AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[Fiche d'île] Cimetière d'épaves

avatar
Game Master
Fondateur
Juge arbitre


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Sam 16 Avr 2011 - 17:56

Cimetière d'épaves
South Blue


Population & Particularités

Ce lieu est le résultat d'un étonnant phénomène nautique, c'est en effet le point de convergences de trés nombreux courants marins et sous marins venus de toutes les Blues. Rien de gênant pour un navire muni d'un équipage, mais pour des épaves c'est une autre histoire... Résultat, depuis que l'homme navigue et fait naufrage sur les Blues, les débris qu'il laisse en mer viennent peu à peu s'échouer sur les récifs locaux. Au point qu'ils sont maintenant totalement enfouis sous une couche de bateaux en ruines formant un vaste plancher aussi solide qu'une ile...
D'innombrables navires se trouvent noyé ou échoués ici. Depuis des carcasses de modèles que les chantiers ne fabriquent plus depuis longtemps jusqu’à des modèles fraichement coulés dans les environs. Et pour chaque navire que l'on voit sur l'ile il en existe probablement des dizaines enfouies sous les eaux qui regorgent de trésors oubliés dans leurs lugubres entrailles. L'ambiance n'est pas vraiment festive dans le coin mais certains de ceux qui s'y sont aventurés en sont ressortis riches... Même si évidemment beaucoup d'autres n'en sont jamais revenus.

  • La faune locale:
    De nombreux groupes de vagabonds et de pirates y sont actuellement en activités. Certains capitaines y cherchent des trésors d'autres s'y sont égarés. La plupart y inspectent les épaves pour en récupérer des bouts et les revendre ou retaper leurs propres bateaux. Et comme partout ou trainent des pirates on peut trouver ici des types qui commercent avec eux et s'occupent de les délester de leurs pillages en échange de tout les produits nécessaires à la survie en mer... La marine ne s'y aventure pas mais elle estime à une trentaine le nombre d'équipages et de groupes en mouvement dans cette zone.

  • Lyon-sur-Loques :
    Là où il n'y avait rien avant, ils ont ajoutés de l'espoir. Un maigre, petit, ridicule espoir. Mais vaut mieux petit que rien. Une ville de bric et de broc assez large s'est érigée après le brasier crée par les L.I.O.N ; construit par les survivants de la catastrophe, c'est une cité fortifiée avec des murs en bateaux disposés dans leur sens le plus long, protégé par un système très rudimentaire de douves naturelles -comprendre par là détritus spongieux et eaux stagnantes pleines de cendres, de planches moisis et de bigorneaux voraces. Ville libertaire, ceux qui parviendront à obtenir l'accès à l'intérieur -chose qui n'est pas tellement dure à faire- pourront découvrir des maisons peintes et fabriquées en matériaux de récupération. L'architecture à l'intérieur des "murs" change toutes les semaines sous l'impulsion des habitants et chacun doit payer une taxe de participation en contribuant à aider les autres à déplacer leurs maisons. Gouverné par l'entraide face à l'adversité, idée primordiale dont est tirée la devise de la ville "Vaut mieux l'feu tous ensemble que l'barbecue tout seul", Lyon-sur-Loques est défendu par une armée de clodos et de malfrats préférant profiter de la sécurité de la ville plutôt que de s’entre-déchirer et est régi par la libre discussion et la méritocratie, favorisant ainsi la pérennité de la cité (mais aussi la naissance de frictions nouvelles), enclave de relative paix dans le chaos du cimetière.
    Ajouté par Robb Lochon

  • Encanis:
    Constitué de cinq caravelles à encastrées les unes dans les autres et reliées par des ponts, Encanis est l'un chef-lieu de la prostitution au Cimetière. Ça plus le jeu. Et l'alcool. Plus la fumette. Bref, c'est un quartier très chaud aux mains d'un puissant gang. Ceux qui échouent là et veulent profiter de leur temps libre avant de partir sont les bienvenus. Mauvaise idée si c'est pour du grabuge.
    Ajouté par Loth Reich

  • Les Enfants de Tehlu :
    Ils sont près d'un millier à vivre dans ce colossal galion délabré baptisé "Tehlu" sis dans la zone occidentale de l'ile. Puisque l'union fait la force, des gens de tout bord s'y sont rassemblés pour se protéger mutuellement et former une communauté solide. La majorité des pensionnaires sont mineurs, ce qui donne au lieu un air d'orphelinat. Très tôt, enfants comme adultes sont priés de ramener de l'argent pour la survie de la communauté. Chaque année, ils élisent un chef à main levée. C'est là que Loth Reich a vécu jusqu'à ses onze ans.
    Ajouté par Loth Reich

