AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Vive l'argent, la météo et la négociation. [Rp solo]

Lucky Blaze
Lucky Blaze

♦ Localisation : Grand Line [L'île aux éveillés]
♦ Équipage : Aucun [Recherche]

Feuille de personnage
Dorikis: 1295
Popularité: -40
Intégrité: -25

Jeu 10 Sep 2015 - 18:45

Un beau jour, dans un beau Royaume. Le jeune navigateur avait amarré son navire ... son petit bateau plutôt, dans un port d'un coin bien tranquille. Le jeune homme vérifia qu'il avait bien tout rangé dans son bateau pour ne rien se faire voler. Il sortit rapidement en remerciant les hommes qui s'occupaient du port. Lucky s'approcha des hommes en demandant de bien regarder son bateau. Les hommes répondirent simplement qu'ils ne voulaient par car il n'y avait pas que son bateau. Le jeune navigateur sortit son bâton tempo comme il aimait l'appeler et accrocha les trois bouts pour n'en faire qu'un grand et pointer le bout sur le nez d'un homme qui commença à partir. Voila ce qu'il détestait le plus, se faire snober. Le jeune garçon détacha son bâton en trois parties, il en rangea deux sur sa ceinture spécial arme et souffla dans le bout faisant des bulles de foudre. Il toucha simplement l'homme qui lui avait fait volte-face pour le foudroyer, le gardien du port tomba net devant les pieds de son partenaire de travail qui ouvrit la bouche. Lucky rangea son bâton et regarda le dernier gardien dans les yeux avec un grand sourire.

Je vous ai demandé de veiller sur mon petit bateau s'il vous plaît. Faites le.

L'homme hocha la tête et laissa partir Lucky avant de se précipiter sur son camarade au sol entouré de petit arc électriques. Du côté du navigateur il avançait à travers la forêt en attendant de trouver un poil de civilisation. Après quelques minutes de recherches il arriva finalement à une ville habité, et qui dit ville habitée dans un Royaume dit Marine obligatoirement. Le jeune homme se cacha derrière un arbre, en tant que pirate ses pires ennemis étaient la marine. Il rangea son dernier bâton climatique sur sa ceinture et mit sa capuche pour entrer doucement dans la ville. Lucky partit en direction d'un magasin pour prendre des provisions, une fois à l'intérieur il aperçu un groupe de la marine en train de refaire des provisions. Le jeune homme commença à aller vers la sortie quant un vendeur commença à l'accoster. Il lui demanda ce qu'il voulait. Quelle chance, les hommes de la Marine s'approchèrent de Lucky avec un grand sourire, ils regardèrent le choix du jeune navigateur.

De la viande et de la bière s'il vous plaît.

Les hommes de la Marine et le vendeur commencèrent à partir dans un fou rire général, le corps et le visage enfantin de notre héros faisait croire qu'il n'avait pas plus de treize printemps. Cependant c'était tout le contraire, il était presque adulte et buvait comme un trou. Le jeune homme n'aimait pas que l'on se moque de lui, oui il aime rien lui. Le vendeur s'empressa de refuser de lui donner de l'alcool en lui expliquant qu'il était bien trop jeune. Lucky tapa son poing sur la table assez fortement pour faire tiquer les marines présents.

Ecoutez, je ne suis pas d'humeur à rigoler avec vous, alors soit vous m'apportez fissa ce que j'ai commandé soit je fais sauter cette merde qui vous sert de magasin et les clients qui vont avec.

Le jeune homme pointa doucement du doigt son arme qu'il avait attaché à sa ceinture dont il avait prit la précaution de cacher l'existence aux Marines présents, ils auraient pu se poser des questions. Le vendeur s'approcha et lui montra les Marines derrière.

Gamin, si tu fais un mauvais pas,tout les Marines ici qui seront encore vivant te tueront et tu deviendras un ennemi du Gouvernement.    

Le vendeur lui emmena ce qu'il avait commandé, Lucky prit le temps de tout bien ranger dans son sac avant de dire une dernière phrase au gentil monsieur qui lui a donné de l'alcool. Le jeune pirate sortit deux bâtons et les posa sur le comptoir.

J'en ai vu des plus coriaces, j'ai vu des choses que vous n'imaginez même pas, j'ai fait des choses que vous n'imaginez pas non plus. Et le plus important .... je suis déjà un ennemi du Gouvernement depuis ma naissance. Je ne vais pas vous déballer ma vie alors à plus tard ...

L'homme commença à comprendre qu'il avait à faire à un pirate. Il était prêt à hurler quand le jeune homme s'empressa de prendre ses bâtons climatique et lancer une mystérieuse technique.

