AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Rencontre au sommet

avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Dim 26 Juil 2015 - 17:11

Vous avez vaincu chacun des lieutenants du tyran, ils sont tous tombés, mais il reste tout de même la tête, le leader, le chef de Wathéria et tant qu'il sera encore sur l'île personne n'aurait la folie de penser que son règne est fini.

Sans ses lieutenants Auron est affaibli, mais il lui reste tout de même des hommes une bonne cinquantaine de pions qui ne respirent et jurent que par lui. Pour eux les ordres du tyran sont absolus, ils le suivent depuis tellement longtemps que ce n'est pas la chute des quatre lieutenants qui les feront douter de la puissante de leur capitaine.

Au sommet de l'île, au dernier étage, là où personne n'a accès sans une invitation direct du maître des lieux vous trouvez l'homme que vous rechercher. Ses hommes forment un chemin presque impossible à traverser tant ils sont armés jusqu'au dent, prêt à faire la guerre, prêt à en finir avec vous.

Cette fois-ci vous y êtes, il vous est impossible de reculer.

Retenez une seule chose importante, Auron et tout le reste de ses hommes ne sont pas regroupés ici pour rien, quelque chose se trame, quelque chose de gros.





Ps: Pnj peut intervenir après chaque réponse s'il le désire.

Invité
Invité


Lun 27 Juil 2015 - 16:53



Entre l'ombre ou la lumière, le paradis ou l'enfer. Je n'ai plus de repères. Et dans cet univers nuageux, l'homme invisible que je suis s'entête à ignorer mon errance. Je commence à ne plus jouer en nuances et si mon silence s'efface, je voudrais dire au monde combien je regrette...

J'esquisse un dernier pas sur la voûte et me pose en douceur aux côtés de Shinji. L'air déterminé à foutre une grosse mandale à notre antagoniste favoris, le grand, le beau Lloyd Ba... Euh, Auron ! Pendant un instant, j'ai cru entre-apercevoir mon imbécile de frangin.

En surface, je m'efface dans ce dilemme incessant. Celui de devoir apparaître ou non pour prêter main forte. Entre la jouissance et le regret... Et dans la nuit, je m'ennuie et rêve à défier le temps, j'attends la fin de mes insomnies. Je briserai le quatrième mur pour vous dire combien je me réjouie...

Je fredonne un air paillard, tâtant d'une poigne métallique le pommeau de mon sabre. J'apparais enfin en avançant lentement vers l'ennemi, une main rassurante sur l'épaule de Kaetsuro. Je suis le lieutenant de Shoma, clin d'oeil plus tard, sourire aux commissures des lèvres. Je pète la forme et je sens que je vais briser des os !

Je continue mon avancée vers ces hommes qui voue un culte au Tyran. Je déploie mon aura et le petit prince chancelant se pavane sur les pavés, son verre de cassis éclate, le bitume se creuse et même le vent se rebelle...

- Il ne reste plus que nous trois !

avatar
Kaetsuro D. Shinji

♦ Localisation : Alabasta
♦ Équipage : Vous le saurez ...

Feuille de personnage
Dorikis: 5637
Popularité: +545
Intégrité: -349

Lun 27 Juil 2015 - 17:26


    C'est le pas lourd, chargé des paroles de Kalije que Shinji approchait du centre de l'île. Il s'était enrubanné pour soigner ses plaies et avait pu récupérer grâce au festin de son ami rebelle. Il se sentait d'attaque malgré ses combats précédents. Il leva les yeux vers le haut de cet édifice qui renfermait son but et la totalité de ses haines. Après tout ce temps, toutes ces nuits de cauchemars, tous ces regrets, il allait enfin pouvoir mettre un terme à sa culpabilité. Il ne restait plus que le tyran à défaire pour nettoyer son honneur et laisser le passé derrière lui pour aller enfin de l'avant.

