AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Why so serious?

avatar
Fantine
PNJ

♦ Équipage : Fantine et les garçons

Feuille de personnage
Dorikis: 5015
Popularité: -351
Intégrité: -293

Dim 6 Sep 2015 - 12:13

La défaite avait été cuisante, mais le repas qui avait suivi somptueux. Et pour la première fois de sa vie, Fantine avait expérimenté un ascenseur émotionnel vraiment très étrange pour elle. Car si elle avait bien mangé, comme elle adorait tout particulièrement le faire lorsqu'elle avait très faim, le fait de devoir dévorer des légumes avec qui elle avait parlé quelques heures avant, dont le Samouraï Carotte, lui fit beaucoup de peine sur le fond. Elle avait savouré, mais les larmes aux yeux, dégoulinants sur ses joues pâles, en reniflant à chaque bouchée délicieuse.

Elle avait été inconsolable une bonne partie du reste de la journée, alors que Kurn tentait tant bien que mal de lui remonter le moral, il en allait de même pour les légumes restant. Ça ne servait à rien, puisque le Samouraï Carotte n'était plus de ce monde. Finalement, les fruits s'éclipsèrent pour aller en ville quand un messager de la marine vint les voir, et les pirates se retrouvèrent tous les deux avec une prune qui, pour les faire sourire, avait décidé de leur faire un spectacle d'acrobaties avec quelques copines framboises ainsi qu'un numéro de jonglage.

Il fallut au moins ça à Fantine pour retrouver un semblant de sourire. Et le retour de l'orange la plus diplomate du panier, revenue entière et sans le messager pour annoncer que la Commandante Ichidura avait négocier pour qu'ils puissent tous cohabiter sur cette île sans se marcher dessus. Compte tenu du fait qu'au départ de Fantine et Groot, ils ne pourraient probablement pas continuer à prospérer, leur survie dépendait des accords de non agression qu'ils avaient longuement parlementé.

Le soir venu, Fantine fit la moue à nouveau, et Kurn s'inquiéta de savoir pourquoi. Il ne fallut pas très longtemps pour la jeune fille pour finir de bouder et s'énerver, digne d'elle, en lui éclatant un caprice monstrueux :

« Je veux partir d'ici ! C'est nul ici ! Ça me rend triste tout ça ! Je m'amuse plus du tout, et on s'est pris une raclée en plus de ça !
Très bien, mais je ne vois pas comment faire...
A la nage ! On peut bien, ça !
Hm... Tu ne peux pas nager, Fantine, et nous sommes sur Grand Line...
Bah avec une bouée ? Ou alors tu me portes ! Fit-elle en grimpant sur ses épaules avec beaucoup trop de facilité désormais.
Je ne tiendrais pas jusqu'à la prochaine île, soupira Kurn.
Bah on trouve un bateau alors !
Je veux bien, mais les barques de pêcheur ne vont pas faire long feu...
Et le croiseur de la marine !?
Tu rigoles ?
Bon...
Et puis, tu veux y aller sans log en plus de ça ?
Oui ! Je m'en fiche, je vais juste partiiiiir !
Hmhm... »

Fantine installée sur les épaules de Kurn croisa les bras rageusement, tandis que l'homme poisson se tourna vers la petite voix qui venait de s'élever derrière eux. La petite prune de tantôt, qui avait décidé d'elle-même de se faire appeler Lilas (alors que c'était pas du tout sa couleur comme l'avait souligné mainte fois Fantine), prit à nouveau la parole :

« J'ai écouté votre conversation, suis désolée... Mais quand les autres sont rentrés, ils ont dit que les humains étaient inquiets après le départ d'Ichidura. Des pêcheurs au large ont vu des bateaux de pirates approcher des côtes, ils doivent être arrivé maintenant... Elle minauda un instant avant de reprendre : Vous pourriez peut-être leur prendre un de leur bâtiment ? »

Fantine arrêta de ronchonner pour se hisser par-dessus la tête de Kurn. Elle fit en sorte de les aplatir pour ne pas s'embrocher sur ses piques, malgré les avertissements de son compagnon. Captant le regard de Groot, elle lui adressa un grand sourire :

« On fait ça ? Demanda Kurn.
On fait ça ! »

*

« Grooot, je suis malade...
Je t'avais dit de faire attention à mes aiguilles.
Arrête de chahuter comme çaaaa...
Hm.
Je vais vomir je crois...
Tu veux que je m'arrête ?
Oui... Naaaaah, c'est pire...
Enfin là, je vois pas quoi faire.
Pas grave... Je vais endurer... Snif. »

Il ne manquait plus que ça.
http://www.onepiece-requiem.net/t14014-knock-knock-who-s-there-me-i-kill-youhttp://www.onepiece-requiem.net/t14689-fantine-ft
avatar
Kurn
Groot

♦ Équipage : Et les garçons

Feuille de personnage
Dorikis: 5260
Popularité: -391
Intégrité: -317

Dim 6 Sep 2015 - 15:05




« Fantine ? Fantine ?
- Hein, euh… oui ?
- J’y pense tout juste, mais si on passe par la ville pour rejoindre les docks, ça sera pas forcément une bonne idée ?
- … Comment ça ?
- Rapport au fait qu’on a orchestré une révolte, tout ça…
- Tu crois ?
- Que les civils nous en veulent ? Un petit peu.
- Si c’est juste un petit peu, c’est bon non ? On dira qu’on est désolé et on partira.
- C’était une façon de parler.
- Ah… Bah fais comme tu veux, moi, je fais la sieste. »

Kurn s’arrêta tandis que la jeune fille s’assoupissait, toujours appuyée sur ses épaules. Comme je veux… Il repensa aux Héritiers, dont il cherchait toujours des nouvelles. A Maxwell Percebrume, peut-être mort, peut-être blessé, peut-être seul et abandonné.
Il repensa à sa famille, qui comptait sur lui pour payer la dette familiale et qui devaient probablement s’assurer que tout se passait bien. Dès qu’il le pourrait, il passerait un coup de denden chez lui pour en apprendre plus et prendre des nouvelles.
Et Fantine, qui lui avait sauvé la vie et qu’il ne pouvait décemment pas abandonner comme cela au milieu de nulle part, empoisonnée à nouveau par ses piques… Ces derniers temps, tout se passait avec une telle densité qu’il avait l’impression de courir en permanence.

