AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Would you like a Jelly Baby ?

avatar
Hal Lister

♦ Localisation : South Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1000
Popularité: -2
Intégrité: -2

Dim 21 Juin 2015 - 18:23

Hal laissa tomber dans son écuelle vide sa cuillère en bois. Les clients de la taverne dans laquelle il avait fait halte étaient bruyants, et tous semblaient sous l'emprise si dangereuse de l'alcool, malgré sa basse qualité. Encore quelque chose que Hal ne connaîtrait jamais, étant donné que tout ce qui contenait de l'alcool servait de base énergétique à son exosquelette. D'une main de fer, il attrapa la bouteille poussiéreuse posée devant lui et la porta à sa bouche. Plus que le goût du liquide brûlant agréablement sa gorge, il savoura le contact de ses lèvres avec le verre frais. C'était le genre de sensation que seul son visage pouvait connaître, depuis qu'il était affublé de sa chitine artificielle. Et chaque occasion qui se présentait était pour lui un soulagement, l'opportunité de se redéfinir comme un être humain malgré cette peau de métal greffée à son corps.

Hal lâcha sur le comptoir une poignée de pièces, et se dirigea vers la sortie de l'établissement avec l'idée d'aller marcher le long du port. Malheureusement, il semblait que les autres clients éméchés aient décidé pour lui d'une autre soirée. L'un d'eux s'approcha du jeune homme, une bouteille à la main et l'air particulièrement stupide. D'une voix rendue rauque par la boisson, il héla Hal sans s'embarrasser de formule de politesse. Ce dernier tourna la tête, d'un air distrait, vers celui qui l'interpellait. Pour une raison obscure, l'ivrogne semblait s'être mis en tête de mettre au tapis quelqu'un avant minuit. Sa première victime, tout naturellement, était Hal.

D'un mouvement se voulant sans doute vif, l'agresseur lança sur le jeune homme sa bouteille de verre. Si la vélocité du geste n'était pas exceptionnelle, le choc risquait d'être rude. Le projectile de verre éclata sur le torse de Hal, répandant sur le sol une pluie de tessons et de bière. Cependant, la victime ne semblait pas affectée, et se contenta de jeter un regard plein de lassitude sur son assaillant. Rendu énervé par le peu d'effet de son attaqua, celui-ci prit une autre bouteille qu'il brisa en deux sur le coin d'une table, faisant du goulot hérissé de piques de verre son arme. La foule éméchée semblait prendre beaucoup de plaisir à assister à ce spectacle, et acclamait les deux présumés lutteurs de toute la force de ses cris enroués.

Cherchant à toucher le visage de Hal, l'homme donna de violents coups de sa bouteille cassée. Le jeune homme se contentait d'éviter ces attaques d'un simple mouvement. Il ne souhaitait cependant pas s'attarder dans ces lieux, devenus trop hostiles à son goût. Aussi, lorsque l'homme donna un énième coup de son arme, Hal bloqua son bras de sa main droite, se mit sur ses appuis, et d'un coup aussi vif que précis décocha de sa main gauche un uppercut qui fit sauter trois dents de son adversaire. Celui-ci tomba lourdement sur le sol, de même que le silence qui s'installa dans la taverne. Hal se retourna, et sortit cette fois pour de bon de l'établissement.

La nuit était fraîche, et il longea le port d'un pas mesuré. C'était son lot quotidien, ces rixes d'ivrognes. Depuis qu'il avait quitté les moines de l'atoll de Kora, il n'avait fait halte que dans des auberges tout aussi mal-famées que celle-ci. Sans doute commençait-il à s'y habituer. Il lui semblât cependant que c'était une bien étrange et pas si bonne habitude. Sans doute s'était-il bercé d'illusions lorsqu'il s'était décidé à prendre le large. Mais il ne pouvait en aucun cas regretter sa décision de s'être enfui du laboratoire où il était le sujet, au sens propre, de toutes les expériences. Les religieux de Kora étaient-ils des êtres à part ? Ne pourrait-il jamais plus rencontrer des gens aussi ouverts que ceux-ci ?

Alors même que ses pensées négatives traversaient son esprit, il percuta de plein fouet un jeune garçon. Lui ne sentit que le choc de l'impact, mais il se dit aussitôt que la douleur devait être plus grande chez sa victime involontaire.

"Euh ... Ca va ?"

http://www.onepiece-requiem.net/t14555-incoming-cyborghttp://www.onepiece-requiem.net/t14674-ft-de-hal-lister
avatar
Lance C. Fairshield
••• Agent du CP5 •••


Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: 35
Intégrité: 45

Lun 22 Juin 2015 - 15:13

Les mains dans les poches, un grand sourire dessiné sur le visage, Nel gambadait tranquillement dans la ville. Ses yeux étaient tournés vers le ciel et fixaient les étoiles. Ces astres lumineux avaient toujours interrogés Nel. Les livres disaient que ce n'était pas les étoiles elle-même qu'on observait, mais plutôt d'anciennes photographies d'elles qui nous parvenaient lentement à cause de la distance qui nous séparait. C'était précisément ce qui attirait l'attention de Nel, leur caractère inatteignable, le mystère qui les entourait.