    Le pirate posa un pied sur la première d'une longue série de marches qui devaient le mener en haut de l'édifice. Il avança sans se précipiter. Il restait vigilant; Auron aurait certainement encore quelques fidèles à envoyer au front de ses ennemis. Kaetsuro connaissait ses tactiques. Il préférait épuiser ses adversaires même s'il pouvait les écraser à lui seul et sans efforts. C'est son petit plaisir. Il aime faire durer les choses, faire naitre l'espoir pour enfin tout piétiner, tout écraser, réduisant ses ennemis à l'état de fourmis. Shinji se concentrait pour garder son sang froid alors qu'il montait vers son objectif. Autour de lui, pas de traces de Shoma ou de ses hommes. Sans doute étaient ils occupés à en finir avec les derniers ennemis que comptait l'île. Sans eux, jamais le blond ne serait arrivé si près de son adversaire. C'était déjà une victoire en soi.

    La flèche qui fendit le vent en direction du crane du pirate n'était pas assez rapide pour échapper à sa vigilance accrue. Il l'esquiva d'un simple mouvement de son cou. Elle venait de l'arrière et effectivement, en bas des escaliers, une vingtaine de types montaient dans la direction de l'intrus. Shinji observa devant lui, préférant courir directement jusqu'en haut pour retrouver le plus vite possible son véritable ennemie mais là encore, une poignée de sales types en guenilles déferlait en sa direction, tous sourires. Encore des petites frappes inutiles. Combien Auron en comptait dans ses rangs ? Assez pour gêner ses opposants qui qu'ils soient. Un homme n'est jamais fort seul, il le doit à la qualité de son équipage. Kaetsuro allait se faire un plaisir de maltraiter ces gars qui font la force du tyran.

    Le fracas est terrible et, si un peu plus tôt le blond avait rencontré des difficultés à se débarrasser du menu fretin, il ne mit qu'un instant à anéantir cette équipe de bras cassé. Calmement, il continua son ascension les yeux clos, le souffle contrôlé. D'un coup de pied sec, il poussa les deux portes en acier qui lui barraient la route. Elles s'ouvrirent dans un grand fracas qui retentit en échos dans une large pièce qui ressemblait autant à l'intérieur d'une église qu'à un trône. Sur ce fameux trône, posté au fond de l'immense pièce, Auron, inévitablement. Installé là comme un prince, la tête appuyée sur son poing souple. A sa gauche, les derniers de ses fidèles, armés jusqu'aux dents, prêts à foncer en grognant sur quiconque mettra la vie de leur maitre en danger.

    Deux longues séries de larges colonnes donnaient aux lieux une perspective étonnante et la lumière était filtrée par des mosaïques qui semblaient représenter le périple d'un homme à travers des mers blanches. Ces fenêtres devaient détailler les péripéties du Dieu des lieux, du tyran. Shinji fit quelques pas qui raisonnèrent eux aussi. Il ne voulait pas discuter. La simple vue de ce type belliqueux le mettait hors de lui et s'ils devaient échanger quelques mots, il perdrait son sang froid. C'est à ce moment précis que, sortant de nul part, un hommes à l'allure solaire débarqua. Surpris et pris de cours, Kaetsuro n'en revenait pas. C'était certainement là le fruit d'un fruit du démon. L'homme en question se présenta comme étant l'un des hommes de Shoma et si le Capitaine avait envoyé un homme ici précisément, c'était sans aucun doute parce qu'il était le meilleur de l'équipage. C'est avec une totale confiance en lui qu'il s'avança vers le groupe de leurs ennemis. Shinji voulu l'avertir de la dangerosité de leur ennemi commun mais trop tard. L'excentrique personnage fendait déjà l'air devant lui et la puissance du coup permit à Kaetsuro de comprendre l'étendue des pouvoirs de cet allié de poids.
http://www.onepiece-requiem.net/t439-termine-kaetsuro-shinjihttp://www.onepiece-requiem.net/t442-fiche-de-kaetsuro
avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Jeu 30 Juil 2015 - 23:40

En voyant voyant Shinji le regard du tyran se crispe, en voyant ses hommes tomber, il s'énerve. Sans même avoir eu le temps de faire quelques actions significatives, il ne lui restait plus aucune force de frappe.

