AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Lorsque le disciple rencontra le maître.

Invité
Invité


Mar 5 Avr 2011 - 9:05

Jour 1...

Enfin arrivé à destination et la première chose qu'aperçut le jeune pirate, c'était les étranges cactus qui pointait le ciel. Ils étaient verts et entourés de piquants déposé sur un sol sec. Il pouvait apercevoir de son bateau les quelques maisons qui constituait un petit village...La lumière du soleil l'empêchait de voir plus clairement. Il décida donc de lever l'encre et prendre la mer à bord d'une barque pour enfin posé le pied sur cette mystérieuse île. Il ne prit aucune arme visible avec lui, juste sa corde à piano au cas où et son log pose bien entendu. Ah j'oubliais, il prit aussi ses lunettes, ça fait classe et on peut facilement se fondre dans le décor et passé inaperçu.

Mizukawa portait un costume-cravate de couleur noire. Nul ne douterait qu'un homme seul serait un pirate et pourtant ! A peine qu'il ai pu faire quelques pas qu'un comité d'accueil l'interpela.

Oh toi là bas ! T'es nouveau sur l'île ? Es tu un pirate ? "Dit un homme de deux mètres en haussant le ton''

*Hein ? Pourquoi voulait il savoir si j'étais pirate ou non. Nouveau ? Mm ils sont cinq et j'ai pas envie de m'attirer d'ennuis pour le moment. Réfléchissons...C'est quoi l'une des meilleures couvertures pour qu'un groupe peut vous foutre la paix...*

Veuillez baissez d'un ton s'il vous plait. Je suis un agent du gouvernement et je suis à la recherche d'un pirate très dangereux.

''Rire !'' Toutes mes excuses, mais nous sommes des chasseurs de primes et on le saurait s'il y avait un pirate hyper dangereux.

*Intéressant, je l'ai échappé belle.*

Voyez vous messieurs, il se cache sur cette île avec un faux nom et malheureusement il n'a pas encore de prime. Sinon, pourriez vous m'indiquez une auberge, je suis ici incognito, donc si vous voulez bien ne pas divulguez ces informations. Même que si vous aidez le gouvernement à trouver ce criminel. Vous serez récompensez avec une coquette somme.

Sa crinière blonde qui cachait ses yeux lors de ses premiers pas sur l'île s'était mise en arrière à cause d'un léger vent. Son regard se portait sur les cinq chasseurs de primes, leur naïveté était aussi grande que leur soif d'argents. D'ailleurs, ils avaient l'air de gros gaillard assez baraqué, le genre d'hommes a qui ont dira que le monde est plat comme une pizza...Il y croiront immédiatement et ne penseront qu'à manger.

C'est ainsi que débuta sa première journée sur cette île, en compagnie d'une escorte de chasseurs le guidant vers un motel en pleine journée ! Mizu était peu à peu gêner par une odeur que dégageait le groupe...De la sueur ! Arf. Essayant tant bien que mal de supporter la mauvaise odeur, il craqua et ouvrit la bouche et essaya de ne pas respirer avec le nez. Essayant de passer cela par un manque d'hydratation...Car il faisait un peu chaud quand même.

Voilà un bon moment qu'ils marchent et Sutero en a plus que marre, qui plus est, il ne pouvait pas bien parlé étant donné la situation. Dommage il aurait pu récolté de sacrés informations.

*Pt'in qu'est ce qu'ils chlinguent ! Et qui en plus je commence a avoir la dalle ! Qui aurait cru que ma première journée sur Grand Line serait ainsi et en plus je ne sais pas où je suis et si je demande, ma couverture tombera à l'eau. Ouais faut pas que je les sous estime.*

Enfin ils arrivèrent à l'auberge, n'en pouvant plus Mizukawa remercia ses nouveaux camarades et partit prendre le déjeuner dans cette auberge là où il rencontra une somptueuse femme...Mystère Mystère.


Dernière édition par Mizukawa Sutero le Mar 12 Avr 2011 - 3:33, édité 1 fois
Invité
Invité


Dim 10 Avr 2011 - 19:02

Un corps aux formes délicieuses, svelte avec de longs cheveux. Elle portait une robe traditionnelle, le mot magnifique lui allait à merveille. Ne résistant pas à son charme, le regard du jeune pirate se posa sur le décolleté plongeant de la jeune femme. L'observant de haut en bas, elle le saisit par sa cravate et lui glissa quelques mots au creux de l'oreille. Et si on allait dans une chambre loin de tous ses autres hommes... Mizukawa se trouvait dans un Motel de riches, décoré avec des lustres en or et des tableaux d'une rare beauté. Le sol était recouvert d'excellent tapis brodé à la main. Un endroit magique comme on en voit rarement, ce qui est vraiment étrange de trouver ce genre de bâtisse dans un lieu pareille. Où les cactus font la loi. Et derrière chaque plante de pique, n'oublions pas qu'ils se cache de redoutables chasseurs de primes.

