AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Six heures plus tard.

avatar
Ivan De Cimitiero
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Grand Line

Feuille de personnage
Dorikis: 5422
Popularité: -548
Intégrité: 181

Jeu 1 Jan 2015 - 21:30

La traversée est longue... Ivan et les Hommes-Poissons sont enfermés dans un navire marchand. Mais pas n'importe quelle marchandise, marchand d'esclaves. Pour eux c'est un jour de fête et c'est facile de les comprendre. Ils ont dans leur filet grâce à Ivan pas mal d'Hommes-poissons et en prime un ange. Dans la cellule ils sont tous attaché et heureusement parce que l'ex-révolutionnaire serait déjà mort. Ce dernier les avait endormis parce que c'était la solution la plus simple pour lui. Malheureusement, il n'avait pas prévu de tomber si des esclavagistes juste après. Déjà qu'il est dans un sale état physiquement, être traité de la sorte ne l'aidera pas à reprendre des forces.

La cellule est humide et des rats viennent même se battre pour voler les bouts de pain des prisonniers. L'endroit est plutôt sombre et des rares faisceaux de lumière leur parviennent.

-Les circonstances me font souvent passer pour le méchant de l'histoire. Souvent pour voir le gentil faut simplement changer de point de vue.

Mais une ne le pardonnera sans doute jamais. La femme poisson-serpent de nom de Shylia qui n'est autre que la fille de Grong vaincu par le supernova Gabrielle. Si elle pouvait empoisser Ivan elle le ferait. Pour l'instant, elle pense que son père est mort au combat et tout ça à cause de l'ange.

[...]

Une fois que le navire arrive enfin sur l'ile, les esclaves sont amenées à la capitale par des chenilles de grande taille. La capital est une zone urbaine sans grande spécificité. Traité comme du bétail, ils sont rassemblés dans une bâtiment aux allures de prison. Des murs d'une hauteur de quatre mètres avec des barbelés qui l'entoure et dans chaque angle un mirador. Un petit poste avec quelque garde à l'entrée ainsi qu'un grillage à l'ancienne qui s'ouvre en se levant sur une ligne verticale. Au moins, pour faire rabaisser la grille c'est très rapide. Les gardes ricanent.

-C'est pour ça que vous avez mis du temps ?

-Ouais. A la base on était partis pour une livraison et avant le retour on a eu un appel.

-Le coup de denden en or.

-Ouais hu hu hu.

Pas besoin de bander les yeux des esclaves. Ils peuvent tout observer de toute façon sortir d'ici est qu'une étape. C'est toute la ville qui est leur prison avec un tel Roi. Ce dernier est un dictateur avec une poigne de fer. Son peuple a tout les droits les autres aucun. Une porte battante à l'entrée du bâtiment à croire que c'est un vrai moulin. Comme dans un hôpital il y a une accueille avec une jolie infirmière. Avec son stylo à la main ainsi qu'une feuille elle arrive et pose une série de questions sur leur prise puis leur demande de patienter dans la salle d'attente. Le groupe entre dans une pièce avec des sièges confortables et des cages. Vous vous doutez rapidement qui va poser ses fesses où. Il y a du monde et les esclavagistes parlent entre eux.

-Des Hommes-Poissons hein ? Je suppose qu'ils vont tous être inscrits pour le concours.

-Hum ?

-Nous on a choppé un géant Bwéhéhéhé. Y'a le Roi qu'a besoin de puissant esclave pour un tournoi. La chère à canon et payé comme d'habitude, mais là y'aura un supplément pour les combattants d'une certaine force...

Un docteur se présente après l'ouverture d'une porte et appel une personne. Le temps passe jusqu'à leur tour et c'est une équipe tout entière qui se charge d'eux. C'est une surprise pour les esclaves mais seulement pour eux. Ils séparent les hommes et femmes et demandent aux esclavagistes de disposer car l'argent leur serra renverser à l’accueil comme d’habitude et qu'ils auront  un supplément si leur prisent sont assez fort.

