AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[Quête au présent] Y aller c'est bien ... y arriver c'est mieux. Featuring PNJ Requiem

Lucky Blaze
Lucky Blaze

♦ Localisation : Grand Line [L'île aux éveillés]
♦ Équipage : Aucun [Recherche]

Feuille de personnage
Dorikis: 1295
Popularité: -40
Intégrité: -25

Dim 27 Sep 2015 - 20:18

Ah, les mers bleus, ces grandes mers, sont le début d'une grande aventure, elles sont comme le paillasson d'une porte nommée Red Line, après cette grande montagne se situe la vraie aventure. Grand Line, tout pirate qui se respecte rêve un jour de rejoindre la grande route. Grand Line a une porte d'entrée et une de sortie, Red Line. Après la dernière porte si situe la dernière partie du monde que seule peu de pirates ont réussis à atteindre, j'ai nommé cette partie: le Nouveau Monde. Un sanctuaire presque mortel pour quiconque osera s'y aventurer seul, sans entraînement si d'équipage. Un petit récapitulatif des puissances, sur les Blues la Marine y règne bien sûr, une fois Grand Line passée, entre en scène des pirates ayant signé un "pacte" avec la Marine, nommés les Shischibukais, ou plus communément, les grand corsaires. Au dessus de ses grand pirates il y a les quatre Empereurs qui règne sur le Nouveau Monde, d'une puissance extraordinaire ils sont capable de tenir tête à un Amiral de la Marine. Et enfin, le Roi des Pirates. Pour le moment, cette place est vacante. Retournons à nos moutons, Lucky Blaze, un jeune navigateur encore sur South Blue, bien déterminé à rejoindre Grand Line pour se faire connaître et entrer dans un équipage. Il avait tout ça dans un livre qu'il était en train de lire. Il entendit soudain des coups de canons venant de l'extérieur, une bataille?

Il se passe quoi là?

Une fois à l'extérieur de sa petite chambre sur son petit navire, il aperçu un gigantesque navire pirate et un navire de la Marine, les deux se tiraient dessus à coup de canons. Un canon perdu et la petite embarcation de notre pirate tombait à l'eau. Pourquoi penser à ça? C'est ce qui arriva bien sûr, l'avant de la petite embarcation de Lucky tomba à l'eau, il commençait à sérieusement prendre l'eau. Le jeune homme releva un vieux drapeau pirate qu'il avait volé sur le Royaume de Saint Uréa dans le port.

Ooh, pirate, j'suis un allier, j'me suis prit un boulet de canon perdu de la Marine. Aidez moi s'il vous plaît!

Les pirates se regardèrent tous, était-ce un coup monté de la Marine pour les détruire directement de l'intérieur. Cependant, Lucky était vraiment énervé par les hommes aux mouettes, prouvant légèrement qu'il n'était pas de leur côté. Un homme de l'équipage lui jeta une échelle pour qu'il puisse monter, avant de quitter ce qui lui servait de "maison" il prit son matériel pour créer des cartes, son argent, ses vêtements, son arme évidemment et finit par monter sur le navire. Ils étaient environ vingt, pour un grand bateau. Lucky tomba au sol en arrivant sur le navire. Ils s'étaient assez écartés du navire de la Marine pour ne plus les entendre tirer des boulets de canon. Lucky ne prononça pas un seul mot, il se contenta juste de regarder son ancienne embarcation prendre l'eau et finalement totalement couler.

Et merde!! J'y tenais à cette embarcation, fait chier!

Climat-boy se tourna vers l'équipage qui le regardait bizarrement.

Ah ouai, merci de m'accueillir parmi vous. Je resterais pas longtemps, je voulais juste que vous m'emmeniez sur Grand Line, vous allez bien à Red Line là non?

Un homme tapa son pied au sol et poussa ses camarades pour se mettre en avant. Sans doute le capitaine, il se mit en face de Lucky et lui souffla dans les yeux. Le jeune homme lui donna un grand coup de bâton climatique sur le coin de la tête en hurlant. Les autres hommes explosèrent de rire.

Non mais ça t'prend souvent de souffler dans la tronche des gens? Malpoli va!

Le capitaine explosa de rire et accepta finalement de le prendre dans son équipage jusqu'à leur arrivé sur Grand Line.

Désolé, mais avoue que c'était drôle Ahah. Et oui, nous allons bien à Red Line pour rejoindre ce que tout le monde appelle l'océan tant redouté. C'est sur cette océan que tu te pose et que tu voie vraiment si tu es capable de devenir un véritable pirate. Pour moi, je ne porterais le titre de pirate dès que j'aurais remporté ma première victoire contre un ennemi sur Grand Line. Mais dit moi ... jeune inconnu, quel est ton nom et quel est ton but?

Déjà pleins de questions tombèrent sur un Lucky fatigué qui s'assied contre le grand mat du navire en s'amusant à toucher une bulle de chaleur qu'il venait de créer. Tout les pirates se mirent autour de lui en regardant son arme, et oui, c'était un véritable Climat-tact. Le jeune homme afficha un sourire en regardant son sac qu'il avait posée à côté de lui.

Dans ce sac, il y a toutes les cartes des îles que j'ai visitées, je les dessines moi même si le temps le veux. Mon but est de devenir le meilleur navigateur combattant du monde. Navigateur en ayant réuni toutes les cartes possibles pour dessiner la carte du monde et enfin, détenir l'arme ultime de combat nommée le Sorcery Climat-tact, la légendaire arme climatique que la chatte voleuse de l'équipage au chapeau de paille détenait. Une fois tout ça fait, je pourrais mourir en paix comme on dit. Et pour mon nom retenez juste Lucky, mais Climat-Boy c'est plus simple je trouve. Et vous, en tant qu'équipage soudé, vous devez bien avoir un but commun non?

Lucky regarda tout l'équipage d'un balayage bref du regard. Apparemment personne n'avait déjà pensé à ça. Ils avaient tous un but personnel mais aucun n'avait l'idée d'un but en tant qu'équipage soudé. Climat-boy comprit vite qu'il avait touché un point sensible.

Ah ah, personne n'as jamais réfléchi à ça.

Lucky se tapa la tête dans la main.

Et vous, monsieur le capitaine, comme je vais rester dans votre équipage pendant un ou deux jours, quel est votre nom?

Beau changement de sujet pour éviter qu'une gêne s'installe entre tout les membres de l'équipages. Lucky n'avait pas envie de s'attacher avec tout le monde, il demanda donc simplement le nom du capitaine. Sans doute la personne avec qui il allait avoir le plus de contacts durant les derniers jours avant de rejoindre Red Line. Le capitaine fit un geste à ses camarades pour gentiment dire qu'ils peuvent vaquer à leurs occupations. Le lendemain si tout va bien, ils arriveront à Red Line.

Moi, c'est John. John Low. Et pas John Law avec un "a" je suis pas le descendant de Trafalgar Law comme certains pourraient le croire en entendant mon nom. Ahah que c'est drôle. Enfin bon, passons jeune Lucky. Tu veux que l'on te dépose à Red Line ou bien à une île particulière de Grand Line? Tu peux rester parmi nous autant que tu le souhaite. En vérité nous ne te croyions pas si gentil et drôle que ça.

