AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Apprentissage du Haki - Découverte

avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Lun 9 Mar 2015 - 20:40

Le défi relevé et réussi, Arouka était prêt à prendre sous son aile le capitaine pirate des Red Spectres. Sous la houlette de l'homme-poisson, Shoma allait enfin apprendre le Haki. Le Haki est un pouvoir qui sommeil en chacun. S'il est commun à toute personne, pour l'apprendre et l'utiliser, il faut de l'entrainement et un certain niveau. En arrivant jusqu'à Boyn, Shoma savait qu'il pouvait être capable d'apprendre le Haki. De son côté, c'est en combattant Shoma pour la première fois qu'il comprit qu'il serait capable de s'éveiller au Haki.

C'est donc deux jours après le festin des rois que les deux protagonistes se retrouvèrent. Sur Boyn il faisait très beau et tous les voyant étaient verts pour une bonne séance d'entrainement. Shoma presser de pouvoir enfin maîtriser se pouvoir nouveau ne tenait plus. Il était mort d'excitation.

Apprendre le Haki pour Shoma était primordial, la seule personne qui l'avait mit en déroute jusqu'à aujourd'hui l'avait utilisé contre lui, ce qui lui permit de mettre les Spectres en déroute par deux fois. Il le savait, avec ce nouveau pouvoir, il pourrait prendre sa revanche, l'affronter d'égal à égal et qui sait, avec un peu de chance, l'emporter sur Sloth.

Si Shoma était aussi chargé qu'une pile électrique, Arouka ne partageait pas son excitation. Même quand il découvrit le Haki, il n'était pas semblable à Shoma. Grand perdant du festin des rois, malgré une soirée excellente, Arouka souffla un grand coup avant d'entrer dans le vif du sujet.


Arouka : "Assis toi ici. Pour aujourd'hui il n'y aura pas d'entrainement, mais que de la théorie.

"Un cours théorique ? C'est une blague ?"

"Non, ce n'est pas une blague! Comment entrainer quelque chose que tu ne possèdes pas encore ?"


Ce n'était pas ainsi que Shoma voyait son apprentissage au Haki, mais dans l'histoire, c'était lui le demandeur. Il était l'élève et Arouka le professeur. S'il voulait apprendre de lui, il devait faire ce qu'il lui demande. La théorie, ce n'était pas le fort de Shoma, mais il n'était pas non plus complètement idiot, cela faisait juste longtemps qu'il n'avait pas pris son temps pour faire les choses correctement depuis la base. Un apprentissage complet, comme quand il était jeune garçon.

C'est donc assis en tailleur que Shoma assista à son premier entrainement. Un cours scolaire, mais plein de bonne chose à retenir, à mémoriser et à apprendre.


Arouka : "Je vais te montrer ce qu'est le Haki. Il en existe trois formes et chacune de ses formes peuvent être maîtrisées de différentes manières et renforcer à un niveau que je saurais t'expliquer."

Afin de mettre ses explications à l'oeuvre, Arouka attrapa sa lance de combat, la plaça devant lui et tout en la maintenant dans sa main changea sa couleur. De rouge, elle passa au noir sombre. Un noir presque métallisé, un noir qui rappelait à Shoma son premier combat contre lui et les bras de Sloth durant leur affrontement.


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Lun 9 Mar 2015 - 21:23

Arouka : "Il s'agit du Haki de l'armement. Ce Haki peut ce décrier en trois formes. La première forme est celle que je te montre, en utilisant mon Haki je rends mon arme plus puissante, plus résistante. Une arme qui reçoit du Haki est plus puissante que jamais. J'utilise particulièrement cette forme du Haki de l'armement quand je me bat."

Arouka montra à son élève la différence de couleur entre son arme lorsqu'il l'utilise sans Haki, puis avec Haki. Ce n'était qu'un changement d'état, mais après l'aspect physique, il lui montra comment, dans la pratique une arme chargée au Haki était différente qu'une arme ordinaire.

Arouka : "Observe attentivement."

Comme il l'expliqua, son arme fit beaucoup plus de dégâts que lorsqu'il n'utilisa pas de Haki. Cette différence était variable en fonction de la force qu'il mettait, mais toujours est-il que cela surpassait à chaque fois, à chaque tentative, l'utilisation de sa lance sans Haki.

Arouka : "La seconde forme du Haki de l'armement est celle-ci."

Cette fois-ci ce n'était plus l'arme de l'homme-poisson qui était chargé en Haki, mais son corps. Au départ il lui montra un bras, puis les deux, avant de faire circuler son Haki partout sur son corps.

