danseuse du vent, ainsi l'avait-on surnommée dans cette ville où on la voyait la plupart du temps perchée aux endroits les plus hauts de la petite cité; emplacements d'où elle s'amusait parfois à tomber dans le vide avant d'effectuer des figures dignes des plus grands gymnastes au plus grand bonheur des petits et de quelques adultes. Face à l'admiration de son public improvisé, la jeune fille avait même pensé à réaliser des shows dans les rues pour essayer de gagner quelques berrys mais elle avait vite abandonné cette idée car le mot "show" lui rappelait à quel point elle était bien seule à présent. Ses spectacles, c'étaient ses parents qui les mettaient au point et même si elle avait été considérée comme une acrobate solo, il lui était arrivée maintes fois de réaliser des figures à plusieurs. Faire un show sans la compagnie ni l'encouragement des siens lui était impossible. Ainsi, elle se contentait de se laisser emporter par ses désirs de danser avec le vent sans rien préparer. Elle se laissait tout simplement guider par son instinct qui parfois la menait à réaliser des actes plutôt suicidaires. Alors que beaucoup noyaient leur chagrin dans l'alcool, la jeune fille elle, tentait d'oublier le sien en dansant avec le vent tout en embrassant la mort car là était la source de son bien-être.

Celui qui était à l'origine de l'agitation sur la place du marché ne semblait pas avoir remarqué qu'il se faisait pourchasser par la hauteur mais il fut alerté par ceux qui levaient la tête pour regarder la Danseuse du vent qui courait à présent au même niveau que lui. Un coup d'œil vers la direction que prenait le fuyard, qui tentait à présent d'accélérer les pas mais que la foule rendait assez difficile. Une bifurcation au bout de la rue. Il fallait intervenir avant que l'objectif ne prenne une direction qui lui permettrait de la distancer. Dans son empressement, le fugitif réussissait à faire tomber quelques malheureux qui poussaient quelques injures à son attention avant de se relever. La chasseuse accéléra afin de devancer la proie. Usant de sa capacité d'analyse d'acrobate, la jeune fille calcula un point de chute lui permettant d'intercepter sa cible avant de faire un saut dans le vide. Bon calcul, elle atterrit juste devant le fugitif qui n'eut pas le temps de se rendre compte de la situation qu'un violent coup de coude(1) au niveau du ventre fit plier en deux avant de tomber sur les genoux puis s'affaler sur le sol. La jeune fille avait effectué un tour rapide sur elle-même avant de distribuer le coup afin d'en renforcer l'impact que la course de la cible avait également intensifié. Une bourse volée, la raison de la fuite et de la chasse, était tombée de la chemise à moitié ouverte de l'homme qui s'étalait à présent inconscient sur le sol. La jeune femme ramassa le butin perdu avant de s'accroupir pour palper les pouls de sa victime. Mort ou vif disait l'affiche mais elle savait pertinemment que même ceux qui étaient à l'origine de ces avis d'arrestation lui teindraient rigueur si elle tuait un simple voleur à l'arrache. Puis tuer n'était pas sa tasse de thé.

Plus d'une heure plus tard, la jeune fille se retrouvait avec quelques berrys en plus dans la bourse après avoir livré le voleur du marché et remit l'argent volé à l'unique et bien pathétique poste de la Marine local. Une bien maigre recette comme toujours mais les grosses primes ne traînaient pas dans ce coin où il n'y avait rien qui pouvait les attirer. Ici, il n'y avait que des petits criminels comme celui qu'elle venait d'arrêter. Une raison, entre autres, qui la poussait à repartir de cette île. Ce fut d'ailleurs dans l'objectif de trouver un moyen de transport que la jeune fille se dirigea vers l'unique auberge de la ville. Endroit où traînaient les quelques marchands qui prenaient la peine de faire une halte dans ce trou perdu ou des pirates et marins en ravitaillement ...

Description Technique:
 


Dernière édition par Yamiko le Dim 22 Mar 2015 - 23:09, édité 5 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t10689-yamiko-la-danseuse-du-vent-completedhttp://www.onepiece-requiem.net/t10809-fiche-de-la-danseuse-du-v
avatar
Yamiko
Prince de Lu | CDP de la B.N.A

♦ Localisation : Hungeria
♦ Équipage : Eagle Claws

Feuille de personnage
Dorikis: 4864
Popularité: +320
Intégrité: 240

Sam 14 Mar 2015 - 0:51

ROUND XI
Non, Pas l'Île aux Esclaves !