Lucky ne savait pas comment comprendre son comportement. Au début, ils s'inquiètent car ils ne savent pas vraiment si c'est un Marine. Lucky n'as pas confirmé être un pirate mais rien qu'en ayant frappé et sourit à leur capitaine il est déjà accepté. Du point de vue de Climat-Boy, cette équipage ne dureras pas très longtemps. Le soleil était à son zénith. Il décida tout de même de répondre à sa question.

Je n'aime pas gêner les personnes dans leur progression sur Grand Line, déposé moi seulement sur une île de la première de Grand Line. Je n'aimerais pas me débrouiller tout seul, je n'ai plus de bateau qui pourrait m'emmener sur Grand Line. Laissez moi sur Red Line et je serais sûr à cent pour-cents de mourir, ahah.

Le jeune homme s'amusa à tourner son arme climatique, il finit par la cogner au sol en regardant le ciel, des nuages noirs arrivaient et tout laisser à présager qu'une tempête allait vite prendre place et qu'elle allait durée.

Ce n'est que le point de vue d'un navigateur mais à votre place je prendrais les mesures pour me protéger d'une tempête qui approche. Vous voyez ces nuages au loin, ils indiquent qu'une forte tempête suivie d'une forte dose de pluie va approcher. Rentrer les voiles pour éviter de dévier de votre chemin et allez vous habiller correctement pour éviter de tomber malade. Y a t-il un navigateur dans ce navire?

John explosa de rire, en vérité, personne n'avait de poste dit dans leur équipage.

Non, chacun prend le poste quand il le faut. Nous ne sommes vraiment pas organisés en vérité.

Lucky tapa sa propre tête contre son bâton climatique en soufflant. Quel équipage de bras cassé. Se qui aurait été bien ç'aurait été de choisir un métier propre et se spécialiser dedans, Grand Line est farceur, encore plus le Nouveau Monde. Sans ça, il est impossible d'avancer correctement. Passons, les nuages approchaient de plus en plus, tout l'équipage prit soin d'écouter les conseils de Lucky. Après une heure, voila une pluie féroce qui tombe. Et elle semblait s'étaler sur plusieurs kilomètres. Le vent soufflait fort et il n'est pas prêt non plus de s'arrêter.

Hé gamin au bâton climatique, tu peux pas stopper le vent ou un truc du genre?

Lucky afficha un large sourire. Il sortie son arme et plaça son bâton de chaleur sur celui de fraîcheur. Il décida ensuite de lancer son arme vers le ciel pour essayer de dissiper un maximum de nuages.

J'ai jamais fait ça, pourvu que ça marche. Cyclone Tempo!!

L'arme montait de plus en plus haut en écartant la pluie tout autour. Une fois arrivé devant le nuage il commença à y entrer. Cependant ... un éclair tomba sur l'arme qui fit demi-tour presque instantanément et fonça vers l'équipage, ou plus particulièrement sur Lucky. L'attaque se retourna contre lui, l'arme passa à quelques centimètres de Climat-boy et finit par s'écraser contre le bord du navire. Le cyclone agit rapidement en éjectant Lucky plus loin. Après avoir poussé un petit "ouille" il se releva et récupéra son arme qui fumait. N'oublions pas qu'elle s'était prise un énorme coup de jus. Lucky sentait une grande chaleur sur son arme, elle lui brûlait presque la main.

Apparemment je sais toujours pas le faire, désolé mais on va devoir naviguer avec un mauvais temps.

Le capitaine rigola discrètement.

Ton arme n'est pas mal forte, impressionnant. Bizarre que l'on n'est jamais entendu parler de toi. Tu as une prime gamin?

Lucky passa sa main dans ses cheveux, rassembla les trois parties de son arme et la frappa fortement au sol. Tout ça surmonté d'un grand sourire.

Ouaip, elle est pas énorme mais elle est toute jeune. Elle est parue dans le journal que j'ai reçu près du Royaume de Saint-Uréa. Je peux maintenant vous prouver que je suis un véritable pirate. Je garde toujours ce journal sur moi.

Lucky se mit à courir vers son sac, il y récupéra une page de journal, dessus il y avait toutes les primes des pirates recherchés, dernièrement vue sur South Blue. Et dans le lot, ils devaient être sans doute dix. Tous ayant une prime en dessous de dix millions de Berry. Lucky était classé sixième avec sa prime de un virgule quatre millions de Berry.

Et bien, t'es pas mal gamin. On peut dire que t'as pas chômé pour te faire un petit nom avec ta p'tite prime. Dans notre équipage il n'y a que moi qui ai une prime, pas énorme non plus mais déjà assez bien. Je suis recherché pour cinq millions de Berry.

Climat-boy afficha un léger sourire, il regarda le temps, la pluie allait encore plus tomber. Ils feraient mieux de rentrer dans le petit salon du navire pour s'abriter. Tout l'équipage suivirent John et Lucky, l'intérieur du navire était bien entretenu et très beau. Une grande table en bois avec une quinzaine de chaises en bois elles aussi. Lucky recula une chaise et s'assied dessus en croisant les jambes. Un homme lui apporta un café avec une part de gâteau. Le capitaine fit un geste à tout ses camarades pour qu'ils l'écoutent.

Ecoutez tous, vaquer à vos occupations. Je vais personnellement m'occuper de Lucky, il restera parmi nous un ou deux jours. Faites comme si il a toujours fait partie de l'équipage, c'est bien d'accord? Allez, vous pouvez disposez.

Lucky bu son café d'une traite, il mordillait son gâteau en souriant de ses belles dents blanches au capitaine.

Dit dont, vous êtes très ... professionnel avec vos compagnons. Vous ne les considérez pas comme votre famille, pourtant vous vivez ensemble "h24".

John regarda le sol de la pièce en se grattant le front.

Je préfère ne pas trop m'attacher, on ne sait pas ce qui peux nous arriver d'un jour à un autre. J'ai peur de ne pas être assez fort pour protéger mes compagnons. Comme ça, s'ils meurent, je ne les compteraient pas comme ma famille morte. Mais comme des pirates qui m'ont accompagnés pendant quelques temps qui sont malheureusement mort.

Climat-boy tapa fortement son pied au sol, autant dire qu'il n'aimait pas le comportement de John.

Vous êtes un capitaine, vous êtes censé aimer votre famille et vouloir la protéger à tout prix. Penser comme ça n'est pas digne d'un capitaine!

Le jeune homme poussa la chaise en arrière en entrant dans la salle de derrière, il y avait une chambre de libre, il y entra et jeta son sac sur le lit. Il ferma ensuite la porte à clé. Il semblait vraiment énervé.

Non mais c'est pas ses chiens oh!!!

Lucky sauta sur le lit, il y avait une fenêtre qui donnait sur l'extérieur. La pluie continuait de tomber, ça s'entendait contre le plafond. Le navire était assez grand, vu de la fenêtre de la chambre de Lucky, les vagues frappaient contre le navire le faisant légèrement trembler. Le jeune homme aperçu une chaise avec un petit bureau. Climat-boy en profita pour sortir ses cartes déjà terminée, des feuilles à carreaux millimétrés et son matériel pour dessiner une carte. Il avait dû partir rapidement du Royaume de Saint-Uréa, il ne connaissait donc presque rien niveau relief concernant cette grande île. Seule la partie qu'il avait visitée (la partie Sud) il la connaissait relativement bien.

Allez, un peu de boulot, ça m'occuperas jusqu'au soir. Je vais commencer par dessiner le contour, mais d'abord, un titre, une carte contient toujours un titre. Euh ... représentation de la partie Sud du Royaume de Saint-Uréa. Parfait! Allez je m'y met.

