AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Prisonnier de son paradis ~

avatar
Edgar Akrov


Feuille de personnage
Dorikis: 1548
Popularité: -8
Intégrité: -8

Dim 16 Aoû 2015 - 12:20


Encore plus bas ? Devant ? Derrière ? S'il y avait quelque chose qu'Edgar n'avait pas pris en compte avant d'exploser sa barque, c'était où était cette entrée exactement ? Il avait pensé que ce serait plus facile à trouver mais voilà bien trente minutes que le mime tournait en rond sous l'eau avec des poissons bizarre qui semblaient admirer son élégance, ou qui voulaient le dévorer tout cru... Bouaark ! Le vrai danger était que la bulle dans laquelle respirait Edgar allait bientôt ne plus supporter la pression et surtout allait manquer d'air. Même si l'okama aurait toujours pu recréer une bulle, l'air qu'il aurait recraché aurait été le même que dans la précédente. Enfin.. Il lui fallait impérativement trouver cette entrée ! Hum... Et si le clown avait menti ? C'est vrai quoi, les clowns ont beaucoup d'imagination, il aurait pu simplement essayer d'entuber Edgar ou peut-être était-ce une simple blague de mauvais goût.

Oh... Ce n'était peut-être pas une blague. Alors que le mime commençait à déprimer sous l'eau, il vit au loin, un peu plus bas un sous-marin. Ce dernier ne pouvait pas sortir de nul part. L'okama le plus discrètement du monde, enchaînant les cachettes derrières les algues, l'obligeant à gesticuler de la même manière, et celles derrières les roches, s'approcha au plus près de la roche, d'où le sous-marin venait de sortir. Tel un agent secret, collé à la roche, Edgar pencha la tête. C'était ici ! Il y avait de la lumière ! Le lac, l'entrée, Carcinomia, c'était ici ! Sans plus attendre mais toujours très discrètement, l'amateur de bonbons entra dans la grande brèche et remonta à la surface ne laissant dépasser que les yeux...

« VALAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAM ! INTRUS ! INTRUS ! »

Avant qu'Edgar ne puisse entreprendre quoi que ce soit, il fut enfermé dans une cage semblant être en fer, sa bulle ayant éclaté. C'était étrange... Deux hommes étaient arrivés, l'un deux avait un petit boîtier à la main et baaaam, l'okama se retrouvait enfermé.

« Relâchez-moi, je ne suis qu'un simple touriste ! »

« Il n'y a pas de touriste à Carcinomia, emmenez-le à Monsieur Green ! »

Edgar se débattit, tenta d'arracher les barreaux de la cage mais il fallait bien se résoudre au fait que ce n'était pas comme ça qu'il se libérerait. Enfin, alors qu'il n'avait pas pu le faire avant, le mime observa autour de lui l'immense cité troglodyte. Elle était à la fois splendide et mystérieuse. De plus, autour du lac se tenaient d'innombrables gardes, jamais l'okama aurait pu entrer discrètement dans ce lieu.

L'homme qui l'avait fait arrêté était un grand homme, musclé, brun, ténébreux qui dans d'autres conditions aurait très certainement plu à Edgar, mais ce dernier bombait le torse fier d'avoir attrapé une personne sans défense. Tsss, son collègue, un homme plus vieux et plus petit mais qui semblait également plus intelligent le suivait, les affaires d'Edgar dans les bras... Le mime n'avait que ses vêtements mouillés sur lui. C'était une bien sinistre scène qui se déroulait là... Monsieur Green.. Le clown lui en avait parlé, il avait travaillé pour lui. L'homme aux technologies ingénieuses et au Granit Marin. D'un autre côté, Edgar avait hâte de le rencontrer, peut-être serait-il quelqu'un de clément...
http://www.onepiece-requiem.net/t13339-le-mal-ca-peut-tellement-faire-du-bienhttp://www.onepiece-requiem.net/t13437-edgar-akrov
avatar
Edgar Akrov


Feuille de personnage
Dorikis: 1548
Popularité: -8
Intégrité: -8

Lun 17 Aoû 2015 - 14:02


« Faites attention à ma canne, elle est fragile espèce de … loup des bois. »

Loup des bois ? Pourquoi loup des bois ? C'était une bonne question. En réalité, Edgar était parti pour littéralement insulter le plus vieil homme puis il s'est rappeler d'un élément essentiel : il n'était pas en position d'insulter qui que se soit. De plus, il aurait pu attrapé les deux zigotos avec ses lassos de réglisse mais le problème était encore tous ces hommes surveillant les moindres faits et gestes des uns et des autres et près à surgir tels des loups affamés sur leur proie. Bien sur, la proie était Edgar, il avait tout d'une viande bien appétissante... Bref, il ne pouvait rien faire. Plus ils avançaient et montaient sur les échafaudages et les ponts de singes, plus l'okama se sentait menacé. En effet, de nombreuses personnes qui n'avaient rien de louche le prévenait, lui annonçait qu'il n'aurait jamais du entrer ici, que sa vie était fichue.

Mais que neni ! Le mime allait bien trouver un moyen de se sortir de cette fâcheuse situation, après tout il avait vécu pire dans sa vie, il avait vécu dans une décharge tout de même, ce n'était pas rien. L'odeur des déchets, les bouts de verres dans les pieds... Cette île là avait la bonne odeur du crime, la préférée d'Edgar, et en plus, il ne risquait pas de se planter quelque chose dans le pied, il était en train de se faire transporter tranquillement jusqu'à.. Bon il ne savait pas vraiment jusqu'où mais ça ce n'était qu'un détail. Il fallait profiter du voyage et du paysage qui plaisait tant à l'okama. Les deux hommes déposèrent la cage devant un grand bâtiment qui faisait à la fois penser à une usine et à un palais.

« VALAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAM ! »

Et la porte s'ouvrit. Sérieusement ? Il suffisait de crier ça pour entrer ou alors c'était le plus petit des deux hommes qui avait fait un code sur le boîtier à droite. Edgar penchait plutôt pour cette deuxième solution mais quel manque d'intelligence de la part du robuste. Vraiment, il avait tout fait pour que l'okama ne soit plus attiré par lui, il était tout sauf romantique. Enfin après, le romantisme ça passe au second plan mais là, c'était trop. Edgar aurait aimé lui donner une leçon de bonnes manières mais il fallait d'abord qu'il parvienne à s'extirper de cette cage.

Les deux hommes entrèrent finalement et un long couloir avec d'innombrables portes se tenait devant eux. Et ils allaient tout droit, toujours munis de la cage et des affaires du mime. C'est finalement la dernière porte que ses kidnappeurs ouvrirent une nouvelle fois avec un code dont Edgar réussit à intercepté un deux, ou un quatre peut-être, ou alors un six ! Bon d'accord, il n'avait même pas fait attention mais il faut dire que le plus vieux cachait bien. Enfin, la porte s'ouvrit sur une grande pièce avec une sorte de trône steampunk. En fait la pièce était très Steampunk. Un autre homme, lui aussi assez costaud s'approcha.

« Monsieur Green va arriver, patientez quelques instants. »
http://www.onepiece-requiem.net/t13339-le-mal-ca-peut-tellement-faire-du-bienhttp://www.onepiece-requiem.net/t13437-edgar-akrov
Page 1 sur 1