AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Les autres jours, c'est Rokubushuri

avatar
Björn Skullson
••• Agent en formation •••

♦ Localisation : En mission ou Marie-Joie
♦ Équipage : Self made man

Feuille de personnage
Dorikis: 3410
Popularité: 67
Intégrité: 69

Ven 12 Juin 2015 - 14:57



Après avoir été envoyé au casse-pipe dans ce guêpier qu'est Saint Uréa pour glaner des infos capitales sur Phil Belle-Gueule, un révolutionnaire prêt à frappé, c'était une bonne récompense de retrouver la cantine. Pas question pour moi de me laisser aller, Ethan, mon coordinateur attitré, m'avait prévenu que mon entrainement au rokushiki allait reprendre.
Alors j'avais continué à manger sainement, à pratiquer de l'exercice et à approfondir mes bases dans mon coin. Mais me proposer des asperges en entrée, en sachant qu'Era Cles m'avait traumatisé, c'était trop me deman ...

- Bonjour, Agent Skullson.

Cette voix, je la reconnaissais. Je savais qui se trouvait dans mon dos et je ne voulais pas me retourner. Je ne bougeais même plus. Un peu comme un opossum traqué qui faisait le mort pour échapper à son prédateur. Enfin, j'étais resté debout, figé. Parcouru de frissons. Je pensais m'y être préparé mais apparemment je ne l'étais.

- Allons Agent Skullson, ne faites pas l'enfant, nous allons bien faire les choses, et je ne vais pas vous entrainer aujourd'hui.

Ouf, rassuré. Alors je me permis de me retourner, un grand sourire gêné fendait maladroitement mon visage.

- Non, j'ai demandé à l'un de nos Agents. Il est un peu ... spécial. Disons qu'il a ses méthodes à lui. Un peu limites mais elles portent leurs fruits.

Qu'est ce que ça voulait dire ça ? Que ça serait pire ?
Elle s'approcha de moi et me chuchota glacialement à l'oreille.

- Vous allez voir, je suis un ange à côté de lui.

Mes yeux s'exorbitèrent tout seul, instinctivement ; ma mâchoire inférieure tomba et resta bloquée ; j'allais pour m'évanouir quand le démon mi-artichaut mi-asperge me rattrapa par le col et me traina jusque dehors.
Piétra et Zed, mes collègues habituels, savaient par quoi j'étais passé. Alors à cette nouvelle, ils grimacèrent et m'encouragèrent, bien que je n'étais pas en mesure de les écouter.

- Courage Björn ! C'est qu'un mauvais moment à passer !
- Oui, et tu te souviendras toute ta vie jusqu'à n'en plus dormir.


Elle avait le mot pour rassurer, la fausse veuve éplorée.

Quand nous étions arrivés au même carré d'herbe que la dernière fois, je repris mes esprits. Et je n'aurais peut être pas du en voyant ce que je devinai être du matériel grossièrement caché par un immense drap blanc. Et puis je vis mon entraineur de fortune quelques secondes après.

- Yo collègue ! Agent Ghall, Yleg Ghall.

Je le regardai encore quelques secondes, ébahi. Ou plutôt, perplexe. C'était vraiment un agent du Cipher Pol ?

Yleg Ghall :
 

- A-Agent Björn Skullson.
- Ouais, okay. On commence ? 'Parait que t'as de bonnes bases pour le Tekkai. On teste ?
- Il faut bien commencer un jour ...
- Prêt ?


Il se préparait à donner un coup de poing en même temps qu'il avait parlé. Je me concentrai au maximum avant d'opiner du chef.

Je vis le coup de poing se transformer en taquet sur le front. Par chance, il venait de toucher une de mes plaques métallique crânienne.

- Tekkai !
- Tu te fous de ma gueule ? Tu crois que j'ai pas vu que t'étais un cyborg ? Non non, y'a pas à chier, je vais tout reprendre depuis le début.


Sérieusement ?
Aussitôt il souleva d'un geste l'immense linge blanc qui recouvrait le matériel ... qui se révèla plutôt être un bordel pour torturer qu'un jeu de matériel pour entrainer : du verre pillé, des battes, des machines, des fils, des cordes, des pinces, des ballons, etc !

Je voyais plutôt mille et une façons de mourir que mille et une fois façons de m'entrainer !
Et en parler de mourir, il s'amenait vers moi avec deux grosses pinces-crocodiles et une petite machine. Pas besoin de m'expliquer, je comprenais qu'il voulait m'envoyer des décharges.

- Wow, wow, wow ! Qu'est ce que tu vas faire avec ça ? Hein ? Dis ?! Oh !
- Mais t'inquiètes mec, je gère !
- E-Et vous ! Dites lui quelques choses !
- Non.


Je me tournai vers Era Cles, désespéré, qui souriait à l'idée de me voir paniquer, et surtout à l'idée de me faire torturer.

