AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


L'art de réveiller une dragonne sans se faire manger

avatar
Reyson D. Anstis

♦ Équipage : Les Anciens Saigneurs, et derrière Red pour le moment

Feuille de personnage
Dorikis: 8160
Popularité: -647
Intégrité: -535

Lun 7 Sep 2015 - 20:18


Je rangeais Shusui. Je n’en avais plus l’utilité.

La clique de Ravrak commandée par Ludwig avait été vaincue. Ils sont repartis d’où ils étaient venus. Quoiqu’avec un dirigeable défectueux, mais ils y survivront sans doute. N’est-ce pas Red ? N’oublie pas ta promesse. Ne pas tuer Curtis. Il est à bord avec les autres je te rappelle.

Tout ça pour un énorme dirigeable métallique construit par les anges sous une tyrannie. Tout ça à cause de ton goût pour la démesure finalement. Tu es sûr que tu étais du côté des gentils avant ? Tu aimes tant t’emparer des choses des autres que j’en doute un peu.

Il part inspecter sa nouvelle acquisition, me laissant avec Izya que j’avais endormi précédemment. Je me laissais tomber à ses côtés, haletant. Mon corps avait consommé trop d’énergie. Je n’aurais pas dû utiliser cette technique, mais elle m’y avait obligé. Le verra-t-elle de cette façon d’ailleurs ? Je lui avais fait face… Elle n’avait sans doute pas aimé.

D’une main tremblante, je vins la secouer doucement pour qu’elle se réveille. Par la même occasion, je lui injectais des hormones de vigueur pour qu’elle ne ressente pas la douleur de son précédent combat.

« Pardonne-moi, je n’avais pas le choix… »

Un murmure à l’intention de la dragonne encore somnolente. Les anges qui travaillaient jusqu’alors commençaient à s’approcher prudemment de nous. Je n’étais qu’un humain, tout comme Red qui avait déjà quitté la scène d’ailleurs. C’était à la belle au bois dormant de retourner sous les feux du projecteur. Peut-être qu’elle oubliera de me dévorer grâce à eux ? Je m’allongeais par terre, les vertiges étant trop grands pour tenir en équilibre. Pourras-tu leur demander à manger en même temps que tu feras ton discours Izya ?
http://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttp://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
avatar
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 8555
Popularité: -692
Intégrité: -475

Lun 7 Sep 2015 - 21:27


Qu’est ce qui se passe ?...

Et puis je suis où moi d’abord ?

Et pourquoi je suis par terre ? Drôlement confortable d’ailleurs le par terre… J’ouvre un œil. Oh, il est blanc. Un nuage ? On est sur un nuage ?...

Mais qu’est ce qu’on…

Je regarde autour de moi. Je vois d’abord un truc. Un grooooooos truc. Genre bateau. Cuirassé pour être exact. Et puis, j’vois Reyson aussi, qu’a pas l’air en forme. Il me dit quelque chose, je ne comprends pas bien. J’appuie sur mon bras pour me relever.
Je dérape. J’ai mal.
Mal ?

Je regarde. Je saigne. Je suis blessée ?
Merde !
Me relevant malgré la douleur, je regarde une fois de plus autour de moi. Et là, je vois des anges qui nous regardent de derrière le cuirassé.

Ou plutôt, de derrière le dirigeable.

Je me souviens. Weatheria. Y’avait ces débiles de pirates que j’ai massacré. Et puis y’a eu Ludwig, et la grognasse.
Et…
Reyson.
Reyson. Reyson.

Je me retourne vivement vers lui, provocant une vive douleur dans mon dos. Mais je ne dis rien, je serre les dents. Et je ne regarde, les yeux noirs, furieuse, je suis à deux doigts de me transformer.

Il ne bouge pas. Trop fatigué pour le faire ? Peut être ? Ou peut être qu’il n’y a pas que ça. Je m’en fou.
Reyson.

REYSON !

Ma colère m’essouffle, je fulmine.

QU’EST-CE QUE T’AS ENCORE FOUTU ?!

Il me regarde, plus dégouté que désolé. Ouais, une fois de plus, c’est moi qui vais passer pour la méchante, mais un fois de plus, lui a fait de la merde. Alors il ne dit rien, un moment. Et comme il voit que j’attends qu’il réponde, il finit par ouvrir la bouche. Mais je le coupe, il m’énerve tellement que j’ai même pas envie de l’entendre !

On était là ! On en avait fini ! T’avais juste à l’assommer si tu ne voulais pas te battre contre lui ! Mais non. NON. Monsieur préfère négocier en menaçant tout et n’importe quoi ! Et pour quel résultat ?! Le même qui si tu l’avais endormi directement ! Mais en pire, parce que t’as encore oser utiliser tes hormones sur moi !

Et comme a mon habitude, j’attrape quelque chose, ici un gros morceau de nuage, et le tape avec en même temps que je parle afin de me défouler un peu. Sauf que voilà, j’arrête très vite parce que ça me fait plus de mal que de bien à cause de ma blessure au dos.

Et puis regarde ! J’ai l’air que quoi moi maintenant ! Je t’ais dit que je ne devais pas m’effondrer devant les anges ! Je te l’ai dit ! Et là ! Je suis où ?! Par *coup de nuage* Terre ! *coup de nuage*

Après ce dernier coup, je repose le nuage par terre devant moi sans pour autant le lâcher.

J’ai l’air de quoi moi ? Maintenant ?! Déjà que je ne savais pas vraiment quoi leur dire pour qu’il me prenne pour reine, mais maintenant, c’est foutu.

A moitié déprimé, je perds mon regard dans mon bout de nuage au moins une seconde avant d’en revenir au principal.

Et tout ça c’est *coup de nuage* ta *coup de nuage* faute ! *coup de nuage*.
Et je te préviens, si je n’arrive pas à rattraper le coup, n’espère même pas que je te pardonne un jour !

Reposant le nuage à sa place, je m’efforce de me relever tandis que Reyson à l’air cloué au sol.

Et puis j’irai tabasser Curtis aussi. Rien que pour me venger !

Ouais. Parce que merde, j’étais plutôt bien partie, je crois… Avec les anges… Avant qu’il ne m’endorme ! Comment je vais faire maintenant pour être crédible en temps que Reine ?
Alors que je n’ai même pas le Haki Royal ?

Aucune chance…
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
avatar
Reyson D. Anstis

♦ Équipage : Les Anciens Saigneurs, et derrière Red pour le moment

Feuille de personnage
Dorikis: 8160
Popularité: -647
Intégrité: -535

Lun 7 Sep 2015 - 22:27


Quand une dragonne vous crie dessus, la meilleure chose à faire est de se taire et d’encaisser. Ou peut-être aussi parce que je n’avais plus la force pour riposter ? Heureusement que c’était qu’un nuage. Si elle avait mieux sous la main, elle l’aurait sans doute utilisé.

En même temps, ça n’avait pas pu se produire différemment. Je ne pouvais pas choisir entre elle et mon ami d’enfance. Je ne voulais plus avoir à le combattre non plus. Même si le but serait de l’assommer, il y aurait tout de même eu des blessures, voire pire encore. Nous avions à peu près le même niveau…

Par contre, dans son discours, je n’avais pas utilisé d’hormones sur elle. Enfin, pas directement. Mais gardons le silence ça vaut mieux.