Le médecin en chef les rejoint pour voir ce qu'il y a de beau et là ça commence.

-On ne sépare pas les bêtes. Il n'y a pas de femme ni homme. Ce sont tous des poissons. Pas besoin de voir leur état ils combattront tous. Des monstres sa tape fort non ?  

-Chef, il y a un ange parmi eux. C'est la première fois que j'en vois un.

Le chef a une longue blouse blanche et les lunettes qui vont avec. Des cheveux longs, brun, une taille assez petite environ un mètre soixante et un tic bien dégueulasse. Il ne peut s'empêcher de fourrer le doigt dans son nez et de s'essuyer sur ce qui lui tombe sous la main.

-Lui vous le remettez en état. On verra ce qu'on en fait après l'examen.


Dernière édition par Ivan De Cimitiero le Dim 4 Jan 2015 - 21:34, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t10966-ivan-fiche
avatar
Ivan De Cimitiero
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Grand Line

Feuille de personnage
Dorikis: 5422
Popularité: -548
Intégrité: 181

Ven 2 Jan 2015 - 12:18

Suite à des soins intensifs l'ange effectue des tests d'aptitude physique. Les médecins le poussent jusqu'à ses limites en le faisant courir jusqu'à l'épuisement, porté jusqu'à l'écroulement. Ils découvrent même que c'est un utilisateur du fruit du démon avec le test du granite marin. Pour eux une personne avec un fruit du démon et forcément un puissant combattant. Même les résultats sont très loin d'une personne valent plus de 4000D, c'est tout de même un bon bougre à plus de 1000D.

La sélection des esclaves débutent une semaine plus tard. Dans les sous-sol du bâtiment il y a une bonne allée remplie de cage. Comme une arène sauf que le sol est en pierre et non en sable. Les médecins sont en hauteur derrière des vitres sécurisé et il y a même des spectateurs.

Votre attention s'il vous plaît. Nous avons besoin de vingt candidats. Les meilleurs esclaves seront pour le tournoi du Roi. Il est bien évidemment interdit de tuer en ce jour et tous les autres combattants pourront être vendus après les combats. Nous avons quatre cents prisonniers. C'est pourquoi nous avons séparé les combattants dans vingt cages. Une personne sort de chaque cage par round. Le dernier débout aura le privilège de faire partie du groupe.

Dans la cage d'Ivan il y a neuf Hommes-Poissons. La tension est palpable. Lui dans un coin assis dos au mur, les autres debout proche des barreaux. Ils voudraient l'exploser mais c'est interdit et les représailles seraient lourd. L'ange se met à rire dans son coin alors que la situation n'a rien d'amusante. Ça lui rappelle des souvenirs de révolutionnaire d'être emprisonné comme ça. Mais même s'il ne fait plus partie de ce groupe, ça reste Ivan De Cimitiero. Celui qui se bat pour les faibles.

-Qu'est-ce qui te fait marrer. T'as perdu la raison.

-Vous n'allez pas jouer le jeu de ces tortionnaires ? Ils n'ont même pas voulu prendre en compte le fait que je suis dans la marine et m'ont ajouté ici comme esclave. Ce qui signifie qu'ils n'ont pas peur des représailles. Vous pensez que j'aurais peur dès leurs ? Pas besoin de combattre pour s'opposer au tyran. Faut simplement se servir de sa tête parfois.


Les portes de chaque cellule s'ouvrent et l'ange sort en premier avec ce regard plein de détermination. Par malchance, le femme-serpent le voit sortir et se précipite pour sortir aussi de sa cage. Mais ça c'est encore rien, le fameux géant capturer et de sortie aussi. Ça promet du spectacle. Il n'y a pas d'arme, seuls les poings vont faire parler d'eux. L'ex-révolutionnaire monte sur sa cage et avant le début des combats il se permet de placer un discours.

