AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


L'Armure et la Danseuse du vent

avatar
Yamiko
Prince de Lu | CDP de la B.N.A

♦ Localisation : Hungeria
♦ Équipage : Eagle Claws

Feuille de personnage
Dorikis: 4864
Popularité: +320
Intégrité: 240

Sam 20 Juin 2015 - 1:52

ROUND I
Compagnons d'Infortune

Au large, à une dizaine de kilomètres de l’île où se trouvait le Quartier Général de la Marine de West Blue et celui de la Bounty National Agency, la plus influente guilde des chasseurs de primes, un petit navire de pêcheurs glissait silencieusement sur la mer calme et scintillante sous la lumière du soleil qui venait à peine se lever. À son bord quatre gaillards, bâtis tout en muscle, une carrure idéale pour leur métier, et une intruse à longue chevelure blanche, accoudée au bastingage pour surveiller le fond de mer translucide. Un des hommes vint se positionner à côté de la jeune femme.

- On dirait qu’il n’y a pas tellement de poisson par ici !
- Il faut qu’on aille encore plus loin au large. Chaque année nous sommes obligés de s’éloigner de plus en plus, pour espérer ne pas rentrer les mains vides. Tous ces bateaux qui sillonnent la mer, ne sont pas bons du tout pour notre gagne-pain. À ce rythme, nous allons devoir nous reconvertir en pêcheur des poissons primés au lieu des poissons à manger !

Face au jeu de mots pourris du marin-pêcheur, les deux personnages éclatèrent de rire.

- Je vous engage de suite ! Tous les quatre, sans exception, lança la jeune borgne avec enthousiasme, une fois calmée, tout en fixant son interlocuteur.
- Faire équipe avec l’adorable Yamiko, serait une bonne raison pour s’engager mais je ne sais pas si je serais aussi doué avec un filet de pêche qu’avec un sabre … Tiens ! Depuis quand as-tu succédé à ce bon vieux Suzukawa ? Ce n'est pas lui qui s’occupe des recrutements normalement ?
- Si et je lui laisse volontiers son bureau et ses déplacements pour les promotions de l’organisation. Moi je recrute sur le terrain. Le piston, tu vois ? En plus ça t’éviterait son épreuve de résistance bizarre … brourrrrrrrr, je frissonne rien que d’y penser.
- C’est si terrible que ça ?
- Non. Je ne dirais pas que c’est terrible mais plutôt particulier.
- Comment ça ?
- Il m’a torturé en me faisant rire au point que j’en ai perdu la voix pendant deux jours.
- Hahaha ! Je vois ! … En même temps, je le vois mal torturer autrement. Ce n’est pas le genre d’homme à faire du mal à un autrui pour si peu de chose.
- En effet, les tortures physiques ce ne sont pas ses trucs mais il est très doué pour le faire moralement. Je n’ai jamais rencontré un homme aussi doué en langage. Malgré son air d’un ange, il peut te faire ressentir la terreur rien qu’avec des mots et ce tout en gardant son sourire innocent.
- Hé les amoureux ! On est arrivé !
- Bon, le boulot commence !

La vitesse du bateau fut ralentie alors que trois pêcheurs posaient les filets. Une fois la phase initiale de leur besogne achevée, tous se mirent à pêcher en ligne, en attendant que les poissons ne viennent remplir les pièges alors que le navire avait été stabilisé. Même la jeune borgne s'invita à la pêche. En plus d'avoir eu droit à sa propre canne à pêche, elle eut quelques leçons sur comment utiliser l'outil par un professionnel. Seulement, après seulement une dizaine de minutes d'attente, elle commença à trépigner d'impatiente. Ce genre d'activité qui réclamait d'être posté longuement à un même endroit, n'était pas vraiment pour elle qui avait besoin de bouger sans cesse pour ne pas succomber à l'ennui qui était l'un de ses pires ennemis. Cependant ne voulant pas froisser ses amis pêcheurs qui l'avaient joyeusement invité à les accompagner pour cette journée, comme si, par sa présence à bord, ils cherchaient à tuer leur quotidien monotone, la chasseuse de primes tenta de cacher la lassitude qui commençait à la gagner. Heureusement que les conversations, plutôt animées, étaient là pour la maintenir parmi eux.

Plusieurs minutes s'écoulèrent de nouveau et la jeune borgne s'apprêtait à plonger dans la mer, juste pour le plaisir de faire autre chose que de surveiller une ligne qui n'attrapait rien, un gigantesque navire se profila à l'horizon. Tout comme elle, ses compagnons avaient surement supposé que c'était un bateau de pirates car à sa vue, les pêcheurs abandonnèrent leurs postes pour aller s'armer. Deux sortirent chacun un fusil, aussi en mauvais état l'un et l'autre que la jeune borgne se demanda s'ils étaient en état de fonctionner alors que les deux autres ramassèrent des harpons et des couteaux utilisés pour vider les poissons. Tous revinrent ensuite à leur poste de pêche, mine de rien, cachant autant que possible leurs armes d'infortune à portée de leurs mains.

- Il ne serait pas préférable de tenter de s'éloigner, tant qu'on a a encore le temps ?
- Cela pourrait attirer leur attention. La plupart s'en fichent de nous pauvres pêcheurs mais beaucoup de nos camarades se sont déjà faits attaqués. On s'équipe donc par précaution. Il faut éviter de les provoquer.
- En général, les pirates évitent de trainer par ici à cause des vas et viens des chasseurs de primes pour se rendre sur notre île mais cela ne les dissuade pas tous. Certains s'aventurent même exprès près de l'île juste pour provoquer les chasseurs de primes.

Comprenant la situation, la jeune borgne se leva à son tour pour aller récupérer son sabre à deux lames, qu'elle avait laissé dans la cabine. Tout comme ses compagnons d'abord, elle cacha l'arme non loin d'elle au lieu de la ranger à sa place habituelle dans son dos. Dans un silence, perturbé par le bruit des vagues qui tapaient contre la coque du bateau, les cinq personnages fixèrent celui qui se rapprochait.

- Merde ! C'est elle ! Lança la jeune borgne, reconnaissant le navire, une fois que celui-ci fut assez prêt.
- Elle ? Qui ça ?
- Une pirate qu'on surnomme L'armure !
- Jamais entendu parlé !
- C'est parce qu'elle vient tout juste de se faire un nom mais croyez-moi, elle n'est pas à prendre à la légère !

Grâce au vaste réseau d'informations de la B.N.A., les membres de l'organisation, comme elle, étaient au courant de l'identité du dernier criminel qui sillonnait chaque Blue. Le bateau qui s'approchait correspondait à la description de celui qui avait été déclaré en étant celui de L'armure. Une femme qu'elle avait rencontrée, il y avait tout juste quelques mois à Las Camp. Juste avant son engagement dans la B.N.A. Il semblerait que la boîte de conserve ambulante avait gagné en notoriété, dans le côté obscur, et la chasseuse de primes se demanda si la blonde qui l'avait volé un baiser, lors de leur au revoir, avait gardé ce regard où dansait encore une lueur d'humanité ou bien celle-ci avait fini par s'éteindre définitivement.

