AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Poisson d'avril

Invité
Invité


Sam 26 Sep 2015 - 13:13

QG du royaume de la veine.

On est assis autour d'une table avec des sergents et un lieutenants d'élite. Je me demande ce que je fais avec eut. J'pensais que je devais faire un spectacle ici mais il semblerait que mes gars mon bien eu. Alors je reste assis au milieu des gradés pendant qu'ils parlent d'une stratégie pour chopper l'équipage des poissons d'avril. Ce n'est pas un équipage d'homme poisson mais de pirate qui sont assez farceurs. Ils sont tellement fourbes que la marine à du mal à les capturer.

GU?! Pourquoi tout le monde me regard d'un coup. J'ai des restes de confitures sur la figure sur le coin du visage peut être. Arrêter c'est frustrant, j'envie de me fumer une clope maintenant.

-Caporal d'élite Bek. Vous avez toutes les compétences requises pour effectuer la mission.

-A votre morve sergent !

Je me mets aux gardes à vous.

-C'est à vos ordres Caporal.

-Ha ha ha. Le profil parfait pour les infiltrer. Préparez-vous, l'opération poisson clown est lancée.

Le lendemain je me prépare avec ma valise et rejoint un lieu un peu plus loin que le port. C'est l'endroit où les poissons d'avril ont jeté l'ancre. D'après mes informations ils recrutent et c'est pour ça que j'suis parfait pour les rejoindre. Aujourd'hui les cordes tombent du ciel. Même si y'a pas plus de corde qui tombe du ciel que d'hamster volant. On peut dire qu'il pleut beaucoup et moi j'aime pas trop la pluie sa me rend triste. J'entre dans un café où mes cibles recrutent mais à cause de la pluie je suis assez grognon. Lorsque je pousse la porte un seau d'eau me tombe sur la tête. Comme si la pluie de dehors n'était pas suffisante.

Tout le monde me regarde et ils rigolent. C'est moi qui les ai fait rire. Je suis un génie du rire aussi vrai que je m'appel Bek. Alors tout fier d'avoir fait rire le monde je m'avance au comptoir et m'assoie. Des fourbes ont mis un coussin péteur et ça fait un beau bruit. Le monde rigole. Je suis tellement un bon clown que je fais rire sans me forcer.

-Mes cigarettes sont mouillées, y'a pas quelqu'un qui en a?

Un gentilhomme m'en propose. C'est même un gros cigarre. Je le mets en bouche et boum il explose quand l'autre me l'allume.

-GU?! J'ai fait exprès ! Attention, aujourd'hui c'est samedi c'est le jour du poisson ! Je vais tous vous manger bande de pirates.

Je me redresse et bombe le torse. J'ai une tête pas très sympathique même si j'ai un peu de maquillage.

-Je vous ai eu poison d'avril !

-Ha ha ha, c'est un bon lui. Et c'est poisson d'avril pas poison d'avril.

Celui qui recrute est assis à une table et tout autour il y a des peau de banane. Je ne peux pas prendre le risque d'y aller. Faut que je trouve une stratégie pour l'approcher. Faut que je pense comme un hamster volant. Hamster Volant ! Je prends de l'élan et saute les peau de bananes pour atterrir sur la table qui se brise suite à mon mouvement assez énergique. Même si je fais qu'un metre soixante dix, j'ai une corpulence assez importante.


Dernière édition par Bek le Lun 5 Oct 2015 - 18:59, édité 2 fois
avatar
Lucky Blaze

♦ Localisation : Grand Line [L'île aux éveillés]
♦ Équipage : Aucun [Recherche]

Feuille de personnage
Dorikis: 1295
Popularité: -40
Intégrité: -25

Sam 3 Oct 2015 - 20:43

Broum, un grand bruit résonnait en dehors de la jeune embarcation du pirate. Il sortit seulement la tête de sa cabine qui lui servait de chambre et rentra rapidement. Il avait déjà les cheveux complètements mouillés. Il rentra d'un bon dans la cabine et chopa une serviette posé sur sa chaise il se sécha rapidement les cheveux. Une petite fenêtre était heureusement là pour permettre à notre jeune pirate de pouvoir naviguer en prenant la barre sans se mouiller en sortant quelque part. Sa petite chambre est reliée à la salle des "commandes" là où il travaille, mange et navigue. Et de cette pièce un peu plus surélevée il avait une petite fenêtre devant lui, il voyait une terre un peu au loin. Autant dire que c'était le parfait inconnu pour lui, le jeune homme tomba les deux genoux au sol.

