AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[Fiche d'ile] Pythons Rocheux

Game Master
Game Master
Fondateur
Juge arbitre


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

3/3/2015, 21:55

Pythons Rocheux
Cinquième voie de Grand line


Population & Particularités


Non, il ne s’agit pas d’une erreur d’orthographe. Les Pythons Rocheux est une île bien particulière où s’élèvent des centaines de pitons rocheux au sein desquels vivent de nombreuses espèces de serpents. Toutefois, là n’est pas la seule particularité de l’île. En effet, lorsqu’on s’approche des immenses amas de pierre, on peut remarquer, accolées aux parois, d’étranges petites habitations de pierre. Elles abritent la population de l’île. Les pitons les plus massifs peuvent regrouper plusieurs dizaines de foyers et un savant agencement de poulies et de cordes permet aux habitants de se déplacer d’un pic à un autre. La société des Pythons Rocheux est organisée de manière particulière. Les habitants sont connus pour être droits comme les massifs sur lesquels ils vivent, n’acceptant ni le mensonge, ni la trahison. Solides comme des rocs, ils n’hésitent pas à se montrer intransigeants auprès des bandits et autres voyous. Lorsqu’un crime est commis, le fautif est abandonné au sol, condamné à ne plus gravir les pitons rocheux. Selon la gravité de la faute, le coupable sera abandonné au sol depuis plus ou moins d’altitude… Autant vous dire que peu de meurtriers sont parvenus en bas en un seul morceau…

Concernant la vie quotidienne, il existe quelques cultures plantées au sommet des plus larges pitons ainsi que quelques jardins suspendus, mais il est impossible de pratiquer le moindre élevage sur l’île. Ainsi, les habitants commercent beaucoup avec les îles voisines, notamment en échangeant minerais et roches contre des vivres. Pour l’eau, quelques rivières coulent au sol, mais les habitants préfèrent recueillir l’eau de pluie dans de grands réservoirs et l’utilisent avec parcimonie, conscients de la valeur du liquide. Outre cela, les différentes agglomérations d’habitations fonctionnent comme de petits villages et on trouve des bars et commerces, la population n’étant pas hostile aux touristes. Le tout est de ne pas avoir le vertige et de savoir se servir d’une tyrolienne.


  • Les Pythonniens :
    Les habitants des pythons sont majoritairement des mineurs, sculpteurs, tailleurs de pierre et autres métiers se rapportant à la roche et au minerai. Car en effet, les roches locales sont extrêmement riches en minerais divers et dans certains pitons, on trouve des galeries sinueuses creusées et polies par d’énormes serpents. Les ouvriers ont appris à les parcourir et à tirer de ces espaces les matériaux dont ils font leur travail. Cependant, ce n’est pas sans risque et nombreux sont ceux qui ont fait une mauvaise rencontre avec un reptile. Quant aux exilés du sol, leurs rencontres avec les reptiles sont plus que régulières. Ainsi, les habitants des Pythons Rocheux sont des gens robustes auxquels il vaut mieux ne pas se trouver confrontés.

  • Le Port :
    Située en bord de mer, le Port est la plus grosse agglomération des Pythons. Elle est d'ailleurs l'unique. Comme son nom l'indique, c'est le seul port de l'île et le seul moyen pour les Pythonniens d'avoir un contact avec l'extérieur. Autant dire que c'est un endroit d'une extrême importance. C'est donc ici que sont envoyées toutes les marchandises des autres Pythons par tyroliennes pour être échangées avec les autres îles. Le Port est bâti sur toute une chaîne de piliers rocheux quasiment collés les uns aux autre, un peu à l'écart de la nature sauvage du reste du coin. Ce qui a finalement permis de développer, en contrebas, toute une infrastructure bâtie sur pilotis qui permet d'accueillir des navires et ce qu'ils transportent.

  • Vipère-au-Poing :
    Construite sur les ruines du Crâne-qui-rit, Vipère-au-Poing est une véritable forteresse tenue par la Marine qui toise une bonne partie des Pythons Rocheux. Son emplacement stratégique et sa construction verticale lui permettent d'avoir vue sur toute la partie nord de l'île et de ses eaux territoriales. Reliée au Port par la plus longue ligne de tyrolienne du pays, la base sert ainsi de lieu de résidence pour les centaines de Marines qui la peuplent ainsi que de seconde zone de transport de marchandises. Finalement, l'équivalent du Crâne-qui-rit mais en version légale qui profite autant aux habitants qu'au Gouvernement Mondial, mais beaucoup moins aux navires pirates passant dans le coin.