Yleg s'approchait de moi en faisant s'entrechoquer les pinces, qui vomissaient des gerbes d'étincelles. J'étais une nouvelle fois pétrifié de peur ! J'étais comme un fennec reclus dans un coin avec un humain devant moi, prêt à m'écraser : je ne pouvais plus bouger tellement j'avais peur.

- 'Tention, tu vas baver.

Et cet enfoiré brancha les pinces croco sur mes tétons, l'électricité parcourait déjà mon corps jusqu'à mon coeur, et me voilà pris d'une énorme douleur générale, d'un gros coups de chaud et de violents spasmes.

Je hurlai de douleur, il enleva les pinces, mes spasmes continuaient, j'essayais de reprendre mes esprits et à peine fut-il le cas que j'explosai de colère après lui.

- PUTAIN MAIS T'ES TARÉ OU QUOI ? TU VEUX ME TUER, C'EST CA ? TU SAIS QUE JE SUIS AUSSI EN MÉTAL T'AURAIS PU FAIRE GRILLER MES SYSTÈMES ! NON SEULEMENT C'EST FRAGILE MAIS EN PLUS C'EST CHER ! MAIS CA TU T'EN FOUS BIEN  !

Il regarda le démon à tête d'asperge, désespéré.

- Eh, Mam'zelle Cles, c'est des fragiles vos nouveaux là ! Oh, Skullson, t'as pas capté qu'avec le jus tes membres ils se raidissaient ?
- TA-GUEULE !


A bien y penser, dans le fond, il n'avait pas tort. N'empêche que ce n'était pas le propos ! J'aurais pu y passer !

http://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullsonhttp://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
avatar
Björn Skullson
••• Agent en formation •••

♦ Localisation : En mission ou Marie-Joie
♦ Équipage : Self made man

Feuille de personnage
Dorikis: 3410
Popularité: 67
Intégrité: 69

Ven 12 Juin 2015 - 23:07



- Si tu veux pas crever comme un con, t'as qu'à maitriser le Tekkai ...

Il m'énervait vraiment ce mec à la dégaine bizarre !

- T'es marrant, c'est plus facile à dire qu'à faire, espèce de ... de ...

J'en perdais mes mots tellement je fulminais !

- De faux agent dégueulasse ! T'as aucune classe !

Aussitôt, il avait claqué un Soru pour être front contre front.

- Peut être, mais moi, je maitrise le rokushiki.

Et dans la seconde, pinces sur les tétons.
Le courant électrique se mit à parcourir mon corps, me brûler, me secouer violemment alors je tentais de résister de toutes mes forces en contractant mes muscles pour les durcir. Je le sentis légèrement diminuer, mes mouvements se raidir puis je humai une odeur de brûlé, peut être des circuits ou mes vêtements. Mais je n'eus pas le temps de le deviner qu'il me colla une beigne en plein dans le ventre, ce qui arracha les pinces, et un bout de mon anatomie je supposais.

Il me fallait résister ! Je ne faisais plus rien que de tenter de raidir mon corps sous l’avalanche de coups de poings ça et là. Plus forte que celle d'Era Cles. Et elle durait, elle durait ! Il fallait que j'y arrive si je ne voulais pas mourir électrocuter. Ce fut à cet instant que mon instinct de survie me choqua d'un flash d'électrocution. Alors inconsciemment, j'avais contracté mes muscles et je ne sentis plus les coups pétrir ma chair et mes morceaux de métal.

- Bien ! Voilà Skullson ! Voilà ce que je veux voir ! T'as saisi le déclic qu'il te fallait ! Enfin !

Il avait enfin arrêté de me cogner sans cesse. J'ouvris les yeux et je vis un sourire fier lui fendre le visage.

- Bon, maintenant, il va falloir le bosser sans coups de jus. Mon but c'est pas de te tuer.

Je récupérai un peu, soufflai un coup et lui fis signe d'approcher.

L'avalanche de coups recommença, mais moins rapide. Il me donnait le temps d'appréhender le sentiment qui m'avait permis de développer le Tekkai. Il fallait que je retrouve ma peur de l'étincelle. Et pendant quelques instants, je la cherchai. En vain. Puis les coups commencèrent à se faire douloureux. Je compris assez vite mais assez pour ne pas souffrir : à chercher l'étincelle, je ne raidissais pas mon corps. Sauf qu'à la seconde où je pensais au deux, mon corps eut le réflexe de sortir le Tekkai.

- Bien !

Je me redressai pour m'étirer, frottai les endroits douloureux.

- Encore.

Cherche la même sensation tout en contractant tous les muscles de son corps, c'était comme mettre le doigt sur quelque chose de douloureux. Vivement et brusquement. C'était ma façon de développer le Tekkai d'urgence. Mais je devais le développer naturellement.