-Esclave ! Vous n'êtes pas des esclaves. Ils vous font croire que c'est votre état. Ils vous font croire que vous n'avez pas le choix mais c'est faut ! On a toujours le choix. Vous pouvez obéir par peur et espérer un jour béni où vous trouverez la liberté. Mais sachez que si vous faites ça vous êtes déjà mort car ce jour béni n'arrivera pas si vous ne vous donnez pas la force de le créer ! Mes amis. Aujourd'hui est un jour béni ! Nous avons tous les mêmes ennemis. Nous sommes nées libre et nous mourrons libres !!

Chez les médecins c'est la surprise totale et l'indignation chez les spectateurs. Les esclaves se regardent dans le blanc des yeux et ne commencent pas les combats. Shylia ne veut pas écouter. Elle ne peut pas écouter. Ses oreilles sont bouchées par la vengeance et elle rejoint Ivan sur la cage et commence à l'attaquer à coup de griffe. Ce dernier utilise sa technique d'adrénaline pour effectuer des mouvements millimétrés et bloqué, esquivé les attaques.

-Si tu veux venger ton père ce n''est pas à moi que tu dois t'en prendre mais à eux.

-Crèèèève


Elle continue d'attaquer sauvagement jusqu'à ce que le géant la saisit entre ses gros doigts et lui demande de se calmer mais ça semble impossible pour elle. Elle se tortille pour sortir de cette prise.

-Hey petit bonhomme. Tu parles beaucoup mais fait pas grand-chose.

-Pas grand chose ? On fait exactement le contraire de ceux qu'ils veulent. On ne combat pas. Regardent comment il panique. Il nous reste plus qu'à libérer tous les esclaves et à attendre qu'ils nous lance la première attaque. Puis une fois qu'ils auront fait cette erreur la voie du peuple les vaincra.


L'ange descend de son perchoir et ouvre les portes en demandant à tout le monde sortir. La plupart n'osent pas bouger. Mais les scientifiques réagissent enfin. La chose la plus simple à faire est de retirer le leader. Des gardes entre au niveau des esclaves et ordonnent à tout le monde de retourner dans leur cage. Sauf qu'Ivan va leur faire face directement dès leur entrer.

-Tu vas gentiment nous suivre.

-Je suis le lieutenant d'élite Ivan De Cimitiero. Je vous conseille fortement de cesser cette folie et de libérer tous mes camarades ici présent.


Mais les gardes se moquent de lui et veulent tourner sa en ridicule.

-Oh non un lieutenant d'élite. Oulala qu'est-ce que j'ai peur. Il va appeler le Major.

-On a pas d'ordre à recevoir du GM on vit dans un pays libre.

-Ah je vois. Alors vous feriez mieux de ne pas devenir ennemis de ce gouvernement mondial non ?  Après tout...

Le garde donne un coup de bâton dans la bouche du blond. Le premier acte de violence désiré. La légitime défense est si belle. Le lieutenant d'élite leur rentre dedans à coup de poing coup de pied. Il les explose assez rapidement et s'adresse à ceux qui détiennent le pouvoir ici.

-Vous voulez un combat, le voilà. C'est vous contre nous ! Je n'ai pas besoin que vous me rendez ma liberté car je suis et reste libre jusqu'à ma mort.

-Libre ou pas on est bien bloqué.

-Bloqué ? Comme je l'ai dit, aujourd'hui et un jour béni. T'as force physique doit faire l'affaire face à ces vitres non ?


-Du gâteau.

Le géant donne un coup de poing qui éclate la vitre où se trouvent les scientifiques. Tous les civils se mettent à fuir et l'alarme est déclenchée dans le bâtiment. Le colosse aide les esclaves à passer par la vitre qui se trouve en hauteur. A la tête de cette révolte, Ivan De Cimitiero. Il n'a pas laissé le Gouvernement l'arrêter à l'époque. Aujourd'hui ça ne change pas, il ne laissera personne l'arrêter. Seule la mort a le pouvoir de le stopper. Des gardes armées viennent rapidement à eux et c'est le début des combats !


