AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Départ vers Grand Line [PV les Nigawarais]

Kaetsuro D. Shinji
Kaetsuro D. Shinji

♦ Localisation : Alabasta
♦ Équipage : Vous le saurez ...

Feuille de personnage
Dorikis: 5637
Popularité: +545
Intégrité: -349

Mar 5 Avr - 1:01

Un long moi s'était écoulé depuis la séparation des Nigawarais. Shinji approchait des côtes de Tequila Wolf du haut de son imposant navire volé 30 jours plus tôt sur Tequila Wolf. Il avait quitté ces côtes vide d'hommes et le voilà qui revenait plein à craquer de pirates prêts à tout pour suivre leur nouveau capitaine jusque dans les derniers dangers que réserve la route de tous les périls. Les aventures du blond l'avaient quelque peu changé depuis sa dernière rencontre avec le restant de l'équipage. Il avait changé de coupe de cheveux, sa pilosité faciale s'était développée au point de laisser régulièrement paraitre une petite barbe naissante sur le visage du pirate alors que Dieu sait combien les barbes sont longues à venir pour les pirates. Peut être est ce le contact avec le vent salé qui ralentit la pilosité, réservant ce prestige aux aventuriers les plus endurcis et les plus expérimentés.

Kaetsuro avait également troqué ses costumes, cravates et chemise centrées contre des vêtements moins sophistiqués. Un bob à rayures blanches et vertes recouvraient ses cheveux éclaircis et devenus plus épais. Un Kimono d'un vert sombre laissait entrevoir sa musculature nettement plus développée qu'autre fois. Il marchait désormais sur des sandales traditionnelles en bois et non plus en chaussures de costumes renforcées en acier. Le bonhomme avait sérieusement murit. Il avait même prit quelques centimètres pour atteindre les 1m89. Il était clairement devenu un homme aguérit en seulement l'espace d'un mois. C'était un Rookie fort mais inexpérimenté qui avait dissout son équipage. Aujourd'hui un homme aboutit dans la fleur de l'âge venait le rassembler d'une main bien plus experte et ferme qu'autrefois. L'humour du personnage n'avait pas disparut. Sa légèreté bien présente était simplement cerclée d'une muraille de maturité très subitement mise en place.

les côtes enneigées de l'île s'agrandissaient à mesure que le navire avançait en fendant la surface des eaux. Nigawarai avait hate de retrouver ses camarades d'autrefois qu'il lui semblait ne pas avoir revue depuis une éternité. Et malgré le contexte et les apparence, cela était bien vrai. Il ne les avaient pas revus depuis des années ! La vie réserve parfois des surprises ... Il espérait seulement que ses compagnons d'hier le reconnaitraient aujourd'hui à l'heure fatidique de prendre en mains leurs destins tous ensemble. Le navire accosta, près de 100 hommes à son bord. Tous prêts pour la grande aventure. Où étaient les autres ?
http://www.onepiece-requiem.net/t439-termine-kaetsuro-shinjihttp://www.onepiece-requiem.net/t442-fiche-de-kaetsuro
Archibalde Abe
Archibalde Abe

♦ Localisation : corse

Feuille de personnage
Dorikis: 440
Popularité: 5
Intégrité: 0

Mar 5 Avr - 12:42

Un long mois s'était écoulé depuis la "dissolution" de l'équipage des Nigawarais. Elie avait passé une petite semaine à l'hopital aprés tous les combats sur Logue Town, l'ile du commencement et de la fin. Non pas qu'il fut beaucoup blessé mais il était complétement épuisé et comme il faisait maintenant partie de l'équipage du grand Shinji, son séjour était gratuit. Mais au bout d'une semaine, il ne supportait plus la nourriture immonde distribuée dans ce lieu. Il en parlerait à son capitaine dés qu'il le verrait. Dés sa sortie, il décida de s'entrainer avec son fruit du démon. Il devait en passer par là s'il voulait protéger ses nakamas dans le futur. Il savait qu'il lui faudrait énormément d'entrainement. Mais l'ile de Tequila Wolf, avec son climat hivernal, était parfaite pour se perfectionner. Il partit donc trouver un endroit tranquille, sans soldats. Il était résolu à tout endurer pour son équipage.

Trois semaines supplémentaires passérent sans qu'on entende parler de ce jeune homme. Aujourd'hui était enfin le grand jour. Il devait retrouver son équipage dans la journée. Avaient-ils changer d'apparence? Le brun était excité car sa grande aventure était sur le point de débuter. Mais revenons-en à l'entrainement pratiqué par le jeune homme. Il avait passé trois semaines sous la neige et était maintenant devenu plus résistant au froid et plus rapide lorsqu'il utilisait son fruit.
Spoiler:
 

Il était maintenant grand temps d'aller au port pour retrouver son équipage. Lorsqu'il arriva, le navire qu'ils avaient volé à Logue Town était en train d'accoster. Il vit son capitaine et beaucoup d'hommes à bord de ce navire. Le blond avait énormément changé en un mois et il l'aurais à peine reconnu sans le bateau. Il avait maintenant une barbe naissante et avait complétement changer de tenue vestimentaire. Il semblait également plus sur de lui et ressemblait maintenant à un grand capitaine. Elie quant à lui, n'avait pas beaucoup changer mis à part son manteau qu'il avait confectionné pour pouvoir tenir dans le froid de cette ile. Il était passé dans une auberge afin de raser sa barbe qui avait poussé durant son entrainement. Il avait décidé de taillé un collier qui le rendait, selon lui, plus viril. Il tourna la téte de gauche à droite pour voir si ses autres nakamas étaient arrivés. Mais il ne vit personne de familier. Où étaient-ils?
Kana Suu
Kana Suu

♦ Localisation : Royaume d'Alabasta - GL ♥
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3755
Popularité: 115
Intégrité: 7

Mer 6 Avr - 16:20

Précédent post : 30 jours à tuer


Hotaru courait. Il était vraiment heureux d'enfin pouvoir revoir ses amis. Bien sûr, le temps était passé vite, très vite même mais tout de même, maintenant en dévalant les rues pleines de monde de Tequila Wolf, l'excitation grandissait en lui. Une impression étrange lui taraudait tout de même les tripes. Et si on l'avait oublié ? Ayami freina, risquant de se prendre un gros chariot qui bloquait la route en pleine face. Mais non, ce n'était pas possible, Shinji se rappellerait de lui. La jeune garçon fit demi tour voyant qu'il ne pourrait pas passer sur les côtés de la grosse benne pleine de fruits et s'engagea dans une ruelle perpendiculaire en trottinant. Et si même Kae l'avait oublié ? Bah, il verrait sur place... Peut être que les Nigawarai n'étaient pas encore arrivés ?

