AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Le passé resurgit

Invité
Invité


Ven 11 Sep 2015 - 23:48



Les aimables habitants de l'île de Weatheria qu'on a sauvé des griffes du Tyran nous ont donné un nuage sur lequel on redescend vers la mer bleue. Pansements sur le corps, je fixe l'horizon sans trop bouger, j'esquisse un sourire en regardant Shinji encore plus mal en point que moi. On se croirait dans un mauvais rp de Lucifer. L'ange de la lumière nous quitte en emportant le soleil qui se dérobe à nos yeux. La pénombre s'installe et il fait un peu plus frisquet, Smile réchauffe le groupe avec un dial.

Sans surprise pour le capitaine qui aperçoit l'île, à ma grande stupeur quand je mire cet archipel qui semble bouger. Une bonne heure plus tard, nous nous posons en douceur et bien avant les autres, je fais éclater mes bandages et je bondis dans les airs emportant avec moi Luka vers le centre.

Tu m'as manqué.

De la main métallique, j'écarte les cheveux de son minois et lui chuchote combien je regrette de ne pas avoir été plus présent. Soudain, tu me prends dans tes bras et me câline pour me réconforter. Je te protégerai toujours, mais un jour, je ne le pourrais plus. J'espère que ça n'arrivera pas dans longtemps. Dans cette vie, j'ai vu des choses horribles et je me dis que ton handicap n'en ai pas vraiment un et que t'as de la chance d'être plongé dans les ténèbres. Bien que les marguerites et lilas sont incroyables à voir. Tu permets que je fume ?

C'est alors que je sors ma cigarette et l'allume avec mon zippo. Le papier crépite et les cendres tombent à terre quand la fumée ressort de mes poumons. Tu te souviens la première fois qu'on s'est rencontré ? Dans cette taverne, la main morte. Tu étais là, la faim au ventre et je t'ai invité. T'as même voulu m'attaquer avec ta dague et je t'ai rassuré. On est allé voir le roi qui nous a emprisonné, je me souviens de ta colère quand je suis sorti le premier et que je vous ai laissé en plan. Et quand tu t'es retrouvé en face de l'Amiral. Je me suis mis devant et je t'ai protégé.

Je serais toujours là pour toi. Dis-je en prenant une autre bouffée. Je me demande ce qu'est devenu Joe ? Et Grumpy ? Peut-être qu'ils sont ici sur l'île... D'ailleurs, t'as remarqué cette présence étrange qui nous observe ?

Hé ! Sortez-de là !

avatar
Keel Okumura

♦ Localisation : Paumé. Comme d'hab
♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 1831
Popularité: -51
Intégrité: -15

Sam 12 Sep 2015 - 1:07

Génial, tout commence bien, j’ai été embarqué dans un équipage sans mon avis, et voilà que maintenant nous sommes sur une grosse île qui bouffe les gens. Franchement, tout va pour le mieux, et en plus, pour couronner le tout, j’ai l’autre buse qui s’est assoupis. N’ayant pas trop le choix, j’ai pris le contrôle.  Et vu que je n’ai pas grand-chose à faire, autant visiter les environs, en même temps, ce n’est pas tout les jours que je peux me dégourdir les jambes dans le corps de Keel, et sans être dérangé en plus. Une demi-heure passe et je ne sais même plus où je suis. Yes ! C'est magnifique! Je suis paumé !

Bon, que faire à part me promener, au risque d’empirer les choses… Hum…

Me voilà parti pour une longue réflexion. Mais au final, j’en rien à carrer, je m’assois puis m’enfile deux-trois fruits que ramassés par-ci par-là. Soudain, j’aperçois un OVNI qui débarque du ciel. Croyant rêver, je regarde un peu mieux et vois alors deux personnes sautant de celui-ci.

God ! What is that ? Et pourquoi je me mets à causer anglais moi ?

Et bien vous savez quoi, comme un con, je vais voir, et ouai, c’est la THUG LIFE. Bref, sur le site d’atterrissage, je surprends une discussion entre les deux « parachutiste », sans parachute. Mais attention, je dois bien faire attention à rester discret, pas comme l’autre débile qui leur aurais sauté à la tronche en criant et qui au final aurai cramé la moitié de la forêt. Le grand gars, salement amoché se met à déblatérer des paroles, que je ne parviens pas à entendre depuis ma position, à … un truc tout petit caché derrière l’homme. Je parviens à entendre quelques mots de temps en temps mais je ne perçois pas le sens de ses longues tirades.

*Faim ? Ventre ? Dague ?? Putain j’entends que des mots qui faut pas entendre là, je me rapproche du statut désespéré de Keel, c’est vraiment pas bon*

M’apprêtant à m’en allez, je me contredis en me disant qu’en fait je suis bien ici, le ciel est dégagé, pas trop d’arbre, tout est nickel. Si ils ont quelque chose à me dire, je les envois balader, je ne bougerais pas. Je commence à me mettre à l’aise quand la voix grave de grand gars augmente d’un ton.

Hé ! Sortez de là !

Flemme de me cacher plus longtemps, je sors de mon coin et me met face à l’homme, qui me regarde d’un air mécontent. Même de cette position, je ne parviens toujours pas à voir ce truc tout petit qui ce tient à côté de lui, est-ce un animal ? Un enfant ? Est-ce humain au moins ? Peu importe, j’en ai rien à foutre, ce qui m’importe le plus, c’est dans quelle galère je me suis mis. Vont ils m’attaquer ? Me capturer puis m’enfermer ? Aucun des deux, l’inconnu me pose juste une question.

