AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


L'avenir est aux fluides - PV: Mizukawa Sutero

avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Lun 31 Aoû 2015 - 21:40


Le soleil à son zénith me tape sur le front, chauffant mon épiderme et laissant apparaitre les premières gouttes de sueurs ruisselantes sur mon front. Sur une plage de sable blanc, en face de moi, Mizukawa Sutero, une des pointures des Red Spectres. Et p'tain, que j'ai chaud ...

T'as pas chaud toi ?

Faut dire qu'en plus, on m'a pas collé le mec le plus causant du monde. Alors forcément, cette étape de ma vie se transforme en vrai croisière à touriste pour moi ... Comme j'adore ne pas parler pendant toute une journée à créer sous la chaleur de ce PUTAIN DE SOLEIL DE MERDE ! Excusez moi du langage mais fallait que ça sorte ! J'ai un oeil plissé, l'autre fermer à cause de lui, et ... Ah, attendez ... Voici justement une goutte de sueur qui vient se glisser au dessus de mon orbite oculaire pour au final ... Oui c'est bien ça, me rentrer dans l'oeil.

Mais merde ! C'est dégueulasse !

Il doit se demander comment je fais mon compte l'autre Sutero... Et bien moi aussi. D'ailleurs, je me demande toujours comment j'ai pu survivre jusque là. Maladroit comme je suis. En tout cas, je suis de bonne humeur. Tout va bien, dans le meilleur des mondes.

J'ai chaud. T'as pas chaud toi ?

C'est vrai, je l'ai déjà dit ça.

Bouarf ... J'suis crevé, ça te dérange si je fais une p'tite sieste ?

Groooooooooouuuuuuuiiiiiiiiiiiii !!!
Les yeux fermés, allonger à l'arrière un peu plus loin sur la plage, mon ventre se met à crier famine.

Maaaaaaaaah ! J'ai faim ... C'te crevure de Shoma aurait pu nous mettre de la graille quand même, il est chier c'ui là. Tu piaille pas beaucoup toi nan ? T'en que j'y pense.

Il est peut être timide. Mais bon, j'vais pas rester je sais pas combien de temps seul avec un mec qu'ouvre sa bouche que pour me donner des ordres. Faut aussi un peu d'humain dans c't'histoire. Le capitaine a sentit un truc chez moi et ce Mizu aussi, mais j'm'y connais pas trop moi là dedans. Alors peut être qu'en rentrant directement dans le vif du sujet, il ouvrira enfin son clapet.

Hum ... Au fait, t'as moyen d'm'en dire un peu plus sur le fluide ?


Dernière édition par Phoenix D. Juusei le Mar 22 Sep 2015 - 23:46, édité 3 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
Invité
Invité


Lun 31 Aoû 2015 - 23:35



Le fluide, c'est pour les beaux-gosses qui ont l'attitude et la carrure pour supporter un voyage à deux, en compagnie d'un gars qui se plaint à la longue. Le fluide, c'est ce qui a de plus généreux et dévastateur que seuls, une poignée peuvent maîtriser. Toi, t'as pas la tête à avoir ce don, généralement nommé Haki du Roi. T'as plutôt la tronche à avoir l'armement. On dirait bien que t'as les tripes d'un homme en noir. Mais pour y arriver, il va falloir patienter...

Il fait pas si chaud que ça.

Je retombe sur l'île démoniaque, Boyn. Quand pour la énième fois, Phoenix me demande si j'ai pas ramené quelque chose à grailler ou qu'il se plaint encore de la chaleur, je suis là à freiner mon envie de le trucider. Je sors une clope de mon paquet mentholé et j'allume la cigarette avec mon zippo blanc et bleu. Une petite flamme miroite dans ma prunelle et le papier crépite, la première bouffée salvatrice fait un bien fou.

Il fait pas si chaud que ça.