Pour la sécurité de ses compagnons, la jeune borgne était consciente qu'elle devrait se cacher car L'armure connaissait son identité mais au lieu de cela, une envie irrépressible la maintint clouée sur place alors que son regard ne cessait de guetter le bateau à la recherche du capitaine de celui-ci …


Dernière édition par Yamiko le Lun 22 Juin 2015 - 20:35, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t10689-yamiko-la-danseuse-du-vent-completedhttp://www.onepiece-requiem.net/t10809-fiche-de-la-danseuse-du-v
avatar
Izumi
L'Armure brisée

♦ Localisation : Second Peace Island
♦ Équipage : Capitaine de l'Iron Fleet

Feuille de personnage
Dorikis: 3540
Popularité: -280
Intégrité: -130

Sam 20 Juin 2015 - 12:11

-Izumi écoute moi...je ne suis pas sur que ce soit la bonne.

Le claquement de la porte sonne comme le glas de la discussion entre l'ancienne catin de Las Camp et l'armure, cette dernière s'est encore barricadée dans son château. Les paroles précoces n'ont pas le temps de faire effet que déjà la capitaine met fin aux débuts d'échanges entre elle et son entourage. Elle ne sort que pour montrer un cap à atteindre et descendre une bouteille sur l'avant du navire juste avant que le soleil ne pointe. Et cette fois n'échappe aux tristes habitudes, se couper du monde. Rompre avec son équipage, même avec la civile que Ala surveille d'un drôle d’œil à chaque fois qu'elle passe. Izumi depuis Las Camp ne supporte plus la compagnie des autres.

Même les enfants ne sont pas conviés dans son jardin secret, enfin Clore elle reste chaque soir devant la porte close. Chaque soir elle espère que s'ouvrira les portes de son petit paradis mais rien n'y fait. Pourtant elle jure à chacun qu'elle entend des pleures la nuit à travers le bois, elle entendrait l'armure pleurer mais d'aucun réfutent cette théorie jugeant que la capitaine est aussi froide qu'un bloc de glace et encore plus depuis la fuite de Las Camp.

Mais la porte s'ouvre de nouveau, comme par miracle et Alia hésite à s'avancer. La voix ferme de son ancienne amante lui intime pourtant d'avancer et de refermer derrière elle, non sans avoir invité les mômes dans cette sauterie privée. Et la prostituée désormais nounou s’exécute en manquant de tomber tant la voix froide et lointaine de la blonde lui semble irréelle. Et Izumi se retourne vers elles, et d'un haussement des épaules elle hésite à retirer son casque.

-NAVIRE EN VUE! DES PÉCHEURS!

Et c'est désormais l'agacement qui prend place sur le visage d'Izumi. Elle sort en claquant la porte derrière elle et s'apprête à envoyer par le fond ces misérables, pourtant elle n'en fait rien. Se contentant d’écarquiller les yeux à travers son heaume. Cette femme...ce n'est pas possible, le hasard ferait-il vraiment bien les choses? Le navire pirate en comparaison de la frêle embarcation des pécheurs fait office de géant. L'armure pose un pied sur la rambarde en bois et siffle, une échelle tombe à destination de la borgne. Les autres ne sont pas invités à bord et feraient mieux de ne pas penser à des mouvements brusques.

Et la blonde dans son alliage en acier donne les instructions, on pointe avec deux canons le bateau de pécheur, pas la peine d'utiliser trop de canons pour la taille ridicule de la coque en bois. Chacun retourne à son post et le prochain cap est donné par la capitaine. Bien heureuse à cet instant que Margo et Natsumi ne viennent pas la déranger.

Revoir cette femme après des mois lui fait l'effet d'un coup de marteau sur le crane. A quel point s'est elle transformée? Les deux femmes auraient elles encore des points en communs?
http://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumihttp://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
avatar
Yamiko
Prince de Lu | CDP de la B.N.A

♦ Localisation : Hungeria
♦ Équipage : Eagle Claws

Feuille de personnage
Dorikis: 4864
Popularité: +320
Intégrité: 240

Lun 22 Juin 2015 - 21:35

ROUND II
Un Accueil Glacial

Alors que le gigantesque navire s’approchait dangereusement de leur frêle embarcation, la jeune borgne fut étonnée de constater qu’aucun des pêcheurs n’avait cédé à la panique. Tous avaient su garder leur calme, comme s'ils avaient l’habitude de confronter ce genre de situation. Aucun n’avait sorti une arme mais tous se contentaient de fixer le navire menaçant sans le moindre vacillement. Sans doute avaient-ils compris que leurs armes d’infortune ne serviraient à rien face à un objet capable de les faire couler à distance. Dans tous les cas, la chasseuse de primes admirait silencieusement le courage de ses compagnons. Une admiration qui se traduisit par un léger sourire sur son faciès angélique, malgré leur situation qui pourrait mal tourner.

Tout comme ses amis pêcheurs, aucun sentiment de frayeur ne vint perturber la chasseuse de primes et ce n’était pas parce qu’elle connaissait la capitaine qui détenait à présent leur sort entre ses mains mais parce qu’elle jugeait tout simplement que sombrer dans la peur n’était pas la bonne solution. Au fil des années, elle avait appris à contrôler ce sentiment néfaste qui pouvait vous faire perdre tous vos moyens et vous conduire à votre perte. C’était avec une détermination de s’en sortir quoiqu’il advienne qu’elle fît face à la situation qui était pourtant à leur désavantage.

Une expression calme, presque grave, se peignit sur le visage de la jeune borgne lorsque son regard se fixa sur une armure qui semblait la lorgner elle aussi. Malgré l’effort, de sa position, elle ne pouvait voir le regard de la blonde qui était l’intérieur mais elle supposa que celui-ci devrait être aussi glacial que celui d’un être qui avait perdu sa part d’humanité en devenant une bête sauvage assoiffée de sang.

Le géant en bois se stabilisa à côté du leur bien minuscule puis une échelle tomba face à la chasseuse de primes et aussitôt deux canons pointèrent sur leur embarcation. Comprenant le message, la chasseuse de primes leva un moment la tête pour fixer L’armure qui la toisait depuis là-haut, avant d’attraper son sabre pour le ranger dans son dos.

- Qu’est-ce que tu fais Yamiko ? Lança un de ses camarades pêcheurs tout en se précipitant vers elle alors qu’elle venait de poser une main sur l’échelle.
- N’y va pas ! C’est trop dangereux !
- Pas plus dangereux que de rester ici ! La jeune borgne désigna du regard les canons qui pointaient toujours vers eux. Ne vous inquiétez pas les amis. Attendez-moi ici et ne tentez rien surtout, même si le navire s’éloigne.
- Il n’est pas question qu’on te laisse partir avec eux !
- Ce n’est pas mon intention !

La jeune borgne conclut ses derniers mots par un sourire qui se voulait rassurant avant de grimper enfin l’échelle. Une fois les deux pieds sur le pont du navire de L’armure qu’elle faisait à présent face, telle une gamine, elle la salua de la main tout en lui offrant un beau sourire enfantin.

- Yo ! Vous m’avez l’air en forme ! Bien mieux que la dernière fois en tout cas !

La jeune borgne regarda ensuite tout autour d’elle, pour examiner le bord du bateau, puis son regard s’arrêta sur les quelques membres de l’équipage qui la fixait des yeux interrogateurs. Elle salua ces derniers de la même manière que leur meneuse, sans omettre le sourire magique d'accompagnement mais les expressions graves des spectateurs ne se débridèrent pas. Face à l'accueil si peu chaleureux, le sourire de la jeune borgne se fana peu à peu pour finir par s’éteindre complètement.