Quand la jeune fille était allée voir le capitaine pour tenter de le convaincre de l'amener, elle n'avait cru qu'à moitié en sa victoire. Ce fut donc avec soulagement qu'elle avait constaté qu'il existait encore en ce monde des gens capables de succomber assez à son charme, qu'elle pensait pourtant avoir perdu avec sa vie d'antan, pour céder à ses caprices. En tout cas, si elle avait réussi à charmer le capitaine et quelques membres de l'équipage, cela ne semblait pas avoir fonctionné sur le rouquin. Mais qu'importe. Elle avait réussi à gagner sa place à bord de ce bateau; son objectif était donc atteint.

Sans prendre la peine de prendre au sérieux la requête de la jeune fille, le rouquin l'abandonna sur le pont pour se rendre dans le bureau du capitaine, surement pour avouer sa culpabilité dans l'affaire du ragoût empoisonné qui n'était toujours pas bouclée. Une fois de plus, il se comportait d'une façon odieuse envers sa personne qui finit cette fois-ci par s'irriter un tantinet mais au lieu d'exploser de colère elle afficha une moue boudeuse tel un enfant. Alors que le jeune homme lui tournait le dos, elle lui tira la langue. Une action digne d'une gamine malgré ses quinze printemps. Au fond elle était restée un enfant dans l'âme d'où ses comportements puérils qui pouvaient aussi bien surprendre, émerveiller qu’agacer.

La jeune fille avait décidé finalement de punir le rouquin en le harcelant sur la dette qu'il avait envers elle tant qu'il ne se serait pas acquitté de celle-ci. Ils allaient faire un bout de chemin ensemble alors elle comptait sur sa présence qui semblait lui déplaire pour tenter de le faire céder. Le voyage promettait vraiment d'être amusant. L'idée d'avoir une victime à bord fit sourire malicieusement la personnalité sadique enfouie chez la jeune fille à l'apparence angélique. Gardant en elle son projet quelque peu vil, la jeune fille alla rejoindre un groupe de matelots qui l'accueillit avec des sourires auxquels elle répondit joyeusement. Elle discuta et rigola avec les hommes comme si elle les connaissaient depuis belle lurette tout en guettant le retour du rouquin. Lorsque ce dernier fit sa réapparition sur le pont, la jeune fille se précipita vers lui mais elle se contenta de passer à côté de lui tout en chantonnant puis elle se dirigea à son tour vers la cabine du capitaine. Elle toqua à la porte et la voix maintenant familière l'invita à rentrer. À peine avait elle franchit le seuil de la porte que le capitaine se redressa brusquement sur la chaise sur laquelle il était à moitié affalé comme il ne souhaitait pas lui montrer la scène de son laisser-aller.

- Ha ! La Danseuse du Vent ! Que…
- Yamiko ! Je me nomme Yamiko Capitaine !
- Yamiko hein ? En voilà un joli nom … Alors que me vaut ta visite Yamiko ?
- Je souhaiterais savoir quand lèverons-nous l'ancre Capitaine ?
- Nous allons pas tarder. Je pense que d'ici deux jours, on aura bouclé nos affaires sur cette île puis cap sur … l'Ile aux esclaves pour y déposer la Demoiselle.

Sa nature observatrice permit à la jeune fille de déceler le mal-être chez le Capitaine quand il prononça le lieu de sa destination. Ne se doutant pas qu'on avait tenté de le corrompre afin qu'il ne respecte pas son engagement envers elle, la Danseuse du Vent attribua au comportement du capitaine une appréhension à l'idée d'accoster sur cette île à la réputation dangereuse.

- Je comprends tout à fait votre anxiété Capitaine. Je suis au courant de la dangerosité de cette île. Si vous ne souhaitez pas y accoster vous n'aurez qu'à me déposer en pleine mer mais assez près du rivage pour que je puisse finir le trajet à la nage. Je vous suis très reconnaissante de vouloir m'y amener en tout cas. Je vous remercie du fond de cœur.

La jeune fille accompagna ses paroles de gratitude par une légère courbette, signe de sa sincérité. Lorsqu'elle se redressa elle remarqua que le capitaine semblait encore aller plus mal alors qu'elle n'avait cherché qu'à le rassurer. Chose qui finit par l'inquiéter.

- Tout va bien Capitaine ? … Avez-vous manger ce ragoût ? Celui-ci est peut-être réellement empoisonné !
- Non, non … Tout va bien. J'ai pas touché à ce ragoût. Tu peux partir !
- En êtes-vous sûr ?
- C'est bon j'ai dit ! Vas-y ! Files !