Je me souviens bien des étapes qui m'ont valut la maîtrise de mon haki. Je l'ai découvert pendant ma deuxième altercation avec Adrienne. Ensuite de fil en aiguille, comme lors de mon combat contre le logia du sable, Galowyr en personne ou bien même le Sous Amiral Jared Létau. Mon armement apparaît sous la forme du Titan Oretus Awakuzim. Chacun à sa perception personnelle de sa force et de l'étendue de son pouvoir.

J'attends le bougre avant de m'installer sur une plateforme en bois que je fabrique. J'y installe deux bols, un rempli d'eau et l'autre vide, ensuite j'interpelle le membre de notre clan pour l'inciter à frapper continuellement les deux objets sans briser ces derniers. Il me questionne, à quoi servira cela, que ça ne sert à rien. Ce à quoi je rétorque, que je lui colle une baffe à chaque fois qu'il s'oppose à mon entraînement.

Pour révéler son potentiel, il faudra de la patience.

Finalement, c'est vrai qu'il fait chaud !


Dernière édition par Mizukawa B. Sutero le Lun 21 Sep 2015 - 23:49, édité 1 fois
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Mar 1 Sep 2015 - 17:22


Il fait pas si chaud que ça.

A croire qu'il se fout de ma gueule. Aucuns mots ne sort vraiment de sa bouche mais quand il ouvre son caquet, c'est pour me donner encore plus chaud. Mais comment fait il ? Être autant impassible, je connais personne d'autre qui soit comme lui. M'a l'air un peu bizarre c'type. D'ailleurs, je sais même pas si il sait mon nom.

Moi c'est Banshee au fait.

Enfin mon pseudo. Mais à croire qu'il en a pas grand chose à foutre. Il s'installe sur la plage, une plateforme en bois sous ses pieds. De là, il me sort deux bols; l'un remplit d'eau, l'autre vide.

Maintenant, tape dedans sans les brisés.
Hum ? A quoi ça sert ? Du moins, pourquoi en remplir un et pas l'autre ?

J'commence à avoir mal à la tête. Mais son regard en dit long sur ma réponse. En gros, j'ferme ma gueule et j'obéis. Tsss, fait chier ! Et par mon manque de respect envers son "entrainement", il me baffe. Tout en me faisant bien comprendre qu'à chaque fois que je poserais une telle question ou que je ne lui obéirais pas; j'me prendrais une taloche. Quelle enflure. Mais bon, ça ne sert à rien de répliquer, il est beaucoup plus puissant. J'me ferais dérouiller en moins d'deux. Pis on dit qu'il peut se rendre invisible, alors me faire fracasser sans voir l'adversaire alors que je ne le vois pas c'est un peu chaud. J'arrête de réfléchir, et je frappe les bols l'un après l'autre.

Premier essai: échec

Mizu kawa ressort deux autres bols et recommence le processus.
Je frappe les bols encore une fois.

Deuxième essai: échec.

Bordel de merde, j'ai pas le droit à un indice au moins ?

J'ouvre ma gueule; une baffe.
J'ai encore plus chaud qu'avant ...
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
Invité
Invité


Mer 2 Sep 2015 - 1:50



Je transpire comme un malheureux pirate, jouant sur les nerfs de mon estimé camarade qui échoue sans cesse dans sa quête vers l'armement. La patience n'est pas son fort et mes baffes métalliques sont de plus en plus fortes. D'un aspect noir qu'il redoute tant. C'est ça que je veux voir quand tu frapperas l'air et l'eau. Je veux cette couleur opaque d'une densité extrême à en faire pâlir les plus faibles.

Je m'allume une seconde clope, je reprends mes esprits tâtant du doigt mon zippo. L'allumant, l'ouvrir puis le refermer comme une vieille habitude. Je lui fais signe de se pousser et j'arme mon poing, le soulevant pas bien haut pour venir frôler le premier bol et le second sans les briser. J'aimerais que tu puisses accomplir la même chose, en maîtrisant ta force et la puissance nécessaire, tu pourras mieux te contrôler pour faire surgir l'armement.