Le gamin entendit un bruit lourd derrière lui et sentit sa poche se vider d'un lourd poids. Son pistolet venait de tomber. Le cuistot fit donc volte face et s'avança pour récupérer son arme. Alors qu'il se penchait, une grosse chaussure écrasa son bien. Hotaru leva la tête pour découvrir un grand type à l'aspect pas très net qui sentait largement l'alcool... c'était de lui que provenait cette désagréable odeur qu'avait perçut le jeune garçon il y avait un petit moment déjà ? Sans doute... Ayami décida tout de même de ramasser son joujou en maugréant quelques excuses. Il avait apprit que la diplomatie primait sur le combat perpétuel. C'était bien plus habile comme manœuvre que de se fâcher directement. Peut être ce gars n'avait-il simplement pas vu le revolver ?

Apparemment, ce n'était pas ça vu ce qu'il s'en suivie. Hotaru reçut un coup de pied en plein ventre qui le projeta quelques mètres en arrière. Après avoir roulé dans la poussière, le p'tit blond se releva, une lueur mauvaise dans l'oeil. Cela ne faisait pourtant pas ciller son adversaire qui s'était courbé pour admirer le calibre de l'arme. Le cuistot fit rouler ses muscles sous sa peau et lança la contre attaque en décochant son poing dans le but d'écraser la mâchoire de son opposant. Ce dernier réagit juste au bon moment et se recula pour éviter l'assaut. Le regard mauvais, il sortit un couteau de sa poche.

Dégage gamin, ce flingue m'appartient maintenant.


C'est hors de question !

Ayami ramassa son arme et ne pu esquiver un coup porté à son épaule. La plaie ouverte arracha une grimace au garçon qui feinta avoir tellement mal qu'il ne pouvait tenir debout. Son adversaire s'approcha de lui un sourire vicieux aux lèvres, sa dague bien positionnée. La mort. C'était ce que voyait Hotaru. Seulement, lui, ce n'était pas la même personne qu'il voyait tomber raide. Le cuistot attendit que l'homme soit trop proche pour pouvoir se détourner puis sortit son pistolet de dessous son bras et tira un simple coup en direction de la poitrine de l'adulte. Un flot de sang surgit pendant qu'il tombait. Le vainqueur se releva. Il avait bien fait de le tuer. Plus jamais il ne se laisserait avoir.

Maintenant assez proche de ce que l'on pouvait appeler un sniper, Ayami se sentait bien mais surtout pirate. Ce qui n'était pas tellement le cas avant. Il repartit en courant, encore plus impatient de revoir Shinji. Enfin la garçon aperçut un navire, énorme, sur le port. Après s'être encore approché de quelques mètres, il fut déçut de reconnaître là le bateau marchand et non pas le joli navire volé par les Nigawarai il y avait de cela un mois. Il regardait un autre bâtiment songeusement puis eut la surprise de reconnaître ses formes, son apparence, ses voiles...

Hotaru bondit en avant, s'égosillant sur quai.

Youhou ! Tu es revenu Kae !


Ne voyant que personne ne semblait ressemblait à l'ancien Capitaine, le cuistot eut peur de s'être trompé. Et où pouvait bien être passé Kana aussi ?
Kaetsuro D. Shinji
Kaetsuro D. Shinji

♦ Localisation : Alabasta
♦ Équipage : Vous le saurez ...

Feuille de personnage
Dorikis: 5637
Popularité: +545
Intégrité: -349

Jeu 7 Avr - 1:45

-Youhou ! Tu es revenu Kae !

Le navire était à quais et Shinji scrutait les quais pour découvrir combien de ses anciens compagnons reviendraient quand il entendit cette phrase réjouissante. Il tourna la tête vers le jeune Hotaru qui était arrivé en trombe sur le bas côté. Le capitaine en le voyant arriver avait sauté du haut de la proue du navire pour arriver avec une délicatesse déconcertante sur les pavés du quai de Tequila Wolf, laissant raisonner ses sandales traditionnelles en bois. Starter avait prit sa place, un pied conquérant sur la proue pour voir ce qui allait se passer par la suite. Yakov s'était envolé et traçait des cercles dans le ciel blanc et froid. Un vent glacial vint souffler aux oreilles des dizaines de pirates agglutinés sur le bord du pont pour contempler leur capitaine.

Kaetsuro regardait maintenant le jeune Hotaru qui avançait avec plus de réserves vers lui. Le regard sombre sous son nouveau chapeau, le pirate avança à son tour vers le sniper inquiet avant de relever sa tête parcourue par un sourire reconnaissable entre 1000. Immédiatement le garçon se réjouit et attrapa Nigawarai au niveau des cotes pour le serrer contre lui avec un rire presque nerveux.

-Alors alors, tu ne m'as pas reconnu ? J'ai changé tant que ça ?
-Et pas qu'un peu ! Tu n'as plus rien à voir avec la tronche d'ahuris que tu avais avant ! Ta métamorphose est surprenante !
-Rahlala, j'ai un paquet de choses à te raconter. Tu ne croiras pas tout, mais je me lancerais quand même. Nous en discuterons à table, tu as manqué lors de notre traversé pour revenir sur East Blue tu sais ? Personne n'était capable de cuisiner quoi que ce soit, alors nous avons croqué des fruits ... Un bon repas nous fera à tous le plus grand bien.
-Et j'ai mis au point une recette intéressante tu me diras ce que tu en penses.
-C'est parfait mais tu as trouvé le temps de t'améliorer au tir ? Nous partons pour Grand Line, ta gâchette doit devenir sans faille si tu veux devenir un sniper sur cette mer. Et au faites, où es Kana ?
-Ah ... Elle ne devrait plus tarder.
-Je vois, laissons là arriver tranquillement, elle fait ses adieux à son île natale, elle doit être consciente qu'elle ne reviendra pas ici de si tôt. Mais quand même, elle devrait être pressée de me revoir non ?
-Oui, elle l'est surement. Répondit le blondinet visiblement gêné.

Pendant leur discussion, des hommes étaient arrivés sur le quais, d'abord 5, puis 10 et ils étaient déjà plus d'une vingtaine.

-Nous sommes tous là Capitaine, fidèles au poste ! Il n'en manque pas un. Nous en avons profité pour nous endurcir un peu nous aussi, comme vous venez de le dire, nous ne faisons désormais plus partie des Blues, nous sommes déjà des Pirates de Grand Line maintenant, pas vrai les gars !

Un Oui généralisé s'éleva, déchirant le silence.

