AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -9%
Aspirateur robot Roborock S5 Max au prix le plus bas
Voir le deal
299 €

Une rencontre hasardeuse

Aller à la page : Précédent  1, 2
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Lun 4 Avr 2011 - 20:27

Rappel du premier message :

Comment faire pour passer d'une île à une autre quand le seul moyen de locomotion que possédait le jeune équipage était : rien. Un équipage pirate sans navire était bien un comble, comment allait-il faire pour continuer leur aventure s'ils n'avaient pas de quoi les transporter d'une île à l'autre. Vraiment, les débuts de l'équipage du jeune Shoma n'était pas vraiment brillant. Au port principal du royaume de Bliss Shoma avait eu la bonne idée de voler un navire afin de quitter au plus vite ce royaume et se rendre sur la prochaine île, mais très vite il changea d'idée quand il découvrit que le grabuge qui avait secoué le centre-ville avait eu des répercutions directe sur l'activité du port principal, en effet à cause de sa nakama et des turbulences qu'elle avait provoqués, les soldats de la marine c'étaient également postés au niveau du port afin de ne laisser aucune chance au fuyard de passer en travers des mails du filet. Heureusement pour le jeune équipage, les soldats du port n'avaient pas eu de description des personnes à arrêter, ce qui leur à permis de passer quand même sans aucun problème et malgré la méfiance des soldats vis-à-vis du capitaine qui ne voulait pas retirer son masque, ils laissèrent les deux pirates sous couverture passer et embarquer dans le premier navire venu. Shoma n'avait pas réalisé que le bateau qu'il avait désigné comme étant le navire de son "patron" était un navire de pêche et quand il réalisa son erreur il était trop tard, s'il revenait sur ses paroles, les soldats auraient eu des doutes et auraient sans doute demandé au capitaine du navire de pêche si le jeune homme était bel et bien un pêcheur sur son navire. N'ayant pas d'autre choix, le petit groupe monta à bord du navire et força quelques peu la main au capitaine afin de le faire lever l'ancre et de les conduire directement sur la prochaine île. Shoma n'arrivait pas à supporter la présence du poisson abord du navire à cause de l'odeur, mais il n'avait pas le choix, le capitaine ne voulait pas les conduire à bon port si jamais il lui arrivait quelques choses à lui ainsi que sa cargaison et comme pour le moment il n'y avait aucun navigateur dans son équipage, le jeune capitaine ne pouvait pas se permettre de jeter à l'eau le seul homme qui avait des connaissances en navigation.

le voyage se passa sans aucun problème, le pêcheur connaissait bien la mer, il n'en était pas à son premier voyage entre les deux îles et très vite il oublia sa condition d'otage pour se constituer le temps d'un voyage compagnon de voyage du petit groupe. Il leur expliqua même quelques rouages de la navigation et quelques petits détails très utiles en mer afin d'éviter au mieux les prédateurs capable de gober un navire d'une seule bouché. L'homme était vraiment expérimentée, une vrai encyclopédie de la mer, il semblait connaître South Blue comme sa poche, lui aussi étant jeune avait tenté de prendre la mer afin d'aller à la rencontre de son destin, mais durant son voyage il tomba sur une femme et décida d'arrêter son voyage afin de fonder une famille. C'était vraiment une belle histoire, Shoma qui n'avait pas encore de but dans la vie et qui avait pris la mer dans l'optique de se trouver un but avait apprécié l'histoire du pêcheur, mais au fond de lui il savait que son destin n'était pas comme celui de cet homme, aucune femme ne pouvait avoir un tel effet sur lui, d'ailleurs s'il voulait se marier avec une femme il serait resté sur son île et passerait son temps à courir derrière les femmes. La prochaine île était selon le capitaine pêcheur une île où tous les habitants passent leur temps à combattre, combattre pour la gloire, pour la renommer et pour un certain prestige qu'un homme soit disant légendaire avait en quelques sortes obtenu la renommé. Le nom de cette île: l'île du Karaté. L'homme avait mis sa main à couper que cette île était remplis d'homme plus fort les uns que les autres, vraiment, s'il n'avait pas menti, alors cette île était le lieu idéal pour trouver une personne capable de rejoindre le jeune équipage. Shoma n'attendait que ça, si les hommes sont puissants et ambitieux, alors ils avaient une place toute gradée dans son équipage, mais s'il n'y avait que de petites frappes, alors il se chargerait lui-même de prendre le titre tant désiré même si cela voudrait dire le gagner au prix d'une montagne de cadavre.

La traversée entre les deux îles ne dura que deux jours grâce aux connaissances du capitaine, il leur expliqua qu'en temps normal une personne ne connaissant pas la mer arrivait à destination après une semaine à naviguer sur la mer, mais une personne avec de bonne base peut trouver n'importe quelle voie maritime grâce au positionnement du soleil la journée et celle des étoiles le soir, vraiment il était idéal pour devenir le navigateur de l'équipage, mais avec sa famille au royaume de Bliss, le capitaine n'allait jamais accepter de suivre un équipage aussi déganter qui ne possède d'ailleurs même pas son propre navire. Le second jour, le navire arriva enfin à destination, le port où le navire accosta n'avait rien à voir avec l'imposant port de pêche du royaume de Bliss, celui-ci était vraiment plus petit avec une quantité importante de navire endommagé, le pêcheur leur expliquèrent qu'une fois l'ancre jeter, les combattants avaient en quelques sortes le "droit" de se battre, tant qu'il ne dégradait pas les biens publics, ce qui voulait dire que combattre sur un navire privé, n'était pas interdit pour le plus grand malheur des navires qui transportaient des personnes avec l'ambition de revêtir le titre de meilleur combattant de l'île. Le petit groupe quittèrent le pêcheur aussitôt l'ancre jeter. Shoma était impatient de rencontrer les plus puissants combattants que cette île abritai et remercia l'homme de les avoir conduis sur cette île sans avoir tenté une quelconque folie et que s'il restait assez longtemps sur cette île, alors il trouverait un moyen de le rembourser. Le jeune homme fidèle à ses habitudes commençait à sauter sur le toit d'une maison et évoluait à travers la ville portuaire ainsi marchand de toit en toit observant tout ce qu'il y avait autour de lui, l'île était vraiment comme le pêcheur lui avait décrit, il y avait vraiment des dojos un peu partout, dans une seul et même rue six dojos se fessaient concurrence. Tous les styles de combat pouvaient être trouvés ici, du style de combat à main nu jusqu'au combat à l'aide d'arme ninja vraiment cette île était le paradis pour les combattants et il y avait sans doute de grandes chances que des personnes extraordinaires tel que des utilisateurs de fruit du démon où bien d'autres avec des capacités spéciales s'y trouve.