Il essaie et échoue. Je me frotte la tête et tourne les yeux en signe de déception et l'invite à une autre phase de l'exercice. Je me rends alors invisible et l'invite à venir tout en devinant où je pourrais bien me cacher. A défaut d'armement, il pourrait bien développer l'empathie. Quelques coups sur sa tronche de cake, soudain l'illumination !

Je réapparais et m'écroule à terre. J'entends le sifflement du vent qui tourne et l'air frais qui nous pend à la gueule. Une main sur ma chevelure défaite et je lui demande de me rejoindre et s'allonger près de moi. Sur le sable brûlant, je lui demande de repenser à un souvenir atroce, comme celui de voir sa tendre aimée ne pas le reconnaître et ensuite penser à un souvenir coloré, comme celui d'être avec sa tendre, à ses côtés savourant la lumière enclin d'un coucher de soleil... Une fois cela, une onde vient se former sur mon bras gauche et me parcours le corps vers ma droite où se trouve Banshee et je le secoue avec cette seconde forme d'armement !

Qu'en penses-tu ? Ça déchire !

Bon, tu me recommences la même chose ou sinon, ça sera l'épisode des bols pendant encore deux heures et t'as de la chance, il commence à pleuvoir !

avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Mer 2 Sep 2015 - 15:20


"La patience est une vertue qui souris aux meilleurs de ce monde..."

Treizième essai: échec.

Recommence
Tsss

Quatorzième essai: échec.

Ma patience a des limites. Et je vois bien que mes échecs déçoivent Mizukawa. Dois-je donc apprendre à devenir plus patient ? A contrôler mes nerfs ? Surement. Car jusqu'ici c'est vrai que mon impatience ma coûter beaucoup jusqu'à maintenant. Depuis quelques minutes déjà, l'sensei me frappe avec son  fluide. Déjà que ses mains sont en taule alors en plus y ajouter le fluide, ça fait vachement mal. Ca picote même.Alors je dois contrôler mon impatience pour éviter de finir bleu avant la fin de la journée.

Pousse toi et regarde.

Ses poings viennent frôler les bols et il les touche à peine en y mettant un minimum de force. Tout juste impressionnant. Mais serais-je capable d'atteindre un tel niveau ?
Et si je les frappais plus doucement ? Genre en m'arrêtant avant ?
C'est alors que mon premier point s'arrête un peu trop tôt devant le premier bol.
Il m'accuse de triche et me colle une nouvelle baffe.

Quinzième essai: échec.
Je dois y arriver, c'est une question de mentale ! Mais ça me saoul tellement ...
C'est alors qu'il m'invite un peu plus loin du plateau soutenant les deux bols et se rend invisible. Il met enfin son fruit du démon à l'oeuvre. Cherche moi qu'il me dit. J'me met alors en position de combat, les deux poings armés. La sueur du premier exercice ruisselle encore un peu sur mon front. Mais je suis sous tension. Comment peut on atteindre un homme qu'on ne voit pas ? Et puis de toute façon, je n'ai rien à perdre. Mon poing transperce le vide, en espérant pouvoir au moins le frôler.

Seizième échec.

Et en guise de démonstration, il me frappe avant de redevenir visible.
Quand soudain, il s'allonge sur le sable chaud, m'invitant à le rejoindre. C'est leur du câlin ou quoi ? J'espère au moins que c'est un nouvel exercice. Mais pourquoi arrêter le second entrainement si vite. A chaque échec ou change c'est ça le délire . Comment puis-je avancer si je ne réussis aucuns de ses tests? Je me dois au moins de réussir ce qu'il va me proposer cette fois ci ...

Pense à un souvenir atroce et à un autre plus heureux.