Durant quelques petites avalanches et les pauses qui suivirent, j'essayais de contracter mes muscles de la même façon que je le faisais machinalement quand je revoyais le flash-back instantané. Et petit à petit, je renforçai mes défenses et les avalanches devinrent des coups de poings uniques.
Depuis qu'il s'était montré plus sympathique avec moi, j'étais vraiment concentré sur mon entrainement, au point d'être déconnecté du reste.

- Allez Skullson, je crois que t'as enfin compris le truc. Dernier essai !

Il brandit son poing, je développe ma propre électricité, ma propre énergie pour durcir mes muscles.

- Tekkai !
- Bravo Skullson ! Je peux plus rien faire pour toi concernant le Tekkai. Et comme t'as dégusté sévère, je te propose un petit jeu autour de ma récompense : l'apprentissage du Shigan.

J'étais plutôt satisfait de moi, je devais l'avouer.

- Mam'zelle Cles, c'est bon ? Tout est prêt ?
- Tout est bel et bien prêt.


Je m'étais vaguement reconnecté au monde aux alentours, mais je n'avais pas fait attention que le démon-asperge avait disparu de mon champ de vision. Quand je me retournai, je la vis au milieu d'un grand nombre de tables qui portaient toutes des bols au contenu différents. Elle avait eu le temps d'installer tout ça alors que je m'entrainais.

- Suis moi Skullson. On va faire simple et progressivement, tu devrais pas t'esquinter le doigt. Pour t'apprendre le Shigan, je vais déjà t'apprendre à traverser la matière avec ton index. Sauf qu'elle sera de plus en plus dure, donc il faudra adapter ta vitesse et la dureté de ton coup à la robustesse de la matière. Ce sera comme un chemin : t'avances pas vers le prochain bol quand que t'as pas réussi. Pigé ?
- Ouaip.


Il m'emmena jusqu'au premier bol, vide.
Surpris, je le regardai pour l'interroger du regard.

- Bah vas y.
- Mais il n'y a rien ...
- Bah si, il est plein.
- Ouais, plein de vide ...
- Bah ouais.
- Tu es vraiment sérieux là ?
- Tu connais quelque chose de plus pénétrable que l'air peut être?


Je levai les yeux au ciel sarcastiquement et me prêtai au jeu en soupirant pour manifester mon agacement.
Et comme il le voulait, je trempai à peine mon doigt dans le bol dans lequel il n'y avait rien.

- Bravo ! Formidable Skullson !

Je lui jetai un regard noir pour toute réponse. Mais il semblait parfaitement sérieux au point qu'il s'en étonna.

http://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullsonhttp://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
avatar
Björn Skullson
••• Agent en formation •••

♦ Localisation : En mission ou Marie-Joie
♦ Équipage : Self made man

Feuille de personnage
Dorikis: 3410
Popularité: 67
Intégrité: 69

Mar 30 Juin 2015 - 5:14



Et je comptais environ dix tables pour neuf bols chacune. Certains contenaient des choses que je ne pouvais voir car emballés dans une mince couche de film plastique étirable noir, et pour d'autres ... je ne voulais pas savoir.
Je devais m'attendre à tout avec énergumène pareil ...

J'avais donc continué sur ma lancée, avec un bol de farine, un bol de riz cru, un bol de mélange d'eau et de farine, un bol de purée froid puis bouillant etc.

- C'est juste un équilibre entre rapidité pour ne pas trop laisser tremper ton doigt, et force pour briser la surface. Un muscle humain ou tout autre muscle encore accroché à quelque chose de vivant réagit d'une façon bizarre : tu peux croire que la chair est molle parce qu'en exerçant une pression dessus tu peux la déformer, mais ce sera beaucoup plus difficile de la pénétrer et de la percer à cause des nerfs.

J'étais parti pour de longues heures à faire faire trempette à mes index. Un coup le gauche, un coup le droit ... Et ainsi de suite. Si mon coup d'index n'était pas suffisamment bon pour lui, je reculais d'une table

En même temps que j'attaquais les surfaces dures, mes doigts commençaient à me faire mal, le gauche commençait même à saigner, et le droit se déformait. Oui, mes doigts étaient encore faits de chair.

- Tu veux arrêter Skullson ?
- Non.
- Ca sert à rien de te torturer ...
- Tu déconnes là j'espère ? Après ce que tu m'as infligé ?
- Non bon bah okay, c'était pour voir. De toute façon, c'était hors de question, si tu m'avais dit oui, j'aurais doublé la cadence. Mais je croyais que tu avais perdu de vue ton premier exercice ...
- Comment je pourrais ? Vu la douleur que tu m'as infl ...


Mais oui ! Si je me servais d'un semblant de Tekkaï pour durcir les muscles de mon index et augmenter la force de l'impact ?

* * *

Au bout de quelques heures, j'atteignis plus ou moins difficilement les dernières tables. Plus ça allait, plus je maitrisais le geste, mais plus je fatiguais, donc moins je réussissais. Donc plus je reculais.

