AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Le rouquin au bercail

Dragger Jack
Dragger Jack

♦ Localisation : South Blues - Royaume de Bliss

Feuille de personnage
Dorikis: 2501
Popularité: -132
Intégrité: -117

Mar 27 Jan 2015 - 0:05



    «  Qui a l’habitude de voyager sait qu’il arrive toujours un moment où il faut rentrer à la maison »


    FLASHBACK - Mi 1625 - East Blue : Près des côtes de Logue Town



    Le vent s’était apaisé. Enfin. Il avait en plus dégagé le ciel faisant fuir les nuages et laissant ainsi apparaitre un ciel bleu et un soleil tapant. Il était temps, cela aurait bientôt fait vingt-quatre heures que la météo n’offrait que tempêtes et vagues. Pour les personnes à l’estomac fragile ou celles qui n’avaient pas le pied marin, ils finissaient souvent à quatre pattes la tête dans un sceau ou par-dessus le bateau ..  Et c’était le cas de pas mal de personnes. Le ‘ Radeau’do’ était un petit bateau de transport privé géré par un vieux loup des mers. Enfin le mot bateau c’était un peu sur-qualifié la vraie nature de ce transport en commun qui, comme son nom l’explique, était plus un radeau remasterisé. Plusieurs couches de planches de bois bien distinctes qui ne rassuraient pas des masses, une voile qui avait l’air tout aussi fragile que l’estomac de la plupart des voyageurs. Beaucoup devaient se demander comme ils avaient réussis à survivre à cette nuit de voyage là-dessus surtout avec la tempête qui fît rage. Mais bon cette dernière était passée et maintenant le calme était au rendez-vous. Les personnes avaient meilleures mines, on pouvait maintenant lire le soulagement. Seul le visage crispé et dur du capitaine n’avait pas changé, à comprendre que pour lui c’était la routine.

    Après une dizaine de minutes on pouvait enfin apercevoir les premières ombres de l'île de Logue Town. La dernière fois que Jack eut un regard posé sur cette terre  remonte à cinq piges. Cinq longues années durant lesquelles le rouquin vécu diverses aventures et il retournait maintenant chez lui plus mature, plus grand et avec une certaine expérience des Blues qu'il n'avait pas à son départ. Mais aussi avec une certaine peur au fond de lui. Ainsi qu'une déception. En effet, en partant il ya cinq ans, jeune et remplis d'ambition il ne pensait pas rentrer aussi tôt chez lui. Mais il savait que c'était aussi un passage momentané car il n'en avait pas fini avec ses aventures lui qui n'avait même pas encore posé un pied sur Grand Line. Mais bon, c'était quand même pour lui une sorte de pas en arrière. Une peur aussi car il n'avait plus eu de nouvelles. Que ce soit de sa famille ou de Darp. Surtout de ce dernier que Jack savait menacé par l'équipage pirate avec lequel il avait croisé le fer plus d'une fois par le passé. Avaient-ils réussis à rejoindre Logue Town et accomplir leur vengeance en s'occupant du vieux Darp ? Peut-être qu'ils ne s'étaient pas encore rendu sur place et Jack arriverai avant eux .. Tellement de scénarios, le rouquin s'en était fait tellement qu'il avait retourné la question dans tous les sens et il s'était préparé à tout les dénouements possibles. Enfin, c'est ce qu'il espérait du moins. Il n'allait toute façon pas tarder à le découvrir puisque le 'Radeau'do' approchait le port de la ville de Logue Town. La ville qui était le symbole de la piraterie. Il avait entendu des histoires dernièrement d'une exécution qui n'avait finalement pas eu lieu, une histoire de révolutionnaires .. Comme quoi même avec le temps, la ville marquait toujours l'histoire.


    «  Aaaah vieux phoque, t’as co’ réussi à transporter des gens sur cette branche de bois ?! » Le marin qui s’occupa à aider l’amarrage du ‘bateau’ semblait tout aussi étonné que la plupart des passagers de la réussite du voyage.

    « Errrrrr’ ferme la un peu c’est l’plus bo dé bato dans c’te miséraple eau de l’est ! » Le capitaine semblait avoir un accent d’une île du fin fond du Blue le plus bizarre.

    Un pied sur terre et la vie semblait être plus belle. Même s'il adorait la mer, la piraterie, la vie qui allait avec tout ça tout ça, Jack n'en restait pas moins ravi de pouvoir marcher et avoir la tête stable sur ses épaules sans basculer de droite à gauche toutes les secondes. Il prit un instant pour respirer et admirer le port et l'entrée à la ville qui n'avait pas vraiment changée. Enfin peut-être qu'il y avait quelque chose de nouveau. La présence déjà de la Marine. Ils étaient par groupe de trois ou quatre, mais yen avait quand même déjà pas mal. Peut-être la sécurité avait-elle été augmentée dût aux récents évènements.. Cela devait être ça. Jack chercha quand même à faire un signe de remerciements au capitaine pour le trajet ( et la vie .. ) mais ce dernier semblait trop occuper à injurier son jeune semblable. Ainsi le rouquin commença à marcher vers son chez lui..