"Vous ne savez pas contre qui vous vous dressez."

Auron à reconnu le fluide royal, signe que le compagnon de Shinji sortait du lot, mais il en fallait plus pour l'impressionner. Contrairement à vous, il avait l'avantage du terrain. Cette île, c'était son île, son territoire et deux zigoto comme vous ne représentaient qu'une épine à son pied.

Se levant de ce qui lui servait de trône, Auron afficha deux gantelets où de nombreux dials étaient incrustés.


"Jouons un petit peu, pauvre fou."

En voilà une exclusivité que lui seul à le secret, de ses gantelet de l'électricité jaillit et foncent dans votre direction. Pas la peine de chercher comment esquiver cela vient vers vous tel un mur qui se déplace ne laissant aucun point faible à son attaque.

Au même moment le tyran commence à se déplacer et vous le perdez aussitôt de vue.
Invité
Invité


Ven 31 Juil 2015 - 19:43



On veut impressionner deux zigotos avec de l’électricité ? D'un coup de pied sec, j'envoie valser Shinji pour qu'il soit hors d'atteinte. Tandis que je me prenais la foudre d'escampette. Je n'allais pas me transformer en poudre, mais j'étais suffisamment noir pour ne pas dire carboniser. Seulement, la couleur affichée sur mon corps est teinté d'une ombre titanesque ! Oretus Awakuzim enveloppe ma chaire d'un ton fuligineux.

Aussitôt, je me rends invisible et sorti de son fourreau, je joue aux sabres de samouraïs. Et de ma main gauche, je prends une balle de Baseball et la lance de plein fouet sur Auron qui se ballade sur un nuage formé par ses dials. Histoire d’interpréter sa réaction et pouvoir user de mon arme secrète... Une centaine de lames collectés la nuit dernière.

La précédente lame d'air qu'a entre-aperçu Shinji n'est qu'une épine sur un pied. Aussi légère et frêle qu'une piqûre d'abeille. Laissant un membre de mon clan affronter de face le Tyran, je blinde mon katana d'une armure hakifiée. Et j'envoie la plus puissante vague à côté de la cible visant un panneau de contrôle et quand le moment s’intensifie... SENTORYUU !

Je balance les lames sur le terrain, on ne pense pas que ça va être une partie de plaisir, comme on ne pense pas échouer aujourd'hui. Je promets que ça va être ta fête ! Impatiente me guette, tandis que prudence, mère de sûreté me ralenti. J'esquisse d'un pas sur la voûte et je m'élance sur la garde des sabres, un à un jusqu'à atteindre le but ultime et profitant d'une faible secousse pour venir frôler Auron...
avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Dim 2 Aoû 2015 - 20:18

Après le Haki des roi Auron constate que tu peux utiliser le Haki de l'armement et te classe directement en tant qu'adversaire le plus puissant ici présent. Tout de suite après tu disparais comme par magie. L'homme n'est pas dupe, tu es un utilisateur de fruit du démon, mais cela ne lui rien, car ici il est le maître.

Toutes tes attaques ne lui fond rien, au niveau de ses pieds également quelques éclairs et le voilà plus rapide que quiconque. Nul besoin de dire qu'il esquive toutes les attaques avec une grande facilité.


"Le pouvoir de ton fruit du démon doit être très utile sur terre, mais ici il ne te servira à rien."

Voilà que le tyran tout en bougeant et esquivant les attaques provoquent la pluie. Comment peut-il faire cela ? Sans doute qu'en tant que météorologue de génie, il était en possession de quelques appareils lui permettant de contrôler tel un climat talc les caprices de la météo en tout cas il commence à pleuvoir où vous êtes et ce n'est pas prêt de s'arrêter.

"Pluie plus électricité, vous voulez un dessin supplémentaire ?"