Et puis tu ne t’es pas effondrée non plus, tu t’es juste assoupie. Ca arrive à tout le monde de faire une sieste après un combat non ? Hum… Taisons-nous aussi pour ça.

… Heureusement qu’elle n’a pas l’empathie. Et Red qui doit se marrer à l’intérieur du dirigeable… Il a fui le rusé !

Les anges en ont profité pour s’approcher lentement. Peut-être même que certains ont entendu ce qu’elle disait ? Prudemment, l’un d’entre eux prit la parole. Une voix pas très assurée.

« Pouvez-vous quitter cet endroit s’il vous plaît ? Nous devons retourner au travail… »

Puis d’autres gagnèrent en force.

« Oui ! Partez-vite d’ici ! S’ils voient que nous ne travaillons pas à leur retour ils vont s’en prendre à nos familles ! »
« Vous êtes à peine capables de gagner le combat ici, alors qu’en sera-t-il là-bas ? »
« Nous n’avons rien demandé ! Allez-vous-en ! »

Ils ne laissaient aucune chance à Izya d’en placer une. Dès qu’un finissait de parler, un autre prenait la parole, voire plusieurs en même temps. Si bien qu’un véritable brouhaha débuta.

« Une ange avec des humains en plus ! On ne veut rien avoir à faire avec vous ! »

Mais ce dernier interlocuteur se tut avant de tomber au sol. Quelques personnes autour de lui firent de même, inconscientes. Je me sentais trop faible pour employer avec précision le haki… Mais comme je demeurais allongé, et qu’elle elle s’était levée, c’est elle qu’on croyait responsable de cet acte. Et elle gagna donc le silence nécessaire pour s’exprimer.
http://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttp://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Invité
Invité


Lun 7 Sep 2015 - 22:29


Hey attendez, j'suis pas mort !
Mouais.
Vous allez me recoudre hein ?
C'est ça, et après je te prépare un chocolat chaud ? Allez, bon vent vieux. Écarte bien les bras, ça ralentit la chute.
Mais je suis pas mort !
C'est ça c'est ça. Vous dites tous la même chose. Vous êtes tous pas morts, mais t’inquiète, ça vient.

Du pied je finis de pousser le pirate jusqu’à l'endroit ou la mer de nuages n'a pas encore refermé le passage laissé par le bateau de Ludwig, lui écrasant les doigts quand il tente de s'accrocher au sol de nuages, relevant la tête en soupirant pour capter les regards plus ou moins horrifiés d'une dizaine d'anges qui me regardent fixement.

Quoi ? Vous voulez pas que je le balance sous prétexte qu'il est pas encore mort ?
Ben...
Ok, plus moral de l'achever avant de le balancer alors ? Vous préférez ?

Une lame apparait dans ma main. Comme par magie. J'adore ce tour, des années de coupures aux doigts pour en arriver à cette maîtrise. Les anges hésitent... Puis l'un d'eux finit par se mouiller.

On pourrait peut être... Le soigner ?
Le soigner ! C'est le pirate qui a tué Maxime !
Et qui essayé de violer Laura !
Et il a tabassé Peter et lui a coupé deux doigts !
Ah... C'est vraiment lui ? Avec tout ce sang je l'avais pas reconnu...
Alors ?! Tu veux toujours soigner cette ordure ?!
Non ! Mais on peut pas le jeter vivant dans le vide ? Si ?
Ben, tu veux le tuer avant ?
Euh... Pas vraiment...
Bon. Alors on est tous d'accord ?
Je suppose oui.
Ouais !
C'est ok monsieur, balancez ce salaud ! De toute façon c'est juste un cadavre en sursis !
Ouais ! Laissons la Gravité le juger !
Je suis encore vivant !
C'est ça ouais ! De toute façon les pirates c'est rien que des menteurs !
Économise ta salive pirate, commence plutôt à t’entraîner à battre des ailes !
Va donc hé, plus lourd que l'air !

Et voila vieux, malheur aux vaincus... Bon vol...

Suivant les derniers cadavres, le pirate roule par dessus le bord de l’île et va plonger vers les mers Blues, quelques dizaines de milliers de mètres plus bas... Hop, voila pour le nettoyage et la sortie des poubelles...

Hum. Faut que je me surveille moi, quand je commence à faire des métaphores sur la tuyauterie ou le traitement des déchets, c'est que le Cipher Pol me manque.

Dites monsieur ?
Oui ?
J'ai trouvé ça par terre, c'est un de ceux du bateau qui l'a laissé.
Hum. Joli coupe choux. T'as qu'a donner ça à la miss ou a son copain. Comme tu sens, prend celui qui a l'air le moins en colère des deux.
Euh. Bien monsieur...
Bon, sinon, vous avez une sorte de chef de chantier ici ? Un mage météo, un truc comme ça.
Euh, oui, il est avec Argus la bas.
Parfait. Merci. Et soyez sympa, quand les deux autres auront fini de se réconcilier, dites leur de me rejoindre.
Très bien monsieur, je m'en occupe.
Mais ?
Mais euh...
Vas y, n'ai pas peur.
Vous êtes bizarre pour un pirate non ?
Mais non, c'est juste que vous êtes mal informés.
Mal informés ?
Ouais. Trop de retard dans les infos. Maintenant sur Grand Line, tous les plus dangereux des pirates se comportent comme moi.
C'est vrai ? C'est fou...
Complètement. Bon allez...

Laissant la les anges qui continuent a me tourner autour en murmurant, je me mets en marche en direction du dirigeable ou se trouvent apparemment mon age au rabais et le chef local. C'est bien joli de crier à la victoire, mais y'a encore une île non ?

avatar
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 8555
Popularité: -692
Intégrité: -475

Lun 7 Sep 2015 - 23:33


Mais enfin ?

Mais qu’est ce qui leur prend tout à coup ? Pourquoi ils sont…

Je soupire. Ça, c’est du Haki Royal où je ne m’y connais pas. Après, j’avoue avoir quelque lacune sur le sujet, mais tout de même ! Red m’a quand même assez bien enseigné la chose.

Alors, discrètement, je fais un pas en arrière et écrase consciencieusement le bras de Reyson encore vautré au sol. J’espère que pour lui, ce geste est suffisamment clair pour lui faire comprendre que je me passerai de ce genre d’aide. Non parce que j’ai l’air de quoi maintenant, moi, à agresser les anges avec du Haki Royal que je ne possède même pas ?

Bon, n’y pensons plus, tâchons de régler la crise principal.

Bon alors écoutez. Personne ne va revenir vous faire du mal, et personne ne fera de mal à vos familles, d’accord ?

Tous me regardent comme si j’étais stupide. Autant dire qu’aucun d’eux ne me croient. Pire, certains ont même l’air d’avoir peur. C’est bien ma veine…

Hey, vous avez vus, elle a même du sang sur la bouche !
Si ça se trouve, elle a mangé des gens !
Un monstre je vous dis ! C’est un monstre !

Non mais non ! Arrêtez ! C’est.

Je passe ma manche sur ma bouche et dégage légèrement la coupure au dessus de ma lèvre qui recommence à pisser le sang.