Arouka : "Cette forme complète ou incomplète est la seconde forme du Haki de l'armement. Ainsi je peux frapper avec une puissance identique que celle de mon arme. Ma puissance physique est bien plus conséquente et mes attaques également. En fonction de ton style de combat il te sera judicieux de choisir la première où la seconde forme de l'armement."

Pour la troisième forme du haki de l'armement, l'ermite demanda à Shoma de se lever et d'utiliser son sabre contre lui. Pour la démonstration il lui demanda de ne pas se retenir et d'attaquer de front, comme s'il voulait le tuer. Shoma le mit en garde, car il ne souhaitait pas le tuer, pas avant qu'il ne lui apprenne le Haki, mais en guise de réponse il ne gagna qu'un rire de la part de l'homme-poisson.

Arouka :"Si je te dis de m'attaquer, ce n'est pas pour rien."

Voyant son professeur confiant, Shoma se leva et attaqua comme souhaité. Il le frappa de front avec une technique qui avait déjà fait ses preuves. Une technique mortelle. Une technique qui devait avoir raison de lui.

Arouka : "Je dois l'avouer que ton attaque est puissante. Sans le haki je serais mort après une telle attaque."

Comme prévu de la part de l'homme-poisson, sa confiance n'était en rien volé. Son corps était recouvert de Haki comme il l'avait montré précédemment, mais aucune marque de l'attaque de Shoma. Ses vêtements étaient déchirés, mais son corps indemne, comme si Shoma ne l'avait pas touché.

Arouka : "Comme tu peux le constater, mon corps ne garde aucune trace de ton attaque, donc tu peux en conclure que la troisième forme du Haki de l'armement est un bouclier de protection. Une sorte d'armure qui protège ton corps des attaques ennemis. Plus tu maîtrises ton Haki et meilleur sera ta protection."

Une fois l'explication finie, l'homme-poisson invita Shoma à ranger son arme et à se poser comme il l'avait si bien fait jusqu'à présent. Le cours sur la première forme de Haki n'était pas encore fini. L'ermite poursuivit son explication et ajouta que pour atteindre un niveau de Haki de niveau maître, cela demandait généralement des années et des années d'entraînement et de pratique et seulement après Shoma arriverait à un stade où il pourrait utiliser le Haki sous toutes ses formes en même temps.


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Sam 14 Mar 2015 - 19:22

Shoma venait devoir de ses propres yeux quelques aspects de l'utilisation du Haki, maintenant c'était à lui de faire en sorte d'être un bon élève et apprendre comment s'éveiller au Haki. Selon L'homme-poisson, avec la méditation était l'une des méthodes les plus efficaces afin de faire ressortir le Haki d'une personne. Rester assis au beau milieu d'un monde hostile pouvait permettre au corps de s'endurcir, à le forcer à donner le maximum de ses capacités non utiliser.

Pas très convaincu par la méthode employer afin de s'éveiller au Haki, Shoma en bon élément se laissa manipuler. L'homme-poisson devait savoir ce qu'il faisait, alors Shoma n'avait pas à rechigner. Yeux fermer, corps relâcher, le capitaine pirate, essayait de visualiser la source du pouvoir.

Le temps passait et rien. Shoma n'arrivait pas à visualiser le Haki. Comment faire pour visualiser quelque chose que l'on défini que par une couleur. Visualiser un pouvoir "noir", ce n'était pas aussi simple que le pensait Arouka. Afin de l'aider, l'homme-poisson lui donna deux trois conseils, mais rien de bien concluant.

Shoma qui préférait la pratique à la théorie n'y arrivait vraiment pas. L'exercice était trop dur, trop abstrait pour lui permettre de trouver une quelconque piste ou solution au problème posé. Lui qui était souvent comparé à un génie se retrouvait brusquement devant une réalité qu'il n'avait jusqu'à présent jamais connu. Le sentiment de l'échec, l'impuissance, voilà des termes que Shoma ne pouvait accepter et pourtant ce fut les termes utilisés par l'ermite pour désigner le capitaine pirate.


Arouka : "Si tu ne te concentres pas comme il faut tu n'y arriveras jamais."

"Je te dis simplement que je n'arrive pas à mettre d'image dans ma tête afin de désigner le Haki."

Arouka : "Arrête de te plaindre."


Voyant qu'après des heures à se plaindre Shoma n'avait aucun début de piste, Arouka tenta un dernier recours. Il demanda à Shoma d'ouvrir les yeux, lui montra une seconde fois toutes les utilisations du Haki de l'armement, puis lui demanda de visualiser les yeux fermer qu'il était à sa place et que c'était lui qui utilisait le Haki. Shoma devait arriver à se mettre à la place de son professeur afin de ressentir au moins une once de se pouvoir qui dort en lui.