    Après quelques rues il remarqua que la vie était toujours aussi présente. Quoi qu'il arrive ici, les commerçants et particuliers seraient toujours présents le lendemain pour tenir leur place et vendre leurs produits. Ce n'était peut-être pas la population la plus gentille et généreuse, mais celle-ci était tenace et déterminée. Ainsi il vagabondait dans les allées où les cris entre les commerçants et les civils faisaient rage comme d'habitude. Avec tout ce qui traversait son esprit il n'avait pas pris le temps de se demander si sa famille serait toujours là.. Là pour lui du moins. Enfin son père et sa mère surtout puisque son frère, marin, ne devrait même pas être là. Il n'avait plus revu ses parents depuis la veille de son départ. Il n'avait pas encore affronté leur colère de son départ pour la piraterie puisque ce dernier leur avait annoncé via une simple lettre. * Oh putain, j'avais oublié ça. Je vais me faire déchirer .. Ou peut-être pas. Ca se trouve papa- ... Ouais non, il va m'éclater *

    Il allait avoir sa réponse plus vite qui l'eut cru ,car perdu dans ses pensées, il se trouvait maintenant à quelques mètres seulement de la forge familiale..
Dragger Jack
Dragger Jack

♦ Localisation : South Blues - Royaume de Bliss

Feuille de personnage
Dorikis: 2501
Popularité: -132
Intégrité: -117

Jeu 29 Jan 2015 - 12:52

    Pas grand-chose n’avait changé. Elle était peut-être un petit peu plus grande, mais rien de très flagrant. C’était bien le style de son père.. Old school. Il n’avait jamais été franc partisan de l’évolution et des avancées technologiques. Il ne lui fallait que son marteau, une enclume et une bonne source de chaleur, c’est ce qu’il répétait toujours. Il maudissait les machines électriques et quand il apprit que des robots commençaient à prendre de l’ampleur et remplaçaient même des humains que ce soit sur le champ de bataille ou à l’atelier il péta complètement une durite. ‘ Qu’allons-nous faire ?! C’est dégeulasse, on aura plus de travail !’ Il redoutait que cela arrive et que l’homme se fasse oublier, remplacer par des prototypes plus complet et obéissant. Mais bon, il avait toujours la fâcheuse tendance à exagérer, on n’en était pas encore à ce stade-là.
    Jack était content de voir que ça n’avait pas changé et surtout de voir que c’était toujours en activité, c’était bon signe.


    Il avança donc vers l’entrée. Il était habillé de son kimono noir avec son sabre au dos, mais il avait revêtit une cape avec capuche par-dessus pour éviter quand même de provoquer inutilement les autorités par sa simple présence. Car depuis maintenant deux ans, Jack avait déjà croisé plus d’une fois sur une île une affiche où sa tête était mise à prix. Certes le montant était des plus dérisoires, mais cela n’empêcherait pas quelques fauchés venir chercher ces millions.
    Il poussa la porte d’entrée et senti tout de suite l’odeur du feu et de l’acier chaud et la lourdeur de l’air. Il n’y avait personne à l’avant du magasin, aucun client, mais il entendait les bruits d’un marteau imposant qui frappait sur du métal au fond de la forge. Il se rappelait que son père se servait aussi de son métier pour se défouler et passer sa rage à travers le marteau. Et là, cela avait l’air d’être le cas vu à quelle vitesse les coups retentissaient et à quel point cela semblait fort. * Merde, fallait que je tombe à un moment délicat.. *
    Il marcha quelques secondes avant de se retrouver à l’entrée de la forge derrière le magasin. Son père était là, debout en train de tremper le métal chaud. Jack laissa tomber à terre son petit baluchon. Il n’avait pas trouvé de meilleures solutions pour monter qu’il était là .. Son père s’arrêta net. Posa son marteau et se retourna doucement. En même temps Jack laissa tomber la capuche et le temps qu’elle tombe le poing de son père le frappa en pleine figure et de plein fouet. Il se retrouva au sol aussi vite. Aaaah le poing de son père était une vraie crasse. Déjà quand on est frappé par son père c’est généralement douloureux, mais quand cela vient d’un père qui travaille dans une forge depuis des dizaines d’années et passe ses journées à frapper du métal.. c’est une autre histoire.


    «  Petit con ! Maintenant prends tes affaires et va à la maison, ta mère sera ravie de te voir. » Adressa t-il à son fils avec un petit sourire en coin une fois dos à lui.

    Il avait toujours été froid et passait son temps à cacher ses sentiments, mais une fois qu’on le connaissait c’était facile de comprendre son fonctionnement. Jack frotta légèrement son visage histoire de faire disparaitre la douleur ( dans son esprit du moins ) puis se leva et prit la direction de son domicile tout aussi souriant. Il savait que son père était content de son retour et cela n’aurait pas pu se passer mieux que ça.
    Sa maison n’était pas beaucoup plus loin, quelques rues plus haut. Il poussa la porte d’entrée et vit sa mère dans le couloir. La réaction était évidemment et fort heureusement complètement à l’opposée de celle de son paternel. Elle resta longtemps dans ses bras, les larmes aux yeux avant de lui proposer de s’installer. Non-longtemps après le père rentra aussi à la maison et l’heure était aux explications. Ainsi pendant de longues heures ils discutèrent tous ensemble. Bien entendu Jack tenait le plus la parole au début racontant son départ, ses aventures, sa vie durant ces cinq dernières années en somme. Il évita de parler de la partie avec Darp et les pirates car il savait que ça ne servait à rien de les énerver inutilement. Il posa ensuite pleins de questions ; qu’en était-il de sa soeur, son frère, que c’était-il passé ici pendant son absence etc.. Il expliqua aussi qu’il n’était pas de retour officiellement même s’il savait que son père s’en doutait, il se doutait que son fils n’allait toujours pas reprendre le flambeau familiale du côté de la forge, pour ne pas créer de faux espoirs.


    «  Et ou sinon … qu’en est-il de Darp ? » demande t-il d’un air innocent. Ses parents savaient que c’était ‘à cause de lui’ que leur fils s’était engagé dans la piraterie et ils ne le portaient pas dans leurs coeurs. Mais Jack avait toujours un doute quant à Darp et ce qu’il aurait bien pu lui arriver.

    «  Bfff… Ce vieux libraire qui attire les ennuis ? »
    «  Comment ça attire les ennuis ? Il s’est passé quelque chose ? » s’excita Jack pour savoir le plus vite possible.