Le ton agacé finit par faire comprendre la jeune fille qu'il était inutile d'insister. Elle fit alors une seconde courbette avant de tourner les talons pour prendre congé comme exigé. Les doigts fermés sur la poignée de la porte, la jeune fille jeta un dernier coup d'œil inquiet en direction du capitaine avant de sortir. Elle referma la porte contre laquelle elle resta un court instant se demandant toujours ce qui arrivait au capitaine. Il lui avait dit ne pas avoir touché au ragoût suspect donc cela devrait-être la vérité. Il ne gagnerait rien sinon la mort en lui cachant la vérité s'il avait réellement mangé de cette composition douteuse. Alors était-ce cette histoire de l'Île aux esclaves qui le tourmentait autant ? La supposition de la jeune fille n'était pas tout à fait fausse mais la réalité était bien plus cruelle pour elle. Le Capitaine avait mal car il ne supportait pas l'idée de trahir la jeune fille qu'il trouvait fort adorable. Pour le bien de son équipage, il avait décidé de rompre sa promesse de la déposer sur l'Île aux esclaves …
http://www.onepiece-requiem.net/t10689-yamiko-la-danseuse-du-vent-completedhttp://www.onepiece-requiem.net/t10809-fiche-de-la-danseuse-du-v
avatar
Grey

♦ Localisation : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 7131
Popularité: -434
Intégrité: -356

Sam 14 Mar 2015 - 2:02

Tom me demande comment ça s'est passé. J'lui réponds. Il est moyennement rassuré. Bah, quoi que le Capitaine décide, on devrait pas être inquiétés de sanction. Mais j'avoue qu'après le mal qu'on s'est donnés, ça me mettrait un peu de travers qu'on foute tout à la poubelle. On parle avec quelques autres gars pour passer le temps. J'ai la Danseuse du Vent dans un coin de ma vue, elle aussi parle. Après avoir été parler au Capitaine. Me demande ce qu'elle voulait cette fois. Qu'importe, le voilà qui revient vers nous.

- Après mûre réflexion...

Il dévisage l'assemblée devant lui, appuyant son regard sur moi et deux ou trois autres. Tom a noté le comportement, et sa tête fait des allers-retours entre moi et le Capitaine. Sois plus discret, bon sang...

- ... j'ai décidé que nous donnerions ça chance à ce ragoût.  

Majoritairement c'est un cri de joie qui se dégage de l'équipage. Certains sont encore sceptiques, mais j'attends qu'ils goûtent. Ils changeront d'avis. Parce que bon, on a fait nos truands avec ça, mais on rapporte pas n'importe quoi. C'est peut-être la meilleure chose à manger sur cette île ! Et j'y ai goûté. Pas dans la gamelle comme je l'ai dit au Capitaine, mais deux jours plus tôt.

- Ce sera sans moi !

Ca gueule depuis la cuisine. On se demande pas qui fait le grognon. Le Capitaine se contente de soupirer. Il n'a pas l'air surpris. Il a dû lui en parler en personne avant de venir l'annoncer au reste de l'équipage.

- On va se faire un feu sur la terre ferme ! On ripaille aujourd'hui !

Cette fois c'est vraiment des acclamations qui jaillissent sur le navire. Faire la fête, ça fait toujours cet effet. J'ai perdu la jeune fille sur regard. Ya trop de monde qui va et vient pour préparer la sauterie que pas moyen de la trouver. Elle est peut-être déjà sur la terre ferme. Comme les autres, je m'affaire aux préparatifs.

Une heure plus tard, c'est fiesta ! Après un gros "Bon Anniversaire Capitaine !", tout le monde boit, rie, chante, mange ! Oui, mange ! Il a fallu quelques courageux, dont moi, pour servir de vrai test, et petit à petit, tout le monde s'est laissé tenter ! On a même réussis à faire goûter le cuisinier. De mauvaise foi, il n'a émis qu'un petit grognement, prétendant qu'il aurait pu faire aussi bien et qu'il avait même des idées pour l'améliorer. On ne l'a pas mis au défi, parce que ça aurait ruiné le ragoût, mais j'suis presque sûr qu'il n'attendait que ça.

Alors que je n'y pensais plus, je la retrouve, la Danseuse du Vent. J'ai appris entre temps qu'elle s'appelait Yamiko. Elle a une gamelle de ragoût à côté d'elle, mais on dirait qu'elle n'y a pas touché.


- Hé bien, on n'a pas faim ? Tu dois te demander ce qu'il y a dedans, hein ? Après tout, toi tu sais que ça sort d'une jarre, tu dois trouver ça douteux.

Je garde le ton bas. Heureusement pas grand monde ne s'intéresse à nous.

- La vérité, c'est que c'est un ragoût banal. Les ingrédients sont de qualité, mais rien d'incroyable. Ce qui fait la différence, c'est le petit plus qu'on y apporte. Des petits cristaux semblables à des bijoux. Mais en fait ce ne sont que des cristaux de sels, un peu particuliers car ils sont crées aussi à partir de diverses épices. On les préserve dans des sachets pour pas qu'ils ne se mêlent trop vite à la nourriture sinon ça devient un désastre. Du coup, quand le repas est presque prêt, et à une certaine température, les sachets se dissolvent et le mélange des cristaux avec le plat peut se faire. Voilà le secret.