Une coupure, rien de plus. On est venu pour vous libérez du courroux de ces pirates. Là, vous voyez : regardez, là bas, c’est Red, un bon ami à moi, et il… euh, il balance les pirates restant des nuages… Je suppose…

Il les balance vraiment comme ça ? Ah et les anges ont l’air de l’encourager. Bon point pour moi, non ?

Han ! Il balance des gens vivant dans le vide !
Mais c’est pas des gens abruti ! C’est le pirate qui a tué Maxime.
Un monstre je vous dis ! Il a même essayé de violer Laura !
Ah bah ça va alors.
Mais ça ne change pas le souci principal. Nos familles sont là-bas et nous nous sommes ici. Comment être sûr qu’ils ne leur feront rien ?
Et bien je suppose que nous n’avons qu’à aller là bas, nous aussi.
Mais ce sont des monst./
Hey ! Toi là ! Qu’est ce que t’essaye de lui faire avec ce sabre, hein ?!

Un bruissement dans mon dos m’a interpelé alors que le vieux causait. La, devant moi, un ange qui doit avoir la trentaine est penchée sur Reyson, un sabre dont la courbe me dis vaguement quelque chose à la main.

Non mais c’est que… Le type au chapeau m’a dit de donner ça à l’un de vous deux… Celui qui me… Enfin, bref, tenez !

Il me tend le sabre, lame vers moi. Il serait moins tremblant et plus musclé, j’aurai presque pu prendre cela comme une menace. Mais visiblement, il est juste apeuré et pas très habile avec les armes blanches. Je prends donc le sabre en faisant attention de ne pas me couper. Intriguée, je l’observe longuement, jugeant sa courbe de plus prêt. Et clairement, y’a un truc qui m’est familier avec cet arme. Comme si… comme si je l’avais déjà vu.

Pour comparé, je dégaine subitement Narnak, oubliant même un court instant que je ne suis pas seule. Mais sous les exclamations outré, voir de nouveau délirante des anges, je reviens à la situation initial et range mon meitou ainsi que cette autre lame à ma ceinture.

Excusez-moi… Bref. Je disais donc : nous n’avons qu’à y aller, sur votre île à vous. Y aller et libérer aussi vos familles.
Excusez moi ?

Je souffle intérieurement. Qu’est ce qu’il me veut encore, lui.

Oui ?
C’est votre pote au chapeau. Il m’a dit de vous dire qu’il voulait vous voir quand vous vous serez réconcilié…

Hm… Qu’est ce qu’il veut encore ? Son dirigeable ne lui plait pas ? Il a pas vu que j’étais occupé ? Bon. Ça me donne une idée.
Je me retourne une fois de plus face à l’assemblé devant moi.

Le mieux, ce serait que vous vous rassembliez tous à un endroit.
Quand vous dites tous… C’est genre, euh, nous tous ?
Je parle de tous les anges du coin qui ont subit le travail forcé de ces pirates.
Mais du coup, ça veut dire que s’ils viennent contrôler, personne ne sera entrain de travailler ?!
Ne vous inquiétez pas, ils ne vous feront rien. Ni a vous, ni a vos familles.
Mais si./
Non. Y’a pas de mais. On a botté le cul de vos oppresseurs, et on recommencera autant de fois qu’il le faut pour que vous soyez libre. Et si vous ne me croyez pas, si vous doutez de notre puissance, vous n’avez qu’à demander à Argus.

Du doigt, je pointe l’ange au nuage qui discute avec un autre ange. Et soudain, je remarque en même temps que Red est avec lui.

D’ailleurs, on doit aller là bas, nous aussi...

Marchant délibérément sur Reyson, je me mets à faire quelques pas dans la direction de Red avant de me rendre compte que je ne suis suivit par personne.
Non, vraiment personne.

Fatiguée de toutes ces bêtises, j’adopte une forme hybride afin de pouvoir enrouler ma queue autour du corps inerte de Reyson pour pouvoir le traîner derrière moi jusqu’à Red.
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Invité
Invité


Mar 8 Sep 2015 - 19:02



Mais des pirates Argus? Pourquoi pas des forces de l'ordre ?
J'ai fait ce que j'ai pu ! Vous ne savez pas comment c'est en bas !
Mais quand même..
J'ai vraiment essayé de contacter les forces de l'ordre ! Je vous assure ! Mais j'ai pas pu. Alors j'ai fait avec ce que j'avais sous la main ! Et ça a marché non ?
Oui mais si ce type s'avérait pire que les autres ?
Pire ? Mais non. Et puis de toute façon ce n'est pas a lui que j'ai demandé de l'aide.
Hein ?
Oui je sais qu'on dirait que c'est le chef, mais en fait non, c'est l'autre, l'ange. Enfin, le dragon.
Ah... C'est mieux.
C'est aussi ce que je me suis dit. En plus c'est pas une vraie pirate !
Ah ?
Elle est reine d'une île céleste. Presque élue !
Laquelle ?
Stymphale.
Ah oui, je connais. Pas très accueillant la bas.
Oui ben, il parait que ça a changé.
Bon alors voila ce qu'on va... Chut !
Quoi ?
Rien du tout, haha, tout va bien non ?
Red est juste derrière c'est ça ?
Red ? Ah tiens oui, vous êtes la. Bonjour, on peut faire quelque chose pour vous ?
Euh... Il a le haki de l'empathie.
Ah... Et euh, ça veut dire que vous avez tout entendu ?
Oui.
Hum...
Mais ça va nous permettre de gagner du temps. D'abord, j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle. Je commence par laquelle ?
La bonne ?
La mauvaise ?
La bonne nouvelle, c'est qu'on ne vas pas jouer les tyrans et qu'on est effectivement venu ici pour casser du pirate. La mauvaise, c'est que j'adore déjà ce dirigeable.
Mais alors...
Pourquoi on est venus alors qu'on est visiblement d'horrible pirates sans cœur et sans pitié ?
Voila.
Et bien en fait, moi je suis un pirate sans cœur et sans pitié. Mais elle pas du tout. Elle est vraiment reine d'une île céleste. Et si on la prend un peu pour une pirate, c'est qu'elle est pas d'accord avec certaines idées du gouvernement mondial sur la façon de traiter les pauvres anges qui tombent du ciel. Du coup, quand elle a entendu parler d'une île pleine d'anges opprimés par des pirates, elle a répondu présent immédiatement.
Et vous, pourquoi vous êtes venu avec elle ?
C'est la fille d'un vieil ami. Disons que je suis son parrain, ou un genre d'ami de la famille. Je m'en voudrais beaucoup si il lui arrivait quelque chose.
Et lui ?
Oh lui ? C'est son copain, ça se voit non ?
Moui...
Bien, maintenant qu'on a fait les présentations et qu'il est calir que je ne vais pas vous bouffer le nez, il est temps de parler stratégie.
Stratégie ?
Oui. Il est entendu qu'Auron n'a pas reçu d'informations relatives a ce qu'il se passe ici. Et nous avons résolu le problème de ses commanditaires. Mais nous savons aussi qu'au moment de notre attaque, Auron n'était pas joignable par ses hommes.

Ce qui nous donne l'avantage de la surprise pour la suite de l'opération, mais qui nous laisse avec une question. La bas, il se passe quoi ?


