AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


 Kawabungaaa !
avatar
Alrahyr Kaltershaft

♦ Localisation : Doscar

Feuille de personnage
Dorikis: 4265
Popularité: -376
Intégrité: -280

Jeu 30 Avr 2015 - 14:57






A peine arrivé sur Grand Line, et tout va de travers.

Si encore il n'y avait que les cicatrices... Ou les traces de l'infection pré-Reverse Mountain... Ou les ecchymoses du remue-ménage lors de la descente vers le Cap des Jumeaux...

Mais là...

De nombreux hommes de l'équipage qui récupèrent de leurs blessures, d'autres morts, la mère d'Alrahyr inconsciente pour on ne sait quelle raison, et... Et l'absence totale des pouvoirs de son fruit.

La route de tous les périls, pas pour rien.

Il a même effectué un ultime test pour vérifier la perte de ses capacités : plonger dans l'eau. Nager après tout ce temps, c'est étrange. Pas que ça lui ait manqué, mais... Non, ça ne lui a pas manqué. Merde, un fruit du démon quoi ! La plupart des hommes en désirent un, et voilà que lui, il perd le sien. C'est insensé ! Hallucinant ! Et pourquoi ? Sans raison, comme ça... Son corps, trop bouleversé ?

Mystère.

Que va-t-il faire, maintenant ? Depuis Boréa, il ne fait que fuir. Alrahyr n'est venu sur Grand Line que pour échapper à la Marine. Sa nouvelle prime vient d'être publiée, elle est encore plus hallucinante qu'auparavant. On le recherche. C'est la seule raison pour laquelle il a risqué sa vie sur Reverse Mountain.

Et maintenant ?

...

Maintenant, il pose son regard vide sur le vaste océan. Sans demander de raison, Adam continue à faire filer le navire droit vers la direction indiquée par le Log. Quelle voie ? Quelle île ? Ils n'en savent rien, mais ils y vont. Le temps est changeant, le climat étrange, mais le navigateur s'en tire bien. C'est un homme plein de ressources.

A l'horizon se dessine une petite forme grisâtre, ronde, qui se dresse avec difficulté au-dessus de l'eau. Adam aussi l'a vue, et les deux hommes se mettent d'accord pour s'en approcher. Par simple curiosité.

Tout l'équipage est sur le pont, profitant de l'air frais, intrigué par le virement de bord.

La forme grise est en fait un rocher, un petit îlot d'une trentaine de mètres de diamètres, juste assez haut pour permettre à un navire d'y accoster sans difficulté. La surface est loin d'être lisse : des hauteurs, des creux, des piliers et des arches recouvrent le roc de toutes parts.

Dessus, des hommes vêtus de noir sautent et voltigent dans tous les sens, prenant appui sur le décor. Ils semblent effectuer une danse martiale dans laquelle aucun n'a l'avantage. Les sons métalliques significatifs des chocs entre des lames parviennent jusqu'au Reconquista, qui avance inlassablement dans leur direction.

Les hommes bataillent sans relâche. Exercice, entraînement ou vrai combat ? Chose difficile à dire.

Pendant les manœuvres pour s'approcher de l'îlot, personne ne lâche les combattants des yeux, tous demeurent impressionnés par leur art. L'un des hommes du rocher semble enfin remarquer le navire et interrompt les autres. Ensemble, ils s'avancent vers le bord du roc et s'adressent à Adam et Alrahyr, les deux personnes les plus proches de la barre.

- Vous êtes de nouveaux challengers ?

http://www.onepiece-requiem.net/t11780-alrahyr-kaltershaft-termine http://www.onepiece-requiem.net/t11840-alrahyr-kaltershaft#14215
avatar
Alrahyr Kaltershaft

♦ Localisation : Doscar

Feuille de personnage
Dorikis: 4265
Popularité: -376
Intégrité: -280

Jeu 7 Mai 2015 - 12:02




- Hein ?

A bord du Reconquista, tous s'étonnent de la question. Appuyé sur la rambarde, laissant Adam terminer les manœuvres d’amarrage, Alrahyr demande des explications. L'un des combattants s'avance. Une jeune femme. Comme tous les autres, elle est entièrement vêtue de noir, sauf la tête qui est totalement dégagée depuis le cou. Elle a rangé son katana dans son fourreau placé dans son dos. Les cheveux longs, presque noirs, pas de marque distinctive, un visage assez banal, elle a tout de la fille normale, classique, le genre qu'on ne remarque pas forcément dans la rue.

Comme les huit autres personnes, en fait.

- On est des ninjas !
- Des... ninjas ?
- Ouais ouais, des vrais de vrais !
- Euh... certes... Et qu'est-ce que vous foutez là ?
- Oh, tempête, orage, vent, pif paf pouf crack sur le rocher, bateau cassé.
- ...
- Et ça doit faire un mois qu'on est là...