Shoma n'avait qu'une idée en tête, trouver sa seconde perle rare, la première étant son sniper fraichement recruté. Alors qu'il marchait à travers la ville sur les toits, Shoma voulu proposé un nom d'équipage à son second, alors il sauta sur le sol s'approcha de la jeune femme et lui proposa trois noms d'équipage, les deux premiers nom semblait assez étrange et ne plaisait pas trop au jeune homme, mais c'était des noms qui lui étaient venus à l'esprit assez rapidement, puis il lui proposa un troisième nom d'équipage, celui-ci était plus de son cru à lui, il le préférait et espérerait que la jeune femme allait elle-aussi l'aimer.


"Que dis-tu des Red Spectres ? Tu aimes ?"

Shoma avait choisi les Red Spectres comme nom d'équipage, pour deux raisons, d'une part par rapport à son pouvoir qui lui permettait d'agir dans l'ombre sans être vue cette partie représentait son aspect à lui, le capitaine, tel un fantôme il pouvait apparaitre et disparaitre comme bon lui semblait, la nuit était son royaume et le "Red" représentait la jeune femme, elle avec des cheveux rouges feu, assez lumineux et n'étant pas vraiment inspiré par un nom d'équipage il avait trouvé un mariage parfait de deux caractéristiques du petit groupe. Shoma espérait vraiment que la jeune femme allait lui donner son accord pour ce nom, elle était après tout la vice-capitaine ce qui lui donnait quand même un certain pouvoir sur les décisions de l'équipage et puis c'était un bon moyen de faire vivre un certain esprit d'équipe et de vie de groupe que de laisser la jeune femme avoir un poids dans la décision d'un choix qui allait les suivre tout au long de leur aventure. Quand le jeune capitaine termina sa phrase, un homme assez grand, haut de plus de deux mètres le bouscula et le poussa prétextant qu'il n'avait pas à se trouver sur le chemin, alors qu'il passait. L'homme n'avait aucune retenu et se permettait même de dévisager le pirate comme s'il n'était rien de plus qu'un microbe. Shoma fesse sur le sol, avait vraiment beaucoup de mal à digéré ce qui venait de se passer, ses mains sur le sol tremblait de rage et si l'on pouvait voir l'expression de son visage, alors il en résulterait une expression de pure haine. Le séjour du jeune équipage venait à peine de commencer que la tension allait déjà monter d'un cran.
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Dim 5 Juin 2011 - 17:52

Le combat s'éternisait. Hogaru commençait à en avoir plus que marre de ces laps de temps pendant lesquels les deux adversaires se jaugeaient mutuellement. Lui ce qu'il voulait, c'était de l'action, du sang, des cris et des larmes. Oui, c'était ça un vrai combat. D'un autre côté... L'endurance de l'officier n'était pas sans limite et étant donné que ce type était fort, il n'y avait pas d'autres solutions que de se reposer un peu bien que cela profite aussi au gars aux cheveux blancs. Le lieutenant, lui, n'avait jamais été doué pour réfléchir et comptait plutôt sur ses muscles qu'il aimait à utiliser pour massacrer, écraser et brouiller les faibles. Une passion bien carnassière en somme. Le marine regarda alors avec stupéfaction un de ses hommes tenter d'assommer l'ennemi. Il fulminait. Non mais pour qui se prenait cette larve ?

Yoru, tue le !


Mais, je m'appelle Genta !

J'men fou de ton nom, tue le il a désobéit à mes ordres !

Hogaru regarda son sous-fifre tirer une balle dans la tête de son compagnon qui s'écroula net, mort sur le coup.

Vous tous, je vous préviens, vous n'avez pas intérêt à faire les cons avec moi, ça se paye et vous le savez très bien alors n'intervenez pas !

L'officier reprit ensuite sa masse en main, il était grand temps de clore ce combat et d'en finir une bonne fois pour toutes. Cette fois, il allait enchainer les coups à sa plus grande vitesse possible, ce n'était pas grand chose mais bon, il fallait bien un début à tout.
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Mer 8 Juin 2011 - 21:13