Ah, Izya, tu tombes a pic, voila monsieur ?
Harrison.
Harrison est le porte parole ici, et on était en train de discuter stratégie. Je te passe la main pendant que je m'occupe de réveiller Reyson...

avatar
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 8555
Popularité: -692
Intégrité: -475

Mer 9 Sep 2015 - 13:38


Ah bah sympa. Me jeter ainsi au milieu d’un conversation sans me prévenir au préalable. Comme si j’avais un plan moi ! Non mais franchement… Qu’est ce que je vais bien pouvoir inventer ? Bon, j’suppose que le plus simple est encore d’aller au plus simple, on y va avec Red et Reyson et on tabasse tout le monde avant que les anges rentrent chez eux…

Mais j’vais quand même d’abord écouter ce qu’Harrison a à me dire.

Salut Harrison. Euh, Argus, tu pourrais euh… Hm… Te… Décaler ? Par là bas ?
Gngngngn…
Merci Argus. T’inquiète pas, on trouva bientôt une solution pour ça…

Je lève les yeux vers son nuage de pluie qui était déjà entrain de me tremper et me frigorifier. Et une fois qu’il s’est éloigné, les anges qui m’ont suivit jusque là s’approche de lui pour lui poser tout un tas de question. Bien.
On va peut être arrivé à quelque chose…

Je reporte donc mon attention sur Harrison.

Et du coup, la situation sur Weatheria ?
-Ah, oui. Bah Auron dirige tout là bas et exploite les habitants au maximum. Les menace, surtout, et les force à lui apprendre la science de la météorologie. Je suppose qu’il n’a pas du aimé qu’on lui refuse cet apprentissage la première fois…
Parce que vous le connaissiez déjà ?
-Oui… C’était un jeune scientifique, comme nous, autrefois. Mais, à l’époque déjà, il voulait utiliser la météorologie pour se battre et dominer les peuples terrestres tandis que nous faisions de notre mieux pour leur apporter notre aide.
Un peu contradictoire avec votre façon de pensé, oui.
-Oui. Un peu comme Argus. On l’a chassé avant même de lui apprendre comment se servir du nœud venteux. Mais bon, maintenant, il s’est s’en servir…
Hm… Et à part ça, ils sont combien là bas ?
-Oh, euh… Environ 150, je suppose. Vu qu’on est près de 200 tous ensemble et que 50 d’entre nous bossent ici.
Ah, quand même. Et Auron, ils sont combien dans son équipage ?
-En tout, je dirais une centaine. Mais avec ceux qui étaient là, il doit plus qu’y en avoir 80…


Une centaine. Oui, pas vraiment exceptionnelle pour un équipage pirate. Et Weatheria, avec ces 200 anges à tout casser est carrément à la merci de n’importe qui.
Bon, finalement, ils vont être peut-être plus faciles à convaincre que ce que je pensais. Et du coup, je ne demande même pas à Harrison si les pirates sont forts, je suis sûre que sa réponse sera positive même si ce sont de pauvres pirates mal léché qui n’ont jamais entendu parler de moi, ou Red ou encore d’Armada.
Et du coup, avec tout ça, mon plan de départ parait plutôt pas mal.

Bon. Du coup, on va faire simple. Vous avez des bateaux pour rejoindre Weatheria, non ?
-On en a un oui ! Il est…

Alors qu’Harrison pointe du doigt un endroit dans son dos où il n’y a strictement rien, il s’arrête soudainement.

-Je… Je crois que…
Quoi ? Qu’est ce qu’il y a ?!
-Le bateau… Il est plus là…
Quoi ?!
-Je ne comprends pas ! Il était là quand Ludwig est arrivé ! On a même pensé un moment se réfugier dedans.
Ce ne serait pas des anges un peu trouillards qui l’auraient pris ?
-Non non. Les plus peureux d’entre nous ont continué à travailler.
Alors des courageux ?

Harrison regarde les anges qui sont attroupé non loin d’Argus ou encore entrain de bosser sur le dirigeable.

-Bah je crois pas qu’il y en ait chez nous… On n’est pas comme à Stymphale, vous savez.
Mais du coup, qui ?
-Bah p’t’être des pirates…
Ah bah ça, se serait pas très très malin !
-J’crois que y’en avaient des trouillard, de pirates, quand Ludwig est arrivé…

Bon, ok. On se calme. Si les pirates rejoignent Weatheria avant nous, l’effet de surprise sera mort. Du coup, le temps presse.

Okay. Bon, Harrison ? Tiens, prends ce denden.

Je lui tends le denden que j’ai récupérer sur le pirate, plus tôt.

Tu vas rassembler tous les anges du coin et vous allez monter dans le dirigeable.

Il jette un coup d’œil derrière moi, et me regarde, septique.

-Je crois pas qu’on rentr./
Non non. Ça c’est le mien et celui de Red. Vous vous allez prendre le gros.
-Le gros ?
Celui là.
-Quoi ?! Non non ! c’est beaucoup trop dange./
Il ne peut pas encore voler ?
-Si mais…
Donc vous le prenez et puis c’est tout sinon vous restez coincé là. Quand vous pourrez débarquer sur l’île sans danger, je vous appellerai.
-Bon.
Ah, et avant que t’y aille, j’ai besoin d’un médecin.
-Euh, lui, là, Sidney.
Merci. Et maintenant, file.
-D’accord…

Je laisse Harrison là et me retourne vers Red et Reyson.

Bon, du coup le plan : on file aux Redcopter en emmenant le maximum de volontaire, et un certain Sidney avec nous et on rattrape ce fichu bateau avant qu’il atteigne Weatheria. Après ça, on arrive là bas, on dégomme les pirates et affaire réglé.
Des questions ?
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
avatar
Reyson D. Anstis

♦ Équipage : Les Anciens Saigneurs, et derrière Red pour le moment

Feuille de personnage
Dorikis: 8160
Popularité: -647
Intégrité: -535

Jeu 10 Sep 2015 - 12:53


« Hey mais ça va pas non ? »

Forcément, le réveil de Red est à coup de baffe. Il voit pas que je récupérais ? Bon, au moins je suis éveillé pour écouter le plan d’Izya. En fait non, ce n’était pas vraiment un plan. Juste la procédure normale des pirates. Finalement on n’est pas trop dépaysé chez les anges. Enfin, si on enlève tout ce blanc autour de nous. Trop de blanc. On y respire moins bien qu’en bas aussi, mais on avait pu s’y accoutumer dans le redcopter.

Si on a des questions ?

« Tu peux me porter ? »

Evidemment, elle n’aime pas la question. Et comme elle m’en veut encore pour avant, elle délègue. C’est bien une reine ça.

Par contre, avec ses volontaires… Il y en a un peu trop en fait. Pas sûr que notre appareil ait été conçu pour ce nombre de personne. Bon, les anges sont moins lourds que les humains, donc ça passe de ce côté-là. Mais on a plus d’espace de vie là-dedans ! Hé, c’est peut-être pas une mauvaise chose… Pendant qu’elle regarde ailleurs, je peux discrètement me faufiler entre les gens pour taper dans la réserve de chocolat d’Izya… Désolé, mais mon corps en a besoin ! Je te rembourserais, t’inquiète. Enfin, seulement si tu découvres que c’est moi, évidemment. Sinon je ne prendrais pas le risque de me dénoncer. Trop dangereux.