Dernière édition par Ivan De Cimitiero le Dim 4 Jan 2015 - 21:40, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t10966-ivan-fiche
avatar
Ivan De Cimitiero
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Grand Line

Feuille de personnage
Dorikis: 5422
Popularité: -548
Intégrité: 181

Sam 3 Jan 2015 - 0:16

Seulement 50 personnes suivent l'ange. Même le géant préfère rester tranquillement à sa place. Les quinze Hommes-Poissons profitent de ce moment pour tenter de fuir, mais ceux-là vont aller de leur propre côté et ne souhaitent pas combattre côte à côte avec des humains. Plus que trente-cinq personnes avec Ivan. Ils se battent contre les premiers gardes qui arrivent avec des matraques. Seulement vingt adversaires. Tout semble se dérouler facilement même un peu trop facilement si vous voulez mon avis. Les portes ne sont même pas verrouillées et c'est sans difficulté que tout ce monde arrive à l'air libre. Il ne reste plus que le dernier rempart à franchir. Le médecin en chef et juste derrière la grille d'entrée et n'est absolument pas impressionné. D'autres ont tenté de s'échapper. D'autres ont tenté de se lever contre l'autorité. Ça se déroule toujours de la même façon. La suivante.

-Veuillez vous rendre immédiatement et retourner dans vos cellule bande de scélérat. C'est votre dernière chance si vous voulez rester en vie. Ce soir à minuit vous mourrez tous. A quoi servent tous ces médecins à votre avis. On vous injecte des bactéries qui vous tuent si vous n'êtes pas sage. On a le remède qu'on vous injecte à petites doses justes pour que vous restiez en vie sans pour autant détruire la bactérie.


-Pss qu'est-ce qu'on fait maintenant ?

-Tu semble terrifier. N'est aucune crainte. Ce qu'il dit est la stricte vérité et alors ? Nous avons ce qu'il nous reste à faire. Trouvé le remède.

-Qu'est-ce qu'on en sait où il est. Des fois il est à l'extérieur.

-Je sais bien. Mais j'ai assez de temps pour concocter un plan. Dit leur qu'on prend le contrôle de leur base et qu'on réfléchit à l'éventuelle possibilité de se rendre.


L'ange entre et se positionne comme d'habitude en tant que leader. Il a six heures pour trouver une solution. La situation peut rapidement devenir un drame politique. Pour un pays hors gouvernement mondial c'est pas l'idéal alors le blond demande à tous de chercher un escargophone. Un appel à son supérieur et la situation change d'un tout à l'autre. Au bout de vingt minutes on lui apporte l'objet de son désir. Mais après l’événement tragique de l'ile aux esclaves, demander de l'aide immédiatement risque de causer un cataclysme et la mort de nombreux innocents. Ou alors, sachant que c'est pas des ennemis il y aura une simple négociation. Oui c'est plutôt ça.

-Je vais contacter un colonel d'élite et tous nos souci seront réglés.


Les gars qui l'entourent sont assez spéciaux. Depuis le début il ne panique pas et Ivan comprend rapidement le pourquoi de tout ça. Ils sont comment dire, spéciaux. Depuis le départ ils ne font que critiquer les gens et jouent aux beau gosse arrogants.

-Les gars faut qu'on retrouve des lunettes de soleil et vite.

-Vous savez les gars, les médecins arrêter pas de nous toucher. J'crois qu'ils sont tombés amoureux de nos corps.

-T'as vu leur tête ? C'est le genre de gars qui courre après une fille.

-Attend deux secondes. BWAHAHAHAHA !!

-Les filles rêvent d'être avec moi. Ou alors elle rêve d'elle-même. En mode Oh je suis trop jolie faut que je m'embrasse ! Mais j'pense plus à la première option.

-Ravale ton ego ou tu vas t'étouffer.

-Chuut. Depuis tout à l'heure j’entends qu'on réclame quelqu'un. Moiii !!

A croire ils vivent dans une autre dimension et ne se prennent pas la tête. Même dans les cellules il ne paniquer pas comme s'ils savaient que le vent allé tourné. L'un attrape Ivan sous son bras comme un ami.