Le piège du pirate se refermait lentement, mais surement sur son adversaire, ce n'était plus qu'une question de temps avant que l'ombre du pirate ne contrôle la totalité des soldats postés autour de lui. Une fois tous les hommes en sa possession, le pirate n'aura, alors plus personnes pour lui mettre des bâtons dans les roues et ce combat prendrait immédiatement fin. L'officier allait recevoir le coup de grâce de la main de ses propres hommes. Une attaque dans le dos, où un tir groupé, Shoma n'aurait que l'embarras du choix, s'il réussissait tout serait possible. Restant à bonne distance de son adversaire, Shoma voulu de nouveau bouger sur un côté afin de répéter l'opération une fois de plus, mais alors que tout ce passait bien pour lui, l'officier décida de tuer l'un de ses hommes, malheureusement pour Shoma, l'homme qui devait mourir était sous son contrôle et ne pouvait empêcher son exécution. L'adversaire du pirate n'avait vraiment aucune pitié, capable de tuer un de ses hommes pour avoir touché à sa cible, il était vraiment fou cet homme. Voyant que son boss ne rigolait pas en demandant à l'un de ses camarades de le tuer, le soldat décida de prendre la fuite, tel un lâche, il allait déserter le champ de bataille afin de sauver sa vie. Le soldat qui se prénommait Genta avait une légère once d'hésitation, mais fut obligé d'exécuter les ordres de son dirigeant, il n'avait pas le choix, s'il ne le fessait pas, alors un autre de ses camarades recevra l'ordre de tuer les deux hommes. Pour le pirate la situation devenait risible, son adversaire fessait tuer ses hommes sans réel raison, mais ne prenait pas en compte une raison cruciale, si le pirate était encore présent c'était uniquement parce qu'ils étaient en supériorité numérique, si cela venait à être inversé, alors il n'hésiterait pas une seconde à entrer dans la ville afin de profiter des multiples opportunités qu'offrait le terrain. Le soldat baissa son arme et le pointa dans la direction de son ami et lui demanda pardon, de son côté, la future victime tentait de bouger, son corps, mais en vain, il ne le savait pas, mais il ne pouvait bouger, étant pris dans la technique du pirate, sa vie avait pris fin dès l'or que son capitaine avait demandé son exécution.

Bang! Le coup de feu résonna dans la tête de toutes les personnes et prit par la même occasion la vie du soldat qui tomba sur le sol. La balle était entrée dans la tête et n'avait laissé aucune chance au soldat, son compagnon lui donna une mort rapide sans souffrance et même s'il savait qu'il avait obéi aux ordres de son commandant, le soldat qui venait de tirer avait un gout très amère au fond de lui. Tous appréciaient leur capitaine, car il n'hésitait pas à tout faire pour réussir une mission, ce qui était très bon pour eux qui se voyaient ouvrir des portes très souvent fermer. Il n'était pas facile de monter en grade dans la marine, mais depuis qu'ils travaillent avec lui, ils n'avaient cesse d'obtenir des bonus, mais jamais ils n'avaient imaginés une seconde devoir s'entre-tuer, alors que la situation était largement sous contrôle. Tous n'avaient qu'une chose en tête, terminer cette mission afin de tout oublier au plus vite, mais la réalité en était autrement, l'officié menaça ses hommes de mort si jamais ils devaient agir à l'encontre de sa volonté. Le visage fier et déterminé des soldats venaient de prendre des couleurs après la déclaration de leur boss, ils étaient maintenant tous prévenu. Shoma très malin et vicieux allait saisir cette occasion afin de retourner une partie des soldats contre leur capitaine. L'ombre du pirate força deux des quatre soldats qu'il contrôlait à pointer leur arme sur leur chef qui s'apprêtait à attaquer le pirate. La malice du pirate n'avait pas de limite, les deux hommes ne savaient pas pourquoi leur corps bougeaient à l'encontre de leur volonté. Ils avaient beau crier, demander de l'aide ils n'avaient pas le choix et effectuer tout ce que désirait l'ombre. Le chef était maintenant averti, s'il fessait n'importe quoi, ses propres hommes allaient eux aussi appliquer une sanction à son encontre. En voyant deux de leurs camarades braquer leur capitaine, le reste des soldats pointèrent à leur tour leurs armes, eux ne visaient pas leur boss, mais bel et bien leurs camarades, leur demandant de ne pas faire de choses bêtes, qu'ils n'avaient rien à gagner à part la mort s'ils continuaient à menacer un officier de la marine.

La situation venait de monter d'un cran, non pas pour le pirate qui était ici le méchant, mais bel et bien pour les soldats de la marine qui devaient faire face à une mutinerie. Une opération de maintient de l'ordre qui ne devait durer que quelques minutes devenaient de minute en minute une catastrophe. Trois actions importantes se déroulaient et ne semblaient pas voir le chemin de la fin, des citoyens qui n'acceptent plus l'ordre établi par la justice du gouvernement mondial, un pirate qui provoquait et affrontait un officier de la marine en toute impunité et pour couronner le tous les soldats n'acceptaient plus les ordres de leur chef et le menaçaient d'une arme à feu. Alors que tous les soldats braquaient leurs armes sur les deux rebelles, un soldat se tourna et fit feu sur l'un de ses camarades. Le soldat qui venait de faire feu était lui aussi sous le contrôle de l'ombre et venait de bouger et tirer sans le vouloir. Le coup de feu fit tomber un de ses camarades, mais il n'était pas le seul, au même moment, le dernier soldat que l'ombre avait dans sa poche, lâcha son fusil afin de sortir son sabre et empaler son camarade le plus proche. Maintenant ce n'était plus deux, mais bien quatre soldat qui se rebellaient, mais l'expression de leur visage exprimaient l'incompréhension, ils avaient bougé, mais ne le voulaient pas et suppliaient leur capitaine ainsi que leur camarade de les croire, ils n'étaient pas maître de leur corps. Shoma qui était au centre de cette machination n'avait pas le temps de s'occuper des pettites frappes, devant lui se tenait son véritable problème, pour le reste il laissait son ombre faire le sale boulot. Ne pouvant plus faire marche arrière, Shoma décida d'affronter son ennemi une bonne fois pour toute, du moins c'est ce qu'il laissait voir par la position qu'il prit afin de faire face à la vague de coup que son ennemi avait préparé pour lui. Cette fois, il avait bel et bien compris comment faire pour atteindre son adversaire et ainsi remettre les compteurs à zéro.