Arouka : "Je te l'ai dit, très peu de personnes sur terre arrivent à utiliser le Haki, mais seul l'exercice peut te permettre d'utiliser se pouvoir l'attend."

Shoma avait beau se plaindre, ce n'était pas en rechignant qu'il allait découvrir les clés de l'apprentissage du Haki. En face de lui, Arouka prenait son mal en patience, pour lui aussi l'apprentissage au Haki ne fut pas une tâche aisée, mais il savait que seul les élus pouvaient y arriver. S'éveiller au Haki est une tâche tout aussi corsé qu'en devenir un maître, voilà pourquoi le nombre d'utilisateur de se pouvoir est si faible.

Arouka : "Tu resteras ici tant que tu n'auras pas réussi."

"Tu vas ou ?"

Arouka : "Ben c'est l'heure de mon repas !"


Tel un enfant, Shoma resta sur place. La consigne était de ne pas bouger tant qu'il n'avait pas fait la moindre avancer et parti comme il l'était, il passerait la journée assis à se creuser la tête pour un rien.

Les heures ce succédèrent et Shoma était toujours au même endroit. Les yeux fermer, le corps droit, le capitaine pirate semblait défier le temps et la fatigue. Sous le regard de ses hommes qui se relayaient en équipe afin de veiller sur leur boss, Shoma ne bougeai pas d'un iota. La faim, la soif et la fatigue ne semblait pas avoir raison de lui. Sa volonté était sans faille.

A force d'attendre, le jour fini par arriver et Shoma n'avait pas bougé de sa place. Vers dix heures du matin, l'homme-poisson arriva au point d'entrainement et remarqua que Shoma était toujours en train de travailler.


Arouka : "Alors tu as réussi ? Ne me dis pas que tu as travaillé toute la nuit !"


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Sam 14 Mar 2015 - 20:02

Voyant qu'il n'obtenait aucune réponse de la part du pirate, Arouka s'approcha et posa de nouveau sa question. Une fois de plus il n'obtint aucune réponse de la part du pirate, alors il recommença, mais cette fois-ci en haussant la voix. S'il voulait jouer à ce jeu, Arouka était très fort pour crier, mais là encore rien.

Comment une personne qui méditait arrivait-elle à resté concentrer quand une personne vient à crier près de lui ? Shoma était-il un de ses moines bouddhiste que rien n'ébranlait une fois qu'il entrait en complète concentration ? C'était ce que pensait l'ermite, du moins jusqu'au moment où il posa la main sur lui et remarqua un coussin de coton de fleur bleue dans ses oreilles et que son corps bascula en arrière.

Shoma n'était pas en train de travailler comme lui avait demandé l'ermite, il était certes rester sur place, mais c'était endormi en l'état. Il n'avait pas fait la moindre avancer et en profita pour pioncer un bon coup pensant que personne ne le remarquerait.

S'il avait berner tout le monde jusqu'à présent, car personne ne se doutait que Shoma c'était endormi, la mascarade prit fin avec cette découverte. Arouka décida de prendre congé tandis que ses propres hommes décidèrent de mettre fin à leur tour de garde, car pendant qu'ils travaillaient, Shoma lui se reposait comme un bébé.


"Humm! Je suis en train de me noyer ?!"

N'ayant plus personne pour prendre soin de lui, Shoma se retrouve livrer à lui-même dans un écosystème où les fort domines et les faibles ce fond chasser. Dans un tel monde qui prendrait peur à la vue d'un simple homme allonger à terre ? Aucune créature digne de ce nom.

Voilà comment le fier capitaine des Spectres se retrouva la cible d'une limace grande de quatre mètres. Recouvert par de la bave d'insecte, Shoma sentait l'étau se resserrer autour de sa faible petite vie. La limace avait eu tout le temps de déverser sa substance sur le pirate et s'apprêtait même à faire du capitaine son petit-déjeuner.


"Dégage la limace"

Utilisant son ombre comme un pic géant, Shoma perça le corps du prédateur avant de se relever difficilement. Il s'en était fallu de peu avant que Shoma ne disparaisse de ce monde.

"Bon, il est où Arouka ? J'attend toujours pour ma leçon !"

Même s'il était le grand gagnant, face à cette limace qui n'était plus, Shoma était toujours au point zéro de son entraînement au Haki.

"Bordel et ils sont où mes compagnons qui devaient veiller sur moi !"

Voyant que tout le monde l'avait abandonné où plutôt que personne veillait sur lui, Shoma décida d'aller prendre quelque chose à manger avant qu'Arouka ne revienne et ne lui interdise de bouger de sa place. S'il voulait en profiter c'était maintenant, car après ce serait trop tard.

"Je vais me prendre un bain et après un bol de ramen."