- Okay Skullson, laisse tomber, tu fais de la merde. Je vais te préparer un message régénérant de l'index, pendant ce temps va manger, va te doucher et file au pieu.
- Et le massage ?
- T'inquiètes pas pour ça.


* * *

Après ce premier après-midi d'entrainement, il était bon de pouvoir se reposer un peu.
A table, Piétra et Zed me rejoignirent pour venir aux nouvelles. Malgré tout, ils se préoccupaient de ma progression, même si j'avais pu deviner qu'ils étaient un peu vexés de ne pas avoir la même "chance" que moi. Même si je leur affirmais que l'entrainement était loin d'être une partie de plaisir, ils s'en moquaient totalement. Peut être que je n'estimais pas vraiment ma chance ...

Arrivés dans notre chambre à Zed et moi, on pouvait voir Yleg assis sur chaise sur mon lit.

- Allez viens Skullson, allonge toi entre les barreaux de ma chaise et laisse moi te masser les index.

Zed explosa de rage.

- Alors ça non ! Que tu t'entraines dans ton coin c'est une chose, mais que tu viennes jusqu'à m'envahir dans notre chambre, je dis non !

Il était parti bouder avec son oreiller et sa couette sous le bras. Comme un gamin.
Malgré tout, ça me peinait, mais avec Yleg, j'étais loin de décider de la situation et de toute façon, Zed ne m'avait pas laissé le temps de lui expliquer.

http://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullsonhttp://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
avatar
Björn Skullson
••• Agent en formation •••

♦ Localisation : En mission ou Marie-Joie
♦ Équipage : Self made man

Feuille de personnage
Dorikis: 3410
Popularité: 67
Intégrité: 69

Ven 24 Juil 2015 - 10:22



- Oh, Skullson, réveille-toi !

Je grognai un coup. C'était Yleg, je savais ce que ça signifiait : c'était l'heure de la souffrance et je ne pouvais pas y échapper. Alors je jetai un oeil à mon réveil.

- Quoi ? Quatre heure ! Mais t'es cinglé !
- Ouais mais j'ai ...
- Comment ça, "ouais" ?
- Tu connais mes manières nan ? Tu sais très bien que je suis hors du commun ...
- ...
- Mec, j'ai réussi à obtenir un mois rien que pour nous deux ! Oublies tes missions, on va s'entrainer comme jamais ! T'as un quart d'heure pour te préparer, sinon, c'est la pince à tétons !
- Oh merde ...


En plus de la mauvaise nouvelle qui m'arrivait en pleine face sans que je sois encore bien frais, arrivaient l'appréhension et surtout, le douloureux souvenir de la veille.

- Fait chier ...

Je repensai au massage de l'index, et étrangement, il n'était pas douloureux. Le massage était débile, mais il s'était révélé utile. Allez, il ne fallait pas perdre de temps en réflexions inutiles mais plutôt se trainer jusqu'à la douche.


* * *



Retour à notre place habituelle, avec le bordel habituel, sans le soleil habituel.

- On bosse pas le ventre vide, Skullson. Avales moi ça.

Il me tendait un shaker rempli d'une substance épaisse et d'une couleur que je pouvais et ne voulais voir.

- C'est quoi ?
- Le Super Yleg's Vitamin'o'matic Punch.
- Et y'a quoi dedans ?
- Bois je te dis !


Bon, au fond, il n'avait pas tord. J'avais rien dans le ventre, j'avais faim, et je n'étais plus à ça prêt. Je portai le contenant à mes lèvres et sans sentir son odeur, avalai une première gorgée ... que j'eus envie de vomir de suite après.

- Putain, je persiste : y'a quoi dedans ?
- Que des bonnes choses qui vont te donner un peps d'enfer !
- C'est à dire ?!
- Des fruits pour les vitamines, du pain d'hier pour les sucres lents, du sucre pour les sucres rapides, du boeuf cru d'hier pour les protéines, du lait pour le calcium et de l'huile pour les lipides ! Mais attention hein ! De l'huile d'olive ! La meilleure des huiles !
- Putain mais c'est immonde !


Je l'avais foutu en rogne, il se jeta sur moi, j'essayais de me débattre mais il me colla quelques baignes bien placées avant de me pincer le nez. Là encore, je me débattais mais il arriva un moment où -malheureusement- je manquai et ... et je ... et je dus ouvrir la bouche. Moment durant lequel il enfonça sa mixture dans ma bouche grande ouverte et me laissant que le choix de l'avaler pour pouvoir respirer à nouveau.

Les dix minutes qui suivirent furent atroces pour mon système digestif et mes nerfs. J'étais à nouveau libre, plié en deux, à moitié en train d'essayer de vomir ce qu'il m'avait forcé à ingurgiter.

- C'est bon Skullson ? T'arrêtes de faire ta diva ? Nan parce qu'on a un entrainement à poursuite. Tu comprendras que j'en ai rien à foutre de le faire prolonger si tu perds trop ton temps.

Touché.