Qui es-t…

Mais il est coupé dans son interrogatoire par une silhouette blanche, ou peut-être rouge, voire même les deux, se ruant sur moi, ne me laissant pas le temps de réagir. Me voilà plaqué au sol avec cette chose à cheval sur moi. Vais-je mourir ?
http://www.onepiece-requiem.net/t12759-keel-okumura-le-demon-a-l-oeil-pourprehttp://www.onepiece-requiem.net/t12816-keel-okumura
avatar
Luka

♦ Localisation : sur OPR

Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: -123
Intégrité: -93

Dim 13 Sep 2015 - 1:23

Luka avait été surprise lorsqu'un bras avait entouré sa taille et emmené dans les airs. Bien qu'elle n'aimait pas se moyen de locomotion, elle ne se débattit pas. L'enfant avait une confiance aveugle en Mizu ( sans mauvais jeux de mots), s'il lui demandait de sauter à l'eau, elle le ferait sans hésiter.

Le temps de se poser, Luka s'évada dans ces pensées. Les combats sur Watheria avaient vite pris fin, le groupe l'avaient récupérée mais elle s'était débrouillée pour échapper à l'infirmerie...encore une fois. Certains habitants les avaient aidés pour les premiers soins mais tous trop occupé entre ce qu'ils venaient d'accomplir et la suite, personne dans l'équipage n'avait réellement fait attention à la petite tête blanche qui s'était faufilée ailleurs. Elle s'était donc contentée de bander les blessures un peu trop ouvertes et d'attendre. L'aveugle n'avait pas encore dormis, elle savait que si elle s'endormait, ça allait être pour un long moment et qu'il serait quasiment impossible de la réveiller...c'était donc une Luka fatiguée qui atterrit dans les bras de Mizukawa.

Son capitaine déplaça une longue mèche de cheveux avec tendresse avant de commencer à lui parler. Cela faisait si longtemps qu'ils n'avaient pas eu de discussion tout les deux, Luka était heureuse mais le regret présent dans la voix de Mizu lui fendit le coeur...dans son plan initial, l'enfant avait prévu de bouder Mizukawa quelques jours pour lui faire les pieds...mais à ce moment précis elle n'en avait plus du tout envie. Elle s'était beaucoup inquiétée, elle avait été en colère mais c'était fini. Alors pourquoi gâcher ce moment de retrouvaille enfin calme ? Elle serra Mizukawa dans ses bras, lui prouvant qu'elle ne lui en voulait plus mais aussi pour le rassurer. Il avait beau lui promettre de la protéger, Luka s'en voudrait toute sa vie s'il venait à être blessé à nouveau par sa faute.

Leurs première rencontre n'avait effectivement pas été banale, pourtant ce capitaine à la fois fier et protecteur avait vite gagné la confiance chez la fillette. Il avait ce quelque chose, marqué par les épreuves et le temps, ce petit truc qui faisait que Luka se sentait bien à ces côtés. Laisse moi te dire une chose capitaine, on ne quitte pas son ombre, du moins, pas sans une bonne raison. Après le chemin parcouru ensemble, l'aveugle commençait à bien le connaître, elle l'avait vu heureux, en colère et même malade. Te souviens-tu de ces jours pluvieux ? Une fois tu es tombé tellement malade que Luka avait vraiment eu peur. Oui, dans un sens la maladie l'effraie, elle était bien placée pour connaître toute la portée de certaine maladie qui pouvait, l'air de rien, tuer un homme. Un loup déguisé en agneau, on commence par un simple rhume et on fini six pieds sous terre.

Alors voila, la prochaine fois pour éviter que Luka ne se fasse un sang d'encre...pense à lui parler! C'est difficile de parler à une enfant, c'est vrai. Pourtant il serait plus honnête de la tenir au courant... De plus Luka avait commencé à prendre des décisions il y a longtemps, beaucoup trop jeune sans doutes, elle avait donc le droit de choisir sa voie.

La discussion entre les deux amis continua ainsi quelques temps, parlant du passé, de leurs anciens camarades, avant que Mizukawa ne la stoppe s'adressant au vide.

Il y avait quelqu'un ? Luka était fatiguée et son cercle de vision était réduit. Elle attendit un moment, laissant faire Mizukawa avant que l'inconnu ne pénètre sa zone. Son coeur rata un battement. Cette présence lui rappelait quelque chose. Son capitaine commença à interrogé le jeune homme qui était apparut mais la fillette le stoppa en lui passant devant. Il était rare que l'ombre passe devant et Mizu avait dut être un peu surpris de cette soudaine envie d'être devant et non cachée derrière lui. Luka, quant à elle, savait qu'elle ne craingnait rien. Elle n'associait pas cette présence à de mauvais souvenir en tout cas... Son apparition eu l'air de changer l'individu en face car en une fraction de seconde Luka eu l'impression que le voile qui le recouvrait disparut, repartant d'où il venait. Elle commença à courir, elle avait un nom,

-Oniiiii~ !

Keel, surnommé oniii~ par l'enfant ( un subtile jeu de mot entre onii-san = le grand frère et oni= le démon) était la premier personne de "l'extérieur " à qui Luka s'était attachée. Il était en quelque sorte ce qu'elle considérait le plus comme un frère, l'aveugle ayant toujours du mal à savoir si Mizukawa était plus comme un père ou un frère...