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Dim 15 Mar 2015 - 23:30

Alors qu'il terminait sa balade sur Boyn, Shoma tomba sur l'ermite en train de faire tuer un sanglier de deux mètres. Le feu était prêt, la lance qui devait servir à maintenir l'animal au-dessus du feu aussi, il ne lui restait plus qu'à mètre en place la bête et à attendre le moment idéal pour la manger.

Remarquant le pirate, l'homme-poisson ne se priva pas une seconde de lui rappeler que s'il n'était pas motiver, qu'il était tout aussi libre de partir de son île dès à présent. Visiblement très attaché à sa solitude, Arouka n'avait que peu de temps à perdre avec un élève qui n'en faisait qu'à sa tête et qui ne voulait pas suivre ses enseignements.

Devant une telle attaque, Shoma se plia tout de suite en quatre et demanda à son enseignant s'il voulait qu'il s'occupe de lui trouver de quoi faire un dessert. Voyant un Shoma bien plus motivé, il décida de passer l'éponge pour cette fois.


Arouka : "Je pense que je vais utiliser une autre méthode sur toi afin de t'apprendre le Haki. Tu n'es pas assez sérieux pour la méthode douce."

"Comment ça ?"

Arouka : "Il y a deux méthodes pour apprendre le Haki, la théorie est la plus simple et la pratique la méthode que tu vas devoir subir."

"Il y a donc une autre méthode ?"

Arouka : "Oui, je viens de te le dire."

"Pourquoi ne pas l'avoir utilisé plus tôt ? "

Arouka : "Parce que je n'avais pas envie tout simplement."


Shoma n'en croyait pas ses oreilles. Il lui avait dit dès le départ qu'il n'était pas quelqu'un qui apprenait par la théorie, mais par la pratique et aujourd'hui, après un jour à méditer pour rien, il apprenait qu'une autre méthode était possible.

En quoi consiste cette méthode ?

Arouka : "Tu vas devoir me combattre."


Un combat ? Un second combat contre l'homme-poisson ? Il voulait prendre sa revanche sur sa première défaite ? Non, il n'était homme à vouloir combattre sans raison. S'il imposait à Shoma un duel, c'est qu'il devait penser qu'en combattant, alors Shoma arriverait à comprendre et s'éveiller au haki.

Arouka : "Cette fois tu ne devras utiliser ni ton sabre, ni ton fruit du démon. Tu devras me faire face avec tes seuls poings."

"Je ne suis pas un combattant au corps-à-corps."

Arouka : "Je ne te laisse pas le choix."


D'un geste de la main, l'ermite pointa son trophée et indiqua à son élève qu'il allait devoir le combattre et cela jusqu'à ce que son repas soit totalement cuit. Une bête de cette taille devait au moins prendre une bonne heure à être grillé à point, ce qui laissait à Shoma une heure devant lui.

Combattre sans le pouvoir de son fruit, ni sabre, c'était une grande première pour lui. Il n'avait jamais été autant désavantager, mais maintenant qu'il avait obtenu une autre manière pour apprendre le Haki, il ne pouvait plus se plaindre. Il n'aurait pas 36.000 chances.

L'apprentissage par le combat afin de forcer son Haki à ressortir, pourquoi pas.


Arouka : "Commençons."

S'il devait combattre sans ses armes, Shoma n'en restait pas moins un combattant aguerri. Il avait l'expérience de nombreux combats, nombreux sont les adversaires qu'il croisa, nombreuses sont les situations durant lesquelles il remporta des victoires improbables. Un entrainement de plus n'allait pas avoir raison de lui.

S'il était confiant, Shoma comprit très vite que de son entraînement allait dépendre non seulement son apprentissage du Haki, mais également de sa vie. Sans compter la faune et la flore agressive de l'île, l'ermite frappait avec l'intention de tuer. Les coups de lance qui fusaient dans sa direction étaient non seulement charger en Haki, mais visait des points vitaux.


Arouka : "Je te l'ai dit tu vas devoir apprendre le Haki par la méthode brutal. Tu peux esquiver autant de fois que tu veux, mais ton endurance n'est pas infinie et tôt où tard mes attaques te toucheront. Si tu n'arrives pas à user du Haki, tu perdras la vie."

http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Mer 18 Mar 2015 - 20:11

Pour un début d'entraînement, Shoma était servi. Arouka ne lésinait pas sur les efforts et attaquait avec l'intention de blesser, si ce n'est de tuer. Quand bien même il voulait rendre la monnaie de sa pièce à l'homme-poisson, Shoma ne le pouvait pas. Désarmé et avec comme consigne de ne pas utiliser son fruit du démon, Shoma s'en remettait à son expérience afin d'éviter les attaques.