Le jeune homme écrivit le titre au stylo plume qu'il trempa dans l'encre. Il prit ensuite un crayon de papier bien taillée, une règle et un compas. Il commença à dessiner le contour de la partie Sud du Royaume, puis repassa tout le contour avec son stylo plume. En suivant bien le quadrillage il commença à dessiner le relief avec un point avec le nom de chaque bâtiment important de la ville. Il dessina ensuite les légendes en bas à droite de la feuille. Tout ça en plus de cinq heures, sachant qu'entre temps il était partit se reposer en allant prendre un verre d'eau dans la cuisine du navire qui était à quelques pas de leurs chambres. Il retourna ensuite à sa chambre et se posa sur son lit en regardant l'océan. Le temps se calmait, bien que l'océan était encore violent et claquait contre le bord du navire. Au loin, deux navires de la Marine qui tournait, le navire tourna de quelques centimètres pour éviter que ceux de la Marine les voient pour qu'ils se fassent une nouvelle fois attaquer, non merci. Et toc toc, il devait être vingt et une heure, l'heure du repas. Un homme de l'équipage vint chercher Lucky pour l'heure du dîner. La nuit tombait.

John ... je m'excuse pour t'avoir gueuler dessus tout à l'heure, mais j'ai pas aimé ton comportement ...

Tout l'équipage écarquilla les yeux en voyant Lucky tutoyer leur capitaine, jamais personne ne l'avait fait, ils avaient bien trop peur de se faire engueuler par faute de trop s'attacher à leur capitaine.

Pas grave gamin, mais recommence plus sinon j'te fout dehors et tu te démerde pour rejoindre Grand Line.

Lucky afficha un large sourire. Ils mangèrent sans aucun bruit, la pluie continuait de tomber et de résonner contre le plafond du grand salon qui faisait aussi cuisine. Tout l'équipage eut finit de manger après vingt deux heures. Le vent soufflait dans le salon légèrement. Lucky ouvrit doucement la porte pour rejoindre l'extérieur de la salle. Il avait prit son gilet à capuche signé Criminal qu'il avait reçu par Léonard Arper, l'homme de la Marine par qui il s'était fait avoir sur le Royaume de Saint-Uréa. Il mit sa capuche et commença à avancer sur le pont du navire légèrement éclairé. Il y avait des nuages légers, pas noirs. Indiquant que le lendemain il y allait y avoir un petit peu de brume le matin, l'après-midi serait clair et ensoleillé. Un léger vent chatouillait le visage du jeune homme. Des gouttes d'eau ruisselèrent sur le gilet et les cheveux du jeune homme. Ses cheveux en bataille volèrent dans tout les sens. Il posa ses deux coudes sur le bord des barrières froides et regarda l'océan au loin. Les vagues claquèrent contre l'avant du navire.

Hm, la fraîcheur du soir. Quel bien fou!

Le jeune homme souffla, il entendit ensuite des bruits de pas derrière lui, il se retourna rapidement en pointant son arme vers l'individus, il ne s'agissait que de John qui était venu le prévenir.

Holà, du calme moussaillon. Je viens juste te prévenir qu'il est vingt deux heures trente. Je vais pas tarder à éteindre les petites lumières sur le pont. Désolé de te gêner mais tu va devoir rentrer.

Lucky rangea son arme et souria.

Oh oui, pas de problèmes, il fait de plus en plus frais, je vais retourner dans ma chambre. Allez, bonne nuit et à demain John.

John lui souria en retour et souffla dans toutes les lampes pour éteindre la flamme qui servait à éclairer. Lucky rentra dans le salon puis retourna vers sa chambre en fermant doucement la porte. Le jeune homme souffla sur sa carte et passa son doigt dessus très légèrement, elle était sèche et prête à être ranger. Il sortit une grande pochette de son grand sac et rangea sa nouvelle carte à l'intérieur. Il y avait déjà bien dix cartes à l'intérieur. Toutes de South Blue, et quelques-unes d'autres îles du genre: North Blue, East Blue et West Blue qu'ils avaient visitées très rapidement. Il ferma son pot d'encre fermement afin de ne pas en perdre et rangea son stylo plume et ses autres crayons dans une petite trousse dans laquelle il y avait quelques Berry.

Bon, je vais pouvoir me reposer, le lit à l'air grave confortable n'empêche.

Le jeune homme rangea tout ça dans son sac et retira son maillot, ses chaussures, ses chausettes, son gilet et enfin son pantalon. Il se glissa doucement sous sa couette et sortit un livre. Il y avait une lumière juste au dessus de son lit, une lumière comme celles de dehors. Du verre avec à l'intérieur une flamme allumé sur une petite mèche. Il y avait un briquet sur le bureau pour allumer la lumière si besoin. Le livre qu'il sortit de son sac s'appelait: Les Blues, Grand Line, le Nouveau Monde. Le fameux livre qu'il lisait avant que sa petite embarcation soit détruite. Il entrait dans le chapitre qui expliquait les particularités et les risques de Grand Line. Sur Grand Line il y a des monstres inconnus sur les Blues. Il y a même une zone nommée Calm Belt. Les vagues sur cette zone sont inexistantes et le vent presque inexistant lui aussi. Cependant, sur cette mer étrange rôde un nombre impressionnant de monstre marin plus gros les uns que les autres prêt à gober n'importe qui ne daignerais se dépêcher de décamper de cette mer calme sur le dessus et ravageuse sur le dessous. Il est conseillé pour un navigateur qui voudrais rejoindre l'autre partie de Red Line, un log pose. Qui vous guideras jusqu'à l'autre bout de Grand Line pour entrer sur le Nouveau Monde.

Un log pose ...

Lucky tourna rapidement les pages pour trouver ce qu'est un log pose. Il tomba sur une page qui expliqua tout, un log pose est une genre de montre qui vous guide jusqu'à un endroit bien précis.

Il faut donc un log pose qui m'indique où se situe l'autre montagne de Red Line pour rejoindre le Nouveau Monde ...

Le jeune homme réfléchit à un endroit où il pourrait y avoir un tel objet. Sûrement sur ce navire, le jeune homme mit son marque-page à la page de l'explication d'un log pose dans Grand Line, ce qu'il avait lu était un éternal pose, l'identique d'un log pose qui guide les personnes à un endroit dit, un log pose guide à n'importe quel endroit. Et enfin, il existe un troisième pose, nommée log pose spécial Nouveau Monde. Il y a trois aiguilles, qui guide à une île chacune, l'aiguille d'une île bouge de plus en plus si l'île est très dangereuse. Lucky, posa son livre au pied de son lit, il prit le briquet qui était sur le bureau puis le posa sur son livre, si jamais il a besoin de se lever dans la nuit. Son pantalon était posé au sol un peu plus loin, ses armes encore accrochés à ce dernier ne lui plurent pas. Il était sur un navire pirate, mais il ne connaissait pas tout les habitants de ce navire. Il fallait donc rester sur ses gardes. Climat-boy retira ses armes de son pantalon et les posa sous son oreiller. Il allait au moins passer une bonne nuit.
http://www.onepiece-requiem.net/t14936-lucky-blaze-le-meteorologue-de-l-extremehttp://www.onepiece-requiem.net/t15177-lucky-blaze-sa-ft#176982
Lucky Blaze
Lucky Blaze

♦ Localisation : Grand Line [L'île aux éveillés]
♦ Équipage : Aucun [Recherche]

Feuille de personnage
Dorikis: 1295
Popularité: -40
Intégrité: -25

Mer 7 Oct 2015 - 21:55

Red Line, une énorme montagne rouge, certaines légendes disent que c'est le sang de nombreux pirates qui ont essayés d'entrer sur Grand Line. Ce ne sont que des légendes ... normalement. Les rayons du soleil passèrent à travers la fenêtre de la chambre de Lucky, le jeune homme se roula dans sa couette et poussa un léger miaulement. Il allait encore dormir longtemps, c'est ce qu'il croyait. Jusqu'à ce qu'il entende la porte de sa chambre grincer. Puis de légers bruits de pas. Un frottement d'une épée contre son fourreau inquiétèrent le jeune pirate. Il prit ses trois bâtons climatiques qu'il rassembla en un. D'un coup il souleva sa couette, et bloqua le coup d'épée avec son bâton climatique.

