AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


L'adolescent s'improvisant barbare en herbe.

avatar
Izumi
L'Armure brisée

♦ Localisation : Second Peace Island
♦ Équipage : Capitaine de l'Iron Fleet

Feuille de personnage
Dorikis: 3540
Popularité: -280
Intégrité: -130

Jeu 19 Mar 2015 - 16:53

Un client mécontent, enfin c'est qu'il avait dit la dernière fois en demandant une cargaison entière et cette fois ci dans les temps et en bon état!

Une saloperie de marché qui ne s'était pas effectué dans les temps avait conduit la pirate en herbe sur un navire pour une livraison. Tu parles, un piège encore plus évident que ça c'était pas possible. Le client était un précoce visiblement en manque grave de rapport sexuels agressant du haut de ses dix-sept ans tout ce qui bougeait à proximité de son navire. Lui et sa bande de potes avaient fugués en emportant le navire marchand de Papa et se croyaient depuis les rois de la région. Et pour l'armure sur pattes rien de plus grave qu'un mioche se prenant pour le roi des mers. Non mais sérieux, déjà qu'il puait allégrement de la gueule, visiblement lui et ses amis s'adaptaient à l'hygiène des pirates mais en plus son navire dérivait au large d'une petite île menaçant de se faire submerger par les vagues. Et c'était sur cette île qu'on lui avait donné rendez-vous? Soupirant dans sa barque et en regardant sa marchandise à ses pieds Izumi ne pouvait que prévoir ce qui allait vite arriver. Elle allait se pointer sur son navire et là ô surprise une bande d'adolescents se jetteraient sur elle, et à cet instant elle collerait une raclée à ces boutonneux et ils continueraient leurs vies sans argents et sur un navire perdu en pleine mer.

Elle continuait de ramer, heureusement que c'était pas trop loin de sa demeure temporaire. Une petite crique de pécheurs locaux qui s'étaient improvisés contrebandiers lorsqu'ils découvrirent il y a dix ans les joies des activités illégales. Izumi avait contre une marchandise d'acier et de métal forgé des armes neuves à ces gens. Elle ne faisait pas tout payer, une pirate avec un grand coeur certes mais surtout parce que ces locaux étaient probablement plus des enfants découvrant des jouets pour devenir des grands que des véritables méchants. Ils l'avaient nourrit et loger pendant une semaine sans poser de question. C'était tout ce qu'elle demandait et ses remerciements furent le surplus d'acier et des armes neuves robustes pour leurs activités.

Le navire était en vue, un faible drapeau pirate représentant un crane avec une cigarette en coin de bouche flottait profitant de la brise légère mais agréable qui soufflait. L'armure redoublant d'efforts vint se positionner sur l'île, elle ouvrit une seconde sa visière laissant le vent la rafraichir avant de le fermer en entendant les bruits de pas des gosses derrière elle. La voix néanmoins la surprit réellement, pour des adolescents ils avaient des voix bien grave, genre fumeur depuis dix ans et alcooliques périodiques. Se retournant elle sentit la colère monter en elle, trois gaillards musclés la fixaient avec avidité. Sur le navire en arrière plan elle en remarque deux de plus, l'ancre pouvait faire office d'échelle et ces gars là n'étaient pas des clients.

Izumi la nounou, putain fallait vraiment qu'elle arrête de livrer des guignols. Elle n'était pas à l'aise, cette caillasse faisant office de lieux de rencontre n'était pas durable.

-Qu'est ce que tu fous ici toi?

-Je te retourne la question à toi et tes hommes. Je viens livrer des armes aux, visiblement, anciens occupants du navire.

-Oh putain ces mioches étaient entreprenants, monte à bord ma belle on prendra bien ta cargaison et puis c'pas comme si t'avais le choix bwahaha!

Son rire gras insupportable fit apparaitre la colère sur le visage masqué de la jeune femme, elle sentit ses veines et tapotant le fourreau de son épée batarde sur son flanc droit fit un vite détour à sa barque. Elle traina la caisse en bois jusqu'aux pieds des hommes. Le chef de la tribus des singes en habits siffla à un de ses gorilles de l'ouvrir, aucun mensonges et en observant le faciès de son interlocuteur Izumi en déduit qu'il était satisfait de la cargaison. Il l'invita à monter sur le navire, prenant ses distances l'armure ne pouvant décemment refuser ne se fit pas attendre. 

La nuit tombe et les gaillards boivent et chantent sans se soucier de la présence de la jeune femme qui passant ses lèvres sur les choppes de bière se livre un peu plus. Z'ont pas l'air méchants ces bougres mais toujours pas de traces des gamins et ça c'est inquiétant. Alors tandis que se mettant à l'écart elle croise le capitaine du rafiot elle pose la fatidique question. Et là, l'autre bougre éclate de rire mais pas le même rire gras, un rire presque jovial et proche comme un ami riant de la bêtise de sa confidente.

-Allons m'amzelle on est pas des tueurs de mioches, enfin pas encore. La sœur d'un des boutonneux nous as engagés pour retrouver son petit frère et le lui ramener, parait que celui ci a pas supporté devoir travailler de l'algèbre pendant des heures. Je le comprends le pauvre vieux mais bon est payés pour le ramener à bon port alors forcément on s'exécute. On vous dépose si vous voulez, ces pauvres enfants n'avaient en plus pas d'argent et prévoyaient de vous volez.

Tout est bien qui est finit bien, enfin sauf pour les économies de l'armure qui préférant s'assurer de la véracité des propos descend en cale avant de retrouver la bande du gnome en pleurs ou râlant en hurlant comme des boeufs qu'ils sortiront d'ici. 

Tu parles aucun d'eux n'aura bougé avant d'atteindre bon port, sur le quais les proches des fuyards attendant de pieds fermes leurs jeunes membres. L'équipage descend en rigolant dès qu'un ado prends une claque par sa mère ou sa copine, dans le cas du leader de la fuite sa sœur descend de voiture, s'excuse auprès des autres familles et en rigolant les invite à un diner prochainement. Tous repartent sauf le mioche qui est accrocher aussi solidement que possible à la vigie et qui veux pas descendre. C'est Izumi qui s'y colle, sa colère est toujours présente et l'argent ne pousse pas des arbres alors autant qu'elle apprenne ce qu'il en coute d’arnaquer une pirate. Et les gaillards explosent de rire presque autant que l'ainée de la tête blonde qui esquisse un sourire alors que son petit frère adoré lui est rendu après une bonne correction et un postérieur aussi rouge qu'un coup de soleil. Non mais quant même on se moque pas impunément d'une armurière comme ça.

Un petit voyage gratos, la cargaison d'armes d'Izumi est alors montré à la soeur du chérubin boutonneux qui hoche la tête avant de conduire en insistant la boite de conserve à sa résidence. Les parents réceptionnent le petit dernier et le père heureux de récupérer son navire et en plus des armes qu'il pourra revendre en abusant sur leurs provenances paye finalement Izumi en assurant qu'à la moindre envie de revente il est prêt à devenir son partenaire particulier.

Comme quoi, finalement une fugue c'marrant!
http://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumihttp://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
Page 1 sur 1