*SBLAF*

En général, la première réaction quand on heurte quelqu'un c'est soit de l'insulter, soit de s'excuser. Ça c'est quand tout va bien. Maintenant quand notre tête et l'un de nos tibia s'entrechoquent avec une carcasse métallique de cent quatre vingt kilogrammes, la situation s'en retrouve légèrement différente. Nel commença tout d'abord par plaquer ses deux mains sur son front tout en sautillant à cloche pied autour de « l'obstacle » en lâchant des « Aïe, ça fait mal ! » à répétition. Toute l'auberge devait être au courant de son état maintenant. Puis, une fois la douleur du moment dissipée, il entendit la silhouette s'adresser à lui. On aurait dit un torrent de gravier, le genre de voix d'homme qui boit des bières et mange des cailloux. Nel ne put alors s'empêcher de s'abandonner à un éclat de rire. Certains diraient qu'il est plutôt changeant, d'autres parleraient en un langage plus soutenu de «lunatique ». Enfin, sa famille le considérait plutôt comme « imprévisible ».

    — T'as une voix marrante, lui dit-il entre deux sursauts de joie.


Après avoir repris son calme, il inspecta de bas en haut son interlocuteur. Des pupilles jaunâtres scintillaient au milieu de ses sclères noires. Nel se pencha à droite, à gauche, tapotant l'abdomen de cet homme étrange avec l'un de ses poings. Un bruit étrangement sourd s'en suivit. Seuls ses cheveux semblaient normaux et ils ressemblaient sérieusement à ceux de Nel.

    — Trop cool tes yeux ! Tu portes une armure ? Et pourquoi tu fais cette tête de déprimé ? On dirait que tu sors d'un enterrement.


La capacité de Nel à poser des questions et à commenter sans tourner trois fois sa langue dans sa bouche se mettait à l’œuvre. Au final, la marque de politesse dont avait fait preuve son interlocuteur en s'inquiétant de son état était passée à la trappe. Nel conserva un silence de plomb tandis qu'il réfléchissait brièvement à la suite des événements. Il reprit alors de plus belle :

    — Je m'appelle Nel Fairwing ! Et toi ? J'aimerais bien pouvoir esquisser un portrait de toi, rajouta Nel en sortant un carnet et un crayon. Et en plus, j'ai deux sandwich dans mon sac, tu as faim ?


Laisser respirer quelqu'un ne faisait pas partie des prérogatives d'un garçon de douze printemps trop  plein d'énergie. Au moins, il proposait avec la gentillesse et les manières qui s'imposaient. La notion de « tact » restait à approfondir... un jour.


Dernière édition par Nel Fairwing le Mer 24 Juin 2015 - 10:48, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14590-presentation-nel-fairwinghttp://www.onepiece-requiem.net/t14696-nel-fairwing-le-bcbg#1703
avatar
Hal Lister

♦ Localisation : South Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1000
Popularité: -2
Intégrité: -2

Mar 23 Juin 2015 - 18:30

Hal observa d'un oeil pour le moins interrogatif la créature qui tournoyait joyeusement autour de lui. C'était un être finalement assez indéfinissable. Une sorte d'hybride entre un jeune humain et un chiot fou, à en juger par l'excitation dont faisait preuve le jeune garçon. Malgré le choc qu'il avait subi, qui ne devait quand même pas être des moindres quand on connaissait la composition de l'exosquelette de Hal, il semblait s'être remis quasi-instantanément de la collision pour s'intéresser à celui qui avait fait l'objet de la collision. D'une voix pétillante de jeunesse et de vitalité, il commença à lancer quelques phrases à propos de cet inconnu pour lui, avec cette innocence si sincère qui caractérise les enfants.

Cependant, Hal se trouvait complètement démuni face à ce genre de caractère. Il n'avait jamais rencontré d'enfant de sa vie, et malgré tout ce qu'il avait pu lire dans le peu d'ouvrages mis à sa disposition dans le laboratoire où il avait passé sa propre enfance, il ne s'était jamais imaginé qu'un si jeune individu puisse dégager une énergie et une excitation aussi débordantes. Aussi, alors que le garçonnet pépiait tout autour de lui, Hal se demanda ce qu'il convenait de faire. Devait-il adopter un ton amical ? Devait-il se montrer strict ? Tout ceci lui paraissait très abstrait, et finalement assez loin de ce que l'on pourrait vraiment appeler une relation d'humain à humain. Si il avait appris quelque chose sur l'atoll de Kora, c'était de se fier à son ressenti pendant une conversation, plutôt qu'à une quelconque forme de déontologie.

"Je m'appelle Hal. Si tu veux me dessiner, vas-y."

Ce n'était pas chaleureux ni gentil, comme paroles, et le ton employé n'était pas non plus particulièrement gracile, mais ça traduisait plutôt bien la confusion mentale du jeune homme. Il alla s'asseoir sur le bord de la digue, et fut rejoint par l'enfant. Pendant quelques instants, il resta silencieux, les yeux plongés dans l'espace noir de la nuit, les jambes pendant dans le vide.

"Dis-moi gamin, d'où tu sors ? T'as pas des parents quelque part ? C'est pas très prudent de traîner à cette heure-ci dans les rues."