    «  Va donc à cette misérable bibliothèque il saura mieux t’expliquer que moi. »

    C’était déjà rassurant, il était toujours parmi les vivants. Après un petit repas et quelques échanges encore de paroles, Jack sortit et se rendit à la bibliothèque. Il n’avait pas vraiment de temps à perdre et voulait en avoir le coeur net. La bibliothèque était de l’autre côté de la ville géographiquement parlant par rapport à sa maison, il traversa ainsi Logue Town. Il profita de cette balade pour re-découvrir l’entièreté de la ville. Le soleil s’était couché et les boutiques fermaient petit à petit ce qui amenait un certain calme sur le centre-ville. Ce qui n’était pas plus mal, la quiétude faisait beaucoup de bien au bretteur.
    Une fois arrivé devant il monta les grands escaliers en marbre blanc de la bibliothèque et pénétra à l’intérieur de celle-ci. Il trouva rapidement Darp dans un des rayons en plein rangement de livres. À peine Jack arrivait à son niveau que le vieux ancien pirate le vit venir.


    « Il était temps, Jack »

    Les deux attendirent quelques secondes avant de rigoler. Darp se leva et vint prendre le rouquin dans ses bras avant de le contempler et voir comment ce dernier avait changé. «  T’es toujours aussi roux ! »

    Et Jack répéta donc à peu près la même chose qu’à ses parents. Expliquant donc ses aventures, mais rajouta bien évidemment la partie des Jéfatura cherchant à avoir des explications de la part du vieux bibliothécaire. Il apprit ainsi que ce dernier avait travaillé pour la Marine et il en profita pour expliquer la récente altercation avec eux qui amena à la perte d’un des lieutenants et à la fuite de l’équipage pirate vers Grand Line. «  Je vois je vois, tu as eu de la chance quand même vieillard. T’aurais pu y passer. »

    « Éhéhé, malgré les années tu continues à me sous-estimer à cause de mon vieil âge, je pourrais encore t’apprendre beaucoup de choses sais-tu »

    Jack sourit et acquiesça.
    «  En effet c’est ce que je veux, je veux que tu m’entraines Darp ! »
Dragger Jack
Dragger Jack

♦ Localisation : South Blues - Royaume de Bliss

Feuille de personnage
Dorikis: 2501
Popularité: -132
Intégrité: -117

Jeu 29 Jan 2015 - 12:55

    Darp accepta ainsi de reprendre Jack sous son aile et lui faire subir un entrainement des plus rigoureux. Il savait maintenant ce qu’il avait vécu ces dernières années et qu’il était devenu plus fort, mais il sentait qu’il avait encore un potentiel plus grand et pouvait aller beaucoup plus loin. Ensemble ils prirent la décision de ’s’exiler’ dans un coin tranquille de l’île à quelques heures de la ville où Darp possédait un petite maison en bois et où ils vivraient six mois pour entrainer le rouquin jour et nuit pendant ce laps de temps. Jack expliqua à ses parents clairement son intention sans chercher à leur mentir et ces derniers étaient maintenant sans espoir quant à un possible abandon de la piraterie et ne pouvaient que le soutenir.
    La maison ressemblait à un petit chalet au bord d’une falaise, c’était assez beau. Mais le vieux coupa court à la beauté de l’instant en criant après le bretteur pour que ce dernier s’empresse de déposer ses affaires et le rejoigne dehors. Il y avait une forêt de l’autre côté du chalet assez dense et cela semblait être un bon endroit pour s’entrainer.


    « On va faire court pour commencer. Beaucoup pensent que s’entrainer c’est seulement se concentrer sur leur manière de combattre. Et à force de s’entêter comme ça mon petit ils en oublient leur forme physique. Pour vraiment s’améliorer au combat, il faut être plus que au top physiquement. Alors voilà ce que tu vas faire pendant les premières semaines ; courir et t’entrainer physiquement dans cette forêt »

    «  Oooooooh non, déconne pas Darp. C’est un cours de gym ou un entrainement ?! »

    Le vieux pirate retraité le frappa sur la tête pour le faire taire.

    « Tu verras, tu te sentiras plus apte à apprendre après. »

    Ainsi durant de nombreuses heures, de nombreux jours, Jack passa son temps dans cette forêt. Il commençait par courir quelques heures. Du cardio, du cardio et encore du cardio. Au début il ne voyait pas vraiment la différence à faire ça tous les jours, mais au fur et à mesure que le temps passait il sentait qu’il était plus en forme qu’il ne l’avait jamais été. Il se sentait plus léger, agile. Mais même s’il remarquait ces petites différences il était pressé de voir la différence une fois au combat, mais ce n’était pas pour tout de suite vu l’obstinément de Darp à ce que Jack poursuive cet entrainement encore quelques temps.
    Après les premières semaines il commença aussi à chercher à développer encore plus sa musculature. Des exercices basiques tout comme particulier. Il grimpait et sautait d’arbres en arbres. Toujours en cherchant à aller plus loin et pousser ses limites au maximum et cela semblait porter ses fruits. En plus d’essayer de l’aider à atteindre un autre niveau physiquement, Darp voulait aussi transformer le rouquin sur le plan mental. Pour lui, le bretteur n’était pas assez discipliné. Il était trop vite excité et perdait rapidement son sang froid. Une chose que le vieux avait tout de suite remarqué et voulait corriger en le faisant exécuter des séries d’exercices difficiles et épuisants.



    Quelques semaines plus tard ..



    «  Tu me sembles prêt à passer à la suite de l’entrainement Jack. »

    Le rouquin acquiesça et restait debout devant son maître à attendre la suite des consignes. Ce dernier jeta son sabre qu’il avait gardé durant la première partie d’entrainement.