Voilà un autre cadeau de bienvenue, un sol complètement électrique.
Invité
Invité


Mar 4 Aoû 2015 - 12:55



Non seulement, je peux utiliser le Haki du roi et de l'armement, mais je peux aussi voler. Tu remarques rapidement que mon corps n'est pas étendu au sol, électrifié... A pas feutré sur la voûte, j'évite tes combines de météorologue.

Il y'a des jours où c'est le noir. Où on contemple le ciel en se disant qu'on à plus rien à faire ici. Que notre place n'est plus là. Les gens courent toujours après la stabilité. Qu'y-a-t'il de plus stable et définitif que la mort ? Le geste est parfois considéré comme lâche, parfois considéré comme courageux. Mais ce n'est qu'un geste. La vraie question est : Pourquoi ? Pourquoi le ciel est bleu ? Pourquoi l'automne est-il doré ? Pourquoi mon sang est rouge ? Pourquoi je vis ? Tant de questions faits insondables, règne de la terreur et de l'ignorance.

Aujourd'hui le Tyran tombera, il trépassera et se retrouvera de l'autre côté. Tu penses qu'il est facile d'éviter toutes mes attaques et me ridiculiser comme si j'étais qu'un rookie de base. J'ai une prime de 297 Millions ! Je suis pas un enfant de cœur et pas un tendre non plus. Si j'ai réussis dans ma route de tous les périls, c'est parce que je m'adapte rapidement.

Crois-tu pouvoir user de tes tours de passe-passe comme il te chante ? Je fonce directement sur toi te prenant par le cou comme pour t'étrangler t'amenant au ras le sol pour que tu subisses la fatalité permettant à Shinji de t'attaquer de front. Oui, je t'immobilise un court instant, bien assez pour que le fameux Kaetsuro s'occupe de ton cas.

Viens nous tyrannisé, petit frappe...
avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Mar 18 Aoû 2015 - 19:02

Vous vous méprenez grandement sur votre adversaire. Il vous prend de haut et au vue de ce qu'il est capable c'est tout à fait normal. Vous pensez qu'à vous deux vous êtes capable de lui faire face ? Ce n'est pas quelques esquives, quelques attaques contre lui qui vont le faire tomber.

Il n'est pas aisé de faire tomber un homme de confiance d'un des 4 empereurs des mers. Hé oui, si Auron est revenu sur Grandline après avoir visité le Nouveau Monde, c'est parce qu'il est chargé d'une mission et cette mission ne serait être compromise par deux rookies.

Si tu arrives à l'immobiliser, ce n'est pas parce que tu le souhaitais, mais parce qu'il le voulait. L'homme viens de t'amener là où il souhaitait que tu viennes. Tu as foncé tête baissée dans son piège, tu le tiens, suffisamment pour être emporté dans son attaque.


"Montons ce combat d'un niveau."

Alors qu'il vous électrocute, vous pouvez sentir que l'atmosphère deviens lourd. Il se prépare quelque chose de gros.
Invité
Invité


Mer 19 Aoû 2015 - 21:26



Le vent est électrique, l'ambiance est tout aussi chargé. Je bascule entre le positif et le négatif, une lumière tamisée pénètre mon esprit vagabond qui part en quête de lumière. Sa dernière bougie s'éteint et il est plongé dans la pénombre, dans un endroit reculé qu'il connait très bien... Le purgatoire !

Il est peut-être temps d'ouvrir grand les portes et de faire sortir tous les démons qui s'y trouve afin de mettre fin à Auron. A pas feutré, l'invisibilité franchit un second cap. Le sol se dérobe d'une masse blanche rendant imperceptible la parcelle de nuages. Voici le secret inavoué de ma force... La clé fait un quart de tour dans la serrure. Une ombre grisâtre s'approche du petit prince. Le titan Oretus Awakuzim, juste derrière lui, Revil'O King... Les deux entités fusionnent au simple ordre du futur roi.