- Hé ! Tom est bourré !
- Ahaha !  

- On dirait que je vais devoir aller empêcher Tom de faire des conneries... En tout cas, tu peux manger sereinement.

Je sais pas si elle le fait ou pas. Après tout, si elle veut mourir de faim, libre à elle. Moi, j'ai Tom à gérer, encore. Mais cette fois, je ne suis pas seul, et ça relève plus du divertissement que de la corvée. J'aime bien cet équipage.
http://www.onepiece-requiem.net/t2811-grey-is-coming-finiehttp://www.onepiece-requiem.net/t2977-grey-s-abilities
avatar
Yamiko
Prince de Lu | CDP de la B.N.A

♦ Localisation : Hungeria
♦ Équipage : Eagle Claws

Feuille de personnage
Dorikis: 4864
Popularité: +320
Intégrité: 240

Sam 14 Mar 2015 - 14:19

ROUND XII
Ragoût et Fiesta

Tentant d'oublier le capitaine et son attitude inquiétante, la jeune fille alla rejoindre un groupe sur le pont. Le soleil était en train de disparaître à l'horizon et elle se demanda s'il n'était pas temps pour elle de rentrer. Le vieux couple chez qui elle était hébergée en ce moment devrait surement se demander où elle était passée. Ne souhaitant pas inquiéter Monsieur et Madame Jhones, elle se leva s'apprêtant à quitter le navire mais le capitaine fit son apparition. L'homme semblait avoir retrouvé son état normal, chose qui soulagea la jeune fille dont le visage s'illumina d'un léger sourire. Tous se ressemblèrent autour du chef qui annonça que le ragoût ne serait pas gâché et qu'une festivité autour d'un feu aura lieu ce soir. La jeune fille ne sut pas quoi faire. Rentrer quitte à vexer le capitaine parce qu'elle n'était pas restée pour fêter son anniversaire ou bien rester tout en sachant que ses hôtes devraient être morts d'inquiétude à cause de son absence. Elle pourrait aller les prévenir puis revenir mais c'est qu'ils vivaient à l'autre bout de la ville donc elle pourrait manquer la partie la plus intéressante de la fête. En plus si elle retournait à domicile, elle ne pensait pas avoir le courage de revenir de suite.

Décidant finalement de rester un peu faire la fête avec ses nouveaux compagnons, la jeune fille se retrouva assise dans le sable avec une assiette du fameux ragoût entre les mains sans qu'elle n'ait rien demandé. Elle fixa le contenu qui ne lui inspirait toujours pas confiance malgré la bonne odeur qui s'y en échappait et les autres qui semblaient s'en régaler. Même le capitaine et le cuistot en avaient pris. Se souvenant des pierres étranges qui était dans la jarre du ragoût, la jeune fille posa son assiette à côté d'elle dans le sable puis se concentra sur ce qui se passait devant elle. Des hommes picolaient, rigolaient, se taquinaient … La joie de vivre était là mais étrangement la jeune fille n'était pas heureuse. Cette ambiance festive lui rappelait trop sa famille qu'elle avait perdue à tout jamais. La voix du rouquin la sortit de son état second la faisant légèrement sursauter. Il tentait de la convaincre de manger le ragoût mais elle n'en était pas dupe. Si cette chose était honnête et aussi bonne comme il le prétend pourquoi donc il n'en mangeait pas ? Elle n'eut pas le temps de lui poser la question car il s'en alla calmer le dénommé Tom qui semblait être reparti pour abuser de l'alcool. La jeune fille se disait que le rouquin tenait vraiment à cet alcoolique. Une situation qui lui arracha un sourire en coin. Comme quoi même le plus indifférent des êtres avait toujours quelqu'un à qui il s'attachait plus qu'à d'autres. La jeune femme se demanda quand et avec qui elle nouera un tel lien fraternité. Elle n'avait plus de famille, plus d'amis. Elle devait recommencer sa vie. Elle avait réussi à nouer une relation avec ses hôtes mais elle allait devoir les quitter. Elle commençait à tisser des liens avec les membres de cet équipage qui allait devenir le sien le temps d'un voyage mais eux aussi, elle allait devoir les quitter. Peut-être qu'elle allait devoir vivre une vie en solitaire désormais.

Cessant de ressasser le passé qui finissait toujours par la rendre triste, la jeune fille se leva pour aller rejoindre les hommes qui commençaient à danser autour du feu. Dans deux jours, elle quitterait cette île pour une nouvelle aventure ou ... mésaventure …
http://www.onepiece-requiem.net/t10689-yamiko-la-danseuse-du-vent-completedhttp://www.onepiece-requiem.net/t10809-fiche-de-la-danseuse-du-v
Contenu sponsorisé



Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2