Shoma sauta de nouveau en l'air, cette fois il avait laissés son arme dans son fourreau, il allait attaquer avec une technique dont il avait le secret, mais attendrait le dernier moment pour frapper, mais ce n'était pas tout, cette technique n'était que la partie visible de l'iceberg. Au second plan, l'ombre continuait sa razzia parmi les troupes de soldats et même si les cinq hommes qui ne pouvaient faire autre chose que de tuer leur camarades avaient tous reçu une balle en pleine tête, leur corps continuaient toujours à combattre, tel des zombies, la mort ne les arrêta pas. Pris de panique devant des hommes incapables de mourir, les quelques soldats restant se regroupèrent, quittant la formation circulaire afin de former une ligne de défense. Ils ne voulaient pas mourir, alors leur seule chance étaient de tous faire pour faire plier ces zombies qui marchaient sabre en main afin de les tuer à leur tour. Plus les soldats tombaient et plus l'ombre les ajoutaient à sa collection. C'était une vrai marche macabre qui se tenait dans cette petite partie de la ville. Lâchant leurs sabres pour des fusils, les zombies se mirent à tirer sur les soldats restant qui malgré le fait qu'ils soient à arme égale, tombèrent et perdirent à leur tour la vie. L'incompétence où la détermination de leur capitaine à vouloir s'obstiner à capturer le pirate venait de leur couter la vie, s'il avait accepté leur aide plutôt, ils auraient très bien pu capturer, voir même en finir avec lui, mais maintenant il était bien trop tard pour cela. Maintenant il ne restait plus que les deux hommes, l'un était en l'air et descendait directement sur son adversaire, mais maintenant qu'il n'y avait plus de rat pour le gêner, Shoma utilisa ses zombies afin de ralentir l'officier. Pour cela il envoya quatre hommes sur lui, tous sautèrent dans le but de ralentir la force de son arme. La massue devaient être si rapide qu'elle devait broyer le corps des hommes à son contact, mais il s'agissait de zombie, donc cela n'avait que peu d'importance, puis un cinquième zombie cette fois-ci armé d'un fusil tira un balle directement dans la cuisse de son ancien chef afin de faire perdre en vitesse l'officier.

Maintenant le moment décisif était venu, alors qu'il n'était plus qu'à trois mètres du sol, Shoma dégaina son arme Iai Giri
Le coup du pirate était une technique alliant vitesse, précision ainsi que puissance brute et plus les conditions d'utilisations étaient optimales et plus dangereuse était la technique. Dans le cas présent, le pirate avait d'abord récolter des informations sur son adversaire, vitesse, force, endurance, faiblesse etc.. Après analyse il avait conclu que le moment était venu pour lancer une contre-attaque. Avec une jambe blessée, il n'avait pas les conditions optimale afin de lancer une technique parfaite, mais il allait compenser ce manque avec la vitesse que lui donnait la chute. Tout ce qui monte devait descendre, c'était les paroles de l'officier, maintenant il allait bien voir si tout ce qui descendait était à sa portée. Le coup du pirate eu l'effet recherché et brisa une grande partie du sol, coupa en deux le corps des zombies et leva un épais manteau de poussière. Le sang des zombies s'engouffraient dans la faille créer par le pirate et allait nourrir les vers sous terre. Debout, son arme dans son fourreau, Shoma rappela son ombre avant de partir en direction de la ville, il ne savait pas si son adversaire était toujours en vie où non, mais après une telle attaque, les chances de survie de ce rat était faible. Devant une jambe qui commençait à perdre de plus en plus de sang, Shoma n'avait pas d'autre choix que de partir en direction de la ville, il en avait fini ici, il n'avait plus qu'à aller se soigner, boire une bonne bière ainsi qu'un gros morceau de viande avant d'aller botter les fesses de Yasmeen et de ce koala. Marchant en direction de la ville, Shoma se posa contre une maison, durant une minute, il ne pouvait bouger, ses muscles tiraient, il avait utilisé le Iai Giri en étant blessé ce qui avait consommé beaucoup plus d'énergie que la normale. S'éforcant à marcher, malgré la douleur dans sa jambe, Shoma tomba sur un moulin avec un panneau "Clinique publique", c'était justement ce dont il avait besoin.

Entrant par la grande porte, Shoma remarqua que l'établissement était vide, sans doute que les médecins et infirmières se trouvaient sur la place principale à soigner les personnes blesser. Shoma avait perdu un peu de sang sur toute la route qui l'avait conduis à la clinique, un chemin maculé de sang, sans doute n'était-ce pas aussi fini qu'il l'aurait voulu.







http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Sam 11 Juin 2011 - 23:03

Haguro était excédé. Ses hommes, qu'il avait pourtant si durement formés, n'étaient toujours que de simples sous-fifres tout juste bons à servir de chair à canon. Franchement, on aurait pu croire qu'ils se seraient améliorer depuis qu'ils étaient sous ses ordres mais en réalité, il n'en était rien. Au moins maintenant qu'ils jouaient au boucher, l'officier n'aurait pas à faire le sale boulot lui même. En rentrant à la caserne, il serrait seul et reprendrait un bataillon, comme il l'avait déjà fait si souvent en rentrant de missions. Le lieutenant regardait tout de même la scène sans rien y comprendre. Après tout, ses élèves s'étaient toujours bien entendu jusqu'à présent...