Et ils survivent comment ? Comme pour répondre à cette interrogation intérieure, la ninja reprend immédiatement :

- Mais cet îlot est vraiment cool ! Il y a plein de recoins, on peut dormir à l'abri dans une petite cave, et on a construit des cannes à pêche pour manger ! Et je suis une super cuisto ! Je cuisine avec rien ! Bon, ça tombe bien, on n'a rien, même pas de feu, mais...

Et tous de s'extasier, en chœur :

- Le poisson cru c'est goûtu, le poisson pas cuit c'est exquis !
- Ah oui, quand même...
- Allez, venez là, descendez ! J'vais vous faire goûter !

Un peu hésitants, les révolutionnaires se décident tout de même à accepter la proposition après quelques instants sans bouger, perdus dans leurs pensées. Ils mettent un à un pied à terre et suivent le groupe de ninjas vers le centre de l'îlot.

Les hommes en noir les accueillent chaleureusement, enchaînant blague sur blague, le sourire aux lèvres. Amicaux ? Un piège ? C'est... bizarre...

- Z'avez de la chance, il en reste !

La jeune femme montre une sorte de bassine utilisée comme récipient dans lequel git une sorte de purée étrange à l'aspect totalement immonde et répugnant.

- Allez toi, goûte ! Foi de Morru, tu vas aimer !
- C'est... du foie de morue ? Bwark !

La ninja regarde Alrahyr de travers, affichant une incompréhension totale.

- Mais... comment tu sais ?

Elle semble dépitée, s'effondre sur ses genoux, le visage dans ses mains et se met à pleurer.

- Il a découvert mon ingrédient secreeeeeeet, bouhouhouhouhouuuuuuuu !!!
- Hein ? Mais non eh oh non attends !

Un homme en noir la réconforte.

- Oh, Morru, calme toi, sèche tes larme, le monsieur il est peut être très très fort, c'est pour ça qu'il a deviné !
- Beuheuheuuuu... Snif... Oui mais il a même pas goûté qu'il sait déjà, alors q-que v-vous, vous avez même pas t-trouvé en un m-mois, bwaaaaaa !!!
- Respire un coup Morru, tu sais bien que nous on est pas doué hein !
- Mais non dis pas ça, on est tous très fort...
- Oui voilà Morru, et ça c'est grâce à toi, grâce à ton poisson tout frais pêché ! D'ailleurs...

La jeune femme se redresse d'un coup, les larmes encore aux yeux, et lève les bras en l'air comme tous les autres ninjas pour crier :

- Le poisson cru c'est goûtu, le poisson pas cuit c'est exquis !

Puis elle se reprend et se tourne vers Alrahyr :

- Excuse moi ! Tu es forcément quelqu'un de bien, tu as trouvé l'ingrédient caché uniquement en voyant le plat !
- Euh non mais...
- Mon nom est Morru ! Et toi ?
- Haaaaan, Morru, foie de morue, c'est pour ça que j'ai trouvé l'ingrédieeeent !
- Pardon ? Pas entendu hihi tu parles tout bas !
- Ah non héhé je pensais tout haut !
- Non tout bas !
- ...
- C'est quoi ton noooom ?
- Euh... Alrahyr, Alrahyr Kaltershaft.
- Alra-quoi ? Alrakir Tabershaff ?
- Non non, Al-ra-hyr Kal-ter-shaft
- Altabir Shafterlatte ?
- Non !
- Alfakir Kalerblast ?
- Mais non !
- Alrazir Zakerflaft ?
- ...
- J'y arrive pas, désolée...
- Bon, je m'appelle Alra.
- Alra ! Ha, ça j'y arrive ! Alors Alra, tu goûtes ?
- Euh...
- Fais pas ta chochotte, c'est trop bon tu vas voir !

Le jeune homme jette un regard aux autres, notamment les ninjas qui l'incitent d'un hochement de tête à essayer. Eux-même semblent avoir envie de se jeter sur le plat... En même temps...

- Le poisson cru c'est goûtu, le poisson pas cuit c'est exquis !
- Allez, goûte !

Du foie de morue, bwark... Mais bon, quand faut y aller, faut y aller... Alrahyr se penche sur le plat, prend une grosse cuillère qui traîne à côté et l'essuie lentement avec sa main. Comme si ça allait réduire les risques... Merde, pourquoi il a accepté ?

Il plonge le couvert dans la purée bleuâtre à l'aspect vomitif, la sort le plus doucement possible pour retarder l'échéance, et la porte à sa bouche.

Tiens... Ce plat froid a une odeur... Pas si mauvaise en fait...

- Allez, allez, alleeeez !

Morru - décidément, quel nom... - trépigne d'impatience, et retient son souffle quand son cobaye décide d'enfin gober la cuillère. Juste le bout.

Les yeux d'Alrahyr s'allument, son regard étincelle, sa figure se détend.

- Mais... C'est délicieux !
- Haha je t'avais dit ! Je peux en faire pour tout le monde si vous en voulez !

- Le poisson cru c'est goûtu, le poisson pas cuit c'est exquis !