-Et bien , c'est plus qu'inespéré, 0% d'absentéisme ? Moi qui vous prenait pour des lopettes, je ne pensais pas tous vous revoir ici sur le pied de guerre !

Les pirates ne rirent pas ce qui installa une gêne entre le groupe et le farceur décalé.

-Quoi qu'il en soit je suis heureux de vous savoir en forme et prêt à partir. Nous n'allons pas trainés, à moins que Suu ne se décide à nous rejoindre.

En disant cela, le blond chercha des yeux la jeune femme qui ne venait pas. Il guettait aussi la venue de ce brun qui était sortit du lot pendant la bataille de Logue Town, et d'autres visages manquaient à l'appel ...

-Montons tous à bord il fait froid ! Nous les attendrons au chaud. Je suis certain que tout le monde viendra.

La troupe grimpa à bord, découvrant le navire dans sa nouvelle version et faisant connaissance avec les nouvelles recrues. Il y avait là un paquet de monde. C'était réellement impressionnant. Il fallait que tous ces hommes apprennent à se connaitre ce qui prendrait du temps mais cela après tout, ils en avaient. Le temps passa sans que les personnes attendues ne montre signes de vie ce qui finit par inquiéter le capitaine qui resta joyeux en apparence mais qui intérieurement rongeait du noir ce qui était rarissime.
http://www.onepiece-requiem.net/t439-termine-kaetsuro-shinjihttp://www.onepiece-requiem.net/t442-fiche-de-kaetsuro
[disparu] Ryo Sadomaru
[disparu] Ryo Sadomaru

♦ Équipage : Nigarawai

Feuille de personnage
Dorikis: 882
Popularité: 19
Intégrité: -20

Sam 9 Avr - 17:40

Shinji, Minos et moi avions causés un tas de problèmes chez les artisans de la marine, plusieurs cuirassés
détruits et des tas de soldats KO, bref comme si un raz-de-marée avait tout dévasté mais c'était quand même un peu le cas. Il était pour moi le temps de quitter Bliss, mais je songeai aux problèmes qui surviendrai partout où j'irais. J'y avais pensé et finalement je préférai rester vivre chez la famille de Paulo où j'avais pu lui apprendre le necessaire afin de le forger en un pêcheur digne de ce nom et pas la chochote ayant flippé au premier regard sur Minos. Et c'était moi qui disait ces paroles, Minos m'avait filé les chocotes et avait failli paralyser mon corps de peur. Mais passons cette partie, il y'a quelques jours j'avait reçu son important message ayant pour but le rassemblement de tout l'équipage à Tequila Wolf pour s'apprêter à entrer sur Grand Line. Personnellement, je n'étais pas chaud pour cette aventure dans laquelle le combat m'attendrait automatiquement, et puis il ne m'avait pas précisé que j'étais un membre de son équipage lors de notre toute première rencontre. D'un autre côté, c'était certain le seul moyen de retrouver ShiKaiin et ça je le savais pertinemment, si je revenais sur mon île natale sans elle, le "chef" allait me fusiller de part en part.

Je n'eus pas trop le choix, il fallait que j'y ailles mais comment ? Il me prenait pour un abruti, j'étais peu être navigateur mais s'aventurer sur un Calm Belt, c'était la mort assurée. Le seul moyen, monter dans un cuirassé de la marine et justement il y'en avait un qui avait accosté sur l'île depuis un bon moment et qui comptait partir pour East Blue. Je pris mon matériel de pêche et de navigation fit un adieu à la famille
de Paulo qui avait mûri durant ces mois.

-Attends je vais venir avec toi, il est pas question que tu y'ailles seul, et tu es interdit de refuser.

Ouais, ses yeux le prouvaient, ils dégageaient une intense flamboyance capable de brûler n'importe quoi et comment refuser à quelqu'un possédant cette incroyable détermination ? Mais passons, nous embarquions dans la soute à nourritures à l'abri des regards du colonel du cuirassé ainsi que ses soldats. Le voyage était un enfer, poiroter autant de temps dans un compartiment qui empestait le fromage me donnait la nausée alors que je suis un pêcheur depuis l'enfance. J'observai les impressions de Paulo qui semblait beaucoup moins agacer de ces odeurs. Un hublot se dressait devant nous, sa taille pemettait à nous deux de filer en douce en cas de danger. Nous pêchions notre succulent poisson par cette vitre pour déjeuner. Je respirai les arômes de la mer et comprit immédiatement que nous étions arrivé à East Blue. J'aurais apprécié faire du tourisme mais j'étais ici pour découvrir ce fameux équipage qui avait rassemblé par le blondinet. Il ne restait plus qu'au navire à se diriger vers Tequila Wolf notre prochaine escale, mais un imprévu pertuba notre avancé, des marines discutèrent sur l'arrivée qui pour eux étaient prévu à Logue Town dans deux heures. Mon caractère décontracté me fit pousser un cri et bien sur remarquer par les marines qui nous poursuivirent armés de leurs sabres dans la soute. Une seule sortie possible, le hublot! Nous plongèrent dans l'eau à la température plutôt ambiante et nous nagions vers notre destination finale.

Evidemment, à la nage, ça a prit quatre heures pour atteindre les côtes et de reposer nos muscles. Je ne voyais pas le bateau qui serait ma nouvelle demeure mais Paulo l'aperçut au loin, un bateau au voiles noires avec un symbole de tête de mort et un long pont dans lequel travaille les membres de l'équipage . Nous nagions vers le bateau et grimpions par l'ancre, ce qui n'était une manière poli de se présenter à son futur capitaine accompagné de tous ses hommes. Ca se confirma, puisque notre entrée fut fracassante, nous avions levé la tête de la rambarde et nous vînmes tous les pirates, leurs yeux rivés sur nous comme si nous étions des bêtes de foire. Ce qui ressemblait au capitaine était habillé avec un ridicule chapeau au rayures vertes et blanches, des cheveux un peu frisés et un long kimono vert. Tout ce vert me donnait envie de gerber je ne savais où. L'un des pirates m'attrapa ainsi que Paulo par le col et nous jetèrent devant "Monsieur Vert", certainement pour décider de notre futur sort. Je m'attendais des corvées de leur pont ou d'une alléchance totale mais les présentations furent bien différentes que mes pensées.