L'homme de la situation regarda alors son adversaire, qui lui semblait plutôt tout sourire. Évidement, la situation se renversait à son avantage mais il aurait le droit lui aussi de verser sa dose de sang, comme les autres. Le type au cheveux blancs lança alors une attaque si étrange que Haguro n'en saisit que la dangerosité. Il avait esquivé de quelques pas mais cela était passé tout juste : son orteil avait été tranché net. D'ailleurs, l'ampleur de la faille créée était tout bonnement ahurissante. Le coup avait tranché le sol et également quelques soldats inutiles qui se trouvaient là. Le temps que l'officier se relève et le drôle de gars était déjà partit. Le tyrannique en profita donc pour achever ses subalternes avant de partir à la poursuite de sa mission.

Avant que son adversaire s'évapore dans la nature, l'officier avait remarqué qu'il avait emprunté une rue à gauche et suivit don cet itinéraire. Après quelques mètres il arriva à une clinique. C'était certainement là qu'avait été son Homme, enfin à en juger par les petites gouttes de sang qu'il avait laissé à la façon du petit poucet. En entrant dans le bâtiment qui était un moulin, Haguro fouilla chaque pièce et recoins, bousculant personnel soignant et patients, avant de tomber enfin sur le combattant. Le lieutenant, ignorant complètement l'appel désespéré d'un médecin, dégaina sa massue et frappa un coup franc sur le lit où était installée sa cible.

Haha ! Tu l'attendais pas celle là hein ?

Hors Rp : Tu peux créer quelques attaques à Haguro si tu veux, je n'en ai pas mis beaucoup pour ne pas t'empêcher d'avoir une réaction ^^
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Mar 14 Juin 2011 - 16:50

En entrant dans la clinique le pirate n'avait trouvé personne, il était bel et bien le seul comme si une épidémie s'était répandue à l'intérieur du bâtiment chassant le plus vite possible tous les occupants, mais ce déplacement de masse arrangeait les choses pour le pirate qui ne souhaitait pas tomber sur des personnes qui allaient lui poser tous un tas de questions sur le comment du pourquoi il était blessé. De plus tous ces médecins allaient lui fourrer le crâne afin de le garder en observation, que c'était leur devoir de prendre soin d'un homme affaibli, rabâchant encore et encore la même raison jusqu'à qu'il accepte et s'allonge sur un lit le temps de guérir complètement. Marchant avec un peu de difficultés, le pirate se mit à fouiller dans de nombreuses pièces afin de chercher plusieurs produits spécifiques, il savait quel médicament et qu'elle produit antiseptique était bon et efficace afin de refermer au plus vite sa blessure. Après être entré dans une bonne dizaine de pièce, monter deux étages, agrippa plusieurs instruments de chirurgie et autres bandages et pansement, le pirate était maintenant fin prêt à s'occuper de lui. Afin de ne pas laisser trop de trace de sa venu, Shoma posa tous son matériel dans le bloc opératoire et parti chercher une bassine assez imposante afin de poser son pied et laisser son sang y couler. Avant de commencer, Shoma arracha la totalité du pantalon qui recouvrait sa jambe et jeta sur son pied un flacon entier d'alcool à 90° pour éviter toute contamination. L'alcool à 90° de cette clinique était puissante, très puissante et força le pirate à tirer une imposante grimace derrière son masque. Retirant son garrot d'urgence fait de soit et de coton, le pirate posa un garrot médical sur sa jambe destinée à arrêter une hémorragie, puis quand le sang avait diminué de circuler dans la jambe, à l'aide d'une aiguille et d'une précision chirurgicale, le pirate se recousu la jambe en prenant en compte de bien netyoyer et soigner la chair et les laissions provoquées par l'attaque de son ennemi.

L'opération dura plusieurs minutes, une bonne vingtaine de minutes de préparation, mais seulement dix minutes afin de tout recoudre et désinfecter. C'était la première fois que Shoma devait se soigner lui-même, il n'avait pas eu l'habitude de devoir pratiquer sur son propre corps une opération aussi importante, en temps normal une simple incision, une saignée et recoudre le tout était suffisant, mais il avait fait durer son combat et la blessure avait pris de l'ampleur, voilà pourquoi il avait du prendre bien plus de temps que prévue. De plus dans ce genre de situation où il était à la fois médecin et patient, il ne pouvait utiliser d'anesthésie, il était forcé de s'opérer en étant conscient de la douleur qui le rongeait à chaque piqure avec son aiguille où par scalpel ce qui avait fait perdre au jeune homme encore plus de sang et augmenter la durée de l'opération. Maintenant qu'il venait de recoudre la dernière partie de son corps qui avait besoin de soin, Shoma était de nouveau sur pied, il n'avait pas sa pleine capacité, mais il était déjà dans un meilleur état, il allait avoir besoin d'un peu de repos afin que son corps récupère tous ses moyens, mais ce n'était qu'une question de semaine, une, sans doute deux au grand maximum, mais il était tiré d'affaire, sa vie n'était plus en jeu à présent. Jetant le scalpel maculé de son sang sur le sol, Shoma posa son corps en arrière et se mit à respirer avec plus de calme que durant l'opération, il n'avait plus besoin de charcuter son corps tout était maintenant terminé. Se levant avec du mal, le pirate marcha dans le but d'atteindre un robinet qui se trouvait à peine à quelques mètres en dehors du bloc opératoire, il ne lui restait plus qu'à nettoyer tout le sang qu'il avait sur ses mains et son visage et il pourrait se mettre en marche afin de rejoindre la jeune Yasmeen sur la place principale. Trente secondes passèrent et quand le pirate descendit au second étage, un médecin et une infirmière transportaient un homme qui était blessé à la jambe et au bras, l'état de l'homme était proche de la fin, n'ayant plus rien à faire ici, Shoma se dit qu'il pouvait bien aider les médecins de cette clinique avant de partir et décida de suivre la civière qui conduisait l'homme dans sa chambre.