Fog Tempo

Un épais brouillard tomba dans la boutique de l'homme laissant le temps au pirate de s'enfuir, bien entendu il n'avait pas payé sa marchandise. Déjà que de base il n'aime pas donner son argent alors là, pour un vendeur qui l'as prit pour un gamin se sera nada. Lucky prit ses jambes à son cou et avança vers le "centre" du Royaume et essaya de regarder aux alentours pour trouver un moyen de voir tout ce grand Royaume pour en dessiner la carte. Il s'était bien éloigné du magasin où il était et où tout le monde croyait qu'il avait treize ans. Sieur Blaze se fit rapidement accoster par une bille qu'il avait reçu sur son bras droit. Un homme, grand , blond aux yeux vert avec des teintes bleutées à l'intérieur, une longue cape, un short bleu et un débardeur blanc se présenta à notre pirate. Lucky souleva un sourcil comme pour demander qui il était, ce que le jeune homme comprit rapidement. Il fit un geste à notre pirate lui demandant de s'approcher. Le blond s'approcha doucement et tendis l'oreille (façon de parler, il va pas lui coller son oreille à la bouche.)

Enchanté jeune pirate, je t'ai vu à l'oeuvre tout à l'heure dans un magasin non loin d'ici. Tu te débrouille vraiment bien avec ton arme, si je ne me trompe pas c'est un véritable Climat-tact. Je me présente, Luis Arp. Voleur professionnel et tireur d'élite aussi, tu fais partis d'un équipage monsieur l'ennemi du Gouvernement ou bien Climat Boy?

Le ... Climat Boy afficha un léger sourire et prit le poignet de Luis pour aller un peu plus profondément dans la rue, un élargissement de la voix s'offrait à eux. Cet endroit donna une idée à notre jeune pirate qui commença par se présenter en posant son sac le long d'un mur juste à côté d'eux. Il prit deux billets de 1 000 Berrys et les montra à son camarade du jour.

Lucky Blaze enchanté aussi. Et oui c'est bel et bien un Climat-tact. Pour répondre à ta dernière question, je faisais partie d'un équipage il y a quelques mois. Je ne suis pas l'ennemi du Gouvernement, mais j'avoue aimé me faire appeler Climat Boy. Et toi, monsieur au lance-pierre. Tu te dit voleur professionnel, le vol ça me connais, ça serait prétentieux de dire que je suis un maître dans cet art. J'aimerais te tester, j'ai avec moi deux billets de mille Berry, viens me les voler. Par tout les moyens possibles.

Luis afficha un large sourire et mit son lance-pierre devant lui en poussant un joyeux "OK" qui fit sourire notre météorologue. Il rangea les deux billets entre sa ceinture pour ranger son arme et son pantalon. Luis commença par lui tirer une bille explosive à côté de lui pour le distraire. Lucky sentit quelque chose lui effleurer les hanches, il sortit rapidement son bâton de foudre et souffla rapidement dedans pour électrocuter Luis qui roula au sol et se cogna à un mur.

Et bien? Tu est un voleur professionnel et tu ne sais pas faire face à un jeune pirate voleur comme moi? Il va falloir pourtant. Parce que sinon, c'est moi qui vais passer à l'offensive!

Le jeune blond décrocha ses deux autres bâtons qu'il envoya tournoyer vers Luis pour créer une véritable mini tornade qui l'envoya cogner contre un mur, ses deux bâtons revinrent à lui assez rapidement. Le jeune homme aida son compagnon du moment à se relever. Il avait eu du mal à respirer au moment où son dos entra en contact direct avec le mur. Il pouvait être violent aussi des fois le Sieur Blaze. Monsieur le tireur d'élite profita de ça pour faire une balayette à notre jeune homme et le faire tomber en arrière pour se mettre à califourchon sur lui, il chargea son lance-pierre et tira une vulgaire pierre qui cogna juste à côté de Lucky qui afficha un léger sourire. Il le poussa doucement en voyant qu'il avait réussi à lui prendre ses deux billets. Le jeune navigateur se leva et mit son index en avant après s'être dépoussiéré.

C'est bien, mais si je n'étais pas "de ton côté" quiconque serait venu près de toi qu'il aurait pu te planter ... tu jouais sur le fait que je n'allais pas te tuer là. C'est risqué ...

Luis hocha la tête en baissant les yeux, Lucky semblait avoir vu juste. Le jeune tireur d'élite se posa doucement contre un mur en agitant les deux billets qu'il avait dans la main droite. Climat Boy afficha un léger sourire. Luis prit ensuite la parole et alla droit au but.

Ecoute, je ne passerais pas par trois chemins ... ce soir en ville il y a une grande fête. Où une princesse d'une petite contrée du Royaume va exposer à tout le monde dans la salle ses bijoux et ses plus précieux objets. En bon voleur qui se respecte j'ai décidé d'y aller ce soir en volant l'identité d'un homme. Je voie tes questions arriver. Comment voler l'identité d'un homme? Et bien cette après-midi je vais aller en ville et jouer des cartes que j'ai en poche pour jouer un tour à certaines personnes et peut-être attirer dans le lot un homme du gala et lui voler ses cartes d'identité. J'aimerai donc que tu vienne avec moi. Pour ça il te faudra à toi aussi une nouvelle identité...