Sa réflexion fut interrompue par un filet de salive lui coulant dans l’œil et c’est à cet instant qu’il se rendit compte qu’elle dormait, la bouche ouverte, au-dessus de lui, et que la bave dégoulinait à flots. Il s’essuya du revers de la main et reprit sa route.

Le plan est simple. Même si elle ne peut plus nager, moi, je peux. On va donc attendre que les pirates soient moins nombreux, débarqués pour profiter des nombreuses attractions de l’île comme euh… les bars et les abattoirs ? Pour voler un navire.

Et peut-être que l’eau contribuerait à aider Fantine à se réveiller, aussi.


Arrivant à proximité de la ville, l’homme-poisson abandonna le chemin qui y menait tout droit pour s’enfoncer dans la rase campagne. Mais toujours en direction de la mer. L’odeur saline et iodée caractéristique se fit de plus en plus prenante, à mesure qu’il avançait. Il en aurait bien profité pour se réentrainer au karaté aquatique, car il avait peur de rouiller un peu. J’aurai l’occasion de le faire en mer.

Arrivé sur la plage, il s’assura que Fantine était bien accrochée, et se glissa dans l’eau. Les vagues qui rebondissaient contre ses écailles lui donnaient l’impression de rentrer chez lui, et la première gorgée pleine de sel et d’oxygène lui éclaircit les idées. Ses branchies s’ouvrirent pour expulser l’eau. En quelques mouvements, il sentit la mer suivre ses mouvements, et se reconcentra sur la tâche qui l’attendait.

A longues brasses, en s’arrêtant fréquemment pour remettre la jeune fille d’aplomb, il nagea d’abord vers le large sur une bonne centaines de mètres, puis parallèlement au rivage pour se diriger vers le port.
Depuis le début de leur voyage, la nuit était tombée, et avec elle un vent frais qui agitait les vagues. Peu couverte comme elle l’était, Fantine risquait d’attraper froid, surtout à dormir. Et la surface de la mer, elle non plus, n’était pas chaude. Ce qui était étrange, étant donné qu’à leur arrivée, quand il poussait le bateau, un courant chaud passait dans la zone. Sans doute un élément à mettre sur le compte de Grandline, célèbre pour ses changements de climat soudains.

« Fantine ? Fantine ? Fit Kurn en lui secouant une jambe et en se rappelant leur dernière discussion, quelques heures plus tôt.
- Hmn, nya, quoi, Groot ?
- On arrive bientôt. Tu n’as pas trop froid ?
- Non, ça va.
- Et le poison, ça va mieux ?
- Oui, mais faut que t’arrêtes d’être méchant avec ton capitaine !
- C’est pas moi qui…
- Chut, on approche ! »

Et, effectivement, ils approchaient. Kurn but la tasse, sciemment, tout en observant les trois navires sortir de l’ombre, trois taches d’obscurité plus noires que la nuit. Deux d’entre elles étaient grandes, imposantes, presque oppressantes pour eux qui étaient un petit point dans l’eau. Le troisième bâtiment était plus petit, davantage un sloop.

C’est vers celui-ci que le duo de pirates ayant échoué dans la prise de contrôle de l’île se dirigèrent.

Une île c’est peut-être trop gros, mais un petit bateau de forbans ?

Si Fantine décide de participer, en tout cas…


http://www.onepiece-requiem.net/t13847-kurnhttp://www.onepiece-requiem.net/t14002-les-techniques-kurn
avatar
Fantine
PNJ

♦ Équipage : Fantine et les garçons

Feuille de personnage
Dorikis: 5015
Popularité: -351
Intégrité: -293

Dim 6 Sep 2015 - 15:56

« Hisse-moi ! Chuchota la jeune fille.
Oui, deux secondes.
Plus haut !
Eh ça va hein... Aie, c'est ma tête ça.
Plus haut Groot !
Mais c'est pas possible...
J'y suis ! souffla Fantine par-dessus la rambarde en tendant ses petits bras vers Kurn pour qu'il les attrape et l'aider à la rejoindre : Dépêche-toi ! »

L'homme poisson pesta quelques secondes avant d'en effet la rejoindre, il se saisit de la poigne que la jeune fille lui tendit, mais elle ne lui fit pas d'une grande utilité, surtout parce que Fantine était bien incapable de soulever quelqu'un de son poids. À bâbord, au niveau d'un fin couloir qui longeait les cabines et pièces à vivre, elle s'agrippa aux premiers pas vers le pont à la rambarde en sentant comme si le sol était en train de couler sous ses pieds. Et sous le nez de son camarade, elle ne filait pas très droit.

« Oulaaaa...
Qu'est-ce qu'il y a ?
Ça bouge un peu beaucoup, souffla-t-elle en se sentant prise de nausées,  et en se penchant vers la mer doucement. Sans doute que si elle avait pu être plus pâle, Fantine serait devenue transparente. Ou verte.
Ça va aller ?
Je sais pas... Hi ! »

Le grincement de la porte principale menant aux cabines stoppa la discussion net, en même temps que des voix à l'intérieur s'élevèrent plus distinctement. Kurn attrapa sa compagne par un bras pour la forcer à se terrer derrière des caisses. Lui, allongé complètement  au sol et elle à moitié à genoux sur lui en train de guetter par-dessus sans pression aucune : Deux hommes venaient de sortir des salles communes et l'un d'eux lança à l'autre qu'il était prêt à jurer avoir entendu quelque chose, comme une voix de femme. Son voisin ne lui accorda que très peu d'attention, car aucune femme ne pouvait être à bord depuis leur départ sans se faire remarquer aussi longtemps, et aucune n'aurait non plus nagé jusqu'à eux. Logique implaccable qui dispensa le plus gringalet des deux à une investigation plus poussée. Ils allèrent jusqu'au mât principal tandis que Kurn gigotait sous elle et manqua de lui faire s'imprimer les dents sur le bois d'une caisse :