    « Après avoir entendu tes histoires sur les Blues c’est sur que tu t’es amélioré, mais je sens que tu peux encore plus et que t’es pas au courant de ton vrai potentiel. Commençons. »

    Ils débutèrent par des petits combats un contre un. Des combats où le vieux Darp parvenait à mettre au sol le rouquin après seulement quelques échanges de coups. Cela faisait quelques semaines qu’il n’avait pas manié le sabre, mais ce n’était pas la seule justification. Darp avait toujours un franc avantage au combat par rapport à Jack, l’expérience et la maitrise.
    Le vieux bibliothécaire décida alors de continuer et persévérer avec des combats ainsi. Il fallait qu’il s’habitude à combattre quelqu’un de plus expérimenté que lui pour s’améliorer. Des heures et des heures de combats, des jours de suite. Quelques fois il donnait un jour de repos au rouquin qui ne pouvait naturellement pas enchainer tous les jours, mais il était obligé durant ces jours-là de faire un plongeon dans la mer. Un plongeon du haut de la falaise qu’il devait ensuite remonter. Une petite dose d’adrénaline de temps en temps pouvait aider à renforcer le mental.


    Une fois plus habile au combat il voulait montrer les vraies capacités de Jack.

    « Tranche cet arbre, Jack »

    Jack le regarda bizarrement puis s’exécuta. Il se lança sabre à la main vers le premier arbre et le trancha en deux assez facilement. Il l’avait déjà fait auparavant, mais la différence était que maintenant il ne sentait même plus vraiment de résistance contre sa lame, comme s’il tranchait l’air.
    Au fur et à mesure Darp lui demandait de trancher d’autres choses. Et en effet Jack fût surpris de ce qu’il pouvait vraiment couper. Sous l’ordre de son mentor il trancha le sol et ce dernier fût couper en deux. La pierre ne lui résistait plus chose qu’il avait déjà expérimenté par le passé. Le plus dur était la dernière étape ; le fer. Il n’avait jamais vraiment essayé avant et Darp lui montra comment s’y prendre. Après de nombreuses tentatives il réussit à couper en deux un vieux portail en fer qui trainait près du chalet. Il était assez étonné car cela pouvait être plus qu’utile dans des combats, il avait réussi à franchir un nouveau palier dans sa puissance au combat.


    « Tu sens maintenant les bienfaits de cet entrainement ? Et tu as encore beaucoup à apprendre, bientôt tu n’auras peut être même plus besoin d’être au corps à corps pour trancher ton adversaire .. »

    Subjugué par ce qu’il venait de dire, Jack voulait en savoir plus. « Mmmh ? Alors pourquoi ne pas prolonger notre entrainement ? Je veux devenir encore plus fort. »

    «  Aahah, ne te presse pas mon petit roux. Tu ne peux pas atteindre ton potentiel maximum en t’entrainant ainsi ici indéfiniment. Il te faut bouger, vivre des aventures et des expériences. Je te parle même pas d’ici, plus loin encore. C’est un fait, pour devenir un grand dans ce monde, il faut traverser la ligne et te rendre sur l’océan le plus dangereux et plus loin encore. Ne t’inquiète pas, sois patient. »

    Un peu déçu, Jack savait bien que Darp disait vrai et il n’en avait jamais douté. Les plus grands pirates, les marins les plus forts et enfin tout ceux qui règnent sur les mers par leur pouvoir ou influence y sont arriver en se rendant au fin fond des océans et bravant les plus grands dangers et c’est bien ce que Jack avait prévu de faire.
    La fin des six mois approchait et Jack se sentait plus fort que jamais. Physiquement comme mentalement et avec une confiance en sois et ses capacités. Darp comprit Jack ne tenait plus en place et voulait absolument partir vers Grand Line et il avait fait son maximum pour l’y préparer, une deuxième fois.

Dragger Jack
Dragger Jack

♦ Localisation : South Blues - Royaume de Bliss

Feuille de personnage
Dorikis: 2501
Popularité: -132
Intégrité: -117

Jeu 29 Jan 2015 - 13:02

    - PRÉSENT (approximatif )


    De retour à Logue Town, le rouquin et Darp rentrèrent directement chez ce premier. Une fois à l’intérieur Jack n’eut pas l’accueil qu’il pensait puisque sa mère était assise, les mains portant la tête tel un fardeau. Il comprit directement que quelque chose n’allait pas.

    « Que se passe-t-il ? » Dit directement Jack sachant que le moment n’était pas vraiment aux retrouvailles.

    « La boutique .. ils l’ont fermé Jacky, fermé. » Mary Dragger semblait abattue, comme si le prononcer à haute voix était encore plus douloureux. Les Dragger était une famille réputée dans le Logue Town commerçant. En effet en plus de la forge du père ou la boutique de charpentier tenue par l’oncle, Mary tenait aussi un magasin de fournitures générales dans la même rue. Un magasin banale mais qui par la réputation familiale avait signé un contrat avec la garnison de la marine de Logue Town et plus précisément le bataillon d’élite. Car malgré les tonnes de supermarché dans la ville seul celui des Dragger fournissait des fruits particuliers et assez luxueux venu d’ailleurs. « Je comprends pas, explique toi »

    La mère expliqua que la commande mensuelle envers eux n’avait pas été respectée et c’était déjà la troisième fois sur une période de six mois. «  Mais.. mais j’y pouvais rien moi si les fruits étaient pourris de l’intérieur. Moi je les reçois et je les transfère directement pour la commande après avoir inspecté leur qualité de manière externe.. » Elle se leva d’un coup, le visage énervé et cherchant à sécher ses larmes. «  C’est encore à cause de lui, cet infect Commandant Jaken avec son titre de noble débile aussi long que Grand Line. »

