AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Amnesia

avatar
Luka

♦ Localisation : sur OPR

Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: -123
Intégrité: -93

Ven 18 Sep 2015 - 19:09

L'enfant ouvrit de nouveau les yeux. Elle reconnut immédiatement le paysage. Pas besoin de le vérifier, il était maintenant sûr qu'elle rêvait...bien que physiquement, elle était plutôt dans le coma. Luka observa les alentours, ils n'avaient pas changés: l'entièreté des maisons avaient les vitres brisés, le feu dévorait les poutres et léchait le sol dans une danse hypnotisante. Divers objets brisés ou abandonnés gisaient un peu partout, l'un d'eux, une poupée de chiffon, attirait son regard comme à son habitude.

La fillette tourna sur elle même, cherchant une suite à son rêve, un nouvel ending... Pour une fois elle ne voulait pas descendre le sentier tracé devant elle, l'enfant voulait essayer de trouver des réponses, et pas susciter de nouvelles questions ou de nouveaux doutes.  Se retournant, la solution lui parut évidente, une grande bâtisse aux allures de manoirs se dressait derrière elle. Pourquoi n’y était-elle jamais allée? Ça ne commençait pas bien. C'était trop parfait, trop évident...comment n'avait-elle jamais remarqué cette énorme maison ? Se connaissant, Luka savait qu'elle devait déjà s'être retournée, alors pourquoi n'avait-elle pas de souvenirs de cette bâtisse ? Malgré l'hésitation, l'enfant ne put s'empêcher de pénétrer dans l'immense domaine.

Elle fit quelques pas sur le petit chemin de dalle qui menait à la grande porte, autour d'elle, une première partie de jardin se devinait, malgré cela il fallait une bonne dose d'imagination pour essayer de se figurer la beauté qu'il pouvait y avoir en ce lieu autrefois. Actuellement, une grande partie de la végétation avait succombé aux flammes  et l'autre avait été arraché ou piétiné. Luka continua vers le perron, elle gravit les trois marches puis se dirigea vers la grande porte de bois. L'un des battants était cassé, sans prendre la peine de toquer ou de prévenir de son arrivée, la fillette le poussa légèrement, juste assez pour pouvoir passer. Après tout, elle était dans son rêve, elle faisait ce qu'elle voulait.
D'ailleurs...la porte étant en bois...elle aurait dû brûler, non ? A moins que le béton des murs ai ralentis voire arrêtés les flammes...? Luka chassa ses idées saugrenues...elle était dans un rêve,  elle devait arrêter de se poser des questions de logique.

L'enfant avança dans un grand hall, l'intérieur était à la même image que l'extérieur, tout était détruit, renversé, brisé et enflammée. Seul subsistait quelque tableaux de famille accroché au mur, entre deux vestiges de rideaux. Luka s'approcha pour détailler les individus. Les tableaux représentaient une famille de trois aux airs heureux. Le visage des parents lui étaient flous, pourtant, l'enfant pouvait reconnaître qu'ils faisaient parti de la bourgeoisie, tout l'indiquait : des vêtements à leur position jusqu’aux ornements de tableaux. La troisième personne, elle, était bien distincte, il s'agissait d'une petite enfant aux cheveux blanc comme neige, pourvue de grand yeux bleus...il s'agissait...d'elle même ? L'aveugle papillonna...enfant, elle vivait...dans cette maison ? Elle venait d'avoir une réponse capitale...


Dernière édition par Luka le Sam 26 Sep 2015 - 22:08, édité 1 fois
avatar
Luka

♦ Localisation : sur OPR

Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: -123
Intégrité: -93

Ven 18 Sep 2015 - 22:42

Après plusieurs minutes d'observation, un bruit attira son attention, il venait de l'étage. Curieuse, la gamine monta les grands escaliers de marbre. Pendant son ascension, un sentiment d'angoisse lui tordit l'estomac. Elle ne savait pas pourquoi mais elle avait un très mauvais pressentiment. La fillette arriva à nouveau devant une porte, plus petite cette fois, de longs couloirs s'étendaient sur les côtes. Elle saisit avec appréhension la poignée et la porte s'ouvrit dans un vieux grincement. La vue de ce qui se trouvait dans cette salle eu un effet immédiat.