« Qu'est-ce qu'il se passe ?
Mais arrête de bouger ! Ils viennent tendre la voile pour aller plus vite...
Tu entends ce qu'ils disent ? Demanda Kurn en plissant les yeux, dubitatif.
Non, mais je sais lire sur les lèvres, tais toi donc !
Ah pardon, lança-t-il, plus mitigé encore. »

Elle tendit l'oreille, ses yeux roses braqués vers les deux protagonistes, en retenant son souffle :

« Ils disent qu'ils vont pas tarder à arriver et que faut préparer les ombres pour la brise de l'île.
Hein ?
C'est ce qu'ils ont dit, hein, moi j'y peux rien, lança-t-elle avec un petit air suffisant.
Tu voulais sûrement dire « préparer les hommes pour la prise de l'île » ?
N'importe quoi. Est-ce que tu lis sur les lèvres, toi ?
Bah non mais...
Alors chut ! Attend, ils continuent ! Fit-elle en posant sa main sur la tête de Kurn pour le forcer à se taire.
Maïeh- »

Quelques secondes encore, la jeune fille secoua la tête, très peu satisfaite :

« Ils parlent de famille, de chef, d'heures, de taxes, bof... J'y comprends rien à l'autre avec sa barbe là, ça fausse tout...
Déjà qu'avant c'était pas fameux. »

La porte grinça à nouveau et le pont fut désert comme au début. Plus qu'eux, qui avait besoin d'un plan. Et comme Groot avait été désagréable, Fantine lui pressa la main sur le visage pour prendre appui sur lui, et se soulever doucement. Kurn eut l'occasion de se redresser, sans pour autant râler du traitement que lui faisait subir la jeune fille.

« Bon, on commence par quoi ?
On va avoir besoin de l'équipage pour mener le navire cette fois-ci, murmura Kurn d'une voix grave en regardant la taille du bateau d'un coup d'oeil.
On a qu'a les obliger !
Et tu veux faire ça comment avec un capitaine à bord ?
On vire le capitaine et hop !
Et tu penses qu'ils seront contraint de nous suivre ?
Bon, on tue le capitaine et on improvise...
Hm.
Je vais nous faire des alliés Groot, comme ça, ils seront obligés de nous aider !
Des alliés... Tu veux dire avec ton fruit ? »

Fantine esquissa un grand sourire, et désigna du doigt un canon juste à côté d'eux. Il avait deux cousins de plus à bâbord, trois autres à tribord. Les boulets trônaient en une pile bien organisée près de l'entrée et dans différentes caisses.

« T'es sûre de ton coup ?
Bien sûr, je vais aller jusque là-bas discrètement et toi tu t'occupes de trouver le capitaine, il doit bien être quelque part... »

Et à peine dit-elle ces mots qu'elle se releva, faisant trois pas dans la foulée qui ne partirent pas du tout dans la direction qu'elle voulait. Ses jambes en mousse ne lui obéissaient plus vraiment, même si elle avait retrouvé sa contenance. En fait, elle avait l'impression d'être un peu groggy... Fantine tituba avant de se retrouver plaquer contre la rambarde, retenta l'expérience avec quelques enjambées supplémentaires, manqua de se rétamer sur le canon, passa par-dessus en une roulade à peine maîtrisée...

Plus que cinq.

Facile.
http://www.onepiece-requiem.net/t14014-knock-knock-who-s-there-me-i-kill-youhttp://www.onepiece-requiem.net/t14689-fantine-ft
avatar
Kurn
Groot

♦ Équipage : Et les garçons

Feuille de personnage
Dorikis: 5260
Popularité: -391
Intégrité: -317

Lun 7 Sep 2015 - 19:10




Laissant la situation sous le contrôle de Fantine, pour ce qui était des canons, tout en sachant pertinemment qu’il s’agissait d’une très mauvaise idée. Mais le pont était quasiment vide, à l’exception d’une vigie sur le château arrière.
Hum, je vais d’abord m’occuper de ça. Ce n’était pas parce qu’il s’agissait de pirates qu’ils n’avaient pas la moindre notion de surveillance et de prudence. Et, surtout, sur Grand Line, on ne pouvait pas baisser sa garde.

Profitant de l’obscurité qui le rendait presque invisible en raison de la teinte extrêmement sombre de ses écailles, il se glissa d’un pas bien plus léger que son habituel marche pesante vers le petit escalier qui menait à la poupe et le grimpa en essayant de ne pas le faire craquer.
Mais c’était bien entendu impossible. Heureusement, les craquements du navire et le bruit du ressac faisaient en sorte que rien ne semblat sortir de l’ordinaire. Un regard par-dessus le rebord lui permit de voir le pirate qui lui tournait le dos, appuyé sur le bastingage, la tête posée sur sa main.

Un sixième sens, ou peut-être le raidissement soudain des poils sur sa nuque avertit l’homme que quelque chose ne tournait pas rond. Ou bien était-ce la brusque obscurité dans laquelle il s’était trouvé quand Kurn s’était redressé, derrière lui ? Toujours était-il qu’il eut à peine le temps de commencer à se relever, la bouche entrouverte sur un cri, qu’une frappe du tranchant de la main à la nuque l’étalait au sol, où il resta immobile.

Un coup d’œil permit à la rascasse de voir que Fantine avançait bien dans son tour clopin-clopant des différents canons et de tout le matériel qui allait avec. Un bond l’amena devant la porte qui menait à la cale et aux quartiers d’équipage, chambres des officiers comprises.
Là, Kurn s’interrogea sur la marche à suivre. Foncer dans le tas en enfonçant la porte et en cassant des têtes ? Attendre le premier qui sort ?