C'était sans doute la meilleure chose à faire pour l'instant: s'inquiéter pour le gosse, et savoir si il avait un endroit où crécher. Même si ses moyens étaient très limités, Hal l'aurait volontiers accueilli là où il le pouvait. Pour une raison obscure, il se sentait pousser une âme de protecteur devant cet être si jeune. Il ignorait tout de la parentalité, à part quelques banalités lues dans certains livres, mais il se doutait que c'était peut être son instinct paternel qui l'incitait à s'inquiéter pour cet enfant qu'il ne connaissait même pas.

C'était un bouleversement d'émotions et de sensations qui lui étaient jusque-là inconnues, et qui maintenant accaparaient tout l'espace de son crâne. Mais aucun d'elle n'était désagréable ...

http://www.onepiece-requiem.net/t14555-incoming-cyborghttp://www.onepiece-requiem.net/t14674-ft-de-hal-lister
avatar
Lance C. Fairshield
••• Agent du CP5 •••


Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: 35
Intégrité: 45

Mer 24 Juin 2015 - 16:32

Nel n'attendit pas l'accord de son modèle pour démarrer un crayonné assez simple. Les grandes écoles commencent toujours par faire apprendre ces sortes de brouillons où le papier se fait fouetter à de multiples endroits par une mine de carbone.  C'est aussi le moment où la proportion buste, membres et tête se réalise. Mais Nel lui avait tout appris seul et dessinait tout d'une traite, son œil était capable de repérer le parfait équilibre entre ces parties au premier coup de crayon.

Manifestement, il venait de trouver une personne intéressante avec qui discuter. Une chose paraissait tout de même étrange. Les mots d'Hal étaient vides. Sa bouche débitait des phrases sans aucune émotion. Une apathie totale en symbiose avec un visage austère. Nel entama la coloration des ombres tout en balançant ses jambes dans les vides quand son compagnon du moment rengagea la conversation. Dans un tutoiement protecteur presque naturel, il s'inquiéta de la situation du jeune garçon. Plutôt étonnant, la majeure partie des gens qui l'avaient croisé jusque là s'était contenté de détourner le regard ou de s'adresser à lui comme à un adulte tout à fait normal, en particulier les échoppes diverses dans lesquelles il dépensait ses berries.

    — Hmmm. Mon père travaille dans la marine loin d'ici et ma mère vit sur une île de South Blue. (Il marqua un temps de pause tandis qu'il approchait la délicate épreuve des yeux.) Et moi ben je visite le monde ! D'ailleurs ici c'est particulièrement ennuyant... Heureusement que je t'ai trouvé. TADAAAAAA ! Fit Nel en montrant le résultat.


Il s'empara de l'un des sandwich et en emporta la moitié d'une seule bouchée. L'art ça lui donnait toujours faim. Puis il posa son regard vers l'horizon. La mer semblait paisible cette nuit là. Elle dégageait une douce odeur iodée qui s'entremêlait avec un parfum florale porté par la brise. Son souffle doux caressait agréablement le visage des passants. L'ambiance nocturne s'avérait encore plus enivrante qu'une bouteille de rhum.


    — Elle est belle, déclara Nel d'un ton rêveur. Un jour j'aurai un bateau moi aussi. Il m'emmènera jusqu'au nouveau monde.


Encore une bouchée, et la moitié restante de pain et de fromage disparut dans l'estomac du petit garçon. Il dévorait déjà du regard le deuxième, mais après l'avoir proposé, il ne pouvait pas l'engloutir comme un rapiat.

    — Au fait, ch'est tes amis cheux qui nous observent depuis tout à l'heure ? Ils chont timides ?

A une dizaine de mètres, persuadés d'être dans l'ombre la plus intense, une dizaine d'hommes et de femmes revêtant de longues capes grises espionnaient la conversation. Tous sans exception portaient un signe distinctif tatoué sur leur joue gauche : un navire se faisant décomposer, planche par planche.
http://www.onepiece-requiem.net/t14590-presentation-nel-fairwinghttp://www.onepiece-requiem.net/t14696-nel-fairwing-le-bcbg#1703
avatar
Hal Lister

♦ Localisation : South Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1000
Popularité: -2
Intégrité: -2

Jeu 25 Juin 2015 - 15:39

Un père dans la Marine et une mère vivant apparemment une vie normale sur une île de South Blue ... Bref, une situation familiale relativement habituelle, selon Hal. Du peu qu'il savait de la Marine, il pensa que le salaire du père serait suffisant pour faire vivre toute la famille. Nel n'avait pas mentionné de frère ou de soeur, il était donc probable qu'il n'en ait pas. Mais alors qu'est-ce qui l'avait poussé à "découvrir le monde", comme il disait ? Et ses parents ne l'avaient pas arrêté, alors qu'il était si jeune ? Aux yeux de Hal, qui manquait clairement de renseignements pour l'instant, c'était une conduite bien irresponsable. Même si le gamin avait l'air débrouillard, saurait-il vivre seul dans le vaste monde, peuplé de soldats et de pirates ? Bien qu'il s'introduisit lui-même dans cette dernière catégorie, Hal n'avait pas confiance en ces pillards des mers. Ce qu'il avait lu à leur propos ne les mettait pas dans une position avantageuse, et de toute évidence la plupart des gens pensait comme lui.