Wahou, j'étais pas sûr qu'il résiste, mais en fait cette arme elle est résistante. John, qu'est ce qu'il te prend? T'es pas tout seul dans ta tête toi hein?

Le capitaine pirate jeta son épée au sol en explosant de rire.

Bwahah, j'adore faire peur à mes nouveaux moussaillon, mais tu te défend bien.

Le jeune homme récupéra son arme qu'il avait lâché sur son lit. Il rangea deux de ses bâtons, de son autre bâton il créa une bulle électrique et foudroya John qui tomba au sol en rigolant.

Me faire peur? T'as failli me trancher en deux!!! Et j'ai jamais dit que je fait équipe avec vous? Capiche? Donc tire pas d'plan sur la comète d'accord? Sinon tu va goûter au joie de l'électricité pigé?

John souffla une brume grise dû au foudroiement. Derrière la porte il y avait tout le reste de l'équipage qui fixèrent le monstre, aussi appelé Lucky. Le jeune homme souffla dans son bâton climatique et lança une bulle de foudre contre la porte, ou plutôt dans l'entrebaillement de la porte. Tout ça très discrètement. Le jeune homme pointa plus bas avec son index. Les hommes de l'équipage regardèrent en bas et furent tous foudroyés.

Dehoooors! Vous me gavez! Entre un qui veux me trancher en deux et d'autre qui m'espionne, mais quel équipage de taré!

Lucky prit le col de John, il ouvrit complètement la porte et le jeta sur sa pile d'homme. Il claqua ensuite la porte.

Il est drôle ... brr ... ce navigateur.

John se releva en titubant, il reprit du poil de la bête en regardant ses hommes.

Allez camarades! Debout, attelons nous à la préparation du petit-déjeuner!

Depuis sa conversation avec Lucky l'après-midi dernier, il avait décidé de considéré ses hommes comme sa vraie famille. Tout le monde fut étonné du comportement de leur capitaine, il explosèrent de rire et se mirent à courir vers la cuisine en prenant John dans leurs bras. Quel bande de fou joyeux. Il devait être plus de dix heures du matin, le soleil était déjà bien levé. Lucky enfila un maillot de la marque Panda de couleur noir avec une bande blanche en bas. Un pantalon serré Criminal noir, sa célèbre ceinture Criminal qu'il avait customisé pour mettre son arme dessus dans des petites poches qui se ferment pour éviter qu'ils s'en aillent. Son gilet Criminal trop au top de la mode. Et ses chaussures Criminal bleu, compensés à lacets. Il mit le briquet dans son sac, digne d'un voleur ça. Puis, le jeune homme ouvrit sa porte en baillant. Tout les membres de l'équipage le regardèrent tous, le jeune homme s'approchait. L'équipage reculait.

Who, ça va là! Je pue ou quoi? J'vais pas vous foudroyer, j'suis pas motivé, la vérité là j'suis crevé vous m'avez saoulé.

Tout l'équipage lui firent une courbette en s'excusant.

Stop vos formalités là, j'aime pas les gens trop formel. On a qu'une vie bordel, profitez les mecs.

Les hommes de l’équipage se regardèrent tous et sourirent en regardant Lucky. Le jeune homme entra dans la cuisine, ça sentait si bon. Il y avait ce que certaines personnes appellent des pancakes avec du lait. Lucky sauta sur sa chaise et croisa les jambes. Il bu son lait d'une traite et croqua la moitié d'un pancake. Il regarda autour de lui, John n'était pas là?

Hé toi, il est où l'capitaine? Hier il furetait partout et là j'le vois plus, me dite pas qu'avec le coup de tout à l'heure il a fait un arrêt cardiaque?

L'homme souria et lui indiqua d'une main qu'il était dehors. Lucky le remercia et finissa rapidement son petit-déjeuner. Il déposa son assiette et son verre sur le plan de travail et souria au mignon petit plongeur. Il ouvrit ensuite la porte et avança sur le pont, le ciel était clair, le vent léger. La température n'excédait pas vingt degré mais il faisait bon. Climat-boy leva les yeux et tomba les fesses sur le sol. Il avait du mal à parler. Ce spectacle était tellement immense. Red Line! Cette immense montagne rouge était là, juste devant les pirates. Il suffisait seulement de passer cette montagne et Grand Line serait là. John se tourna vers Lucky, il avait un log pose dans la main.

Et bien mon jeune ami, nous voila à la frontière entre les Blues et Grand Line, est-tu prêt? Nous allons y entrer dans moins de cinq minutes.

Lucky se releva en tapotant son pantalon, il avait le regard pointé vers le log pose. Il était en plein rêve, non seulement il allait entrer sur Grand Line mais avec un log pose en main tout irait pour le mieux. John appela tout ses camarades. Tout le monde était sur le pont, ils allaient passer Red Line! En quelques secondes un gain de vitesse emporta le navire sur l'eau pour gravir la montagne. La plupart des hommes de l'équipage étaient collés au mur à cause de la grande vitesse. Lucky mit sa main sur ses cheveux qui partaient en vrille. Puis, arrivé tout en haut le navire fit un grand saut. D'où ils étaient, les passagers pouvaient voir la plus grande mer du monde, Grand Line. Le navire retomba sur l'eau dans un fracas qui fit gicler de l'eau sur le pont. La descente allait être violente. Le navire prit une grande vitesse en descendant, Lucky tomba au sol et manqua de passer à travers les barreaux, John l'attrapa par la main.

La vache, c'est un coup à crever Red Line!

John afficha un large sourire, il aida Lucky à se relever et lui mit le log pose dans la main, jusqu'à ce qu'ils arrivent à la première île il aurait le droit de garder ceci. Lucky regarda ce dernier dans tout les sens, c'était sans doute la première fois qu'il en touchait un, dans son ancien équipage il le regardait juste de loin. Il restait en permanence sur le poignet de Léo. Lucky l'accrocha à son poignet, en ce qui concerne le navire, la descente se finissait calmement, à quelques mètres il y avait deux phares représentant le cap des jumeaux. Et les voila enfin sur Grand Line! Les phares furent passés rapidement, ils étaient à quelques mètres du Cap des Jumeaux, quelque chose approchait au loin mais Lucky ne s'en inquiétait pas. Il entra dans le navire pour prendre son sac, il allait sans doute descendre dans une île pas loin il fallait se préparer. Il entendit un grand bruit sur le pont, il se dépêcha d'y aller, il ne croyais pas ce qu'il voyait...

Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t14936-lucky-blaze-le-meteorologue-de-l-extremehttp://www.onepiece-requiem.net/t15177-lucky-blaze-sa-ft#176982
Yukiji Alucard
Yukiji Alucard
PNJ
Pride
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Inconnue
♦ Équipage : Solo

Feuille de personnage
Dorikis: XxX
Popularité: -550
Intégrité: 150

Jeu 15 Oct 2015 - 13:34




-Navire en vue !
-Navire ? épave en vue ouais...

Et effectivement, le vaisseau qui approche tient plus de l'épave que du navire, visiblement aussi pirate que le votre au vu du drapeau déchiré qui orne son mat, il est aussi nettement plus imposant, du moins il devait l’être quand il était neuf car il sort apparemment d'une bataille sévère. Une bataille qu'il a du perdre. La coque est trouée de partout, le bastingage est en partie détruits, les voiles déchirées, un mat a tout simplement disparu et l'autre est tranché à mi hauteur.

Et il semble complètement désert.

Du moins jusqu’à ce que sa coque vienne heurter la votre. Et que de la chaise longue qui vous tourne le dos sur le gaillard arrière émerge une jambe et une main tenant une bouteille. Immédiatement suivie par la voix d'un type qui a visiblement mieux à faire.

-Bon, je suis Alucard. Et je n'ai pas envie de vous tuer tout de suite. Alors si vous avez une prime je vous laisse descendre dans la cale de mon navire et vous passer les chaines. Les autres, contentez vous de décharger tout ce qui a de la valeur, et je vous laisse partir...



Dernière édition par Yukiji Alucard le Mer 21 Oct 2015 - 9:48, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t118-yukiji-alucard-une-vie-un-but-un-hommeterminehttp://oprannexe.onepiece-forum.com/t773-yukiji-alucard-pride
Lucky Blaze
Lucky Blaze

♦ Localisation : Grand Line [L'île aux éveillés]
♦ Équipage : Aucun [Recherche]

Feuille de personnage
Dorikis: 1295
Popularité: -40
Intégrité: -25

Sam 17 Oct 2015 - 15:54

Le jeune homme ressortit de l'intérieur du navire et aperçu un navire devant, il l'avait légèrement heurté, voila comment trouver les problèmes sur Grand Line dès le début, le talent! Lucky entendit quelqu'un parler, un certain ... Alucard. Mais quelle belle rencontre, Climat-Boy avait vu son ancienne avis de recherche épinglé dans le navire de son ancien équipage, Léo avait pour but de le rencontrer et de le dépasser. Maintenant il ne peut plus ... alors Lucky s'est chargé de le faire. Pourquoi n'en avait-il jamais parlé? Tout simplement parce qu'il ne souhaitait évoquer le sujet une fois arrivée sur Grand Line. À quoi bon parler de quelque chose d'impossible sur les Blues? Enfin, revenons en à nos moutons, l'homme en face d'eux, enfin façon de parler puisqu'il ne se fatiguait pas à se bouger. Il ordonna à ceux avec des primes d'aller dans la cale et d'enfiler eux-mêmes les chaines, le capitaine John ne fut pas d'accord avec Alucard.

Non mais dit dont gamin, je te conseille de te calmer, dégage de notre chemin avec ton tas d'ordures!

Il y était allez fort. Lucky arriva derrière lui et lui mit la main devant la bouche.

Fermez là! Il s'agit de Alucard, l'un des grands corsaires!

Le jeune homme avait bien révisé ses classiques, il regarda par dessus les barres du navire et sentit un frisson le parcourir quand il vit rien que la jambe de Alucard. Il était sûr qu'avec seulement une jambe, Alucard pouvait casser un navire en deux, peut-être ou peut-être pas. Climat-Boy prit ensuite la parole en cognant les barres du navire avec ses mains.

Je ne souhaite pas vous insulter Alucard, mais nous ne descendrons pas! Les seuls ayant une prime ici sont le capitaine et moi-même. Et puis, permettez moi de vous dire que si vous voulez quelque chose il faut savoir se déplacer.

Il avait pas dit qu'il ne l'insulterais pas, rien que lui dire ça c'est clairement lui manquer de respect. Lucky s'était rendu compte de ses paroles un peu trop tard, il emboîta son arme en une pour se préparer si jamais Alucard décidait de monter sur le navire. Le jeune homme ne croyait pas si bien penser, en prévision d'une attaque du capitaine corsaire il demanda aux hommes de John de reculer.

John, allez prendre votre arme, je crois qu'il va monter ...

Le capitaine regarda longuement Lucky, il pointa ensuite du doigt son sabre qu'il avait à la taille.

Je n'ai que ça ...

Lucky failli tomber, il se rattrapa avec son bâton climatique qu'il cogna au sol. En vérité, sur ce navire le seul qui pouvait créer des mirages ou faire des choses paranormal avec une arme c'était Lucky. John serait peut-être un très épéiste, il ne reste qu'à voir ses talents. Lucky serra son arme dans ses mains en attendant peut-être de voir Alucard monter sur la navire.

Merde ... je l'ai clairement provoqué ...
http://www.onepiece-requiem.net/t14936-lucky-blaze-le-meteorologue-de-l-extremehttp://www.onepiece-requiem.net/t15177-lucky-blaze-sa-ft#176982
Yukiji Alucard
Yukiji Alucard
PNJ
Pride
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Inconnue
♦ Équipage : Solo

Feuille de personnage
Dorikis: XxX
Popularité: -550
Intégrité: 150

Mer 21 Oct 2015 - 9:36




Un ange passe.

Sur le pont du navire tous le monde attrape ses armes, prêts a donner une bonne leçon à ce corsaire qui se croit assez fort pour capturer des gens sans même les combattre, et dans la foulée le second glisse un pistolet chargé dans la main du capitaine.

Puis Alucard se lève de sa chaise et se tourne vers vous. Vous regardant avec le dédain qu'un marathonien accorde au cul de jatte qui vient de le défier à la course.

Deux primes seulement ? Quel équipage lamentable.

Le corsaire s'étire et fait quelques pas dans votre direction.

Alors, qui est le capitaine ?  
Moi ! Et je me laisserais pas faire !

Et joignant le geste à la parole, le capitaine pointe son pistolet sur le corsaire lui tire immédiatement une balle dans le crane. La détonation fige tout le monde. Mais le coup n'atteint jamais le visage du corsaire car celui lève une main à la vitesse de l'éclair et bloque la balle de sa paume.

Aussi simplement que ça, comme si la balle de plomb n'était qu'un simple objet de jeu qu'on viendrait de lui passer. Les hommes en restent stupéfaits pendant qu'alucard ouvre sa main et saisit la balle entre deux doigts, avant de la placer devant son pouce et de pointer le capitaine de l'index.

Bang.

Et d'une pichenette, le corsaire renvoie la balle. Qui frappe elle le capitaine en plein milieu du front en y creusant un trou on ne peux plus définitif et mortel qui l'envoie s'effondrer a tes pieds comme une marionnette dont on aurait soudain coupé les fils.

Et avec aux lèvres le sourire narquois de celui qui vient de faire une bonne blague Alucard se tourne vers toi.