-Sa...salut ex..excu...sez nous pour...l'en..trée
Minos
Minos

°• Roi Démon •°

♦ Équipage : La Légion

Feuille de personnage
Dorikis: 4970
Popularité: +355
Intégrité: -114

Mer 13 Avr - 3:55

Cher journal,

Cela fait aujourd'hui quatre jours que je suis libre. Je me suis réveillé avant les autres, alors je suis parti chercher de la neige que j'ai fait fondre dans la marmite que notre Roi a oubliée sur le feu. Il y avait un reste de soupe aux champignons, alors je l'ai bue. Ce breuvage n'est pas le meilleur qu'il m'ait été donné, mais il a cette saveur réconfortante de l'amour d'un géant et elle goûte bien plus que les plus rares épices. Du reste, l'amour est une épice si rare à trouver qu'on peut faire le tour du monde sans en découvrir la moindre pincée. L'amour ne pousse pas à Tequila Wolf et nos plats n'avaient aucun goût. Quand on a été dépouillé de tout, y compris de son amour propre, on se met à espérer que le prochain bon moment ne sera pas celui de l'ultime délivrance. Mais si il y a une chose que nous redoutions bien plus que la mort, c'était la folie, parce qu'elle maintient l'âme enfermée dans un corps qui n'a plus rien d'humain.

Notre faucheuse à nous n'était pas comme nous l'imaginions. Elle n'avait pas d'osseuses épaules blotties sous un long manteau noir sur lequel aucun flocon ne se déposerait. Elle n'avait ni orbites à la place des yeux, ni faux pour couper nos les chaînes qui nous liaient au monde des vivants. C'était une bien piètre faucheuse, parce qu'elle ne nous a même pas apporté la mort. Je plaisante, bien sûr.

J'ai accueilli chaque réveil des miens avec un bon verre d'eau chaude. Il était amusant d'entendre cette question que nous n'aurions jamais osé poser à nos geôliers: Puis-je me resservir ? Cette eau qui brûlait la langue et chauffait jusqu'au bas de l'oesophage était simple, mais délicieuse. Plusieurs d'entre nous, hommes comme femmes, ont pleuré de joie lors de la première tasse du premier jour. La viande grasse et grillée qu'a ajouté notre Roi avait un goût d'ambroisie et en une bouchée, nous étions redevenus des êtres humains. Fierté, honneur, volonté, courage, telles sont les qualités que Minos arrose chaque jour sur la terre asséchée de notre esprit où plus rien ne poussait. Sa bonne humeur a fait à nouveau couler notre sang et son épaisse silhouette nous a servi de phare. Je n'ai jamais aimé les soldats d'aucune sorte, mais sous cette armure et ce physique atypique habite un homme bon qui ne se bat que pour la dignité des plus faibles. D'ailleurs, comme il le dit toujours...

...Fait froid à pisser des stalactites. Ah, t'es là. Non je disais juste qu'il faisait froid mais comme dans l'entrecuisse d'une none, et une qui ne dominique pas. Tu faisais quoi là, tu lisais ton journal ? Tu devrais arrêter d'écrire, ça détonifie les muscles. Ya qu'à regarder le corps de grenouille que se tapent les écrivains. C'est marrant de les regarder mais pense bien que si tu fais comme eux t'auras bientôt plus besoin de lever le nez pour te foutre des physiques ingrats.

Tu penses à quoi quand je te dis Tequila ? La chanson, la pierre rouge, le verre d'alcool avec la chenille qui te sert de glaçon et les trois sombreros à moustaches et peau grasse qui te mirent depuis que t'es entré dans leur rad avec des coups de soleil et deux mois de leur salaire dans les poches. Ben ici tu vois, le mec quand on lui dit Tequila, il pense à une grosse étendue de sapins enneigés et à de la pierre bleue qui supporte des mecs biens blancs qui sirotent du vin chaud en faisant gaffe de ne pas improviser un grand écart sur les dalles gelées. Et des wolfs, t'en vois qu'en ornements muraux dans les maisons des carabiniers. Je sais pas à quoi il a pensé le petit futé qui a baptisé l'île, mais le Duc avait du russe blanc dans le biberon pour torcher un tel sens de l'observation dans la force de l'âge.

Voilà des heures qu'on aplatissait la neige. Quand je dis on, je parle pas de Nobunaga et moi. On a des petits nouveaux, des gens sympas comme tout que j'ai libéré des esclavagistes. Ca fait quelques nuits qu'on a filé vers la forêt pour éviter les balles perdues. J'ai perdu du monde en route, Nobunaga et moi on a veillé à amener ce qu'il fallait de bouffe pour nourrir tout le monde, mais la maladie et le climat en ont emporté quelques uns quand même. La petite équipe est malingre, suis sûr que même s'ils y avait des loups ils s'useraient pas les dents sur leurs os, mais au moins ils sont en vie et il y a encore la volonté de s'en sortir en eux. Comme je les ai cueilli en plein boulot, ils sont chaudement habillés. Et j'ai assez de bouffe pour tout le trajet, le mien compris. Enfin si on tombe sur un mammouth j'aurais rien contre lui tirer un peu de barbaque et sa fourrure.

On a quitté la forêt. Au matin en abaissant un arbre qui était pas si souple que ça j'ai vu un navire qui approchait. On a rassembler tout ce petit monde et on a marché vers les mâts. Je dis marcher, mais moi je fais du moonwalk au ralenti. Sont résistants mais pas bien vifs les mecs, ça fait un bail que j'ai abandonné la cadence de la légion pour adopter leur rythme. C'est d'ailleurs ce rythme gelé qui me donne si froid, rien de tel que le sport pour se maintenir au chaud.

Je reconnais le bâtiment, c'est bien celui de euh...c'est un truc qui ressemblait à Champi alors je l'ai toujours appelé comme ça. Je l'ai décrit en long en presque large et en travers le bonhomme, ils s'attendent tous à voir débouler un "playmobil de moins de deux mètres qui a du sang sur les pompes". Je leur ai dit que c'était un pirate, mais pas celui avec le bandeau et l'haleine de girafe. L'était plus genre serviette de plage et j'bois pas mon cocktail si on n'y met pas d'ombrelle. Le mec pas méchant quoi. La passerelle est baissée mais le monde est sur le pont. Y a la vigie qui m'annonce au reste de l'équipage. J'ai déjà vu le navire de Kaetsuro, mais jamais ce qu'il y avait dedans. Là je vois une belle brochette de gueules cassées et de jeunots qui ont trop bavé devant les aventures de Jack Sparrow pour ne pas essayer eux aussi de se tailler une légende. Z'ont l'air bien braves, mais à part quelques uns qui ressortent du lot, ça pue la chaire à canon. Faudra que je demande au Capitaine s'il veut que je fasse de ces types de vrais hommes sans passer par la case Lulu la trayeuse de minets. bon ok, les miens aussi sont pas bien brillants, mais pour leur défenses z'ont eu une sale semaine.

CHAMPI !!!