Alors un enfant pourrait-il se dépatouiller tout seul face à cette armada de dangers ? Sans doute pas ... En tous cas, pas indéfiniment. Hal jeta un coup d’œil intéressé au portrait effectué par son jeune camarade. C'était assez fidèle à la réalité, et il s'étonna de trouver un tel talent chez un artiste avec, de toute évidence, si peu d'expérience. Le gosse se mit ensuite à manger goulûment un des sandwichs qu'il avait dans son sac, tout en s'imaginant naviguant vers le Nouveau Monde. Hal resta muet devant ces espérances. Il réfléchissait quant à son propre but en tant que pirate. Il savait qu'il ne souhaitait pas amasser une fortune particulière, ni conquérir de vastes territoires. Lui, ce qu'il voulait, c'était découvrir le monde. En cet instant, il se sentit plus que jamais proche de Nel. Tous les deux, ils semblaient se diriger vers le même objectif: la connaissance de ce qui les entoure.

"C'est un bon objectif. Mais sans doute dur à atteindre."

C'était le genre de phrase qui n'attendait pas de réponse. Simplement une constatation, sans résignation ou plainte. Le chemin serait long et tortueux. Il n'y aurait pas le temps pour s'apitoyer sur son propre sort. Mais après tout, ils avaient tous les deux la vie devant eux.

Hal jeta un coup d'oeil au petit groupe amassé plus loin, après que Nel les ait évoqués. Il distingua la marque sur leurs joues, mais ne la reconnût pas. Mais de toute évidence, la conversation de Hal et Nel les intéressait. Ce n'était pas au goût du cyborg, qui décida d'aller leur en toucher deux mots. Il se leva, et d'un pas assuré, sans les quitter des yeux, se dirigea vers les espions.

"Un problème ?"

http://www.onepiece-requiem.net/t14555-incoming-cyborghttp://www.onepiece-requiem.net/t14674-ft-de-hal-lister
avatar
Lance C. Fairshield
••• Agent du CP5 •••


Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: 35
Intégrité: 45

Jeu 25 Juin 2015 - 18:56

Enfant, la déchetterie était leur terrain de jeu. Entre les carcasses de navire et tous les déchets métalliques, ils trouvaient chacun leur compte pour organiser de chouettes parties de chat perché. Le temps passant, un petit groupe se forma regroupant une dizaine de ces gamins. Ils grandirent ensemble jusqu'à pouvoir travailler et là, ils reprirent les rennes du dépôt de détritus. Jamais il n'avait aussi bien fonctionné de toute l'histoire de sa création. Au début ils se limitèrent à leur job : traitement des déchets, démolition, compactage... Mais l'un d'entre eux eut la savante idée de revendre ce qu'ils récupéraient, ce qui leur offrait un petit supplément sur leur salaire.  Les habitants ne s'en plaignaient pas, tout le monde y gagnait. L'affaire se fit de plus en plus lucrative avec les années, écrasant complètement leurs revenus mensuels. L’appât du gain les attira un par un dans une mouvance plus sombre, plus fructueuse et surtout plus criminelle. Les larcins se multiplièrent la nuit, sur leur île natale. Navire, cabane, meuble. Tout était bon à prendre, ils les démontaient, récupéraient les matériaux et vendaient le tout au marché noir. Quand leur île ne leur apporta plus aucun profit, ils naviguèrent jusqu'à une autre et réitérèrent le processus, tels des parasites. Dans la langue des hors-la-loi on les connaissait à présent sous le nom des « démantibuleurs ». Ils devinrent une cabale nomade pompant les ressources n'importe où ils se trouvaient.

Souhaitant se ravitailler en vivres et en eau douce, ils avaient accosté à une ville tout ce qu'il y a de plus normale. Mais leurs yeux aiguisés repérèrent le plus gros coup de leur carrière. Un cyborg. Une fois dépecé tout se vendait : le sang, les organes et surtout son exosquelette, de quoi faire fortune pour plusieurs années. La marine agissait au pas dans cette ville, ils s'étaient donc contentés de suivre leur proie discrètement, par des ruelles, des toits. Une fois endormi ils étaient certains de pouvoir le capturer. Un plan qui sans révolutionner la science de la stratégie avait toutes ses chances de fonctionner. Enfin, c'était sans compter sur l'intervention d'un morveux qui pour une raison leur échappant encore les avait découverts.


    — Un problème ? Fit le cyborg en s'avançant vers eux.


Masquant leur présence en se collant face contre terre, ils réfléchissaient à leur prochain mouvement.


    — Il sort d'où ce gnome ? Putain tu peux plus faire confiance à personne maintenant, il mesure pas plus que trois pommes et trouve quand même le moyen de nous briser les noix... Bon il est tout seul, on peut s'en charger rapidement et se tirer d'ici. On va quand même essayer de la faire tranquille. (Il fixa l'un de ses coéquipiers qui arborait un magnifique fusil à double coup.) Tu sais ce qu'il te reste à faire ?