Le reste des révolutionnaires doute encore du bon goût de ce plat, mais cela ne dure qu'un instant, le temps que leur capitaine les force à tester. Bientôt, l'équipage comme les ninjas sont réunis autour de Morru qui prépare encore plus de nourriture suivant sa recette personnelle.

Tous sont là ? Non...

Alrahyr et Morru sont assis côte à côte. Elle ne le lâche plus depuis qu'il a "découvert" son ingrédient. Pendant qu'il mange, le jeune homme marmonne pour lui-même :

- Faudra que j'en mette de côté pour ma mère...
- Mmm ? Ta mère ? Où qu'elle est ?
- Dans le bateau, elle est inconsciente... Je devrais pas la laisser seule...
- Mais t'es bête ou quoi ? Pourquoi tu l'as pas dit plus tôt ?
- Hein ? Pourquoi ?
- Bah on peut la soigner !

http://www.onepiece-requiem.net/t11780-alrahyr-kaltershaft-termine http://www.onepiece-requiem.net/t11840-alrahyr-kaltershaft#14215
avatar
Alrahyr Kaltershaft

♦ Localisation : Doscar

Feuille de personnage
Dorikis: 4265
Popularité: -376
Intégrité: -280

Jeu 7 Mai 2015 - 22:05




Alrahyr s'arrête net dans son élan gastronomique. La bouche encore à moitié pleine, il regarde Morru dans le blanc des yeux. C'est une blague ? Si c'est le cas, c'est pas vraiment drôle. Pas du tout, même.

- Eh me regarde pas comme ça Algal.. Alrabi... Me regarde pas comme ça, Alra. Beeeh, ça fait peur, on dirait que tu veux m'manger ! J'sais que t'aimes bien mon ingrédient-secret-qui-n'est-plus-secret, mais j'ai quand même pas une tête de morue, si ?
- Euh non non pardon, t'as pas une tête bizarre, t'as juste un tête normale, ta tête quoi...
- Une tête de Morru ?

Elle esquisse un grand sourire et éclate d'un rire bruyant et joyeux. Et, il faut bien le dire, Alrahyr ne peut pas s'empêcher d'émettre un petit ricanement d'approbation pour cette blague.

- Bref, elle a quoi ta mère ?

Le jeune homme l'invite à aller vers le Reconquista en lui expliquant tout. Reverse Mountain, les secousses lors de la descente, la catastrophe au pont inférieur, Yunna Kaltershaft - sa mère - réfugiée dans une cabine, son état lorsqu'elle a été retrouvée. Inconsciente, mais presque indemne physiquement.

- Il n'y a rien que ma cuisine ne peut pas guérir, crois moi !
- Morru, elle est inconsciente, tu la feras pas manger...
- Et alors ? La bouffe, ça sent !

Dans le navire, elle examine rapidement la femme évanouie, mais sans plus. Elle a déjà une idée derrière la tête et compte bien l'appliquer. De retour sur le pont, elle s'arrête net, comme traversée par une pensée soudaine.

- Au fait, vous auriez pas de la nourriture par hasard ? Nan parce que, le poisson cru...

- Le poisson cru c'est goûtu, le poisson pas cuit c'est exquis !

- ... ça va bien cinq minutes, mais je peux pas cuisiner réellement rien qu'avec ça. Et pour réveiller ta mère, va falloir de la vraie cuisine !
- Morru écoute moi, on a essayé plein de trucs, on comprend pas ! Alors certes c'est super bon ce que tu fais, mais là...
- Tututu ! Tu t'es crû où ? Sur les Blues ? Eh beh, ça se voit que tu en viens ! T'es sur Grand Line, Alra, va falloir t'y faire, ici on sait beaucoup plus de choses que dans ta petite contrée d'origine.
- Euh...
- Alors, t'as à grailler ou pas ?

Alrahyr, sans un mot, pointe du doigt l'arrière du navire, et notamment l'emplacement de la cuisine.

- Ouiiiiiiiiiiiiiii pat pat pat pat pat

Et elle s'y précipite à toute vitesse. Au même moment, Adam et Richard reviennent à bord, une assiette de délicieuse nourriture à la main et une cuillère dans l'autre.

- Y ch'pache quoi ?
- Vous faites du raffut ichi dites donc !
- Morru va cuisiner pour réveiller ma mère...
- ...
- ...
- Ouais, j'pense pareil.
- Et tu la laiches ?
- Hein ???
- Glurp Ahhh ! Et tu la laisses ? Tu la laisses faire ?
- Ah ! Bah on a c'qu'il faut en provisions, et en plus elle cuisine bien.
- Ouais, ch'uis totalement d'accord, ch'est exchellent.

Richard et Alrahyr ne peuvent s'empêcher d'esquisser un léger sourire malgré la situation, en voyant Adam encore en train de s'empiffrer.

- Bah quoi ? Qu'est-ch'qu'y ch'pache ?

Une porte ouverte à la volée interrompt la scène.

- C'est prêêêêêêêt !