Sutero recula et refusa ses avances avec classe, il prit ses deux mains, ferma les poings et laissa apparaître que ses deux pouces. Il les plaça au niveau de ses épaules puis avant de les pointer vers, il lui dit...

Qui a deux pouces et qui s'en fout ? Mizukawa Sutero ! Il l'a laissa avec un sourire derrière lui puis s'adressa à la réception et prit une chambre. Là où il se reposa toute la nuit, avec un œil ouvert bien entendu....

Pendant ce temps...

La jeune femme qui a été humilié en public par le savant se retira vers une salle privé et prit un escargophone qui était posé sur une table, à coté d'une jolie tasse de thé.

Pelup Pelup...Mushi Mushi...Qui y a t-il Miss 9 ? Pour que vous m'appelez à une heure aussi tardive ?

Il y a qu'un agent du gouvernement à refusé mes avances. Comme nous avons pour accord que je leur offre mes services de danseuses pour qu'ils nous lâchent la grappe, je sens que cet homme qui s'est présenté en tant que Mizukawa Sutero ne soit qu'un imposteur.

J'espère pour vous que vos doutes seront concluant, car sinon vous savez ce qui vous attend !

Quelques minutes plus tard, après que le mystérieux interlocuteur et fait ses recherches, il recontacta Miss 9, Chasseur de primes et agent du Barok Work. Et la voix lui dit de capturer immédiatement l'homme. Elle exécuta les dires et ramassa son fouet posé à coté de l'escargophone. Elle fît des signes de la main et rassemblait à elle seul, une vingtaine de chasseurs qui était à l'hotel. Ils montèrent tous ensemble à l'étage suivant se dirigeant vers la chambre du jeune homme sans bruit, sur la pointe des pieds...

Toc Toc...Room Service !

L'inventeur se réveilla brusquement et cru que c'était déjà l'heure du matin...Paumé comme jamais lors de ses réveils comme à son habitude. Il retira le drap et alla en direction de la porte quand soudain !

Wzzzzshwwwwwviiiou!

Un homme mystérieux fît son apparition, il débarqua de nulle part ! Il était fringué d'une manière assez pauvre, ses habits vert-gris étaient complètement déchirés. Il avait au visage du sang séché et des cicatrices...C'est alors qu'il leva son index et regarda le jeune Mizu. Ce dernier observa attentivement son demi gant et une étrange chose sur son bras, puis il écouta sans attention particulière ce que l'homme brayait. Faut dire ce qu'il l'intéressait c'était de manger et sortir prendre l'air...

N'ouvre surtout pas cette porte ! Sinon...Voilà ce qui va se passer !

Mais que pourrait il bien se passé ? Est ce que cet homme venant de nulle part savait pour le commando regroupé derrière la porte ? Est ce que c'était un allié ou un ennemi ? Fallait il l'écouter ou non ? A quoi bon se poser ces questions, la curiosité nous guidera ! C'est alors que Sutero ignora l'homme et alla quand même en direction de la porte. Derrière cette dernière, Miss 9 qui avait entendu la voix de l'étrange homme. D'un geste sans stupeur, elle défonça la porte et cria aux arrêts !

Oh oH ! Dit l'homme qui disparu instantanément dans le néant...

Pris de panique, notre protagoniste suivit son instinct et se retourna pour courir vers la fenêtre et sauter par dessus ! Il réussit à l'atteindre avant que les coups de fusils ne le percutent ! Il atterrit par terre et courra au loin vers le cactus le plus proche pour se cacher...Mais !....Quoi ? Qu'est ce qu'il y a après ? La pub !


Dernière édition par Mizukawa Sutero le Mar 12 Avr 2011 - 6:55, édité 1 fois
Invité
Invité


Lun 11 Avr 2011 - 4:08

Réfléchis Mizu, réfléchis...Oui, faut que je retourne au bateau, même si le log pose n'est pas encore chargé, je retourne sur les blues ! C'est trop dangereux ici ! Y a même une personne qui a débarqué de nulle part ! Je retourne au bateau.

Le pirate était inquiet et ça pouvait se comprendre, il avait perdu sa couverture et un groupe mené par une femme à fouet le poursuivait. Il prit l'option la plus simple...LA fuite ! Il courût d'un bon à l'autre entendant les tirs de fusils, regardant au loin et apercevant son bateau, enfin il y était presque. Plus que quelque mètres et il pouvait quitté cette île !