Plus de tronches au-dessus de la rambarde, y a de la méfiance dans l'air et je les comprends. Pour une fois ils n'ont pas à beaucoup se pencher pour regarder dans les yeux ce qui reste à quai. Je mire bien les tronches et je m'arrête en face d'un blondinet qui ressemble bien au mec de mes souvenirs. Ouais, pour mettre des sandalettes comme ça et un gros peignoir il n'y a que lui.

Hey, Champi, j'ai amené du monde et y a de la femelle, mais c'est pas pour se faire appeler maman par tous les queutards de ton équipage. On peut les faire monter sans qu'aucun de tes gars ne se comporte mal ? Je sais que ça porte malheur les gonzesses à bord, mais si le malheur se pointe, on verra combien de temps il s'agite quand on lui maintient la tronche sous l'eau. Alors, t'en dis quoi ?


Dernière édition par Minos le Mer 13 Avr - 23:24, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t956-minos-kahezaro-en-courshttp://www.onepiece-requiem.net/t985-techniques-de-minos
Kana Suu
Kana Suu

♦ Localisation : Royaume d'Alabasta - GL ♥
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3755
Popularité: 115
Intégrité: 7

Mer 13 Avr - 20:56

Sa y était, Kana avait finit de faire le tour des chambres de l'hôpital. Bizarrement, elle ressentait le besoin de retourner à Porto Dell. Immédiatement. Il n'y avait pas vraiment de concessions possibles à ce sujet car même si Suu détestait cordialement Tequila Wolf, cela représentait tout de même une grande part de son histoire. Toute sa jeunesse, bien qu'elle ne soit pas réellement vieille. Du haut de ses vingts et un ans, bientôt vingt deux, l'albinos se sentait forte, beaucoup plus qu'auparavant. Son sentiment d'infériorité l'avait quitté. Vaguement, la pirate se demandait si c'était grâce à son armure, achetée à Logue Town. Elle chassa rapidement l'idée d'un revers de la main. Non, c'était simplement apparut naturellement, sans qu'elle eut besoin de le contrôler. La botaniste n'était plus la même, voilà tout.

Un souvenir remonta, doucement. Celui d'une ville ressemblant étrangement au mode de fonctionnement de Tequila... Las Camp. C'était à ce moment là que sa rage, sa soif de combat avait été menée à son paroxysme. Bien sûr, auparavant, Kana ne pouvait pas l'étouffer. C'était peut être ça aussi finalement grandir. Murir, pouvoir s'auto-dompter. Était-ce possible que cette sensation de paix vienne de là ? Après tout, pourquoi pas. Enfin, le travail de la médecin était encore loin d'être terminé. Il lui arrivait fréquemment de péter des plombs, bien que ce ne soit pas aussi violent qu'avant.

Hotaru était en sécurité avec Shinji. Suu allait-elle les rejoindre ? Elle n'en savait rien pour le moment. D'un côté, elle avait envie de poursuivre sa route seule, sans contraintes. C'était quelque chose qu'elle n'avait encore jamais expérimenté. Non pas que s'occuper d'Ayami la dérangeait réellement, la pirate aimait son frère plus que toute autre personne au monde mais elle aurait voulut revoir sa sœur... Savoir si elle allait bien, si sa vie lui convenait. L'albinos était allée sur l'île où Talie s'était mariée, sans succès. Elle ne l'avait pas retrouvé. C'était une des choses qu'elle voulait faire pourtant. Mais de l'autre côté... Kana savait que si elle suivait Kae, elle ne s'ennuierait jamais, même si ce type lui sortait particulièrement par les trous de nez !

Notre pirate était à mi-chemin de Porto Dell. Cela devait faire une demi heure qu'elle marchait. Les Nigawarai étaient-ils déjà partis ? Combien de gens manquaient à l'appel ? Shinji s'était-il rendu compte qu'elle n'était pas là ? Suu sourit en pensant aux événements de Logue Town. Vraiment, ce gars avait l'art de l'énerver. Elle se contrôlait encore moi face à lui comparé à un combat contre un marine. Mais comment pouvait-il bien faire ? En même temps, malgré cela, la jeune femme savait bien qu'il était devenu son ami. Un ami lourd et chiant au possible mais quand même.

La médecin repensa au chemin qu'elle avait parcourut depuis qu'elle avait quitté Tequila. Le moins qu'on pouvait dire, c'était qu'elle avait vu du pays mais son changement au niveau mental n'avait pas été accompagné par un changement physique. Ses cheveux avaient juste poussé, encore et encore, pour finir en cascade argentée. Jamais encore Kana n'avait fait attention à son apparence, ce n'était pas ce qui lui importait réellement. De toute façon, elle était une albinos. Point final. Rageusement, la jeune femme prit une poignée de sa tignasse et le coupa. Niveau contrôle de soi, c'était pas encore ça visiblement... Et puis maintenant c'était encore plus moche qu'avant. Suu libéra sa crinière de l'élastique rouge qui l'emprisonnait. C'était déjà mieux. Si on comptait pas cette grosse mèche toute courte placée juste sur un épi que l'apprentie coiffeuse avait coupé. Que ce que cela donnerait si elle l'attachait avec l'élastique, façon palmier ? Ah bah en fait, c'était pas si mal.

Colérique ? Jamais ! Toujours était-il que Kana ne s'expliquait toujours pas pourquoi elle avait eu cette pulsion de couper quelques unes de ses mèches d'argent, surtout sur le dessus. Heureusement qu'elle avait arrangé le coup, ça donnait même un p'tit style, genre fille mignonne mais qui ne se laisse pas faire non plus -merci l'armure !-.

Bon, il fallait se décider. L'albinos avait deux choix possibles. Elle rejeta l'un d'entre eux d'un revers de la main et se mit à courir. Oui, c'était toujours ce qu'elle avait voulut. Son rêve était là et sa fierté c'était la seconde option. Mais pourquoi donc la choisir si c'était pour être seule ?

Une fois arrivée sur le port, la pirate sentit son cœur faire un bond. Où était le bateau ? Elle ne le reconnaissait pas. La jeune femme découvrit ensuite l'énorme navire, un peu plus loin. Vraiment, elle avait l'art de se faire peur toute seule. Suu commença à monter sur la passerelle qui avait été placée là puis prit son élan et sauta directement sur la barrière du pont, arrivant en position accroupie. La classe hein ? Oui, je trouve aussi, heureusement que j'ai pas dis qu'elle avait faillit déraper.

Kaaaaaaaae ! T'es où saleté ?

Quelle entrée en matière ! En même temps, il fallait dire que Kana n'avait toujours pas digéré le fait qu'il ait lâché tout le monde sur Tequila. Il aurait pu choisir une autre île connaissant les antécédents de la colérique. Mais non. Et puis, il y avait encore cet égo surdimensionné à soigner...