Les yeux de l'enfant s'écarquillèrent, elle fit deux pas en arrière, plaquant sa main sur sa bouche pour réprimer une envie de vomir. Son esprit s'embruma, qu'est ce que c'était que cette vision d'horreur ?! Luka tituba, des images déferlèrent dans sa tête  comme si un barrage venait d'être brisé. Des larmes se mirent à couler toutes seules le long de ses joues. Comment ? Quand ? Pourquoi? Petit à petit, les réponses à ces trois questions revenaient dans l'esprit de la jeune fille.

Son corps tout entier se mis à trembler, et Luka fit non avec sa tête.

-n..non...ce n'est pas vrai...ce n'est pas...possible...

Choquée par ce qu'elle venait de voir, la fillette fit demi tour. Elle commença à redescendre les escaliers quand son pied s'enfonça dans un liquide rougeâtre. Un long frisson lui parcourut le dos. L'enfant relava les yeux, une mer de liquide rouge carmin venait de remplir le grand hall, le feu s'était propagé et brûler tout ce qui pouvait l'être. Des cris commencèrent à se faire entendre, de cris de terreur, des hurlements de douleurs. Luka remonta les marches à la hâte, elle n'avait plus qu'une idée en tête, fuir. Fuir cette maison des horreurs,  fuir ce rêve, fuir la vérité.  

Une fois en haut, elle bifurqua dans l'un des couloirs. La maison était grande, il devait bien y avoir une autre porte de sortie...La gamine courait dans le couloir le plus rapidement qu'elle pouvait mais celui-ci semblait s'allonger à chacun de ses pas. Les gens dans les tableaux défilaient, à partir d'un moment Luka cru même les voir bouger, la fixer, puis ce ne fut plus une supposition: les personnes des tableaux bougeaient, conversaient entre eux et commentaient le passage de l'importune.  L'enfant y reconnaissait des visages, des gens qu'elle avait rencontré, des gens qu'elle avait vu ou des inconnus.

Elle ne pouvait pas faire pire cauchemar, c'est ce qu'elle pensa avant que des voix envahissent sa tête. Comme quoi le destin  avait pas mal d'humour.
avatar
Luka

♦ Localisation : sur OPR

Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: -123
Intégrité: -93

Mer 23 Sep 2015 - 23:03

Courant, envahie par le stress,  Luka cherchait toujours son issues de secours. La folie commençait à la gagner peut à peu.

-elle est de retour...elle est parmi nous...cela faisait longtemps...elle l'attendait...

-La ferme ! Taisez-vous, je veut pas vous entendre !

Luka hurlait en se couvrant les oreilles de ces mains, malheureusement on arrête pas une voix qui vient de son esprit. Les multiples voix continuait donc leur long ballet dans la petite tête de la gamine perdue. D'anciens dialogues, des remontrances, des rêves...tant de chose qui venait harcelait son esprit brisée.

-voilà le monstre que tu es!...Mais où à tu était élevée bon sang!...C'est de ta faute, tout est de ta faute!...c'est pas joli de mentir Luka...Depuis quand essaye tu de jouer les héros, ma chère Luka?

Le rythme s'intensifiait, les voix se faisait plus fortes, plus pressantes. L'enfant complètement désespérée fini par s'arrêter au milieu du couloir, les images et les voix continuant leurs harcèlement. La fillette glissa ses mains dans sa chevelure, plaquant ses bras sur ses oreilles, et s'accroupie. Elle se ramassa sur elle même voulant disparaître de ce couloir. Des larmes avaient commencer à glisser sur ses joues et elle continuait de nier a mi-voix.

-je...je...se n'est pas vrai...je...