Lucky entrouvrit la bouche, Luis parlait tellement qu'il devait TOUT comprendre ... compliqué mais obligatoire. Dès qu'il s'agissait d'argent Lucky était partant. Luis lança un regard interrogateur sur le jeune pirate qui hocha simplement la tête en guise de oui. Le tireur d'élite prit le jeune homme par son bras droit. Il décida de l'emmener dans une petite auberge pour lui dire se qu'ils allaient faire toute l'après-midi et comment la soirée allait se passer...


Dernière édition par Lucky Blaze le Mar 15 Sep 2015 - 22:01, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14936-lucky-blaze-le-meteorologue-de-l-extremehttp://www.onepiece-requiem.net/t15177-lucky-blaze-sa-ft#176982
Lucky Blaze
Lucky Blaze

♦ Localisation : Grand Line [L'île aux éveillés]
♦ Équipage : Aucun [Recherche]

Feuille de personnage
Dorikis: 1295
Popularité: -40
Intégrité: -25

Dim 13 Sep 2015 - 20:39

Lucky sauta sur son lit, le claquement de ses bâtons entre eux fit réagir Luis qui était parti ailleurs. Enfin façon de parler, il réfléchissait juste à comment il allait devoir se comporter durant le gala. Il semblait vraiment ailleurs, Lucky tapa ses mains les unes contre les autres pour ramener le tireur d'élite à la réalité. Il n'allait pas tarder à être dix heures du matin et ils n'avaient pas encore trouvé de moyens de chourer les cartes d'un homme du gala. Ce fut seulement quelques minutes après que notre navigateur trouva un bon moyen d'en trouver une voire deux ou même plus.

Luis, j'ai une idée, je vais sortir, je serai de retour vers treize heures. Ne t'inquiète pas pour moi et essai de te trouver une identité.

Luis afficha un léger sourire, vous savez ce sourire que les gens ont quand tout se déroule comme prévu? Et bien il avait exactement ce sourire, Lucky était trop occupé à se préparer à sortir qu'il snobba le sourire de Luis. Le jeune navigateur lui fit juste un signe de la main et sortit rapidement. Il avait entouré son bâton climatique de bandes vertes et avait mit un semblable de fleur au bout de deux bâtons pour donner l'air de véritables fleurs magiques. Il avait enfilé une cape noire volé dans une tierce île ainsi que sa paire de lunette qu'il a depuis longtemps. Le jeune pirate s'avança en plein centre ville. Enormément de personne passait à cette heure-ci. Dans un coin de rue un peu plus loin Luis observait notre jeune homme. Lucky toussa doucement avant de clamer quelque chose à pleine voix.

Oyez oyez, gentes dames et gentil damoiseaux. Venez observez le spectacle du magicien Blaze. Vous voulez voir des choses extraordinaire? Venez!

Plusieurs personnes le regardaient bizarrement, des enfants faisaient un caprice à leur parents pour rester. Le jeune homme comprit qu'il fasse une démonstration, il dégaina son premier bâton et souffla dedans pour en faire sortir une bulle rouge. Le design plus que bizarre de l'arme ne faisait en aucun cas penser qu'il s'agissait d'un bâton climatique. C'est un risque qu'il prenait, dans ce Royaume à chaque coin de rue il y a un membre de la Marine. Et les effets du bâton climatique sont connu dans le monde, il faut donc user de chaques techniques en ayant bien réfléchi. Les enfants hurlaient que les fleurs faisaient des bulles de couleurs. Un tas de monde entourait maintenant notre navigateur qui afficha un sourire satisfait. Dans le groupe il y avait bien six ou sept hommes et femmes de hautes société à en voir leur manière d'être et leur style vestimentaire.

Il est maintenant temps de vous montrer ce que fait une combinaison de ces bulles.

Lucky allait prendre un risque, si les personnes étaient sur le qui vive elles devineraient qu'il s'agit d'un bâton climatique, sinon ils se laisseront avoir. Lucky murmura quelques chose ressemblant à "cool ball" et "heat ball" avec le brouhaha personne ne l'avait entendu, il posa un genoux au sol et fit tourner ses "fleurs" dans chaque main pour générer des bulles froides et d'autres chaudes. Ce petit tour de magie créa un petit nuage blanc au dessus du public ébahi par cet enchaînement. Tout le monde applaudit. Lucky avait maintenant toute l'attention du public. Il fallait passer à l'offensive.

Et maintenant, un véritable tour de magie ... montrez tout ce que vous avez sur vous.