    Jack chercha à calmer sa mère quand Darp prit place sur une chaise avant de souffler par compréhension. «  Ah celui là c’est vraiment une crasse. J’ai déjà eu à faire avec lui, du moins via ses sbires marins, parce que ma bibliothèque ne comportait sois-disant pas assez de livre au sujet de la sois disant noblesse de la haute hiérarchie de la marine et de contes racontant les exploits de ces derniers .. Un maniaque de la propreté et de la discipline qui ne sors jamais de chez lui. J’ai souvent entendu parler de lui quand je discute avec des commerçants du coin. Il cherche toujours la perfection et si y’a un détail qui ne lui convient pas, il se défoule. Il a déjà fait fermer plus de trois établissements. » Un enflure de la pire espèce, un haut-gradé profitant de sa position comme bon lui semble. Ce n’était pas le genre de personne que Jack appréciait le plus. «  Et l’air de rien, y’a pas que les civils qui n’en peuvent plus de lui. J’ai déjà entendu des petits groupes de la Marine patrouillant se plaindre de lui et de son comportement. C’est aussi la manière par laquelle il est là qui leur déplaisent. »

    « Comment ça ? Un haut-gradé c’est un haut-gradé, il doit avoir un passé assez important pour avoir cette place. » répondit Jack étonné.


    « Non justement, il se dit qu’il est ici grâce à l’argent et parce qu’il s’est frotté aux bonnes jambes. Ce qui rends les marins un peu sceptique quant à sa présence. Et puis ils n’aiment pas souvent la Marine des Marines qui sont là pour surveiller leur moindre faits et gestes. »

    « Bon, va falloir allez lui rendre une petite visite à ce Jaken. »

    « Mmh c’est une mauvaise idée Jack. Ce n’est pas lui vraiment le problème. C’est y parvenir. C’est pas très facile d’atteindre un Commandant d’un bataillon d’élite. Il va te falloir un bon plan. »

    Jack ne pouvait que être d’accord avec les dires de Darp. Comment faire pour le neutraliser ? Ce commandant était en train de piller de manière ‘légale’ les commerces de cette ville. Il l’a transforme en ce qu’il veut.
    Sa mère se leva d’un coup comme si elle venait de se réveiller.
    [color=darkturquoise«  TON PÈRE! » [/color]s’exclama t-elle regardant Jack dans les yeux. «  J’ai complètement oublié, il était tout aussi remonté que moi et tu le connais. Il a été dire deux trois trucs au commandant en question, mais cela fait quelques heures qu’il est parti.. »

    Darp et le rouquin se regardèrent l’un l’autre se demandant comment Mary avait pu oublier un détail aussi important. Mais elle était comme ça, souvent tête en l’air. [color:d813=#darkorange]«  Roooh maman, tu deviens comme grand-mère ! Bon ça change tout, va falloir passer à l’action et maintenant. Avec un peu de chance on arrivera avant qu’il ait rasé tout le QG de la Marine. » dit-il en ricanant. C’était une image parce que en vérité il avait peur qu’il soit dans une situation un peu plus délicate. Connaissant le tempérament de son père il pouvait un peu trop s’énerver et contre la Marine ça pourrait devenir délicat.
    Il ne fallu pas plus de quelques minutes avant que la nouvelle soit officielle ; Le père avait bien été incarcéré dans une des prisons de la garnison du bataillon d’élite. Son oncle était passé confirmer.

    Jack se mit d’accord avec Darp pour se mettre en route vers le bâtiment du bataillon d’élite de la 102ème élite de Logue Town. Ce n’était pas une division négligeable puisque cette dernière était quand même celle qui peut se vanter des morts tristement célèbre de Gold D. Roger et Ace. Mais l’heure n’était pas aux craintes. Il devait analyser la situation avant d’agir car c’était quasiment impossible de déclarer la guerre ouvertement à ce bataillon surtout à deux. Sans compter les deux autres garnisons qui sécurisent l’île qui n’étaient pas très loin et la place pourrait très vite être submergée par la Marine. «  On va faire ça intelligemment Jack. J’ai déjà aidé la Marine par plus d’une fois. Je peux nous faire entrer, après va falloir avancer discrètement. » C’est vrai ! Jack avait oublié que Darp collaborait souvent avec la Marine et la dernière fois ne remontait pas y’a si longtemps puisqu’il aida un Lieutenant à piéger l’équipage pirate des Jéfatura. Il pourrait facilement s’identifier pour les laissent rentrer. Un bon avantage qui pourra profiter au duo afin de pénétrer dans l’enceinte. «  Yosh ! »
Dragger Jack
Dragger Jack

♦ Localisation : South Blues - Royaume de Bliss

Feuille de personnage
Dorikis: 2501
Popularité: -132
Intégrité: -117

Jeu 29 Jan 2015 - 13:17

    «  Qu’est-ce que vous me racontez ? » s’énerva le garde à l’entrée qui alerta son collègue tout près de lui.

    « Comme je vous l’ai déjà dit Monsieur. Je suis ici pour donner mon point de vue et expliquer ma version des faits par rapport à l’altercation qu’il y a eu y’a un petit temps dans laquelle le Lieutenant Clotho est impliqué. Je suis attendu ne trainez pas. » Les deux marins regardèrent le vieux de haut en bas avant de fixer leur regarde sur Jack. Pour la peine le rouquin s’était un peu fondu dans la masse en mettant sa cape par-dessus son kimono et gardant son sabre caché à l’intérieur de ce dernier ainsi qu’un chapeau pour essayer de camoufler au maximum son visage. Darp s’était muni d’une canne pour paraître plus inoffensif aux yeux de la Marine. Les deux arboraient un sourire jusqu’aux lèvres pour attiser la sympathie.

    « Et lui là, qu’est-ce qu’il a avoir là-dedans alors le vieux ? » dit-il pointant le rouquin du doigt.