L'instant d'après, Hal Lister se retrouvait submergé de tous les côtés par la cabale des démantibuleurs. Des clés à molette pour certains, des sabres rapiécés pour d'autres, les armes ne manquaient pas au sein de ce groupe.

*CLIC*

    — HEY le monstre, je te laisse trois secondes pour te mettre à genou les mains derrière la tête. Sinon je loge deux cartouches de chevrotine en plein dans la tête du gnome.


Fier de lui, le brigand tenait Nel en joue qui attaquait son second sandwich.  Après tout il n'y a pas de moment pour avoir faim. Décontenancé par l'attitude du garçon, il baissa totalement sa garde et concentra son attention sur la réaction du cyborg. Grave erreur. Nel balaya ses deux jambes avec une force prodigieuse, si bien qu'il tomba en arrière et rejoignit les poissons dans l'eau glaciale.


    — Et merde.


L’allocution habituelle des situations désastreuses. Malgré la supériorité numérique dont il disposait, le chef des démantibuleurs ne se sentait pas spécialement confiant.
http://www.onepiece-requiem.net/t14590-presentation-nel-fairwinghttp://www.onepiece-requiem.net/t14696-nel-fairwing-le-bcbg#1703
avatar
Hal Lister

♦ Localisation : South Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1000
Popularité: -2
Intégrité: -2

Ven 26 Juin 2015 - 18:10

Hal fut pris de panique quand il constata que le chef de la bande, de toute évidence, avait pris Nel en otage. Il avait pour intention première de charger dans le tas, et d'éliminer sans faire dans la dentelle le groupe de pillards. Mais là, ses plans se trouvaient entravés par la menace d'élimination de Nel. Le cyborg ne souhaitait absolument pas mettre de vie en danger, que ce soit la sienne ou celle du jeune garçon. Et en cet instant, plus encore qu'auparavant, il sentait qu'il était dans son devoir plus que dans obligations morales de tirer le gamin d'affaire. la meilleure solution ne serait pas la violence, il le savait. Il fallait d'abord donner aux agresseurs ce qu'ils souhaitaient. Mais la question de ce qu'ils voulaient vraiment restait encore obscure aux yeux de Hal, qui ignorait tout alors de leur fonction de voleurs. Il se dit cependant que ce n'était vraiment pas le point le plus important pour l'instant, et que des réponses paraissaient bien superflues.

Sans plus hésiter, Hal commença à mettre un genou à terre, les mains placés comme indiqué par les agresseurs. Cependant, un bruit vint interrompre son geste. Il se retourna discrètement pour voir Nel tacler son preneur d'otage et l'envoyer valser avec les thons. C'était assez curieux de voir la silhouette discrète et plutôt frêle de l'enfant projeter celle plus grande de l'adulte. Hal resta muet pendant une fraction de secondes devant ce spectacle insolite. Mais il se reprit plus vite que le reste de la bande et sauta sur ses jambes de fer. Retour au plan A.

Son poing droit vint frapper la mâchoire d'un premier tandis que le voisin de gauche subissait un coup dans l'estomac. Le regard du jeune homme était assuré et froid, alors qu'il distribuait aveuglément les coups à ses adversaires. Du tranchant de sa main gauche, il tordit étrangement le coup d'un troisième. De sa paume droite, il brisa le nez et quelques dents d'un quatrième larron. Dans une valse effrénée, mais où chaque mouvement avait sa fonction et sa force, Hal fit tomber tous les adversaires un-à-un. Lorsqu'il n'en resta plus qu'un debout, tremblant de peur, il l'attrapa par le col et le souleva de sa poigne de fer.

"Vous voulez quoi ? T'as intérêt à parler ou tu vas rejoindre tes collègues sur le pavé."

La question était simple, et Hal attendait une réponse précise. Il n'hésiterait pas à la faire cracher de force à sa victime. Le plus important pour lui était de savoir pourquoi cette bande-là s'en était prise à eux deux, lui et Nel. Qu'est-ce qu'ils avaient à gagner avec un enfant et une cuirasse humaine ?

http://www.onepiece-requiem.net/t14555-incoming-cyborghttp://www.onepiece-requiem.net/t14674-ft-de-hal-lister
avatar
Lance C. Fairshield
••• Agent du CP5 •••


Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: 35
Intégrité: 45

Ven 26 Juin 2015 - 20:55


    —Vas-yyyyyyyyyyy, hurla Nel en véritable harangueur de foule.


Niveau mandale, le cyborg savait y faire, aucun doute là-dessus. Les corps inanimés se multipliaient  à mesure qu'il assenait son offensive. Bientôt il n'en resta plus qu'un : Daniel. Leader des démantibuleurs, il avait su mener à bien de nombreux casses avec une propreté et une précision impeccables. Malgré sa profession illégale, il se définissait lui même comme un homme droit, mais pragmatique. Manque de chance, Hal Lister, le coup de sa carrière, était tombé comme une pastèque sur le gâteau à leur entrée au port. Daniel avait dû improviser un plan assez bancale pour s'en emparer, une erreur qui le plaçait à présent entre les mains d'acier d'un cyborg assez peu content.