- Quelle atmosphère pesante ! On dirait qu'une guerre est sur le point d'éclater ici ! Pensa la jeune borgne à haute voix, sans réellement se rendre compte de sa gaffe …
http://www.onepiece-requiem.net/t10689-yamiko-la-danseuse-du-vent-completedhttp://www.onepiece-requiem.net/t10809-fiche-de-la-danseuse-du-v
avatar
Izumi
L'Armure brisée

♦ Localisation : Second Peace Island
♦ Équipage : Capitaine de l'Iron Fleet

Feuille de personnage
Dorikis: 3540
Popularité: -280
Intégrité: -130

Ven 17 Juil 2015 - 14:49

-Toujours aussi détendue chasseuse de prime, toujours aussi insensible à la pression et aux conflits du monde. Je ne sais pas si c'est une sorte d'armure ou si c'est vraiment une partie de toi mais cela te sauve sans doute des pires actes à commettre.

Sa main entraîne l'armure jusqu'à son château, elle ne tremble pas se contente de siffler les glandeurs sur son bateau. Car c'est à elle, tous lui appartiennent c'est son bien. Elle l'a mérité et elle ira en enfers pour que l'Iron Fleet devienne le symbole de la peur, un étendard de terreur forçant même les guerriers les plus endurcis à fuir et à s'incliner devant sa puissance.

La guerre allait éclater, la guerre était partout, aux portes de Reverse et sur Grand Line. Les blues ne lui convenait plus et si l'armure ne s'attendait pas à tomber sur la borgne au moins tâcherait elle de lui faire ses adieux. Cette peste l'avait exposée à la vue de tous, et aujourd'hui pourtant elle se souvenait d'avantage du doux baiser que de la situation humiliante.

Elle se servit un verre d'alcool et posa le casque sur la table basse, elle tournait le dos à Yamiko ne s'exposant pas encore à son regard et ses critiques. Elle descendit le dit verre d'une traite, s'alluma une clope en aspirant longuement la nicotine et enfin se tourna.

La mutilation en forme de lotus prenait l'effet d'une sorte de tatouage incrusté dans la chaire, la blessure avait cicatrisée mais semblait toujours aussi vive aux yeux de la blonde. Elle se laissa choir sur un fauteuil et regarda longuement la borgne.

-La guerre est déjà là chasseuse de primes. La guerre et son avatar.

De haine, de sang et de colère elle deviendrait une divinité et les générations redouteraient son nom pour les siècles à venir.
http://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumihttp://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
avatar
Yamiko
Prince de Lu | CDP de la B.N.A

♦ Localisation : Hungeria
♦ Équipage : Eagle Claws

Feuille de personnage
Dorikis: 4864
Popularité: +320
Intégrité: 240

Mar 21 Juil 2015 - 19:47

ROUND III
Le Stigmate

- Navrée si mon choix de savourer la vie au lieu de la maudire vous incommode Dame Armure !

Ne se laissant pas affecter par l’atmosphère bien morose, la jeune borgne conclut ses dires par un large sourire sincère à l’intention de l’armure qu’elle savait pourtant n’être plus la même. Plus que les reproches sur son insouciance, ce fut le ton de la boîte ambulante qui l’avait convaincu qu’elle n’était plus celle qu’elle avait rencontrée à Las Camp. Sa voix n’était déjà pas douce à l’époque mais, présentement, une certaine arrogance avait accompagné la rudesse de l’intonation.

Comme pour se convaincre qu’elle avait peut-être tort, la jeune borgne tenta de lire dans le regard de l’Armure mais celle-ci se déroba, involontairement ou pas, en l’attrapant par une main pour l’entraîner dans un endroit plus intime. Sans la moindre résistance, la chasseuse de primes se laissa emporter dans le sillage du capitaine, sous les regards incrédules et toujours aussi durs des autres occupants du navire, à qui, tel un enfant, elle ne put s’empêcher de montrer toutes ses dents, simulant un sourire.

Alors que le chef à bord se servait à boire, la jeune borgne inspecta, sans la moindre gêne, la pièce. Celle-ci sentait le renfermé et, tout comme sur le pont, l’atmosphère y était glaciale. La voix dénuée de chaleur se fit entendre mais la jeune borgne poursuivit son inspection, le regard détourné de son interlocutrice.

- Votre guerre n’est pas la mienne !

Sa curiosité sur les décors assouvie, la chasseuse de primes porta enfin son attention sur l’Armure qui s’était vautrée sur son fauteuil de reine à bord. Une scène qui aurait pu lui arracher un sourire amusé, si son regard ne s’était pas posé sur la cicatrice qui ornait la joue droite de la femme aux cheveux dorés. La jeune borgne se rapprocha pour mieux scruter le stigmate, balayant d'une main la fumée dérangeante de la clope. Elle remarqua que l'ecchymose se présentait sous forme d’un lotus. Tout d’abord, elle crut alors à un tatouage mais la profondeur de l’entaille, qui ne s’était pas encore totalement cicatrisée, était bien trop profonde.

- Qu’est-ce donc ? … Cela ne vous fait-il pas souffrir ?

Supposant que là était une œuvre effectuée contre la volonté de l’Armure, car elle ne la pensait pas aussi dérangée au point de s'infliger une telle blessure, possibilité qui n'était pourtant pas à exclure, l’inquiétude et la compassion avaient voilé le regard jovial de la jeune femme à la longue chevelure …
http://www.onepiece-requiem.net/t10689-yamiko-la-danseuse-du-vent-completedhttp://www.onepiece-requiem.net/t10809-fiche-de-la-danseuse-du-v
avatar
Izumi
L'Armure brisée

♦ Localisation : Second Peace Island
♦ Équipage : Capitaine de l'Iron Fleet

Feuille de personnage
Dorikis: 3540
Popularité: -280
Intégrité: -130

Mer 29 Juil 2015 - 19:59

-La guerre n'est le lot de personne chasseuse de primes et pourtant bien souvent on la subit sans même savoir pourquoi.

Elle se versait un autre verre avant de fixer son interlocutrice, doucement elle s'était mise à se rapprocher d'elle jusqu'à sentir son souffle sur son visage comme une caresse sur l'immonde cicatrice qui ornait désormais son visage. Elle s'alluma une seconde cigarette tandis que le mégot de la première rejoignait un cendrier improvisé.

-Savoure la vie Yamiko car tu le peux, ta présence me rappel mon passé pas si lointain mais pourtant déjà brumeux. A notre première rencontre nous avions unis nos forces pour défaire une brute qui aujourd'hui ne m'arriverait plus à la cheville. Car c'est avec la force et volonté que la guerre ne m'atteint pas.

Car aujourd'hui l'armure avait d'autre priorité, protéger sa 'famille' trois mômes et une prostituée qui comptait à ses yeux. Et surtout un équipage avec lequel elle comptait bien faire le tour du monde, survivre à tout ce qui leur tomberait dessus et jamais poser pied à terre trop longtemps. Elle avait rencontrée du beau monde, Red ce monstre dont la force et la prestance surpassait celle des beaufs des blues. Lui était l'image parfaite de ce que voulait être l'armure du moins ce qu'elle avait voulu être. Aujourd'hui que voulait-elle? Elle ne le savait plus, elle se contentait d'errer attendant avec indécision le moment pour traverser Reverse Moutain.

