AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Acqua Fredda

avatar
Gallena Scorone
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : En mer

Feuille de personnage
Dorikis: 6116
Popularité: +553
Intégrité: 475

Sam 2 Mai 2015 - 0:37

C'est le début de soirée, l’entraînement est enfin fini pour aujourd'hui. L'entraînement reprendra demain. L'entraînement n'est jamais fini ici.
Je suis au qg de la marine à East Blue depuis un mois. Ou peut-être un an. C'est difficile de savoir quand tout est pareil. Pas pareil pareil, c'est assez varié, mais c'est un peu toujours quand même la même chose. Taper, frapper, trancher, viser, tirer, percer, toucher. Fusil, poing, épée, marteau, couteau, chaise, pied, pistolet. C'est de l'appareil au même, aucune fin à cette suite de machins et de bidules.
Je suis Gallena Scorone et je suis Caporal d’Élite dans la marine. Et ce soir, comme tous pleins de soirs avant, je suis crevée.

Quartier libre. Ils m'ont laissée seule. Ishumi et Taki jouent aux cartes, comme ils le font si souvent. Des fois, j'ai l'impression qu'ils savent faire que ça, mon lieutenant et ma sergent. M'entraîner, se battre, manger, dormir, naviguer avec un bateau et jouer aux cartes.
C'est pas vraiment important, ce qui compte après tout, c'est que moi je sois libre de faire ce que je veux. Ce qui veut dire, rentrer dans ma chambre et lire un livre, sûrement. Y a pas grand chose à faire ici. Y a bien un bar, mais tout le monde s'y retrouve à boire et à gueuler, alors j'y vais pas souvent. Parfois, quand j'ai envie de boire de l'alcool. Il est pas super bon, mais ça va. Ça pourrait être pire quoi.

Je contemple ma porte, je n'ai pas envie d'y entrer. Mais j'ai pas envie d'aller boire non plus. Je mangerais tout à l'heure, mais j'ai pas très faim pour une fois. Y aura bien une cantoche ouverte quand j'aurais le pavée. Non, la dalle, je veux dire. Y a rien à visiter, j'ai déjà fait le tour de l'île. Et le livre que je lis en ce moment ... bah, j'ai pas envie non plus de le lire maintenant.
Bon, déjà, je vais aller prendre une douche. Après avoir couru et sué toute la journée, je dois pas sentir très frais. Snif snif.

Pouah. Mon dessous d'épaule confirme, c'est bien de moi que vient cette odeur qui flottait un peu autour de moi. Dans la journée, j'ai eu le temps de m'y habituer, mais mon aisselle ne peut pas mentir. Je peux pas aller juste me changer dans ma chambre si je pue comme ça, faut faire quelque chose. Une douche, par exemple. Ça tombe bien, je viens d'avoir l'idée d'en prendre une.
Je suis vraiment extratropgéniale comme fille.


Du coup, je me décide à bouger. Le temps de me battre avec la clef pour ouvrir la porte et j'attrape une serviette. Puis je ressors, refermant la serrure à clef avant d'y aller, cette serviette blanche sur l'épaule droite. Non, gauche. Non, droite. Oh et puis gauche. Oh et puis je la garde en main. Gauche. Non, plutôt la droite. Oh et puis je m'en fiche ! J'attrape un bout de la serviette dans chaque main. Mais c'est ridicule, si je croise quelqu'un ... et puis mince, pourquoi je me soucie de ça ? Je la fiche sur mes deux épaules, passant derrière le cou et j'ai plus à la tenir. Et puis zut quoi !
Évidemment, elle commence à glisser. Non madame la serviette, on ne tombe pas. Pas quand on est sur les épaules de Gallena Scorone. Au final, j'ai la main droite fermée sur la serviette et je la laisse glisser de l'épaule droite. Parce que ça va bien deux minutes mais à un moment y faut se décider.