C'était lui qui avait souhaité une autre approche afin d'apprendre le Haki, alors plutôt que de se plaindre, le capitaine pirate prenait cet exercice à bras le corps. Il devait surmonter son handicap. Shoma devait se surpasser, non pas pour vaincre, mais afin d'apprendre et apprendre vite.

Si Shoma était un combattant aguerri, Arouka l'était également. Certes l'ermite n'avait plus mené de véritables combats depuis longtemps, mais il était sur cette terre bien avant Shoma et avait emmagasiner autant de combat que lui, si ce n'est plus. Ce qui plaçait sur le papier, les deux hommes au même niveau, après la condition du pirate donnait un grand avantage à l'homme-poisson.


Arouka : "Si tu ne fais qu'esquiver les attaques, tu n'apprendras jamais. Le Haki de l'armement est un pouvoir offensif ou défensif, pas un pouvoir pour esquiver."

Attaquer, lui porter des coups, c'était bien beau, mais c'était plus simple à dire qu'à faire. Avec une lance chargée au Haki et des attaques qui partent de tous les côtés, il n'est pas facile d'aller de l'avant. Empetrer dans un nuage mortel d'attaque, Shoma ne voyait aucune autre solution pour l'instant de placer un coup. L'allonge de son adversaire était trois à quatre fois plus grande.

Arouka : "Si tu veux pas attaquer, alors je vais te forcer à te défendre!"

D'un léger bond dans sa direction, Arouka prit Shoma de court, le forçant à faire à son tour un bond en arrière. Garder son adversaire à distance quand on est en situation défavorable peut être une bonne stratégie, mais voilà en reculant Shoma était tombé dans le piège de l'ermite.

Arouka : "Derrière toi !"

Ne se focalisant que sur Arouka, Shoma en oublia complètement la nature sauvage de l'île. Vivre sur Boyn signifiait être constamment prêt à faire face à un monde où seul les plus forts arrivent à survivre. Il ne faut jamais baisser sa garde sous peine de se voir manger.

Petit regard en arrière, Shoma compris que son professeur le mettait réellement en garde contre un prédateur proche de lui.


"Merde !"

Derrière, une plante carnivore. Cette plante attendait bouche grande ouverte qu'une proie se laisse tenter par un peu de miel, mais plutôt qu'être attirer par le doux miel, c'est afin d'éviter un homme-poisson que Shoma se jeta droit dans sa gueule.

Une lance frôla le buste de Shoma, l'air se chauffa, la plante tomba sur le sol avant que Shoma ne se rattrape de justesse.


Arouka : "Tu viens d'utiliser ton joker. Si tu ne fais pas attention, tu ne finiras jamais cet entraînement de ton vivant."

Avançant dans la direction de Shoma, Arouka récupéra son arme, retira le miel de la bouche de sa victime, ingurgita le liquide et se plaça de nouveau en face du pirate.

Arouka : "On reprend !"


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Mer 18 Mar 2015 - 22:39

Arouka était dans le vrai. Shoma devait faire plus attention, mais en plus d'accorder plus d'attention à l'environnement qui l'entoure, il devait plus s'impliquer dans son entrainement. Il devait plus chercher à le frapper qu'à esquiver ses attaques. Il devait parvenir à lui coller son poing dans la figure au lieu de s'inquiéter de ce qui se passerait s'il venait à être touché par ses attaques.

C'est donc plein de conviction que Shoma se mit en position. Propriétaire d'une salle de boxe, le capitaine avait apprit avec ses "soeur" quelques mouvements de base. Ce n'était pas grand-chose, juste quelques mouvements, mais c'était mieux que rien dans une telle situation. Comme s'il adoptait la garde d'un boxeur, Shoma positionna ses bras assez haut.

Le capitaine montrait clairement qu'il allait passer à l'offensive. Il était prêt à braver le danger et aller au-delà du nuage de mort qui plane au-dessus de lui. Voyant la nouvelle détermination du pirate, Arouka lui lança un sourire sadique, comme pour lui indiquer qu'il allait souffrir dès à présent.

L'envol d'un oiseau marqua la reprise du combat. Arouka recommença avec ses attaques et Shoma esquivait dans un premier temps, mais cette fois-ci en effectuant de petits mouvements. Bien qu'esquivant les attaques, Shoma gagnait de plus en plus de terrain et se rapprochait de l'homme-poisson. La cadence était difficile à suivre, mais il se devait de continuer à avancer.

Sa témérité allait porter ses fruits, mais trop pressé, trop hâtif, Shoma tomba au sol. Après un coup rectiligne visant ses jambes, Shoma c'était précipité, mais n'avait pas pensé que son professeur, au sortir d'une attaque pouvait en lancer une seconde sans ramener son arme à lui. Un coup puissant sur le côté et voilà Shoma allongé au sol.