-J'aurai aimé te dire Yamiko que cela n'est rien mais ce serait mentir. J'ai souffert, j'ai découvert la vérité de la vie. Il y aura toujours quelqu'un de plus fort que vous pour le montrer. Je suis vivante, mon adversaire a réussi son objectif. Partout et même si il meurt, les gens verront son oeuvre le lotus de la triade pourpre de Las Camp. Car je suis resté à Las Camp, j'ai affronté la pègre locale pour libérer la fille qui était avec nous lors de notre rencontre et j'ai eu les yeux plus gros que le ventre. Si je suis encore en vie c'est grâce à une personne qui aujourd'hui doit moisir en prison.

Elle posa ses lèvres contre le verre et laissa le liquide couler dans sa gorge, l'alcool lui mettait les sens à vifs mais au moins elle parlait. Elle sortait de sa torpeur habituelle et c'était surement mieux que de ne rien faire et de maudire la vie.

-C'était autre chose qu'une défaite contre une petite frappe, j'ai perdu alors que je me voyais victorieuse sur tous les plans. J'ai sur-estimé mes capacités et voilà ce que je récolte, un équipage à moitié décimé ou blessé et un navire de plaisance transformé du mieux possible en navire de guerre. La mort aurait surement été meilleur lot après ma 'victoire'.

Car elle y pensait encore à la mort, disparaître avec ce coup d'éclat. Mais personne ne se saurait rappeler de son nom et on l'aurait bien vite oubliée. Elle ne manquerait à personne et cette vision l'effrayait au plus haut point.

-Mais je suis encore en vie, et les quelconques dieux semblent prendre du plaisir à me torturer sur les mers du monde. Alors je traîne ma carcasse et mes démons et toi? Que deviens tu?
http://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumihttp://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
avatar
Yamiko
Prince de Lu | CDP de la B.N.A

♦ Localisation : Hungeria
♦ Équipage : Eagle Claws

Feuille de personnage
Dorikis: 4864
Popularité: +320
Intégrité: 240

Sam 1 Aoû 2015 - 21:32

ROUND IV
Cruel Destin

Alors que la capitaine s'alluma une autre cigarette, la chasseuse de primes s'écarta, tout en balayant d'une main la fumée de la chose immonde qui l'incommodait. Attentivement, elle écouta ensuite les mésaventures de l'Armure. Comme elle s'y attendait, elle eut droit à des confessions loin d'être joyeuses qui suscitèrent pourtant sa compassion bien qu'elle ne pensait pas que la victime était entièrement innocente. Elle n'était pas un être qui aimait juger ses semblables mais intérieurement, une part d'elle accusait la boîte ambulante d'être en partie responsable de ses propres malheurs. Elle ne la connaissait pas très bien mais assez pour avancer que la blonde en armure était surement le genre à attiser le feu au lieu de chercher à l'éteindre.

Il y avait de la vérité dans les dires de l'infortunée. Ce monde n'était pas parfait. Elle-même avait gouté à la cruauté de la vie mais ce n'était pas pour autant qu'elle s'était laissée sombrer dans la haine ou le désespoir. Ainsi, l'état pitoyable de l'Armure l'insupportait un tantinet.

- Vous savez, autrefois je faisais partie d'une grande famille de cirque qui voguait à travers les blues pour leurs prestations. On ne cherchait qu'à rendre les gens heureux mais pourtant, maintes fois, des pirates ont cherché à nous anéantir. On avait réussi à s'en sortir jusqu'à cette nuit où un capitaine pirate, qu'on avait réussi à vaincre lors de sa première attaque, était revenu à l'assaut avec des renforts. Cet homme voulait se venger de sa première défaite et s'était allié à un autre équipage, dans le seul but de nous détruite alors qu'on avait fait que nous défendre. Cette nuit-là, j'ai vécu l'enfer. J'ai vu les miens tomber les uns après les autres alors que quelques-uns avaient été sélectionnés pour être vendus comme esclaves. J'ai été laissée pour morte et à mon réveil, je me suis retrouvée toute seule avec un œil en moins. La tristesse et la solitude m'avaient rongé. J'ai pleuré jusqu'à ne plus avoir de larmes à verser et pourtant je n'ai laissé ni la haine, ni le désespoir me ronger car j'ai jugé que ce n'était pas la solution à adopter. J'ai continué à avancer sans me laisser me morfondre par mon triste passé car je sais que c'est ce que mes parents auraient souhaité mais aussi parce que je sais que la haine ou la rage n'est pas un bon guide. L'un ou l'autre peut t'amener à faire des actes que tu pourrais regretter s'ils ne te mènent pas vers ta propre perte.

La jeune borgne se rapprocha de nouveau de l'Armure. Délicatement, du bout de ses doigts, elle caressa le stigmate en forme de lotus avant de le cacher sous la paume de sa main, comme si, par ce simple toucher, elle cherchait à effacer la marque d'un douloureux souvenir, alors que ses lèvres allèrent se poser sur celles de la boîte de conserve. Le baiser innocent ne fut que fuguasse car aussitôt que celui-ci avait été donné que la jeune femme à la chevelure blanche s'était écartée. L'acte n'avait rien de pervers ni de sentimental. Le geste avait juste pour but de tenter de ramener la jeune femme qu'elle avait connue à Las Camp. Celle qui lui avait volé un baiser. Celle qui avait encore eu un peu de lumière qui dansait au fond de ses yeux azurés.

- Vous voyez, j'ai connu des malheurs tout comme vous mais pourtant je continue de savourer cette vie qui s'était pourtant montrée si cruelle envers moi … Je vous en prie, ne laissez donc pas la rancœur vous anéantir de la sorte ! … Je sais que je n'ai aucun droit de vous donner des leçons mais croyez-vous vraiment que la mort serait la bonne solution ? Pensez à la tristesse de ceux que vous abandonneriez ! … Dieu vous a accordé une seconde chance alors saisissez-la pour vous construire un avenir meilleur avec les vôtres au lieu de continuer à errer dans l'attente qu'on vienne vous achever ! Cessez donc de maudire votre destin ! Soyez heureuse avec les vôtres au lieu de les faire sombrer avec vous !

La jeune borgne comprenait l'amertume de l'Armure mais elle n'était point d'accord sur son choix de survie. La boîte ambulante n'était pas seule alors elle ne comprenait vraiment pas son comportement. Elle qui avait toujours cherché à nouer et chérir des relations avec ses semblables n'assimilait pas l'isolement de la blonde. Pour tenter donc de la convaincre de dévier de son chemin, qu'elle jugeait inapproprié, elle était allée jusqu'à lui conter son passé qu'elle relatait pourtant rarement …
http://www.onepiece-requiem.net/t10689-yamiko-la-danseuse-du-vent-completedhttp://www.onepiece-requiem.net/t10809-fiche-de-la-danseuse-du-v
avatar
Izumi
L'Armure brisée

♦ Localisation : Second Peace Island
♦ Équipage : Capitaine de l'Iron Fleet

Feuille de personnage
Dorikis: 3540
Popularité: -280
Intégrité: -130

Mar 15 Sep 2015 - 19:06

-Tu ne comprends pas chasseuse de primes.