Je me calmai. Non sans lui jeter un dernier oeil noir.

- Bien, dernière chose, j'ai établi un calendrier bien précis, on va le suivre.

http://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullsonhttp://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
avatar
Björn Skullson
••• Agent en formation •••

♦ Localisation : En mission ou Marie-Joie
♦ Équipage : Self made man

Feuille de personnage
Dorikis: 3410
Popularité: 67
Intégrité: 69

Sam 26 Sep 2015 - 12:54



Jour 2

Yleg n'attend pas que je sois réveillé pour me gaver avec son cocktail. Non, il me pince le nez pendant mon sommeil, quand je manque de m'étouffer par manque d'air, je me réveille en ouvrant grand la bouche : il en profite pour y verser son breuvage infect. J'en recrache un peu mais je me vois obligé de boire le reste pour respirer à nouveau.
Dix minutes plus tard, je le régurgite aussi sec. Seulement, je n'avale rien d'autre de la journée et s'entrainer le ventre vide, ça crève. J'imagine que je n'y échapperai pas les autres jours alors autant se forcer à aimer.

En parlant de l'entrainement, on a repris les bases du Tekkaï. Sans pince à téton. Je crois que je commence à le maîtriser assez naturellement.
Concernant le Shigan, je peux noter quelques amélioration également mais je n'arrive pas à percer les matières les plus résistantes, ce qui me donne le droit à un massage de l'index droit ... des plus agréables je dois le dire, même si je le trouve encore tout aussi débile.

Jour 3

J'ai encore le droit au cocktail au saut du lit, mais cette fois ci, j'essaie de le boire de moi-même. J'ai manqué de vomir une bonne dizaine de fois, mais je dois le garder dans mon corps. Je crois que ça me motive. En même temps, c'est ça ou rien.

Pour reposer mon index, on attaque le Ran Kyaku à bases de séances d'aquagym et d'aquabike toute la journée pour me muscler les jambes. J'aime bien cette journée : on ne transpire pas, ce n'est pas dangereux et on ne sent pas les efforts fournis et poutant il y en a.

Le soir arrivé et le repos mérité, j'ai les nerfs des jambes qui n'arrêtent pas de sauter. J'aurais sûrement des courbatures demain matin.

Jour 4

J'ai bu mon breuvage de vitamines seul encore une fois. Une fois ingurgité, j'ai failli le vomir. J'ai du le ravaler. Plus jamais ça.

Et si ça ne suffisait pas, mes jambes n'ont plus envie de répondre, et je les comprends. Seulement, Yleg n'est pas de cet avis. Du coup, j'ai sauté sur un trampoline toute la matinée et tenter de faire des doubles sauts pour comprendre le Geppou. Mais le Geppou n'est ce pas une multitude de doubles sauts ? Alors je n'ai fait que sauter sur le trampoline. Ridicule. Comme un gamin. Ah, et j'ai joué au football toute l'après-midi avec un ballon collé sur mon pied droit. D'après lui -Yleg, pas le ballon- je maîtriserai le Ran Kyaku quand je pourrais décoller le ballon et le couper en deux avec une lame d'air.

Jour 5

J'ai développé une technique pour boire le Super Yleg's Vitamin'o'matic Punch : le boire par petites gorgées. Il a réussi à rester dans mes boyaux sans tenter de remonter.

On a bossé les bases du Kami-E à grands coups de Tai Shi, de cours de danse et de lancer de couteaux à l'aveugle. Bien sûr, je n'étais pas le lanceur, mon but était évidemment d'éviter les projectiles. Je lui ai énormément crié dessus mais comme d'habitude, il s'en foutait.

Jour 6

Rien à redire sur le breuvage. C'est la même galère.

On a retravaillé le Shigan. J'arrive maintenant à trouer les substances les plus résistances et laisse l'empreinte de mon index dans les substances les visqueuses. Je ne veux pas savoir ce que c'était. Jamais.

Jour 7

J'en peux plus de son cocktail. J'en rêve la nuit. Ou plutôt, j'en cauchemarde. Je rêve qu'il me mixe avec, ou qu'on recycle celui que j'ai bu la veille. Atroce. Du coup, étant donné les images qui ont défilé dans ma tête la veille, j'ai préféré ne pas le boire.
Ou plutôt, Yleg m'a forcément comme il faisait avant. Mais j'ai tout recraché.

Aujourd'hui, on a travaillé le Shigan de la main gauche le matin, et l'après-midi on a remusclé mes jambes : trampoline, et aqua-bike.

http://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullsonhttp://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
avatar
Björn Skullson
••• Agent en formation •••

♦ Localisation : En mission ou Marie-Joie
♦ Équipage : Self made man

Feuille de personnage
Dorikis: 3410
Popularité: 67
Intégrité: 69

Sam 26 Sep 2015 - 14:14



Jour 8

Affamé de la veille, je n'ai que très peu dormi, et j'avais faim. Quand Yleg est venu dans ma chambre m'apporter mon petit déjeuner habituel, je l'ai avalé d'un trait.
Mon ventre a mis dix minutes à l'accepter, entre ballonnements et gargouillis. J'étais tout barbouillé.