Arouka : "Tu arrêtes de fuir comme un lièvre, c'est déjà une bonne chose. Allez on recommence !"

Debout sur ses jambes, Shoma essuya la goutte de boue qui s'était posé sur le col de son vêtement. L'entraînement prenait enfin une tournure intéressante.

Les deux hommes poursuivirent leur combat durant un bon moment. Shoma approchait à chaque fois de l'ermite, mais n'arrivait jamais à l'atteindre. Plus d'une quinzaine de fois il échoua à un mètre de son adversaire. Il tombait tellement à terre qu'au bout d'un moment il arrêta de compter combien de défaite il avait essuyé. Plus il perdait et plus ses vêtements se salissaient. En se relevant de la quinzième défaite consécutif, Shoma remarqua que ses vêtements n'avaient jamais été aussi sale de sa vie.


"Tu finiras pas prendre des coups à ton tour."

Arouka : "La n'est pas le but de l'entraînement, mais si cela te fais plaisir essaye donc."


Sur cette dernière phrase, Shoma se jeta de nouveau dans la bataille et de nouveau, Arouka ripostait et tentait de faire plier le capitaine pirate.

Les deux hommes étaient sur une bonne dynamique et même si l'un gagnait toujours, aucun d'eux ne semblait prêt à mettre fin à l'entraînement.

Cette fois-ci Shoma faisait bien attention à l'environnement, mais aussi à son adversaire. Il gagnait peu à peu en expérience, même si sa style de combat était rudimentaire et pleine d'ouverture. L'important était qu'il arrive à surmonter son handicap tout en arrivant à faire appel au Haki et pour cela, il n'avait pas besoin d'être un combattant sans faille, mais un combattant qui sorte du lot.

Qu'il devien un homme au-dessus des autres, un homme qui c'est éveillé au Haki.



http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Jeu 19 Mar 2015 - 14:41

S'éveiller au Haki n'était pas aussi simple que Shoma l'aurait imaginé. Si combattre pour apprendre était selon lui une meilleure méthode, elle n'en restait pas plus difficile que la méditation. Assis, les jambes en tailleur, il n'avait pas à endurer une multitude d'attaque et de coups violents.

Malgré tout, c'est les coups qu'il recevait qui poussait Shoma à ne pas baisser les bras. Au départ il se battait dans le cadre de sa formation, mais petit à petit, l'apprentissage passa au second plan pour ne garder que l'aspect du combat, de la victoire. Les mouvements de Shoma étaient certes porter vers l'avant, mais bien trop hâtif, bien trop agressif, il perdait en harmonie pour ne garder que violence et puissance.

Au fil des échanges, Arouka vu au travers de son élève et le stoppa. D'un coup de l'arrière de sa lance, il jeta Shoma avec violence sur le sol.


Arouka : "Ne te laissa pas envahir par l'esprit de victoire. Tu ne dois pas chercher à me vaincre, mais éveiller ton esprit combattif. Seul la force de l'esprit peut te conduire vers la réalisation de ton objectif."

Avec un mal énorme au niveau du coup reçu à l'estomac, Shoma comprit enfin ce que voulait dire l'ermite, du moins il l'espérait. L'esprit combattif, l'esprit du guerrier, un état d'esprit qui transcende tout. En comprenant cela, Shoma se rappela un épisode de sa jeunesse. Petit, son grand-père, grand officier de la marine lui toucha quelques mots concernant une notion presque similaire, mais trop petit, il n'avait pas réussi à comprendre ce dont il voulait parler.

L'estomac presque en miette Shoma se dressa de nouveau. Observant le pirate du regard, Arouka tourna les talons et proposa à Shoma de faire une pause. L'idée partait d'un bon sentiment. Shoma était faible, continuer plus loin serait prendre un risque mortel pour lui étant donné la puissance des attaques lancer, mais l'idée essuya un vive refus de la part de l'édit élève.


"Je pense avoir compris ce que tu me disais, encore une fois !"

Cette fois c'est Shoma qui en redemandait. Pensant être sur le bon fil conducteur, le capitaine des Spectres ne voulait pas lâcher de si tôt, mais son corps était arrivé à sa limite. La prochaine défaite pouvait être la dernière.

Les deux hommes recommencèrent. Cette fois si le ton fut très vite donné et Shoma du alterner entre parade, esquive et approche. Voulant voir ce qui avait poussé son élève à demander du rab, alors qu'il n'en pouvait presque plus, Arouka créa une ouverture volontairement dans ses mouvements afin que Shoma s'y engouffre.