Sans vraiment de raison, il toqua.
« Oui Joba ?
- Hum, euh…
- Non, ton quart est pas encore fini, à vue de nez, t’as encore une bonne heure à tirer. Tu joueras au tonk après !
- Oui, mais…
-  Mais quoi ?
- C’est pas Joba, en fait.
- Ah, ouais. Vrai que c’est pas sa voix. C’est qui, alors ?
- En fait, je m’appelle Kurn T’Erlhitan.
- D’accord, certes.
- Je voudrais parler au capitaine, s’il vous plaît.
- Pas de problème, je vais le chercher.
- C’est vrai ?
- Non ! Tu fous quoi sur notre rafiot, hein ?
- Euh… C’est un peu délicat, mais en gros, nous sommes venus pour…
- Vous ? Vous qui ?
- Fantine et moi, nous sommes deux.
- Ah, ok. Et donc ?
- Oui, je disais que nous sommes venus prendre possession de votre bateau. »

Un bruyant éclat de rire lui répondit, qui se calma rapidement et donna à l’homme-poisson l’impression que l’esclaffement était jaune.
« Allez, maintenant, toi et ta copine, vous allez gentiment vous foutre à côté du grand mât, les mains en l’air. Nous, on va sortir et vous attacher, puis vous vendre là où on trouvera.
- Désolé, mais vous devriez vraiment appeler le capitaine. On ne vous fera pas de mal, promis. Enfin, pas trop. Ca dépendra de si vous énervez Fantine, aussi… »
Sur ces entrefaites, la porte s’ouvrit brusquement. Kurn s’était déjà décalé pour ne pas être dans le champ de vision de l’équipage qui, armé jusqu’aux dents, se préparait à une sortie. Mais devant eux, ils ne virent pas les deux intrus.

Non, devant eux ne se trouvaient jamais que tous les canons du pont, pointés droit vers eux, chargés jusqu’à la gueule de canons et de mitraille, avec des allumettes dançant sur les fûts, prêtes à s’auto-immoler pour faire feu. Ah-ha.

« Alors ? Vous voulez bien appeler le capitaine, maintenant ?
- Ah, euh… Oui, on va plutôt faire ça…
- Merci. »
Les pirates refermèrent tout doucement la porte, tandis que le duo attendait tranquillement sur le pont. Après quelques minutes, une voix se fit enfin entendre de l’autre côté du mur.
« Oui ? Je suis le Capitaine Guy du Vent.
- Vous pouvez sortir ?
- Vous comprendrez que je n’en ai pas vraiment envie, avec les canons pointés droit sur moi.
- Sinon on tire et on démolit votre bateau.
- Laisse-moi négocier, Kurn, t’es trop nul !
- Si vous faites ça, les navires alliés vont venir aussi !
- Pas grave, on partira à la nage et on les défoncera aussi ! Pasqu’on est trop fort !
- Oui ? Vous êtes Fantine ? Je suis sûr qu’on peut s’entendre.
- Non, on peut pas. Sortez maintenant ou je fais feu.  ♥
- Sortez, Capitaine. On va quand même pas…
- Bouclez-là, bougre d’imbécile ! Je veux bien sortir, mais avec l’assurance que vous ne me ferez aucun mal.
- Kurn ? On a le droit de mentir ?
- Oui, c’est des méchants pirates.
- Super ! ♥ Oui, oui, minauda Fantine, aucun mal ne vous sera fait !
- Je suis sûr qu’ils mentent. Faites le tour par l’autre côté pendant que je fais diversion.
- A vos ord’, Cap’taine !
- Et ne prévenez pas les autres navires ou nous serons la risée de la flotte ! »

http://www.onepiece-requiem.net/t13847-kurnhttp://www.onepiece-requiem.net/t14002-les-techniques-kurn
avatar
Fantine
PNJ

♦ Équipage : Fantine et les garçons

Feuille de personnage
Dorikis: 5015
Popularité: -351
Intégrité: -293

Mar 8 Sep 2015 - 17:14

Il y eut de l'agitation à l'intérieur, avant que le capitaine ne revienne, bien décidé à user des pourparlers pour s'en sortir. Il y avait juste un problème à ça : Si encore elle, ou même Kurn, avaient été de ces pirates respectant vraiment le code des pirates (ou au moins le connaissait pour Fantine), le plan du maître des lieux aurait pu fonctionner, mais ils se doutaient l'un comme l'autre que ce cher Guy du Vent n'était pas plus disposé qu'eux à appliquer les règles de la piraterie. Croisant les bras sur sa poitrine, la jeune fille poussa un soupir en renvoyant une tresse derrière son épaule :

« Groot, je suis sûre qu'ils font pas du tout ce qu'on leur demande, lança Fantine en tapotant du pied sur le parquet, la moue boudeuse.
Qu'est-ce qui te fait penser ça : Le fait qu'ils font semblant de parlementer pour gagner du temps peut-être ?
Bon, nouvelle stratégie... »

Fantine tourna les talons pendant que Kurn continuait visiblement les négociations. Il garda un œil distrait sur elle en discutant apparemment avec le capitaine à l'intérieur, qui demandait encore un délai pour s'habiller correctement. N'importe quoi. La jeune fille alla jusqu'à un tas de boulets à canon, et passa méthodiquement la main sur chacun d'entre eux. Elle croisa ensuite les bras devant en attendant, jusqu'à ce que ce qui ressemblait à des visages faits avec les reliefs sur la matière ne se tournent finalement vers elle avec de grands sourires amoureux :

« Câââââliiiiiins ! ♥
Ouille ! Lâcha-t-elle en s'étouffant à moitié. Un boulet venait tout juste de lui sauter dans les bras, lui écrasant au passage la cage thoracique en y expulsant l'air qu'elle contenait. Fantine termina par terre et devint brièvement aussi bleu que ses cheveux, par manque d'oxygène, avant que Kurn vienne l'aider à soulever le poids qui lui compressait la poitrine. D'autres boulets s'agitèrent autour en débitant des mots adorables, tel que petit poney, papillon, bisous, papouilles ou encore frozen yogourt. Fantine réussit à se redresser grâce à son compagnon qui lui redonna son boulet : Doucement les copains ! Fit-elle en couvrant le brouhaha. Y'en a d'autres qui veulent des câlins là-dedans, vous en voulez aussi ? elle désigna l'intérieur des cabines avec un grand sourire presque doux.
Ouuuiiiiiii ! ♥
Alors à la uuuune... Elle s'avança d'un pas de géant vers la poignet qu'elle attrapa, regardant le groupement de boulets qui trépignait sur place.
Qu'est-ce qu'ils font dehors ? Où en sont les hommes ?
A la deuuuuux...
Bordel, je n'aime pas ça du tout !
Et à la troooois !
Youpiiiiiii ! Des câlins ! »