  • Bière - Bourrin - Lopette - Termite - Clodo - Planche de bois :
    Une variante du pierre - papier - ciseau qui est un jeu apprécié et important au Cimetière. Toujours pratique pour régler un conflit sans trop de violence, prendre une décision, montrer que c'est nous qu'on a raison et pas l'autre ou bien même réussir à marchander ou à faire du troc. Lyon-sur-Loques et les bars parsemant l'île organisent souvent des tournois d'ailleurs. Se joue comme suit : "Le Bourrin boit la Bière qui tabasse la Lopette qui devient ami avec le Clodo qui élève le Termite qui mange la Planche de Bois qu'on utilise pour se venger du Bourrin. De même, le Bourrin défonce la Lopette, mais se fait avoir par les tours du Clodo ; la Bière noie le Termite, mais est sifflée par le Clodo ; la Lopette utilise la Planche en bois, mais est mis k.o par le Bourrin ; le Clodo quant à lui se rince l'gosier avec la Bière, mais dort sur la Planche de bois ; le Termite terrorise la Lopette, mais se fait écraser par le Bourrin ; la Planche en bois éclate le Bourrin et piétine le Termite."
    Ajouté par Robb Lochon

  • La révolution du cimetière d'épaves:
    De nos jours, comme tous les lieux désertés par la marine le cimetière d'épave est redevenu un lieu parfait pour la révolution. Mais pas tant que ça. En 1625 le chantier de réparation et de modification de navires est détruit par des marines plus têtus que les autres. Les locaux son cramés, les pertes sont lourdes, et les quelques survivants font actuellement profil bas en attendant que le conseil de Luvneel décide de relancer ou non le projet local


Forces de l'ordre et respect de la loi

Le coin est livré aux pilleurs d'épaves, pirates, révolutionnaires et zonards de tous poils. Il n'y a ni marines ni loi autre que celle du plus fort dans le coin.

Historique & Événements récents


 ► [1611] Le grand ménage d'hiver :
Menés par le lieutenant-colonel Tahar Tahgel en continuité de la destruction du QG révolutionnaire de South Blue quelques jours avant, cinq cents hommes de fer ont cette année-là décimé les rangs des quelque deux cents révolutionnaires survivants qui s'étaient regroupés ici. La journée reste marquée d'une pierre noire dans le calendrier révolutionnaire, tant les combats furent sanglants et les dégâts colossaux suite à la bombarde. Chez les hors-la-loi on raconte que ce n'est que de justesse que le commandant des forces marines ne sortit vivant du sacrifice du dernier des combattants de la liberté. Chez les marins, on parle de cette journée comme de toutes les autres opérations de guerre d'envergure : une journée sale, une journée grise, une journée de héros.
Événement joué ici par Tahar Tahgel

 ► [1625] Le retour du grand ménage :
Dix ans plus tard rebelote. Le Commandant Mavim et son équipage s'en prennent au chantier que la révolution a planqué dans le coin, et dispersent ses défenses avant de le détruire par le feu.
Événement joué ici par Sebastian Archibald Mavim, Meiday, Aoko Longshot, Vass Stanov, Kaze Starn et Old Crow

 ► [1625] A travers le Feu et les Flammes :
Quand un équipage de rookies qui s'appelle "L'Incandescence des Odacieux Nouveaux" (L.I.O.N) pète la gueule à une bande de durs à cuire un brin pyrocopathes sur une île constituée grosso merdo de bois pourris et de bateaux un peu moins pourris, ça fait des étincelles. Mais quand en plus, avant l'incendie gigantesque qu'ils ont déclenchés sur l'île, ceux-ci font des concerts de rock, unissent un royaume de clodos et après le plus grand feu que South Blue n'ait jamais vu sauvent la population et éteignent finalement les flammes qu'ils ont eux-même crées, ça laisse une brûlure. Dans le cœur des gens.
Événement joué ici par Brih Demau, un canard, Ging "BAM" Dong, Robb Lochon, Munster Fonduslip et Rockfor Egry

 ► [1626] Naufrage éclair :
Lorsqu’un pirate primé fait naufrage sur le Cimetière d’Epaves, il cherche à en partir. Alrahyr Kaltershaft a commencé par unir les clans de clochards des profondeurs avant d’attaquer la surface, devenant maître d’un équipage pirate. Pendant sa recherche de matériaux pour construire un bateau, il s’est retrouvé victime d’un effondrement dont il est sorti pour aller voler des voiles à Lyon-Sur-Loques avant de prendre la poudre d’escampette avec des recruteurs révolutionnaires.
Événement joué ici Alrahyr Kaltershaft et Alric Rinwald

 ► [1626] Une nouvelle ère de Super-héros :
Après leur victoire Mouette-éclatante contre le terrible Capitaine Hérup Ssion, les Héros Hic prennent le temps de construire leur nouveau navire de super-héros, l'Argo, sous le commandement de leur Mouette-Capitaine : Mouetteman. Criminels du monde entier, prenez garde : les Héros Hic arrivent !
Événement joué ici par Mouetteman, Harlequin, Randy Beam, Great Ki-Kass et Zetsu Dorenji

Boutiques de l'île



Personnalités importantes



Les révolutionnaires du Cimetière d'épaves

Lien cliquable :



Les dents d'ta mère

Lien cliquable :


Page 1 sur 1