« C’est quoi le petit point là-bas au loin ? »
« Ca doit être les pirates qui ont fui ! »
« Mais ils sont trop loin, on ne les rattrapera pas à ce rythme ! Ils vont s’en prendre aux notre ! »

Hum… Nous ne sommes pas dans une machine avec une grande pointe de vitesse. Et sûrement pas avec cette surcharge pondérale et numérique. Je repère Red, ou plutôt le seul type avec un chapeau, et lui lance :

« Soit on suit le plan d’Izya, soit vous vous occupez de son plan et tu… tu me lances sur leur navire pour que je me charge d’eux. Tu as l’empathie, tu dois bien savoir viser non ? Non ? »
http://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttp://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Invité
Invité


Jeu 10 Sep 2015 - 20:09



Te lancer ? Ouais, y'a moyen. Et puis maintenant tu peux corriger la trajectoire tout seul. Par contre fais gaffe à l’atterrissage, si tu frappes trop vite tu vas trouer la coque, et tu vas couler tout seul la bas avec le bateau des pirates.

En plus je suis sur qu'Izya trouverait moyen de me le reprocher à moi.

Bon, t'es prêt ? Alors c'est parti !


Le sol du navire devient noir sous les pieds de Reyson et hop, il disparaît d'un coup dans le plancher, happé par le trou noir. Et ensuite, c'est juste une question de balistique.

Sauf qu'évidemment, à la main c'est plus compliqué de viser qu'avec un fusil. Enfin, Reyson, est à tête chercheuse, et puis il est volontaire...

Libération !

Une faille de flammes noire s'ouvre entre mes mains qui s'écartent, et Reyson est expulsé de la à la vitesse d'un boulet de canon en même temps qu'une pluie de débris divers. Et pendant qu'il décrit dans les airs une superbe parabole droit vers le navire pirate, nous restons la a l'observer en se demandant de combien de mètres il va rater la cible.

Pas mal non ?
Vous faites ça souvent ?
Non. D'habitude je lance plutôt des boulets.
Hum...
Cela dit du coup, c'est presque pareil...
Héhé, pas mal celle la.
Ouais, j'ai un humour qui tue.

La bas Reyson tente visiblement d'agiter les bras pour s'orienter en l'air et ne pas manquer sa cible.

Tu noteras qu'il fait tout ça uniquement pour t'impressionner Izya, pense y.
Comment vous pouvez étre sur de ça?
Facile. Izya est un dragon vous vous souvenez ? Elle peut voler et rattraper ce navire en un rien de temps.

Invité
Invité


Mar 15 Sep 2015 - 9:19


Je pensais pas qu'il était si loin ce navire.
Ouais, il en met du temps. Après, Reyson n'est pas très aérodynamique, ça doit jouer.
Et il agite les bras.
Aussi...
...
Hum...
Mille berrys qu'il est trop court.
Tenu.

La bas, au loin dans le ciel, la courbe ascendante de Reyson arrive à son paroxysme et commence à s'infléchir pour devenir une chute.

Je connais un ami mathématicien qui soutiendrait que votre ami ne pourra jamais atteindre ce bateau.
Ah oui ?
Oui parce que vous voyez, si on suppose pour simplifier le raisonnement que le bateau et Reyson avancent à vitesse constante, l'un très rapidement, et l'autre très lentement ; au bout d'un certain temps, Reyson aura son retard et atteint le point de départ du navire au moment du lancement ; mais pendant ce temps, le navire aura parcouru une certaine distance, certes beaucoup plus courte, mais non nulle, disons cent mètre. Du coup cela demandera alors à Reyson un temps supplémentaire pour parcourir cette distance, pendant lequel le navire des pirates avancera encore plus loin ; et puis une autre durée avant d'atteindre ce troisième point, alors que le navire aura encore progressé. Ainsi, toutes les fois où Reyson atteint l'endroit où le navire se trouvait, il se retrouve encore plus loin. Par conséquent, Reyson tombera forcément toujours trop court.
C'est parfaitement idiot.
Vous êtes mathématicien ?
Non. Mais je suis pas mauvais en lancement de trucs. Et dans la pratique, la plupart des choses que je lance atteignent leur cible.
L’empirisme ça a parfois du bon, mais il n'a jamais voulu le reconnaitre. Et encore, je ne vous ai pas parlé de la fois ou il a prouvé que tout mouvement était impossible. Sacré Zénon. Depuis il ne bouge plus du tout.
Tiens, on dirait que Reyson arrive, préparez vos berrys messieurs.

avatar
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 8555
Popularité: -692
Intégrité: -475

Mar 15 Sep 2015 - 10:43


Trop tard…
Encore une petite minute…
Non mais c’est trop tard Sidney, tu peux prendre ton temps maintenant…
Ah ?

D’un bref mouvement de tête je lui indique la fenêtre du dirigeable. Au travers, on peut voir Reyson entrain d’essayer de diriger sa course folle au beau milieu des airs.
Trop tard oui. Parce que je les ai entendus du coin de l’oreille, ces deux idiots. Et surtout lui, a peine remis et avec déjà l’envie de faire de nouveau n’importe quoi. Et forcement, ils ont profité de ma séance de suture de mes plaies pour ne se fier qu’à leur idée pourries.

Et maintenant, c’est qui qui va encore devoir faire le taxi, hein ? Et bah c’est encore moi. Mais ça, ils n’y pensent pas, ces deux nouilles. Enfin, si, Red y pense. Mais Red s’en fout. Après tout, lancé Reyson, c’est marrant et puis lui ça l’oblige à rien d’autre derrière. Egoiste.

C’est bon, j’ai fini.

Sidney coupe le dernier fil qui me relie encore à son aiguille puis je me tourne vers lui pour le remercier avant de me lever bien décidé à dire deux mots à Red avant d’aller chercher Reyson.

Ah ! Par contre, si vous voulez pas que les points sautent, je pense qu’il vaut mieux ne pas trop tirer dessus…

Je le regarde, légèrement soulée par ce fait.

Donc pas de gros dragon, c’est ça ?

Il hoche la tête faiblement.

Et bah y’aura pas de gros dragon alors. Très bien.

Grognon, je reprends ma route à coup de « Pardon. » ou encore « Excusez moi. » entre tous ces anges entassé les uns sur les autres pour me diriger vers Red. Et au fur et à mesure de mon avancé, malgré tous mes efforts pour rester polie, mon ton devient de plus en plus agressif pour au final arriver devant un Red qui est presque entrain de prendre des paris quand à l’atterrissage de Reyson sur le navire devant nous.

Pourquoi tu l’as lancé ?

Et avant même qu’il me réponde, je lui coupe la parole et reprends.

Tu savais ce qui allait arriver ! Tu savais que dans tous les cas, je devrais y aller, que tu le lances ou pas ! Tu ne crois pas qu’il a fait suffisamment de dégât pour la journée ?! Mais enfin ! Pense à ton énorme dirigeable ! C’est qui qui l’a sauvé d’après toi, hein ? Qui ?
Toi ?! Non.
Si je n’avais pas été là, Reyson et son pote auraient été assez stupides pour le découper. Alors j’ai bien envie de dire que c’est mon dirigeable et pas le tiens ! Et je pourrais très bien ne pas te le donner !