    — Parce que si je parle je vais pas les rejoindre ptet ? Fit-il en soupirant. Tu dois quand même être un véritable inculte pour avoir jamais entendu parlé de nous malgré ton « état ».
    — Moi non plus j'ai jamais entendu parler de vous, marmonna Nel.



Les rares bougres encore conscients se décomposaient mentalement. Non pas qu'ils recherchaient une forme de gloire à travers leurs magouilles, mais la déclaration de Nel venait enfoncer le clou déjà planté dans leur ego par Hal. Jetant un œil à l'état de certains de ses compagnons, Daniel finit par tout déballer et pria en son for intérieur pour vivre quelques années de plus.

    — Pas besoin d'être un génie pour comprendre que t'es un cyborg, il suffit juste d'avoir deux yeux qui sont pas occupés à mater la voisine en string. D'habitude nous on s'occupe plus des cimetières de bateau, du cambriolage de bois précieux, tout ça, mais là... Je suis pas un spécialiste de ce genre de ferraille, mais rien qu'à voir la qualité de l'acier de plus près, ton attirail métallique vaut une fortune sur le marché noir, sans parler de tout ce qu'on recherche dans un humain traditionnel : sang, organes et des trucs encore plus dégueu' que j'ose même pas imaginer.


Une explication claire et sans bavures.  Quelqu'un de suspicieux pourrait n'y voir qu'un ramassis de mensonge mais pas Nel et son esprit incroyablement naïf. Il se rapprocha des deux hommes et posa sa main sur l'épaule modifiée de son ami.

    — Laisse le partir, il va plus jamais recommencer, n'est-ce pas ? Demanda Nel avec un grand sourire.


Daniel en très mauvais menteur commença à bégayer une esquisse de consentement entrecoupé de « euh » et de « et bien... ». Bien sûr Nel comptait sur l'aide de son petit camarade pour aider ce hors-la-loi à faire le bon choix.


Dernière édition par Nel Fairwing le Dim 28 Juin 2015 - 22:55, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14590-presentation-nel-fairwinghttp://www.onepiece-requiem.net/t14696-nel-fairwing-le-bcbg#1703
avatar
Hal Lister

♦ Localisation : South Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1000
Popularité: -2
Intégrité: -2

Dim 28 Juin 2015 - 15:41

Hal considéra cet homme, pendu dans le vide par la seule force de son bras mécanique, alors qu'il lui expliquait qu'il cherchait à le démembrer pour revendre chaque partie de son corps d'acier à bon prix. Au fil des paroles du voleur, le cyborg sentit la colère s'emparer de son corps, aussi artificiel soit-il. Plus que de la colère, il finit même par ressentir une haine enivrante alors que sa victime terminait ses explications. Hal jeta son regard glacial dans celui apeuré de l'autre. Une multitude d'émotions et de sentiments tous dominés par la rage se déversaient dans son esprit, recouvraient chacune de ses pensées d'un filtre couleur de sang. Le jeune homme aurait volontiers tué le pillard si la voix innocente de Nel ne l'avait pas rappelé à l'ordre. Hal ne savait pas si l'enfant avait senti ses pulsions meurtrières ou si ce n'était que le fruit du hasard, mais il fut ramené à la réalité brusquement par ces paroles.

Il laissa tomber le brigand sur le sol pavé, et le considéra pendant une seconde. Il s'éloigna en rampant avec panique du jeune homme, cherchant de toute évidence à éviter le sort de ses compagnons. Il ne se risqua pas à s'armer pour attaquer de nouveau, mais bredouilla plutôt quelques excuses et promesses de repentir auxquelles Hal ne crut pas un instant. Il faudrait de toute évidence être plus convaincant pour lui arracher ce qu'il voulait.

Le cyborg tendit son bras gauche vers un tas de caisse en bois. Il concentra sa mécanique de guerre dans sa main, cherchant à activer un des mécanismes les plus dangereux de son armure. Et bientôt, il sentit le flux d'énergie, la décharge de pouvoir glisser le long de son avant-bras, depuis son coude jusqu'aux bouts de ses doigts. En un instant, une langue de flammes couleur d'or s'échappa de la paume de sa main et alla lécher les caisses. Elles se consumèrent en une poignée de secondes face à la puissance du feu.

"Réponds au gamin, coco.

-OK, OK ! Fais de conneries, mec ! On recommencera plus, ça te va ? Laisse-moi juste emporter mes potes et j'te jure que tu nous reverra jamais !

-Grouille-toi."

Le survivant réveilla ceux en état de se réveiller, une demi-douzaine des victimes de Hal, et ils emportèrent ceux dans un état trop grave pour être soignés sur place. Hal les regarda s'éloigner, pantelants, avec l'intime conviction qu'il aurait dû les éliminer. Etait-ce de la pitié ? Pendant qu'il se battait, il avait ressenti la même excitation que lorsqu'il s'était échappé des laboratoires où il avait été retenu captif pendant son enfance. Et là, il n'avait pas hésité devant ces scientifiques qui se pressaient pour l'arrêter. Alors, pourquoi avoir retenu son geste cette nuit ?

Il se retourna vers Nel et lui dit de sa voix d'outre-tombe:

"Il reste toujours celui dans la flotte."