Les boulets s’engouffrèrent presque tous en même temps dans l'habitacle, se cognant contre les murs en bois, sautillant joyeusement, roulant à toute vitesse au sol. Fantine referma la porte et croisa les bras en s'adossant contre, écoutant comme on savourait un opéra le chaos qu'elle avait créé :

« Oh bordel mais qu'est-ce qu'il outch !
Bisooous !
Capitaine, capitaine ! C'est trop biza-bang !
Yihi ! ♥
Il faut sortir !
Ouais ! Moi je me casse d'ici !
Non les gars, c'est dangereux dehors !
Attendez ! De toute façon, ils veulent juste le capitaine nan ?!
Ouais !
Eh mais nan !
On leur file et ils nous laisseront tranquille je suis sûr !
Je me suis pas engagé pour vivre des trucs aussi chelous ! On m'avait pas prévenu que sur GrandLine les boulets prenaient vie !
Moi non plus !
Bisous bisous bisous ♥ »

Du côté du duo, les choses étaient bien plus calmes :

« Est-ce que les objets sont animés et prennent ta personnalité ? Demanda Kurn.
Je sais paaas...
Parce que je t'ai jamais vu faire ça...
Peut-être qu'ils ont déjà une petite personnalité ? Moi je crois qu'ils manquent juste de beaucoup d'amour, ceux-là, souffla Fantine en câlinant affectueusement l'un des boulets qui ronronnait dans ses bras.
On va dire ç-
Les mains en l'air ! »

Tous deux se retournèrent pour faire face à une demi-douzaine de pirates, armes au poing et fusils les braquant. Le chahut à l'intérieur les firent se questionner sur ce qu'il se passait, et l'un d'eux, à la barbe bien fournie et à la cicatrice lui mangeant une partie de l'oeil gauche éructa finalement :

« Vous z'allez r'ppeler vos... Euh... Boulets... Tout de suite où ç'va mal s'passer pour vous... »

Mais la porte grinça derrière eux, et on leur livra un homme dans une belle tenue soigneusement cousue (chose que Fantine remarqua d'un coup d'oeil) portant un chapeau à plume un poil tordu, la tête refaite visiblement par les bisous de boulet au même moment. Fantine releva les yeux vers Kurn, l'air un peu perdue. Que devaient-ils faire, du coup ?
http://www.onepiece-requiem.net/t14014-knock-knock-who-s-there-me-i-kill-youhttp://www.onepiece-requiem.net/t14689-fantine-ft
avatar
Kurn
Groot

♦ Équipage : Et les garçons

Feuille de personnage
Dorikis: 5260
Popularité: -391
Intégrité: -317

Mer 9 Sep 2015 - 20:17

« »


Le plan se déroulait plutôt bien, ce qui était relativement étonnant, étant donné qu'il s'agissait d'une idée de Fantine à la base. Comme quoi, tout devient possible. Ma pondération et mon sens tactique doivent déteindre sur elle, pas d'autre explication.
Puis ils avaient été pris à revers par un commando d'une douzaine de pirates armés jusqu'aux dents. En l'absence de stratégie concrète, Kurn se contenta de sauter sur un bord en brandissant Respora devant lui, pour bloquer quelques balles qui auraient pu s'entêter à vouloir le toucher. De son côté, Fantine devait faire la même chose.

Le capitaine éclata d'un grand rire qui s'arrêta net quand deux canons tournèrent sur place pour pointer droit vers lui. Les autres se replacèrent loin des fûts de fonte, mais ceux-ci se retournèrent sur place, lentement. Les forbans tournèrent. Rapidement. Mais jamais vite au point de repasser devant l'embouchure des canons.
Le capitaine, Fantine et Kurn regardaient tout ça sans trop bouger. Sans trop non plus savoir quoi faire. L'équipage encore caché derrière le capitaine, préférait sans doute s'enterrer le plus loin possible en attendant que les choses se tassent. Ils avaient encore à faire avec les boulets affectueux.

Les deux pirates échangèrent un coup d’œil, puis leur intérêt fut ranimé quand les membres de l’équipages sautèrent sur les canons avant de les remettre en joue. Tendant le bras, Fantine attrapa le capitaine par le col de son vêtement et tira brusquement pour s’en servir comme bouclier.
« On le tient en otage !
- Ah, mince…
- Capitaine, quoi… On applique le plan et vous vous faites avoir quand même !
- Oui, bon, hein ?! J’ai été pris par surprise !
- Mais elle a juste…
- BOUCLEZ-LA !
- Ouais, on s’entend plus prendre en otage, nous.
- Ah, oui, nous en étions là. Nous disions donc ?
- Ben, qu’on vous tenait en otage…
- Et ensuite ? Qu’exigez-vous en échange de ma vie sauve ?
- Psst, Groot ! A toi ! J’ai déjà fait le gros de la négociation !
- Je m’appelle Ku…
- Détourne pas la conversation et va bosser !
- Vous le dites si on vous dérange, hein ? Fit le chef des matelots.
- Non, non, c’est bon, on mettait les derniers détails au point.
- On vous écoute.
- Alors voilà ce qui va se passer. Vous allez tous jeter vos armes.
- Par terre ?
- Non.
- Soyez précis, alors !
- A l’eau, en fait.
- Sinon ? Sinon quoi ?
- Sinon, euh, le capitaine, enfin voilà quoi.
- Et ensuite ?
- Ensuite, on va mettre les voiles, et vous l’équipage vous allez rester là, pour nous aider à naviguer le bateau.
- Vers où ? »