Prochain post : Dernier obstacle avant G.L


Dernière édition par Kana Suu le Mar 19 Avr - 20:21, édité 1 fois
Kaetsuro D. Shinji
Kaetsuro D. Shinji

♦ Localisation : Alabasta
♦ Équipage : Vous le saurez ...

Feuille de personnage
Dorikis: 5637
Popularité: +545
Intégrité: -349

Jeu 14 Avr - 11:35

Shinji resta pensif en regardant Hotaru, puis en direction de l'île. Kana ne viendrait peut être pas. Il avait choisit cette île exprès pour elle, afin qu'elle puisse faire ses adieux à sa terre natale. L'idée qu'elle décide d'y restée lui avait déjà traversé l'esprit mais il n'avait jamais songé à ce sentiment de déception qu'il ressentirait si elle déclinait son invitation pour faire sa vie ici. De plus, il manquait du monde à l'appel. Beaucoup de monde. Il y avait déjà certes plus de cent individus sur ce navire mais aucuns de ceux qui avaient retenus son attention ne l'avaient rejoint excepté ce fidèle et imprévisible Hotaru. Il devait avoir bien murit pour prendre le risque de se détacher de sa grande soeur.

Les pensées de Kaetsuro furent arrêtées par des cris :
-Deux hommes essaient de s'infiltrer par le bastingage du navire capitaine !

Plusieurs Pirates se ruèrent sur un même point et interceptèrent deux types qui semblaient avoir entrepris de grimper du mauvais côté. Ils furent saisis avec fermeté et jetés aux pieds du blond dont le regard s'était soudainement assombris, déployant tout autour de lui un sentiment lourd et d'angoisse. Les invités surprises le ressentirent puisque le plus jeune tremblait si fort qu'on l'entendrait à l'autre bout de l'île. L'autre plus mure trouva la volonté de lever son visage vers le Capitaine.

-Sa...salut ex..excu...sez nous pour...l'en..trée

A peine eut il vue son visage que Nigawarai le saisit par les épaules et le releva.

-Ryo ! Haha je suis content de te revoir ici ! Et ... Tu as ramené ce petit pêcheur comment s'appel t'il déjà euh ... Paulie non ? Enfin bref, comment ça se fait que t'es passé par là hein ? Tu m'as l'air bien fatigué. Allez préparer 2 hamacs qu'ils aillent se reposer et séchez leurs vêtements les gars !

-CHAMPI !!!

Ce crie figea tout le monde sur place. Un voie caverneuse et roque avait hurlé ce nom mignon, le contraste était surprenant. Bob man se retourna avec peu d'assurance. Il marcha vers l'avant du navire et vit une tête dépasser. Une tête qu'il n'avait pas oublié malgré le temps. Minos arrivait. Le pirate avait choisit de voler un navire aux proportions déconcertantes en prévision de ce passager effroyablement massif à qui il avait proposé de venir.

-Hey, Champi, j'ai amené du monde et y a de la femelle, mais c'est pas pour se faire appeler maman par tous les queutards de ton équipage. On peut les faire monter sans qu'aucun de tes gars ne se comporte mal ? Je sais que ça porte malheur les gonzesses à bord, mais si le malheur se pointe, on verra combien de temps il s'agite quand on lui maintient la tronche sous l'eau. Alors, t'en dis quoi ?

-Minos, où tu as vue écrit Aide sans frontière ? Je ne vais pas les laisser dans la neige mais ... On ne va pas les emmener sur l'île au trésor de South Blue, c'est Grand Line notre objectif, tu leur a demandé s'ils préféraient survivre ici dans le froid plus tôt que Grand Line ?


Une femme saisit la manche de Shinji :

-Monsieur s'il vous plait, nous étions condamnés à mener une existence dénuée de sens sur ces rivages froids et hostiles. Nous étions comme morts quand le géant nous a libéré, Donner un sens à nos vies nous le ferons tous au péril de nos existences. Nous voulons bien perdre la vie tant que nous vivons.

-Il y a une école de Sophisme chez les travailleurs de Tequila Wolf ? Il faudra en informer l'une de mes amies ça lui fera le plus grand bien tiens. C'est d'accord montez, allez dans le réfectoire, il y a un feu et ... Tiens qui vas nous faire à manger ?

-Moi Cap'tain ! Répondit immédiatement Hotaru.
-Nous aiderons, nous n'avons pas vue autre chose que du pain et de l'eau depuis des années. Laissez nous gérer les cuisines mon bon monsieur.
-C'est décidé, l'équipe cuisinière est formée. Minos monte, mon équipage est bien élevé, ils ont tous une femme qui les attend et une vie honorable. Regarde certains ont des gueules d'anges et viennent de bonnes familles. Faudra que tu leur casse une ou deux fois la mâchoire pour qu'ils aient l'air crédibles sur Grand Line, par contre fais attention à la passerelle, je ne sais pas si elle va tenir ...

-Kaaaaaaaae ! T'es où saleté ?

Hotaru s'était précipité à l'arrière du navire.
-C'est Kana ! Il est là ! Il est ...
-Ca va Hotaru, laisses moi au moins me ... Avait commencé Shinji en écartant le jeune blond sur le côté avant de recevoir une chaussure en pleine figure.
-A cause de toi ... et ... non mais tu te rends compte ? ... Regardes un peu .... Surtout que ... Et puis franchement ... Y'en a marre à la fin ... Tu me gonfles avec tes ... Rahhhh !

Les remontrances avaient durées le temps que Suu monte sur le pont. La présence de dizaines d'individus qu'elle ne connaissait pas et même ce géant, ne la calmèrent pas dans ses innombrables reproches. Kaetsuro allait s'excuser puis il se dit que le simple mot Gomen après tant de représailles allait l'énerver. Il prit donc le partit de l'ignorer. Stratégique hein. C'est ainsi qu'il posa un pied sur le bastingage, leva le bras droit et hurla :

-Okay les Nigawarais ! On est partit ! Et toi là sur le quai, tu montes ou tu regardes le large ? Dit il en se penchant vers le brun qui l'avait aidé à Logue Town qui était arrivé en premier mais n'avait pas bougé depuis le début.
http://www.onepiece-requiem.net/t439-termine-kaetsuro-shinjihttp://www.onepiece-requiem.net/t442-fiche-de-kaetsuro
Yukiji Alucard
Yukiji Alucard
PNJ
Pride
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Inconnue
♦ Équipage : Solo