La fausse blonde se leva, sa chevelure rousse revenait à certaines endroits de sa chevelure, tantôt blond tantôt roux. Elle retira son torse, elle avait chaud et celui ci la comprimait. Elle se posa sur son lit, s'allongeant et fixant le plafond en soupirant.

-Tu as choisi d'ignorer tes malheurs et de les cacher sous ta bonne humeur apparente, d'être celle qui jamais ne laisse ses sentiments la submerger. Moi? Moi j'embrasse allègrement le désespoir et je m'en repais. Je ne fais qu'un avec les mauvais sentiments, c'est ce qui me conduira vers la mort et l'enfer mais au fond nous allons tous mourir un jour chasseuse de prime n'est ce pas?

Elle sourit l'armure, inconsciente des dangers qui la guette elle laissa la déprime la faire chavirer comme un bateau tangue dans une tempête. Une tempête c'est exactement ce à quoi elle se confronte, sa propre tempête avec des monstres prêts à la dévorer et ne rien laisser. Aucune trace de son passage sur terre.

-Notre relation bien qu'instable connote néanmoins de notre attachement, je tiens à toi d'une manière étrange je dois l'avouer. Voir la seule femme au monde de bonne humeur et respirer la joie me mettrait profondément en colère et je traquerais ton assassin jusqu'aux portes du Nouveau Monde et même au delà.

Pourquoi disait-elle cela? La première partie de son discours et ce dès l'arrivé de la borgne montrait son affliction pour la vie et son envie de dépérir et la voilà montrant le lien qui l'unissait à celle qui devait être son adversaire. Elle rigola et son rire résonna dans toute la pièce.

-Nous sommes quitte pour les baisers impromptus Yamiko mais ne crois pas que cela s'arrêtera ici.

D'un bond la voilà sur ses pieds et jetant par dessus bord la bouteille d'alcool. La blonde se rapprochait de la borgne, caressant avec une main sa chevelure et passant son autre main sur son cache-œil.

-Comment devrais-je me plaindre de cette cicatrice quand toi tu es encore plus mutilée que moi. Je suis égoïste ahah.

Elle souffle et dépose un baiser sur le front de la borgne.

-Je sais ton cœur hermétique à mes avances mais ce n'est pas plus mal, il faut parfois savoir dire non pour que l'autre gagne en témérité et en assurance. J'espère un jour arrêter de glaner de l'attention et des rapports à droite à gauche.

Son regard se tourne vers la fenêtre de sa cabine et l'horizon.

-Tu m'inspires Yamiko, en bien ou en mal mais n'oublie pas que je suis une pirate et que je suis décidé à le rester. Nous sommes sur deux chemins différents ou les moyens pour se rejoindre se feront de plus en plus rares. Alors il faudra saisir chaque opportunité ma douce borgne. Mais parlons de toi puisque je semble pas te connaître, premièrement arrête de me vouvoyer même par politesse cela me vieillit plus qu'autre chose et ensuite dit moi si tu as retrouvé la personne à l'origine de tes malheurs?

Et l'armure attend une réponse en s'allumant une cigarette.

-Car tu dois t'endurcir Yamiko, à mon plus grand regret tu es trop pur pour ce monde. Ou est-ce l'inverse? Je ne saurais le dire.
http://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumihttp://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
avatar
Yamiko
Prince de Lu | CDP de la B.N.A

♦ Localisation : Hungeria
♦ Équipage : Eagle Claws

Feuille de personnage
Dorikis: 4864
Popularité: +320
Intégrité: 240

Jeu 24 Sep 2015 - 20:11

ROUND V
Chemins Opposés

Oui, elle ne comprenait pas. Elle ne comprenait le choix de l’Armure, tout comme cette dernière ne semblait pas comprendre la voie qu’elle avait choisi d’emprunter. Car non, contrairement aux propos de la capitaine, elle n’avait pas choisi d’ignorer ses malheurs mais elle les avait tout simplement acceptés. Tout comme Izumi, elle avait eu son lot de souffrances que même aujourd’hui encore, la tristesse venait voiler son cœur à chaque fois qu’elle repensait à son passé douloureux.

Après la décimation des siens, elle avait pleuré durant des jours et des nuits jusqu’à ne plus avoir de larmes à déverser. Cependant, elle avait su remonter la pente, en s’accrochant à l’idée que ses parents seraient plus heureux, là ils étaient, en la voyant continuer de savourer la vie, comme elle l’avait toujours fait, plutôt que de le voir se lamenter sur son triste sort. Cette idée lui avait même ôté l’envie d’en finir à sa vie qu’elle avait trouvée pourtant sans saveur.

L’Armure n’avait pas eu peut-être la chance d’avoir goûté une enfance heureuse comme elle. Malgré que celle-ci s’était terminée d’une façon bien brutale, aujourd’hui encore, ses souvenirs heureux la consolaient dans ses moments difficiles. Il lui suffisait parfois de repenser aux sourires et à la douce voix de ses parents pour soigner les blessures de son âme.

Par des paroles et des gestes doux, l’Armure lui témoignait son affection mais ne tenant pas à s’attacher plus à un être avec qui elle devait plutôt croiser le fer, la chasseuse de primes ne fut aucun geste qui pourrait trahir son attachement inapproprié envers la pirate en armure. On dit que les opposés s’attirent et nos deux protagonistes illustraient parfaitement ce propos. Bien que leurs chemins étaient relativement opposés, il était évident que l’une tenait à l’autre d’une façon ou d’une autre.

Izumi ne cachait pas son attirance pour la jeune borgne mais cette dernière ne partageait pas les mêmes sentiments. Elle devrait peut-être lui dire la vérité mais la peur de froisser la capitaine la retenait. Son manque d’expérience en amour y était surement pour quelque chose. Outre l’idée de finir avec une autre femme ne lui avait jamais effleuré l’esprit, la chasseuse de primes n’avait jamais expérimenté une relation amoureuse et ce malgré ses vingt printemps. Il faut dire qu’elle n’avait jamais cherché à entretenir ce genre de relation bien qu’elle n’était pas contre le concept.

- Merci de te préoccuper de moi mais tu ne devrais pas, Izumi. Comme tu viens de le dire, nous empruntons deux chemins différents. Tu es une pirate et moi une chasseuse de primes alors je te conseille de m’oublier et de poursuivre ton chemin pendant que je continue le mien de mon côté ! … A moins que tu ne préfères que j’achève le tien ici-même ?

Pour appuyer ces derniers mots, la chasseuse de primes dégaina son sabre pour en poser les lames sur une épaule de l’armure, menaçant de lui couper la tête.

- Je ne partage peut-être pas les mêmes sentiments que tu as envers moi mais il est évident que je tiens à toi. Là est un fait que je ne peux nier malgré ma conscience qui me murmure de te détester … Vois donc ma proposition actuelle comme une aide pour abréger la souffrance d’un être à qui je tiens au point de ne plus supporter le voir souffrir !