Et toi ? A combien est ta prime ?

http://www.onepiece-requiem.net/t118-yukiji-alucard-une-vie-un-but-un-hommeterminehttp://oprannexe.onepiece-forum.com/t773-yukiji-alucard-pride
Lucky Blaze
Lucky Blaze

♦ Localisation : Grand Line [L'île aux éveillés]
♦ Équipage : Aucun [Recherche]

Feuille de personnage
Dorikis: 1295
Popularité: -40
Intégrité: -25

Mer 21 Oct 2015 - 11:03

Tout s'était passé très rapidement, Alucard était monté sur le navire, il avait l'air si calme. Le capitaine tira une fois sur Alucard qui arrêta la balle d'un seul coup avec sa paume de main. Lucky recula de quelques pas, il était fort certes, mais à un point que le jeune navigateur n'imaginait même pas. Très rapidement, le capitaine corsaire lança ensuite la balle dans le front du capitaine qui tomba raide mort sur son propre navire. Tout ses compagnons hurlèrent et voulurent attaquer Alucard. Lucky avait les larmes aux yeux, il fit tourner son bâton de bulles électriques pour bloquer l'avancé des hommes avec une "barrière" de bulles foudroyante.

Non! Ne bougez pas, cet homme est effroyablement fort!

Le capitaine corsaire s'approcha ensuite de Lucky qui essayait de reculer tant bien que mal, il voyait sa dernière heure arrivée. Il entendit juste une phrase de l'homme imposant face à lui. Climat-boy mit son arme devant lui.

Et dire que je devais quitter cet équipage une fois Reverse Montain passé. Lucky Blaze, plus d'un million de Berry. Je m'étais attaché à ce capitaine. T'as beau être un capitaine corsaire, et même un joli garçon je me battrais!

Lucky relia la parole au geste, il recula de plusieurs pas et détacha son arme en trois bâtons, il envoya énormément de bulles électrique sur Alucard, comme une vague tellement il y en avait. Les bulles empêchant l'avancé des membres d'équipages se dissipèrent, les hommes fonçèrent sur Alucard en n'ayant pas peur de la mort maintenant que leur capitaine avait rejoint l'au delà.

Putain, les gars je vous ai dit de pas bouger!

Ils allaient tous se faire tuer, ça ne faisait aucun doute, Alucard était bien trop fort pour eux. Le jeune homme continuait de faire tourner son arme pour envoyer beaucoup de bulles. Espérons juste que les bulles de foudre ne touchent pas ses camarades.

Je savais qu'il était fort, mais pas à ce point ...

Le jeune homme, après avoir lancé pleins de bulles de foudre enclencha ses trois bâtons en un grand et le fit tourner devant lui, avec l'air passant dans les bâtons, une bulle de foudre sortit du bâton à l'extrémité.

Je viens d'entrer sur Grand Line, je ne peux pas mourir maintenant! Si tu veux l'entendre Alucard, j'accepte de me mettre à dos la Marine, les Amiraux, les Vice-Amiraux et même les Capitaines Corsaires!
http://www.onepiece-requiem.net/t14936-lucky-blaze-le-meteorologue-de-l-extremehttp://www.onepiece-requiem.net/t15177-lucky-blaze-sa-ft#176982
Yukiji Alucard
Yukiji Alucard
PNJ
Pride
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Inconnue
♦ Équipage : Solo

Feuille de personnage
Dorikis: XxX
Popularité: -550
Intégrité: 150

Dim 25 Oct 2015 - 14:00



Le plus curieux, ce n'est pas l'absence d'effets de tes éclairs. Après tout, un type comme lui doit être entraîner à ignorer la douleur. Non, le plus curieux, c'est qu'a chaque fois que tu en lances des nouveaux, Alucard les bloque de sa paume ouverte et la boule de foudre semble littéralement disparaître en le touchant.
Et l'instant suivant elle surgit ailleurs et vient frapper les membres d'équipages qui attaquent Alucard, les figeant sur place leurs corps parcourus d'étincelles, cibles faciles pour le corsaire qui les élimine aussi facilement que s'ils se battait contre des pantins de bois.

C'est comme si Alucard utilisait tes attaques pour liquider tes nouveaux amis. C'est comme si c'était toi qui les attaquait.

En quelques minutes le pont autour du corsaire est jonché des corps de tout ceux qui ont tenté de l'attaque sans qu'il porte lui même la moindre marque de blessure.

En fait, il n'a même pas l'air essoufflé.

Et pendant que les hommes fuient en désordre vers l’arrière du bateau, tu te retrouves seul face à la puissance terrifiante d'Alucard.

Te mettre a dos la Marine, les Amiraux, les capitaine Corsaires ? Mais pour qui est ce que tu prends microbe ? Hein ? Regarde autour de toi. Tu n'es rien, juste une plume portée par le vent que je peux à ma guise envoyer voler au loin ou détruire.

Quel sens a ton défi si tu es si négligeable que celui que tu défies peux t'ignorer sans en subir aucune conséquence ?

Tu acceptes ? Mais qui te dit que moi je l'accepte ? Tu n'es pas un adversaire pour moi gamin. Pas plus qu'une chaise ou un poisson. Et ce n'est pas en hurlant dans le vent ce genre de vantardises vide de sens que tu vas te mettre qui que ce soit à dos...


http://www.onepiece-requiem.net/t118-yukiji-alucard-une-vie-un-but-un-hommeterminehttp://oprannexe.onepiece-forum.com/t773-yukiji-alucard-pride
Lucky Blaze
Lucky Blaze

♦ Localisation : Grand Line [L'île aux éveillés]
♦ Équipage : Aucun [Recherche]

Feuille de personnage
Dorikis: 1295
Popularité: -40
Intégrité: -25

Lun 26 Oct 2015 - 11:02

Ils les avaient presque tous liquidés, les attaques que Lucky avait lancé, il les "aspirait" pour électrifier les hommes de l’équipage avec. Climat Boy avait la mauvaise impression que c'était lui qui frappait ses nouveaux camarades. Le jeune homme réfléchit à plusieurs techniques pour pouvoir frapper Alucard au moins une fois. Il avait du mal à réfléchir, le capitaine corsaire faisait froid dans le dos.

Provoquer un orage? Je mettrais trop de temps, il me mettrais au tapis avant. Un mirage? Pas le temps non plus ... je ne peux vraiment rien générer assez rapidement pour espérer le toucher ... il ne me reste que le corps à corps... je n'aime vraiment pas, je ne sais pas si mon arme résisteras ... Si je le frappe une fois avec mon arme pour qu'un bâton s'envole au loin je ne suis pas arrivé. J'ai une meilleure idée ...

Alucard prit ensuite la parole d'un ton froid, il montrait que Lucky n'était rien ici, en tout pour lui, pas plus qu'une chaise ou un poisson en terme d'ennemi. C'était dur à entendre, le jeune blond remit une mèche derrière son oreille droite. Il frappa son arme au sol en regardant Alucard.

C'est vrai ... ce ne sont que des paroles, tant que l'on ne passe pas à l'acte on resteras un ennemi insignifiant ... ça ne m'empêche pas de penser qu'un jour je serais le meilleure navigateur combattant et que j'arriverais à te battre! Mais je ne comprend pas, tu étais un pirate avant de devenir capitaine corsaire je présume? Tu fais ça pour l'argent? Ou seulement parce que tu ne savais plus quoi faire de ta vie?