Feuille de personnage
Dorikis: XxX
Popularité: -550
Intégrité: 150

Sam 16 Avr - 1:53

Al' avait rendez vous avec son nouveau équipage, les Nigawaraïs. Shinji avait réussi à le persuader de le suivre et de débuter son chemin sur la raison. La route de sa rédemption serait longue, mais lui permettrai d'acquérir une grande expérience et surtout de devenir un nouvel être. De plus, cela lui permettra de devenir également plus puissant en parcourant les flots de Grande Line. Il était impatient de débuter se nouveau voyage, cette nouvelle aventure. Il était aussi impatient de faire connaisse avec ses nouveaux compagnons. Hélas ses actes risqueraient de le mettre à l'écart. Il serait surement détesté de ses nouveaux collègues. Mais s'était le prix à payer pour avoir commit tant d'atrocité. Ses mains étaient souillées de sang, il ne serait pas aisé de racheter ses tords. Le monde lui avait tourné le dos, il était l'ennemi publique numéro un. Sa prime reflétait tous ses actes atroces et barbares. Il avait massacré de nombreux innocents et c'est pour ces faits qu'il était actuellement rongé par les remords. Le sommeil l'avait quitté et l'insomnie était devenue son amie du soir. Un très peu recommandable compagnie lorsque le soleil ce couche. Par chance, cela semblait s'estomper avec le temps et surtout avec ses bonnes actions. Sa plus ressente était le sauvetage d'une jeune demoiselle et surtout une bataille pour préserver son village. Heureusement lors de cette prouesse, il fut soutenus par un dénommer Damien Reyes. C'est grâce à leurs efforts combinés qu'ils réussirent à tenir tête à un équipage entier de pirates.

Actuellement Alucard sur l'île de Tequila Wolf. Une citée hivernale où la neige parsemait le sol. Une contrée très froide et retirer de tout. AL' n'aimait pas trop les climats frais, mais sur ce coup il n'avait pas le choix vu que s'était le point de rendez-vous avec l'équipage. Al' devait rejoindre une embarcation au port de l'île, pas simple pour notre jeune héros lui qui ne connaissait pas les environs de ce domaine. Il n'avait pas le choix, il devrait se débrouiller seul et surtout il ne devait pas trop trainer au risque de louper le départ du navire. Se serait vraiment bête de louper une telle occasion pour un simple retard. Le temps était contre lui et les minutes lui étaient très précieuses. A son arrivée, il partit donc directement vers le centre de la citée. Il n'avait pas le choix, il devait trouver une source d'information. Il n'avait donc rien de mieux qu'un restaurant ou une auberge positionnée non loin de sa position. Hélas il n'avait rien dans les parages et le froid commençait à attaquer sa peau. Le froid rongeait doucement ses os et il ne sentait plus l'extrémité de certains de ses membres. Il ne parlait pas que de ses doigts !

Il tourna alors durant de longues minutes, afin de trouver une manière de rejoindre le port grâce aux dires d'un bon citoyen. Il marcha durant de longues heures, jusqu'à que la douleur du froid ne lui soit plus supportable. A cet instant notre jeune pirate perdit connaissance, la mort viendrait donc le prendre à son si jeune âge. Ses paupières étaient lourdes et ses muscles raides. Il ferma les yeux et ne se réveilla pas avant de longues minutes. A son réveil, il se trouvait dans une chambre. Il était couché dans un lit, couette sur son corps encore froid, positionné à proximité du feu. Il était nue dans la couchette soudainement il fut trainé hors du lit et directement plongé dans un bain chaud. Au moment du contacte de sa peau avec la chaleur de l'eau, il dut serrer les dents car la douleur était pas des moindres. Son sang regagnait ses organes à moitié congelé, par chance il ne souffrait pas de gelure. Al' avait les yeux à mi-clos, il ne pouvait donc que vaguement distinguer une silhouette qui s'occupait de lui. Il s'endormit à nouveau et sur ce coup, il dormit durant plusieurs heures. A son réveil, une chaleur humaine était couchée à ses côtés. Il ouvrit doucement les yeux, la pièce était éclairée par une légère flammèche d'une bougie. Après quelques secondes d'absence, Al' reprit tout doucement ses esprits. Le corps chaud endormit à ses côtés était celui-ci d'une charmante jeune femme. Que faisait une pareille beauté à ses côtés ? Il posa sa main sur son épaule à la secoua tranquillement. La femme gémit et ouvrit les yeux. Elle prit rapidement des couleurs voyant le jeune Al' hors de sa couchette. Il avait oublié qu'il avait pour l'instant les fesses à l'air. A cet instant Al' cacha rapidement ses parties et retourna sous le duvet. La jeune demoiselle se rapprocha de lui et lui murmura quelques mots à l'oreille. La suite vous la connaissez tous, ils eurent quelques ébats sexuels puis Al' prit congé de la jeune demoiselle. Il l'avait remercié à sa façon pour lui avoir sauvé la vie. Il eut la vie sauve, des informations et surtout le septième ciel grâce à cette femme. Et la seule chose qui lui passait par la tête était le fait qu'il ne connaissait même pas son nom.

Al' partit donc en direction du port de l'île. Il y avait beaucoup de monde sur le pont. S'était une vraie fourmilière en action, Al' était perdu dans toute cette pagaille. Pourtant un bateau semblait se démarquer du lot. Alucard prit alors la décision de s'y rendre. Il eut bien raison, car à cet instant il put apercevoir la silhouette du Blond, le capitaine qui l'avait recruter dans son équipage. L'homme était déjà entouré de plusieurs convives, pourtant Al' ne semblait pas être gêné par leurs présences ni par leur aura. Il semblerait que notre jeune pirate était plus puissant que ces individus. Certes le Blond ainsi que sa seconde étaient haut dessus de notre jeune pirate, mais il comptait bien leurs prouver sa valeur et surtout progresser pour les rejoindre. Al' se rapprocha de l'embarcation, puis soudainement il l'a vit bouger. Il regarda vers un cadrant et remarqua qu'il était gravement en retard. Il lui faudrait prendre ses jambes à son cou afin de rattraper le bateau. A cet instant Al' se mit à courir. Il poussait sur ses jambes afin de prendre rapidement de la vitesse. Hélas sa dernière aventure dans les profondeurs de son esprit, lui pesait encore sur son organisme. Le froid était encore présent dans ses veines et l'air glacial n'était pas facile à inspirer. Il vit alors un point en hauteur, il lui fallait rapidement réfléchir. Il prit la décision de se rendre vers se point. Arrivé à son sommet, il prit une grande impulsion qui le propulsa dans les airs. Lors du choc sur le pont du bateau, une légère onde de force plia le bois. Cela eut pour effet d'avertir tout l'équipage de l'arrivée de notre jeune pirate. Heureusement pour le bois ne craqua pas sous cette pression, sinon il aurait du directement rendre des comptes à son capitaine avant même d'avoir put débuter son aventure. Les gens aux alentours l'observaient d'un regard noir. Al' positionna sa main droit sur son fourreau, il était prêt à dégainer si un danger se présentait à son encontre.
http://www.onepiece-requiem.net/t118-yukiji-alucard-une-vie-un-but-un-hommeterminehttp://oprannexe.onepiece-forum.com/t773-yukiji-alucard-pride
Kaetsuro D. Shinji
Kaetsuro D. Shinji

♦ Localisation : Alabasta
♦ Équipage : Vous le saurez ...