Le médecin et l'infirmière posèrent l'homme sur un lit, l'homme perdait beaucoup de sang, il fallait faire vite s'ils voullaient pouvoir lui sauver la vie, ce n'était qu'une question de minute, plus vite il allait recevoir des soins et plus vite sa vie serait en sécurité. Shoma retira son masque et le posa sur la commode à quelques centimètres seulement du blesser. Le médecin attrapa le bras du pirate et lui demanda ce qu'il comptait faire, Shoma agrippa le bras du médecin et le fit le lâcher avant de lui dire qu'il était également médecin et qu'ils n'avaient pas de temps à perdre, le temps perdu à parler de qui allait faire quoi était du temps perdu pour sauver la victime. L'homme sur le lit avait déjà perdu connaissance, ce qui ne laissait rien présager de bon, il fallait faire vite. Shoma demanda à l'infirmière d'aller chercher pour lui plusieurs produits ainsi que des gants et de quoi brûler la blessure une fois l'opération terminée. Le médecin en chef qui se trouvait près du pirate comprenait pourquoi le jeune homme qui se prétendait médecin demandait une liste détaillée de produit, mais quand il entendit parler de brûler la victime à la fin de l'opération, il était complètement contre, mais dans l'étant de la victime utiliser un défibrillateur était une solution encore moins intelligente et franchement Shoma n'avait pas le temps de débattre sur comment sauver une vie dans ce genre de situation. Se tournant, donnant son dos au médecin ainsi qu'à la victime, Shoma versait sur ses mains un produit afin de ne pas infecter encore plus la victime l'or de l'opération, avec un état aussi avancer que le sien, la moindre infection pouvait avoir raison de lui. Au même moment, l'infirmière se mit à courir à travers la clinique récupérant au plus vite les produits et instrument que le pirate lui avait réclamé, mais alors qu'elle venait d'entrer dans une pièce, la jeune femme manqua un homme qui semblait suivre une piste, un peu comme une carte au trésor. L'homme marchait d'un pas déterminé, perdant du sang à chaque pas, mais la douleur ne semblait pas avoir raison de sa détermination.

L'homme en question semblait avoir fini par trouver le trésor qu'il cherchait avec beaucoup de détermination, il s'agissait d'une chambre où se trouvait trois personnes, deux médecins et un patient, l'un des médecins, le médecin en chef de la clinique qui se mit à demander au soldat ce qu'il allait faire avec une blessure pareille au pied, mais aussi avec une arme, l'autre médecin était Shoma, mais de dos, derrière un fin rideau blanc et avec une blouse de médecin de l'établissement sur lui n'était pas reconnaissable et sur un lit un homme blessé au même point que le pirate, mais dans un état plus grave et avec le masque du pirate près de lui. Il n'en fallu pas plus au soldat pour provoquer une attaque directe sur celui qui se tenait dans le lit. En entendant le médecin parler avec insistance à un homme, Shoma eu un léger doute, sur l'identité de la personne, mais en se rappelant qu'il avait terminé son travail, il se tourna ne se doutant pas un instant que derrière lui se trouvait son adversaire qu'il croyait mort. Retirant le rideau qui les séparaient, Shoma tenait dans sa main une piqure contenant un produit qui avait pour but de stimuler le coeur de la victime et ainsi l'empêcher de se stopper, mais à peine avait-il tourner la tête qu'une puissante masse écrasa le corps de l'homme sur le lit. La victime n'était plus de ce monde et Shoma aurait beau faire tout ce qu'il pouvait, il serait incapable de faire de cette marre de sang et de chair un homme sur pied. Après ce coup, l'homme était maintenant méconnaissable et il était même très difficile de savoir où se trouvait la tête du coup. Shoma n'en revenait pas, son adversaire n'était pas mort, il était bel et bien en vie et pour couronner le tout, s'il ne l'avait pas confondu avec cet autre homme, il n'aurait eu aucune chance de survivre après un coup pareil. S'injectant la seringue en pleine poitrine Shoma allait devoir s'occuper de l'homme une bonne fois pour toute, l'accélérateur cardiaque allait permettre au pirate d'être plus réactif pour quelques temps ce qui allait lui faire retrouver la sensation d'avoir récupéré tous ses moyens sans ressentir la douleur, mais c'était la seule solution devant un homme qui se refusait à mourir.

Attrapant le sabre aiguille près du masque, puis le masque, Shoma regarda l'officier et tout en mettant le masque sur sa tête lui dit.



" Ton véritable adversaire, n'était pas ce civil, mais bien moi, Mantle Shoma, capitaine pirate, mais aussi médecin. "





http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Lun 20 Juin 2011 - 10:46

" Ton véritable adversaire, n'était pas ce civil, mais bien moi, Mantle Shoma, capitaine pirate, mais aussi médecin. "

Ah oui ? Tiens donc, ce civil n'était en rien coupable ? Tss... La bonne blague. Haguro détestait les mensonges lorsqu'ils venaient de personnes plus faibles que lui et son excès d'orgueil avait bien faillit lui prendre la vie plusieurs fois. Ceci n'était pas une raison suffisante pour qu'il change, vous le devinerez assez aisément. Non, en fait l'officier restait exactement le même qu'à son entrée dans la marine, arrogant et sûr de lui. Ça avait au moins eu le mérite de lui faire gravir les échelons...

Selon toi, pourquoi ce type est-il blessé ? Je vais te donner la réponse moi. Il a participé à cette mini-révolution dans le centre ville, ce qui signifie qu'il s'est rebellé...