Avec l'élan, les deux enfants tombèrent à la renverse et ce fut un Keel un peu ailleurs qui retrouva ces esprits :

-hum~ j'ai bien dormis...

Il marqua une pose, surement venait-il de comprendre ce qu'il se passait...c'est vrai qu'il pouvait être long à la détente.

-Tiens...? Qu'est ce que tu fous là petite Luka?

Il la prit dans ces bras pour se relever. La déposa gentiment face à lui. Il se préparait à dire quelque chose, Luka le sentait. Ils avaient vraiment été séparés longtemps cette fois ! Quand soudain...

-tu n'aurais pas un peu maigrit toi?

La fillette faillit tomber sur les fesses tellement elle ne s'y attendait pas.

-hey ! Tu va finir par perdre un os ! T'étais déjà pas grosse mais là...Tu manges combien de fois par jours ? Tu manges de la viande ? Faut manger de la viande c'est bon pour la santé! Les pommes ça va pas te rendre solide. Je te perds de vue et tu en profite pour n'en faire qu'à ta tête ? C'pas bien Lu!

Il aurait put continuer longtemps son monologue mais la présence de Mizukawa sembla enfin l'intriguer. Luka sauta sur ce changement de sujet.

-onii~ voici Mizukawa ! C'est mon capitaine !

Luka avait annoncé ça d'une voix enjouée, avec une pointe de fierté. Oui, elle considérait toujours Mizukawa comme capitaine number one. Bien que Shoma ait réussi à la faire changer d'avis à son sujet et qu'il ait enfin pris une place de capitaine. Elle fut surprise de voir Keel se rapprocher de Mizukawa puis de déclarer:

-tu sais cuisiner ?

Luka ne compris pas s'il accusait Mizukawa de ne pas la faire manger ou s'il voulait manger et qu'il voulait donc qu'il lui prépare à manger. Ce qui était sûr, c'est que sont grand frère était de retour et que ça n'allait pas être de tout repos. Il n'allait pas lâcher l'affaire...

Luka soupira, elle était heureuse, aujourd'hui se tenait devant elle les deux personnes qu'elle affectionnait le plus.
Invité
Invité


Dim 13 Sep 2015 - 17:47



Le ton employé semble agressif, à la limite du défi. Je m'approche tout doucement entre fougères, arbres à fruits et autres spaghetto-végétal. Je sors délicatement mon katana de son fourreau d'une poigne métallique complètement invisible. Faisant un bond dans le vide en effleurant la tête du prétendu grand frère, je découpe une patato-tige en petit rectangles et je récupère la sève pour pouvoir faire frire tout ça après avoir allumé un feu avec mon zippo... Quelques minutes plus tard, et sous la stupéfaction des deux compères, le plat est prêt. Des frittes, ça vous va ? La sève élaborée déjà salée assaisonne délicatement le repas et je ne peux m'empêcher d'admirer leurs grands yeux ronds et la bave aux lèvres...

Soudain, une chose étrange m'interpelle. Plus exactement, un bruit provenant des profondeurs... Comme un estomac criant famine. On dirait que l'île est bien vivante et qu'elle a senti notre présence. J'ordonne d'une voix rauque aux deux filous de fuir vers l'extrémité et au cas où s'accrocher à quelque chose si ce que j'ai vu d'en haut se reproduit. C'est à dire, la fermeture de l'îlot comme une grosse bouche.

Que comptes-tu faire ? Je vais au centre ! Mais faut-être complètement taré, cinglé, débile, timbré ! On ne pourra jamais se reposer tranquillement si ça recommence. Et avant le drame de la journée, j'empoigne mon den-den aux couleurs des spectres...

Mantle ? C'est Mizu. J'ai décidé de détruire l'île de l'intérieur !
Adieu...

avatar
Keel Okumura

♦ Localisation : Paumé. Comme d'hab
♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 1831
Popularité: -51
Intégrité: -15

Dim 13 Sep 2015 - 18:42

Keel a maintenant repris le contrôle, c’est chiant et je n’ai même pas pu profiter à fond de ma liberté ><  . Tant pis, mais voilà qu’après avoir fait un magnifique sermon à la petite Luka, il s’approche de l’autre gars chelou et il lance, mais sur un ton évoquant carrément une demande en défi :
Tu sais cuisiner ?
L’homme interpelé garde étrangement son calme et se contente d’avancer vers Keel dans les fougères.
*Putain Keel, c’est quoi encore ce que tu nous à fait ?*
Bah, c’est pas grand-chose. J’ai faim moi.
*Non mais tu te rends compte que ce gars à l’air super balaise ?*
Tant qu’il me fait à manger, moi ça me va.
*Insupportable ce gosse.*

Luka, à côté, ne semble pas se demander  pourquoi mon débile d’hôte cause tout seul, en même temps, elle doit y être habituée, elle se contente de regarder l’autre personne en souriant bêtement. Mais à quoi elle pense encore cette gamine ? Keel regarde lui aussi l’homme et à l’air d’être autant largué que moi sur ses intentions. Quand soudain, il dégaine doucement son sabre. Et merde, il l’a foutu en rogne. Cependant, il bondit, presque à raser le crâne de Keel et découpe plein de truc. Après avoir tout récolté, voilà qu’il se met à faire un feu, et fait cuire le tout. Une délicieuse odeur parvient au nez de Keel et son estomac gronde, à en faire trembler le sol. Et voilà que le fameux cuistot semble troublé. Il ordonne à Luka et à Keel d’un ton inquiet de fuir vers l'extrémité et au cas où s'accrocher à quelque chose. Il prend un den-den avec de joli couleurs et dit :
Mantle ?  C’est Mizu. J’ai décidé de détruire l’île de l’intérieur!
Il se précipite dans la forêt. Luka à côté de Keel est elle aussi légèrement inquiète, serai-ce pour la même raison pour laquelle le gars est parti ? Elle demande :
Mizu nous a dit de fuir, il faut y allez !
 Pourquoi, on n’a même pas encore savouré ce délicieux repas ?