Et avec son empathie il doit bien comprendre que ce ne sont que des mots en l’air car je ne sais absolument pas ce que je pourrais faire d’un engin pareil. Et donc, qu’il ne m’intéresse en rien.

En plus, le médecin vient de me dire de ne pas me transformer en dragon. Ha, ça devient vachement plus intelligent d’un coup d’avoir lancé Reyson, hein ?
T’as de la chance que j’ai une forme hybride de vol. T’as de la chance.


Et sur ces mots, mon corps change pour prendre une apparence plus draconique, plus écailleuse et surtout avec de plus grandes ailes et je décolle directement pour aller réparer les âneries des deux humains du coin.

Et tandis que je décolle, je vois Reyson qui corrige la trajectoire de Red de quelques Geppou avant de s'exploser tranquillement sur le pont du navire droit devant moi.

Et quelques coups d’ailes et minutes plus tard, malgré les tiraillements de mon dos qui n’apprécie pas spécialement ce vol du fait de ma blessure récente, me voici à mon tour au niveau de l’embarcation. Et forcement, Monsieur n’est pas sur le pont supérieur.

Reyson ! Sort de là ! On détruit ce machin et on s’arrache !

Ouais, on le détruit. Vachement plus simple et plus rapide que de traquer les pirates à l’intérieur. Et en plus, ça offre nettement moins de risque d’en laisser un rejoindre Weatheria.

Mais pour le détruire, encore faut-il que Reyson se montre…
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
avatar
Reyson D. Anstis

♦ Équipage : Les Anciens Saigneurs, et derrière Red pour le moment

Feuille de personnage
Dorikis: 8160
Popularité: -647
Intégrité: -535

Mar 15 Sep 2015 - 21:26


Hum, faudra que je le reprenne sur sa façon de lancer les gens. Il devrait tout d’abord faire plus attention au projectile, surtout quand il s’agit d’un être humain. Bon, les anges aussi. Mais là n’est pas la question. Et même si ce dernier peut réajuster la trajectoire, ce n’est pas une raison de viser moins bien. Sauf que ce n’est pas le moment pour méditer là-dessus, c’est juste le moment de crier. Donc.

« AAAAAAAAAAAAAAAAaaaaaaaa… »

Hum, ça n’aide pas au vol. Secouer les bras ? Les oiseaux font ça d’habitude. Bon, ce sont plutôt des ailes pour eux. Toujours aucun effet. Mais je continue quand même. Des fois que ça marcherait subitement… Faudrait que je demande à Izya des cours de vol.

« …aaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhh »

J’ai beau avoir mangé du chocolat, mon organisme n’a pas totalement récupéré. Je ne parviendrais pas à stopper entièrement cet élan. Hum… Ca va faire mal. Je continue de crier en prévision de l’impact. Bon, faut d’abord que je fasse un geppou pour corriger la fin. Mais pas la force pour m’arrêter totalement, juste pour ralentir un moment.

Vous savez le pire dans tout ça ? C’est d’être conscient. Conscient que ça va faire mal, que l’atterrissage ne se fera pas confortablement, de voir l’impact s’approcher, et s’approcher, et…

Oh, ça pourrait être pire que ça ? Arg. Un tonneau me tombe dessus. Comme si ça ne suffisait pas d’avoir troué le pont pour me crasher dans la cale du navire volant. Je reste là, allongé. Mon corps n’a pas encore entièrement assimilé le sucre du chocolat. Les pirates se méfiaient d’abord, puis s’approchèrent en voyant que je ne me relevais pas. Hey, sous-estimez pas un infirme !

Tout d’abord, ceux qui prendront trop de temps à se décider vont tout simplement faire dodo à cause de ma simple présence. Désolé, je suis un vaporisateur hormonal, et notamment de l’hormone du sommeil pour le moment. Sauf qu’il y a un malin qui est assez rapide pour essayer de planter une lance dans mon épaule. Lui, il est assommé par autre chose. Une énergie invisible, une aura royale… Sauf que je souris en même temps, d’habitude. L’air fier qui sied à un roi, à un leader. Sauf quand je vois la lance se planter juste à côté de ma tête alors que le pirate s’effondre. Là je me dis surtout que c’était peut-être pas une si bonne idée. Et encore plus quand je vois de la poudre noir s’écouler du tonneau qui m’avait percuté.

Izya hurle mon nom sur le pont, suivi par l’explosion qu’un malin de pirate a déclenché. Un trou dans la cale, mes cheveux roussis et un bras noir, légèrement calciné, je ne suis plus dans l’engin mais :

« En-dessous !! »

Elle m’avait demandé de sortir de là de toute façon non ?
http://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttp://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
avatar
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 8555
Popularité: -692
Intégrité: -475

Jeu 17 Sep 2015 - 11:19


Tout en délicatesse hein…

Au moins, il a le mérite de ne pas se faire attendre trop longtemps avant de se montrer. Mais quand même, faire exploser le navire comme ça, c’est pas vraiment malin. Et puis il est mignon mais j’ai pas l’empathie moi, donc je sais pas trop où il est expulsé. « En dessous », oui, c’est bien, mais c’est plutôt grand.
Heureusement que j’ai une bonne ouie… Et une bonne vue.

Je fonce donc, plongeant aux ras des nuages, et le repère volant une fois de plus au milieu d’un tas de débris et se rapprochant dangereusement de la mer blanche. S’il tombe dedans, je ne pourrais pas le récupéré, j’espère qu’il s’en rend compte…

Alors je slalome rapidement, battant furieusement des ailes, évitant planches et autres partie du bateau maintenant divisé en deux sous le coup de l’explosion. Je croise aussi un pirate qui a du subir le même sort que mon camarade, brûlé, ensanglanté et volant droit en direction de la mer de nuage.

Et Reyson qui n’a pas l’armement pour se protéger de ce genre de désagrément… A force de zigzag, je finis par le rejoindre et l’attraper par le col juste avant qu’il n’entame le chemin vers une noyade assurée. D’un bref coup d’œil, je vois son bras calciné encore fumant. Vraiment pas malin.

D’une pirouette rapide, je change de direction pour revenir d’où je viens. Et une fois stabilisée, n’ayant plus qu’à continuer tout droit, j’enroule ma queue autour de la taille de Reyson et le laisse pendre vers les nuages, le forçant à y faire tremper au moins son bras pour refroidir sa brûlure.

Stupide.

Intérieurement, j’enrage. J’enrage contre cette stupidité qui l’anime, qui lui fait faire systématiquement les mauvais choix. Qui m’énerve. Mais je reste silencieuse. Car quoi que je dise, ce ne sera que redite inutile.

Les derniers débris de bois passé, je me retourne une fois de plus vers le navire pour m’assurer qu’il coule convenablement. Il coule, oui. Mais bien trop lentement.

Je dégaine donc Narnak, face à la carcasse de navire. Tenant la lame quelques secondes droite devant moi, me concentrant, j’envoie deux énormes lames d’airs sur les deux moitiés de navires restant qui tranchent net l’embarcation et accélère le processus de disparition de celui-ci dans la mer céleste. Et une fois cela terminé, je rejoins en quelques battements d’ailes le Redcopter d’où je viens qui s’est bien rapproché de nous.

Arrivant à l’intérieur, je pose Reyson juste devant Sidney sans rien dire. Après tout, son état parle pour lui.