En parlant d'affamé, je n'étais pas le seul. Mon entraineur douteux a emmené avec lui des bébés crocodiles. Mon but ? Toucher le fond du bac de l'index sans me faire mordre. Et ça toute la journée.
Je ne savais pas que ça pouvait mordre aussi fort à cet âge là. Ma peau est une serpillère à sang.

Jour 9

Finalement, quand on a que ça pour se remplir l'estomac, le cocktail est appréciable et apprécié. Pas à sa juste valeur, selon Yleg.

Comme mon bras est blessé, on travaille les jambes.
J'ai énormément couru pour apprendre les bases du Soru et me muscler. Trotter, sprinter, talon-fesse, genou-menton, pas chassés et ... pas sur les mines.

Oui, Yleg m'a porté sur ses épaules et est parti je-ne-sais-où en Geppou jusqu'à une immense étendue verdoyante apparemment criblée de mines. Il m'a bandé les yeux et m'a dit de marcher tout droit. Si j'entendais un "clic", j'avais deux secondes pour m'éloigner avant que la mine n'explose.
J'ai bien entendu cliquer une bonne vingtaine de fois, parfois coup sur coup. Heureusement, si le terrain était bourré de dispositifs, ce n'était que des dials. Des audios-dials et des pyro-dials par couple pour simuler les explosions. J'ai vu ma vie défiler inutilement devant mes yeux.

Jour 10

J'ai pris mon cocktail matinal normalement, comme tout autre petit déjeuner banal et habituel, sans broncher.

Après une grosse séance de trampoline, j'ai passé le reste de la journée à faire du step dont la hauteur montait graduellement jusqu'à copier celle d'un banc, mon objectif étant de monter et descendre le plus vite possible mais surtout, de prendre le moins d'appui possible sur le banc. Ensuite, j'ai du monter et descendre le même escalier une bonne centaine de fois dans le but de les avaler le plus vite possible.

Jour 11

Je m'habitue franchement bien au goût atroce du cocktail mais ce n'est d'ailleurs pas assez. Je peux m'en boire deux par jour maintenant.

On a repris les mêmes exercices qu'hier, toute la journée, puis Yleg a bricolé des escaliers en planches fines de balsa. Si je prends le moins d'appui possible, le bois doit supporter mon poids et donc ne pas craquer.
A force, il a du en construire un second, mais celui ci n'a fini que fendillé.

Jour 12

Pour laisser mes jambes en repos et finir de guérir mon bras, on a travaillé le Kami E avec des pantins rotatifs armés de bâtons pour que j'esquive tous les coups.
Si au début les pantins étaient réguliers et que l'esquive ressemblait à une danse, cela ne m'a pas empêché de prendre quelques coups à m'en donner des bleus. A la fin de l'exercice, je me devais de les esquiver pour ne pas avoir mal davantage, et ce, même si les cercles que décrivaient les pantins étaient nettement moins précis et réguliers.

Jour 13

J'ai personnellement amélioré le cocktail en y ajoutant des épinards et des fruits de mer.

Mon bras étant complètement guéri, j'ai repris l'exercice avec les crocodiles. Je me rappelle de leurs morsures, je les ai donc évitées pour la plupart.
On a fini la journée en reprenant l'exercice avec les bols et les différentes textures à percer mais cette fois-ci, de la main gauche.

Jour 14

Le cocktail manquait d'un soupçon de chocolat noir, pour le magnésium. Mais vraiment un peu, pour que le goût du chocolat noir n'altère pas celui du cocktail mais justement, participe à son harmonie gustative.

On est retourné sur le champ de mines. Non, pas le champ de dials, le champ de mines. Yleg me l'a prouvé en en déclenchant une et en esquivant l'explosion d'un Soru. Puis il m'a dit que le but de l'exercice final sera de les déclencher toute et de les esquiver grâce à des Soru.
Pour cela, il m'a fait tourner sur moi même pendant cinq minutes. L'envie de vider le contenu de mon estomac m'a martelé le cerveau mais j'avais ingurgité de précieuses munitions.
Au final, je n'ai eu que des brûlures superficielles.

Jour 15

Non, pas de cocktail. Un petit déjeuner plutôt haut de gamme et du repos.

Enfin presque. Nous avons juste fait un combat pour tester nos réflexes et nos déplacements.

http://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullsonhttp://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
avatar
Björn Skullson
••• Agent en formation •••

♦ Localisation : En mission ou Marie-Joie
♦ Équipage : Self made man

Feuille de personnage
Dorikis: 3410
Popularité: 67
Intégrité: 69

Sam 26 Sep 2015 - 14:44



Jour 16

Difficile de passer au cocktail amélioré quand on a goûté au petit déjeuner royal la veille. Il n'a pas tenu dix minutes dans mon ventre.