Un long silence fit suite à la question.
« Psst, Fantine, on va où ?
- Peu importe, tant qu’on y va !
- Ahem, peu importe, tant qu’on y va !
- Enfin faut être un peu plus précis que ça, quoi !
- Vous avez un logpose ?
- Nope.
- Un eternalpose ?
- Nope.
- Mais, euh…
- En fait, on suit les deux autres navires, qui eux en ont. En restant suffisamment près, on ne risque pas grand-chose.
- Mais… C’est tout ?
- On a juste une vivre card pour Armada, sinon.
- Armada ? Vivre card ?
- Vous connaissez pas ? Alors, en fait…
- Ca veut dire qu’on peut aller là-bas ?
- … Oui. Mais ne coupez pas la parole, c’est pas très poli.
- Cool. On va là-bas.
- Et c’est moi la nouvelle capitaine du bateau ! ♥
- Voilà, c’est Fantine.
- Et il arrive quoi au capitaine ? Demanda le quartier-maître.
- Oui, je voudrais bien savoir, je me sens un peu concerné, ajouta celui-ci.
- On le jette par-dessus bord ! ♥
- Hein, quoi ?
- Et sinon ?
- Sinon, tous les cordages, tous les boulets, tous les canons de ce bateau s’attaqueront à vous jusqu’à ce que, euh… mort s’ensuive.
- Vous permettez qu’on en discute ?
- Bien sûr, allez-y. »

Les marins se tournèrent les uns vers les autres et commençèrent à discuter, d’abord calmement, puis avec animation, avant que le quartier-maître ne rétablisse le calme au sein de l’assemblée.
« Bon, on a pris une décision. Comme si on refuse, vous allez tuer le capitaine, et essayer de nous avoir avec, on a accepté.
- Super !
- Par contre, on voudrait bien que les canons arrêtent d’essayer de nous viser, ça nous rend un peu mal à l’aise.
- Seulement si vous êtes sages. ♥ »

http://www.onepiece-requiem.net/t13847-kurnhttp://www.onepiece-requiem.net/t14002-les-techniques-kurn
avatar
Fantine
PNJ

♦ Équipage : Fantine et les garçons

Feuille de personnage
Dorikis: 5015
Popularité: -351
Intégrité: -293

Jeu 10 Sep 2015 - 10:55

Fantine contempla son petit monde en train de prendre forme. Un second, un équipage, un navire, et encore un intrus en trop dans le tableau. Elle posa ses yeux roses sur Guy du Vent, sur son chapeau rabougri. Tenant toujours son boulet entre ses bras, elle esquissa néanmoins un grand sourire satisfait : la piraterie avait bien des avantages. Elle était changeante comme la brise sur Grand Line, imprévisible, chaotique. Et c'était sans doute pour ça qu'elle était une vraie pirate dans l'âme. Même si, au fond, elle l'était à sa manière, avec une équipe volée parce qu'elle avait eu l'opportunité, un compagnon qui la suivait pour des raisons obscures, et à bien y regarder, elle-même n'avait pas vraiment les qualités requises pour être une bonne meneuse...

« Je voudrais une réunion avec mon second ! ♥ »

Kurn et elle se détournèrent de l'équipage, tandis que les canons retournaient se ranger à leur place et que les boulets en faisaient finalement autant. Les hommes restèrent ensemble pour discuter sans doute de la définition de la loyauté, du bien et du mal, tandis que Fantine faisait signe à Groot de se baisser pour l'écouter :

« Qu'est-ce qu'on fait de lui ? Déclara-t-elle en désignant l'ancien capitaine.
Bah ? Qu'est-ce que tu veux en faire ?
Oui, qu'est-ce que vous voulez faire de moi ? Je peux me-
On le balance à la flotte !
Quoi !? Mais on avait dit que-
Hmm... Bon... D'accord...
Nonnonnon ! Attendez, réfléchissez bien ! »

Guy du Vent hésita sur ses appuis, faisant de grands signes de main pour apaiser probablement les décisions prises un peu trop vite. Fantine le fixa avec les sourcils froncés, Kurn, lui, resta vigilant pour éviter toute entourloupe.

« Je pourrais vous être utile non ?
Non, je préfère quand même te balancer à la flotte ! Fit-elle en levant les bras en l'air de joie.
Cherche pas, quand elle a un truc en tête...
Oui mais bon... Vous pourriez pas au moins me mettre sur une barque ?
Ah non ! On a volé le navire et ses barques, on la garde !
Vous allez pas me balancer comme ça, sans rien ? »

Si ça n'avait tenu qu'à la jeune fille, elle aurait bien répondu « bah si » avec un naturel désarçonnant. Si ça n'avait tenu qu'à Kurn qui côtoyait un peu trop Respora ses derniers temps, il lui aurait donné la même réponse. Mais le fait que Guy insistait lourdement avec le désespoir du condamné les força à réfléchir un peu plus longtemps.

« Une bouée ? Proposa son second.
Bon, va pour la bouée, râla Fantine. »

Guy poussa un soupir soulagé avant de comprendre que lorsqu'on essayait de prendre un doigt à Fantine, elle vous arrachait le bras en retour :

« Supplice de la planche ! »

En quelques minutes, le capitaine dêchu s'était retrouvé à devoir enlever son chapeau et sa superbe veste haute couture que Fantine avait enfilé sans plus de ménagement, placé au bout d'une blanche, avec deux issus possibles : son ancien équipage armé et prêt à le démembrer s'il revenait sur ses pas, ou le vide devant lui, direction la mer.