Foutu navigateur que je suis j'ai même pas idée de prendre un log pose ... ouai c'est comme ça que ça s'appelle, un truc pour me guider vers des îles. En plus avec cette pluie et ce vent, je ferais mieux d'accoster sur le Royaume en vue. Il est immense, un truc de ouf.

Le jeune homme gardait la barre en main pour s'arrêter correctement au port et pas violemment comme un gros bourrin pressé de se casser de son embarcation. Lucky arriva finalement à bon port et sortie la moitié de sa tête de son embarcation, il pleuvait ... vraiment beaucoup. Il attrapa ses trois armes qu'il rangea sur sa ceinture et réfléchi à une technique.

Je peux pas utiliser une technique pour pas être mouillé? J'aime vraiment pas être mouillé, je veux pas finir enrhumé.

Le jeune homme fit tourner son arme de chaleur, aucun moyen, à part réchauffer les alentours mais c'est un bon moyen de tomber vraiment enrhumé entre un grand froid puis un coup de chaleur. Le bâton de fraîcheur ne serviras non plus à rien et encore moins celui de la foudre. Il finit par mettre un sac avec de quoi manger, et sortit finalement de sa chambre. L'eau tombait à flot, il enfila sa capuche et sauta de son embarcation. En descendant il prit bien soin de jeter l'ancre pour éviter qu'on lui vole ce qui lui sert de maison. Il commençait à sérieusement se faire tremper. Il marchait tranquillement vers la sortie du port quand il aperçu une affiche toute mouillée qui fonçait directement contre son visage. Il n'eut pas le temps de l'esquiver qu'il se la prit en pleine tête. De quoi bien l'énerver. Le jeune homme la prit et poussa un énorme cris.

Foutu pluie! J'vous jure!

Le jeune pirate s'aperçu qu'il y avait un drapeau pirate dessiné sur le reste d'affiche.

Les pirates du rire recrute? ... Allons y faire un tour. J'suis preneur de tout, ... mais si se sont de TROP GROS farceur se sera mort.

Il ne croyais pas si bien dire, ils donnaient rendez-vous dans un pub pas loin du port où avait accosté Lucky, parfait! Le jeune homme dépêcha d'y aller en courant, il voulait pas prendre plus l'eau. Une fois arrivé devant le bar il s'attendait en entrant. Il ouvrit doucement la porte, voyant un seau déjà au sol, quelqu'un devait déjà être passé et s'était prit le piège. Il ouvrit grandement la porte et se prit de l'eau extrêmement chaude sur lui. D'un coup il eut un énorme frisson et donna un grand coup de bâton sur le premier homme venu qui n'avait semble t-il rien fait. Lucky s'en fichait il fallait frapper quelqu'un. Le jeune homme se remit de ses émotions et regarda au fond du bar, il y avait le grand patron avec un homme en face de lui qui venait de passer l'épreuve des bananes.

Regardez bien, j'ai plus d'un tour dans mon sac!!! Cyclone Tempo!!

Le jeune homme mit son arme en "X" et la balança dans le fond du bar pour lui dégager le chemin. L'air chaud d'un coin du bâton combiné à l'air froid de l'autre créa une fusion des deux températures et créa par le même moyen un courant qui fit boomerang sur l'arme. Elle revint ensuite rapidement dans les mains de notre navigateur. Il avança en tirant la langue aux divers hommes et femmes qui se tenaient debout dans la pièce. Il montra l'annonce pour bien préciser qu'il était venu se présenter dans leur équipage. Ce qu'il n'avait pas vu s'était une dernière peau de banane au sol. Il glissa dessus, un craque signala à tout le monde qu'il s'était craqué le dos, il glissa sur la bonne dernière longueur et tomba la tête contre la table où il y avait le capitaine. On aurait presque pu voir l'âme de Lucky s'évaporer dans les airs. Heureusement il se leva d'un coup, les rires des hommes resonnaient dans le bar. Lucky regarda le capitaine et lui fit une courbette, manque de chance, la table était plus haute que prévue, il se cogna la tête à cette dernière et se frotta la tête.

Mais mince à la fin!! Désolé, je viens parce que j'ai vu une annonce qui dit que vous recrutez j'crois bien. Alors me voila enfin, oh et salut toi, tu viens aussi pour te présenter où t'es un serveur du coin?