Puis, ignorant pertinemment les deux pirates, je reste sur le pas de l’entrée du Redcopter et m’adresse à l’un des anges.

Weatheria est encore loin ?
-Non, elle devrait être juste derrière ce cumulonimbus.

Je regarde dans la direction qu’il m’indique. Une énorme colonne de nuage nous cache effectivement la vue. Et en moins de quelques minutes, nous la contournons aisément dégageant ainsi la vue sur Weatheria : une île de nuage à la verdure éclatante, aux arcs en ciel circulaire dominant des tours de nuages, le tout agrémenté de nombreux moulins à vent.
Une île digne des scientifiques qui l’habitent.

Et bientôt, je l’espère, mon île.
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Invité
Invité


Jeu 17 Sep 2015 - 15:54



C'est joli c'est sur. Mais de mon coté, longue vue vissée à l’œil, je m’intéresse plus aux détails révélateurs qu'une longue carrière d'agent fauteur de troubles m'ont appris a repérer au premier coup d’œil.  

Cette zone qui fume encore et qu'on vient visiblement de finir de sabler il y a peu. Ces maisons aux murs partiellement noircis. Ces types qui trimballent des corps jusqu'a à un des tracteurs locaux. Ceux la, qui montent apparemment la garde autour d'une grosse maison dont on a muré les fenêtres, probablement pour en faire un bunker ou une prison de fortune.

Et au fur et a mesure que les types a mes cotés me décrivent les lieux, les doutes se précisent.

Ou logent les pirates ?
Auron loge dans la grande loge, au sommet de l'ile, les autres sont répartis entre le village et la zone portuaire ou sont rangés les navires.
La Grand Loge hein ?

Beau batiment oui, dommage qu'il n'ai plus de portes et que la façade ait visiblement subi un tir nourri. Et tout autour c'est couvert de boue, bataille météorologique.

Vous avez une prison dans le coin ?
Vous devez parler de la bibliothèque, un batiment assez trapue avec de petites fenétres murées ?
Oui c'est ça.
Auron l'a vidé des bouquins. C'est le batiment le plus solide, pour protéger les livres, il l'a reconverti en centre de détention.
Et il le fait garder par ses hommes ?
Oui évidemment.

Sauf que dans ma longue vue, les types de garde n'ont pas le look pirate un brin, mais plutôt les barbes, lunettes et airs embêtés qui, d’après mes observations, sont plutôt réservés aux scientifiques locaux.

Auron avait un drapeau ?
Oui bien sur, une tète de mort avec le même foulard que lui.
Et il l'avait mise ou ?
Ben, sur le conservatoire. Normal non ?
Oui, tout a fait normal.

Sauf qu'au sommet s'il y a bien un mat, il n'y a pas trace du moindre drapeau noir bordé de tibias.

Les navires que vous utilisiez, Auron en a fait quoi ?
Il en a démoli la plupart, et a bouclé les autres. Il en gardait juste assez pour trimballer ses hommes au besoin, et les maintenait sous bonne garde.
Dans le hangar a moitié enterré proche de la mer de nuage ?
Oui, celui avec les grandes portes marrons.

Un endroit ou ça s'agite. Et ou la aussi je ne vois que des types qui ressemblent autant à des pirates que moi à un dragon céleste. On a sorti des navires oui, et visiblement on s'active tout autour, probablement pour les remettre en état. Et en nombre. assez pour une expédition sensiblement identique a celle que nous sommes en train de mener.

Ouaip. On va dire que j'extrapole, mais c'est une conclusion que je sens pas mal quand même. A vue de nez j'ai l'impression que les locaux de l’ile ont été plus efficace que ceux du chantier. Et que pendant que les nôtres attendaient l'arrivée du messie, ceux d'ici ont boutés le pirate hors du ciel et se sont libérés tout seul comme des grands.

En tout ça colle avec ce que je vois. Et avec un Auron ne répondant pas aux appels de Ludwig. Y'a qu'un détail en fait qui cloche encore. Je ne connais Auron que par oui dire, mais il semblait assez fort pour se farcir tous les savants tout seul.

On va laisser tomber l'approche discrète, On va se poser la, au milieu.

D'un coup de pied, j'augmente la vitesse de crache des dials pendant que je tire sur les cordages qui dirigent les volets, nous faisant jaillir du nuage pour plonger vers la place centrale. Suivi avec un temps de retard par le second dirigeable.

Tiens, prends la lunette et dis moi si tu connais les gens qui lèvent la tête.
Oh ben ça alors, je le croyais en prison !
Qui ça ?
Haredios ! C'est notre chef. Et son fils est la aussi alors qu'Auron a mis sa tête a prix.
Ce qui confirme ce que je pensais.
Vous pensiez quoi?
Auron n'est plus dans le coin. Je ne sais pas encore si ton Haredios s'est libéré tout seul ou si on l'a aidé, mais on arrive façon cavalerie.
Au grand galop ?
Non, trop tard.


[...]


Le coin fait très conférence d’après guerre. Ou conseil révolutionnaire. Nous somme assis autour d'une vaste table ronde qu'on a installé au milieu d'une grande salle qui devait servir de réfectoire. Et qui a visiblement servi plus récemment de théâtre d'affrontement violents. Traces de sangs et de sabre sur les murs, sols fendus, meubles brisés et poussés contre les murs.

Ouais. Conseil de fin de guerre civile, il ne manque plus qu'une carte du coin pour que les vainqueurs puissent se partager les zones vaincues.

Cela dit, les rafraichissement qui remplacent la carte sont les bienvenus aussi. Il faut au moins ça pour que chacun prenne le temps de digérer les nouvelles qu'apportent ceux d'en face. Les notres d'abord. Parce que notre chef de chantier ne sait pas tenir sa langue. Les leurs ensuite...

Quoi ?! Shoma ?! Mantle Shoma ? Avec Mizukawa et Shinji ? Ici? Et ils vous ont aidés à liquider Auron ?
Oui oui. Pourquoi ?
Mantle Shoma ? Sabres reliés par une chaine, bandages partout, fais des trucs bizarre avec son ombre ?
Oui oui, c'est exactement lui.
Et ben... On peut dire que vous avez du bol avec les pirates. Shoma qui fait du bénévolat, c'est beau. Ou alors quelqu'un lui a volé son âme...
Du bol avec les pirates, on a eu Auron quand même hein. Et depuis quatre ans !
Mouais.
Il nous a même laissé un den den pour qu'on puisse appeler a l'aide si d'autres pirates viennent nous réduire en esclavage.
Et ben. Dire que la dernière fois que je l'ai croisé il tuait des gens en les cousant ensemble. Que de chemins parcouru...
Shoma a fait ça ?
Il avait surement de bonnes raisons. Donc il a tué Auron, et il est parti ? Sans rien demander en échange ?
Ben, pas vraiment.
Pas vraiment ?
Oui. Il a bien parlé d'allégeance, et de service a lui rendre plus tard, et de conquêtes... Mais, ça avait l'air assez flou.
Ouais, flou, genre ombreux. De l'ombre qui tue.
En attendant il nous a bien aidé. Et grâce a vous nous sommes complétement délivrés des pirates. Une chance, j'avoue que je n'aimais pas tellement l'idée de nous lancer dans une expédition guerrière.
On a vu ça oui. Dites. Il vous a laissé un den den. Je pourrais l'avoir ?
Vous vous connaissez ?
Ouais. On est des vieux potes lui et moi. De très très vieux potes.
Ben, si vous voulez. Kalije ? Tu prêtes le den den au capitaine Red ?
Merci. Izya ? Je gère ça et je reviens.

avatar
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 8555
Popularité: -692
Intégrité: -475

Jeu 17 Sep 2015 - 22:37


« Avec Mizukawa et Shinji ? »

Cette phrase résonne dans ma tête depuis qu’elle a été prononcée. Autour de moi, les anges s’agitent, se retrouvent, rient, chantent même. Ils laissent leur joie s’exprimer sans peur.
C’est pour ce moment aussi que je suis venue, mais là tout de suite, il m’est impossible de profiter de leur bonheur. Là tout de suite, des souvenirs noirs, froids, tristes et pleins de rancœur remontent dans mes pensées.