C'était vrai, et bientôt ce dernier se manifesta:

"Les mecs ? On gèle la-dedans. 'Pourriez pas vous grouiller ?"

http://www.onepiece-requiem.net/t14555-incoming-cyborghttp://www.onepiece-requiem.net/t14674-ft-de-hal-lister
avatar
Lance C. Fairshield
••• Agent du CP5 •••


Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: 35
Intégrité: 45

Dim 28 Juin 2015 - 17:55

Les gerbes de flammes engloutirent la caisse en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire. Daniel fut manifestement très convaincu par le reste de cendres fumantes et devint soudainement beaucoup plus coopératif.

    — Tu peux faire du feu avec tes mains ? Trop super méga cool ! Fit Nel en admirant le cyborg.

Il lui fallut de peu essuyer une goutte de bave qui comptait s'échapper de la commissure de ses lèvres. Nel découvrait à travers Hal une facette totalement inconnue, celui d'un homme modifié aux aptitudes exceptionnelles, même si les capacités de déductions limitées du jeune homme lui permit surtout de saisir qu'Hal pourrait faire fureur dans un bon numéro en plein centre-ville. Un cracheur de feu par les mains c'est du jamais vu.


    — Il reste toujours celui dans la flotte.— Oh c'est vrai, acquiesça Nel en se dirigeant vers le bord du quai.


Le type en question avait cru bon de faire profil bas en se maintenant silencieusement dans l'eau glacée, une stratégie qui commençait tout doucement à montrer ses limites physiques.


    — Les mecs ? On gèle la-dedans. 'Pourriez pas vous grouiller ?


En réponse à cet appel à l'aide, Nel se pencha au-dessus du vide et le salua brièvement de la main.


    — Yooosh ! Tes amis rencontrent quelques problèmes techniques pour le moment, je te conseille de les rejoindre en nageant vers l'Ouest, tu finiras par trouver un escalier en pierre qui permet de remonter. — Mais ça va être long, se plaignit-il en regardant au loin sans apercevoir la moindre rupture de l'enceinte du quai.


Nel se mordilla le pouce, fendant sa peau et laissant transparaître quelques gouttes de sang.


    — Oh et si j'étais toi je me dépêcherais, il y a dans le coin une espèce de requin-tigre très agressif. Enfin ils ne se repèrent qu'au sang de toute façon, tu ne risques rien, termina Nel en suspendant son pousse au-dessus de l'eau.


Un petit filet de liquide carmin atterrit dans la mer sous le regard attentif du bandit qui ne fit pas prier pour entamer une nage endiablée. Le jeune garçon revint sur ses pas alors que le reste des démantibuleurs le considérait avec horreur.

    — ... Ou pas ! Aucun requin ne vit dans des eaux inférieurs à 10° dans South Blue, admit-il en riant. D'ailleurs je n'ai aucune idée s'il trouvera un moyen de remonter par là, vous devriez aller le chercher.

Grâce à ses voyages incessants, Nel avait appris de nombreuses choses sur les faunes des blues qui finissaient toujours par être utile un jour ou l'autre. La bande de hors-la-loi s'exécuta au trot, tentant de rejoindre leur ami le plus rapidement possible malgré les nombreux blessés qu'ils devaient porter.

    — Par contre je crois avoir vu une caserne de la marine par là... Mince je crois qu'ils sont déjà partis.

Derrière ces cheveux blonds ébouriffés et ce visage angélique s'étendait bien plus que de la naïveté et de la gentillesse, il y avait aussi un esprit malingre et tout à fait capable de faire de petites farces à ceux qui le méritait. Attendant debout à côté de son coéquipier, il tendit son poing fermé avec un grand sourire dévoilant ses dents blanches et brillantes.
C'est ce moment que choisit une femme d'une trentaine d'années aux cheveux bouclés pour surgir d'une ruelle, un peu intimidée. Elle se rapprocha des deux blonds et toussota en ayant eu l'impression d'interrompre un moment important.

    — Bonsoir, je vous prie de m'excuser si je vous dérange mais il faut absolument que je m'entretienne avec vous.


Son visage recroquevillé de peur et la tristesse qu'on pouvait lire dans la prunelle de ses yeux n'annonçaient rien d'heureux.


Dernière édition par Nel Fairwing le Dim 28 Juin 2015 - 22:55, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14590-presentation-nel-fairwinghttp://www.onepiece-requiem.net/t14696-nel-fairwing-le-bcbg#1703
avatar
Hal Lister

♦ Localisation : South Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1000
Popularité: -2
Intégrité: -2

Dim 28 Juin 2015 - 18:42

La jeune femme était pâle, et semblait presque malade. Son regard fuyait celui du cyborg et du garçon. De toute évidence, elle n'était pas très assurée. Mais elle ne paraissait pas pauvre du tout. Elle n'était pas maigre, ni particulièrement bien en chair, et portait des vêtements qui, bien que cachés sous une cape de laine grise, paraissaient luxueux. Hal distingua l'ourlet d'une robe en satin garnie de motifs naturels. Sa coiffure témoignait également d'un certain luxe de vie. Un chignon parfaitement noué ornait son visage dans une torsade de cheveux noirs. Malgré son teint maladif, c'était une belle femme.