    « C’est mon petit-fils, il rêve un jour de faire parti de la Marine et j’ai voulu en profiter pour l’amener avec moi .. » Dit-il avec un petit sourire et lançant un regard légèrement moqueur à Jack. Il se retint de rigoler de l’excuse et se contint d’un sourire en coin aussi.
    Voyant que les deux gardes hésitaient toujours et semblaient vouloir contacter leur supérieur Darp prit la parole pour régler définitivement le débat.


    « Bon écoutez, vous connaissez tout aussi bien que moi le Commandant Jaken Constant de La Tour et il n’appréciera pas d’apprendre qu’à cause de vous je serai en retard de cinq.. bientôt dix minutes. » L’expression sur leurs visages avaient tout de suite changée. « C’est .. c’est pour l’autre .. euh pour le Commandant Jaken que vous êtes là ?! »

    « Oui. L’heure tourne, les minutes coulent .. »

    Un dernier regard entre les deux hommes puis ils décidèrent de laisser entrer les deux ‘visiteurs’. Ils s’étaient même excusés, c’est pour dire à quel point cela avait fonctionné. Ils pénétraient maintenant dans l’enceinte du bâtiment, il fallait d’abord trouver où étaient les cellules pour ne pas s’enfoncer aveuglement dans la tanière du loup. Après, Jack trouverait quel sort réserver à ce Commandant en question histoire de régler cette histoire.

    Ils marchèrent tranquillement d’un pas sur. C’était moins suspect de les voir se comporter normalement que de presser le pas. Simplement pour commencer ils se rendirent à l’accueil pour se situer. Ils étaient déjà à l’intérieur donc ils ne devraient plus trop être suspectés à présent.
    «  Bonjour, pourriez-vous me dire où est le bureau du Commandant en second Jaken s’il-vous-plait ? » C’était quand même l’excuse qu’ils avaient utilisé afin de pénétrer et devaient donc la maintenir et l’utiliser. Le garde à l’entrée ne prêtait pas plus attention que ça à eux ne se doutant de rien.
    «  Oui c’est par là au fond du couloir à droite. Vous devez monter jusqu’au dernier étage et ce sera la première porte à gauche. C’est facile vous verrez. » Darp le remercia d’un petit bruit et d’un hochement de la tête.

    Une fois assez loin du bureau de l’accueil pour que le garde n’entende pas, Jack jeta un coup d’oeil pour voir si personne d’autre trainait dans le coin puis prit son vieux mentor par le bras ; « Comment on fait pour savoir où sont les cellules ?! On doit retourner pour qu’il nous crache le morceau d’une manière ou d’une autre - » Darp coupa court le rouquin en pointant du doigt près des escaliers. Il y avait effectivement des plaques pour orienter. Assez simple. Jack se sentait con et s’excusa en faisant paraitre un petit ‘oups’ sur ses lèvres.
    Ils descendirent ensemble un étage avant de remarquer qu’il y avait beaucoup trop de soldats de la Marine trainant dans les couloirs et bloquant l’accès vers les cellules. Jamais ils ne laisseraient passer deux civils comme ça plus loin. Néanmoins Jack remarqua que la première porte en face d’eux était les vestiaires de la garnison. * Oui voilà ! Ce sera plus simple. *
    « Tu vas remonter et te diriger vers le bureau du Commandant comme on avait dit. Prends ton temps en montant, t’es vieux après tout. Je vais aller là dedans » chuchote t-il en pointant les vestiaires du doigt. « Ca sera plus simple. Je sais pas comment on va faire mais je te retrouverai là haut. » Darp semblait un peu sceptique mais savait qu’il n’y avait pas d’autres solutions. Ainsi il remonta petit à petit les escaliers.

    «  Quand faut y aller, faut y aller » après avoir jeté un dernier coup d’oeil dans le couloir, il fit deux petits sauts furtifs pour rentrer dans le vestiaire puis ferma directement la porte derrière lui. «  Pfiou. » Rassuré il souffla un coup avant de se retourner et tomber nez à nez avec un Marin en train de se changer. La situation était d’autant plus délicate qu’il était quasi nu. «  Euh.. ouais ça craint. » Jack se précipita vers lui sans lui laisser le temps de réagir et l’assomma à l’aide de la garde de son sabre. Il tomba au sol toujours dénudé et dans une position encore plus compromettante. «  .. Mouais, ça rends pas pour autant la situation moins bizarre qu’avant. »
    Sans tarder il devait trouver deux équipements complet de soldat de la marine. Facile il en avait déjà un sous la main avec celui que le nudiste faillit mettre. Il plia ses vêtements personnels avant de les ranger ainsi qu’un notre exemplaire d’habits de Marin dans un sac qu’il prit la peine de cacher derrière la porte. Il ne pourrait pas passer avec, cela ferait trop suspect. Une fois prêt il se dirigea vers les escaliers qui menaient aux cellules et où trois gardes attendaient.

    « Je dois parler au prisonnier arrivé aujourd’hui .. » Les gardes ne semblaient pas vraiment tomber dans le piège .. «  .. sur ordre du Commandant Jaken. » Et voilà que maintenant ils l’invitèrent à passer, à limite de se courber tellement l’autorité du noble apeurait tout le monde même à travers une tierce personne. Une fois en bas le père de Jack était le seul prisonnier et c’était donc assez facile de le repérer. «  Jack ?! Que fais-tu ici ? »