Morru en émerge avec un gros saladier d'où émane une odeur époustouflante. Une sorte de risotto aux saveurs des mers, à l'aspect doré comme c'est pas permis, et au goût très certainement succulent. La jeune femme arrête net les trois compères dans leur élan, pressés de goûter.

- Tututu ! C'est pas pour vous !
- Mais...
- C'est ce qui va réveiller ta mère, Alra !
- Mais j'aimerais bien y goûter aussi...
- Restez là bien sagement, j'y vais seule. Des fois que vous voudriez piquer dans le plat...

Et elle s'engouffre à nouveau à l'intérieur du navire, vers la cabine dans laquelle se trouve Yunna.

http://www.onepiece-requiem.net/t11780-alrahyr-kaltershaft-termine http://www.onepiece-requiem.net/t11840-alrahyr-kaltershaft#14215
avatar
Alrahyr Kaltershaft

♦ Localisation : Doscar

Feuille de personnage
Dorikis: 4265
Popularité: -376
Intégrité: -280

Ven 8 Mai 2015 - 22:12




Lorsqu’elle réapparaît, le jeune homme se précipite :

- Alors ?
- Nan mais t’as cru quoi ? C’est pas un miracle hein, faut le temps que ça agisse.
- Je peux aller la voir ?
- Si tu me promets de pas piquer dans le plat…

Sans répondre, Alrahyr disparaît par là où est arrivée Morru, la laissant sur le pont avec Richard et Adam. Le second, pas encore rassasié, n’hésite pas à demander :

- Mais on va pas gâcher hein ? On le mange le plat après ?
- Beh bien sûr, tu me prends pour qui ? Genre je gâcherais de la nourriture. Genre !
- Euh oui non mais c’était pour vérifier…
- Ah le vlà… Alors Alra, t’es rassuré ?

Le révolutionnaire a un petit sourire aux lèvres.

- Elle a un peu bougé ! Sans ouvrir les yeux, mais un peu, c’est bon signe !
- Tu vois, hihi !

Et les quatre retournent sur l’îlot, rejoindre le reste de leurs compagnons.

Se remémorant leur arrivée, Alrahyr demande à Morru pourquoi les ninjas se battaient tous, et de quoi elle parlait lorsqu’elle leur avait demandé s’ils étaient de nouveaux challengers. Elle leur explique alors que c’était à la base une manière pour eux de passer le temps, mais que ça avait duré en longueur. Ne comprenant toujours par, Kaltershaft demande des précisions.

- Quand on s’est échoué ici, on n’avait pas grand-chose. Du genre des morceaux de notre bateau, quelques vivres, et un coffre. Tiens, viens voir.

Elle l’emmène à un sous-sol naturel de la petite île, une petite grotte creusée dans la pierre il y a certainement une éternité, par des personnes qui avaient le matériel nécessaire. Morru explique qu’il s’agit de leur moyen de se prémunir des intempéries, qu’il n’y a miraculeusement pas de marée, et que c’est donc une excellente protection pour leur groupe.

Là, peu de choses sont entassées, il ne s’agit que du strict nécessaire. Quelques outils bricolés, des cannes à pêche de fortune, des tapis constitués de tissus de récupération en guise de matelas légers, et au fond, un petit coffret.

- C’est le seul butin qu’on a pu récupérer pendant notre naufrage. En fait, je me suis accrochée à ce que j’ai pu, et c’était cette boîte, qui flottait. Du coup la voilà…
- Attend attend Morru…
- Mmh ?
- Il y a quelque chose que je ne saisis pas depuis le début, et encore moins maintenant…
- Tu veux pas voir le contenu d’abord ?
- On arrive, plus nombreux que vous, avec un navire. Vous nous accueillez chaleureusement, vous nous offrez à manger, tu m’aides à soigner ma mère, et tu me montres le seul trésor que vous avez, comme ça, totalement confiante ?
- Bah oui !
- Mais pourquoi ?
- Bah parce que t’es sympa !
-
- Bon, et puis parce que j’ai bien envie de me barrer de cet îlot aussi…
- Euh…
- Tu nous emmènes ?
- Hein ?
- Tu nous emmènes, dis ?
- Bah j’sais pas euh…
- Super ! Bon on en reparlera plus tard…
- Nan mais j’ai pas dit…
- Allez regarde-moi ça !

Et là, sous ses yeux hébétés, Morru ouvre le petit coffret. A l’intérieur, occupant seulement une petite partie de l’espace, une grosse fraise de la taille d’une pomme, un peu plus grosse qu’une pèche mais plus petite qu’une mangue, recouverte de spirales étranges qui s’enroulent dans tous les sens.

Alrahyr reste sans voix. La dernière fois qu’il a vu un tel fruit, il l’a mangé, a utilisé les pouvoirs qui y étaient liés, et les a perdus. Et là, maintenant, un nouveau fruit se présente à lui. Une occasion de retrouver de nouveaux pouvoirs ? D’être à nouveau capable de faire des choses uniques ?