Ce que je fis, le regard plongé dans le ciel qui s'assombrissait. Le meurtre de ma mère, ça m'hante depuis mes deux ans. Surement la chose que je n'oublierais jamais. Ses cris, sa douleur... Une larme s'échappa de mon oeil créant son chemin, le long  de ma joue pour finir à s'encrer sous mon masque. Mais je repris mes esprits en repensant au jour de mon alliance avec Jeska. Elle était un peu devenu ma mère de substitution mais également ma femme. La petite orpheline que j'ai sauvé de la tyrannie des autres enfants; quant à elle, elle m'a sauvé des pensées noires qui me hantaient depuis tant d'années. Jamais je ne l'oublierais.
Mais alors que mon corps est confus entre plusieurs sentiments opposés les uns des autres, une onde de choc vient me pénétrer l'épiderme par le toucher. Mizukawa !  

Alors qu'il me parlait, le mélange de sentiment que j'avais en moi se transforma en une seule et même chose. C'est en prenant que ce nouveau sentiment, d'une neutralité presque bizarre, traversa mon corps. Et en voulant retirer le bras de mon coéquipier, je sentis cette sensation me quitter pour aller vers lui.

Ai-je réussis ma première épreuve ? En tout cas, c'est avec surprise que je regarde Mizukawa et avec silence que je lui adresse la parole.

Cet entrainement est plus bizarre que je ne l'aurai penser...
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
Invité
Invité


Ven 4 Sep 2015 - 18:03



Bien joué, ma gueule !

Alors sache maintenant, une chose importante. Dans tout périple, le voyageur doit se demander ; ai-je choisis le bon chemin ? Souvent la route est longue et tortueuse et on y croise ceux qui s'y sont égarés. Certains tracent leur propre parcours guidés par leur foi, à la recherche non pas d'un lieu mais d'une âme sœur. D'autres font le chemin ensemble ayant trouvé refuge dans les bras d'un compagnon. Quelque uns se détournent des sentiers battus pour éviter les écueils de la tentation. Mais ceux qui marchent en regardant le sol ne voient pas où la piste les conduits. Arrivés à destination, ils sont souvent surpris.

Maintenant que tu es capable d'accomplir un minimum, tu vas devoir encore patienter. La pluie battante perle sur mon corps scintillant d'un éclat ténébreux. Je me mets en Full Haki et demande à notre protagoniste de venir m'attaquer. Il use de pas mal de techniques, mais étrangement rien ne se passe, il échoue à chaque essai. Mon armure me rend invincible, mais il ne rechigne pas et tente inlassablement de me blesser.

Triste enfant, je suis le maître.

Nous avons tous besoin d'amour. Il fait partie de la nature humaine, autant que manger, boire et dormir. Il nous arrive de nous asseoir, seuls devant un beau coucher de soleil et de penser : Toute cette beauté n'a aucune importance, puisque je n'ai personne avec qui la partager. Comme toute cette puissance en toi que tu n'arrives à faire sortir. Il faudrait alors nous demander combien de fois, alors qu'on nous réclamait de l'amour, nous avons détourner la tête. Et combien, nous avons eu peur de nous rapprocher d'une personne et lui avouer nos sentiments. Ce sont ces pulsions qui guide notre esprit vagabond vers un meilleur, vers cette force nommée Haki.

Grâce à la solitude. Telles les drogues les plus dangereuses, elle crée une dépendance. Si le coucher de soleil ne semble plus avoir de sens pour toi. Sache que là comme d'autres biens spirituels, plus tu seras disposé à donner, plus tu recevras en retour.

Maintenant que la patience, devienne le moteur et l'amour ton carburant. Pourras-tu renouveler cet excès te menant à l'hardiesse ?