Lucky prit une respiration et posa ses fesses sur la table. Il prit un grand souffle et toussa en se frottant une ultime fois le front. Il avait légèrement peur de la réaction du capitaine tout de même.
http://www.onepiece-requiem.net/t14936-lucky-blaze-le-meteorologue-de-l-extremehttp://www.onepiece-requiem.net/t15177-lucky-blaze-sa-ft#176982
Invité
Invité


Lun 5 Oct 2015 - 18:15

Il semblerait que j'sois pas le seul à vouloir les rejoindre et l'autre semble pas trop mauvais aussi. J'comprends pas trop ce qu'il a fait mais j'men fous un peu. Si j'avais pas mon expérience je serais déjà en train de leur mettre mon poing dans la figure. Un coup de boule à droite, coup de boule à gauche. Allez les bleus allez. Des beaux gros bleus.

-Moi? Ben moi j'viens pour m'joindre à eux.
-Les gars j'vous aime bien. Juste signer ici.

Il montre une sorte de contrat d'équipage dans lequel on doit approuver leur règlement. Je fais semblant de lire parce que j'ai vraiment des difficultés à la lecture.

-Gu? On signe et on fait partie de votre bande?
-Oui et tu pourras m'appeler capitaine.
-Je sais pas signer, j'peux faire une croix.
-Encore un poisson d'avril hein? Ha ha ha.
-... Non...
-Ah... Euh, oui tu peux faire une croix.

On nous offre des choppes pour boire et fêter notre venue dans l'équipage. Moi j'veux juste fumer un coup alors cette fois le gentilhomme me donne un vrai cigare. La température monte dans ce lieu et j'ai de plus en plus de mal à faire semblant de m'amuser avec ces criminels.

-Enfaite quel est ton nom?
-MOI c'est Be... Ben !
-Pourquoi tu fais la tête Ben, t'aime pas faire la fête?
-Je fais pas la tête, c'est ma tête. Elle est comme ça.

Alors que la musique fait rage, un homme défonce presque la porte d'entrée. Il reprend son souffle pendant quelques instants.

-Capt'ain, la marine s'approche de plus en plus. Il faut quitter l'ile.
-Dire qu'on a pu voler qu'une fiole de chance... Allez mes blagueurs, on y va.

C'est pas trop tôt. On se met en mouvement en prenant des tonneaux d'alcool, direction le navire. Sur notre route les troupes brouillent les pistes laisser à cause de la pluie et mettent des pièges. Je comprends pourquoi la marine à du mal à mettre la main sur eux.

Une fois qu'on arrive sur le navire on ne tarde pas à lever l'encre. Je reste toujours proche du navigateur pour entendre qu'elle sera le chemin qu'on emprunte. Le capitaine passe dans le coin et lui demande de nous amenée sur Suna land. Il ne me reste plus qu'à prévenir mes camarades de notre direction et de mettre fin à l'aventure de ces types.

-Ben t'es bizarre

Me dit un matelot.

-J'ai mal au ventre, elles sont où les toilettes.
-Ah, c'est pour ça ta fait la gueule pendant toute la fête.
-Non ça c'est ma tête.
-Ah... Prends les escaliers à droite et au fond du couloir.
-Merci.

Je me dirige vers les w.c en marchant. Je fais attention à ce qu'il n'y ait personne dans les environs et entre dans l'une des deux cabines. Je sors mon escargophone et contact mes supérieurs.

-Ici le caporal Bek. Le navire est au sud sud Est du port. Nous venons de lever l'ancre et nous partons en direction de Suna Land.
-Vitesse du bâtiments?
-Ils ont un navire en fait.
-Bâtiment, navire c'est la même chose. Leur vitesse bon sang.
-Pas un gros navire. Un grand mat et deux petit.
-Equipage?
-Oui
-... Leur nombre caporal ! Le nombre d'ennemi.
-Une vingtaine.
-On arrive. Ralentissez les si vous le pouvez. Appel terminé...

Lorsque je termine j'entends un bruit provenant de la cabine juste à côté de moi. Mince... J'ai pas vérifier... Stupide Bek. Ce qui est marrant c'est que lui comme moi savons que l'un de nous va pas sortir des W.C. et la cause ça serra pas la diharré. Une simple planche nous sépare. Moi je donne un coup de tête pour la casser. Elle se fracasse en deux. Lui sort de sa cabine avec précipitation mais il oublie de remonter son froc du coup il tombe. Je sors aussi de ma cabine mais là il comprend que j'suis pas un gentil clown. Son visage se change. Il a peur et j'lui mets mon poing dans la figure avec une énorme violence qui crée des dommages sur le parquet. Zut, j'aurais pas dû aller aussi fort. Au moins, lui est hors-service. Je le remets dans les toilettes et remonte sur le pont.