Et cet enfoiré m'a entrainé au Shigan sur ce qui se rapproche le plus de la texture de la chair humaine : le porc. J'ai donc passé ma journée à essayer de trouer une énorme rouelle de porc de tous les côtés. Douce torture pour un affamé.
Si percer a chair à nu était plutôt facile, percer la couenne et le gras beaucoup moins.

Jour 17

J'ai repris le cocktail amélioré. De toute façon, ce n'est pas comme si c'était ça ou rien.

Les mannequins rotatifs ont été réparés et armés de lames. Comme je maitrîse plutôt bien l'esquive maintenant, on peut augmenter le danger.
Bien sûr, j'ai eu le droit à quelques coupures mais je me dandine bien. Yleg dit même que je m'ondule maintenant. Il me manque encore un peu de vitesse pour réaliser un Kami-E parfait, mais j'y viens. Du coup, pour le prochain entrainement sur le même sujet, il fera augmenter la vitesse des mannequins.
Ah oui, et leurs tours sur eux mêmes ne sont plus fixes. L'axe change à chaque tour, pour chacun des huit pantins.

Jour 18

Les cocktails passent mieux à nouveau. Il était temps je crois.

Aujourd'hui, nous sommes retournés sur le champ de mine. Je n'avais plus le vertige mais les yeux bandés. Si je marchais sur une mine, il me fallait l'esquiver.
Et à force de pratiquer et d'enchainer les cliquetis, j'ai assez facilement développé le Soru, sauf que j'enchainais encore plus les déclenchements des mines, donc cela m'obligeait à me déplacer encore plus. Yleg est revenu en étant fier de moi.

Jour 19

A chaque jour son cocktail !

Maintenant que je commence à maîtriser le Soru, il veut m'initier au Geppou. Donc on a ressorti l'escalier en balsa ... que je n'ai pas cassé cette fois. Je dirai même que je n'ai presque pas empiré son état.
J'ai donc essayé de monter un escalier imaginaire depuis le trampoline. Ce n'est pas encore parfaitement maitrisé.

Jour 20

Vivement demain pour ma nouvelle dose de cocktail !

L'exercice du jour était vraiment bizarre. Enfin, plus que d'habitude. Il m'a attaché d'énormes poids aux chevilles et m'a demandé de forcer sur mon pied droit pour lever la jambe. Il m'a laissé galérer dix bonnes minutes avant de couper le lien du poids : ma jambe droite est partie toute seule plus haut que je ne pouvais l'imaginer.
Ensuite, il m'a ligoté à une drôle de machine qui me retenait en arrière. Il fallait que je lève ma jambe alors qu'un élastique m'y empêchait. Une fois l'étreinte relâchée ma jambe est remontée.
Et ça toute la journée. Un coup l'un, un coup l'autre.

Jour 21

Ce jour manque de cocktail !

Aujourd'hui : que du Tai Chi. Pour m'apprendre à épouser l'air. Et puis il a sauté d'énormes ventilateurs et une petite feuille de papier. Du bout du pouce et de l'index, il fallait que je la fasse harmonieusement virevolter en évitant les turbulences. Vivre avec le vent, ne pas lutter contre.
Une fois réussi, l'exercice se compliquait. Il fallait que je déplace sans brusquer la feuille collée à mon pied, moi assis dans un fauteuil.

http://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullsonhttp://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
avatar
Björn Skullson
••• Agent en formation •••

♦ Localisation : En mission ou Marie-Joie
♦ Équipage : Self made man

Feuille de personnage
Dorikis: 3410
Popularité: 67
Intégrité: 69

Sam 26 Sep 2015 - 15:18



Jour 22

Il me faut ma dose de cocktail ! Je me suis réveillé à 1h pour attendre Yleg !

Il m'a trouvé bien excité ce matin. Autant que ses mannequins armés. Doublement armés. Et redoutablement accélérés. Il ne m'a fallu que dix minutes pour réaliser un Kami E digne de ce nom. Du coup, on a réessayé. Encore et encore. Je me suis tordu dans les tous les sens, même ceux qui ne sont pas permis. J'ai épousé l'air comme il a cherché à me faire faire.

Jour 23

Il m'a supprimé tous les cocktails ! Il m'a dit que j'étais accro ! Du coup je suis retourné à un petit déjeuner normal ! Complètement insipide !

On a bossé le Soru, avec des feux d'artifices. Plein. Trop. Il m'a même bandé les yeux et fait tourner sur moi même même. C'est lui qui les déclencher à distance. J'entends plus rien.

Jour 24

Pas cocktail : pas énergie.

Nous travailler Tekkai. Moi pas pouvoir bouger alors moi devoir résister quand lui frapper.
Et comme moi rien faire, moi pince à tétons.

Jour 25

Bon, comme mon état mental se dégradait, il m'a redonné une petite dose de son cocktail. Le reste a été analysé à Méga Véga.