Viens à moi,
Oretus Awakuzim te l'ordonne.

avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Lun 7 Sep 2015 - 14:53


Et bah putain, j'en ai chier pour réussir mais je l'ai fais. Je maitrise le Haki de l'armement !
Hum ? Pas encore ? Comment ça la base de la base ? En gros c'était que l'introduction du prologue ?Ah ... Mais bon, j'suis déter' alors si il faut grimper la montagne la plus haute du monde, j'le ferais autant de fois qu'il le faudra. Quitte à en crever. Avec le temps, j'commence à prendre conscience qu'il faut que j'arrête de me plaindre sur mon propre sort. Désormais et grâce à cet entrainement, j'avance vers une nouvelle maturité. Même si je garde ce côté bon enfant, je sais que désormais, je me comporterais en adulte.

Allez, attaque moi

Putain, j'méditais sur moi même, c'était super profond en plus ! Comme tu voudras !

C'est lui qui voit. J'm'élance donc, la jambe armée. Concentrant toute ma force jusqu'à l'extrémité de mes orteils, je perfectionne le dernier exercice que j'ai appris juste avant, histoire de passé de la théorie à la pratique. Un souvenir douloureux et une moment agréable. Je repense au meurtre de ma mère et à ses moments de bonheurs passés aux côtés de Jeska. Il se repasse le même truc que tout à l'heure, ce sentiment de mélange des genres me semble de plus en plus familier. Je commence  à l'apprivoiser. Même si il me reste beaucoup à apprendre.

Justement, mon coup fait mouche. Sutero n'a à peine sentit mon coup au niveau de sa nuque, pourtant bien placé. Si ce n'est même, pas sentit du tout. Son corps était devenu d'un noir presque parfait, reflétant le ciel gris au dessus de nous. C'est le haki de l'armement qu'il me dit. En gros quand on le maitrise, on peut s'le foutre n'importe où sur le corps pour taper plus fort. Genre si j'veux te mettre un coup de pif, j'fous mon museau noir et là tu t'as mal. Franchement, ça commence à me plaire. Même si il me fait bien comprendre que tous les coups que je viens d'lui foutre en pleine tronche pendant quelques secondes, venaient de participer à mon dix-septième échec. Mais je ne baisserais pas les bras. D'ailleurs je ne les baisserais jamais... Coup après coup, je réplique.

Triste enfant, je suis le maitre.
Vingt-quatrième échec.

Tsss, je dois être plus concentrer. Repense à ces deux instants ... Ca y'est presque. Encore un peu de patience ... Maman, Jeska ... J'le sens en moi, mais je dois réussir à le garder et à en faire une arme. Ce sentiment inqualifiable partout mes intraveineuses mais pas encore mon épiderme. C'est comme ci je n'arrive qu'à soulever que 40 kg prêt à m'écraser la tête tout en souffrant le martyr et lui, il le fait avec une telle aisance. L'entrainement est donc nécessaire ...

Je prend sur moi et me concentre de plus en plus en plongeant mon regard déterminé dans le sien qui semble presque déçu. Allier rapidité, force et maitrise d'exécution est ma priorité désormais. Maintenant que j'arrive à peu près à recréer cette force intérieur naturellement. Un nouvel élancement vers sa petite tête blonde, j'arme le poing. Me rappelant de l'exercice des bols, je frappe fort mais juste. Mon poing doit s'arrêter sur sa joue; je ne dois pas partir avec lui.

Ahah ... Tu ne te rappelle pas de la fin du film ? L'élève surpasse toujours le maitre !

Et je frappe.
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
Invité
Invité


Lun 7 Sep 2015 - 16:01



Un joli crochet du droit qui m'envoie valser quelques mètres plus loin. Un crochet noir. Je souris et m'aperçois que mes leçons ont porté leurs fruits. La cueillette va être bonne, on va pouvoir faire de la bonne confiture succulente. Je crache une gerbe de sang invisible et je décide de clôturer l'entraînement. On en a fini pour aujourd'hui. Maintenant que tu sais comment déclencher ton haki, tu vas devoir apprendre à le manier à ta guise, tu pourrais toutefois développer l'empathie plus tard et choisir d'en perfectionner un plus que l'autre.