Ah mais ! En plus j'ai oublié quelque chose dans ma chambre. Repli immédiat, je récupère une chemise toute bête toute blanche et je retourne sur ma route. Au moins cette fois, un truc dans chaque main, ça ira.

Il faut marcher un peu dans la ruelle pour atteindre les douches. Deux portes, pour les hommes et les femmes. Inutile de préciser où je vais.
Non, chez les filles.
Non mais vraiment c'est pas drôle hein.
Faut pas être très malin pour penser ça.


Bref ! J'entre dans le bâtiment. Là, je m'assois sur le banc qu'est au milieu de la pièce, posant chemise et serviette à côté de moi et j'enlève mes bottes. La droite, puis la gauche. Avant de reposer mes pieds au sol, j'enlève aussi mes chaussettes. Elles sentent même si mon nez est loin de mes pieds et je vais aller les poser avec mes autres affaires sales une fois rentrée. Mais pour le moment, j'ai pas envie de les nettoyer.
C'est le petit soucis de pas porter l'uniforme basique de la marine, ça. Mes affaires, je dois aller les laver moi. En plus comme j'ai pas de larb ... de soldats sous mes ordres, ben j'ai pas le choix je dois le faire moi.
De toute façon, ça se fait pas d'embarquer des gens pour qu'ils fassent vos corvées. C'est pas plus sympa pour eux que pour vous et s'ils m'accompagnaient tout le temps, ils seraient en danger quand j'affronte des pirates, des révolutionnaires ou de mauvaises personnes mal intentionnées.

Pieds nus, je vais ouvrir un casier libre pour y ranger mes affaires. Mes boucles d'oreilles suivent mes bottes et les chaussettes. A cette heure ils sont presque tous libres. Y a qu'une seule personne ici. Même qu'elle a laissé ses habits sur le banc. Elle doit s'en fiche, puisque c'est un uniforme de la marine. Normale en plus.
J'enlève mon haut. Lui aussi, il commence à sentir. Faudra que je le lave demain. Ou peut-être ce soir ? Oui, j'ai le temps et je sais pas quoi faire. Je ferais ma lessive ce soir, si j'y pense après le bain.
Lui aussi va dans le casier. Puis c'est au tour du pantalon. Je déboucle mon soutien-gorge, toujours aussi simple que d'habitude à attraper dans mon dos lui. Comme en plus je tire un peu pour l'enlever ... bon, du coup ça fait plaisir quand je finis de l'enlever. Comme toujours. C'est un peu dommage que pour courir et me battre il y ait besoin de bien les caler parce que sinon ça serait bien plus confortable sans soutien-gorge et ...
Bref, c'est pas très intéressant. Soutien-gorge et culotte vont dans le casier que je verrouille et je vais aux douches, sans me fatiguer à accrocher ma serviette autour du corps ou je sais quoi. Y a qu'une personne ici en plus de moi et c'est une femme. D'ailleurs en parlant de soutien-gorge, le sien a l'air sacrément accueillant.


J'entre dans les douches. Une salle pleine de carrelage blanc, avec un petit muret qui sépare les douches des lavabos. Pour pas que l'eau coule jusqu'aux lavabos, je pense. En tout cas pour l'intimité, c'est pas ici qu'on va la trouver. C'est réservé aux officiers ça. Les soldats comme moi, on a pas de conforts particuliers. Ca pourrait être une bonne raison pour vouloir monter en grade, ça. Avoir une cabine de douche qui ferme à clef. En fait, avec des murs autour déjà ça serait pas mal.

La marine dont je suspectais la présence est bien ici. Elle est en train de se sécher, c'est une blonde un peu plus petite que moi, un peu plus large aussi. En fait, plus qu'un peu plus large, même si elle est pas vraiment grosse. Elle est légèrement grassouillette, je crois ? En tout cas, la voir en vrai, ça explique le soutien-gorge. Quoique ... avec des engins pareils, elle est pas serrée quand elle est habillée ? C'est dingue, y a vraiment des gens ... ça doit pas être confortable pour se battre en tout cas. Ou même pour courir. Déjà les miens des fois ils me font mal alors elle ... ça explique pourquoi elle est pas dans l'élite je suppose. Elle doit faire du travail administratif, le sport risque d'être dangereux pour elle.