    « Shhhhhhhh, tu veux pas crier plus fort encore ? » Ce qui était bien c’est qu’ils n’avaient pas besoin de beaucoup communiquer, ils se comprenaient et se faisaient confiance assez facilement. Il brisa le verrou grâce à son sabre. Une fois le paternel prêt le rouquin expliqua à ce dernier rapidement le plan .. Plan qu’il n’avait pas en fait. « Donc tu .. vous avez prévu de rentrer et lui parler gentiment et demander qu’il devienne plus.. courtois ? .. C’est débile. Ce type là est vraiment ignoble et n’écoutera jamais quelqu’un d’autre que lui-même. Il m’a menacé ainsi que toute notre famille. Si t’étais arrivé quelques heures plus tard je serai surement dans une salle de torture. »
    « De torture ?! Qu’est-ce que t’as fais ? »
    « Baaaah rien .. je me suis peut-être juste un peu trop énervé .. et peut-être qu’aussi je lui ai craché dessus. » finit-il avec un petit sourire. « Et j’ai entendu les gardes, personne ne l’aime, même dans sa propre garnison. Il mène la vie dure à tout le monde, il se vante et réprimande qui il peut dès qu’il le peut. C’est vraiment un personnage infect et il n’hésitera pas à se venger de nous après ce qu’il vient de se passer .. »

    Maintenant c’était clair, il fallait faire quelque chose. Ce n’était pas possible autrement, quoi qu’il fasse il allait être traqué dans tous les sens sur Logue Town. «  Ok, il faut que tu sortes. Agis comme s’il n’était de rien et sors d’ici. Il faut pas que tu sois dans les parages .. Quoi qu’il se passe. Darp et moi-même nous sommes des pirates. Enfin moi surtout, et déjà recherché qui plus est. Mais toi tu es un civil. On trouvera une solution après, mais pour le moment le mieux est que tu ne sois pas présent pour la suite. » Son père ne semblait pas vraiment convaincu aux premiers abords, mais savait qu’il n’avait pas le choix. « On va juste devoir se débarrasser des trois types en haut puis t’auras la voie libre. »
    Une fois remonté les gardes étaient tous de dos sauf un. Il lança son sac sur celui-ci pour qu’il soit surpris et ne puisse pas riposter immédiatement. Il frappa un premier par derrière qui tomba au sol avant de parer la lame du deuxième qui avait dégainé plus vite prévu. Il en profita pour le balayer rapidement avant de l’assommer aussi d’un coup de garde en pleine figure. Le troisième renvoya le sac vers Jack qui réussit à l’éviter avant de lui asséner un coup de pied en plein estomac et qu’il finisse à se cogner sur le mur derrière. Entre temps le premier, plus robuste qu’il n’en avait l’air, attaqua le rouquin par derrière. Heureusement son père couvrit ses arrières en abattant ses poings lourds de forgeron sur son crâne. Il remercia son père avant de lui filer l’équipement qui était dans le sac puis les deux montèrent au niveau du rez-de-chaussé. Jack montra du regard la sortie à son père et ce dernier entama une marche lente vers la direction. Une fois le portail passé le bretteur se dirigea vers le dernier étage sachant que plus vite il sortait mieux ce serait. Ralentissant le pas quand il arrivait au niveau d’un étage pour s’assurer de ne pas alarmer d ‘autres gardes, il accélérait logiquement dans les escaliers.


    Darp était là, sur une chaise près de l’entrée du bureau du Commandant en second comme s’il attendait d’être convoqué. Voir Jack arriver le rassura car il n’aurait pas pu rester plus longtemps là à ne rien faire. Il lui fit signe d’aller et sans hésiter ils rentrèrent tranquillement en poussant simplement la porte. Le Commandant en question était là, assis tout a fait calmement derrière son bureau. Le rouquin était étonné par l’allure de ce dernier. C’était bien la première fois qu’il voyait une espèce comme celle-ci. Un mélange de chèvre au corps humain avec des cornes sur le visage et des cheveux aux allures de perruque. «  Qui êtes-vous ?! Qui vous a permis de rentrer ?! » s’exclama le noble de la Marine haussant le ton. Sans hésiter Jack le prit pas surprise en se jetant directement sur lui et lui asséna un coup sur le visage pour le faire taire. Il tomba au sol. «  Comment osez-vous, misérable morveux insignifiants que vous êtes de toucher quelqu’un de mon rang, DE ME TOUCHER ?! » Jack lui renvoya un coup de pied gentil pour le calmer. Il finit par se taire et examina le rouquin ainsi que le vieux.

    « Darp .. Darp le Judas. J’attendais que tu commettes une erreur pour pouvoir prendre mon pied à te voir la tête tranchée. Tu peux être sur que ton petit contrat avec la Marine sera maintenant annulé. » Ils n’avaient même pas encore prononcé un seul mot que le Commandant en second avait déjà reconnu ses agresseurs. « Vous pensiez venir ici, faire vos affaires et repartir tranquillement ? Je connais n’importe quel criminel sur ces océans. Je suis au courant de n’importe quelle entrée ou sortie dans MA ville, c’est mon travail et je le fais bien contrairement à beaucoup de gens ici. Surtout les grosses prime hein, Judas. » Le bibliothécaire était en effet un ancien pirate qui avait une prime qui s’élevait à quarante millions de berry’s, une somme assez importante. «  Tu-tu-tu. Écoute la brebis, tu t’excites tout seul, tu parles tu parles, mais tu sais même pas ce qu’on fait ici. »
    Il porta son regard sur le requin avec un air de dégout et de mépris. Il en profita pour se relever calmement pour montrer à ses adversaires qu’il n’était pas hostile et se débarbouilla un peu les vêtements et le visage comme bon noble qu’il était. «  Je suis Jack, Dragger Jack. » Il émit un petit ricanement aussi diabolique que ses cornes.
    «  Dragger.. Je vois. J’imagine que ton père n’est même plus parmi nous ? Déjà évadé je présume. Vous avez agis vite, il a donc réussis à échapper au sort que je lui réservais.. dommage. » Il était en effet assez lucide et réfléchissait vite. Il comprenait assez vite tout ce qui se passait, il avait au moins l’intelligence du poste. « Vous pensez faire quoi ? Je représente l’autorité de la Marine. De la 102e division d’élite, de MariJoa. Vous ne pouvez pas me toucher, m’atteindre. » Ses jacassements et son blabla continu fini par agacer Jack qui lui infligea un autre coup de poing dans l’estomac cette fois. Darp lui restait silencieux dans son coin, observant et restant sur ses gardes.