Feuille de personnage
Dorikis: 5637
Popularité: +545
Intégrité: -349

Sam 16 Avr - 12:45

Alors que le Mujinzoo se détachait du quai auquel il était amarré, une infime secousse attira l'attention de Shinji. Alucard venait de bondir sur le pont dans une position défensive. Il entendit des chuchotements de toutes parts venant des pirates. "C'est ce Yukiji avec la prime la plus élevée des Océans Blues !", "Bordel mais qu'est ce qu'il fou là ?", puis de plus en plus fort : "Il se prend pour qui de nous attaquer de front, il ne sait pas qui nous sommes ?", encore plus fort : "Les gars ne vous laissez pas impressionner par sa prime c'est juste un barge de pirate sanguinaire attrapez le !".

Kaetsuro disparut pour réapparaitre devant le nouveau venu en lui tournant le dos pour faire face aux Nigawarais. Son regard était sombre et un aura glaciale émanait de lui. Son visage se releva sous son chapeau et il prit enfin la parole :
-Qui se permet de donner les ordres à ma place ici ? Qui est le chef de ce navire ... Voici Yukiji Alucard, une recrue au même titre que chacun d'entre vous de l'équipage des Nigawarai.
-Quoi mais ce malade mérite de crever la gueule ouverte pour ce qu'il a fait ! hurla l'un des matelots en brandissant son sabre.
-C'est vrai ce type est dangereux comment pouvez vous lui faire confiance ?
-Ne me prenez pas à la légère, je ne l'ai pas recruté sur un coup de tête. Il est des notres car j'en ai décidé ainsi. C'est de mon ressort de décider qui voyage sous notre drapeau. Depuis quand ne me faites vous plus confiance ?
-Mais enfin capitaine comment un sanguinaire comme lui peut porter nos couleurs ?
-Non je ne l'accepterais jamais !
-J'ai perdu un cousin sur Baterilla ! C'est un monstre ! Je le tuerais s'il reste ici une minute de plus !
-Et moi j'ai ...

Kaetsuro répandit son aura dans l'air. Sa volonté de faire taire tout le monde et de leur imposer sa confiance en ce nouveau venu se matérialisa tout autour de lui et son esprit se répandit sur chacun de ceux qui étaient présents. Tout le monde fut cloué sur place. Le silence gagna le pont du bateau et des gouttes de sueur se mirent à perler sur tous les fronts.

-Je vous demande de l'indulgence face à cet homme qui a toute ma confiance. Le pardon est la plus haute qualité de l'âme. Il vous apportera une sagesse insoupçonnée si vous parvenez à lui pardonner ses égarements passés. Il a le courage de changer de vie et de faire face à celui qu'il était. Ne l'écrasez pas maintenant alors qu'il a besoin d'aide. Nous sommes ici tous des Nakamas et je ne permettrait pas à la haine d'investir nos rangs. Personne ne sera jamais laissé à l'écart dans mon équipage. Aucun d'entre vous, pas même lui est ce clair ?

Quelques gloussements et des têtes baissés furent la seule réponse qu'obtint le blond à son discours.

-Vous êtes tous égaux en tant que nouvelles recrues. Quand nous aurons mis les voiles ensemble vous deviendrez mes compagnons d'arme en vivant vos aventures à mes côtés. Jamais plus je ne déciderais d'embarquer un homme sans votre approbation. L'équipage est constitué, vous êtes tous des Nigawarais désormais. Changez d'allure ! Plein Sud nous allons au près serré ! Voyons ce que le Mujinzoo a dans le ventre les gars ! Direction Grand Line !!

Un "Ouaiiiiiii" général enterra l'affaire au moins le temps de lancer le navire au large. il semblait évident que Yukiiji aurait besoin de temps pour prouver sa bonne volonté à l'équipage et que ce dernier ne l'accepterait pas immédiatement. Il était après tout normal qu'il paie d'une manière ou d'une autre pour ses crimes bien que son être ait changé.

Hotaru fonça découvrir les cuisines avec les recrues de Minos, les matelots connaissant le navire commencèrent les manoeuvres pendant que les nouveaux venus descendaient leurs affaires dans leurs quartiers et dortoirs. Starter fit visiter le navire pendant que certains jouaient avec l'étonnant oiseau qui dormait jusqu'à présent à l'avant du vaste pont. Le jeune garçon aux cheveux bruns qui attendait et regardait l'équipage depuis son arrivée sur le quai s'était décidé à monter au dernier au moment, il restait très discret. Pendant ce temps :

-On ne va pas assez vite ! Shinji alla à l'avant du navire et reprit : Tu ne fous rien là Bardak ! Allé du nerf mon vieux !!

Sur ces mots un immense monstre marin sortit sa tête de l'eau en faisant comme une espèce de sourire gêné au capitaine avant de plonger en avant ce qui tira subitement le navire à une autre allure.

-Une équipe peut me pêcher du poisson pour ce soir ? N'y allez pas de main morte, Bardak a un bon appétit ... Quand il se retourna, il fut surprit de voir tous les yeux sortis de leurs orbites et une "Heinnnnnnnnnnn ?!!" Généralisé à la vue de son compagnon des mers.

-Taicho vous avez vraiment de drôles de critères de recrutement ...
http://www.onepiece-requiem.net/t439-termine-kaetsuro-shinjihttp://www.onepiece-requiem.net/t442-fiche-de-kaetsuro
Kaetsuro D. Shinji
Kaetsuro D. Shinji

♦ Localisation : Alabasta
♦ Équipage : Vous le saurez ...

Feuille de personnage
Dorikis: 5637
Popularité: +545
Intégrité: -349

Dim 17 Avr - 20:42

RP Terminé, il faudrait le déplacer à Tequila Wolf, la suite sera ouverte ici sur Reverse Mountain.
http://www.onepiece-requiem.net/t439-termine-kaetsuro-shinjihttp://www.onepiece-requiem.net/t442-fiche-de-kaetsuro
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1