T'as de la bouffe, du café ? Ah oui, j'oublie vite, t'as rien ramené. On va devoir partir à la chasse pour espérer grignoter un petit quelque chose. Tu pars à l'ouest et moi à l'est et on se rejoint au centre de l'île ? Je survole alors mon côté, je disparais littéralement et ne croise aucune bête sur mon chemin, en espérant que mon collègue en fasse plus.

Nous nous rejoignons, les mains dans les poches, bredouille ! Mon regard se détourne sur les cannes en bambou. On va pêcher M'sieur Banshee !

A la lueur d'une empyrée orangée, on s'esclaffe d'un rire joyeux, fini la dure prise de conscience et autre absurdités. Tiens au fait ? Comment on est arrivé là ? Je brise le quatrième mur à coup de fluide noir ! T'étais pas avec nous sur Weatheria ? Ah, je vois, t'es resté sur Boyn. Je comprends, une île sauvage qui n'offre pas tout le temps ces délices à qui veut.

Ça mords ?



Dernière édition par Mizukawa B. Sutero le Lun 21 Sep 2015 - 23:37, édité 1 fois
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Lun 21 Sep 2015 - 23:21


Adios l'albinos !
Le voilà qui valse sur plusieurs mètres. Même moi je m'étonne. Ma main et les trois quarts de mon avant sont devenus noirs. Un noir parfaitement parfait. Harmonieux si tu souhaites le classer. Alors c'est donc ça l'un des haki ? L'armement qu'il disait. Impressionnant ...

Restant sur cette impression de victoire, je fixe le maitre quelques mètres plus loin se relevant, un sourire en bouche superposé par ses mèches blondes. Bien jouer qu'il me dit. Je passe en deuxième année,c'est l'heure des vacances. Et comme à chaque vacances, un repas de remerciement.

Bon, comme on a rien à graille, on va aller chasser. Toi tu pars à l'ouest et moi à l'est. Puis n se rejoins tout à l'heure.


Bonne idée. J'ai l'estomac qui cri "famine". Toute cette concentration m'a vidée. J'ai juste assez de force pour pouvoir chopper quelques bestioles à m'foutre sous la dent. J'espère qu'il ramènera quelque chose lui aussi car j'ai grave la dalle.

Quelques heures plus tard, je rejoins la plage. Bredouille. De l'autre côté ? Sutero, avec que ses yeux pour pleurer. On est vraiment qu'une bande de bras casser. Moi qui pensait qu'avec cette grande jungle on pourrait se faire un petit frishty. Nada. Mais j'vous raconterais ce qui s'est passé dans le deuxième chapitre.

On va pêcher M'sieur Banshee !


Si on doit passer par tous les types de chasse pour se procurer à bouffer, on a pas fini. Mais bon, qui ne tente rien n'a rien.
Les pieds dans la flotte, la ligne jetée à plusieurs mètres, l'hameçon flottant, le blondinet me parle d'une sale histoire. De comment on est arrivé ur "Autres iles de calm belt" pour cet entrainement. En fait, c'est un peu la faute à tous le monde. En premier, nous car c'est pas super logique d'en arriver là sachant qu'on était sur Weatheria avant. Puis Shoma m'avait pas forcément préciser que jetais rester sur le navire avec le reste de l'équipage, accoster à cette ile qu'est Boyn. Du coup, je suis jamais aller sur l'île céleste tandis que Mizu si. Car entre-temps j'avais un séminaire, bref. L'important, c'est que tout est rentrer dans l'ordre, même si je tiens à m'excuser auprès de ce certains "staff". Du coup, Mizu tu vas rejoindre shoota au centre de l'île ? Moi je vais dormir ici. Avec cet entrainement et rien dans le ventre, je m'évanouis.
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1