Tout en disant ces quelques mots, le lieutenant avait fait le tour de la civière. Il y avait maintenant entre lui et son adversaire cet homme qui semblait plus que mal au point. Le tyran leva sa massue et l'abattit sur le brancard, dans une explosion de sang. Du même coup, Haguro renversa une petite fiole ce qui fit pousser un cri d'émoi à l'infirmière qui était déjà aux bords de la crise de nerfs. L'étrange substance commença à se rependre un peu partout, développant un incendie de belle ampleur. L'officier n'avait que faire de tout cela, son adversaire était bel et bien le type aux cheveux blancs répondant au nom de Mantle Shoma... C'était dommage tout de même, ce feu allait provoquer des fumées toxiques et le souffle du marine n'avait jamais été son fort...
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Lun 20 Juin 2011 - 22:25

L'officier venait de faire un massacre dans la clinique et arrivait quand même à justifier son acte, pour lui l'homme était tout aussi coupable que le pirate. En prenant part à la révolte qui avait éclaté en ville, l'homme venait de signer son arrêt de mort. L'officier ne reculait devant rien afin de réussir une mission et même tuer des civils était quelques choses de bien si cela apportait une quelconque solution à ses problèmes. Voyant ce qui venait de se passer avec le civil, le médecin en chef pris ses jambes à son coup, il ne voulait pas être le prochain sur la liste de ce bourreau, réaction normal de la part d'un civil, mais pour le pirate, c'était le moment idéal pour régler ses comptes avec son adversaire. Sans même faire attention à ce qui l'entourait, l'officier renversa une fiole contenant un produit très dangereux, mais encore une fois ce n'était pas son problème, mais le produit en lui-même n'était pas dangereux sans raison valable, il était extrêmement inflammable et pouvait transformer une maison en tour de feu si jamais ce produit était mal utilisé et la première recommandation avec ce produit était bel et bien de ne jamais le faire tomber sur le sol. D'une petite braise, le feu se propagea en quelques secondes en un puissant brasier. L'infirmière de peur de mourir à son tour quitta les lieux sans même prendre la peine d'actionner l'alarme incendie ainsi que le système d'arrosage automatique en cas de problème avec le feu. Vraiment le personnel de cette clinique étaient très mal formés niveau consigne de sécurité. Il ne restait plus que les deux hommes dans l'établissement et à l'extérieur, les médecins, infirmières et autres volontaires qui commençaient à revenir avec des hommes et femmes à soigner ne pouvaient pas prendre le risque de s'introduire dans le bâtiment, alors que d'une fenêtre, un puissant feu prenait de l'ampleur. En quittant l'enceinte de la clinique, l'infirmière paniquée expliqua tant bien que mal aux autres ce qui venait de se passer à l'intérieur. Le feu aurait pu être stoppé, mais avec la révolte qui avait eu lieu dans la ville de nombreux incendies s'étaient déclenchés et les pompiers qui ne combattent pas les soldats de la marine sont trop loin de la clinique pour lutter contre les flammes qui dévorent la clinique.

Shoma n'avait plus le choix que de courir le plus vite possible en dehors de la chambre qui prenait feu, car avec la fenêtre ouverte, le feu n'allait pas tarder à faire de la pièce un immense piège dont il ne pourrait bientôt plus quitter. Quelques secondes après que les deux hommes quittèrent la pièce en activant la seconde vitesse, la pièce explosa propulsant les deux hommes sur le sol. Le feu avait atteint le système électrique de la chambre qui n'avait pas résisté et fit exploser les nombreux appareils respiratoire et autres matériels très fragiles. Shoma ne s'attendait pas à ce que l'explosion ait lieu aussi rapidement, il avait sous-estimé l'ampleur de l'incendie, il n'avait plus beaucoup de temps avant que le brasier ne transforme la totalité de l'établissement en un four qui finirait par avoir raison de lui, mais il lui était impossible maintenant d'utiliser les escaliers qui conduisaient à l'étage inférieur, car en explosant, la chambre avait propulsé une grande partie de ses débris bloquant une grande partie du chemin et seul il n'allait pas pouvoir débloquer le chemin, pour cela il allait avoir besoin de l'aide de son ennemi, mais pour les deux hommes une collaboration était une solution à ne pas envisager, car dans leur yeux, seul la haine et l'envie de l'autre pouvaient se lire. L'officier venait à peine de se relever qu'il entama une action à l'encontre du pirate, enchaînant les coups de massues horizontales et verticales afin d'en finir avec son adversaire le plus vite possible et ainsi tenter de trouver une autre sortie vers l'extérieur. Les coups aussi simplistes et prévisibles du soldat n'avait aucun effet sur le pirate qui avec l'aide de sa piqure avait retrouvé une grande partie de ses réflexes antérieurs et ce même si son étant ne fessait que se dégrader petit à petit. Les coups du marin éclataient de plus en plus la clinique, formant ainsi de nombreux trous et autres fissures dans le bâtiment. Si seulement l'homme ne frappait que les murs et les portes, le pirate n'aurait très bien pu trouver un moyen de lancer une contre-attaque, mais l'homme brisait également les fenêtres ce qui accélérait la vitesse de propagation du feu transformant tout ce qui se trouvait derrière le fou en véritable fournaise qui transformerait tout en poulet rôti.