Tu n’as pas entendu les grondements ? Un truc dangereux va arriver.
 Meuh non, c’est juste mon ventre qui crie famine, en même temps, ça fait gavé longtemps que j’ai pas mangé moi. 3 Heure ? Ou peut-être 2.


Il semblerait qu’il y ait un mal entendu là. Et que voulait dire ce fameux Mizu par  « détruire l’île de l’intérieur » ?
http://www.onepiece-requiem.net/t12759-keel-okumura-le-demon-a-l-oeil-pourprehttp://www.onepiece-requiem.net/t12816-keel-okumura
avatar
Luka

♦ Localisation : sur OPR

Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: -123
Intégrité: -93

Dim 13 Sep 2015 - 23:14

Luka n'a pas le temps de se réjouir du repas que Mizu a préparé, quelques chose est étrange. Elle commence tout d'abord à ressentir des vibrations venant du sol, lui rappelant le fait que cette île n'était pas comme les autres. C'était une plante géante, ou quelque chose dans le genre. Des inquiétudes commencèrent à naître en elle, confirmée par la réaction de son capitaine.

Détruire l'île de l'intérieur? L'enfant avait peur de comprendre. Il ne lui laissa pas le temps de protester et partit en direction du centre de l'île. Pardon? Et Keel qui ne comprend pas la situation d'un yotta. Était-elle entourée d'imbéciles ? La jeune fille était fatiguée, ne sachant pas trop quoi faire, elle avait envie de s'assoir là et de se mettre à pleurer comme une gamine. Elle n'en fit pourtant rien, laissant parler son instinct, elle fit rapidement un plan dans sa tête qu'elle mit à exécution avant même de vérifier que celui-ci était convenable.

-Mizu nous a dit de fuir, il faut y allez!

Bien entendu qu'elle ne pensait pas un seul de ces mots ! Cet abrutis d'onii ne comprenait toujours rien, Luka l'attrapa par le bras et se mit à courir en l'entrainant avec elle. A peine après quelques mètres, elle lui demanda de passer devant affirmant qu'avec la fatigue elle ne voyant pas bien du tout et qu'elle n'arriverait surement pas à prévoir s'ils se faisaient attaquer...ce qui en soit n'était pas totalement faux. Keel obéis passant devant la fillette.

-Il faut que nous courions jusqu'à l'océan. Surtout ne te retourne pas ! L'île est vivante et mange les voyageurs qui restent sur elle. Le bateau des red spectre doit être accosté plus loin. Quoi qu'il arrive onii il faut courir jusqu'au rivage !

Apres ces belles paroles, Luka suivit Keel pendant un petit moment, puis discrètement, elle se cacha derrière un fourré. Elle ne faisait pas beaucoup de bruit en courant, le jeune garçon ne remarque donc pas sa disparition et continua de courir jusqu'à sortir de sa zone. Il y avait un risque qu'il se rende compte de sa disparition, L'aveugle espérait qu'il soit assez bête pour penser qu'elle avait juste bifurqué et qu'ils se retrouveraient plus loin.

La jeune fille se releva et rebroussa chemin, courant le plus vite qu'elle pouvait. Hors de question de laisser Mizukawa ! Crétin ! Par ce que se faire bouffer par une plante géante allait l'aider à protéger l'enfant? N'importe quoi! Cet imbécile...pourquoi fallait-il qu'il l'inquiète autant? Et elle ? Était-elle plus sensée ? Luka préférait ne pas y penser. A la question : qu'elle était ses chances de survies si la plante décidait de se fermer ? Elle serait tentée de répondre zéro. Elle n'était même pas sûre de pouvoir courir jusqu'au centre de l'île ! Malgré le fait qu'elle pouvait clairement s'endormir en plein milieu du chemin l'aveugle continua à avancer à un rythme effréné. Pourvu qu'elle arrive à temps...

Était-elle une imbécile ?
Invité
Invité


Dim 13 Sep 2015 - 23:45



Le sentier obstrué par les nombreuses branches qui jonchent le sol gênent ma course vers le centre. Je décide donc d'y aller par la voie des airs tout en restant invisible au cas où Luka et Keel me suivrait... J'arrive à l'endroit voulu, une grande mâchoire recouvertes de filaments comme une plante carnivore. Les îlots qui constituent cet archipel sont de gigantesques plantes voraces qui menacent la faune et ces visiteurs, mais à ce moment précis, rien ne semble bouger ou vouloir s'ouvrir grand, la gueule à l'envie des délices que nous sommes.