-Alors tu trouves pas le numéro ?

-J'ai dû l'oublié dans ma cabine. Je n'ai aucun numéro avec moi...


-Tu sais, moi aussi j'ai aucun numéro. J'appelle pas les gens, c'est eux qui m'appellent. De toute façon danse et t'oubliera tous tes soucis.

Les groupes de cinq hommes se met à danser et l'Ivan a son corps qui le démange. Le voilà qu'il se lève et bouge. Comme hypnotisé par ce qu'il voit, ce n'est pas le seul à entrer dans la danse. Tout les autre autour se mettent à danser.  

-Oh. Oh oh ! C'est marrant ça. Comme ça, et puis ça.

-Yeah bouge t'es hanches gros. Le jeu de jambes le jeu de jambes !!

Bizarrement ça plait bien à l'ange et le voilà qu'il y prend goût et se lâche totalement. Un grand sourire aux lèvres pour l'ex-révolutionnaire. C'est rare de le voir dans ce genre d'état. Prendre du plaisir ne fait certainement pas partie de son quotidien. Sans doute un point très important qui manque à sa vie. On a l'impression d'être dans une boite de nuit loin de tout souci pendant une bonne demi-heure. Tous les esclaves sont rassembler hommes et femmes et dansent. Les cinq arrogant sont sur des estrades et donnent le rythme. Ils ont avec eu des audio dial qui contiennent des musique. Surprenant n'est-ce pas! Ils les avaient bien dissimulé pour ne pas les perdres.
http://www.onepiece-requiem.net/t10966-ivan-fiche
avatar
Ivan De Cimitiero
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Grand Line

Feuille de personnage
Dorikis: 5422
Popularité: -548
Intégrité: 181

Jeu 8 Jan 2015 - 15:35

Yeah ! Ça envoi du lourd et à l'extérieur c'est la panique. Des esclaves qui font la fête après avoir entendu des menaces de mort c'est tout simplement impossible, alors les paroles d'Ivan leur revient en tête. Le fait que c'est un marine d'élite et que les médecins vont prendre très cher financièrement si l'ange fait libérer tout le monde d'aujourd'hui. Le pire va être la réaction du Roi. Dans un moment pareil il faut un négociateur. Le conseiller est demandé en personne. Un individu tellement demandé qu'il sort d'un petit apéro avant d'arriver pour cette urgence. Il arrive pile quand la fête finie.

Heure avant la mort : 5h10 . . . . 5h09

Les esclaves sont fous. Ils ont même trouvé de quoi picoler et manger. C'était réservé aux spectateurs et invité à la base mais bon. Ivan est de bonne humeur grâce à ses compagnons. Il ne faut pas négliger les états d'âme des personnages car cela influence pas mal sur les résultats. Tout ce boucan a eu un effet plus que positif. C'est même parfait pour tenter un gros coup de bluff.

-Les gars j'ai une idée.

-Moi j'en ai une aussi me je te dis ça après.

Les cinq hommes forment un cercle avec l'ange et placent leur bras sur les nuques les uns des autres.

-On va faire croire aux médecins qu'un colonel d'élite va débarquer pour régler le problème et qu'il ordonnera aux marines d'arrêter tous les esclavagistes de ce royaume qui s'aventure hors de leur contrée car l'esclavagisme est interdit. C'est exactement le même sort qu'ils nous ont fait subir et il faudra que le roi bouge à chaque fois pour libérer les gars.

-Ouais c'est exactement ce que j'allais dire.

Tout le monde regarde ce dernier en étant pas convaincu puis c'est partis pour le plan. Les six sortent et annoncent avec toute l'arrogance et la sérénité qu'ils ont. Le conseiller prend les choses en main et demande à voir Ivan De Cimitiero en privé. Ce dernier accepte et sort du bâtiment. La clôture s'ouvre et le voilà à l'extérieur. Le conseiller à un monocle sophistiquait une petite moustache et une bonne barbe taillée. Un beau costume cravate accompagnée de cheveux en arrière et le tout parfumé.