Dans l'attente d'une ouverture exploitable, Shoma n'avait pas d'autre option que de jouer la défensive et de reculer et esquiver à chaque attaque de son adversaire, ce dernier inconscient ne se rendait pas compte qu'il creusait sa propre tombe en endommageant ainsi le bâtiment où il était lui aussi prisonnier. Alors qu'il continuait de reculer, Shoma arriva à la fin du couloir et il avait raté de peu les marches qui auraient pu le conduire au dernier étage, sans doute y avait-il une sortie plus haut, il allait devoir le vérifier et vite. Maintenant acculer par son ennemi, le pirate allait lancer une contre-attaque dès que celui-ci allait s'élancer sur lui, il allait le terminer avec cette attaque et vite passer à autre chose, mais alors que les deux hommes allaient frapper avec leur arme respective, une seconde explosion eu lieu, celle-ci bien plus puissante que la première qui détruisit la chambre. La seconde explosion propulsa le jeune pirate à l'extérieur du bâtiment, heureusement pour lui son corps s'incrusta dans l'une des deux ailes du moulin. Ce n'est qu'après deux tours complet de manège que Shoma repris conscience, à ce moment il venait de comprendre que sans la piqure qu'il s'était injecté, il n'aurait pas pu rouvrir les yeux si vite, mais il n'était pas le seul à être debout, son adversaire le regardait fuir sur le toit et décida de monter à son tour sur le toit du bâtiment en prenant le chemin principal, c'est-à-dire en montant les marches de l'escalier, puis en créant un trou dans le toit tournant. Le souffle de l'explosion qui expulsa le jeune homme en dehors avait complètement brisé le masque du pirate provoquant ainsi des saignements assez importants au niveau de son visage, dieu merci il n'avait aucune brulure cutané, contrairement à son adversaire qui lui venait de refaire surface avec le visage presque cuit, de nombreuses marques de brulure intense marquaient son corps que ce soit au niveau du visage où de son torse maintenant nu. Le soldat était une vrai force de la nature en ce qui concernait sa volonté, il ne baissait vraiment jamais les bras, c'était une qualité que Shoma devait lui accorder, mais il y avait quand même une limite, comment un homme pouvait-il encore combattre après autant de brûlures, ne ressentait-il pas la douleur.

Tenant entre sa main une massue couleur rouge feu qui dégageait de la fumée signe de sa température ardente, Shoma comprenait que plus fou que cet homme il n'existait pas sur la mer du sud, mais s'il voulait mourir à tout prix, alors il allait le tuer, mais alors que Shoma s'apprêtait à attaquer, il remarqua qu'il n'avait pas en main son sabre. Quand son corps fut rejeté par les flammes, le jeune homme avait lâché son sabre qui était tombé deux étages plus bas planté dans le sol. Sans aucune arme, Shoma allait devoir faire face à son adversaire à l'aide de son fruit du démon comme seul arme, mais il maîtrisait suffisamment son pouvoir pour se débarrasser de l'officier uniquement de son fruit. Les deux hommes se regardaient dans les yeux attendant un moment propice à une attaque final et quand un puissant jet de flamme entoura le dernier niveau du moulin, les deux hommes se lancèrent dans l'ultime combat. D'un côté, l'officier avait fait tourner son arme ardent assez vite afin de créer un puissant coup de vent chaud qui allait brûler son adversaire avant de lui donner le coup de grâce en l'écrasant avec un coup horizontal. La cible de l'officier était l'estomac du pirate, avec son coup il voulait le dépecer sur le coup. De l'autre côté Shom avait abandonné la défense afin de faire de son ombre une puissante phalange qui se plaça au niveau de son bras le plus fort. Avec son attaque, le pirate lui comptait faire de son adversaire une brochette de viande. Quand la vague de vent ardente du soldat arriva au niveau du pirate, celui-ci sauta en l'air, avant d'effectuer une roulade et de plonger directement sur son adversaire qui n'avait sans doute pas prévu une attaque aérienne de la part du pirate. Shoma tomba tel un boulet de canon sur son adversaire, qui afin de parer l'attaque ennemi avait tenté de redresser son arme et tenter de tuer son adversaire pendant qu'il était encore temps, mais il avait manqué de temps et la puissante attaque du pirate lui creusa un trou assez gros pour allonger un pachyderme.

L'attaque du soldat toucha quand même le pirate au niveau du torse, lui écrasant une côte et lui laissant une marque de brûlure sur le torse, mais s'en était fini de ce monstre qui ne voulait pas mourir et par une dernière action désespérer, il attrapa la main de son adversaire essayant de l'entrainer dans sa chute. L'attaque du pirate avait complètement fini de détruire le bâtiment, il tomba en ruine aussitôt que le corps des deux hommes s'enfoncèrent dans la toiture, ne laissant qu'un immense tas de bois, de pierre et de feu, très vite les pompiers se mirent à tenter d'éteindre le feu, les habitants aussi se précipitaient afin de jeter au plus vite de l'eau sur les flammes. Toute l'eau disponible devait être affecté afin d'éteindre le feu, il ne fallait pas que l'incendie se répande dans les autres maisons avoisinante. Alors que le feu diminuait, quelques pierres se mirent à bouger, alors un groupe de pompier se mirent à dégager le chemin afin de voir s'il s'agissait d'un survivant et las tel un zombie, Shoma se tenait debout, le corps de son adversaire sur la tête, puis le jetant sur le sol avec beaucoup de difficultés. Shoma n'était pas mort, il s'était servi du corps de son adversaire afin d'amortir sa chute, puis s'était mis en dessous afin de ne pas recevoir de poutre sur le crâne. Debout, le vaillant pirate avait de nombreuses blessures, une côte cassée, un bras déboîté, son visage perdaient beaucoup de sang et un morceau de métal avait transpercé sa jambe, cette fois il allait vraiment avoir besoin de beaucoup, beaucoup de repos. Un groupe de médecins se chargèrent de lui afin de stabiliser son état et de le remettre sur pied. Cela allait prendre du temps, mais sa vie n'était plus en danger.









FIN DU RP

RP CLOS
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Contenu sponsorisé



Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2