Je rebrousse chemin à pas sur la voûte cendrée, je redescends rapidement quand j'aperçois Luka se diriger vers le centre à l'inverse de ce que je lui ai ordonné. Vraiment têtue ! Une empotée, cette gamine, je m'interpose de justesse et freine sa course folle. Premièrement en l'engueulant sec, deuxièmement en l'engueulant à nouveau comme un taré. Tu veux ma mort ! Et où est ton ami ? Viens, y'a rien au centre pour l'instant...

Je m'excuse quelques minutes plus tard, constatant que je me suis emporté avec mon comportement paternaliste et j'ai été un peu trop fort à l'engueuler comme je l'ai fait. Du coup, je lui chantonne un petit air en secouant un bâton pris par hasard dans cette immense jungle. Au delà, des montagnes embrumées ♪ Non loin des sombres cavernes du passé ♫ Tu n'es pas une imbécile, mais faut réfléchir à tes actions et c'est pas toi qui m'a dit un jour, que tu ferais ce que je te dirais de faire même si c'est sauter dans l'eau glacée ? On ne rigole pas avec le danger ma petite Luka.

Sourires retrouvés, nous nous dirigeons vers l'effronté sorti de nulle part. D'ailleurs, une question, tu le connais comment ? Tu l'as bien appelé grand-frère ?

Les réponses ne viennent pas tout de suite, elle a tout son temps pour y répondre et franchement... Si elle ne veut pas, elle me doit rien. Après toutes les épreuves qu'on a vécu, on ne se connait pas si bien que ça. Certes, elle sait pratiquement tout de mes malheurs et de mes amours et est-ce suffisant pour vraiment connaître une personne ?

Je commence à avoir soif, y'a de l'eau quelque part ?
Passe moi ta gourde !

avatar
Keel Okumura

♦ Localisation : Paumé. Comme d'hab
♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 1831
Popularité: -51
Intégrité: -15

Lun 14 Sep 2015 - 18:45

J’ai été surpris quand Luka a attrapé Keel et l’a forcé à courir. Pourtant, il lui a bien dit que ce n’était que son ventre qui avait grondé et non l’île. Cependant, Keel a fini par la suivre, en emmenant bien sûr sa part. Il l’engloutit et voilà que la petite fille lui demande de passer devant et de ne surtout pas se retourner, c’est déjà louche. Il passe devant.
* Hey Keel ? Tu ne trouves pas ça bizarre qu’elle te demande de passer devant ?*
Non, elle fait ce qu’elle veut.
* Dis ? C’est vraiment toi qui la sermonnais tout à l’heure parce qu’elle ne mangeait pas assez ?*
Ouai mais attend ! Manger et une position de course, je sais pas pour toi, mais laisse moi te dire que là, il y a une grande différence !
Je soupir (mentalement) *Laisse tomber*

Keel courre à travers l’immense forêt. Elle ne paraissait pourtant pas si grande tout à l’heure. Il continue d’avancer droit devant lui et ne se préoccupe pas de l’absence que je ressens derrière lui, où est-elle parti ? Rejoindre le paranoïaque ? Bah, il s’occupera surement d’elle s’ils se croisent. Oui, mais elle avait l’air en salle état, arrivera t’elle jusqu'à lui ? Il vaudrait mieux que je prévienne Keel.
* Keel ? *
Quoi ! ENCORE !
*Ohw ! Mais tu te calmes ! T’as pas à me causer comme ça !*
Ouai, cause toujours, mais ça m’énerve ! je ne trouve pas le bout de cette fichue jungle !
*On finira bien par arriver.* Au final, on a pas parlé de ce que je voulais.
Hum. J’ai une super idée.
*Je la sens vraiment pas ton idée*

Il sort son sabre et l’embrase. Je le sens mal, mais très mal. Il s’arrête et se concentre, c’est pas souvent ça. Il prend son sabre avec une main et fait plusieurs mouvement avec son sabre, il le fait tourner dans ses mains, autours de lui, échange de mains, un vrai spectacle avec des flammes. Puis enfin, il finit en plantant sa lame dans le sol, créant une onde de choc embrasée. Tout ce qu’il y a autour de lui se met à brûler.
T’as vu ça ? J’ai la classe.
*Perso, j’avoue que c’était un joli spectacle entièrement innutile.*
Pff, t’es pas marrant.

Cependant, pendant notre petite discutions sur l’inutilité de son spectacle, Keel ne surveillait pas le feu qui se propageais autour de lui, celui-ci s’étale de manière hallucinante d’arbre en arbre et se repends autours de lui, il reste un petit chemin où on peut passer, dans l’immédiat, je lui ordonne de courir sur le champ. je pense qu’il devrait s’en tirer avec quelques brûlure, mais ça lui apprendra à avoir des idées foireuse. Keel se met tout de suite à sprinter et glisse sous les flammes, qui commençaient à boucher le chemin. Il courre à toute vitesse mais l’incendit prend très vite derrière lui, il a du mal à tenir une grande distance, la température augmente, génial, il va crever de soif après. Il arrive dans un petit espace dégagé et aperçois Luka et l’autre gars marchant tranquillement vers Keel. L’homme demande à Luka :
Je commence à avoir soif, y’a de l’eau quelque part ? Passe-moi ta gourde.
Pas le temps de réfléchir, Keel se précipite vers eux. Il leur gueule:
Courreeeeeezz !!!
Ils constatent alors avec stupeur ce qui poursuivait Keel, un énorme incendie. Putain de Merde, il nous a tous fourré dans un sacré pétrin.
http://www.onepiece-requiem.net/t12759-keel-okumura-le-demon-a-l-oeil-pourprehttp://www.onepiece-requiem.net/t12816-keel-okumura
avatar
Luka

♦ Localisation : sur OPR

Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: -123
Intégrité: -93

Mar 15 Sep 2015 - 23:29

Luka voulu répondre à la question de Mizukawa, mais à peine avait-elle entamé la réponse que Keel débarqua de nulle part en hurlant.