Mais il ne possède pas ce fruit… Et il ne va pas le voler, non, ce serait immonde de faire ça après un tel accueil. De l’égoïsme.

- Eh bah tu dis plus rien ?
- Où… Où vous avez eu ça ?
- Oh ça c’était avant, on l’a… trouvé…
- Mouais…
- Bref, c’que j’voulais, c’était t’expliquer un peu tout ça… Tu vois quand on est arrivé ici, on avait que ça. Alors on s’est mis dans la tête un truc pas mal : le meilleur combattant d’entre nous remporterait le fruit ! Mais bon, ça fait un mois que ça dure, et on n’arrive pas à se départager, tous…
- En un mois, pas un qui a pris le dessus ?
- Nan, pas un. Et le pire dans tout ça, c’est que ça crée des petites tensions dans le groupe, il y en a qui en ont ras le bol, qui voudraient bien gagner le fruit, tout ça tout ça.

Elle s’arrête un instant, puis :

- Du coup j’me disais : avec de nouveaux challengers, ça pourrait changer la donne, non ?

Oh… L’occasion, rêvée, comme ça, d’un coup ?

- Morru, t’es bien consciente que du coup, ça va pas être l’un d’entre vous qui aura le fruit ?
- Beh pourquoi ?
- Si un nouveau challenger arrive et qu’il est moins fort que vous, vous serez encore tous à égalité, ton groupe… Et si le nouveau est plus fort, il gagne le fruit !
- Ah oui tiens…
- C’est dommage pour vous, non ?
- Bof tu sais moi perso j’m’en fiche, tout ce qui me tient à cœur c’est de pas être plus nulle qu’un autre ninja ! Je veux être la meilleure ninja du monde ! Alors le fruit, tu sais…
- Tu t’en tapes ?
- Totalement. Et puis t'en fais pas pour les autres, ils ont beau avoir un égo surdimensionné, il respectent quand même l'honneur du combattant.
-
- Alors, nouveau challenger ?


http://www.onepiece-requiem.net/t11780-alrahyr-kaltershaft-termine http://www.onepiece-requiem.net/t11840-alrahyr-kaltershaft#14215
avatar
Alrahyr Kaltershaft

♦ Localisation : Doscar

Feuille de personnage
Dorikis: 4265
Popularité: -376
Intégrité: -280

Sam 9 Mai 2015 - 9:07




- Les gaaaaars pat pat pat pat pat
- Hmmm ?

Après avoir remonté quatre à quatre les escaliers de la cave naturelle, Morru s'arrête net devant le groupe composé des ninjas et des révolutionnaires, toujours en train de se goinfrer.

- Eh ? Vous mangez encore ?
- Le poisson cru c'est goûtu, le poisson pas cuit c'est exquis !

Alrahyr arrive à sa suite.

- Ça faisait longtemps tiens...

Morru revient à la hauteur du révolutionnaire et lève son bras en l'air.

- Les gars, on a un nouveau challenger pour le coffre !
- Hein mais non non non non non attend j'ai pas dit oui !

Tous les hommes en noir interrompent leur épopée gastronomique pour se lever, en dévisageant le jeune homme. L'équipage du Reconquista, surpris de cette attitude changeante, se regroupe derrière son leader. L'atmosphère s'est quelques peu refroidie. L'un des ninjas prend la parole.

- Tu veux nous voler notre trésor ?
- Hihi calme toi, c'est m-
- Laisse moi gérer ça Morru... Alors, Alrahyr, tu crois pouvoir nous piller comme ça ?
- Eh calme-toi, moi j'ai p-
- Tu penses pouvoir te pointer là et repartir avec nos bien ?
- Non mais je veux just-
- Tu espères être capable de nous vaincre ?
- C'est Morru qui m'a montr-
- Soit ! On va donc relancer un round ! Les règles sont simples : une seule arme, tous contre tous, quand on est sur le point de toucher le corps on arrête le coup et la cible est éliminée !

Et ils n'ont jamais réussi à se départager avec des règles pareilles ? Ils ont tous exactement le même niveau ?

- Quelle arme choisis-tu ?
- Le bouclier, je peux ?

Le ninja est bouche bée. Il regarde ses compagnons, cherchant dans leurs yeux une réponse.

- Je sais pas on a jamais fait ça.
- C'est une arme, un bouclier ?
- Est-ce que ça respecte les règles ?
- C'est quoi un bouclier ?
- On fait quoi du coup...
- Je sais pas !
- C'est quoi un bouclier ??
- Il est sérieux le mec ?
- Nan parce qu'un bouclier...
- C'est quoi un bouclier !?
- Ta gueule !
- Un bouclier quoi...
- Depuis quand c'est une arme ?
- Boup...
- On fait quoi du coup ?
- Nan mais les gars c'est quoi un bouclier ?
- Un truc rond pour se protéger !
- Alors ? Votre avis ?
- Se protéger ? Mais ça sert à quedal !
- Bah oui, donc est-ce que c'est une arme ?
- On dit quoi ?
- J'sais pas...
- Constructif ça, tiens...
- Alors ?
- Bah... Oui ?
- Ok.
- D'acc pour moi.
- Et toi ?
- Ça sert à quoi un bouclier ?
- ...
- Ok ok, j'suis d'accord...