Mizukawa.

Il était là ce sale lâche, ce sale traitre. Il était là et les a aidé, ces anges, mes anges. Il m’a aussi aidé autrefois. Aidé, et peut être même aimé à sa manière. Mais ça ne l’a pas empêché de nous abandonné comme un sale chien apeuré.
Ah il est beau le capitaine d’autrefois. Maintenant repasser simple matelot au service d’un autre, d’un tueur sans pitié et sans doute digne d’être dans la même catégorie que le tyran qu’il a vaincu. Sans doute. Et Mizukawa qui nous bassinait avec ses rêves de liberté, voilà où cela là conduit. Et sans jamais un regard en arrière pour nous qui avions promis de le suivre.

Pour nous qu’il a lâchement abandonné dans le pire endroit du monde.

Impel Down.

Oh bien sûr, il pourrait dire qu’il ne savait pas que j’y étais. Mais le fait est qu’il y a abandonné son second. Alors il va de soi qu’il en aurait fait de même pour moi.

Il nous a abandonné nous. Et le reste de son équipage resté au loin sur Hungeria.

Comme le lâche qu’il est.
Comme un chien.

Et là, debout au milieu de cette assemblée de joie et de rire, moi je palie et j’enrage. Et je n’ai qu’une envie : lui enfoncer profondément mon poing dans sa tronche, lui faire payer sa lâcheté.

Et lorsque Red me signale qu’il s’en va gérer ça, cela me ramène tout juste sur le nuage où je dois être. Mes poings se détendent un peu tandis que je sens peser sur moi le poids de nombreux regards. Poids qui me ramène entièrement à ma place et me fait comprendre ce que je dois faire.

Car je ne suis pas là pour penser au passé. Non, je suis ici pour préparer le futur. Le futur de la mer de nuage.
Et j’ai besoin de Weatheria pour que ce futur fonctionne.

Alors, redressant la tête, j’attends patiemment que tous les regards viennent se poser sur moi, que tout le monde m’écoute. Il faut quelques minutes avant que mon nom se propage, que les anges que j’ai sauvés avec Reyson et Red informe les autres de qui je suis.
Mais le moment vient finalement.

Chers Anges de Weatheria,
Certain d’entre vous savent qui je suis, d’autre l’ignore encore. Je suis la Reine Izya de Stymphale, et si je suis avec vous aujourd’hui, c’est uniquement grâce à Argus, que vous connaissez sans doute.


Je désigne le gros nimbostratus qui couvre toujours Argus.

Argus est venu me trouver sur les mers bleues et m’a littéralement supplié de venir vous aidé, bien qu’il n’avait clairement pas besoin de cela pour me convaincre. Car voyez vous, le jour où j’ai décidé de devenir Reine de Stymphale, j’ai aussi pris la décision de toujours protéger mon peuple mais surtout, de pouvoir lui permettre d’ouvrir ses frontières sans avoir à craindre le monde extérieur. Hors je pense que vous êtes bien placé pour savoir que ce monde est dangereux, rempli de personnes assoiffées de sang, de richesses, ou encore de connaissances…Des personnes contre qui nous ne pouvons lutter seul.
C’est pourquoi je suis venue à vous. Pour vous offrir mon aide, ma protection. Vous me direz que vous en avez déjà une, que vous avez confiance en Shoma et ses hommes et que cela vous convient bien.
Mais que pourrat-il faire pour vous, naviguant tranquillement sur la terre ferme à des milliers de kilomètres de chez vous ? Votre peuple pourra s’être fait entièrement décimé avant qu’il n’ait le temps d’arriver pour vous sauver.
Et puis, quelle confiance pouvez-vous avoir dans un homme qui a choisi de vous sauver comme il aurait très bien pu choisir de vous massacrer ou de simplement vous abandonner ?
Je ne connais Mantle Shoma que par ce que l’on dit de lui dans les journaux sur la mer bleue, et je peux vous assurer que ce n’est pas très glorieux… Mais au contraire, je connais un des hommes qui navigue avec lui, Mizukawa Sutero…
Car voyez vous, autrefois, il était mon capitaine. Autrefois, j’aurai pu donner ma vie pour le sauver, pour l’aider à réaliser ses projets. Mais, lâchement, il nous a tous abandonnés, nous laissant presque pour mort, emprisonnés dans le pire endroit du monde. Et je peux vous assurer que si je suis ici aujourd’hui, ce n’est certainement pas grâce à lui.
Et j’ai peur qu’il en fasse de même avec vous.

C’est pourquoi je vous propose, à partir de ce jour, de faire de Weatheria une île sœur de Stymphale. Une île s’imbriquant dans le même royaume.
Si vous acceptez, je vous offrirai ma protection comme j’aimerai pouvoir l’offrir à tous les anges qui peuplent ce monde. Je trouverai de puissants anges pour venir vivre en ces lieux pour vous aider à défendre votre île. Vous pourrez sans crainte retourner à votre vie d’avant la tyrannie que vous avez subit, protégé par mon nom et la crainte qu’il inspire chez ceux qui oseront s’en prendre à vous. Mais j’espère qu’un jour, plus que la crainte, c’est le respect qu’il inspirera.


Dernière édition par Izya le Sam 24 Oct 2015 - 12:43, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Invité
Invité


Jeu 17 Sep 2015 - 23:06




Clap Clap Clap...

Bravo, superbe, je vote pour ce discours !

Bon, izya ? Je m'absente un moment, je vais descendre causer à Shoma et a ses amis.

Et en profiter pour réceptionner inoffensif, ils doivent pas être loin.

Tu veux que je transmette un message ?  


avatar
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 8555
Popularité: -692
Intégrité: -475

Jeu 17 Sep 2015 - 23:20


ça dépend dans quel optique tu y vas...

Si tu descends les tabasser, enfonce ton poings bien profondément en plein dans le pif de Mizukawa de ma part.

Si tu y vas pour discuter, p't'être que c'est mieux que je te donne pas de message à transmettre...

Ou juste...
Qu'il ne s'avise pas de recroiser ma route un jour...
Non oublie. Ne dis rien.

Mais sinon... Tu veux que je t'accompagne ? Ce sera plus rapide pour remonter...

Ou non. T'auras qu'à m'appeler quand t'auras besoin. J'préfère pas prendre de risque. Et puis, vaut sans doute mieux que je reste dans le ciel pour l'instant.

Bref, tiens moi au courant.
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1