« Vous êtes sérieuuuux !? Eructa l'homme en suant à grosses gouttes.
Désolé capitain- enfin, désolé Guy du Vent. C'est la capitaine qui l'a dit !
Gnihihi ♥
Heureusement que leur loyauté va à celui qui fait le plus peur, marmonna Kurn en croisant les bras.
Non mais le supplice de la planche, c'était pas nécessaire non plus !
Moi je trouve que si ! C'est très drôle ! Trancha Fantine en sautillant jusqu'au début de la planche pour aussi grimper dessus.
Faut avouer que ça a un côté théâtrale assez sympathique, ajouta Kurn. »

Et de toute façon, l'équipage lui aussi était plutôt partant pour l'histoire. Vint finalement le moment de se séparer de l'ancien meneur, et Fantine était vraiment très motivé à cette idée :

« Saute ! Ordonna la jeune fille.
Ecoutez, on peut peut-être encore discuter et -
Non ! Saute !
C'est à dire que je n'ai pas très envie...
Groooooot ! Il m'embête !
Je m'appelle Kurn, corrigea ce dernier. Je m'en occupe... »

L'homme poisson avala la distance entre sa position et le début de la planche, attrapa Fantine pour la remettre sur le pont et envoya un grand coup de poing sur la planche tendue pour créer un mouvement et déséquilibrer Guy. Il tituba, bascula, chuta et rencontra finalement l'eau en un plouf sonore. Le temps pour l'équipage d'acclamer la manœuvre comme il était de bon ton de le faire, la nouvelle capitaine du bâtiment et son second en retournèrent aux choses plus importantes :

« Bon, ça, c'est fait ! Conclut Fantine en se frottant les mains. On part à Armada maintenant !
Vous avez entendu la capitaine !
Ouais !
Dis, t'es consciente qu'on va devoir les surveiller ? Qu'on pourra pas les laisser tout seul après ça ? Qu'ils nous seront pas fidèles, pas vrai ?
Voui, je le suis ! Mais c'est encore plus drôle, on va pouvoir instaurer un régime de terreur !
Alors si ça te va... »
http://www.onepiece-requiem.net/t14014-knock-knock-who-s-there-me-i-kill-youhttp://www.onepiece-requiem.net/t14689-fantine-ft
avatar
Kurn
Groot

♦ Équipage : Et les garçons

Feuille de personnage
Dorikis: 5260
Popularité: -391
Intégrité: -317

Jeu 10 Sep 2015 - 20:45




Mais le reste de la nuit, et la journée qui suivit, se passèrent sans la moindre anicroche. Ils s'étaient débarrassés du capitaine précédent, et l'équipage faisait avancer le navire en direction d'Armada, comme le pointaint la vivre card maintenant en possession de Fantine. Même pas besoin de règne de la terreur. Peut-être qu'ils n'aimaient vraiment pas leur capitaine et qu'ils sont contents d'en être débarrassés. Ou alors ils attendent le moment opportun pour nous sauter dessus...

« Je vais dormir dans la chambre du capitaine pasque maintenant c'est moi le capitaine donc c'est ma chambre !
- Attends, Fanti... Capitaine.
- Oui, fidèle second ? Répondit la jeune fille en regardant vers l'horizon, tournée de trois-quart.
- Euh, pourquoi tu me parles en étant dos à moi ?
- C'est pas comme ça que les capitaines font ? En regardant l'horizon d'un air mystérieux ?
- Aucune idée...
- Demandons à un membre d'équipage ! Hep, toi là-bas ! Est-ce que...
- Non, pas vraiment, Capitaine. Ceux qui le font, c'est rien que des mauvais, c'est mieux quand on nous regarde en face.
- Bon, zut... Tu disais, Groot ?
- Kurn. Cela ne me paraît pas être une bonne idée de dormir dans la chambre du capitaine.
- Pourquoi ? Je suis le capi...
- Oui mais s'ils veulent nous attaquer, ce sera beaucoup plus simple que sur le pont !
- Ah bon ?
- Oui, ils pourraient bloquer la porte, pour mettre le feu, par exemple.
- T'es sûr ?
- ... Je crois.
- Oui mais dehors...
- Vois le bon côté des choses. On dort à la belle étoile, il fait bon pour le moment...
- Les clochards aussi dorment à la belle étoile.
- C'est pas faux.
- Bon... On va essayer pour la première nuit, alors. C'est toi qu'es de garde ! »

Avec un soupir, Kurn hocha la tête. Personne n'avait entendu leur conversation et ils se posèrent finalement sur le chateau arrière, avec les couvertures de plusieurs chambres pour se tenir chaud. Fantine s'emmitoufla dans la sienne, se roula en boule puis s'endormit quasi-instantanément.
Quant à l'homme-poisson, il se roula aussi dans le duvet, car les nuits sont souvent froides sur les mers, a fortiori sur Grand Line où le climat peut changer à tout instant. Puis il s'appuya contre un des pilliers du bastingage, et calma sa respiration, la faisant régulière et profonde. Comme s'il dormait.

Mais ses yeux restaient ouverts, fixés sur tout le bateau, à l'affût du moindre signe indiquant une embuscade.

Cependant, la nuit se déroula dans le calme, et s'il n'avait pas eu des sclères aussi noires que les abysses, tous auraient pu voir que ses yeux étaient injectés de sang à cause du manque de sommeil.

Le temps relativement couvert connut une brève accalmie en fin d'après-midi.
« Voile en vue ! Cria la vigie.
- Où ça ? Où ça ?
- Derrière nous ! Deux voiles, en fait !
- Woah ! C'est quoi leurs drapeaux ?
- ... Noirs, pirates ! Ce sont les deux bateaux que nous avons laissé derrière nous à Whiskey Peak !
- Haaaan mais ce sont vos copains, alors ?
- Hein quoi ? Mais non, pas du tout, plus maintenant que nous travaillons pour vous, capitaine, plus du tout nos amis, intervint le quartier-maître. »

Le parfum de la trahison était dans l'air, Fantine et Kurn ne s'y trompaient pas. La nuit qui suivit, ils restèrent tous deux éveillés, prêts à bondir. Quand les pirates, menés par leur représentant, firent irruption sur le château arrière, le timonier leur adressa un hochement de la tête. Pas un seul qui ne soit pas dans le coup, hein ? Mais est-ce vraiment surprenant ?
Leurs armes étaient déjà dégainées, et brillaient d'un éclat mat à la lueur des étoiles et du croissant de lune. Les deux autres embarcations étaient toujours loin, et Kurn avait fait attention à ce que la voilure ne soit réduite subrepticement pour qu'ils se fassent rattraper, ou qu'ils prennent mal le vent à dessein.