La masse terrestre gronde d'ici, on sent le tremblement emporter les joies et les peines des hommes. Je plonge dans le désert des surhommes, là où la vie s'échappe du sablier doré. Je me plie à la réflexion que je suis bel et bien le dragon de brume. Quoi que tu mijotes, tes plans tomberont à l'eau. Un flux de ténèbres s'échappe de là où je suis... Mon œil contemplatif devient une petite lueur d'or et d'argent...

Tu veux monter d'un niveau, Dohahaha ! Je vais t'exploser... Soudain, je relâche toute ma force, je la libère vers Vongola. J'attends l'heure, la minute, la seconde... J'effleure le paysage presque détruit et je m'évade.

Je suis l'être éternel ! Prépare toi à mourir !
avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Dim 23 Aoû 2015 - 18:23

Thunder Trap

Voilà une technique qui laissera des traces. L'atmosphère était devenu lourd, des nuages s'étaient concentré au-dessus de vous et s'échauffaient. Ce que le tyran avec préparer tomba droit sur Wathéria, droit la zone, droit sur vous. Cette technique provenant de la spécialiste de la navigation des chapeaux de paille entre les mains d'un homme aussi cruel qu'impitoyable.

Un puissant éclair allait vous renvoyer à l'état de poussière. La puissance de la nature contrôler par l'homme, en voilà un pouvoir des plus effroyable.


"Je suis le maître ici."

Il n'a pas tort le bougre, il n'y a pas plus grand spécialiste de ce genre de type de combat que lui et si cette technique fait partie de son registre de technique les plus puissantes, il lui en reste encore quelques-unes de côté.



Thunder Trap
Invité
Invité


Lun 24 Aoû 2015 - 11:17



La douleur insupportable martèle le moindre de mes nerfs. Comme si j'avais la peau à vif, une odeur de cramé suinte de mon corps noir. Malgré l'armure entièrement hakifié, l'attaque m'a touché et Oretus Awakuzim ainsi que son tortionnaire Revil'O King retournent au placard du purgatoire. L'esprit malin qu'est Vongola s'esclaffe d'un rire. Je fume de tous mes pores et je compte renvoyer ce gros porc à sa mère en string de guerre.

J'entre dans un état second.

Je suis à genoux, la tête sur le sol nuageux à me tordre, souffrance qui ravive un mal de dent qui rage mon intérieur. Étrangement aucune larme ne perle le long de ma joue. J'ai l'impression de plonger dans le canyon des indécis. Affligé au point où les images colorés de mon âme ternissent dans le tableau des damnés.

Je trouve le courage de me relever en mimant une tronche déconcertée et envers et contre toute attente, je souris. J'ai l'air complètement dérangé. Une réponse à la question de la vie, qui m'aimera ? Qui me trouvera ? Serait-ce toi Matilda ? Toi, Luka ? Ou bien Anatara ? Au petit matin, nos cafés-croissants, ce sentiment complet de bonheur que rien ne peut entraver. Une boule rose dans mon ventre vient redorer la pièce du Petit Prince.

Dans un tiers-état !

En profondeur, je ne cherche plus la lumière du passé. Je retrouve le feu noir du présent. A mille pas feutrés sur la voûte, je caresse nos brûlantes pulsions. J'ai le cœur ténébreux et l'envie guette la moindre sensation écarlate néanmoins invisible. Je plane à côté des étoiles et je défie le monstre que tu es devenu pour te dérober et t'inviter vers le jardin de tes affres retrouvées.

Hanatao Sancho !

Je fredonne une musique du maître Iver, je m'approche doucement, katana qui bientôt retrouvera son fourreau et lorsque ce dernier avale ma lame, j'ai le temps de prononcer le reste de ma phrase.

Yahazu GIRI !

Si ton attaque précédente nous a tellement secoué, celle ci vaut dix fois la tienne. Pour ne pas dire cent fois... Elle arrache l'âme des hommes pour la déposer dans le désert des surhommes, sans eau, sans vie...