"On s'est isolés, comme vous le souhaitiez. Venez-en au fait, maintenant."

L'inconnue avait en effet enjoint Hal et Nel à la suivre dans une auberge. Elle leur avait dit sur le port que "l'endroit était trop exposé pour ce qu'elle avait à leur demander". Intrigués par cette attitude, les deux camarades l'avaient suivie jusqu'à l'établissement où ils étaient maintenant installés. La chambre était plutôt petite, et abritait deux lits aux matelas moelleux. Nel était assis en face de la jeune femme, alors que Hal était debout, adossé au mur. Le silence régnait dans la chambrette. L'inconnue était pour l'instant restée muette, mais elle prit la parole après que Hal l'ait pressée. Sa voix était assurée, mais trahissait également un certain malaise.

"Je vous ai vus vous battre contre ce groupe, tout à l'heure. Ne vous inquiétez pas, je n'en référerai pas à la Marine. Ces gens sont connus, ici. Ce sont des pillards. Ils démembrent les bateaux pour les revendre en pièces détachées sur le marché. Mais ce que j'ai à vous demander n'a aucun rapport avec eux."

Elle fit une petite pause avant de continuer.

"Il y a, pas très loin d'ici, une prison dirigée par un homme nommé Stockburn. Il a très vite imposé son autorité sur l'île où sa prison était établie. Parmi ses nouvelles lois despotes, il a mis en place une taxe officieuse que chaque habitant se doit de payer sous peine d'être emprisonné à Classic Town. Mon mari est un noble riche, et il a son honneur. Il a refusé de payer cet impôt, convaincu que Stockburn n'oserait pas le faire prisonnier. Cependant, il y a quelques semaines de ça, les soldats de Classic Town ont arrêté et emprisonné mon mari. J'ai trouvé refuge sur cette île après ça, en quête d'une aide.

-Vous voulez qu'on le libère, trancha Hal."

La jeune femme jeta un regard rempli d'un mélange de colère et de pitié vers le cyborg.

"Exactement.

-Qu'est-ce que vous nous offrez en récompense ?

-De l'argent. Beaucoup d'argent, à chacun de vous deux."

Hal réfléchit quelques instants à la proposition qui lui était faite. C'était une bonne opportunité d'amasser un pécule, d'autant que sa bourse venait à se faire vide ces derniers temps. Mais organiser une évasion dans une prison du Gouvernement le conduirait également à être recherché. Ce dernier point ne lui posait cependant aucun problème. Après tout, il avait choisi d'être un pirate, c'étaient les justes conséquences de ses actes.

"Je suis partant. Nel ?"

http://www.onepiece-requiem.net/t14555-incoming-cyborghttp://www.onepiece-requiem.net/t14674-ft-de-hal-lister
avatar
Lance C. Fairshield
••• Agent du CP5 •••


Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: 35
Intégrité: 45

Dim 28 Juin 2015 - 20:09

Nel écouta avec attention le discours prononcé par la jeune femme. Un moment à graver dans le marbre tant il n'arrivait qu'une fois par mois voire par an. Une seule question lui titilla l'esprit à l'issue de la conversation et il préférait en avoir le cœur net avant de répondre à Hal.


    — Et pourquoi ne pas avoir demandé à la marine ?


La femme soupira tant elle se rendait compte de ce qu'elle demandait à un enfant. Elle était avant tout venu recruter la force du cyborg, mais a priori ce dernier ne partirait pas sans la validation du garçon.


    — C'est la première chose que je suis allée faire. Mais Stockburn s'est forgée une véritable réputation et est connu comme un modèle de justice à travers South Blue. La marine ne soupçonne en aucun cas le trafic qui s'y déroule et m'a tout simplement ri au nez, accusant mon mari d'être le débiteur d'une dette qu'il n'a pas pu payé. Un vulgaire endetté en somme. (Elle prit une longue respiration). Des rumeurs horribles émanent des sévices infligés aux prisonniers. Je... je ne sais même pas s'il est encore en vie, dit-elle fondant en larmes.


Nel déposa ses deux mains délicatement sur les épaules tremblotantes de la jeune femme en pleure avant de plonger son regard dans le sien.


    — On va vous le ramener, je vous le promets.


Pour la première fois depuis plusieurs jours, elle esquissa un sourire en égouttant les larmes qui coulaient sur ses joues. Nel scintillait d'une telle pureté que n'importe qui aurait eu le visage illuminé de joie en entendant sa douce voix. Et cela pour une raison tout particulière. Il se contrefichait totalement de l'argent, une seule idée avait motivé son choix : et si cela avait été sa mère qui croupissait dans la prison ? Après leur avoir donné un den den mushi et les informations dont ils auraient besoins, elle quitta l'auberge avec une lueur d'espoir dans la nuit sombre.

    — Yooooosh. On y va, déclara Nel en s'apprêtant lui aussi à quitter la chambre. (Il fit demi-tour tandis que son visage piqua dans un rouge intense) Oh et, t'as un bateau … hein ?

http://www.onepiece-requiem.net/t14590-presentation-nel-fairwinghttp://www.onepiece-requiem.net/t14696-nel-fairwing-le-bcbg#1703
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1