Sans doute parce qu’elle ne tenait à la voir poursuivre cette voie ensanglantée et parsemée de souffrance qu’avait choisi d’emprunter Izumi, malgré qu’elle tenait réellement à cette dernière, la chasseuse de primes se sentait capable d’exécuter sa proposition si l’Armure venait à accepter son offre …
http://www.onepiece-requiem.net/t10689-yamiko-la-danseuse-du-vent-completedhttp://www.onepiece-requiem.net/t10809-fiche-de-la-danseuse-du-v
avatar
Izumi
L'Armure brisée

♦ Localisation : Second Peace Island
♦ Équipage : Capitaine de l'Iron Fleet

Feuille de personnage
Dorikis: 3540
Popularité: -280
Intégrité: -130

Jeu 24 Sep 2015 - 23:20

-Fait le Yamiko, et devient celle que tu souhaites être. Transcende le peu de sentiments qui nous unis et devient une tueuse de pirates après tout ce n'est pas à cause d'eux que t'as famille est morte? Ce n'est pas à cause d'eux que tu es borgne? Ce n'est pas à cause d'eux qu'aujourd'hui tu n'acceptes pas notre amitié fébrile? Ce n'est pas à cause d'eux que tu as choisis cette voix? Ce métier, chasseurs de primes sans nous que serais-tu? Rien de moins qu'une civile, mais tu aimes ça. Combattre cela te plait, disons que tu es du bon côté de la barrière tandis que je me fiche éperdument des conséquences. Oui nous sommes opposés Yamiko et sur bien plus de points que tu ne le crois. Sur bien des aspects de la vie tu me contredirais et alors quoi?! C'est pour ça que tu me menaces? Outre le fait que ce soit sur mon propre navire tu penses qu'en m'achevant j'irais mieux?

Elle s'arrête, souffle, fulmine contre elle même et contre la borgne. Mais ne fait rien, elle saisit la lame entre ses deux mains et doucement, délicatement la baisse au niveau de son ventre. Elle ne tremble pas, la lame la fait saigner des mains et lorsqu'elle le remarque elle sourit.

-Donc les gens différents à qui tu tiens ils meurent? C'étrange après de me faire la morale sur mon malheur si c'est pour m'aider à mourir. Un meurtre on appel ça un meurtre et si c'est ce que tu veux devenir alors nous sommes identiques mais soit je vais passer sur le fait que je n'ai pas besoin de ton aide pour mourir. Déteste moi, crache moi donc au visage mais la vérité est que les pulsions meurtrières m'ont permit de survivre jusqu'ici, que j'ai été construit par ce régime strict faisant de moi une arme. Ca sonne un peu cliché mais après tout qui ne l'est pas, toi même avec ton histoire de survivante t'engageant contre les méchants et renoncant à la vengeance tu l'es. Tu es l'héroine adulée et moi la méchante perdante. Une méchante mélancolique mais une méchante. Mais...

Elle colle la lame contre sa chair, une perle de sang coule. Elle continue de regarder dans les yeux la borgne sans trembler. Elle est prête.

-Mais qui te dis que plus tard ce n'est pas moi qui renoncera à mes actes, que je devrais en assumer les conséquences. Tu n'as pas le droit de me juger, parce que tu ne me connais pas encore. Tu ne sais pas à quel point je peux être têtue parfois mais aussi combien chacun de tes mots est encore pire qu'une lame en plein coeur. Tu m'accuses et tu renies tes sentiments, tu fais de moi le monstre que je ne suis pas encore et ça et ça c'est pire qu'une peine de mort. Parce que je tenais à toi, que tu semblais être la seule personne m'empêchant d'aller trop loin et désormais...et désormais je préfère prendre une mesure préventive mais après tout c'était ton idée non?

Et la lame se plante dans la chair, le sang se répand, sur la lame et sur le sol. Ce n'est pas profond, ce n'est pas mortel pas encore mais Izumi continue doucement de plonger la lame, toujours calme même si le sang coule et qu'elle transpire désormais à grosse gouttes elle veut rester droite voir dans les yeux Yamiko et lui dire calmement.

-Je meurs. Seras-tu apaisée par cela? Je n'abrège rien, je ne souffre pas. Ce dont je souffre c'est de te voir t'éloigner de moi.

Adieu?
http://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumihttp://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
avatar
Yamiko
Prince de Lu | CDP de la B.N.A

♦ Localisation : Hungeria
♦ Équipage : Eagle Claws

Feuille de personnage
Dorikis: 4864
Popularité: +320
Intégrité: 240

Mar 29 Sep 2015 - 19:25

ROUND VI
Tragédie

Les sentiments de compassion, de regret et d’incompréhension se mêlaient en elle, alors qu’elle écoutait les âneries de l’Armure. Un regard placide, qui ne lui était point habituel, rivé sur la capitaine pirate, la chasseuse de primes se demandait comment elles en étaient arrivées là. Elle qui souhaitait juste la délivrer de sa souffrance, en allant jusqu’à se proposer de devenir son bourreau de délivrance, la voilà qui avait droit à un spectacle inattendu.

Au lieu de la laisser faire proprement le travail qu’elle s’était proposé d’exécuter à contre cœur, l’Armure compliqua que les choses en se mutilant avec le sabre qu’elle tenait. Pourquoi donc les choses tournaient-elles ainsi ? Il était pourtant si simple de refuser ou d’accepter sa proposition mais au lieu de cela, l'Armure lui offrait une scène digne d’une grande œuvre d'un dramaturge. Une prestation à laquelle elle n’avait aucunement envie de participer. Ainsi, la jeune borgne se contenta de laisser faire la capitaine pirate. La jeune femme aux cheveux blancs ne chercha même pas à éloigner le sabre avec lequel l’Armure se mutilait. Bien que là était une vision qu’elle avait pourtant du mal à supporter.

Par ses actes et paroles, la chasseuse de primes déduisit que l’Armure ne souhaitait pas réellement mourir mais qu’elle cherchait plutôt à la faire culpabiliser, et ce, pour une raison que la jeune borgne n'arrivait pas réellement à comprendre. Elle l’accusait des choses qui ne lui effleuraient même pas l’esprit mais au lieu de lui demander des explications, la chasseuse de primes préféra laisser la pirate blatérer ses idioties sans l’interrompre une seule fois.

- Tu méprends sur beaucoup de points Izumi ! Lâcha enfin la chasseuse de primes d’une voix désolée, une fois que l’Armure avait cessé de se lamenter. Je ne te juge pas, je ne t'accuse de rien et je ne désire pas non plus ta mort comme tu sembles le croire. Je souhaite simplement de te délivrer de ta souffrance que tu sembles incapable de surmonter mais on dirait bien que je ne t'ai pas proposé la bonne solution … Malgré ce que tu racontes, je sens qu'au fond de toi tu ne veux pas mourir mais je ne comprends pas pourquoi te laisses-tu alors couler au lieu de tenter de remonter à la surface si tu tiens encore à la vie … Je voudrais bien te tendre la main mais comment puis-je sauver un être qui ne cherche même pas à s'échapper du gouffre dans lequel il est tombé ? … Tu subis tes malheurs au lieu de les affronter et c'est un principe qui je n'embrasse pas … À ta place, je préfèrerais en finir rapidement avec la vie, que je ne cherche plus à savourer, au lieu de me laisser consumer à petit feu jusqu'à perdre mon humanité ! … Tu l'as dit toi-même Izumi : je ne te comprends pas ! Tout comme toi ne sembles pas me connaitre car détrompes-toi, je ne déteste pas les pirates car sinon, jamais je ne serais monté à bord de ce navire et je ne suis pas devenue chasseuse de primes pour me venger !