La belle offensive, le jeune pirate demanda cela pour observer si les hommes qu'il jugeait digne de participer au gala avaient leurs cartes sur eux. Bien, ils avaient leurs cartes de l'argent et des bijoux. Un d'entre eux avait une belle fortune dans la main. On aurait pu croire qu'un Berry fut dessiné dans l'oeil de Lucky tellement tout cet argent lui faisait envie. Le jeune homme se releva et murmura à nouveau "cool ball" il fit tourner son bâton floral dans sa main droite pour générer une grande quantité de bulles froides faisant subitement baisser la température ambiante. Il rangea son bâton et joua ensuite avec les bulles de chaleurs. Il en balança une énorme quantité créant doucement mais sûrement un brouillard épais ne reflétant que les ombres des personnes. Lucky trouva rapidement l'homme d'affaire et lui vola tout ses biens très rapidement, l'homme voulu hurler, il se fit arrêter net par une bulle qui l'électrifia sur place. Il tomba au sol. Le jeune pirate sortit ensuite du brouillard et assembla son bâton pour former une croix avec. Il la lança à travers le brouillard pour le dissiper.

Cyclone Tempo!!

Toutes les personnes regardèrent l'homme d'affaire au sol et commençèrent à hurler. Ils aperçurent un bâton passer devant eux et revenir sur le dernier bâton de Lucky qui afficha un léger sourire en retirant ses lunettes et en jetant sa cape à un enfant pas loin de lui. Il arracha le déguisement de son arme et se présenta à nouveau à son public plus quelques Marines qui venaient d'arriver en ayant entendu des cris, on pouvait maintenant dire que Lucky était entouré, devant par des civils et derrière et sur les côtés par des Marines.

Lucky Blaze pour vous servir, m'appelez pas le magicien mais plutôt Climat-Boy c'est plus mignon. Cherchez pas de quel équipage je suis, j'suis un solitaire pour le moment. Bon, je pense pas que la Marine soit d'accord qu'un pirate reste. Alors attaquez moi ...

Les Marines sautèrent sur Lucky et lui plantèrent une épée dans le corps. Le jeune homme saignait de partout ... c'est ce qu'ils croyaient. En vérité il était dans la foule de civil. Il en sortit tranquillement en agitant son bâton climatique, au bout de ce dernier il y avait une bulle de foudre.

Mirage Tempo! Pendant que je parlais j'ai eu le temps de réduire la densité de l'air et ainsi créer un mirage de moi qui est reflété par la lumière du soleil. Et enfin ... regardez au dessus de vous. Je crois que le tonnerre va frapper aujourd'hui encore. Thunderbold Tempo!

Le mirage disparu, les hommes de la Marine n'eurent pas le temps de réagir que la foudre les traversèrent d'un coup. Certains avaient évité l'assaut, le rayon d'attaque de cette technique est grand mais pas assez pour autant de Marine. Saint-Uréa est vraiment rempli d'un million de Marine. Le jeune homme se mit à courir pour rejoindre l'auberge où il résidait avec Luis. Du côté de Luis, il avait regardé toute la scène sans agir. Il se dépêcha de rentrer avant Lucky. Il prononça une phrase plus que mystérieuse.

Je vois, ce jeune garçon ne va pas tarder à être une menace. Il ne doit pas s'enfuir du Royaume vivant.
http://www.onepiece-requiem.net/t14936-lucky-blaze-le-meteorologue-de-l-extremehttp://www.onepiece-requiem.net/t15177-lucky-blaze-sa-ft#176982
Lucky Blaze
Lucky Blaze

♦ Localisation : Grand Line [L'île aux éveillés]
♦ Équipage : Aucun [Recherche]

Feuille de personnage
Dorikis: 1295
Popularité: -40
Intégrité: -25

Dim 13 Sep 2015 - 20:45

Lucky passa la porte les papiers en main, il vit Luis retirer son manteau.

Tu viens d'où comme ça?

Luis semblait s'être fait prendre, il prétexta la seule chose qui lui passa par la tête.

Je suis allez nous chercher à manger, regarde les plateaux sur nos lits.

Lucky n'avait pas envie de voir s'il avait raison ou tord, il était juste exténué. Il posa ses fesses sur son lit et garda bien les papiers dans la poche de son pantalon, il était midi pile. L'heure de manger, Luis retira le couvercle des plateaux révélant un repas digne d'une auberge quatre étoiles. Lucky se demandait bien où il était allez acheté cette bouffe. Enfin, peu importe. Il commença à manger en regardant Luis.

Dit moi, où as-tu dégoté tes papiers pour ce soir?

Luis avala sa salive dans un grand bruit, il n'avait pas prévu cette question. Son comportement devenait de plus en plus bizarre et son déglutissement fit tiquer Lucky.

Qu'y a t-il? ... Tu me paraît bizarre là.

Luis afficha un large sourire à Lucky. Il posa son plateau sur son lit et partit chercher des papiers dans son manteau. Il les jeta ensuite à Lucky.

Je les aient volées pendant que j'allais nous chercher à manger.

Lucky afficha un sourire et lui rendit les papiers. Ces papiers appartenaient à un homme commandant d'une section de la Marine d'ici nommé Léonard Arper. Les deux jeunes hommes continuaient de manger tranquillement en regardant un lacryma vision diffusant des images des informations. Le présentateur expliqua qu'un combat avait eu lieu dans le centre-ville d'une partie du Royaume de Saint Uréa. Certains passants avaient capturés des images via lacryma vision portatif. Lucky éclata de rire.