Hein mais attendez une minute...Ce n'est pas une silhouette là bas qu'on pouvait apercevoir sur le catamaran ? Une personne de petite taille ? Il ne rêvait pas, Mizu voyait bien une personne étrangère sur son bateau, mais qui était elle ? Rapprochons nous un peu plus près...

Spoiler:
 

Si ça, c'est pas une surprise ! C'était son maître Ando Nagasaki, celui qui lui avait tout enseigné ! Mais que faisait il sur son bateau ? Sachez qu'Ando est lié à un contrat avec quelques chasseurs de primes, il s'assure qu'aucun bateau ne puisse naviguer. Comme à son habitude, il inspecta et trouva à bord quelques armes et parmi elles, un sabre avec un suya reconnaissable d'entre mille. C'était le sien, celui qu'il avait donné à son élève. Il prit le katana et sourit, puis il se posa au centre du navire et se concentra...Appelant sa volonté à se rassembler dans son corps, il écouta le champs des oiseaux au loin et le moment venu, il s'apprêta à sauter et lancer ses techniques ultimes sur le catamaran qui aura pour unique issu, les profondeurs.

Death Kick ! Tel un dragon impérial, son pied brula d'une flamme bleu et il fendît l'air. Une onde de choc suivit et transperça le plancher et éclata la coque ! Il permit à l'eau de rentrer, tel est le but du dragon des océans. Puis il enchaîna rapidement dans les airs avec un Gigant Punch du dragon de la terre en visant les deux mats, c'était comme si un éclair s'abattait sur ces pièces du bateau. Ils tombèrent tous deux. Ensuite, il s'écrasa sur le pont tel un astéroïde sur la terre en utilisant Mienai du Dragon du vent. Le sol du bateau avait complètement été détruit, ce magnifique catamaran qu'étais autrefois n'est devenu qu'une épave qui coulait sur Grand Line. Finalement le vieil homme utilisa sa dernière technique, Breath Of Fire Dragon, consistant à canaliser toute son énergie pour effectuer des taches qui paraissent humainement impossible, tel qu'éviter une balle. Il s'appuya sur le rebord du bateau qui s'affaissa puis sauta dans l'eau pour nager jusqu'à la rive...

Lorsque le jeune pirate vit le maître, il fût surpris et croyait à une mauvaise blague, à un poisson d'avril. Comprenez, il était effondré en voyant son beau bateau qu'il avait acquis récemment être détruit en quatre coups, des techniques qu'il connaît bien. Imaginez la douleur qu'il a pu endurer en étant le simple spectateur de la fermeture de la seule issue possible pour lui de s'échapper de cette île. Aucun autre bateau à l'horizon ! Rien ! Il salua quand même son maître et lui demanda bien sûr des explications, ce dernier rétorqua tranquillement...

Tu en es arriver à haïr la cause de ton malheur lorsque tu n'était qu'un faible enfant, sache que tu l'es encore !

Arrêtez de sortir de pareilles âneries, je suis devenu bien plus fort !

Alors comme ça tu as appris l'existence de ton pouvoir ?

Quel pouvoir ?

Je vois...Prouve moi donc si tu es plus fort. Tu devrais t'en sortir vivant de cette île infesté de chasseurs de primes.

C'est une blague !

Considère ceci comme le début d'un entraînement nouveau qui te guidera vers la paix intérieur. Vers le chemin de la rédemption ! Je te laisse Hattori Hanzo [Son sabre], utilise la à bon escient ! Souviens toi de qui est le meilleur au maniement de l'épée. Sayonara...

Ainsi fût les retrouvailles entre un chasseur de prime et un pirate, entre un maître et un élève. Le maître repartit coupant plus tard le traité qu'il avait avec les autres chasseurs. Il laissa Mizu seul face à une vingtaine d'autres chasseurs et Miss Nine. Le groupe était derrière notre protagoniste, ils avaient lâché leur pistolets pour des sabres.

Sur cette île de cactus, il se rappela des paroles de son maître et se prépara pour un combat sans merci seul contre tous ! Marchant avec grâce et sans peur

*Mon maître m'avait demandé d'insulter un rocher, a quoi bon, car celui ci ne me répondra point. Puis il me demanda de l'attaquer avec le katana. Je n'allais pas faire cela, mon sabre se briserait et puis si je l'attaquais à main nue, je me blesserais les doigts...Le meilleur au maniement de l'épée est celui semblable au rocher. Sans même dégainer sa lame, il montre que nul ne parviendra à le vaincre.*
Invité
Invité


Lun 11 Avr 2011 - 17:37