Gardant en main son sabre souillé de sang, qu'Izumi avait fini par lâcher, la jeune borgne se dirigea vers la sortie de la cabine, s'apprêtant à quitter ce navire, scène de trop de spectacles dramatiques à son goût …
http://www.onepiece-requiem.net/t10689-yamiko-la-danseuse-du-vent-completedhttp://www.onepiece-requiem.net/t10809-fiche-de-la-danseuse-du-v
avatar
Izumi
L'Armure brisée

♦ Localisation : Second Peace Island
♦ Équipage : Capitaine de l'Iron Fleet

Feuille de personnage
Dorikis: 3540
Popularité: -280
Intégrité: -130

Dim 4 Oct 2015 - 22:39

-Alors tu me laisses gisante dans mon sang d'autre considération? Pourtant j'ai accomplit ta volonté, il faudrait voir à assumer ses propos Yamiko.

Elle se relève tandis que le sang décolore ses vêtements. Elle sourit avec amertume retire la lame en manquant d'hurler et devant ses mains ensanglantés se dirige vers l'extrémité de la cabine. Là elle ouvre une porte et laisse un blanc s'écouler. Serait-elle morte? Pas encore, mais elle est bien amochée. Elle mettra du temps à guérir de cette blessure, pour les autres? La rencontre avec la borgne a fait plus de ravages que d'effets positifs au premier plan.

-Je n'ai pas cherché à te comprendre borgne. Pas plus que tu n'as essayé de comprendre les raisons qui m'ont poussé à devenir aussi flasque. Putain c'est que je suis pas loupé ahah...

Elle manque de vomir son mélange d'alcool de la veille et revient avec un bandage de premier secours sur le ventre. Elle est pas médecin mais pour autant elle sait que quand ça saigne en général faut arrêter l'hémoglobine de sortir du corps.

-Il n'y a pas que ça que tu n'embrasses pas fille du vent.

Une petite boutade pour rompre l'ambiance macabre qui traînait dans la pièce mais pas seulement, le navire semblait à l'abandon. Au point mort, l'équipage affichait une tronche de dix pieds de longs, c'était vraiment long.

Elle se flagella mentalement pour ce genre de remarque et se demande l'espace d'un instant si l'influence de Sena n'était plus grande qu'elle ne le pensait. Puis elle clopina en appuyant sur son pansement de fortune avant de s'affaler dans son lit.

-Tu pars déjà? Hé ben l'altruisme est moins présent que lors de notre dernière rencontre c'est ballot j'allais presque être plus gentille et plus joyeuse.

Car la borgne venait d'apporter un nouveau point de vue incisif sur la vie de l'armure et surtout elle venait d'illuminer sa journée. S'empaler pour quelqu'un elle ne l'avait jamais. Et espérant sans doute ne jamais le refaire.

-Reste un peu, je vous accompagnerais ensuite à bon port. Les mers ne sont plus ce qu'elles étaient.

Izumi traînant avec une chasseuse de primes? De quoi faire jaser et donner à certains de quoi parler pour plusieurs jours avant que la capitaine ne fasse taire les rumeurs.

-Pourquoi es tu devenu chasseuse de primes alors?
http://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumihttp://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
avatar
Yamiko
Prince de Lu | CDP de la B.N.A

♦ Localisation : Hungeria
♦ Équipage : Eagle Claws

Feuille de personnage
Dorikis: 4864
Popularité: +320
Intégrité: 240

Jeu 8 Oct 2015 - 21:19

ROUND VII
Confidence

Tout en écoutant les reproches et les âneries de l'Armure, la jeune borgne poursuivit son chemin mais finit par marquer un arrêt sur le pont, sous les regards noirs et méfiants des autres occupants du navire. Alors qu'elle s'attendait à un assaut, aucun ne venait à elle. Pourquoi donc ? Même un idiot aurait pourtant compris qu'elle venait de blesser leur capitaine. Ne tenaient-ils donc pas assez à ce dernier pour ne pas chercher à l'arrêter? Pire encore, aucun n'avait daigné aller le soigner.

La chasseuse de primes fit un autre pas avant de rebrousser chemin subitement. Oubliant que son sabre était souillé, elle rengaina celui-ci dans son dos, salissant ses cheveux blancs immaculés du sang de la pirate.

- Bon, t'as fini de raconter des conneries ? Lâcha la jeune borgne alors qu'elle pénétrait de nouveau la cabine qui sentait à présent l'alcool et le sang. Laisse-moi voir ça !

Sans ménagement, elle força Izumi à s'allonger sur le dos avant de défaire son bandage d'infortune qui était déjà imprégné de sang.

- Tu n'as vraiment pas manqué ton coup ! … Ne bouge pas ! Je reviens !

Elle sortit de nouveau de la cabine pour revenir un bon quart d'heure plus tard avec une bassine d'eau tiède. Elle s'attela ensuite à nettoyer la blessure d'Izumi, un sentiment de regret dans le cœur. Elle venait de blesser un être sans le vouloir. Involontairement certes mais c'était de sa faute si Izumi se retrouvait dans cet état.

- Je suis vraiment désolée Izumi. Je ne voulais pas que ça finisse ainsi … Pourquoi donc t'es-tu jeté sur mon sabre comme ça ? Si tu voulais vraiment mourir, il fallait juste me le dire et j'aurais exaucé ton souhait sans souffrance ! … Pourquoi donc tu te mutiles de la sorte ? Qu'est-ce que tu cherches à la fin ?

Penchée sur la pirate blessées, de son œil valide, des larmes tombèrent sur la blessure d'Izumi. Les émotions avaient fini par faire tomber l' armure invisible de la chasseuse de primes. Elle n'était pas aussi forte qu'elle voulait la laisser croire. Sous son air d'une femme solide, elle n'était en réalité qu'un être au cœur bien trop pur pour ce monde. La preuve, elle n'était même pas capable d'abandonner à son sort un être sur lequel elle devrait plutôt retourner son arme.

Après quelque secondes de lamentation, se ressaisissant, la jeune borgne se mit à panser la blessure de l'Armure.

- Tu as demandé pourquoi je suis devenue chasseuse de primes tout à l'heure. Je t'ai déjà confié une partie de mon passé, qui au passage, je relate rarement … Au fait tous les miens n'ont pas été tués. Certains femmes et enfants ont été amenés par les pirates qui nous ont attaqués. Surement pour les vendre comme esclaves. Je suis devenue chasseuse de primes dans l'espoir de pouvoir les retrouver mais aussi parce qu'au fond de moi, je souhaite surement me venger. Mais comme je te l'ai dit tout à l'heure, je ne déteste pas les pirates. Je hais juste ceux qui tuent pour leurs intérêts personnels. Je ne chasse pas des pirates mais des criminels … Voilà ! C'est fini ! Désolée mais je ne peux pas faire mieux ! ...
http://www.onepiece-requiem.net/t10689-yamiko-la-danseuse-du-vent-completedhttp://www.onepiece-requiem.net/t10809-fiche-de-la-danseuse-du-v
avatar
Izumi
L'Armure brisée

♦ Localisation : Second Peace Island
♦ Équipage : Capitaine de l'Iron Fleet

Feuille de personnage
Dorikis: 3540
Popularité: -280
Intégrité: -130

Lun 26 Oct 2015 - 15:41

La main caressa la joue de la borgne, avant de remonter son menton. Tentant de se relever, Izumi grogna. Elle avait sa propre solution mais elle allait clairement douiller, et elle ne le ferait pas devant Yamiko. Esquissant un rictus douloureux elle s'alluma une cigarette avant de prendre la main de son amie borgne sur son cœur. Celui battait la chamade, cette histoire à l'eau de rose prenait des allures de plus en plus sérieuse.