-coureeeeeezz !!!

Courir? Pourquoi? Ils avaient déjà tous assez couru non? L'enfant constata que non. Comme elle mettait du temps à réagir, une main métallique empoigna la sienne pour l'inviter à déguerpir au plus vite. Keel venait de mettre le feu à l'île...non correction, l'espèce de crétin sans gêne et sans une once de matière grise qui servait d'oniii~ à Luka venait de foutre le feu à une plante géante. Est-ce que vous le voyez le problème ?

Le trio pris une allure de course rapide, ils courraient à peu près les uns à côté des autres. Luka n'avait même pas la force d'engueuler l'autre crétin. Elle avait du mal à courir. Sa respiration était irrégulière et elle commençait à sentir que ses muscles devenaient lourds. Son capitaine lui lâcha la main quand elle parvient à prendre le pas. Elle entendait Keel et Mizu parler mais elle ne comprenait même plus ce qu’ils disaient.

Le sol commença à bouger. Ça ne sentait pas bon, pas bon du tout. Luka faillit perdre l'équilibre mais se rattrapa in extremis. La situation ne semblait pas vouloir se calmer, elle s'entêtait à empirer ! Il sembla à l'aveugle qu'on lui adressait la parole, seulement la jeune fille restait imperméable, aucun son à part celui de sa course ne lui parvenait. Elle ne tint que quelques secondes de plus. Luka reçus comme un électrochoc, l'enfant sentit l'ensemble de ces membre se refroidir désagréablement, son cerveau se débrancha. Le corps de la fillette s'écroula vers l'avant. Elle n'était déjà plus dans la réalité, et ce pour un moment.

Luka ouvrit les yeux. Elle fut troublée par le calme environnant, l'enfant tendit sa main vers l'avant. Elle pouvait la voir, elle était donc endormit. L'aveugle était entourée par les ténèbres, seule, elle maudît ce corps trop faible. Elle devait causer bien du souci aux autres. La gamine enroula ses mains autour de ses genoux avant d'y déposer son menton. Dans son monde, il n’y avait pas de bas ni de haut, pas de sol, pas de ciel. Rien. Seulement le noir. Au fur et à mesure qu'elle avait grandit, ce petit monde intérieur avait fini, lui aussi, par perdre toute couleurs. Mais c'était cela ou rêver, la fillette n'aimait ni l'un ni l'autre, mais à choisir elle préférait encore la solitude et l'obscurité.

Alors que l'enfant commençait à déprimer, elle entendit distinctement une voix.

-Tu va vraiment finir par tous nous butter un jour espèce de crétin décérébré!  

Quelqu'un parlait...Il sembla à Luka qu'elle avait déjà entendue cette voix, mais où? Pourtant, il semblait à la fillette qu'elle ne pouvait pas entendre les gens de la réalité parler quand elle était profondément endormie...pouvait-elle communiquer avec cette personne ?

-t'as vraiment des idées nuls! Je  te le dis ! Un de ces quatre, je te prendrais entièrement le contrôle de ton corps, parce que franchement, je ferais beaucoup moins de conneries que toi!  

-ex...excusez moi?

-euh...attend...tu m'as parlé?

-vous...euh...vous m'entendez...?

-Soit je deviens aussi toqué que toi...soit j'ai quelqu'un sur une autre ligne... Attend… je savais pas que c’était possible ça ?

-...euh...c'est à moi que vous parlez?

-attend, tu reste sage et tu meurs pas je vais essayer un truc.

Une silhouette blanche apparut dans le monde obscur de Luka.

-Mochi, mochi~ qui est à l'appareil?

-Je...euh...

-Oh! Mais tu es la gamine! Quoique...dit ? T’aurais pas rétrécie toi?  

-Vous me voyez? Et vous pouvez me parler ? Vous...vous êtes qui?  

-NON ! Je parle au vide ! Ca va le vide ? Bien et vous ? Bon arrêtons avant de finir comme Keel. Bref, je me présente je suis Mono ! J'habite le plus souvent dans la tête de l’autre buse qui à on ne se demande pas comment, foutus le feu à toutes la forêt. Mais il semblerait que je puisse voyager...étrange...mais cool!  