Les deux marches pour s'écarter du monde et négocier tranquillement.

-Nous avons vérifié et vous êtes bien ce que vous prétendez être monsieur le lieutenant. Si je puis me permettre les hommes qui vous ont attrapé n'avez aucun moyen de vous identifier comme un marine voyez-vous. En espérant qu'un petit dédommagement vous aidera à nous pardonner et à recontacter le colonel.

-Pour les hommes qui firent capturer avec moi. Je souhaite leur liberté aussi.

-Bien entendu mais seulement ceux qui étaient avec vous. Donc les hommes-Poissons. Pour le reste vous n'avez aucun droit.


-ça semble honnête mais dites-moi. Où est passé le pirate primé qui ressemble à un enfant. Il fit capturer en même temps que nous.

-Voilà une nouvelle embêtante. Nous le prenions pour un enfant tout à fait normal et l'avons donc relâché...


-Monsieur Nakimura les mensonges ne marche pas avec moi.

-Mensonge ? Ho ho. Voilà un terme bien inapproprié et irrespectueux. Je vous offre une belle porte de sortie et voilà comment vous me remerciez. Je vous signale que je sais pertinemment que vous n'avez pas contacté l'extérieur alors vous feriez mieux de vous montrer reconnaissant.


Le conseiller possède plusieurs denden qui intercepte les communications. Autrement dit, si un appel est fait c'est le premier au courant.

-Vous avez une dette envers moi.

-Voyez-vous ça.


Ivan attend d'emprunter une ruelle où il ne risque pas d'être vu et attrape subitement Famos puis le plaque avec violence contre le mur. Une main est sur le cou du conseiller et c'est l'heure de récolter les informations.
Technique Répond, homme:
La personne qui est en contact physique avec Ivan n'a plus le choix. Il répond aux questions posées par l'ange et personne d'autre. Même s'il ne souhaite pas prononcer de mot, ceux-ci sortent de sa bouche contre son gré.

-Où est le pirate ? Pourquoi le protège tu ?

-Il se trouve dans la ville et attend mes ordres pour mon plan. C'est le pion essentiel pour que je prenne le pouvoir tout en étant acclamé par le peuple.

-Tu vas faire ce que je te dis si tu tiens à la vie.

-Non. C'est toi qui es mort s'il m'arrive quelque chose.


L'ange le relâche doucement et souris légèrement. L'homme en face de lui en a dans la tête et ça lui rappel un certain génie du nom d'Isaac.

-Quelle est ta fonction a par conspirateur.

-Moi ? Je suis un formidable conseiller que tout le monde apprécie.

-Je vois. Je dois dire que je suis dans une situation délicate. Que dirais-tu de t'associer à moi ? Tu veux devenir roi non ? Moi empereur.

-Continue.

-Mon objectif est d'avoir du pouvoir pour protéger les gens et les sauver.

-Facile à dire. Mais je ne vois pas ce que je gagne. De toute façon avec tous les facteurs inconnus qui t'entourent et le fais que tu sois dans la marine... Je préfère jouer seul de mon côté. Sauf si tu me montres.

-Montre ?


Les hommes continuent d'avancer dans la ville. Le conseiller marche rapidement pour arriver vers une sorte de garage. L'ouverture se fait de bas en haut. Une fois à l'intérieur il emprunte un escalier qui les mène dans une grande salle souterraine avec de nombreux matériaux proches des murs. Fa Gabrielle est ici aussi.

-Si tu le bat je t'accepte comme empereur.

Le cyborg ne comprend pas ce que fait Ivan ici mais pas besoin de parler pendant des heures avec le conseiller pour savoir ce qu'il a à faire. Les combattants sont au centre mais l'ange n'est pas vraiment à l'aise et le fait savoir.

-Je suis un pistolero. J'ai besoin de mes armes.

-Je me doutais que tu dirais ça. Elles ont fasciné notre ami Gabrielle tient les voilà.


Un homme de main rend toutes les armes à Ivan ainsi que son sac remplies de munition. Une fois que le lieutenant est prêt, le combat peut commencer.