-Tu n'est qu'une menteuse!...Tu n'est qu'une criminelle en fuite!...Tu est vraiment bizarre comme gosse!...Si cette marine ne nous avait pas sauver c'est toi qui nous aurait tués!

-Je ne mens pas...c'est faux...fermez là...Je n'ai pas fait ÇA.

Le corps tremblant, la folie gagnait peu à peu l'enfant. Elle ne voulait plus savoir la vérité, elle ne voulait plus savoir son passé! Fini.

-crois tu vraiment que des gens voudraient voyager avec un tel monstre?...tu rigoles? Elle me fait fliper!...Arrête de faire l'enfant ! Tu n'as pas honte!...petite garce!

-Je ne suis pas un monstre ! Je n'ai rien fait, je n'ai pas...

-de retour au point de départ, CHINOHANA !



La voix du papillon fit taire celle des autres. Comme la leader qu'elle était, la voix glacée de Mandore fit frissonner Luka. De mauvais souvenirs lui revinrent en mémoire puis se croisèrent avec  des événement passé. L'enfant ne comprenait plus rien, toute la chronologie de sa vie se mélangeait, des flashs du passé, connu ou inconnu jusqu'à il y a encore quelques minutes, tout s'emmêlait. Luka hurlait, elle voulait que tout s'arrête, ses mains c'était crispées sur sa tête, elle ressemblait à une démente.



-C'est douloureux? Ne t'en fait pas Luka, ta maladie est bien pratique...ce passé est trop lourd pour tes frêles épaules, laisse ton esprit t'aider. Si tu as oublié, ne pense tu pas tout simplement que tu ne veut pas te rappelé? Maintenant, respire profondément et imagine que tout ça n'est qu'une rêve, un papillon éphémère dans l'esprit d'une enfant.


La fillette ferma les yeux, elle souffla un bon coup. Une dernière larmes vient s'écraser sur le sol. Et si tout était un rêve ? Mais bien sûre ! Toujours prise de folie, Luka se mît à rire, d'abord doucement puis très fort, un rire sonore, un rire stressé. Tout n'était que le fruit de son imagination...cela ne pouvait être que ça! Un rêve. Un rêve ! L'aveugle réparât les coutures de son esprit. Un fin fil rouge retenais l'ensemble, laissant dans l'ombre une vérité dont elle refusait l'existence.

Un papillon apparut devant elle dans le couloir. A présent calme, l'enfant tandis la main pour l'attraper mais celui-ci disparut au toucher. Le coeur de l'aveugle fit un battement plus fort que les autres. Ses yeux commencèrent à se fermer, plongeant les alentours dans l'ombre.



Amnesia.



L'esprit de l'enfant oublia tout ce qu'elle venait de vivre.

-Ce n'est pas la première fois, ce ne sera surement pas la dernière. Tant que tu n'est pas prête Luka, tu continuera à te berner toi même. Dors mon enfant, il y a certaine vérité qu'il vaut mieux oubliait, tout comme il y a certaines choses en ce monde qu'il ne vaut mieux pas voir.



Lorsque une enfant est témoin de faits choquant, trop choquant pour son âge, il arrive souvent qu'elle fasse un rejet. Dans le cas précis de la jeune aveugle, l'enfant courait après un passé qu'elle ne voulait pas connaître.

L'enfant et le papillon.

A son reveil, tout ce qui c'est passé sera brumeux, puis après quelques minutes se ne sera plus rien. Le seul danger serait qu'elle perde d'autre morceaux de sa mémoire, à force d'effacer continuellement ce passé, n'importe quel médecin serait d'accord sur ce fait. Malheureusement personne n'est au courant et Luka pourrait bien se lever un matin sans aucun souvenir, se demandant si c'était-elle qui avait rêvé d'un papillon ou si ce n'était pas le papillon qui avait rêvé d'elle.  

Après tout, l'univers n'est peut être que le simple fruit du rêve d'un papillon...
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1