Dans moins de temps qu'il en faut pour le dire je sent que je vais vite être recherché par la Marine.

Luis fixa Lucky, cet homme semblait de plus en plus bizarre ... Les deux hommes terminèrent rapidement leurs plats. Une fois cela fait Lucky se précipita hors du lit pour trouver un endroit où volez des vêtements chics. Luis avait semble t-il tout prévu, il sortit un sac de l'armoire qui était située à l'entrée de la petite chambre et en sortit deux costard magnifiques. Le jeune pirate afficha un large sourire et attrapa d'une main ce qui allait lui servir de vêtements pour la soirée. Luis l'arrêta net en lui empoignant le poignet. Ce qui ne plu pas tellement à notre navigateur qui lui lança un regard interrogatoire. Luis lui répondit lentement et calmement.

Et bien, il n'est que treize heures, le gala commence à vingt heures. Nous avons quartier libre jusqu'à dix neuf heures, après on se rejoins ici et on fait un plan pour ce soir. Ok?

Lucky afficha un large sourire, avec l'argent qu'il avait volé il pouvait aller faire les magasins et se prendre un petit café dans une bonne brasserie. Enfin, avec ce qui s'est passé ce matin il vaut mieux éviter de se faire repérer et la vigilance est de mise. Luis passa une fausse moustache, des lunettes noirs ainsi qu'une veste de la marque "criminal" pour éviter de se faire remarquer. Lucky enfila tout ça rapidement et ouvrit la porte de leur chambre.

Mais toi, tu va faire quoi de ton après-midi?

Luis sortit des petits billes de son sac et fit un clin d'oeil à notre jeune pirate.

J'ai des affaires à régler ici.

Lucky afficha un grand sourire et partit rapidement en prenant bien soin de ne pas claquer la porte. Luis attendit bien que son compagnon d'un jour soit totalement sortie de l'auberge pour décrocher l'escargophone qui était posé sur la table de chevet, il contacta un inconnu, un ... soldat apparement.

Allo, oui premier soldat, c'est moi ... notre cible se promène en ville vêtu d'une fausse moustache, de lunettes noirs et du dernier modèle de veste de la marque Criminal. Vous devriez le trouvez rapidement. Faites tout pour l'empêcher de revenir à l'auberge et le tuer. Si nous ne l'arrêtons pas maintenant il continueras de gagner en puissance et risque de devenir un dangereux pirate ... il est du devoir de la Marine d'arrêter tout pirate!

Voici donc la vérité sur Luis Arp, plus communément appelé Léonard Arper par ses camarades et son bataillon. Il est commandant d'un groupe de Marine du Royaume. Léonard racrocha l'escargophone et écrit un mot sur un petit papier destiné à Lucky s'il revenait vivant. Allons maintenant avec Lucky, ce jeune pirate avait prit soin de cacher ses bâtons climatique sous sa magnifique veste. Il arriva après bien une heure de marche dans la ville à lécher les vitrines (façon de parler) à une petite brasserie. Il y commanda un café et quelque chose pour faire passer.

Bonjour, un espresso s'il vous plaît. Avec un donut. J'vais prendre ça sur la terrasse.

La serveuse prit sa commande et lui un signe de la tête pour désigner que sa commande allait vite arriver. Le jeune homme se posa à une table au soleil en attendant sa commande. Des bruits de fond plutôt bruyant lui arrivèrent aux oreilles des trucs du genre "voila Climat-Boy" "Il est exactement comme Monsieur Arper nous l'a décrit" "Tuons le!" Une troupe de soldat de la Marine se mit à courir vers Lucky. Le jeune pirate assembla deux de ses bâtons en croix sous la table. En relevant la tête il aperçu que plusieurs soldats l'entourait. La serveuse eut un peu peur sur le coup, deux hommes lui avaient demandé d'annuler cette commande. Lucky tira la gueule, il le voulait ce café.

Cyclone Tempo!

Le jeune homme se leva d'un coup et lança son arme tout autour de lui créant une énorme bourrasque qui fit valdinguer tout les hommes qui l'entourait. Il y avait seulement la serveuse devant lui, il s'avança et bu son café et tira la langue.

'hé 'haud (c'est chaud).

Il reprit ensuite son sérieux en regardant la troupe se relever tant bien que mal. Son bâton revint dans sa main, il le frappa au sol et regarda sévèrement les hommes tout en jetant sa fausse moustache et les lunettes noirs, bizarrement il garda la veste. En même temps c'est de la marque Criminal style Printemps/Eté/Autome et Hiver. Elle convient à tout cette veste.

Bien ... j'en ai marre là, ça fait trois fois dans la journée que j'me tape avec des mecs de la Marine. Et c'est pas prêt d'être fini. Ce Léonard Arper ... ne s'appellerait-il pas Luis Arp?