  • Le Vivarium :
    De grosses ruines datant d'un ancien temps bâties sur l'un des Pythons. On n'ose généralement pas trop les explorer puisque, comme leur nom l'indique, elles accueillent tout un tas de reptiles et principalement des serpents. Ceux-ci se sont habitués à vivre en hauteur en mangeant des oiseaux un peu trop téméraires. Et parfois quelques humains aussi. Globalement, ce sont de grosses bestioles affamées alors mieux vaut ne pas les approcher. Ni de loin, ni de près.

  • La Grande Stèle :
    Depuis les Pythons habités, on peut apercevoir au loin un grand et large monolithe bâti à même la roche sur l'un des piliers rocheux perdus au centre de l'île. Très difficile d'accès voire innacessible, la Grande Stèle est devenue un monument dans l'imaginaire collectif de l'île. Certains la soupçonnent de raconter l'histoire des Pythons et des Pythonniens. D'autres pensent plutôt qu'il s'agit de l'un des fameux ponéglyphes du siècle oublié. Dans tous les cas, il n'y a qu'un seul moyen pour y accéder et c'est vraisemblablement en volant. Puisque depuis le temps, l'endroit est devenu un vrai nid à oiseaux de toutes sortes.


Forces de l'ordre et respect de la loi


Sur l’île, la droiture d’esprit et l’intégrité sont des valeurs essentiels. La population locale ne tolère pas les crimes, aussi mineurs soient-ils, et attendent de leurs semblables une conduite honnête. S’ils tolèrent la Marine et en respectent l’autorité, ils ont toutefois leurs propres règles sur l’île. Tout contrevenant aux lois et règles en vigueur sera chassé sans préavis, exilés sur les terres hostiles du sol. Selon la gravité du crime, le fauteur de trouble sera soit conduit civilement en bas des pitons, ou alors on le jettera d’une hauteur proportionnelle au crime. Les voleurs auront ainsi plus de chance de s’en tirer que les meurtriers.

Au sol, en revanche, c'est la loi de la jungle. Ceux qui ont survécu et choisi de vivre sur l'île côtoient quotidiennement les serpents, éboulis et autres dangers propres à l'île. Ils ont choisi de s'organiser en groupes et font respecter leur propre loi de manière plus ou moins brutale.

Bien que l'île ait été officiellement sous la protection du Contre-Amiral Nielson pendant deux bonnes années, la disparition de ce-dernier a permis le débarquement de forces nouvelles incorporant le déplacement du mythique Sous-Amiral Astarte et des trois divisions placées sous son commandement. Près de deux mille hommes peuplent ainsi la forteresse de Vipère-au-Poing, au nord de l'île, avec comme unique but de fournir un port d'attache pour la Marine et de contrôler les côtes sur ce versant de l'île. Mais en aucun cas de venir s'immiscer dans les affaires des habitants des Pythons ou de contredire les lois qui régissent actuellement l'île.

Historique & Événements récents


 ► [1626] Présence douteuse :
Début d'année et promotion récente pour le Contre-Amiral Jonathan Nielson qui vient de commencer son périple. Débarquement aux Pythons pour ce qui aurait dû être un simple approvisionnement. Sauf que voilà, cela va déjà faire un an que la flotte du Contre-Amiral s'approvisionne dans le coin, sans même lever l'ancre. Un problème lié à la disparition mystérieuse d'une division toute entière en décembre 1626 apparemment. Alors en attendant d'avoir du sang, frais, Nielson continue d'attendre.

 ► [1627] La constriction :
Dépêchée pour remplacer l'une des divisions disparues sous le commandement du Contre-Amiral Neislon, la 346ème découvre que celui-ci est lié aux affaires des pirates sur l'île. Après des combats féroces et la perte de beaucoup de femmes, la Quatrième Commandante de Kiyori est faite prisonnière, Nielson mort de sa propre main. Pourtant, la traîtrise de ce dernier est tue au profit d'une version beaucoup plus plaisante, voulant que les responsables de sa mort soient en réalité les pirates. Dans tous les cas, la vaillance de la 346ème n'est plus un secret pour personne. La fin de cette longue mission pour Annabella Sweetsong, qui a vu dépérir sa collègue du CP4. La nièce de Nielson, qui ne s'en est rendu compte qu'après. Et s'est donc puni lui-même en faisant seppuku.
Événement joué ici par Annabella Sweetsong et Ai Konsho.

Personnalités importantes



Les Perchés des Pythons Rocheux

Lien cliquable :




La garnison de Vipère-au-Poing

Lien cliquable



Temps de recharge du Log
7 Jours


Page 1 sur 1