Hanauta San-cho Yahazu-giri


avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Lun 24 Aoû 2015 - 15:33

Avec sa technique Auron pensait qu'il n'avait plus besoin de se douter de quelque chose, très peu de monde avait survécu à une telle attaque que ce soit sur Grandline où sur le Nouveau Monde. Aujourd'hui il comprenait qu'à force de prendre de haut les autres il s'était lui-même mit dans une position délicate. Il n'a rien vu de ton attaque et quand il comprend qu'il se trouve pris dans l'oeil du cyclone il est bien trop tard pour parer où contrer.

Ton adversaire tombe le sang coule, il est vaincu ? Non, il force sur ses bras et marmonne quelques mots avant de parler très clairement. Ce n'est plus de la colère c'est de la rage.


"Toi..Toi..Toi."

Si tu as déjà vu une bête sauvage se sentir acculer et au bord du gouffre, alors tu peux facilement associer cette bête à Auron. il commence à bouger à grande vitesse, la densité de l'air change, vous avez de plus en plus de mal à savoir où il se trouve et ce qu'il fait.

Mirage Tempo



Invité
Invité


Lun 24 Aoû 2015 - 16:01



Une bulle d'air froide me passe sur le visage. J'ai l'âme engourdie et la vision troublée, il y'a des doubles du tyran un peu partout. Il est presque impossible de savoir lequel est vrai. Je m'efface et comme un rapace dans le ciel, je monte de plus en plus haut pour distinguer ma proie pathétique qui use d'une technique tout à fait pitoyable lorsque je tournoie la jambe embrasé vers le sol nuageux encore invisible de mon passage. Je percute la surface d'un Gigant Kick of Water Dragon mêlé d'un Breath of Fire combiné par un Devil Dragon ! Rage imperceptible quand il voit que t'as survécu à sa dernière attaque.

Je prends un katana planté là et j'use d'un double Kaze Boru ! Je perce l'air deux fois et ainsi de suite pour lancer des balles qui viennent dissipés les mirages du Tyran encore insaisissable. Je crois apercevoir Shinji balancer enfin son Revolution Shoot ! Kaetsuro exécute un mouvement qui lui permet de tourner sur lui même à toute vitesse. Quand la rotation est à son maximum, il relâche son pouvoir tranchant par ses 2 jambes, ce qui créer un disque de lame d'air autour de lui. La tornade relâche un feu peu illusoire, je l’imite un peu et tente de renverser Auron en tournoyant mes deux lames dans le sens opposé de mon camarade.

Nulle échappatoire !

Dans la lumière de ces attaques qui foudroie le lieu et l'anéantisse, j'aperçois une ombre que je distingue comme étant celle du capitaine, mais je ne suis pas sûr. Peut-être que j'ai eu trop le nez dans les vapeurs d'opium quand j'étais gamin. Peut-être que pas...

S'il s'avère vrai, ce que tentera notre adversaire sera bien sa dernière tentative avant de sombrer.

avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Jeu 27 Aoû 2015 - 22:07

S'il préparait quelque-chose de gros, Auron n'imaginait pas qu'en unissant vos forces vous serez capable d'aller aussi vite par delà sa technique et maintenant le temps lui fait défaut. Ses mirages disparaissent et emportent avec eux bon nombre de vos techniques. Néanmoins, il n'arrive pas à quitter ce merdier sans être touché.

Le peu de coup qu'il reçoit lui montre qu'il est dans de beaux draps et que son ancien adversaire, Shinji est devenu bien plus fort. Toutefois, il n'est pas homme à baisser les bras et ira jusqu'au bout.

Ce qu'il attendait vint par frapper de nouveau la zone et ce n'est pas seulement la position où vous vous trouvez, mais bien tout l'étage où se déroule votre combat qui devient une zone à risque. L'attaque que le météorologue lance est une attaque de zone, le genre de technique qui ne fait aucune différence entre allié et ennemi.