Heure avant la mort : 4h54 . . . . 4h53
http://www.onepiece-requiem.net/t10966-ivan-fiche
avatar
Ivan De Cimitiero
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Grand Line

Feuille de personnage
Dorikis: 5422
Popularité: -548
Intégrité: 181

Jeu 8 Jan 2015 - 16:15

Too Late:
Ivan dégaine à très grande vitesse. L'adversaire n'a pas le temps de voir le mouvement que la balle est déjà parti. Enfin, en principe. Son adversaire et un supernova et malgré le fait que son visage lui donne une allure de jeunot, c'est en réalité un homme mûr. Assez content de ses capacités pour ne pas esquiver la balle explosive.

Gabrielle avance vers Ivan en sortant un petit couteau. L'ange constate que la balle n'a eu aucun effet. Pas le temps de tester la résistance de son adversaire, il dégaine cerbérus.

Le chien :
La combinaison de trois balles chimique crée une sorte de chien de la taille d'un homme.
Composition, Glu: La chien explose au premier contact et colle tout les environs.

Mais Gabrielle a étudié les composés chimiques dont dispose Ivan et sait pertinemment que cette fois il ne vaut mieux ne pas se prendre le coup. Avec son petit couteau il effectue une lame d'air pour couper en deux et verticalement le chien qui lui fonce dessus. Cela fonctionne mais le petit sourire sur le visage de l'ange ne le rassure pas. La glu explose et le cyborg en reçoit une bonne quantité. Il tente de se défaire de cette colle tandis que le pistolero lance une pluie d'attaque. Des balles explosives ainsi que des balles collantes.

Gabrielle encaisse bien mais avec toute cette colle qui se cumule, il n'arrive même plus à bouger.

-Ma foi. Il semblerait que j'ai gagné.


Sûr que rester à distance face à un pistolérot et synonyme de défaite. L'habitude du pirate d'avancer doucement vers sa cible pour lui foutre la frousse n'est qu'un handicape dans ce combat et il l'a bien compris. Il lève son bras et le bout de ses doigts partent comme des balles vers Ivan. Surpris par une telle attaque, il tente de contrer les projectiles avec
Far west :
Ivan contre les tirs de balles avec ses balles.

Mais trop tard, six ont atteint son torse. Les bouts des doigts sont liés à la main avec du fil de fer et Gabrielle les ramène à lui. Il tente de se défaire de toute la glu sur lui mais il y en a vraiment trop. L'ange sort de nouveau cerberus et lance des attaques de chien soporifique puis collantes. Cette fois, c'est la victoire. Une énorme couche de glue recouvre entièrement le cyborg. Juste avant cela, il y avait assez d'ouverture pour que le gaz reste près de Gabrielle et l'endors.

-Impressionnant. Comme promis je vous accepte comme empereur. Ne me décevez pas. J’attends prochainement votre plan. Par contre, laisser moi faire pour la transition dans cette île

Après avoir mis quelques pansements pour Ivan, les deux rejoignent le bâtiment où tout le monde est enfermé. Suite au ordre du conseiller, les hommes poissons sont libérés et reçoivent l’antidote comme l'ange. Mais le problème c'est tout ce monde à l'intérieur. Ils ne souhaitent pas se rendre et c'est injuste de la part du lieutenant de les laissés là. Mourir parce qu'ils l'ont écouté. Des morts sans doute plus libres que s'ils n'avaient pas croisé Ivan...

Les hommes-Poissons quittent l'ile tandis que notre justicier reste et cherche un plan pour sauver les innocents d'une mort certaine. De son côté, Gabrielle est aider par plusieurs larbin pour sortir de toute cette colle. Une défaite trop facile à son goût. Sur que la prochaine fois, il ne jouera pas au petit bonhomme qui tente de faire peur mais il ira pour se venger de cette piteuse défaite.

Heure avant la mort : 3h01 . . . . 3h00
http://www.onepiece-requiem.net/t10966-ivan-fiche
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1