Faut que je trouve un moyen de ralentir le bateau avant que quelque remarque le blessé aux toilettes.
avatar
Lucky Blaze

♦ Localisation : Grand Line [L'île aux éveillés]
♦ Équipage : Aucun [Recherche]

Feuille de personnage
Dorikis: 1295
Popularité: -40
Intégrité: -25

Mar 20 Oct 2015 - 0:04

L'homme qui allait rejoindre l'équipage en même temps que Lucky était très bizarre, il semblait s'appeler Ben. Pourquoi tout les mecs que Lucky rencontre bah ils butent sur leur prénom, c'est un tic ou bien il ment. Enfin, plus qu'autre chose, il avait envie de tester cette équipage de joyeux lurons. Climat-Boy prit le stylo et signa tandis que l'autre ne savait pas lire ... et pas écrire, il se contenta de signer à l'aide d'une croix. Puis, le capitaine fixa les règles très rapidement. Le jeune homme posa ses fesses sur une chaise et posa ses pieds sur la table en buvant une choppe de bière. Il regarda du coin de l’œil l'homme qui s'appelait Ben.

Il est chelou lui ...

Lucky but encore deux choppes de bières. Il tenait vraiment bien l'alcool, il avait juste légèrement les joues rouges. Il chantait une chanson avec les pirates du poisson d'avril qui étaient vraiment marrant quand ils sont bourrés. Un homme entra en trombe dans le bar, il venait prévenir de l'apparition d'un navire de la Marine. Le jeune navigateur reprit ses esprits immédiatement, il ne voulait pas (déjà) se faire choper. Le jeune homme se leva et prit un tonneau de bière sous le bras. Tout l'équipage monta ensuite sur le navire. Lucky se mit à côté de la barre, plus précisément à côté du navigateur pour regarder comment il se débrouillait pour guider tout ses compagnons. Et bien sûr, qui dit équipage de blagueur dit navigateur blagueur, il prononça des phrases en totales incohérences avec ce qui se passait réellement, prétextant ensuite une blague.

C'est lourd à force ...

Boom, Head Shoot. Il était franc sur ce coup là le jeune navigateur. Le capitaine était encore mort de rire, il y avait "Ben" qui partit bien vite au toilettes. Il tenait peut-être pas l'alcool ... ah mais c'est vrai, il n'as pas bu, mais ça Lucky le sait pas, donc il laisse passer. Le navire de la Marine s'approchait de plus en plus. Climat-Boy remarqua que Ben mettait du temps à revenir, cet homme était de plus en plus intriguant. Il décida donc d'aller vérifier dans les toilettes s'il n'avait pas fait un malaise ou un truc du genre. Le jeune homme entendit des coups de poings provenir des toilettes. Il mit du temps à accrocher ses trois bâtons entre eux. L'effet de l'alcool le prit par surprise, il voyait tout flou. Pour une fois qu'il ne tenait pas l'alcool, soyez pas méchant avec lui. Il donna un grand coup de bâtons dans la porte et remarqua quelque chose d'anormal. Sûrement qu'un homme était à terre avec la gueule à moitié explosée, Ben qui avait le poing taché de sang essayant de cacher un corps et les toilettes quasi-détruites. Le capitaine allait pas être content. Lucky reprit vite ses esprits et pointa Ben du bout de son arme.

Qui est tu vraiment? Et que viens tu faire dans cette équipage, n'essaie pas de me mentir surtout!

Climat-Boy était sûr de lui, en tant normal il aurait flairé un très fin mensonge, mais étant dans un état semi-bourré il aura du mal. Qu'allait répondre Ben à ça? Et la question que Lucky avait zappé c'est "pourquoi avoir frappé cet homme". Le navire de la Marine semblait s'approcher de plus en plus, énormément de pirates vadrouillaient sur le pont, certains firent rouler des boulets de canons au sol pour les mettre dans les canons.

Je commence à croire que ce petit hurluberlu devant moi à un rapport avec cette accélération de l'attaque de la Marine.  