Devant Luka se dressait une silhouette lumineuse qui semblait bouger en lui parlant, pourtant l'enfant ne voyait pas de visage...était-ce humain ? Ça en avait l'air...mais...quelque chose clochait...la personne en face lui parla un moment. C'était bizarre, pourtant Luka fut contente de ne pas être seule. Elle se demanda si elle s'en souviendrait à son réveil, ou si elle hallucinait, pourtant la présence semblait tellement réelle! Elle grava dans sa mémoire la jolie silhouette avant de fermer les yeux, apparemment son corps demandait un degré de conscience moindre pour pouvoir rattraper des forces. Luka ne lutta pas et sombra dans un sommeil encore plus profond, sans aucune appréhension pourtant, elle était contente d'avoir rencontré cette gentille jeune fille...
Invité
Invité


Mar 15 Sep 2015 - 23:58



Triple buse ! Elle s'est évanouie. Est-ce là, la force incommensurable de mon Haki ? J'en doute fortement, car je n'ai pas appelé le Petit Prince qui voyage toujours dans l'hyper-espace, sur ses planètes et ses comètes et ne reviendrait sûrement plus sur terre, à moins d'un grand danger. Le passé trouble revient à la mémoire, les flammes ravivent ce souvenir du jour où j'ai pu m'échapper de ce bateau gigantesque appartenant à la noblesse. Le feu brûlant qui attaque le bois, les cris incertains perçus au lointain, mais qui semble si proche. La chaleur qui rappelle la maladie et la fièvre des mes onze ans, la jeunesse en péril, sauvée par un frère oublié.

Cruauté dans les desseins de mes affres. Je m'abandonne à l'immensité tout en portant Luka dans les bras. Qui de part ses pupilles, semble être dans un état de rêve lucide. Je regarde d'un air furax l'ami de mon amie qui pourrait très bien devenir mon ennemi. Alors, comment t'as pu faire ça ? C'est là qu'il tend son sabre et d'un procédé particulier, il embrase sa lame... Un possible fruit du démon ? Dit-voir, si je te jette à l'eau, tu coules ? Intéressant...

Il ne me reste alors plus qu'une solution pour que tu ne recommences plus avec ce genre de bêtises. Je m'approche tout doucement de lui, les mirettes menaçantes et j'impose ma main métallique sur son épaule : GOD BLESS YOU !

A cet instant précis, je le paralyse avec le roi en furie qui est redescendue de sa planète Cookie, droit sur son esprit, maintenant endoloris. Effet quasi-immédiat... Je me retrouve à transporter deux zigotos dans les vapes et je ne cesse de penser au bon café fumant que je vais me faire et au narguilé du capitaine. Tiens donc, que fait Shoma ?

La main sur l'escargophone, aucune tonalité. Le correspondant est injoignable pour le moment, je devrais ré-essayer ultérieurement. Aurait-il une conversation avec une tiers personne et avec qui ? Avec ces rigolos dans mes bras, je peux même pas fumer. Dois-je à présent faire un paragraphe contextuel qui amorcerait le comment du pourquoi, je suis devenu l'homme que je suis ? Et terminer avec un gros pavé poétique sur ma façon de voir les choses de la vie.

Eh bien non.
Advem Evertam Solo Restempura !
avatar
Keel Okumura

♦ Localisation : Paumé. Comme d'hab
♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 1831
Popularité: -51
Intégrité: -15

Mer 16 Sep 2015 - 16:49

Bon, récapitulons la situation, nous sommes sur une île qui, à ce que j’ai pu comprendre bouffe les gens, on a retrouvé la petite Luka sur cette même île, elle est accompagnée d’un homme très bizarre, qui ne semble pas beaucoup apprécier Keel, et pour finir, le pire de tout, Keel nous a foutus le feu à la jungle. Personnellement, avec cet idiot, j’ai vraiment vu pire, mais là, on est quand même mal. Pendant notre merveilleuse fuite, Luka s’est effondrée, c’est génial, mais dans un sens, j’ai pu squatter un peu sa tête avant de me faire quasiment expulser. Finalement, quand je reviens enfin dans la tête de l’abruti qui me sert d’hôte, voilà qu’il est dans les vapes, à ben merci le vieux, fallait que tu le casse. Vous savez quoi, je vais prendre le contrôle parce que là j’en ai ma claque de cette fichue situation de merde ! Nous arrivons finalement à un grand bateau. L’homme pose Luka et Keel sur le pont, je me lève tout de suite et aperçois le visage prenant un air étonné de l’homme qui profitait du poids en moins sur ses épaules pour s’allumer une cigarette.

Quoi ?! Je n’ai pas le droit de me lever ? Tu veux ma photo peut-être ? Tss, les gens j’vous dis, ils sont tous bizarre.

Je m’éloigne et visite un peu le bateau, il vaut mieux que je sache les endroits où Keel peut ou ne doit pas aller. Je me faufile en évitant l’homme qui semblais plutôt balaise, surement le capitaine, en plus il n’a pas l’air de bonne humeur. Plus tard, ayant fini ma liste de restriction pour Keel, je retourne voir Luka, toujours en train de pioncer.

Je m’approche d’elle mais l’homme me stoppe net.

Au fait ? Oui, ça me rappelle un truc. T’es qui toi exactement ? Je n’ai pas vraiment tout capté dans votre histoire ?

Personnellement, je n’approuve pas cet homme, Luka à beau l’apprécier, je n’ai pas encore confiance en lui comme l’autre abruti qui ferai confiance à n’importe qui tant qu’il lui donnerait à manger. Bref, j’attends de voir les vraies intentions de cet homme à mon égard, et à celui de Keel.
http://www.onepiece-requiem.net/t12759-keel-okumura-le-demon-a-l-oeil-pourprehttp://www.onepiece-requiem.net/t12816-keel-okumura
Invité
Invité


Mer 16 Sep 2015 - 17:09



Je suis la folie dans son image pluvieuse. Les milliers de gouttes qui frappent le hublot d'où l'on ne distingue plus que les vagues frappant la coque. Une tempête qui dure quelques minutes, on a le cœur qui se resserre à chaque fois qu'on me croise. Et puis, tout s'arrête... Un sursis qui te laisse l'opportunité de parler et de poser ta question à deux berrys.