"Maintenant ! Ahhhhhhh!"

Cette fois-ci était la bonne. Shoma senti au plus profond de lui une énergie brulante le submerger. Son corps fumant le tirait encore plus. S'était-il éveillé au Haki ? Il ne put le confirmer, car à court d'énergie, il tomba au sol avant même de montrer le résultat de sa détermination.

Arouka : "Tu es à bout comme je le pensais. Repose toi pirate, nous reprendrons une fois que tu auras récupéré, mais tu es sur la bonne voie."

S'il avait lui aussi apprit le Haki par l'entrainement au combat, Arouka était stupéfait que Shoma trouve si vite une méthode lui permettant d'atteindre un seuil que peu de monde arrive à atteindre en un aussi court laps de temps. Dans son cas, réussir à comprendre les paroles de son professeur lui demanda trois mois complet.

Arouka : "Je suis peut-être un meilleur professeur que ce que je pensais."



http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Jeu 19 Mar 2015 - 15:25

Deux jours complet. Voilà ce qu'il fallut à Shoma pour se remettre de son entraînement intensif. Durant 48h, Shoma dormit comme un enfant abord de la Lépreuse avant d'enfin ouvrir les yeux. Une fois debout, la faim le dévorait de l'intérieur, sans compter que son gosier lui réclamait une boisson. Que ce soit de l'eau, du jus, de l'alcool, il devait absolument boire quelque chose. Une heure après son réveil, Shoma était de nouveau fin prêt à poursuivre son entraînement.

En bon vivant, il avait rattrapé les deux jours passer sans manger ni boire. Le niveau de viande du navire avaient bien été puisé, sans compter les réserves d'alcool utilisés avec abondance, pour ne pas dire qu'il n'hésita pas à en abuser. Quoi qu'il arrive, Shoma se sentait prêt à participer à un autre entraînement de titan.

Alors qu'il quittait son navire, Shoma se rappela le sentiment qu'il avait éprouvé avant de perdre conscience et faisait en sorte de s'en rappeler, de s'en empreigner pour ne pas le perdre le temps qu'il trouve Arouka.

L'attente et le recherche de l'homme-poisson fut minime, puisque ce dernier avait établi son campement en face du navire des Spectres. Assis en tailleur, l'ermite avait attendu deux jours que le capitaine pirate puisse de nouveau s'entraîner.


Je ne vais pas te faire attendre plus longtemps, allons nous battre.

Arouka : "Je n'en attendais pas moins ! "

Décidément toujours prêt à se battre, les deux hommes s'enfoncèrent dans la jungle de Boyn, puis le combat commença. Comme pour la première journée, Shoma avait laissé ombre et sabre sur le côté pour ne garder que ses poings.

Le combat entre les deux hommes étaient moins brouillon que lors de leur première journée et les failles de chacun semblait disparaître. Shoma se laissait moins avoir par son maître, bien qu'il n'arrivait toujours pas à le toucher. Malgré tout il gardait en lui le ressentiment qui l'habitait et qui l'avait senti le rendre plus fort.

Au bout de quinze minutes de combat sans que personne ne tombe où ne reçoive le moindre coup, Shoma senti monter en lui un sentiment de force qu'il n'avait pas ressenti jusqu'à présent. Son corps commençait à changer de couleur et plus sa détermination augmentait, plus sa soif de combattre grandissait et plus cela prenait de l'ampleur.

Partie sur des chapeaux de roues, Shoma réussi à placer un direct à son enseignant. L'attaque de Shoma résultait d'une autre ouverture volontaire de l'homme-poisson, mais en recevant le coup et en voyant la couleur du poing du pirate, l'ermite ne regretta pas de recevoir le premier coup.

Shoma venait de réussir, il avait donné un coup chargé en Haki, mais à peine l'attaque terminer que le Haki s'en alla et laissa Shoma avec sa main ordinaire. S'il avait réussi à l'utiliser une fois, il ne pouvait pas l'utiliser comme il le voulait. Shoma ne maîtrisait pas se pouvoir, il en était qu'à la phase de découverte et au vu du temps où il a commencer son entraînement, c'était déjà beaucoup.


Arouka : "Je ne sais pas si tu es un génie ou un monstre, mais le temps d'une attaque tu as réussi à faire appel au Haki. Tu vas devoir poursuivre sur ce chemin."

"Il faut que l'on poursuive alors."

Arouka : "Non, maintenant il te faut retourner sur la première méthode. Tu sais ce qu'est le Haki, tu en as fait l'expérience. Ce fut bref, mais maintenant tu sais ce qu'il te faut pour l'utiliser. La méditation n'est pas une méthode que l'on peut esquiver, bien au contraire. Pendant les dix prochains jours nous méditerons."