Un homme de la Marine afficha un large sourire et répondit très franchement que si, et que Lucky s'était fait berner toute la journée et que son plan pour ce soir est connu de tout les hommes de la Marine. Lucky vit rouge, il s'avança doucement vers l'homme qui avait parlé, il se mit à son niveau. L'homme sentit de la foudre le traverser, ses yeux se fermèrent d'un coup. Le "Thunder Ball" de Lucky l'avait touché au niveau du coeur. Un coup à mourir d'une crise cardiaque. Tout les hommes braquèrent leurs flingues sur Lucky. Il murmura un "Mirage Tempo". Tout le monde tira sur lui, son mirage tomba en arrière et fut vite dissipé. Le "chef" de la troupe étant complètement K.O au sol. Plus aucun homme ne savait quoi faire. Lucky avait beaucoup combattu dans la journée, sa fatigue entrait en scène. Il était fatigué et énervé, tout ce qu'il ne faut pas pour pouvoir mener un bon combat. Le jeune homme se mit à courir tant bien que mal, d'autres Marines arrivèrent devant lui, il sauta sur un tonneau et s'accrocha à une gouttière pour monter sur le toit. Il prit soin de bien faire exploser le tonneau en balançant une bulle de foudre dessus. Voyant qu'à l'intérieur il y avait de l'eau, il attendit que tout les hommes marchèrent sur la large flaque d'eau et balança une Thunder Ball dessus pour tous les électrocuter et pouvoir continuer d'avancer sans être gêné.

Mais merde à la fin, je dois absolument rentrer à l'auberge et tout mettre au point avec cet enfoiré.

Lucky sauta de toit en toit comme il pouvait, les toits étaient très proches les uns des autres donc ça allait quand même. Il arriva assez rapidement à l'auberge où il cacha son visage à l'accueil. Il se précipita à sa chambre, trembla en essayant de mettre la clé dans la serrurre mais parvint tout de même à entrer rapidement. Personne, il n'y avait personne dans la chambre. Lucky ferma la porte à clé et même à double tour. Vérifia que les fenêtres étaient bien fermées et mit le rideau par dessus chaque fenêtres. Il alluma la lumière sur la table de chevet et remarqua un papier posé dessus.

Léonard a écrit:
De Léonard,
Très cher pirate, j'en conclue que si tu arrive à lire cette lettre c'est que mes compagnons n'ont pas remplis leur mission. Trouve tu que je joue bien la comédie? Tu es un ennemi, tu es un pirate et pour ça tu dois mourir! La prochaine fois que je te verrais j'accrocherai ta tête au dessus de ma cheminée. Bonne dernière journée.


Lucky déchira ce papier en morceau et le jeta à la poubelle. Le jeune homme retira tout ses vêtements et les plia pour les mettre sur son sac, il entra ensuite dans la douche pour prendre une bonne douche et se remettre les esprits en place. Qu'allait-il faire ce soir?
http://www.onepiece-requiem.net/t14936-lucky-blaze-le-meteorologue-de-l-extremehttp://www.onepiece-requiem.net/t15177-lucky-blaze-sa-ft#176982
Lucky Blaze
Lucky Blaze

♦ Localisation : Grand Line [L'île aux éveillés]
♦ Équipage : Aucun [Recherche]

Feuille de personnage
Dorikis: 1295
Popularité: -40
Intégrité: -25

Mar 15 Sep 2015 - 22:00

Lucky tapa du poing contre le mur, l'eau ruisselait sur son dos, partant de ses cheveux jusqu'à ses pieds. Ses cheveux blonds, magnifiques, retombaient sur ses yeux fermés. Il réfléchissait à comment allait se dérouler cette soirée pour lui et surtout comment allait-il pouvoir faire face à un commandant d'un bataillon de la Marine de ce grand Marine. Il lui faudrait extrêmement de chance. Soudain, un sourire fit son apparition sur le visage du jeune pirate.

J'vais lui montrer moi que j'suis pas un faible et que j'vais me faire connaître rapidement.[b]

Il eut ensuite un sursaut en entendant quelqu'un cogner à la porte de la chambre. Il entoura le bas de son corps avec une petite serviette accrochée à la taille. Il regarda au niveau du juda et aperçu une femme de chambre. Il lui entrouvrit la porte. Elle lui expliqua qu'elle était venue pour lui apporter à manger, à en voir les plateaux Lucky comprit directement que Léonard lui avait menti tout à l'heure en ayant dit qu'il était allez cherchez à manger.

[b]Non merci madame, je ne serais pas là de la nuit.


La femme commença à partir, Lucky sortit complètement de la chambre et rappela la femme.

Oh non attendez, apportez vos aliments les plus chères par pack de vingt et mettez ça sur la note de Monsieur Léonard Arper de la Marine entrez avec votre pass et déposez ça sur le lit.