Un orage qui éclate tes tympans avant de cesser naturellement, le vent se fait moins fort et ma clope à l'air de durer éternellement. Quelques bouffées, au repos. Je ne vois pas en toi un grand danger, tu es insignifiant et tu m'as l'air bien insipide. Je comprends la méfiance qui anime ton corps en alerte. Comme je comprends que t'es un pauvre type paumé... A quoi bon te faire du mal, ne serait-ce là un cruel châtiment que de te laisser à ton propre sort.

Oui, je suis totalement indifférent à ton égard. Ce qui m'importe, c'est la sécurité de Luka et son bien-être. Tu t'approches encore d'un mètre et je te coupe les roubignoles !

Une dernière bouffée avant de rallumer une autre cigarette, car la première ne m'a pas satisfaite. Du vague à l'âme, la tienne est pathétique, aucun potentiel... Laisse-moi t'ausculter deux petites secondes, Mm.

Je pose le diagnostic :

Vous êtes atteint d'une forme de syndrome dégénératif aigue des neurones.
avatar
Keel Okumura

♦ Localisation : Paumé. Comme d'hab
♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 1831
Popularité: -51
Intégrité: -15

Mer 16 Sep 2015 - 17:32

Hum ? Il est bien énervé le gars, ça part à la bagarre verbale? Je ne suis pas du genre à me laisser faire. Hé hé.

Ho ? Alors tu ne semble vraiment pas m’aimer, mais sache que tu fais erreur sur la personne, la dégénération aigue de neurone ? Ha Ha ! C’est de Keel que tu parle, or moi je suis Mono, retient bien ce nom, car tu me verras souvent si tu endors Keel.

Je devrais m’arrêter là, mais voila que je commence à prendre du plaisir à rabaisser les gens autour de moi, c’est une petite faiblesse à laquelle j’ai beaucoup de mal à résister.

Tu dit que tu es ici pour protéger Luka ? Ho, c’est mignon, mais qui la protégeait l’autre crétin et elle quand ils se fourraient dans une grosse merde avant que tu ne la rencontre ? Certes nous avons été séparés plusieurs fois, mais elle était déjà assez forte pour se débrouiller seule. Je pense que tu as constaté chez elle une certaine force destructrice caché sous sa coquille très fragile. A ton avis ? Elle l’a obtenue comment ? Tu le sais sûrement, mais ceci est l’expérience de vivre seul et à ses dépend, je constate que tu est très fort et que tu connais donc les souffrance qu’on endure.


Cet homme est marrant, enfonçons un peu plus le couteau dans la plaie, je veux voir sa réaction.

Mais s’il y a un truc que je déteste par-dessus tout, c’est qu’on m’empêche de m’approcher d’une personne avec qui je m’entends bien. Et de toute façon, je suis immatériel, la preuve, tout a l’heure pendant votre course folle, j’ai eu une courte discutions dans la tête à Luka, je suis sûr que tu ignore vraiment dans quel monde elle vie intérieurement. Réalise-le, l’aspect extérieur d’une personne n’est qu’un masque, toute vérité n’est qu’un autre mensonge dans cette réalité.


Et la touche finale. En mettant bien en évidence mes yeux rouges

Regarde moi bien, peut importe si tu me menace, Luka est mon amie et celle de Keel, tu n’empêcheras ni lui, ni moi de l’approcher.
http://www.onepiece-requiem.net/t12759-keel-okumura-le-demon-a-l-oeil-pourprehttp://www.onepiece-requiem.net/t12816-keel-okumura
Invité
Invité


Mer 16 Sep 2015 - 17:46



GOD BLESS YOU !

Je sais tout de ce que tu prétends savoir, comme l'évidence à la paresse. Tu m'ennuies, alors je n'ai d'autre choix que de t'assommer, tu retrouveras ton Keel et peut-être luka. Pendant ce temps, je vais prendre un peu de charbon, de l'eau et du narguilé à la menthe. Je n'ai que faire des jérémiades d'un gamin déboussolé. Tu penses que ça me fait quelque chose ? Que tu touches la corde sensible ? Pitoyable déchet sans envergure, minable vaurien sans futur...

J'esquisse un sourire, la fumée blanche et opaque s'expire de mes poumons pour venir sur ta gueule d'ange. Tu viens de passer le test d'entrée des Red Spectres, félicitations... Maintenant plus qu'à savoir si tu vas survivre à nos péripéties.

Il y'a de l'ombre qui se raffermit sur mon épaule. Une main dure et un regard obscur qui se pose sur moi. Mantle Shoma, ne semble pas apprécié que j'utilise son narguilé personnel. Lâche moi la grappe Capitaine. Et t'as détruis l'île ? Nan, mais j'ai récupéré ce type qui est allongé sur le plancher. Il a une double personnalité, c'est bien distinct, un qui ressort quand l'autre dort. L'un est con et l'autre à la voix qui porte un peu trop. Ca reste tout de même un bon élément et il s'avère que c'est l'ami de Luka...

M'ouais...
C'est ce que je me disais aussi...
Le narguilé ?
Tiens, il est vraiment affreux ! Et on se colle les doigts, je vais devoir nettoyer ça...

M'ouais...
C'est quoi la suite des évènements ?
Un QG ? Rien que ça...

Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1