Après ces paroles, Lucky fonça vers Alucard en mettant son arme devant lui, il ne courrait pas droit vers son ennemi qui pouvait riposter à n'importe quel moment, une fois assez près d'Alucard il détacha un bâton de son arme, il frappa son ennemi avec le bâton maintenant rétréci et de son autre main il généra une bulle de foudre qu'il porta à hauteur du visage du capitaine corsaire, plus qu'à prier qu'il réussisse à le toucher.
http://www.onepiece-requiem.net/t14936-lucky-blaze-le-meteorologue-de-l-extremehttp://www.onepiece-requiem.net/t15177-lucky-blaze-sa-ft#176982
Yukiji Alucard
Yukiji Alucard
PNJ
Pride
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Inconnue
♦ Équipage : Solo

Feuille de personnage
Dorikis: XxX
Popularité: -550
Intégrité: 150

Jeu 5 Nov 2015 - 21:35


Pourquoi je fais ça hein ? Tu vois, être corsaire c'est la meilleure manière de se faire haïr de tous les pirates rêveurs dans ton genre. Ce qui fait qu'au lieu de parcourir les mers pour leur expliquer à tous que je suis le meilleur, je n'ai qu'a attendre qu'ils viennent un par un essayer de me tuer parce que je me torche avec leurs idéaux.

C'est plutôt amusant en fait...


Tu bondis en avant et Alucard ne fait que sourire pendant que tu l'agresses aussi vite que tu peux. Et qu'il s’avère que c'est très loin de suffire. Ton coup de bâton finit dans sa paume et ne semble même pas lui faire mal, et il en est de même de ta boule de foudre. Qui rencontre elle aussi une main si rapide que tu ne l'as pas vu bouger.

Et alors que la foudre disparaît comme si la main d'Alucard était en métal, de la main qui tient ton bâton, le corsaire te lache dans le corps un coup de jus qui te traverse de part en part comme si tu venais de te prendre un éclair de plein fouet et t'envoie valser en arrière agité de soubresaut incontrôlé.

Comment il arrive a faire ça ?!

Si tu veux survivre sur Grand Line, il va te falloir apprendre a mieux jauger tes adversaires. Voila ta première leçon pirate. Avec de l'audace on peut tout entreprendre, pas tout réussir. Regard toi... Avec les mains attachées dans le dos je te battrai encore.
http://www.onepiece-requiem.net/t118-yukiji-alucard-une-vie-un-but-un-hommeterminehttp://oprannexe.onepiece-forum.com/t773-yukiji-alucard-pride
Lucky Blaze
Lucky Blaze

♦ Localisation : Grand Line [L'île aux éveillés]
♦ Équipage : Aucun [Recherche]

Feuille de personnage
Dorikis: 1295
Popularité: -40
Intégrité: -25

Ven 6 Nov 2015 - 20:57

Les deux assauts de Lucky avaient été arrêtés tellement rapidement qu'il n'avait même pas vu la main de Alucard bouger. Il "aspira" sa bulle de foudre, ou du moins il la fit disparaître. Le jeune homme voulut reculer mais un éclair vint le traverser d'un coup. Il sentit une extrême chaleur passer par son ventre et sortir par son dos. Se prendre sa propre technique, quelle humiliation. Le jeune homme, en tombant en arrière se demanda rapidement comment il avait réussi son coup. Après une bonne minute où il crachait un surplus de fumée grisâtre, le jeune pirate recula de quelques centimètres en rampant. Toujours au sol il entendait la voix d'Alucard arriver à lui.

Si tu veux survivre sur Grand Line, il va te falloir apprendre a mieux jauger tes adversaires. Voila ta première leçon pirate. Avec de l'audace on peut tout entreprendre, pas tout réussir. Regard toi... Avec les mains attachées dans le dos je te battrai encore.

Lucky essaya de se relever, son arme avait roulé un peu plus loin derrière lui, il lui était impossible de la récupérer pour le moment. Il posa son genoux droit au sol et arriva tout de même à sortir quelques mots pour Alucard. Il y avait comme des sanglots dans sa voix.

Je ... comprend pas *kof kof* tu devais sans doute être un pirate avant d'être un capitaine corsaire non? Même si tu ne l'étais pas, en entrant sur Grand Line tu avait bien des rêves sur cette mer non? ... Aurais tu aimé que quelqu'un vienne gâcher tes rêves d'un seul coup? Bien sûr que non ... Je ne comprend pas non plus les pirates voulant devenir Capitaines Corsaires ...

Lucky était complètement perdu dans ses paroles, il se perdait dans ses sujets, il sentait ses yeux qui allaient se fermer tout seul. Il cracha du sang sur le sol. Il rampa jusqu'à son arme pendant que Alucard parlait. Il l'attrapa finalement et le mit au dessus de lui pour le protéger si jamais le Capitaine Corsaire se décidait à l'attaquer. Le jeune homme commençait à s'évanouir, c'était la première fois qu'il se prenait une si forte dose de foudre dans le corps. Il essaya de se relever en gardant son arme devant lui en attendait que Alucard réagisse.

Je veux continuer ... je doit te vaincre et devenir le meilleur navigateur combattant du monde!! Je ne veux pas m'arrêter maintenant ...

Il avait dit cette phrase avec de plus gros sanglots dans la gorge, presque en pleurant.
http://www.onepiece-requiem.net/t14936-lucky-blaze-le-meteorologue-de-l-extremehttp://www.onepiece-requiem.net/t15177-lucky-blaze-sa-ft#176982
Yukiji Alucard
Yukiji Alucard
PNJ
Pride
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Inconnue
♦ Équipage : Solo

Feuille de personnage
Dorikis: XxX
Popularité: -550
Intégrité: 150

Ven 20 Nov 2015 - 19:51


Je devais être un grand pirate ? Mais je suis un grand pirate. Tellement grand que même quand je m'oppose à tout les autres, il n'y en pas un pour venir me défier. T'imagines ça gamin ?

Le corsaire s'approche de toi et vient s'accroupir a un pas de toi pour te regarder dans les yeux, un sourire amusé aux lèvres.

Mes rêves ? Qu'est ce que tu connais de ça gamin ? Ecoute toi parler... Si une simple défaite peut te les faire oubliera alors ce ne sont pas des rêves, juste des lubies de môme. Et il vaut mieux que tu les oublies et que tu retournes te terrer chez ta mère. Mes rêves, moi j'ai fait en sorte que personne ne vienne me les briser dans l’œuf. Tu vois ce drapeau rouge ? Il veut dire que moi j'ai massacré tous ceux qui ont essayés de me barrer la route.

Le corsaire et toi restez quelques secondes a vous regarder dans le blanc des yeux. Puis Alucard se relève au moment ou tu esquisses un geste de défense. Et te tournant le dos il va s'accouder au bastingage et s'allume une sèche.


Gamin, il va falloir que tu apprennes a réfléchir a ce que tu peux avant de te dire que tu le dois. Sinon t'as pas fini de manger des beignes.

Regarde toi, qu'est ce que tu comptes faire maintenant ?  



http://www.onepiece-requiem.net/t118-yukiji-alucard-une-vie-un-but-un-hommeterminehttp://oprannexe.onepiece-forum.com/t773-yukiji-alucard-pride
Lucky Blaze
Lucky Blaze

♦ Localisation : Grand Line [L'île aux éveillés]
♦ Équipage : Aucun [Recherche]

Feuille de personnage
Dorikis: 1295
Popularité: -40
Intégrité: -25

Sam 21 Nov 2015 - 20:23

Alucard s'approcha de Lucky et s'accroupit devant lui pour lui expliquer que c'était un très grand pirate que personne n'osait défier.

Quand je serais plus fort j'oserais te défier ... pour le moment je crois que je n'ai eu que de la gueule, ma foudre ne te fait rien ... je ne peux actuellement rien faire ...