Après ce festival aberrant de réflexions envoyées à la volée n'importe comment, une réponse émane enfin.

- Bon, sur un avis général, c'est pas autorisé !
- Hein ?
- Euh tu t'es planté on a dit oui...
- Ah oui pardon... Sur un avis général, c'est bon, tu peux l'utiliser !

Pendant que les dix combattants se mettent en place - Alrahyr et les neuf ninjas, dont Morru -, les révolutionnaires s'installent comme ils peuvent pour profiter du spectacle.

- Il est marrant Alra, y veut toujours s'battre !
- C'est quoi le butin dont ils parlaient ?
- J'sais pas, mais pour qu'il veuille participer au combat...
- Parce qu'il lui faut une raison pour se battre ?
- ... Ouais nan ok...
- J'espère quand même que ça vaut le coup.

Et les challengers s'élancent tous en même temps, au signal donné par l'un d'eux. Tous les ninjas, sans exception, se battent au katana. Les coups pleuvent dans tous les sens, les parades vont bon train, couplées à de nombreuses esquives et une quantité incroyable de ripostes.

Alrahyr semble déstabilisé par ce combat. En règle générale, dans une bataille, on a des alliés et des ennemis, et les ennemis ne se tapent pas dessus. Ici, une attaque peut venir d'absolument n'importe où. Pas d'allié, tous adversaires.

Et ça, c'est pas facile à gérer. Mouvements rapides, rotations soudaines, le bouclier du révolutionnaire fait le tour de son corps en un instant pour bloquer les attaques. Il ne pense pas à attaquer, juste à se défendre. Cela fait un mois que les ninjas s'entraînent à ça, ils ont pu s'y habituer ! Mais il s'agit d'un exercice réellement difficile.

Il le sait, pour gagner, il faut commencer par en mettre un hors jeu. Une fois qu'un adversaire sera éliminé, il y en aura un de moins à gérer, et ainsi de suite. Lui qui préfère les duels, ce sera plus facile. Mais la première étape va s'avérer extrêmement ardue.

Les hommes en noir ne se focalisent pas sur lui, sachant bien que le danger provient de partout. Ils sont d'une rapidité fulgurante. Un coup, Morru est devant lui, parant une attaque et en enchaînant une autre, l'autre coup elle disparaît, partie de l'autre côté. C'est... perturbant...

L'affrontement dure un certain temps, qui semble être une éternité pour Alrahyr. Une éternité, parce qu'il n'a pas encore pu en placer une. La vitesse des ninjas est impressionnante, ils bondissent dans tous les sens, attaquent à un rythme démesuré et se déplacent dans le groupe par des mouvements acrobatiques, usant d'une souplesse phénoménale.

Le révolutionnaire est au cœur du combat.

Il observe ses adversaires comme il peut, cherchant une faille, une faiblesse, quelque chose. C'est une tâche difficile, alors qu'il doit se concentrer sur sa défense, pour la conserver dans son état impénétrable. De l'autre côté du groupe, il remarque un détail caractéristique : une petite goutte de sueur qui s'envole de la tempe d'un ninja, une goutte à peine perceptible, qui se sépare de son point d'origine et se fait éjecter au loin par le mouvement fluide d'un katana.

La faiblesse qu'il recherchait.

Dans son esprit, Alrahyr marque cet homme. Il fait tout pour ne pas le perdre de vue, pour le rejoindre. C'est peut-être l'occasion d'en mettre un hors jeu ? Alors il fonce. D'un mouvement ample, il bloque plusieurs attaques, faisant glisser les lames contre son bouclier dans un crissement habituel. Rapidement, il pivote pour parer un autre katana, puis se sert de son élan pour empêcher qu'un coup ne l'atteigne dans le dos. Retour face à sa cible.

Qui a bougé. L'homme continue à se battre, sans savoir qu'il a été désigné de la sorte, alors il tourne, court et volette comme à son habitude. Il est difficile à suivre, le révolutionnaire prend des virages serrés, slalome entre les combattants, n'oubliant pas de conserver sa défense, toujours aux aguets.

Quand il parvient enfin à l'atteindre, celui-ci le remarque. Instinctivement, l'homme effectue un petit bond en arrière, les extrayant tous les deux de la mêlée. Cette fois Alrahyr attaque, ne laissant aucun répit à son adversaire, dégageant la lame à gauche puis à droite. Comme pris d'un doute, il profite d'un tressaillement du ninja pour tourner la tête, et parer au dernier moment une attaque venant de derrière.

Ayant tout juste le temps de faire ce qu'il faut, il revient vers sa cible, bloque son katana au sol, et lui envoie un puissant coup du bord de son bouclier au niveau du visage... qu'il arrête dans son élan, comme les règles le veulent. Il s'en est souvenu au dernier moment. Ce n'est pas un combat à mort, c'est un challenge. On ne frappe pas pour blesser.