La femme hocha la tête en rougissant, Lucky était seulement vêtu d'une serviette et il faut se dire qu'il n'est pas moche. Même loin d'être moche. Il rentra ensuite dans la chambre en claquant la porte et en la fermant à double tour. Il jeta la serviette dans le lavabo de la salle de bain et refit couler l'eau de la douche sur ses épaule et sur son dos. Il continuait de réfléchir. Après une bonne demi heure de réfléxion sous la douche, le jeune homme en sortit en mettant une serviette autour de sa taille et une autre sur ses cheveux. Il retourna dans ce qui servait de chambre - salon et sécha ses cheveux en frottant avec une main. Il passa l'autre entre les rideaux. Des hommes de la Marine traînaient comme d'habitude apparemment dans la ville. On peut dire que ce Royaume est la pointe au niveau Marine. Il retourna vers son lit et regarda le costard que Léonard lui avait laissé. Le jeune homme prit un ciseau qui était dans un meuble de la salle de bain et coupa ce costard en morceaux.

Je n'ai pas besoin de vêtements d'un Marine. Je viendrai pour mon propre compte!

Lucky se sécha complètement, il enfila un boxer noir avec la marque "Criminal" marqué en haut couleur bleu. Un jean "slim" noir, avec des bottes noir coultée sur les côtés. Il enfila un débardeur grande taille noir avec une tête de mort blanche et un léger gilet "Criminal" gris avec la marque couleur noir. Il devait déjà être seize heures ou un truc du genre. Le jeune homme était complètement lessivé, il posa simplement sa tête sur son oreiller puis pouf. Il s'endormit d'un coup. Le réveil fut dur, il ouvrit simplement les yeux, des plateaux étaient posés sur le lit d'à côté. La femme devait être rentré quand il dormait. En fait tout à l'heure elle était juste venu prendre commande de ce qu'il voulait manger le soir même. Ce qui signifiait donc qu'il devait déjà être bien tard. Et bien oui, il était déjà vingt heures pile. L'heure pour Climat-Boy d'aller à l'attaque.

Merde, j'ai dormis aussi longtemps? Bien, j'vais trouver un moyen de faire la peau à ce commandant. J'ai bien repris avec cette douche et ma petite sieste. L'heure de passer à l'attaque est arrivé.

Le jeune homme attacha sa ceinture à sa taille et y rangea ses trois bâtons climatiques en souriant. Il était véritablement prêt à en découdre à en croire par son regard. Il finit par éteindre les lumières de la chambre en faisant bien attention de laisser le mot qu'il avait écrit quelques minutes auparavant sur la table de chevet. Peut-être que Léonard allait le trouver ... qui sait? Enfin, Lucky partit rapidement en laissant la porte non fermé à clé. Il partit rapidement, arrivé à la sortie de devant il se fit arrêté par plusieurs hommes de la Marine qui gardait l'entrée. Le jeune homme fit rapidement demi tour et poussa la lourde porte qui servait uniquement aux personnes qui travaillaient dans l'auberge. Heureusement qu'il ne s'était pas fait attrapé.

J'ai la poisse aujourd'hui ... allez, j'y vais.

Lucky fonça vers l'endroit du gala. Il arriva assez rapidement à une magnifique villa de plusieurs mètres carrés ainsi qu'une piscine extérieur. Pour le moment certains invités entraient encore, tout se passait derrière côté piscine. Il n'y avait que très peu de gens à l'intérieur. Lucky en profita pour monter sur le toit de la villa grâce à un arbre situé sur le côté de cette dernière. Une fois sur le toit il aperçu la partie la plus luxueuse, l'intérieur. Il y avait de grandes tables, des magnifiques lustres. Tout devait valoir extrêmement cher. Le toit faisait un genre de dôme en verre. Donc très facilement cassable. Le jeune pirate remarqua assez vite les troupes de la Marine. Ici il devait bien y avoir deux cents hommes si ce n'est plus. Il n'avait toujours pas trouvé Léonard. Peut-être était-il avec tout les autres riches à l'extérieur. Lucky se mit sur un endroit du toit où personne ne pourrait le voir. Il réfléchi ensuite à un moyen d'entrer en choquant bien tout le monde.

Attendre ... j'suis vraiment pas patient.

Après au moins bien une heure et demi à regarder chaque faits et gestes de tout les invités, ils se regroupèrent dans le grand salon pour observer toutes les richesses que l'homme qui avait crée cette fête avait regroupé. Il y avait de véritables coffres remplis de Berry et d'autres remplis de bijoux. Lucky en bavait presque. Il aperçu aussi Léonard qui regardait dans tout les sens. Peut-être cherchait-il notre Climat Boy qui sait? Il était l'heure pour lui d'entrer en scène. Il créa un grand nuage noir juste au dessus du toit fait de vitres, et y lança une bulle électrique en son sein.

Thunderbolt Tempo!