Alléluia, Lucky avait enfin dit quelque chose de censé, si c'était le cas il était prêt à combattre.
http://www.onepiece-requiem.net/t14936-lucky-blaze-le-meteorologue-de-l-extremehttp://www.onepiece-requiem.net/t15177-lucky-blaze-sa-ft#176982
Invité
Invité


Dim 25 Oct 2015 - 20:18

-Mais arrête de dire n'importe quoi. Il voulait me prendre mon pain au chocolat. Moi je l'aimais ce pain au chocolat alors je lui ai donné un pain. J'ai pas contrôlé ma force et lui a glissé et pouf dans les toilettes. C'est fou hein.

Ouais niveau crédibilité on a connu mieux. Il me dévisage en regardant mon gros poing. Il veut pas y croire et je le comprends. Faut que je trouve une idée.

-Attends une seconde.

Je prends mon escargophone et je recontact mon supérieur.

-Ici le caporal Bek! J'ai un problème.
-Oui?
-On m'a repéré je fais quoi?
-Sort toi de ce guêpier.
-Guêpe pied GU? J'lui pique le pied !
-Évade toi bon sang !
-Mais je croyais que je devais les ralentir avant. Sergent? Sergent? Ben j'crois bien que ça a coupé.

Raaah, je fais quoi moi maintenant.

-T'es un soldat de la marine !

-Gu?! En plus tu m'as démasquée. Mince tout va de travers. Eh bien oui. Je suis le caporal d'élite Bek. Et toi t'es un méchant. Rejoindre des pirates c'est une mauvaise idée. Bon. En attendant mes collègues on joue à cailloux papier ciseaux?

Ben quoi, j'ai pas envie de me battre tout seul contre tout l'équipage. Je préfère attendre les autres sans avoir de gros problème.
avatar
Lucky Blaze

♦ Localisation : Grand Line [L'île aux éveillés]
♦ Équipage : Aucun [Recherche]

Feuille de personnage
Dorikis: 1295
Popularité: -40
Intégrité: -25

Lun 26 Oct 2015 - 11:30

L'homme décrocha son escargophone devant Lucky qui posa son dos contre le mur à côté de la porte d'entrée. Il n'était quand même pas sérieux là? Il dit au début que c'est à cause d'un pain au chocolat et après il parle à son supérieur de la Marine comme si de rien n'était. Climat-Boy prit ses trois bâtons entre ses doigts, il se préparait à attaquer à n'importe quel moment. Lucky entendit toute la conversation.

T'es un soldat de la Marine!

Le caporal Bek était en face de lui, pour quelles raisons avait-il rejoins cet équipage? Pour le détruire de l'intérieur en semant un trouble après moult problèmes causé par lui? Ou bien de l'extérieur comme maintenant en faisant venir des navires de la Marine. Et bien sûr, pour retarder l'arrivée des renforts il proposa un jeu à Lucky. Autant vous dire que Climat-Boy détestait jouer. Il s'approcha de Bek en pointant son bâton climatique de foudre juste devant son nez, il le fit tourner une fois pour qu'une bulle de foudre sortit de ce bâton.

Autant te dire que je n'aime pas jouer, surtout avec ceux de la Marine! J'aimerais que tu m'explique pourquoi as-tu rejoins cet équipage? Et surtout ... dans combien de temps tes petits copains arriveront. Je comprendrais bien que tu ne veuille pas répondre au "méchant" mais si tu ne le fais pas, cette bulle de foudre arriveras tout droit dans ton cœur ou dans ton cerveau, à toi de voir.

Le jeune homme était très sérieux, il entendit des bruits de pas derrière la porte des toilettes, sûrement des hommes de l'équipage qui passait dans le couloir. Il avait envie d'aller les prévenir mais ne voulait pas laisser le "caporal Bek" tout seul. Climat-Boy regarda autour de lui, il y avait des robinets qui donnait l'eau pas loin. Il s'approcha de ces robinets et activa l'eau, elle coulait abondamment jusqu'à couler par terre.

L'eau arriveras bientôt à toi, tu sais ce que ça fait de l'eau et de la foudre je présume?