Ca n'avait pas été le cas. Sans doute qu'ils se disaient qu'en nous sautant dessus, ils auraient le dessus, et que ça suffirait à reprendre le contrôle du navire pour rejoindre leurs camarades. Cruelle erreur, et il va falloir le leur montrer. En une fraction de seconde, comme des diables jaillissant de leurs boîtes, ils bondirent hors de leurs couvertures, et Kurn dégaina dans le même mouvement.

Sans se laisser démonter plus que cela, les pirates passèrent à l'assaut.

La rascasse abattit Respora de toutes ses forces, passant au travers de la garde trop faible montée par son opposant direct. Et coupa proprement le forban en deux, de la tête jusqu'à l'entrejambe. Le sang gicla jusque sur lui.

Aux suivants.

http://www.onepiece-requiem.net/t13847-kurnhttp://www.onepiece-requiem.net/t14002-les-techniques-kurn
avatar
Fantine
PNJ

♦ Équipage : Fantine et les garçons

Feuille de personnage
Dorikis: 5015
Popularité: -351
Intégrité: -293

Ven 11 Sep 2015 - 15:06

Elle avait bondit à la suite de Kurn, comme une diablesse, les mains en avant pour atterrir sur l'un de ses assaillants. D'une roulade adroite, elle s'était réceptionnée comme prévu, et avait touché du bout des doigts le pull marin d'un des siens, ou en tout cas, d'un deux ceux qui étaient encore de son côté quelques heures avant. Il y eut un moment de flottement, où elle distribua des coups de poings, où elle s'extirpa du mieux qu'elle le put de la prise d'un type qui faisait au moins deux fois sa taille pour trois fois son poids.

Il y eut des hurlements déchirants dans son dos, et à mesure que ces cris s'intensifiaient, traduisant à la fois la terreur et l'incompréhension, Fantine souriait plus largement. Les habits qu'elle avait touché s'étaient enfin animés, s'en prenant à leur porteur, essayant de les étouffer ou de les étrangler. C'était fascinant de voir le chaos qu'elle était capable de générer depuis qu'elle avait croqué dans la chair de ce fruit écœurant. Déjà qu'elle était à la base un enfant du chaos, un concentré d'anarchie en puissance... Avec ces nouvelles capacités, c'était du pain béni.

« Ne la laissez pas vous toucher ! Avait hurler un petit gringalet en essayant de déshabiller son partenaire de crime. »

Fantine avait ri, elle avait l'impression surtout de se retrouver dans un jeu. Où sa vie était sur la table, certes, mais c'était fichtrement amusant ! Elle passa sous les jambes de Kurn quand on la poursuivit pour tenter de l'immobiliser, et son ami Homme poisson se chargea de raccourcir ses adversaires. En échange, elle bondit sur deux pirates tentant de s'en prendre à Groot, et les sonna en éclatant leur tête l'une contre l'autre. Plus tard, elle désarma un ultime marin, et vida le chargeur de son flingue dans son ventre... Mais dans cette débauche de violence, il y eut un grand blaoum! qui fit cesser les hostilités.

Les deux voiles de tantôt gagnaient du terrain sur eux, et voilà que l'un d'eux avait pris l'initative de tirer grâce au canon de la proue.  Le boulet s'était fiché dans leur arrière train, faisant éclater le bois et créant une nouvelle entrée dans la structure. Fantine jeta un regard à Kurn, tandis que les hommes et ennemis commençaient à se demander si mourir en mer pour des bêtises étaient une si bonne idée... Surtout qu'ils n'avaient pas l'avantage du coup.

Mise à part quelques blessures et coupures, le duo s'en tirait à bon compte. Encore plus maintenant que Fantine avait vu là l'occasion de reprendre le pouvoir sur le navire. Elle grimpa sur le dos de Kurn pour se faire plus grand, et hurla pour que tout le monde entende :

« Croyez pas que vous allez vous en tirer après cette mutinerie crasse, mais on a une île à rejoindre avant de se faire occire par vos anciens copains ! »

Elle joua avec l'arme qu'elle avait toujours dans sa main, la chargea sous l'oeil inquiet de ceux qui l'écoutaient, et ajouta d'une voix simple :

« Alors on va la jouer simple : Vous roulez pour nous, ou je me charge d'étaler vos cervelles hors de vos crânes ! »

Une première détonation résonna sur le pont. La balle se ficha dans le crâne d'un type barbu, d'un âge avancé, qui s'effondra sur le sol d'un bruit sourd. Il n'y avait eu aucune hésitation dans son geste, aucune pitié, aucune considération pour ce qu'était la vie humaine. Fantine était de celle qui se fichait bien de l'ôter. Après tout... Tous ici l'avaient mis en jeu pour prendre le large. Ils avaient relancé ce pari avec la mort en s'en prenant à Kurn et elle. La faucheuse était une compagne que la jeune fille fréquentait assidûment, à qui elle donnait bien du travail, et bien des clients.

« C'est assez clair comme ça !? »

Le silence pesant qui suivit fut sa seule réponse. Mais elle fut bien satisfaisante sur le moment, surtout parce que le canon de son arme fumait encore, et qu'elle était tout à fait prête à remettre une balle au premier ayant des questions.

Pas besoin d'un régime de terreur ? Bien sûr que si. Les hommes ne fonctionnaient qu'à ça. Qu'à la peur. De la mort, mais surtout de la vie. Une brèche dans laquelle une petite crasse comme Fantine savait très bien s'immiscer. Elle se lécha une plaie à la lèvre et hurla d'une voix aigue :

« Alors on s'active ! On tend les voiles, on met de la distance, et on me nettoie tout ça ! »
http://www.onepiece-requiem.net/t14014-knock-knock-who-s-there-me-i-kill-youhttp://www.onepiece-requiem.net/t14689-fantine-ft
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1