-Pourquoi pleures-tu douce borgne? La seule fautive ici c'est moi.

Elle tira sur sa cigarette et cendra, il fallait résoudre cette discussion. Et faire de cette relation quelque chose d'autre qu'une femme tentant de conquérir l'autre en lui mettant des ultimatums. Elle allait devoir prendre sur elle.

-Je ne cherchais rien, je voulais te montrer ma propre détermination. Je n'ai pas envie de mourir bien sur mais si cela pouvait t'apaiser alors sans aucun doute je l'aurais fait. Parfois le coeur à ses raisons que la raison ignore ou un truc du genre. Je suis pas vraiment littéraire.

Elle écouta le discours de la borgne sans broncher, accompagnant son silence de geste montrant sa douleur bien réelle.

-J'ai tué Yamiko, tu étais avec moi à ce moment là. Depuis j'ai encore tué, parce que c'est moi ou eux. Parce que je me rend compte que loin s'en faut j'ai faillit tout détruire. Tout ce que je possède je l'entraînerais avec moi si je mourrais. Alors même si nous sommes des pirates, en tant que capitaine j'ai un devoir. Il est un peu regrettable que je m'en rende compte maintenant.

Elle ria un instant avant de tousser violemment.

-Alors mon égoïsme grâce à notre entrevue, je suis bien décidée à le laisser de côté. Bien sur je ne changerai pas du tout au tout. Une reconversion plus tard? Pourquoi pas. Mais pour l'instant je veux voir ce que l'avenir me réserve avec mes choix du moment. Tu es plus digne de moi d'avoir une retraite à l'ombre ahah. Je me plairais à me faire arrêter par toi, une borgne et une mutilée, ça pourrait faire une pièce comique non?

Elle posa sa tête sur les jambes de la borgne.

-Et puis il y a eu la frustration de pas pouvoir te posséder comme je saisis ce que je veux quand je veux. Je suppose que c'est une première épreuve pour me montrer que parfois pour obtenir ce que l'on souhaite il faut persévérer. Je m'en remettrais, une balafre de plus.
http://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumihttp://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
avatar
Yamiko
Prince de Lu | CDP de la B.N.A

♦ Localisation : Hungeria
♦ Équipage : Eagle Claws

Feuille de personnage
Dorikis: 4864
Popularité: +320
Intégrité: 240

Ven 6 Nov 2015 - 22:08

ROUND VIII
Séparation Bien Douloureuse

"Pleurer n'est pas un signe de faiblesse mais la preuve de son humanité. Celui qui n'est plus capable de verser la moindre larme ne peut plus prétendre être un humain complet !", lui disait un jour un sage personnage alors qu'elle se lamentait face à la sensibilité de son âme.

Bien qu'elle n'enviait guère ceux qui font preuve d'impassibilité inébranlable face aux malheurs de leurs semblables, à cet instant, la jeune borgne aurait préféré avoir un cœur de glace que de se montrer aussi vulnérable face à une personne qu'elle aurait préféré ne jamais la voir fléchir. Elle était bien consciente de sa trop forte sensibilité qu'elle associait bien souvent à de la faiblesse qui un jour la précipiterait vers la mort. Une défaillance qu'elle n'arrivait pas entièrement à accepter et qu'elle essayait temps bien que mal à cacher sous une armure mais qui était aussi fragile que les ailes d'un papillon.

Furtivement, la jeune borgne glissa une main dans les cheveux d'Izumi dont la tête se reposait à présent sur ses cuisses.

- Je sais que tu n'es pas une mauvaise personne Izumi. Tu es comme moi. Tu essaies de cacher tes faiblesses sous ton armure et tes actes. La seule chose qui nous différencie c'est notre choix pour camoufler notre vulnérabilité face à ce monde impitoyable. Toi, tu as choisi la guerre alors que moi j'ai opté pour le sourire. Qui a fait le bon choix ? Je ne saurais le dire mais je sais juste que jamais je ne peux emprunter le même chemin que toi.

La jeune femme aux cheveux blancs continua de caresser un moment la tête de la convalescente avant de glisser sa main sur l'une de ses joues.

- Je ferais mieux d'y aller. Mes compagnons pêcheurs doivent s'inquiéter et je ne voudrai pas qu'ils alertent le QG de la BNA. Je ne veux pas t'attirer d'ennui alors tu ferais mieux de t'éloigner de ce territoire où des équipages de chasseurs de primes de la guilde sillonnent régulièrement. La jeune femme se baissa pour déposer un doux baiser sur le front de la capitaine puis, tout doucement, elle se leva une fois ses jambes libérées par l'alitée. Navrée de devoir t'abandonner alors que tu es dans un si piteux état Izumi. Ajouta-t-elle tristement.

C'était comme si elle abandonnait un compagnon blessé sur le champ de bataille mais elle ne pouvait faire autrement. Pour leur bien à toutes les deux, il fallait mettre fin à ces émouvantes retrouvailles qui pourraient très bien les apporter des emmerdes s'elles venaient à être découvertes par les mauvaises personnes.

Leurs destins s'étaient croisés mais ils ne pouvaient avancer ensemble.

Le cœur serré, la chasseuse de primes quitta la cabine. Après un dernier coup d'œil en arrière, elle se précipita vers le bastingage, du côté de là où elle était montée, sous les regards toujours aussi glaciaux des habitants à bord.

- Prenez soin de votre capitaine ! Lâcha-t-elle avant de propulser de ses manches des cordes qui agrippèrent sur le garde-corps du bateau des pêcheurs qui était resté tout près du navire des pirates.

La jeune femme se laissa entrainer par la force de rétractation de ses cordes pour se projeter en dehors de l'Iron Fleet. Avec agilité, elle se réceptionna sur le bastingage sur lequel elle resta accroupie un moment alors que, tels des serpents, ses cordes finissaient de se ranger dans ses manches. Elle sauta ensuite sur le pont.

La tête baisse, les poings fermés, des larmes tombèrent sur le plancher.

Ses compagnons pécheurs la fixèrent un moment avec incompréhension puis ils se précipitèrent vers elle.

- Que t'es-t-il arrivée ? ... C'est quoi tout ce sang ? S'inquiéta un premier.
- Je vous avais dit qu'il fallait prévenir la guilde ! Lâcha un second.

Du revers de sa main droite, la jeune femme essuya ses larmes qu'elle n'avait pas réussies à contenir une fois de plus.

- Ne vous inquiétez pas ... Je vais bien ... Ce sang n'est pas le mien. Puis elle se retourna pour fixer l'Iron Fleet qui s'éloignait à présent. Adieu Izumi ! Fit-elle d'une voix attristée. Prends bien soin de toi et de tes compagnons !
http://www.onepiece-requiem.net/t10689-yamiko-la-danseuse-du-vent-completedhttp://www.onepiece-requiem.net/t10809-fiche-de-la-danseuse-du-v
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1