Nous avons recommencé une séance de trampoline. Le but était de faire des sauts à pieds joint en l'air. Comme je commence à comprendre les principes du Geppou, j'ai su -bien que difficilement- accomplir ma tâche à la fin de la journée, mais c'est à travailler.
Entre temps, nous avons refait des tirs avec un ballon car si Geppou oblige à densifier l'air, le Ran Kyaku oblige à le fluidifier et s'harmoniser avec pour créer une lame d'air. Et m'harmoniser aériennement, je sais faire. J'ai donc compris le pourquoi de l'exercice du vingtième jour : apprendre à bien lever la jambe. Comme le mouvement est ample et brusque, il vaut pouvoir s'harmoniser vite et bien.
Si bien que j'en ai découpé le ballon en deux.

Jour 26

Méga Véga est formel : le mélangé issu du cocktail développe une accoutumance à cause d'une drogue synthétiquement créée. Du coup, mon sevrage commence.

Retour au Geppou. Je dois marcher sur une poutre, Yleg me pousse par moment, je dois me rattraper en donnant un coup du pieddans l'air sur mon côté.
Après quelques chutes, je dois dire que je commence à me débrouiller. D'un côté, puis l'autres. Alors on retravaille l'exercice des escaliers en balsa sans escalier en balsa. Après tout, ça reste le même exercice, couplé à celui de la poutre, sauf que j'alterne pied droit et pied gauche.
Et enfin, on termine par l'exercice du trampoline sans trampoline : grimper dans l'air à coups de sauts à pieds joints sur place.

Jour 27

La dose de cocktail dans mon petit déjeuner diminue, mais je tiens bon. Yleg a essayé une version au poulet pour voir si la drogue développée venait du boeuf.

L'exercice du jour concernait le Shigan était simple et rapide : une caisse remplie des bébés crocodiles, une fine paroi, et une nouvelle rouelle sous un bouton en son milieu. Mon but : attendre le bouton sans une égratignure.
Je l'ai réussi du premier coup de la main droite. De la main gauche, j'ai encore besoin d'entrainement.

Jour 28

Méga Véga peut affirmer que l'addiction au cocktail ne vient pas de la viande. Ce serait un tout. Et ma dose pour aujourd'hui tient dans une cueillir à café, c'est triste mais c'est pour mon bien. Surtout gustatif et mental.

L'exercice d'aujourd'hui a été tout aussi rapide qu'hier : il fallait qu'à coups de Soru, je déclenche toutes les mines.
Les explosions à la chaine pouvaient presque paraitre aussi mélodieuses que celles d'Yleg.

http://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullsonhttp://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
avatar
Björn Skullson
••• Agent en formation •••

♦ Localisation : En mission ou Marie-Joie
♦ Équipage : Self made man

Feuille de personnage
Dorikis: 3410
Popularité: 67
Intégrité: 69

Sam 26 Sep 2015 - 15:30



Jours 29 et 30

Pas de cocktail. Pas un seul gramme. Et je crois que ce n'est pas plus mal. Je ne sais même plus comment j'ai fait pour aimer ça et m'en rendre prisonnier.

L'exercice a été le même durant ces deux jours. Je l'ai répété je ne sais combien de fois. C'était un enchainement des techniques pures : Soru jusqu'aux mannequins, Kami E pour éviter leurs coups, Soru jusqu'à des planches en bois, Ran Kyaku pour les casser, Geppou pour attendre un gros jambonneau frais, Shigan pour le percer, Geppou pour redescendre, Tekkai pour contrer le coup d'Yleg.

Soru, mannequins, Kami E, Soru, planches, Ran Kyaku, Geppou, jambonneau, Shigan, Geppou, Tekkai pour contrer.

... Soru, Kami E, Soru, Ran Kyaku, Geppou, Shigan, Geppou, Tekkai.

Soru, Kami E, Soru, Ran Kyaku, Geppou, Shigan, Geppou, Tekkai.

Soru, Kami E, Soru, Ran Kyaku, Geppou, Shigan, Geppou, Tekkai.

Soru, Kami E, Soru, Ran Kyaku, Geppou, Shigan, Geppou, Tekkai.

Soru, Kami E, Soru, Ran Kyaku, Geppou, Shigan, Geppou, Tekkai.

Soru, Kami E, Soru, Ran Kyaku, Geppou, Shigan, Geppou, Tekkai ...


Fin de l'entrainement. Héra Clès, Ethan, Zed et Piétra sont là aussi, ébahis.

- Bravo Björn, t'as été un bon élève. T'as su résister à mon super entrainement, t'as bien mérité une bonne semaine de repos.
- Je ne crois pas non.
- Désolé Bjöbjörn ...


Zed et Piétra pouffent un coup.

FOUTUE DÉMON MI-ARTICHAUT, MI-ASPERGE !

http://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullsonhttp://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1