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Jeu 19 Mar 2015 - 16:35

Durant les dix jours qui suivirent leur affrontement, Shoma et son maître passaient leur journée à méditer. Au cours des dix jours, Shoma s'exerça sur une dizaine de technique de méditation dans le seul but de renforcer sa découverte et connaissance du Haki de l'armement. Les journées étaient longues, le temps de repos court, mais malgré la charge de travail, contrairement au premier jour, Shoma sentait que cela lui apportait un plus.

De jour en jour il se donnait corps et âme. Cette fois-ci, il n'était pas question de perdre du temps, de faire semblant de travailler et s'endormir. Shoma était studieux, droit et aussi spongieux qu'un enfant. Il essayait de tirer le maximum des enseignements de l'ermite. Quand les journées se terminaient, il restait seul à poursuivre son travail afin d'être toujours plus haut, d'aller toujours plus loin le lendemain.

Shoma montrait un véritable esprit d'apprentissage.

Au bout des dix jours de méditation, Shoma maîtrisait les pratiques, mais restait encore très loin de pouvoir maîtriser le Haki. Non, tout ce qu'il avait fait jusqu'à présent ne lui servait qu'à réussir à focaliser son esprit afin de savoir comment utiliser se pouvoir.

Dix jours, c'était également le temps qu'il restait avant que sur l'île, la saison des amours des animaux ne commencent. Durant un mois, sur l'île où ils se trouvaient la faune et la flore allaient devenir complètement sauvage, encore plus qu'ils ne l'étaient auparavant. Les hormones et phéromones qui se rependaient dans l'air où à l'intérieur des créatures les rendaient pendant un moins à un niveau bien au-dessus de leur niveau actuel.

Vous l'aurez compris, au bout des dix jours de méditation, Arouka expliqua à Shoma qu'il allait devoir vivre un mois complet sur l'île et que pendant un mois, il n'allait avoir ni jour de repos, ni répit. Le danger allait venir de partout, parfois de l'île elle-même et pour couronner le tout, il allait vivre un mois sans utiliser son ombre, ni son sabre.

Le but de l'opération de survie est de forcer Shoma à mettre en pratique ses connaissances, afin qu'il puisse passer d'une utilisation chanceuse du Haki, à une utilisation plus courante, fluide. Shoma se trouvait devant la dernière ligne droite de la première phase de maîtrise du Haki.


Arouka : "Dans quelques heures tu seras le seul humain sur cette île. Tu vas devoir y vivre et te forcer d'utiliser où du moins faire appel au Haki pour rester en vie."

Les dernières instructions donné, Arouka se mit en route pour quitter l'île. Comme à chaque fois à cette période de l'année, l'homme-poisson migre vers une autre île afin d'éviter le bain de sang que représente la saison des amours. Les saisons des amours sur chaque île de Boyn n'étant pas au même moment, la vie est plus sûr ailleurs.

Avec l'ermite, la Lépreuse quitta Shoma et gagna les bords d'une autre plante géante. Maintenant seul, Shoma allait devoir faire appel à ses acquis pour survivre.



--- --- ---
-- -- --
--- --- ---



Au sortir du mois de reproduction sur l'île, Arouka fit son retour sur l'île et y chercher son élève. L'homme-poisson y retrouva Shoma à l'intérieur de la jungle faisant chauffer un sanglier de deux mètres. Shoma avait beaucoup changé en un mois, de la barde avait fait son apparition sur son visage, ses vêtements n'étaient presque plus et un sentiment de force l'entourait, un peu comme s'il était sorti grandi de ce mois agité.

Les deux hommes se saluèrent et partagèrent le sanglier. Le repas terminer, Arouka demanda à Shoma de lui faire voir l'étendu de ses progrès. Sur ce point, Shoma n'avait pas chômer, il était capable donner satisfaction à l'homme-poisson en lui montrant ce qu'il souhaitait voir. Ce n'était pas digne d'un maître, ni même d'un utilisateur de niveau moyen, mais c'était le début.

Ce que pouvait faire Shoma était une grande étape dans l'entraînement au Haki. Par rapport à ce qu'il était capable de faire au début, ce qu'il était capable de faire aujourd'hui était à impressionnant. Malgré tout, ce n'était que le commencement, ce n'était qu'une goutte d'eau dans un océan de travail et d'effort.


Arouka : "C'est bien. Tu as beaucoup progressé, mais il ne faut pas croire que c'est gagné pour autant. Il va te falloir travailler maintenant. Je t'ai donné les bases, maintenant il te faut t'exercer, t'entraîner, encore et encore. La maîtrise du Haki ne peut se faire qu'avec l'entraînement et durant de longues années."


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1