"Création"

Voilà que le ciel s'assombri. Plus de lumière. Pendant un court instant le blackout. La lumière reviens et les nuages noirs au-dessus de vous commencent à s'échauffer de plus en plus. Des éclairs bougent rapidement à l'intérieur des nuages, puis viens le moment tant attendu. Voilà l'attaque du météorologue s'abattre.

"Destruction"

Trois puissants éclairs tombent. Chaque éclair équivaut à une puissance de 2 millions de Volts.

*Je pense qu'avec cela j'en aurais fini avec eux. Je ne dois pas aller plus loin. Je risquerais de détruire l'île et le maître ne me pardonnerait sans doute pas d'être aller si loin.*

Presque à bout et essouffler, Auron espérait vraiment qu'il venait de mettre un terme à vos vies.





Invité
Invité


Dim 30 Aoû 2015 - 17:31


Au dessus de 10.000 pieds d'altitude, nous évitons in-extremis la dernière attaque fulgurante de l'ennemi. Trois trous béants donnant vu sur l'immensité bleue se forment suite à la technique et je m'efforce de tendre le bras à nouveau pour lancer une énième vague à distance, mais quelque chose m'interpelle, plutôt les dires d'Auron à propos de la destruction de l'île. Mais comment ? Soudain, il lance une phrase qui nous déconcerte.

- Vous n'arriverez jamais à détruire ces hélices et arrêter la destruction de l'île.

Et une seconde plus tard, il appuie sur un bouton violet et prononce El Thor ! , ce qui fait tournoyer les hélices qui doivent produire une électricité suffisante pour raser l'île entière. La solution serait de mettre fin au mécanisme et tout ira bien pour le meilleur des mondes.

Je sors une clope mentholée de mon paquet et l'allume avec mon zippo rouge et jaune. Je crapote avant d'inhaler une bouffée qui rentre par le nez. La fontaine fumante qui sublime mes prunelles d'un trait écarlate. J'aspire à contre-carrer tes plans et voir rouler ta tête sur le sol nuageux. Tes sbires sont tombés et toi aussi. Que tu sois avec Ravrak l'immortel ne changera pas grand chose, car lui aussi, je lui réserverai bien le même sort. Les empereurs de la génération précédente sont obsolètes et doivent céder leurs places aux prochains. Vladimir est mort ! Teach tombera ! L'impératrice crèvera, et ton patron, comme ta face d'imberbe... Vous allez tous mourir !

D'un geste sûr et avec la détermination du titan Oretus Awakuzim, je rends mes lames noires, leur donnant une protection quasi-illimité. Capable de trancher du diamant, les hélices en titane ne seront pas si difficile à briser. Mizukawa Sutero ! et Spirit Slash !, la première se fend en moins de deux. Et soudain, la deuxième s’enveloppe d'un voile protecteur et quand Shinji envoie un Solar Shoot, il est envoyé quelques mètres au loin, électrifié et gisant au sol. Il bouge légèrement et en piteux état pour continuer. J'arme mes bras d'une couleur obscure et ma rétine fuligineuse vise le centre de l'appareil et une lame d'air s'en suit...

Rien ne se passe.

Je prends une autre latte. J'inspire profondément et j'aperçois le Tyran qui sourcille et viens se mettre sur ma route, comme s'il savait que ma prochaine attaque allait le mettre en échec.

- Tu ne réussiras pas ton coup !

Dégage ! Je ne suis plus le faible pirate qui s'est fait évincer par le Colonel d'élite ! Je suis capable d'anéantir sa carcasse en fer, comme ton hélice à deux berrys ! Un pas sur la voûte et avec précision, je tranche la tête d'Auron ! I Shot You Down ! Elle roule par terre, comme je l'ai prédis...

Le coup percute le mécanisme et freine la folie tyrannique. On en a fini ! Je finis ma clope et la jette de l'index métallique vers le trou de l'extrême.

Rencontre au sommet, hein !?

Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1