Des arc électriques sortirent du nuage pour venir briser le toit et foudroyer au minimum dix personnes (Marines ou Civil) qui étaient positionnés juste en dessous du toit de verres. Des cris retentirent dans toute la salle. Léonard affichait presque un sourire en constatant que l'auteur de cette attaque n'était autre que Lucky qui avait sauté (à presque s'en exploser les jambes) depuis le toit tout de même. Le jeune homme rassembla les trois parties de son bâton climatique et le cogna au sol.

Allez, Léonard! Montre toi que j'te colle une belle fessée devant tes larbins.

Le mot larbins ne semblait pas avoir plu, un vulgaire caillou vint taper la tête de Climat-Boy, il se tourna vers Léonard, lance-pierre amélioré à la main. Ce dernier était rouge et plus grand que son petit lance-pierre noir. Tout le monde s'écarta laissant place à Léonard. Une véritable zone de combat s'était formée grâce aux "spectateurs" qui s'étaient placés autour de Lucky et Léonard.

Bille cactus!

Le combat commença directement, le commandant tira une bille que Lucky arrêta avec un coup de bâton. Seulement, cette bille explosa laissant sortir d'innombrables pics qui vinrent taillader notre jeune navigateur qui posa un genoux au sol. S'était maintenant à Lucky de jouer, il accrocha deux de ses bâtons en croix et les lança sur Léonard, il esquiva facilement en souriant. Mais, un boomerang reviens toujours vers son envoyeur. Lucky pointa son bâton électrique devant lui, il souffla dedans faisant sortir une bulle de foudre. L'arme en croix revint d'un coup faisant venir Léonard avec, Climat Boy arrêta sa course en touchant le corps de l'homme avec son dernier bâton. Léonard fut électrocuté d'un coup, il tomba la tête la première au sol devant le pirate qui murmura:

Cyclone Tempo et Thunder Ball!

Tout le monde s'inquiéta pour Léonard, des renforts arrivèrent assez rapidement. Ils voulurent attaquer le pirate encore debout mais Léonard se leva d'un coup et stopa l'avancer des Marines d'un geste de la main. Il recula rapidement, charga une bille dans son lance-pierre. Il savait que Lucky allait vouloir terminer au plus vite. C'est ce que le jeune homme fit, il posa un genoux au sol et créa un nuage noir.

Cool Ball / Heat Ball / Thunder Ball!!!

Une fois le nuage crée il lança une bulle de foudre pour répéter le procédé créant ainsi sa technique "Thunderbolt Tempo". Léonard ayant tout prévu tira une bille "bille de vent" dans le nuage pour le dissiper avant que la foudre ne tombe. Cependant, tout ne se passa pas comme prévu. Le bille entra en contact avec un début d'éclair. La foudre tomba directement sur Léonard et un gigantesque coup de vent balança Lucky sur la table de coupes de champagnes sur lesquelles il s'écorcha avec des bouts de verres. Les deux hommes eurent du mal à se relever, la prochaine technique sera la bonne. Lucky fit tourner son bâton de bulle froide dans son dos, une grande quantité de bulle froide flottèrent dans la salle. Léonard tira rapidement son ultime bille.

Bille flamboyante!

La chose à ne pas faire s'il voulait avoir une chance de gagner ... La bille explosa sur Lucky créant un énorme souffle de feu qui créa de la brume épaisse dû aux bulles de Climat Boy. Mais elles ne servaient pas qu'à ça. Elles servaient aussi à créer un mirage de Lucky. Pendant que la brume se dissipait, le pirate créa une gigantesque nuage noir au dessus de Léonard avant d'hurler.

Fog Tempo! Mirage Tempo! Thunderbolt Tempo!! Echec et Mat!!!

La bulle de foudre arriva lentement au nuage, s'ensuit un déluge de foudre sur Léonard qui perdit rapidement conscience. Ce qui permit à notre jeune homme de pouvoir partir en douce, après avoir quitté le gala une troupe d'homme de la Marine lui courait après. Il était vraiment fatigué des efforts fournis durant cette journée. Et surtout des dégâts prit durant cette dernière aussi. Lucky arriva à semer les hommes grâce à un dernier mirage. Au final, il arriva à son petit bateau toujours ammaré dans un petit port de la ville. Il était tellement pressé d'éliminer Léonard qu'il avait complètement oublié de lui dire qu'il lui avait laissé un mot dans l'auberge et surtout, pourquoi l'avoir autant trahi et s'être autant moqué de lui. Enfin, ce n'est plus que du passé, Climat Boy leva l'ancre et mit les voiles pour un voyage de nuit. Il jeta son sac sur son lit de fortune dans son petit bateau et prit l'air avant de s'assoupir devant la barre...

Quelque chose me dit que demain ou après-demain dans les journaux il y aura ma tête mise à pris. Héhéhéhé.

Lucky ferma les yeux en souriant, il était complètement lessivé. Quelle belle journée!!
http://www.onepiece-requiem.net/t14936-lucky-blaze-le-meteorologue-de-l-extremehttp://www.onepiece-requiem.net/t15177-lucky-blaze-sa-ft#176982
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1