Tous s'immobilisent. Alrahyr a été plus fort que l'un d'eux. Il y a un éliminé. Après un mois de bataille acharnée sans résultat, la venue d'un nouveau challenger change la donne. Et pas forcément en bien.

Plus que neuf combattants au total, plus que huit à éliminer.

La recherche d'une faiblesse, seule solution viable a priori. Le jeune homme continue ainsi. Un tressaillement, une cible, la rejoindre, l'isoler, prendre garde à ne pas se faire avoir dans le dos, l'immobiliser, l'éliminer.

Sept à éliminer.

En plein combat, Morru souffle un peu plus fort qu'à son habitude. Elle reprend appui, marque une pause presque imperceptible, et retourne à l'assaut. Mais Alrahyr l'a remarqué. Ciblée, poursuivie, isolée, éliminée.

Six. Cinq. Quatre.

C'est de plus en plus facile, il y en a moins à gérer. Mais les adversaires aussi en ont moins à gérer, et Alrahyr peine à se déplacer plus librement pour rejoindre ses cibles. Il dispose de plus de temps entre chaque attaque pour repousser les ninjas d'un revers de bouclier, se frayant un chemin plus large qu'au début.

Cible, poursuite, élimination.

Trois. Deux.

Le trio restant entame une sorte de danse martiale, jusqu'à ce que le révolutionnaire parvienne à bloquer, en un seul mouvement, les deux katanas au sol. Mais ce n'est pas une condition d'élimination, le coup n'a pas été porté au corps. Les trois hommes se dévisagent. Tous savent qu'Alrahyr doit en choisir un et tenter de l'éliminer d'un coup de bouclier, ce qui laissera le champ libre à l'autre pour tenter d'éliminer Alrahyr avant.

Pas le choix, le jeune homme effectue un bond en arrière, libérant les deux lames en même temps et s'échappant tout juste de leur portée. Les deux ninjas semblent croire que l'autre est la cible et se précipitent donc de concert sur Alrahyr, pensant qu'il sera sans défense. Mais l'un des deux réagit plus rapidement que l'autre, comprenant que le révolutionnaire s'est extrait du trio sans en demander plus. D'un mouvement du pied il déstabilise son camarade et l'envoie au sol, plaçant sa lame au dessus de lui. Éliminé.

Plus qu'un.

Sans laisser de temps au ninja, dès que le combat reprend, il le désarme d'un coup dans la main et l'accule à un mur.

Terminé.


http://www.onepiece-requiem.net/t11780-alrahyr-kaltershaft-termine http://www.onepiece-requiem.net/t11840-alrahyr-kaltershaft#14215
avatar
Alrahyr Kaltershaft

♦ Localisation : Doscar

Feuille de personnage
Dorikis: 4265
Popularité: -376
Intégrité: -280

Sam 9 Mai 2015 - 10:50




- Je... je ne pensais pas que... que ça arriverait...

Morru est abasourdie. Elle a été éliminée rapidement et a ainsi pu observer le reste du combat. Sans un mot de plus, elle s'engouffre dans la grotte de l'îlot. Marche après marche, elle descend vers la petite cave naturelle. Ainsi, le nouveau challenger a bien changé la donne. Bonne chose ? Mauvaise chose ? Elle se dit qu'au moins, sa venue sera peut-être une chance de partir d'ici... Parce que le poisson pas cuit, ça a beau être exquis, mais au bout d'un mois on s'en lasse.

Et ce navire, ces vivres, ces provisions, cette cuisine ! Et ces gens... Morru ne sait pas qui ils sont exactement, mais ils ont vraiment l'air sympathiques, soudés, tout un équipage rassemblé autour de son leader. Leader de quoi ? Pour quoi ? Vers quoi ? Elle n'en a pas la moindre idée, mais qu'importe ! Il faut partir d'ici.

Elle prend le coffret avec elle, et en profite pour y jeter un œil. Cette grosse fraise... Certains considèrent ces fruits comme une malédiction, d'autres comme une bénédiction. Le monde est étrange, vraiment. Ainsi, Alra remporte cette récompense. Il est fort, sur beaucoup de points... Et il le sera encore plus avec ça.

Lentement, elle remonte vers la surface. Sa tête émergeant, elle réagit vivement à la vue d'un ninja qui se précipite sur le jeune homme, katana levé, sans que personne ne s'en rendre compte. Elle hurle à son attention.

Par réflexe, Alrahyr se retourne et, apercevant la lame, lève son bras en barrière à son visage, comme si cela allait pouvoir le protéger de ce tranchant métallique.

CLANG

Le sabre s'arrête net sur un avant bras recouvert d'une étrange couche noire. Alrahyr, les yeux fermés par la peur, se risque à ouvrir un œil pour observer le résultat. Le haut du katana se brise et tombe au sol dans un claquement scintillant, tandis que le ninja s'est stoppé dans son élan. Le bras du révolutionnaire perd de sa teinte sombre, revenant à la normale, tandis que l'assemblée reste bouche bée.