Alucard et Lucky se regardèrent quelques secondes avant que le capitaine corsaire recule et commence à fumer. Il demanda à Lucky ce qu'il comptait faire maintenant. Le jeune pirate était étonné de pouvoir parler ainsi avec un pirate aussi terrifiant. Le blondinet accrocha ses trois bâtons entre eux pour s'aider du grand bâton pour se relever. Il faisait maintenant face à Alucard qui devait faire quelques centimètres de plus que lui.

Tu ne comptes plus "t'emparer de ma tête"? ... Je suis venu ici avec un équipage que j'ai rencontré sur les Blues hier en fin d'après-midi, l'équipage que tu viens de réduire à néant, je ne les connaissaient pas depuis longtemps mais je m'étais attaché à eux. Je suis bien abîmé ... le navire avec lequel je suis arrivé est complètement détruit ... je suis bloqué au Cap des Jumeaux.

Le jeune pirate voulu avancer vers un mur pour reposer son bras qu'il avait entendu craquer en se levant avec son arme.

Et pour couronner le tout, mon bras est salement amoché ... mais bordel, comment t'as réussi à absorber mes attaques pour me foudroyer avec? Votre réputation aux capitaines corsaires n'est pas dupe, vous êtes extrêmement fort. Cependant, je me demande vraiment comment des pirates peuvent tourner leur vestes pour devenir les alliés de la Marine en tuant d'autres pirates ...

Le jeune météorologue regarda Alucard, il était tout de même sur ses gardes, n'oublions pas qu'il est toujours face à un capitaine corsaire.
http://www.onepiece-requiem.net/t14936-lucky-blaze-le-meteorologue-de-l-extremehttp://www.onepiece-requiem.net/t15177-lucky-blaze-sa-ft#176982
Yukiji Alucard
Yukiji Alucard
PNJ
Pride
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Inconnue
♦ Équipage : Solo

Feuille de personnage
Dorikis: XxX
Popularité: -550
Intégrité: 150

Sam 5 Déc 2015 - 14:54


Gamin, tu me fais de la peine, t'es plus con qu'un chien de chasse et trop naïf pour qu'on t'autorises a sortir de chez toi sans chaperon.

Qu'est ce que tu sais des pirates ? T'as lu des romans d'aventure pour gamins c'est ça ? Les aventures de Luffy au chapeau de paille et de ses joyeux compagnons ? Du putain de Gold Roger roi des pirates ? Un ramassis de conneries...

Tu crois vraiment que tous les pirates sont frères ? Les pirates sont des chiens galeux qui se sautent à la gorge et s’entre-tuent entre eux bien plus souvent  qu'ils ne s'attaquent a la marine. Il n'y a que les jeunes crétins comme toi qui croient le contraire. Et la plupart ne survivent pas assez longtemps pour se remettre de leurs idées idiotes.

Le fond de la mer est tapissé de cadavres dans ton genre gamin, et tu sais quoi ? Ce sont des pirates qui en ont mis le plus grand nombre. Pas des marines, pas des corsaires. Non. Des pirates tuant des pirates...


Alucard crache a un pouce de ton pied.

Grand Line n'est qu'un gigantesque tas de purin puant gamin, et moi je suis le coq, au sommet du tas, qui pousse son cocorico.

Te laissant t'appuyer au bordé Alucard se détourne pour faire quelques pas jusqu'au corps du capitaine, l'attrapant pour le balancer d'un geste sur le pont de son navire.

Maintenant dégage. Ta prime ne vaut même pas la balle qui te trouera la peau, et tu gâches le gout de mon verre...

http://www.onepiece-requiem.net/t118-yukiji-alucard-une-vie-un-but-un-hommeterminehttp://oprannexe.onepiece-forum.com/t773-yukiji-alucard-pride
Lucky Blaze
Lucky Blaze

♦ Localisation : Grand Line [L'île aux éveillés]
♦ Équipage : Aucun [Recherche]

Feuille de personnage
Dorikis: 1295
Popularité: -40
Intégrité: -25

Dim 6 Déc 2015 - 11:31

Alucard fut violent, clair, net et précis dans ses paroles. Le jeune homme compris rapidement pourquoi Alucard avait rejoins les rangs des capitaines corsaires. Il détestait plus que tout les pirates, certains voient les pirates comme des amis mais se ne sont que des ennemis pur et dur qui se fritent à chaque rencontre. Il expliqua bien explicitement que les pirates s'entretuent. Lucky s'en était prit plein la tête par un des puissants de ce monde. Un cracha du grand corsaire arriva à quelques centimètres de notre pirate. Le jeune homme se releva et fit face au corps inerte de son ancien "ami" avec qui il avait navigué jusqu'à Grand Line, le capitaine du navire, maintenant abandonné, était bel et bien mort. Le capitaine corsaire demanda d'une voix sévère à Lucky de dégager. Que sa prime ne valait rien. Le jeune météorologue se servit de son bâton pour avancer à côté de Alucard et vouloir descendre de ce navire.

Je n'ai aucun moyen de rejoindre une île sur Grand Line, se sera vraiment simple de me retrouver ...

Le jeune homme boita jusqu'à finalement arriver à la barre.

Je saute à l'eau pour rejoindre le Cap des Jumeaux, j'ai entendu dire qu'un navire naviguant sur Grand Line passait à certaines heures. Espérons que je sois chanceux pour qu'il passe bientôt. J'ai plus envie de faire face à Alucard pour le moment, il est bien trop fort et flippant.

Le jeune pirate monta sur le bord du navire avant de vouloir sauter.

Alucard ... tu es impressionnant, je n'oublie cependant pas que je dois te faire ta fête dès que je te retrouve. Après tout ce que tu m'as dit j'ouvre à moitié les yeux, je comprend que tout les pirates ne sont pas amis. Mais je n'oublie pas mon rêve de devenir le meilleur pirate météorologue. Si on se revoit je ne veux plus entendre ton baratin pour que tout le monde devienne aussi gentil que ces enfoirés de la Marine et vous. Et oui ... j'ai "suivi" les exploits de la bande au chapeau de paille que les livres relatent. Si je suis devenu météorologue et pirate c'est en parti grâce à eux. C'est pas un capitaine corsaire qui va me faire changer d'avis.

Le jeune homme n'attendit pas la réponse du corsaire, il savait qu'ils allaient se revoir un jour de toute manière. Il rangea son arme et sauta dans l'eau, il arriva tant bien que mal à nager jusqu'à la rive du Cap des Jumeaux. Il remonta sur la terre ferme en soufflant et presque en pleurant. Il avait vu ses nouveaux camarades se faire tuer devant ses yeux et il avait affreusement mal partout. La foudre l'avait traversée de part et d'autre de son corps. Il s'était cogné de nombreuses fois au mur renforcé du navire. Son dos était en compote. Le jeune garçon faillit s'évanouir, il se posa contre un rocher et ferma les yeux. Alucard devait être partit du navire à l'heure qu'il est. À moins qu'il veuille voler des objets dans le navire. Lucky avait tout de même prit son sac avec ses affaires, il avait accroché à son poignet le log pose du capitaine. Le blondinet regarda l'océan au loin.

Un océan rempli de cadavres de pirates ...

Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t14936-lucky-blaze-le-meteorologue-de-l-extremehttp://www.onepiece-requiem.net/t15177-lucky-blaze-sa-ft#176982
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1