Mais bon, je reste pas trois heures à l'examiner hein. Non, je la salue juste en passant, je pose ma serviette sur un tabouret qui traînait et me colle sous un pommeau de douche. Je tourne le robinet puis le tire, ouvrez le feu Commandant Robinet.

- Ack !

C'est froid c'est froid c'est froid. Je recule d'un coup, l'eau est glacée. Je me place stratégiquement pour éviter de recevoir trop de gouttes et je referme sur le robinet.
La marine était en train de partir, mais elle s'est arrêtée et a tourné sa tête vers moi.

- Hum ?
- Ah non non, c'est l'eau qui est froide. J'ai été surprise. Faites pas attention.

Je me sens gênée .... bon, d'un autre côté on est toutes les deux à poil et on se connaît pas ni de Luffy ni d'Nami. Donc pour ce qui est d'être gênée, c'est un peu hors de propos.
Heureusement, elle insiste pas et sort de la pièce. Moi, je me repréoccupe de ma douche. Si l'eau est froide dans ce sens, elle doit être chaude si je tire le robinet de l'autre côté.

- Ack !

Je repousse le robinet. Toujours de l'eau froide. Bon, je suis un peu mouillée, mais c'est pas suffisant pour même oser dire que je suis propre.

Mince de mince, comment je vais faire ? Je peux peut-être aller ailleurs dans d'autres douches, mais je sais pas où elles sont et elles doivent être loin. En plus faudrait me rhabiller pour ça, j'ai pas tellement envie. Mais je vais pas me balader nue. Ou alors je peux faire couler l'eau sur une éponge pour me frotter avec, c'est froid mais c'est toujours moins froid. Ou alors ...
Oui, je dois pouvoir faire ça.

Je passe à la douche voisine. Oui, elle elle a de l'eau tiède. C'est bon.
Je me dépêche de me laver un premier coup puis je coupe l'eau et me savonne. Puis je le fais partir par une nouvelle coulée d'eau mi-chaude et maintenant que je suis bien propre, je referme le robinet.
J'attrape la serviette et m'essuie avec. D'abord devant, le torse, un peu. Ensuite les cheveux, pour plus qu'ils me mouillent les yeux. C'est pas agréable après, ça pique et tout. Je ramène quelques mèches sur les côtés. Elles remonteront en séchant, de toute façon.
Ils commencent à être un peu long, il faudrait peut-être que je les fasse raccourcir un peu. J'y penserais.
Je fais passer la serviette dans mon dos et la frotte, un peu comme une scie. Droite gauche droite gauche et un peu plus. Bon et je vais pas tout raconter, c'est que du séchage au final. Je termine en revenant aux cheveux.


Ceci fait, je retourne aux vestiaires. Il n'y a plus personne. J'ouvre le casier où j'ai rangé mes affaires et les sort pour les poser sur le banc. J'enfile mes sous-vêtements, le temps de retourner dans ma chambre. J'en changerais puis irait manger. Je remets mon pantalon et enfile la chemise de tout à l'heure. C'est pas génial les trucs de la marine, mais le reste de mes hauts sont au sale. Trop de sport ces jours-ci, ça se salit vite.
Je ne remet pas mes chaussettes, me contentant des bottes. Chaussettes puantes, haut qui sent pas vraiment meilleur et serviette dans les bras, je rentre.

Mais au fait ... elles sont pas reliés au même réservoir d'eau chaude, les douches ? Comment ça se fait alors ?
Oh, j'sais pas. C'pas important après tout. Faudra juste pas me tromper de douche la prochaine fois.
http://www.onepiece-requiem.net/t13186-gallena-scoronehttp://www.onepiece-requiem.net/t13291-maitrises-de-gallena-scor
Page 1 sur 1