- Comment...

Tous sont hébétés. Ils se demandent quel pouvoir le jeune homme possède, mais lui-même n'a pas la réponse. Encore une fois, c'est Adam qui donne la solution.

- Le haki...

Tous se tournent vers lui, en attente des explications.

- J'en avais entendu parler, mais je ne l'avais jamais vu... L'esprit combatif... Capable de se renforcer, tant en défense qu'en attaque... Et... Tu l'as ?
- De quoi ? Qu'est-ce que j'ai ?

Morru interrompt la scène en collant une baffe au ninja encore hébété par l'échec de son assaut.

- Mais qu'est-ce qu'il t'a pris ?
- Eeeeeh ! R'garde c'que j'ai trouvé avant de me frapper !

L'homme tend un morceau de journal à la jeune femme, et un papier en tombe.

- Hein ? Alafir Galberstaft, recherché !! Mort ou vif ??? 95 MILLIONS DE BERRIES ?????
- QUOI ???
- 95...
- Alra... t'es un pirate ?

Morru est horrifiée par cette nouvelle. Son petit monde commence à s'effondrer autour d'elle.

- Non non non ! Pas pirate, révolutionnaire !
- Et c'est quoi la différence, tu m'expliques ? HEIN ?
- Morru, calme toi ! Je ne vole pas, je ne pille pas les civils, les populations, les commerçants ! Je ne suis pas un pirate !
- Alors pourquoi tu as une prime, tu vas m'expliquer oui ou merde ?
- Je veux changer des choses dans ce monde, et ça ne plaît pas au Gouvernement ! Morru, j'ai choisi cette vie, je veux m'opposer à ce qui est déjà en place, je veux créer autre chose !
- ...
- Je ne suis pas un pirate.
- ...
- Morru ?
- Tu l'promets ?
- Bien sûr. Tout ce que je veux, c'est modifier des choses dans ce monde.
- Bon...

Elle ramasse le coffret qu'elle avait laissé tomber et lui tend.

- Je crois que ça te revient. Ce sont les règles. Mange le.
- Hein ? Maintenant ?
- Et ça te sert à quoi d'attendre ? Tu as gagné, tu es meilleur que nous, tu l'as mérité, alors prend ta récompense sinon j't'en colle une !

Difficile de dire si elle est encore sympathique à son égard ou pas, mais une chose est sûre, il vaut mieux l'écouter. Alors, sous les yeux des autres révolutionnaires comme des ninjas, Alrahyr ouvre la boîte et s'empare de la grosse fraise. Il a déjà mangé un tel fruit, et il le sait, le goût est immonde. Mais ce qu'il sait également, maintenant qu'on lui a appris, c'est qu'un seul morceau avalé, même ridiculement petit, suffit à octroyer le pouvoir.

C'est donc du bout des dents qu'il arrache délicatement un bout du fruit et l'avale sans le mâcher, le laissant le moins de temps possible dans sa bouche. Mais le passage éclair laisse tout de même une impression détestable, un goût atroce, quelque chose d'indescriptible, de répugnant. Il grimace, ferme les yeux, dégluti et repose la fraise dans le coffre, le refermant dans le même mouvement.

- Eh non, t'as pas fini !

Morru se précipite pour lui prendre des mains et l'ouvre, pour apercevoir, à sa grande surprise, une fraise tout à fait banale posée dans le fond.

- Une bouchée suffit...

Il tente de faire partir le goût désagréable.

- Et c'est bien suffisant... Après, le fruit redevient normal.
- Tu sens quelque chose ?
- Je sais que ça met un certain temps, on verra plus tard.
- Ah...

Alrahyr balaie l'assemblée du regard, et ajoute :

- Bon, on va pas s'éterniser ici hein ?

Et, en s'adressant aux ninjas :

- Vous venez ?

Ils se jettent tous des coups d’œil, étonnés par cette proposition, puis sautent de joie, acceptant rapidement.

Ainsi, le Reconquista repart sur la mer de Grand Line, avec à son bord un équipage de révolutionnaire renforcé par la venue de neuf ninjas, dont une cuistot. Tout le monde discute, Alrahyr interroge Adam sur cet "esprit combatif", sur ce que c'est, sur la manière de le développer, mais comprend rapidement que les connaissances de son ami en la matière sont limitées et qu'il devra découvrir cela par lui-même. Il va voir sa mère, qui vient de se réveiller, et avec qui il déguste un succulent risotto, partagé avec le reste de l'équipage.

Son nouveau pouvoir, il ne le connaît pas. Il y pense tout le temps, il est pressé d'en faire la première expérience.

Le log pointe une île... La première de sa voie... Mais quelle voie ?




[Suite prochainement !]
http://www.onepiece-requiem.net/t11780-alrahyr-kaltershaft-termine http://www.onepiece-requiem.net/t11840-alrahyr-kaltershaft#14215
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1