AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Le Trio de choc.

Invité
Invité


Mar 6 Jan 2015 - 22:07


La vente aux enchères:
 

Le Trio de choc. 8075df09-6ff1-4ad1-a123-5df2ad264df7

Des portiers, des hôtesses d'accueil, plutôt sexy d'ailleurs, et des verres à volonté... C’ÉTAIT LE PARADIS ! Surtout pour un pervers comme Mephisto', on avait failli le faire sortir, il était un peu trop "collant" avec les hôtesses... Même son singe avait tenté des attouchements ! Mais bon, il n'avait pas oublié pourquoi il était là. Il fallait se frayer un chemin jusqu'à la salle de vente. Seule une dizaine de personne était installée. Les autres continuaient de boire et de papoter en attendant le début des enchères. Mephisto lui, n'allait pas acheter, il allait rester dans les balcons à observer, à attendre. Il était venu pour deux objets en particuliers, ils avaient appartenu au légendaire Rafaelo Auditore. Le révolutionnaire qui avait fait basculé Goa ! C'était incroyable, on avait retrouvé deux de ses armes à Goa, ça n'avait pas de prix aux yeux de Mephisto', mais un des riches collectionneurs présents dans la salle allait sûrement l'acheter. Il n'y avait pas que ces deux lames qui intéressaient le public, sur le catalogue, on trouvait de tout : des statues de Jaya, des Den Den Mushi caméléons, des guidons pour poissons volants, des objets provenant d'Ohara ! On pouvait y trouver tout et n'importe quoi, et avec tout ce monde, les prix allaient s'envoler.
Notre jeune ingénieur et son singe étaient installés dans le balcon central, sûrement la meilleure place, pour ceux qui n'achetaient pas... Parce que Meph' n'avait pas toujours pas réfléchi à un moyen d'obtenir les armes de l'assassin. Vraiment pas doué celui là. C'était pas pressé, les lames étaient dernières sur la liste de vente, il avait le temps de réfléchir à un plan, mais bon, ça s'annonçait mal avec tous ces marines, et ces vigiles baraqués !

" Oh j'espère que cette fille obtiendra ce que je lui ai demandé, vous savez les gens de nos jours, ils ne sont plus doués pour rien ! Oh oh oh oh ! "

Nan mais elle se prenait pour qui celle la ? En fait, la soirée s'annonçait encore pire que prévue, Mephisto allait partager son balcon avec une grosses dame tartinée de maquillage. Sa voix aïgue et ses manières... Il n'allait pas les supporter toute la nuit ! Elle le regardait d'un air hautain, accompagnée de ses majordomes, eux aussi ils se prenaient pas pour de la merde. Le petit Jack leva le poing en leur direction, et ils allèrent tous s'asseoir.

" Oh mon dieu quelle vulgarité ! Aucune éducation, mon petit caniche Kiki c'est un amour, heureusement que je ne l'ai pas emmené, avec ce sale singe dans les parages !... "

Bon ça allait définitivement être la pire soirée de sa vie ! S'il n'obtenait pas les lames, il pourrait se réconforter en balançant cette grosse bourgeoise sur la foule en dessous ! Pendant qu'il imaginait ce qu'il pourrait lui faire, Jack lui était déjà passé à l'action, il s'était faufilé jusqu'à la dame et avait arraché sa perruque ! Quel génie ce singe !

" Bien joué, je suis sur que je peux lui revendre, elle y verra que du feu ! " murmura Mephisto.

GLING GLING GLING " Mesdames messieurs, merci de nous avoir rejoint pour cette soirée exceptionnelle au Ruelov Palace ! Cette vente aux enchères va permettre à certains chanceux d'acquérir des pièces rares venues du monde entière ! les Îles Célestes, le Nouveau Monde, Ohara, Alabasta et j'en passe ! Vous allez être stupéfaits devant toutes ces merveilles ! Sans plus attendre, commençons avec ces pantoufles d'une valeur inestimmable ! Elles ont appartenu au Dragon Céleste Saint Julio ! Elles sont authentiques, certificat à l'appui ! Nous commençons l'enchère à trois millions cinq cents mille berrys ! "

Sengoku Yoru
Sengoku Yoru
• Sergent d'élite •
PNJ-R en Or


Feuille de personnage
Dorikis: 3543
Popularité: +244
Intégrité: 239

Sam 17 Jan 2015 - 19:55

" Tout le monde est en place, monsieur, murmura le serveur en tendant son plateau vers le samouraï. "

Celui-ci fit un léger signe de tête pour montrer qu'il avait entendu, se saisit de l'une des coupes et commença à la siroter tranquillement pendant que le soldat de l'élite déguisé s'éloignait servir d'autres invités comme si de rien n'était.

Yoru ne comprenait toujours pas vraiment pourquoi on avait ordonné, à lui et à ses hommes, de surveiller cette vente aux enchères civile. D'autant que, comme en témoignait la présence de vigiles postés à intervalles réguliers le long des murs du grand hall, l'hôtel avait déjà mobilisé une petite armée pour assurer la protection de l'événement. Surement, songeait le jeune homme, que l'un des riches convives avait des relations au sein de la Marine et s'était arrangé pour que des troupes soient en plus mobilisées.

Autour du samouraï qui avait délaissé ses sabres et passé un joli costume pour ne pas dépareiller au milieu des riches invités, les convives papotaient tranquillement, ventant la qualité de l'accueil et la richesse des pièces proposées à la vente. Des serveurs et hôtesses passaient entre eux en offrant nourriture, boissons et prospectus détaillant les merveilles mises aux enchères. Postés près de l'entrée, cinq soldats en uniforme de l'élite détaillaient avec sévérité chaque nouvel arrivant.

Uniquement cinq soldats, voilà le compromis que la Marine avait trouvé avec les organisateurs de la vente pas franchement contents de voir des membres du gouvernement s'immiscer dans leur travail.

" Nous sommes ravi de l'aide fournie par la Marine, avait expliqué le chef de la sécurité de l'hôtel avec un sourire froid démentant ses paroles au caporal qui secondait Yoru, mais pour des problèmes d'organisation nous vous demanderons de ne pas vous occuper de la salle des enchères. Nos hommes s'en chargeront sans soucis. Nous apprécierons néanmoins votre participation pour le reste de l'établissement. "

Le samouraï comprenait parfaitement leur réaction. Contrairement à ses hommes, les vigiles devaient connaître le bâtiment comme leur poche et avoir l'habitude de gérer ce genre de réception. Néanmoins, sa troupe avait reçu des ordres et était bien décidée à les exécuter. Aussi l'élite s'était-elle arrangée pour rajouter cinq soldats déguisés en plus des cinq officiels, tous sous les ordres de Yoru lui-même en tenue civile.

Après un dernier coup d’œil sur ses hommes, le samouraï suivit le mouvement de foule et entra dans la salle ou se dérouleraient les enchères. Prenant place dans le balcon central pour pouvoir englober du regard tout l’événement, il entreprit de surveiller l'air de rien les gens et le... singe... qui s'installaient.
http://www.onepiece-requiem.net/t6300-sengoku-yoruhttp://www.onepiece-requiem.net/t6471-fiche-de-yoru-sengoku
Page 1 sur 1