Lucky comptait bien se débarrasser de ce caporal qui était venu "espionner" un équipage pirate. Sur le moment Climat-Boy se demanda pourquoi il se mettait toujours dans des scènes où il y avait des problèmes. Il voulait juste rejoindre un équipage pour passer Grand Line, après il les auraient laisser, et bien non il faut que la Marine mette son nez dedans, c'est pas possible ça!
http://www.onepiece-requiem.net/t14936-lucky-blaze-le-meteorologue-de-l-extremehttp://www.onepiece-requiem.net/t15177-lucky-blaze-sa-ft#176982
avatar
Lucky Blaze

♦ Localisation : Grand Line [L'île aux éveillés]
♦ Équipage : Aucun [Recherche]

Feuille de personnage
Dorikis: 1295
Popularité: -40
Intégrité: -25

Dim 1 Nov 2015 - 22:15

Spoiler:
 

Le navire se fit secouer, un boulet de canon était tombé pas très loin. Bek avait réussi son coup, il avait réussi à faire venir ses compagnons pour détruire cette équipage. Lucky voulu lancer sa bulle de foudre dans l'eau au sol quand un second boulet vint faire bouger le navire une seconde fois permettant à Bek de s'enfuir par la porte derrière Climat-Boy. Le jeune homme lui courut après toujours son arme dans les mains. Les deux hommes montèrent sur le pont, Bek regarda au loin et fit une grimace à Lucky, il tomba en arrière du navire en hurlant "géronimo". Sur le coup, Climat-Boy croyait qu'il s'était noyé, bien au contraire, une corde du navire de la Marine l'avait repêché. Lucky ne croyait pas que le navire ennemi était aussi proche. Un boulet de canon fut tira rasant les cheveux des membres d'équipages pour venir exploser dans l'eau de l'autre côté du navire pirate.

C'était bien marrant tout ça mais je dois m'en aller au plus vite!

Le jeune homme laissa les Marines monter sur le navire et s'occuper des hommes sur le pont, il n'y avait plus personne dans le bâtiment même, seulement Lucky qui cherchait un moyen de s'enfuir. Il entendit des bruits de pas en dehors de la pièce où il se trouvait, apparemment le centre de confection d'armes comiques comme des fleurs pistolet à eau. Le jeune homme se mit derrière la porte et envoya des bulles chaudes et froides au dessus de la porte pour créer un nuage. À en entendre les pas ils étaient cinq ou six. Ils allaient finir en brochette grillée. La porte s'ouvrit d'un coup sec, Lucky recula pour éviter de se la prendre et envoya deux bulles de foudre dans le nuage, de quoi faire d'énorme dégâts. En effet, ils étaient cinq, les cinq hommes étaient cloués au sol presque en crise d’épilepsie à cause de la foudre qui les avaient parcourus. Climat-Boy en profita pour sortir, il vit des escaliers plus profondément dans le couloir, il descendit d'un étage et regarda autour de lui, il y avait un petit bateau pouvant porter cinq ou six personnes, tout meublés. Et à côté les biens des personnes de l'équipage. Lucky prit son énorme sac et le posa sur le bateau en face de lui. Il décrocha ses liens et activa un levier pour ouvrir les portes de sortie. Cette embarcation devait servir pour le ravitaillement car à l'intérieur il y avait énormément de nourriture encore.

Bye mes p'tits poissons d'Avril, c'était pas long mais vous étiez drôle, R.I.P à vous et votre équipage.

Heureusement que la sortie de ce petite bateau s'est fait de l'autre côté, sinon il aurait été face à face avec la Marine. Un homme sur le pont regarda par dessus bord et remarqua Lucky, il hurla à son capitaine, celui du navire de la Marine qu'un homme s'échappait, un autre arriva lui expliquant que c'était le même qui avait foudroyé leurs camarades. Tout ça, Lucky n'en avait aucunement l'idée de ce qui se disait sur lui, il se contenta de faire un grand geste d'au revoir à la Marine.

Oh, sur les manettes de commande il y a un log pose, non ... un éternal pose, il me guideras ... attend que je trouve quelque chose.

Lucky parlait souvent tout seul, il cherchait dans les placard un livre ou une carte qui expliquerait vers où nous dirige cette éternal pose. Après dix minutes de recherches, rien, cet objet allait le guider vers le Royaume de Saint Uréa, sûrement donc, la prochaine île que les pirates du poisson d'Avril allait explorer. Il déploya les voiles, un léger vent s'était posé sur la mer, il prit la barre et resta fixé sur cette éternal pose pour savoir dans quelle direction aller. Il s'attendait à aller sur une toute nouvelle île mais pas à vivre ce qu'il allait vivre...

Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t14936-lucky-blaze-le-meteorologue-de-l-extremehttp://www.onepiece-requiem.net/t15177-lucky-blaze-sa-ft#176982
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1