    « Tu as peut-être un beau poste et un parcours professionnel, mais tu es faible. Cela se voit à ton physique ainsi qu’à ton comportement envers ton entourage. Tu es un personnage ignoble et qui cours à sa perte. » Discrètement le Commandant réussit à prendre un stylo sur son bureau et l’enfonça dans la cuisse du rouquin alors que ce dernier finissait de parler. Il avait été rapide et sût toucher un point sensible et assez gênant. Jack tomba les genoux au sol.
    Le Commandant recula et et lança son stylo dans la direction de Darp qui se protégea en bloquant le projectile grâce à son faux bâton.

    « Peut-être que je parle beaucoup, mais vous feriez mieux de pas baisser la garde quand vous vous y mettez aussi. »

    Jaken réussit à tirer une lame près de sa bibliothèque et la pointa en direction de ses adversaires. Darp sortit aussi son arme et se jeta à l’assaut du noble qui réussit à parer les premiers coups aisément. «  Les beaux temps sont loin derrière Judas » dit-il en cherchant à le provoquer. Mais malgré son vieil âge le vieux avait gardé une certaine forme et sa maitrise au sabre était toujours excellente.
    Jack souffrait et avait du mal à tenir sur ses jambes. Il tira son sabre pour se relever plus facilement.
     «  C’est con à la base on avait pas prévu de te tuer, mais faut croire que finalement y’avait pas d’autres solutions. » Le commandant n’était pas un mauvais manieur de sabre, mais jamais il n’allait pouvoir faire le poids face aux deux bretteurs qu’étaient Darp et Jack. Son rang était en effet élevé mais sa division n’était pas une de combattante ce qui expliqué facilement ses lacunes dans le combat.
    Le rouquin se joint ainsi au combat auquel il mit fin rapidement car Jaken bloqua un coup de Darp et le roux en profita pour le taillader au niveau du bras afin qu’il lâche son arme.
    « T’es foutu il me semble. »

    «  No… Non.. Non, non NON! Vous ne pouvez pas être supérieur à la vraie autorité qu’est la Marine, à moi ! » Il devenait hystérique. C’est ce qui arrivait quand un fou voyait la fin arrivée plus vite que prévue.

    « C’est malheureux, mais je peux toute façon pas te laisser la vie sauve. Ma famille est plus qu’en danger et ne sera jamais tranquille. » Jack regarda Darp qui ne pensait rien, laissant le choix au bretteur. Choix qu’il n’avait finalement pas trop. « Vous auriez du faire preuve de plus de discipline, Jaken Constant de la Tour. » dit-il avant d’abattre sa lame sur sa cible lui infligeant un coup fatal.

    Jack aurait bien voulu avoir plus de temps pour fouiller un peu la pièce à la recherche des quelques trésors ou Berry’s, ce qui ne devait pas manquer dans un bureau d’un noble comme était Jaken, mais il n’était pas ici pour voler. Avec Darp ils sortirent sans plus attendre, mais sans faire attention qu’ils avaient garder leurs sabres en main ainsi qu’un peu de sang sur ces derniers.. Rapidement des gardes au fond du couloir les aperçus et les prirent en chasse. Ils devaient sortir à tout prix et donc ils se mirent à descendre les étages le plus vite possible. Malheureusement la blessure que Jack avait subit l’handicapait et ne pouvait pas être plus rapide que ses poursuivants et il dut s’arrêter plus d’une fois afin de se débarrasser de quelques marins. Darp l’aida en couvrant ses arrières et le poussant à accélérer. Une fois dehors Jack trancha le hall fait de pierre pour bloquer la sortie ainsi que les marins à leurs trousses. Darp s’occupa des quelques gardes à l’extérieur assez facilement. La voie semblait libre et ils pouvaient maintenant essayer de s’enfuir et se mêler à la masse dehors. Mais quelques mètres après être sortis les deux s’arrêtèrent net. L’alarme qui avait surement sonnée il y’a seulement une minute à peine semblait bien fonctionner puisque déjà des dizaines de Marins accouraient vers eux. Cela s’annonçait impossible.

    « C’est eux !! Darp le Judas et Dragger Jack .. le roux ! Attrapez-les  »  

    « Bah ils auraient pu faire un effort sur le surnom .. Bon, on fait quoi vieux ? »

    « Va, par là. Il semble avoir une voie libre, elle le sera surement pas encore longtemps. Je vais rester ici et les retarder. » dit le vieux s’agrippant de son arme et faisant face à tout les marins.

    Jack connaissait très bien son maître et savait que cela ne servait à rien de parler. C’était un ordre et une réalité ; s’il ne le faisait pas, les deux se feraient prendre. Il le remercia du regard puis s’empressa de fuir le plus vite possible malgré sa blessure.
    Plus loin dans une ruelle il déchira une partie de sa cape pour bander sa blessure et rentrer plus vite chez lui. Il devait faire vite et préparer sa famille. Les préparer à un grand changement. Ils étaient impossible pour eux de rester ici.


    Darp réussit à attirer les troupes de la Marine et les retarder laissant ainsi le temps à la famille Dragger d’assembler leurs affaires et de fuir.
    C’était impossible pour eux de rester ici après ce qu’il venait de se passer et après tout le père c’était quand même évadé d’une prison. Le temps était maintenant au changement et à une nouvelle vie pour eux, quelque part d’autre. Jack espérait que Darp réussit à fuir ou du moins qu’il n’était pas .. Enfin.
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1